Blog

SOUTIEN ABSOLU DU WAQF SUNNITE AUX ACTIONS DU GOUVERNEMENT IRAKIEN A KIRKOUK

Le waqf sunnite soutient les actions du gouvernement irakien à Kirkouk

 Depuis 2 jours  16 octobre 2017

waqf

 Irak - Monde arabe - Spécial notre site

 

Rédaction du site

Le waqf sunnnite a annoncé son soutien aux procédures du gouvernement irakien pour appliquer la loi dans la province de Kirkouk, les décrivant de « mesures constitutionnelles courageuses », a rapporté la chaine satellitaire libanaise alMayadeen.

Dans sa déclaration, le chef du waqf sunnite, cheikh Abdel Latif Alhamim a affirmé que « le waf sunnite annonce son soutien absolu à toutes  les mesures constitutionnelles prises par le gouvernement irakien à Bagdad et les actions courageuses entreprises plus tôt par le commandant général des forces armées,  Haider al-Abadi afin d’appliquer  la loi à Kirkouk ».

Il a espéré « le maintien  de la paix sociale et de préserver cette grande ville : une ville de coexistence pacifique peinte avec les couleurs de l’Irak ».

Il a ajouté: « Kirkouk ne peut pas devenir la sacro-sainte ville au détriment des autres. Car, si les puits de pétrole coulent dans ses veines, à tout moment  ils peuvent  se transformer en barils de poudre si l’on tente de s’en accaparer au détriment de ses partenaires ».

Il a critiqué ceux qu’il a appelé « d’attiseurs de feu, d’obsedés par le pouvoir et qui veulent régner en répandant la division dans les nations » assurant que « Kirkouk  n’est pas une page d’un livre quon peut déchirer encre moins pour les saisir une montagne qu’on peut rayer de la carte ».

Source: Médias

https://french.almanar.com.lb/612988


 

SAYED KHAMENEI : LES RECENTES DIATRIBES ET SORNETTES DE TRUMP NE MERITENT PAS DE REPONSE

S.Khamenei : Les récentes « diatribes et sornettes » de Trump ne méritent pas de réponse

 Depuis 2 heures  18 octobre 2017

sayed-octobre

 Iran - Monde islamique

 

Le guide suprême l’Ayatollah Sayed Ali Khamenei a dénoncé mercredi les « diatribes et sornettes » de Donald Trump, dans sa première réaction aux récents propos du président américain contre l’Iran.

« Je ne veux pas perdre mon temps à répondre aux diatribes et sornettes de la brute qu’est le président américain », a déclaré l’ayatollah Khamenei dans un discours adressé à des étudiants à Téhéran et publié sur son compte Telegram.

« Les États-Unis sont les principaux mandataires du sionisme dans le monde. Ce sont les Américains qui ont crée Daech et le courant takfiriste. Comment voulez-vous qu’ils ne se mettent pas en colère face à un État qui combat Daech ? Les Américains sont en colère puisque la République Islamique d’Iran a contrarié leurs plans au Liban, en Syrie et en Irak », a avancé le numéro un iranien.

Mais « que chacun se rassure: cette fois encore la nation iranienne va frapper l’Amérique au visage et la vaincre », a ajouté le Guide suprême.

« Le président des Etats-Unis fait étalage de bêtise mais cela ne doit pas détourner notre attention des troubles que provoque l’Amérique », a-t-il encore dit.

Dans une violente charge contre l’Iran, M. Trump a appelé vendredi dernier le Congrès américain à appliquer de nouvelles sanctions contre Téhéran. Il a menacé de retirer son pays de l’accord sur le nucléaire iranien signé en 2015 entre Téhéran et le groupe des Six (Allemagne, Chine, Etats-Unis, France, Grande-Bretagne et Russie).
L’Ayatollah Khamenei a en outre évoqué, au cours de son discours, l’un des plus grands acquis de la Révolution islamique, à savoir « l’indépendance politique », une indépendance qui devrait se compléter par une plus grande créativité en termes économiques, car la  » dépendance économique génère la servitude » : « En dépit des sanctions imposées par les États-Unis, l’Iran a réussi à monter en puissance, à défier l’hégémonie américaine et à progresser ».

 

Source: Avec AlManar + AFP+ PressTV

https://french.almanar.com.lb/615393


 

EN CISJORDANIE L'OCCUPANT ISRAELIEN FERME 8 MEDIAS PALESTINIENS SOUS PRETEXTE D'INCITATION AU "TERRORISME"

Cisjordanie: l’occupation ferme 8 médias palestiniens sous prétexte d’inciter au ‘terrorisme’

 Depuis 5 heures  18 octobre 2017

trans

 Moyent-Orient - Palestine

 

trans5

Les forces d’occupation israéliennes ont mené des descentes dans des sociétés de production et d’information palestiniennes de Cisjordanie et fait fermer au moins deux d’entre elles, sous prétexte de fournir des services aux télévisions du Hamas, ont indiqué l’armée et un syndicat palestinien mercredi.

Les forces israéliennes ont fait fermer pour six mois les bureaux à Hébron de Palmedia, Ramsat et Transmedia, trois sociétés de production délivrant des services aux télévisions du Hamas, a dit à l’AFP un responsable du syndicat des journalistes palestiniens.

Elles ont saisi du matériel et arrêté deux personnes, y compris le responsable de l’une de ces compagnies, a-t-il dit.

Cinq autres sociétés de Cisjordanie, territoire palestinien occupé par l’armée israélienne depuis cinquante ans, ont subi les descentes des forces israéliennes, a-t-il ajouté.

L’armée d’occupation israélienne a fait état pour sa part de la fermeture des bureaux de deux compagnies, Ramsat and Transmedia, au cours de ce qu’elle a qualifié d’opération « de grande envergure ».

trans4

Les sociétés visées par les raids menés conjointement par l’armée d’occupation et la sécurité intérieure israéliennes ont été fermés sous prétexte de « diffuser des contenus incitant à la haine », en allusion aux opérations anti-occupation.

Elles sont également accusées de fournir des contenus à Al-Aqsa TV et à Al-Quds TV, deux télévisions du Hamas.

Les forces israéliennes font régulièrement fermer des radios ou des sociétés travaillant dans le secteur des médias au nom de ce qu’elles présentent comme la lutte contre les incitations à la haine.

Dans le cadre d’une opération similaire en août dernier, l’armée d’occupation avait fermé une station de radio palestinienne à AlKhalil Hébron en Cisjordanie, pour une période de six mois, en raison de ses diffusions incitant aux opérations de résistance.

La radio Al-Hourriya (Liberté) avait déjà été fermée pour les mêmes raisons en novembre 2015, lors de la vague d’attaques à l’arme blanche contre l’occupation israélienne.

Source: Médias

https://french.almanar.com.lb/614986


 

L'INTERVIEW DE MACRON AXEE SUR LE MAINTIEN DU CAP DE SA POLITIQUE MILITARISTE ET ANTI-OUVRIERE

Dans son interview, Macron maintient le cap de sa politique militariste et anti-ouvrière

Par Francis Dubois

Mondialisation.ca, 17 octobre 2017

wsws.org

Région : 

Thème: 

Dans un contexte international de plus en plus tendu et volatile, alors qu‘en France la colère monte face à la crise et à la politique sociale du gouvernement, Emmanuel Macron a donné dimanche sa première grande interview télévisée depuis son arrivée au pouvoir il y a cinq mois.

Les médias voulaient donner au chef de l’État l’occasion de rassurer la bourgeoisie, inquiète qu‘une crise politique majeure se développe en France et au plan international. En moins de six mois, la bulle Macron que les médias patronaux avaient créée lors de la campagne et de l‘élection présidentielles s‘est entièrement dégonflée ; le gouvernement fait face à une colère montante.

Le gouvernement Macron risque d’être isolé en Europe alors qu‘en Allemagne l‘élection a vu les conservateurs et les sociaux-démocrates alliés de Macron subir de fortes pertes et l’extrême-droite entrer en force au parlement et en Autriche probablement au gouvernement. Une crise politique explosive se développe en Espagne, où Macron soutient le gouvernement post-franquiste qui se prépare à intervenir militairement contre la population catalane.

Dans le contexte de menace de guerre internationale, où Trump menace la Corée du Nord de guerre nucléaire et l’Iran d’une suspension de l’accord nucléaire, l‘impérialisme français est placé devant des choix existentiels.

L‘interview n‘a cependant fait que renforcer l‘impression de crise qui existait déjà alors qu‘on n‘a rien pour remplacer la bulle Macron. Sur tous les sujets abordés par les journalistes, Macron a répondu invariablement qu‘il maintiendrait le cap. Il continuerait à détruire les conquêtes sociales parce que, selon Macron, on lui en avait donné le mandat. Il avait raison de réduire le niveau de vie des retraités, de réduire l‘aide au logement, et de soumettre les chômeurs à des contrôles humiliants. Il donna pour tout des exemples censés prouver ce qu‘il disait.

Il continuerait de favoriser les riches parce que c‘est eux qui faisaient avancer le pays. Il a défendu l‘élimination de l’impôt sur la fortune (ISF): « Quel était le résultat de l’ISF? On a perdu beaucoup de talents, je crois à la cordée. Je veux que ceux qui réussissent tirent les autres »; mais ces « autres » devaient « s’engager dans la société », c‘est à dire faire ce que les riches leur disent.

Quand on lui a rappelé ses propos à juste titre mal reçus de « fainéants » et de « ceux qui foutent le bordel » pour attaquer ceux qui s‘opposaient à sa politique et faisaient valoir leurs droits, il les a justifiés: « J’ai toujours essayé de dire les choses et de m’approcher d’une forme de vérité […] donc je nomme. »

Il a encore ressorti des tiroirs la vieille idée de la « participation », déjà avancée par un de Gaulle ou un Raymond Barre pour tenter de lier les travailleurs aux intérêts du patronat tout en les divisant. Il voulait continuer son étroite collaboration avec les syndicats: « Je compte sur les chefs d’entreprises, les syndicats et les salariés pour mener le dialogue social. »

Macron est apparu comme le banquier arrogant qu‘il est en réalité. Ses efforts pour faire croire qu‘il se préoccuperait, au cours d‘une phase de « réflexion » sur la « protection » des employés, de ceux qu‘il est en train de priver de leurs acquis n‘ont fait que souligner son indifférence complète pour les énormes difficultés auxquelles font face la plupart des gens.

Une indifférence époustouflante lorsqu‘il est en est venu, à la fin de l‘interview, à parler du gouvernement américain. Alors que l‘administration Trump est en train de pousser le monde vers une guerre générale nucléaire, Macron a refusé de prendre ses distances vis-à-vis des déclarations incendiaires, fascistes, de Trump sur l’annihilation de la Corée du Nord. L‘alliance avec les Etats-Unis était inébranlable et Trump n‘était pas dangereux. « Chacun sa personnalité », a-t-il déclaré.

S‘il ne s‘est pas étendu sur la sécurité (la « lutte contre le terrorisme ») en tant que telle, il n‘en a pas moins indiqué clairement la direction où il voulait aller. Il propose de suivre le chemin tracé par Sarkozy et Hollande avant lui, c’est-à-dire de manier la thématique politique du Front national et de poursuivre rapidement le mouvement vers un Etat policier.

Dans un net appel à l’extrême-droite il a dit souhaiter que « tout étranger en situation irrégulière qui commet un acte délictueux soit expulsé. Dès les prochains jours, nous prendrons des décisions d’organisation… Au début de l’année prochaine, une nouvelle loi en matière d’asile et d’immigration sera prise pour durcir les règles ».

Il s‘agit là de la préparation d‘une attaque de grande envergure contre tous les immigrés. Le « souhait » de Macron reprend clairement la revendication cynique de l’extrême-droite de « lutte contre l‘immigration illégale » destinée à mobiliser les forces de sécurité et donner une base « légale » à la violence contre les immigrés.

Macron essaie par là de conforter ses bases dans les forces de sécurité et dans l‘électorat d’extrême droite, un appel que les travailleurs doivent comprendre comme un avertissement.

Reprendre la politique des néofascistes a été une constante des gouvernements français depuis 2002, qui ont tous déplacé leur base de soutien vers les forces d‘extrême-droite, avec pour résultat de renforcer l‘original et de faire monter la cote de Marine Le Pen. Une des premières phrases du discours de Macron le soir de son élection à la présidence, a été de lancer un « salut Républicain » aux électeurs du FN.

Dans une situation où l‘extrême-droite entre au parlement allemand pour la première fois depuis 1945 et parvient au pouvoir dans d‘autres pays de l‘Union européenne et aux Etats-Unis, Macron indique clairement qu‘il se dirige lui aussi vers un régime autoritaire et d‘extrême droite.

Pour finir, les journalistes posèrent à Macron la question surprenante dans une interview à l’Élysée à un président élu il y a cinq mois, s‘il se représentait dans cinq ans, mettant en doute sa capacité à réussir sa présidence. En lui rappelant que le dernier président Hollande lui non plus ne s‘était pas représenté, ils ont mis le doigt sur l‘instabilité croissante aux sommets de l’État français.

La question était aussi un signe à Macron que s‘il continuait comme cela, il risquait de devenir un « président potiche » entraînant une vacance du pouvoir, une situation pouvant déclencher des luttes de factions virulentes comme c‘est le cas aux Etat-Unis actuellement.

Francis Dubois

La source originale de cet article est wsws.org

Copyright © Francis Duboiswsws.org, 2017

https://www.mondialisation.ca/dans-son-interview-macron-maintient-le-cap-de-sa-politique-militariste-et-anti-ouvriere/5613772


 

OUVERTURE DU 19e CONGRES NATIONAL DU PARTI COMMUNISTE CHINOIS (PCC)

Ouverture du 19e Congrès national du PCC

2017-10-18 10:15:15

 


(Xinhua/Zhang Duo)

BEIJING, 18 octobre (Xinhua) -- Le 19e Congrès national du Parti communiste chinois (PCC) s'est ouvert mercredi, alors que le socialisme à la chinoise est entré dans une "nouvelle ère".

Xi Jinping présente actuellement un rapport intitulé "Assurer la victoire décisive dans la construction d'une société modérément prospère à tous les égards et oeuvrer en vue du grand succès du socialisme à la chinoise pour une nouvelle ère".

Le thème de ce congrès est "Rester fidèles à notre aspiration originelle et garder fermement à l'esprit notre mission, porter haut l'étendard du socialisme à la chinoise, assurer une victoire décisive dans la construction d'une société modérément prospère à tous les égards, oeuvrer en vue du grand succès du socialisme à la chinoise pour une nouvelle ère et s'efforcer inlassablement de réaliser le rêve chinois de renouveau national".

"L'aspiration originelle et mission des communistes chinois est de rechercher le bonheur du peuple chinois et le renouveau de la nation chinoise", a indiqué M. Xi.

 

   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10   >>|

http://french.xinhuanet.com/2017-10/18/c_136688202.htm


 

MANLIO DINUCCI : LE REARMEMENT USA ANTI-RUSSE EST BIPARTISAN

Le réarmement USA anti-russe est bipartisan

L’art de la guerre

Par Manlio Dinucci

Mondialisation.ca, 17 octobre 2017

ilmanifesto.info

Région : 

Thème: 

Analyses: 

Les Démocrates, qui chaque jour attaquent le républicain Trump pour ses déclarations belliqueuses, ont voté au Sénat avec les Républicains pour augmenter en 2018 le budget du Pentagone à 700 milliards de dollars, 60 milliards de plus que ce qu’avait demandé Trump. En ajoutant les 186 milliards annuels pour les militaires retraités et autres postes, la dépense militaire totale des Etats-Unis se monte à environ 1000 milliards, c’est-à-dire un quart du budget fédéral. Le vote à l’unanimité du Comité des services armés, formé de 14 sénateurs républicains et 13 démocrates, a été décisif.

Le Comité souligne que “les Etats-Unis doivent renforcer la dissuasion face à l’agression russe : la Russie continue à occuper la Crimée, à déstabiliser l’Ukraine, à menacer nos alliés Otan, à violer le Traité Inf de 1987 sur les forces nucléaires à distance intermédiaire, et à soutenir le régime d’Assad en Syrie”. Il accuse en outre la Russie de mener “une attaque sans précédent contre nos intérêts et valeurs fondamentales”, en particulier à travers “une campagne visant à miner la démocratie américaine”. Véritable déclaration de guerre, avec laquelle la coalition bipartisane justifie la montée en puissance de toute la machine de guerre étasunienne. Voici quelques uns des postes de dépense dans l’année fiscale 2018 (commencée le 1er octobre 2017) : 10,6 milliards de dollars pour acheter 94 chasseurs F-35, 24 de plus que requis par l’administration Trump ; 17 milliards pour le “bouclier anti-missiles” et les activités militaires spatiales, 1,5 de plus que le chiffre requis par l’administration ; 25 milliards pour construire 13 navires de guerre, 5 de plus que requis par l’administration.

Des 700 milliards du budget 2018, 640 servent principalement à l’achat de nouveaux armements et à l’entretien du personnel militaire, dont les soldes sont augmentées portant le coût annuel à 141 milliards ; 60 milliards servent aux opérations guerrières en Syrie, Irak, Afghanistan et ailleurs. En outre 1,8 milliards sont destinés à l’entraînement et l’équipement de formations armées sous commandement USA en Syrie et Irak, et 4,9 milliards au “Fonds pour les forces de sécurité afghanes”.
Pour l’ “Initiative de réassurance européenne”, lancée en 2014 par l’administration Obama après “l’agression revancharde russe contre l’Ukraine”, sont destinés, en 2018, 4,6 milliards : ils servent à augmenter la présence de forces blindées étasuniennes et le “prépositionnement stratégique” d’armements étasuniens en Europe. Pour fournir une “assistance létale” ( c’est-à-dire des armements) à l’Ukraine ce sont 500 millions de dollars qui sont alloués.
L’augmentation du budget du Pentagone entraîne celles des autres membres de l’Otan sous commandement USA, Italie comprise dont la dépense militaire, des actuels 70 millions d’euros par jour, devra monter jusqu’a 100 environ.

En même temps le budget du Pentagone présente ce qui se prépare pour l’Italie. Parmi les postes de dépense mineures, mais pour autant non moins importantes, se trouvent 27 millions de dollars pour la base d’Aviano, preuve que continue sa potentialisation en vue de l’installation des nouvelles bombes nucléaires B61-12, et 65 millions pour le programme de recherche et développement d’ “un nouveau missile avec base à terre à portée intermédiaire pour commencer à réduire l’écart de capacité provoqué par la violation russe du Traité Inf”.

En d’autres termes, les Etats-Unis ont un programme de déploiement en Europe de missiles nucléaires analogues aux Pershing 2 et aux Cruise des années 80, ces derniers installés aussi à l’époque en Italie à Comiso. C’est ce que nous annonce du Sénat des Etats-Unis, avec son vote bipartisan unanime, le Comité sur les services armés.

Manlio Dinucci

Article original en italien :

Bipartisan il riarmo Usa anti-Russia

Edition de mardi 17 octobre 2017 de il manifesto

https://ilmanifesto.it/bipartisan-il-riarmo-usa-anti-russia/

Traduction de l’italien par Marie-Ange Patrizio

La source originale de cet article est ilmanifesto.info

Copyright © Manlio Dinucciilmanifesto.info, 2017

https://www.mondialisation.ca/le-rearmement-usa-anti-russe-est-bipartisan/5613753


 

L'EFFICACITE DU BOUCLIER ANTIMISSILE US THAAD NE SERAIT FIABLE QU'A ENVIRON 50%

 

Bouclier antimissile américain

L'efficacité du bouclier antimissile US ne serait que d'environ 50%

© Photo : AP/Lockheed Martin

INTERNATIONAL

URL courte

13210

Les déclarations de Donald Trump sur une défense antimissile américaine efficace à 97% sont loin d'être conformes à la réalité, affirment les experts.

Les spécialistes du site américain War on the Rocks ne partagent pas l'opinion du Président américain qui estime le bouclier antimissile américain efficace à 97%. Ils s'accordent plutôt sur le chiffre de 56%. Ce qui signifie que le pays est mal protégé même en cas d'attaque nucléaire de la part de la Corée du Nord.

 

THAAD

CC BY 2.0 / U.S. MISSILE DEFENSE AGENCY / THAAD 2ND LAUNCH2

Moscou: le bouclier antimissile US sur le territoire de ses alliés crée une menace

Les experts rappellent que les systèmes de défense antimissiles au sol ont été testés à 18 reprises dont seulement 10 ont été un succès, soit une efficacité de 56%. Ainsi, même une attaque relativement faible de la Corée du Nord a toutes les chances d'être un succès. Seuls les neuf premiers missiles seront interceptés, tandis que tous les autres pourront atteindre leurs cibles. Les déclarations de Donald Trump sur le sujet ne sont que des propos populistes, ont conclu les spécialistes.

 

Prenant part la semaine dernière à l'émission politique de Sean Hannity sur la chaîne de télévision Fox News, Donald Trump a affirmé que l'efficacité du système de défense antimissile américain avoisinait les 97%.

«Nous avons des missiles capables d'intercepter des missiles dans les airs dans 97% des cas. Si on nous en envoie deux, nous abattrons les deux», avait-il affirmé.

Le Président parlait des systèmes de défense de missiles antimissiles installés au Fort Greely en Alaska et à la Vandenberg Air Force Base en Californie.

Les États-Unis et la Corée du Sud ont annoncé début septembre leur intention de déployer davantage de systèmes de défense antimissile en réponse au sixième essai nucléaire réalisé par la Corée du Nord. Deux lance-missiles du bouclier antimissile américain THAAD (Terminal High-Altitude Area Defense) ont déjà été installés en Corée du Sud et sont opérationnels, ce qui ne dissuade pourtant pas Pyongyang de multiplier les tirs de missiles.

https://fr.sputniknews.com/international/201710171033502052-bouclier-antimissile-americain-efficacite/

 

UN AVION MILITAIRE EMIRATI S'ECRASE AU YEMEN. LES DEUX PILOTES SONT TUES

Un avion émirati s’écrase au Yémen

Tue Oct 17, 2017 6:58PM

Un avion émirati s’écrase au Yémen et ses deux pilotes sont meurent dans l’accident, le 17 octobre 2017. ©AFP

Un avion émirati s’écrase au Yémen et ses deux pilotes sont meurent dans l’accident, le 17 octobre 2017. ©AFP

Les Émirats arabes unis ont annoncé la mort de deux de leurs pilotes à la suite d’un crash d’avion dans la province yéménite d’al-Jawf.

Abu Dhabi est l’un des principaux alliés de Riyad dans la guerre sanglante lancée contre le Yémen et jusque-là un grand nombre de militaires émiratis ont été tués dans les opérations lancées de façon aveugle contre le peuple yéménite.  

Cette guerre lancée depuis trois années par Riyad et sa coalition arabe a fait à ce jour plus de 8 000 morts et des blessés par milliers. Des millions de Yéménites ont également été forcés au déplacement et les infrastructures sont devenues inutilisables. Conséquence prévisible de cette agression, les enfants yéménites sont aujourd’hui touchés par la famine et le choléra.

http://www.presstv.com/DetailFr/2017/10/17/538962/Un-avion-mirati-scrase-au-Ymen


 

BORIS JOHNSON, MINISTRE BRITANNIQUE DES AE : L'ACCORD NUCLEAIRE VA PERDURER ET NOUS FERONS TOUT EN CE SENS

Boris Johnson : l’accord nucléaire va perdurer et nous ferons tout en ce sens

Tue Oct 17, 2017 6:8PM

Le ministre britannique des Affaires étrangères, Boris Johnson, à Londres, le 12 octobre 2017. ©AFP

Le ministre britannique des Affaires étrangères, Boris Johnson, à Londres, le 12 octobre 2017. ©AFP

Le ministre britannique des Affaires étrangères, Boris Johnson a déclaré aujourd’hui à la Chambre des communes que le gouvernement britannique était déterminé à sauvegarder l’accord sur le nucléaire iranien.

« L’accord sur le nucléaire restera vivant et intouché », a-t-il dit.

Le ministre britannique a ensuite fait état de son pessimisme quant au respect à l’avenir de cet accord par l’administration américaine et il a ajouté : « Notre volonté au sein du parti et du gouvernement est de coopérer avec les Français, nos amis, les Allemands, la Chine, la Russie et les autres membres de l’Union européenne, pour que cet accord perdure. »  Et il est intéressant de noter que Washington est la seule partie à l’accord que ne cite pas Johnson.

La semaine dernière, le président américain, Donald Trump, a demandé au Congrès américain de proposer un amendement à cet accord, en prétendant que l’Iran n’avait pas respecté ses engagements ; un amendement en vertu duquel l’activité balistique de l’Iran sera inscrite sur la liste des interdictions posées par cet accord parce que Donald Trump prétend que les tests de missile iraliens constituent une violation claire de l’accord 5+1 signé en juillet 2015.

Dans l’état actuel des choses, les Américains affirment que l’accord n’a pas réellement été violé, comme le démontrent les visites récurrentes effectuées dans les installations iraniennes et compte tenu du fait que la plupart des centrifuges de l’Iran ont été démantelées, mais prétendent que l’Iran n’a pas été fidèle à l’un des dispositifs du préambule de l’accord, qui demandait à l’Iran d’assurer la stabilité du Moyen-Orient. Et selon eux, l’Iran aurait failli dans à tâche en violant « l’esprit de l’accord 5+1 »...

http://www.presstv.com/DetailFr/2017/10/17/538958/Johnson-laccord-nuclaire-va-perdurer


DEIR EZZOR ASSIEGEE PAR L'ARMEE SYRIENNE ET SES ALLIES

Syrie : l’armée resserre l’étau autour des terroristes à Deir ez-Zor

Tue Oct 17, 2017 5:37PM

Les forces de l’armée syrienne à la périphérie de Deir ez-Zor, le 10 septembre 2017. ©AFP

Les forces de l’armée syrienne à la périphérie de Deir ez-Zor, le 10 septembre 2017. ©AFP

L’armée syrienne et ses alliés ont réussi à encercler les terroristes de Daech, retranchés dans les quartiers nord et nord-est de Deir ez-Zor.

Ce mardi 17 octobre dans l’après-midi, les soldats de l’armée régulière syrienne et leurs alliés sont arrivés à assiéger les terroristes de Daech qui s’étaient retranchés dans les quartiers nord et nord-est de Deir ez-Zor.

C’est à partir de l’est de l’Euphrate que les forces syriennes ont progressé et atteint la rive de ce fleuve.

Les forces syriennes ont également repris le contrôle du district stratégique d’al-Hussainiya, au nord de Deir ez-Zor. Un grand nombre de terroristes ont été tués et blessés.

La ville de Deir ez-Zor est, depuis trois ans, encerclée par les terroristes de Daech, mais l’armée syrienne a brisé, en septembre, le siège à partir de l’ouest.

 Follow

Press TV Français @PresstvFr

Syrie: plusieurs localités de Deir ez-Zor libérées, les Kurdes avancent sur la rive est de l'Euphratehttp://ptv.io/2TXb