Blog

VERS UN FACE A FACE RUSSIE-TURQUIE EN SYRIE ?

L'expansion de la présence turque en Syrie entraînera-elle un face-à-face avec la Russie ?

Sat Jun 23, 2018 6:23PM

Les troupes turques patrouillent dans le centre-ville de Manbij, en Syrie. ©AA

Les troupes turques patrouillent dans le centre-ville de Manbij, en Syrie. ©AA

La Russie ne s’est pas encore sérieusement opposée aux actions militaires turques dans le nord de la Syrie, mais les nouveaux accords d’Ankara avec Washington sur Manjib inquiètent Moscou et Damas.

« Les États-Unis et la Turquie préparent une feuille de route commune sur la façon de résoudre la situation à Manbij », rapporte le journal Izvestia. Depuis deux ans, la ville est sous le contrôle des miliciens kurdes, considérés comme terroristes par Ankara.

Désormais, les Kurdes quittent progressivement la ville et les forces turques et américaines patrouillent dans les zones en conflit à la périphérie de Manbij.

Cette situation a suscité l’ire des autorités de Damas et de Moscou.

Les troupes turques devraient bientôt entrer dans cette ville du nord de la Syrie. Les responsables d’Ankara ont prévenu qu’ils avaient l’intention d’élaborer une feuille de route pour les autres régions syriennes que contrôlent les Kurdes, dont Kobané et Raqqa, en coordination avec l’armée américaine.

Réaction brutale de Damas

Les accords conclus entre Washington et Ankara ont été vivement critiqués par Damas, qui n’a nullement été consulté au préalable à ce sujet. 

Le ministère syrien des Affaires étrangères a réitéré que le gouvernement s’opposait fermement à la présence des troupes américaines et turques à la périphérie de Manbij et que cela constituait une violation flagrante de son intégrité territoriale.

Dans de telles circonstances, la Russie n’a toujours pas réagi aux accords entre la Turquie et les États-Unis. Selon des sources d’information citant des diplomates russes, Moscou campe sur une position neutre ; une neutralité qui fait le jeu de Recep Tayyip Erdogan en vue des prochaines élections présidentielles.

Le silence de Moscou, un feu vert donné à Ankara

En outre, la situation autour de Manjib et la montée de la pression turque sur les Américains profitent indirectement à la Russie. Le retour de ces zones sous l’égide de Damas semble impossible dans la conjoncture actuelle, mais contrairement à Washington, Moscou peut au moins ouvrir un dialogue constructif avec Ankara au sujet de la Syrie.

Ainsi, bien que les autorités turques prétendent respecter l’intégrité territoriale de la Syrie, elles n’ont pas l’intention de retirer leurs troupes des zones frontalières. 

Au cours des deux dernières années, la Turquie n’a fait qu’intensifier graduellement sa présence militaire en Syrie sans coordination avec Moscou. Mais elle a obtenu gain de cause grâce au mutisme de ce dernier. 

http://www.presstv.com/DetailFr/2018/06/23/565881/Lexpansion-de-la-prsence-turque-en-Syrie-entraneraelle-un-faceface-avec-la-Russie-


"ISRAËL" CHERCHE A CACHER SES CRIMES DE GUERRE

Le régime d’Israël interdit quiconque de filmer ses militaires

Sat Jun 23, 2018 6:26PM

Un soldat israélien plaque un enfant palestinien sur un rocher lors d’affrontements entre les forces de sécurité israéliennes et des manifestants palestiniens. ©AFP

Un soldat israélien plaque un enfant palestinien sur un rocher lors d’affrontements entre les forces de sécurité israéliennes et des manifestants palestiniens. ©AFP

La Knesset a approuvé un projet de loi qui interdit de filmer les militaires israéliens opérant en Cisjordanie.

Dans le but d’éviter tout interrogatoire des militaires israéliens commettant toutes sortes de crimes à l’encontre des Palestiniens, le Parlement israélien, la Knesset, vient d’approuver un projet de loi visant à interdire de filmer ses militaires opérant en Cisjordanie, a apporté la chaîne Al-Mayadeen.

La loi prévoit une peine de prison allant de trois à dix ans pour tous ceux qui filment les militaires israéliens, sous prétexte que cela perturbe les opérations.

Selon les experts interviewés par des chaînes israéliennes, la loi menace avant tout les médias et tous ceux qui veulent savoir ce qui se passe réellement sur le terrain. Accuser les caméramans de menacer la sécurité d’Israël démontre que l’armée israélienne viole non seulement toutes les lois internationales lorsqu’il s’agit des Palestiniens, mais aussi limite la liberté d’expression et des médias.

De plus, le ministre israélien de la Sécurité intérieure, Gilad Ardan, cherche à garantir l’impunité des forces de police, notamment de celles des frontières, a noté le correspondant de la chaîne Al-Mayadeen.

PressTV-ONU: la colonisation israélienne est un crime

Pour le Haut-Commissaire de l'ONU aux droits de l'homme, la construction de colonies juives est au regard des lois internationales un "crime de guerre".

http://www.presstv.com/DetailFr/2018/06/23/565882/Que-cache-Isral-


EN MISSION DE CONSEILLER, UN GENERAL IRANIEN DES GARDIENS DE LA REVOLUTION EST TUE EN SYRIE

En Syrie

Un officier iranien de haut rang en «mission de conseiller» trouve la mort en Syrie

© Sputnik . Mikhail Voskresensky

INTERNATIONAL

URL courte

4222

Un officier du Corps des Gardiens de la Révolution islamique a été tué en Syrie, a annoncé le site Sepah News lié à cette force d'élite de l'armée iranienne qui apporte son soutien à Damas par le biais de conseillers militaires interposés.

La guerre en Syrie a fait une nouvelle victime. Un haut gradé du Corps des Gardiens de la Révolution islamique (CGRI) a trouvé la mort dans l'est du pays.

«Le général de brigade Shahrukh Daipur, l'un des commandants et vétérans de la guerre Iran-Irak, a été tué dans la ville syrienne d'Al-Boukamal alors qu'il remplissait une mission de conseiller», a indiqué le site Sepah News lié au CGRI sans préciser ni la date ni les circonstances de sa mort.

 

Bachar al-Assad

© SPUTNIK . ALEXEI DRUZHININ

Assad lève le voile sur la présence iranienne en Syrie

Al-Boukamal, considérée il y a moins d'un an comme le dernier rempart des terroristes de Daech* en Syrie, a été libérée à la fin de l'année dernière.

 

Le conflit armé ravage la Syrie depuis mars 2011. L'Iran accorde au pays un soutien sous forme de consultations militaires. Les autorités iraniennes ont déclaré qu'elles continueraient de porter assistance à la Syrie tant qu'elle en éprouverait le besoin.

*Organisation terroriste interdite en Russie

https://fr.sputniknews.com/international/201806231036926062-syrie-officier-iranien-tue/


 

LA CHINE BIENTOT DOTEE DE PORTE-AVIONS EQUIPES DE PUISSANTES CATAPULTES A VAPEUR

Liaoning

La Chine bientôt dotée d’une nouvelle génération de porte-avions

© AP Photo / Xinhua, Li Tang

DÉFENSE

URL courte

14401

En vue de rendre la Marine chinoise encore plus performante, Pékin met au point un nouveau porte-avions équipé de puissantes catapultes à vapeur. D’après certains experts, le navire damera le pion par son niveau à tous ses prédécesseurs.

 

empreintes digitales

© FLICKR/ CPOA

L’entrée en Chine en échange d'empreintes digitales

La Chine met au point un nouveau porte-avions — le troisième en son genre — doté de catapultes à vapeur au lieu d'un tremplin d'accélération, écrit le journal The South China Morning Post, citant une source au sein de l'Armée populaire de libération (APL).

 

Rappelons que de nos jours, la Marine chinoise dispose d'un seul porte-avions, le Liaoning, construit sur la base de l'ancien croiseur soviétique Varyag racheté à l'Ukraine. En outre, un autre porte-avions est sur le point d'être mis en service, construit sur le principe du Liaoning, mais dont la taille toutefois est plus impressionnante et qui comprend une série de modifications importantes. Les deux navires sont équipés d'un tremplin de lancement de 14 et de 12 degrés respectivement.

En cas de réussite, le « jumeau » du Liaoning (projet de type 001A) sera mis à l'eau dans les mois à venir. Entre-temps, la Chine se penche sur la construction d'un troisième porte-avions, dont la taille sera encore plus imposante (projet de type 002), précise le journal.

Alors que certains prétendent que le nouveau porte-avions sera doté d'une installation de propulsion nucléaire, les experts chinois excluent de leur côté cette possibilité, « l'élaboration d'une nouvelle génération de porte-avions seulement en quelques années étant impossible ».

 

Missile balistique chinois DF-21D

© AFP 2018 GREG BAKER

Washington et Tokyo forcent la Chine à perfectionner son arsenal nucléaire

Au demeurant, le troisième porte-avions, poursuit le quotidien, sera doté d'au moins trois catapultes à vapeur, ce qui constituera une « avancée considérable pour la Marine chinoise, en comparaison avec le navire Lioning et le projet 001A, équipés de leur côté seulement de tremplins de lancement ».

 

Le troisième porte-avions devra être mis à l'eau d'ici 2021. D'après certains experts militaires, Pékin envisage de construire encore deux navires de ce type, dont le déplacement d'eau atteindra environ 85 000 tonnes.

https://fr.sputniknews.com/defense/201702131030057863-chine-porte-avions-catapulte-vapeur/


 

UNE REGION ESPAGNOLE, LA NAVARRE, ADOPTE LE MOUVEMENT ANTI-ISRAELIEN BDS COMME POLITIQUE

Une région espagnole adopte le BDS comme politique

La Navarre est devenue la première région en Espagne à approuver le mouvement anti-israélien du BDS (Boycott, Divestment and Sanctions).

Une région espagnole adopte le BDS comme politique

La motion a été adoptée le mois dernier dans la Navarre, dans le nord de l’Espagne, recevant le soutien de tous les partis représentés dans son Parlement à l’exception du Parti populaire de centre-droit.

La motion approuvée le 21 mai appelle le gouvernement central à «soutenir toute initiative promue par la campagne internationale du BDS». Elle appelle également l’Espagne à suspendre ses liens avec «Israël» «jusqu’à ce que le pays mette un terme à sa politique de répression criminelle de la population palestinienne».

La Navarre est l’une des 17 communautés autonomes – des régions avec leurs propres parlements – qui tissent ensemble une Espagne quasiment fédérale.

L’année dernière, la Catalogne avait déclaré son indépendance même si Madrid avait refusé cette déclaration. La Navarre a une population significativement basque et un mouvement séparatiste fort.

La motion a également condamné «Israël» pour avoir «assassiné» des douzaines de Palestiniens au mois de mai lors des manifestations de la «Marche du retour» qui visent à défendre le droit des Palestiniens à retourner sur les terres dont ils ont été chassés lors de l’occupation de la Palestine par «Israël» en 1948.

Le mois dernier une motion promue au sein du conseil municipal de la ville de Valencia, troisième ville la plus importante de l’Espagne, a été adoptée déclarant son adhésion au boycott d’«Israël» et définissant Valencia comme «zone libre de l’apartheid israélien».

Plusieurs douzaines de municipalités ont approuvé le BDS en Espagne mais cela n’avait été le cas d’aucune région avec la Navarre.

Source : sites web et rédaction

22-06-2018 | 10:04

https://french.alahednews.com.lb/essaydetails.php?eid=27576&cid=293#.Wy6uDKczZPY


 

DES TERRORISTES ATTAQUENT AU MORTIER LA VILLE SYRIENNE DE DERAA. AU MOINS DEUX MORTS DONT UN ENFANT ET DES BLESSES

La ville syrienne de Deraa

La ville syrienne de Deraa pilonnée par des radicaux, deux morts dont un enfant

© AFP 2018 Mohamad Abazeed

INTERNATIONAL

URL courte

104

Des extrémistes ont attaqué au mortier la ville de Deraa, dans le sud de la Syrie, faisant au moins deux morts et plusieurs blessés, a indiqué samedi l’agence syrienne Sana.

La ville syrienne de Deraa (sud) a été la cible d'un pilonnage ce samedi, selon l'agence Sana. Les tirs au mortier réalisés par des groupes radicaux contre des quartiers résidentiels de la ville ont fait deux morts et cinq blessés. Un enfant compte parmi les victimes, précise l'agence.

 

Un combattant de l'ASL

© REUTERS / ALAA AL-FAQIR

Plus de 1.000 terroristes d'al-Nosra attaquent l'armée syrienne, 5 morts et 19 blessés

Les extrémistes pilonnent depuis plusieurs jours et presque quotidiennement des localités du sud de la Syrie. Samedi, ils ont ouvert le feu contre les villages de Dama et de Najran dans la province d'Al-Suwayda, voisine de celle de Deraa. Un des engins a touché un immeuble, sans faire de victimes parmi la population civile.

 

Plus tôt dans la journée, le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit a annoncé que des terroristes du Front al-Nosra* avaient attaqué l'armée gouvernementale dans la nuit de vendredi à samedi, dans la zone de désescalade sud. Les combats ont fait au moins 5 morts et 19 blessés, des civils ont été également touchés.

Précédemment, la première unité importante de l'Armée syrienne libre, Tadjamaua al-Wiat al-Oumari, s'était rangée du côté du gouvernement de Bachar el-Assad. Le chef de l'unité a promis que ses militaires allaient désormais lutter contre les djihadistes du Front al-Nosra* et Daech* dans le sud de la Syrie.

*Organisations terroristes interdites en Russie.

https://fr.sputniknews.com/international/201806231036925801-deraa-pilonnage-victimes/



 

CISJORDANIE : UN PALESTINIEN EN VOITURE FONCE SUR DES SOLDATS ISRAELIENS, 3 BLESSES

Des soldats israéliens

Une voiture fonce sur des militaires israéliens en Cisjordanie, trois blessés

CC BY 2.0 / Israel Defense Forces / Brother's Keeper Operation in Judea & Samaria

INTERNATIONAL

URL courte

470

Une voiture a foncé sur un groupe de militaires israéliens en Cisjordanie, faisant trois blessés, a annoncé ce samedi le service de presse de Tsahal.

Un Palestinien a dirigé sa voiture sur des soldats israéliens en Cisjordanie. Trois d'entre eux ont été blessés, a annoncé le service de presse de l'Armée de défense d'Israël.

Les militaires pensent que cet acte était prémédité et sont à la recherche du conducteur qui a pu prendre la fuite.

«Un conducteur palestinien a essayé de faucher des militaires de l'Armée de défense d'Israël qui patrouillaient aux abords du village d'Husan, au nord-ouest de Bethléem. Trois soldats ont été blessés», a précisé le service de presse de Tsahal dans un communiqué.

Les trois blessés, qui n'ont été que légèrement touchés, ont été hospitalisées.

«Les circonstances de l'accident sont en train d'être éclaircies», a ajouté le communiqué.

Le 2 juin dernier, un Palestinien a également tenté de renverser avec sa voiture des soldats israéliens en Cisjordanie occupée, avant d'être abattu, avait indiqué l'armée.

https://fr.sputniknews.com/international/201806231036925439-voiture-militaires-israeliens-blesses/


 

LE DIRIGEANT TRAVAILLISTE BRITANNIQUE CORBYN : "UN GOUVERNEMENT TRAVAILLISTE SOUS MON LEADERSHIP RECONNAITRA UN ETAT PALESTINIEN"

Corbyn : « Un gouvernement travailliste reconnaîtra rapidement la Palestine »

 Depuis 12 heures  23 juin 2018

jeremy_corbyn1

 Amérique et Europe - GB

 

Le dirigeant britannique de l’opposition Jeremy Corbyn, qui visite actuellement des camps de réfugiés syriens et palestiniens, a déclaré vendredi qu’un gouvernement travailliste sous son leadership reconnaîtra « très tôt » un Etat palestinien, a rapporté vendredi l’Associated Press, cité par la télévision syrienne i24.

Il s’est exprimé lors de son premier voyage en dehors de l’Europe depuis qu’il a été élu chef du parti travailliste en 2015.

Corbyn a affirmé lors d’une visite du camp de Zaatari pour les réfugiés syriens que la Grande-Bretagne pourrait « faire plus » pour accueillir les Syriens déplacés, en particulier les enfants non accompagnés.

Il a également souligné que les efforts du gouvernement étaient « moindres » par rapport à d’autres en Europe, y compris en Allemagne.

Il visitera samedi un « camp de Palestiniens ».

Corbyn est un fervent partisan de « la cause palestinienne » et a assuré qu’un gouvernement travailliste reconnaîtrait rapidement la Palestine « en tant qu’État à part entière dans le cadre des Nations Unies ».

Les travaillistes ont obtenu des sièges au parlement mais ont perdu de justesse face au Parti conservateur de la Première ministre Theresa May lors des élections anticipées de 2017.

Il a par ailleurs martelé qu’un gouvernement travailliste au pouvoir « travaillerait très dur pour régénérer le processus de paix » en Syrie.

« Sans solution en Syrie, le conflit se poursuivra, des personnes mourront et beaucoup d’autres iront dans des camps de réfugiés, ici en Jordanie, en Europe ou ailleurs », a-t-il soutenu.

Source: Médias

https://french.almanar.com.lb/938896


 

GAZA : VENDREDI DE LA FIDELITE AUX BLESSES : 5000 MANIFESTANTS PALESTINIENS. 89 BLESSES PAR LES TIRS DE L'OCCUPANT ISRAELIEN

Vendredi de fidélité aux blessés: 5.000 Palestiniens ont manifesté à la frontière

 Depuis 11 heures  23 juin 2018

gaza-vendredi

 Moyent-Orient - Palestine

 

Quelque 5.000 palestiniens ont manifesté vendredi à quatre endroits différents près de la barrière frontalière dans la bande de Gaza.

Selon le ministère palestinien de la Santé, 89 manifestants ont été blessés par les tirs des forces d’occupation le long de la frontière et vingt d’entre eux ont bénéficié d’un traitement médical. Un journaliste figure parmi les blessés.

Les manifestations du vendredi 22 juin ont été baptisées « vendredi de fidélité aux blessés ».

Depuis le début de la « Marche du retour » le 30 mars, au moins 133 manifestants palestiniens par les soldats de l’occupation israélienne.

Les manifestants ont pour leur part lancé des cerfs-volants et des bombes incendiaires vers les colonies israéliens. Les autorités d’occupation ont fait état de dix incendies, ont rapporté les médias israéliens.

Le Comité national pour la Marche du grand retour a publié un communiqué dans lequel il a évoqué son opposition au plan de paix américain appelé « le deal du siècle » qui propose l’annexion de la Cisjordanie et de Gaza à l’Égypte. Il a aussi souligné l’envergure de la marche pacifique et sa poursuite jusqu’à la réalisation des revendications du peuple palestinien dont le retour des réfugiés dans leur terre natale et la fin du blocus imposé à l’enclave palestinienne.

 

Source: Médias

https://french.almanar.com.lb/938973


 

DES DIZAINES DE SAOUDIENS TUES OU BLESSES PAR LA RESISTANCE YEMENITE

Yémen : des dizaines de Saoudiens tués ou blessés sur divers fronts

 Depuis 9 heures  23 juin 2018

najrane

 Monde arabe - Yémen

 

 

L’armée yéménite et les forces populaires d’Ansarullah ont lancé une offensive, ce samedi 23 juin à l’aube, contre l’une des bases militaires saoudiennes à Najran, située à l’extrême sud-ouest du royaume wahhabite.

Selon ce rapport, des dizaines de militaires saoudiens et leurs mercenaires ont été tués ou blessés et leurs armes saisies par les forces yéménites.

Par ailleurs, l’unité balistique yéménite a pris pour cible les positions des militaires saoudiens dans une localité à Asir située dans le sud-ouest de l’Arabie saoudite.

L’artillerie yéménite a également pilonné des positions des soldats saoudiens dans un district de Jizane, également dans le sud saoudien.

Un long convoi de blindés visé par les drones d’Ansarullah

S’agissant du front de la côte ouest,  les forces yéménites ont libéré, vendredi soir, les deux zones d’al-Mujayles et d’al-Mushaykhi. Des dizaines de mercenaires ont été tués ou blessés lors de cette opération.

La chaine yéménite AlMasirah évoque un long convoi de blindés appartenant aux mercenaires qui a été pris pour cible par les drones d’Ansarullah. La frappe a provoqué une onde de panique parmi les mercenaires et leurs commandants, ajoute la chaîne, qui souligne qu’il s’agit de la troisième attaque de drones d’Ansarullah en l’espace d’une semaine.

blindes2

Toujours à l’ouest du pays, les forces yéménites ont détruit deux blindés transportant des mercenaires dans la région de Taez.

Le jeudi 14 juin, les drones de la Résistance yéménite ont pulvérisé 15 véhicules militaires et 9 blindés tuant des mercenaires se trouvant à bord. Une attaque identique a aussi eu lieu deux jours auparavant, infligeant de lourdes pertes aux mercenaires.

Depuis deux semaines, une guerre mondiale impliquant les Émirats, l’Arabie, les États-Unis, la France, le Royaume-Uni et Israël est en cours contre sur la côte ouest avec en ligne de mire le port stratégique de Hodeïda.

Alors que la coalition composée des États-Unis, de l’OTAN et des mercenaires arabes croyait pouvoir s’emparer du port et de son aéroport en l’espace de quelques heures, elle en est désormais à demander une trêve sur fond d’une intense campagne médiatique qui fait régulièrement état de la reddition des membres d’Ansarullah.

Les militaires saoudiens ont beaucoup de mal à faire face à la résistance des forces yéménites. Selon les évaluations optimistes, la guerre du Yémen coûterait au moins 200 millions de dollars par jour aux caisses de Riyad.

Les pertes civiles de la guerre inégale menée contre le Yémen s’alourdit de jour en jour. Le ministre yéménite de la Santé publique et de la Population, Taha al-Mutawakel, a annoncé, le mardi 12 juin, que 35.297 Yéménites étaient victimes de l’agression de la coalition commandée par l’Arabie saoudite.

Manifestations à Hodeïda contre l’occupation émiratie et saoudienne

manif-hodeida

Des milliers de Yéménites de la ville de Hodeïda ont manifesté, vendredi dans l’après-midi, contre les dirigeants saoudiens et émiratis, a rapporté Fars News.

Les manifestants ont afflué vers différents endroits de la ville.

Les protestataires ont condamné dans un communiqué l’occupation et les frappes de la coalition saoudo-US ainsi que le mutisme complice des Nations unies.

« Aujourd’hui, nous sommes descendus dans la rue pour montrer au monde entier que les forces d’agression cherchent à imposer leur domination sur tout le Yémen », est-il écrit dans ce communiqué, cité par la chaîne AlMasirah.

Les manifestants ont déclaré que la coalition des agresseurs saoudiens ne pourra pas les tromper, car c’étaient ces agresseurs eux-mêmes qui ont largué des bombes sur le peuple.

« Nous, les fils de Tihama, resterons aux côtés de l’armée, des Comités populaires yéménites et de nos frères dans les provinces yéménites qui défendent Tihama », lit-on dans ce communiqué.

Le communiqué tient les États-Unis, l’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis pour responsables des crimes et des répercussions du blocus du Yémen.

« Et même si la coalition saoudienne réunit toutes les armées du monde, les Yéménites ne cesseront jamais de considérer les membres de cette coalition comme des agresseurs et des occupants », ajoute le communiqué.

Avec PressTV+ AlMasirah

https://french.almanar.com.lb/939127