Blog

PARIS CE SAMEDI 23 JUIN A 15H TOUS A LA MANIFESTATION NATIONALE POUR LA LIBERATION DE GEORGES ABDALLAH, LE PLUS ANCIEN DETENU POLITIQUE DE FRANCE

22 juin 2018

Tous à la manifestation nationale pour la libération de Georges Abdallah ce samedi !

Nous devons être nombreux à exiger la fin de l’arbitraire et de la colonisation de l’Etat Français par l’administration américano-israélienne qui demande le maintien en prison, ici en France, de Georges Ibrahim Abdallah, depuis 34 ans !

Depuis 1984 George Ibrahim Abdallah est emprisonné en France ce qui en fait le prisonnier politique le plus ancien de France et l’un des plus anciens du monde.

Rappelons que les raisons pour lesquelles il a été emprisonné n’ont jamais été prouvées.

Quand on saura qu’il est libérable depuis près de 15 ans, que Valls premier ministre, s’est opposé à sa libération et son expulsion au Liban comme décidée par la justice, décision contestée par le CRIF et le gouvernement des USA, on comprendra à quel point cette détention est politique.

Ce 23 juin à Paris une manifestation à l’appel d’un collectif unitaire aura lieu pour exiger sa libération.

Rendez-vous à 15 H Place des Fêtes (M° Place des Fêtes. Paris 20ème).

Défilé haut en couleurs, avec de nombreux cortèges, dont celui d’Europalestine, jusqu’à la Place de la République et prises de parole.

A NE PAS MANQUER ! MERCI DE FAIRE PASSER L’INFORMATION !




CAPJPO-EuroPalestine

http://www.europalestine.com/spip.php?article14433


 

PROVINCE D'HOMS : UN RAID AERIEN DE LA COALITION US FRAPPE UNE POSITION MILITAIRE SYRIENNE, TUE UN SOLDAT ET EN BLESSE PLUSIEURS AUTRES

Province d'Homs

Une frappe de la coalition US dans la province d'Homs, un soldat syrien tué

© REUTERS / Omar Sanadiki

INTERNATIONAL

URL courte

11031

Une frappe réalisée par la coalition US dans la province d'Homs a fait un tué et plusieurs blessés parmi les soldats syriens, a indiqué une source militaire à Sputnik.

Des avions de la coalition internationale menée par les États-Unis ont effectué un raid contre les positions de l'armée syrienne dans l'est de la province d'Homs. Un soldat a été tué, a annoncé à Sputnik un commandant militaire.

«Les avions appartenant à la coalition conduite par les USA ont porté des frappes aériennes contre les positions de l'armée à Jabal Ghurab, à 150 kilomètres à l'est de Palmyre, près de la frontière irakienne», a-t-il précisé.

 

Deir ez-Zor, image d'ilustration

© SPUTNIK . MIKHAIL ALAEDDIN

Syrie: la coalition US accusée d’avoir frappé des positions de l’armée

Selon lui, un militaire syrien a été tué et plusieurs autres blessés lors de l'attaque.

 

Peu avant, l'agence syrienne Sana a annoncé qu'au moins huit personnesavaient été tuées dans les bombardemements de la coalition dans la province de Deir ez-Zor. 

Le ministère russe des Affaires étrangères a souligné à plusieurs reprises que les actions de Washington et de sa coalition en Syrie étaient menées sans accord ni coordination avec Damas, ainsi que sans résolution de l'Onu.

https://fr.sputniknews.com/international/201806211036904781-frappe-coalition-usa-homs-militaire-syrien/


 

PRES DE L'AEROPORT D'HUDAYDAH, LA RESISTANCE YEMENITE ENCERCLE L'ENNEMI QU'ELLE APPELLE A SE RENDRE

Encerclement des forces saoudiennes dans les environs de l’aéroport d'al-Hudaydah

Thu Jun 21, 2018 5:59PM

Hizam al-Assad (D) et Mohammad al-Bakhiti (C), membres du bureau politique d'Ansarallah à l'aéroport de Hudaydah, le 21 juin 2018. ©Fars

Hizam al-Assad (D) et Mohammad al-Bakhiti (C), membres du bureau politique d'Ansarallah à l'aéroport de Hudaydah, le 21 juin 2018. ©Fars

Les mercenaires de la coalition de Riyad sont encerclés par les forces yéménites à proximité de l'aéroport d'al-Hudaydah.

Faisant état du rétablissement de la sécurité dans l’aéroport d'al-Hudaydah, le porte-parole de l’armée yéménite Sharaf Loghman a appelé les forces de la coalition saoudienne à se rendre.

PressTV-Hudaydah : le mercredi noir des mercenaires

Des mercenaires pro-saoudiens ont été tués et blessés et 5 de leurs blindés détruits, suite à des affrontements sur la côte ouest du Yémen.

« Les évolutions sur le terrain promettent la fin de la présence des mercenaires sur la côte qui sont à présent encerclés par les forces de l’armée yéménite et des Comités populaires à six kilomètres de l’aéroport d’al-Hudaydah », a expliqué Sharaf Loghman dans une interview accordée à la chaîne Al-Mayadeen. Il a qualifié de "suicide" les opérations lancées par la coalition saoudienne sur les côtes occidentales du port.

« Grâce à Dieu et à la résistance du peuple yéménite, l’ennemi a subi une défaite cuisante et sa campagne médiatique mensongère a fini par le scandale », avait dit auparavant le porte-parole du mouvement d’Ansarallah du Yémen, Mohamed Abdel Salam.

PressTV-La coalition a échoué à al-Hudaydah

La coalition arabo-occidentale a échoué à al-Hudaydah, affirme le commandant du CGRI, le général Mohammad Ali Jaafari.

Après des mois de travail et de planification, la coalition saoudienne et les militaires émiratis ont lancé, le mercredi 13 juin, des offensives terrestres et aériennes d’envergure contre le port d'al-Hudaydah qui reste la seule voie d’acheminement de l’aide humanitaire à des millions de Yéménites souffrant de la famine.

Or, en dépit des allégations des médias affilés à la coalition dirigée par Riad sur la prise du contrôle de l’aéroport d'al-Hudaydah, l’armée yéménite y a maintenu sa présence et déploie tous ses moyens pour le protéger.

http://www.presstv.com/DetailFr/2018/06/21/565667/Riyad-humili--alHudaydah

 


 

DERAA : LES CHEFS TERRORISTES FUIENT VERS D'AUTRES CIEUX PLUS CLEMENTS

Les chefs terroristes s'enfuient par un tunnel creusé entre la Syrie et la Turquie

Thu Jun 21, 2018 3:8PM

L'armée syrienne découvre un vaste tunnel et un réseau de tranchées sous idlib. ©AFP

L'armée syrienne découvre un vaste tunnel et un réseau de tranchées sous idlib. ©AFP

Les éléments du groupe terroriste Tahrir al-Cham ont creusé un tunnel sous la banlieue nord-ouest d’Idlib entre la Syrie et la Turquie.

Le site Iran Online a fait part de la construction d’un tunnel par les terroristes entre la Turquie et la Syrie et de la mort de plusieurs terroristes tués par l’armée syrienne.

Ce tunnel a été construit afin que les chefs des terroristes puissent prendre la fuite en cas d’attaque.

Selon une autre information, les forces de l’armée syrienne ont tué plusieurs daechistes dans la localité d’al-Sakhana dans la banlieue de Tedmar.

L’artillerie de l’armée a pilonné les positions des terroristes dans la cité d’al-Harak dans le nord-est de Deraa et la localité de Basr al-Harir dans la banlieue nord de Deraa.

PressTV-Syrie: labyrinthe souterrain

Pourquoi tous les plans d’attaque contre Damas incluaient-ils systématiquement la Ghouta orientale ?

http://www.presstv.com/DetailFr/2018/06/21/565652/Les-chefs-terroristes-senfuient-par-un-tunnel-entre-la-Syrie-et-la-Turquie


 

LA RUSSIE REJETTE LE RAPPORT DE L'ONU SUR LA GHOUTA ORIENTALE

Moscou reste sceptique quant au rapport de l’ONU

Thu Jun 21, 2018 4:4P

La Ghouta orientale sous les bombardements. ©AFP

La Ghouta orientale sous les bombardements. ©AFP

Lors d’une rencontre avec le secrétaire général de l’ONU, le chef de la diplomatie russe a exprimé sans ambages ses doutes sur la crédibilité du rapport de l'ONU sur la Ghouta orientale.

Le ministre russe des Affaires étrangères a mis en cause la crédibilité du rapport sur la Ghouta orientale publié le mercredi 20 juin sur la base de données infondées provenant des réseaux sociaux.

« Sans avoir fait de déplacement en Syrie, la Commission indépendante des Nations unies aurait interrogé 140 personnes et s’est contentée d'un travail à distance pour rédiger son rapport sur la Ghouta orientale », a déclaré M. Lavrov cité par Tass News, à l'issue de son entretien avec le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres.

« La Russie est sceptique quant à ces méthodes singulières », a souligné M. Lavrov.

PressTV-Syrie: le dossier de la Ghouta occidentale est clos

L’armée syrienne a annoncé la fin du terrorisme dans la province de Damas.

Lors de cette rencontre tenue jeudi 21 juin à Moscou, les deux hommes ont également discuté de l'accord nucléaire iranien et des développements dans la péninsule coréenne.

Mandaté en mars par le Conseil des droits de l’homme pour mener une enquête sur les événements qui ont eu lieu de février à avril 2018 dans la Ghouta orientale, la Commission d’enquête indépendante et internationale (COI) a publié mercredi un rapport biaisé accusant l’État syrien et les terroristes de « crime contre l’humanité » dans l'enclave.

Alors qu'en vertu de l’accord conclu entre Damas et les groupes armés retranchés dans la Ghouta orientale, plus de 50 000 civils ont été évacués et transférés dans les provinces d’Alep et d’Idlib.

Deir ez-Zor: que fait la CIA ?

Les services secrets américains continuent de préparer des opérations de simulation d'attaques chimiques en Syrie.

 

Deraa/Quneitra: le plan B Israël/USA

Le nouveau scénario des Américains pour porter atteinte au gouvernement syrien est la mise en place d’une « autonomie pour les terroristes » dans le sud de la Syrie.   

http://www.presstv.com/DetailFr/2018/06/21/565664/Rapport-infond-de-lONU


 

PROVINCE DE DEIR EZZOR : 8 CIVILS TUES PAR DES FRAPPES AERIENNES DE LA COALITION "ANTITERRORISTE" US

Huit personnes auraient été tuées dans des frappes de la coalition US près de Deir ez-Zor

© Sputnik .

INTERNATIONAL

URL courte

3014

Huit personnes ont perdu la vie dans des bombardements de la coalition sous commandement américain contre un village dans la province de Deir ez-Zor, a indiqué jeudi l'agence syrienne Sana se référant à des sources civiles.

Des avions appartenant à la coalition antiterroriste menée par les États-Unis ont porté des frappes contre le village d'Al-Shaafa dans la banlieue de Deir ez-Zor, tuant huit personnes, a annoncé l'agence Sana. Selon des sources civiles, plusieurs autres personnes ont été blessées.

En outre, de sérieux dégâts matériels ont été infligés aux zones résidentielles après que l'aviation de la coalition a effectué des frappes contre des maisons civiles.

Les bombardements ont causé des destructions à un point que les habitants ont dû fuir leurs maisons, ont précisé les sources.

Le nombre exact de blessés reste à préciser.

Détails à suivre

https://fr.sputniknews.com/international/201806211036904739-frappes-coalition-us-victimes/


 

SAOUDIE : ARRESTATION DE DEUX MILITANTES DES DROITS DES FEMMES

Arabie: nouvelles arrestations de militantes des droits des femmes (HRW)

Deux militantes ont à leur tour été arrêtées en Arabie saoudite, où les autorités mènent une campagne «implacable» contre le mouvement pour les droits des femmes alors qu'elles doivent pourtant lever prochainement l'interdiction de conduire imposée aux Saoudiennes, a indiqué Human Rights Watch (HRW) mercredi.

Arabie: nouvelles arrestations de militantes des droits des femmes (HRW)

Nouf Abdelaziz et Mayaa al-Zahrani ont été arrêtées dans le courant du mois de juin, précise l'ONG basée à New York.

«Les autorités saoudiennes ont arrêté encore deux militantes (...) dans le cadre de ce qui apparaît comme étant une répression implacable du mouvement pour les droits des femmes», souligne HRW.

«Des militants saoudiens ont rapporté que les autorités ont imposé des interdictions de quitter le territoire à de nombreux autres depuis le 15 mai». Les autorités saoudiennes n'ont pas réagi dans l'immédiat.

Elles avaient annoncé le 3 juin avoir arrêté 17 personnes soupçonnées d'avoir «porté atteinte» à la sécurité du royaume. Selon des associations de défense des droits de l'Homme, parmi elles figurent de nombreuses femmes qui militaient pour le droit de conduire et la fin de la tutelle masculine.

Nouf Abdelaziz a été arrêtée après avoir exprimé publiquement sa solidarité avec ces détenus. Mayaa al-Zahrani a été interpellée quelques jours plus tard, écrit HRW, ajoutant que les deux femmes sont en détention au secret.

L'arrestation de Mme Zahrani est intervenue après qu'elle a diffusé une lettre que Mme Abdelaziz lui avait demandé de rendre publique au cas où elle serait arrêtée, signale encore l'ONG.

«Le gouvernement saoudien semble (...) déterminé à ne laisser aucun espace à ses citoyens même pas pour exprimer un soutien rhétorique à des militants emprisonnés», a déclaré la directrice Moyen-Orient de HRW, Sarah Leah Whitson.

Le parquet avait indiqué le 3 juin que huit des 17 personnes arrêtées au cours des dernières semaines avaient été «temporairement libérées» en attendant la fin de l'enquête. Neuf suspects, parmi lesquels quatre femmes, sont restés en détention.

Les personnes interpellées sont accusées d'avoir «coordonné des activités portant atteinte à la sécurité et à la stabilité du royaume». Les militants concernés ont dénoncé des allégations «diffamatoires».

Cette répression suscite de vives critiques sur le plan international, jetant une ombre sur la politique de modernisation impulsée par le prince héritier Mohammed ben Salmane.

Source : AFP et rédaction

20-06-2018 | 13:55

https://french.alahednews.com.lb/essaydetails.php?eid=27559&cid=304#.WywRpaczZPY


 

"ISRAËL" : L'EPOUSE DE NETANYAHU INCULPEE POUR FRAUDE ET ABUS DE CONFIANCE POUR DETOURNEMENT DES FONDS PUBLICS A DES FINS PERSONNELLES

«Israël»: Sara Netanyahou inculpée pour fraude

Sara Netanyahou, l'épouse du Premier ministre israélien, a été mise en examen jeudi pour avoir détourné des «fonds publics» à des fins personnelles dans les résidences privée et officielle du couple.

«Israël»: Sara Netanyahou inculpée pour fraude

L'acte d'inculpation fait mention de «fraude» et «abus de confiance», a annoncé le «ministère de la Justice» dans un communiqué de presse.

Sous le coup d'une enquête de police qui dure depuis plus d'un an, Sara Netanyahou est accusée d'avoir fait passer «359.000 shekels» (près de 86.000 euros) de repas fins aux frais du contribuable entre 2010 et 2013.

La semaine dernière, plusieurs rapports indiquaient que son inculpation était probable suite à l’échec de la mise en place d’un accord entre les avocats de la défense et de l'accusation.

Sara Netanyahou a toujours démenti ces accusations.

Source: agences et rédaction

21-06-2018 | 15:41

https://french.alahednews.com.lb/essaydetails.php?eid=27575&cid=293#.WywOGaczZPY


 

BAHREÏN : LE LEADER DE L'OPPOSITION CHIITE ET DEUX DE SES ADJOINTS ACQUITTES PAR UN TRIBUNAL DE MANAMA

Bahreïn: le leader de l’opposition, cheikh Ali Salmane, acquitté

Cheikh Ali Salmane, 51 ans, qui dirige le principal mouvement d'opposition à Bahreïn a été acquitté par un tribunal de Manama, ce jeudi 21 juin. Il était accusé d'intelligence avec le Qatar. Il y a un an, le 5 juin 2017, l'Arabie Saoudite, l'Egypte, le Bahreïn et les Emirats Arabes Unis rompaient leurs relations avec le Qatar.

Bahreïn: le leader de l’opposition, cheikh Ali Salmane, acquitté

Cheikh Ali Salmane a été reconnu innocent, a fait savoir le Bahrain Center for Human Rights (BCHR). L'acquittement concerne également deux des adjoints de Cheikh Ali Salmane, Hassan Sultan et Ali al-Aswad, jugés par contumace. Tous trois étaient accusés d'intelligence avec le Qatar que les pays du Golfe avaient accusé de soutenir le terrorisme.

«Cheikh Ali Salmane a été reconnu innocent», a déclaré à l’AFP l’un de ces militants, cheikh Maytham al-Salmane, du Bahrain Center for Human Rights (BCHR). Cette information a été confirmée par plusieurs autres militants.

«Nous espérons que cet acquittement ouvrira la voie au dialogue et à la réconciliation» à Bahreïn, secoué par des violences périodiques depuis 2011 et où le pouvoir a réprimé l’opposition, a ajouté cheikh Maytham.

Cheikh Ali Salmane est derrière les barreaux depuis 2014. Son mouvement al-Wifaq, principale organisation de l’opposition chiite, a été dissous. Depuis les grandes manifestations de 2011, l'opposition est muselée. Plus d'une vingtaine d'activistes risquent aujourd'hui la peine de mort à Bahreïn.

Ces accusations interviennent dans un climat tendu. Le Qatar est accusé par l'Arabie Saoudite, l'Egypte, le Bahreïn et les Emirats Arabes Unis de financer le terrorisme dans la région. Il y a un an, les relations diplomatiques ont donc été rompues.

Source : agences et rédaction 

21-06-2018 | 14:52

https://french.alahednews.com.lb/essaydetails.php?eid=27573&cid=310#.WywKcqczZPY


 

LE YUAN, ARME PRINCIPALE DANS LA GUERRE COMMERCIALE PROVOQUEE PAR LES USA. QUELLE STRATEGIE VA CHOISIR LA BANQUE CENTRALE CHINOISE ?

Le yuan, arme principale dans la guerre commerciale Chine-USA

Le yuan, arme principale dans la guerre commerciale Chine-USA

© Sputnik . Alexandr Demyanchuk

LU DANS LA PRESSE

URL courte

Vestifinance.ru

Dossier:

Traduction de la presse russe (juin 2018) (42)

1120

L'escalade des frictions commerciales entre les États-Unis et la Chine crée une intrigue autour du yuan. Quelle stratégie choisira la Banque centrale chinoise?

Le cours du yuan par rapport au dollar ne se porte manifestement pas bien: il a atteint son minimum depuis cinq mois face au risque de guerre commerciale, écrit jeudi le site d'information Vestifinance.ru. Dans le même temps, le yuan se renforce continuellement dans le panier de monnaies pondéré, étant donné que d'autres devises chutent encore plus par rapport au dollar. Les avis des analystes divergent quant à la manière dont les autorités chinoises, qui maintiennent leur contrôle sur le cours de la monnaie nationale, réagiront à cette dynamique, écrit Bloomberg.

 

La guerre commerciale pourrait provoquer une récession aux USA en 2019

© AP PHOTO / ANDY WONG

La guerre commerciale pourrait provoquer une récession aux USA en 2019

Eddy Chong, stratège des monnaies asiatiques chez Standard Chartered Plc, s'attend à ce que Pékin continue de contenir la baisse du yuan par rapport au dollar pour permettre à la monnaie nationale de se renforcer davantage dans le panier pondéré.

 

«Pour l'instant, est plus important pour la Chine de stabiliser le cours dollar-yuan pour s'assurer que les attentes de dévaluation du yuan ne réapparaissent pas sur le marché», explique l'expert.

Zhang Ming, économiste en chef de Ping An Securities, pense que la Banque centrale adoptera une autre approche et permettra au yuan de s'affaiblir par rapport au dollar, en stabilisant le cours dans le panier. «Bien que cela puisse inciter à la baisse de la monnaie chinoise, les autorités ne doivent pas être préoccupées par le reflux des fonds parce que des restrictions sévères sur les mouvements de capitaux restent en vigueur dans le pays», précise l'expert.

 

Billets de dollars et yuans

© REUTERS / THOMAS WHITE

Guerre commerciale: la Chine pose un ultimatum aux USA

La semaine dernière, les USA ont annoncé l'adoption de taxes sur plusieurs produits chinois, ce à quoi la Chine a immédiatement réagi. Lundi, Donald Trump s'est dit prêt à élargir la liste des marchandises visées, mais cette fois aussi les Chinois ont immédiatement réagi en promettant des démarches réciproques tout en qualifiant les actions de Trump de «chantage».

 

«J'ai chargé aujourd'hui le représentant des USA dans les négociations commerciales de faire une liste de marchandises chinoises pour un montant de 200 milliards de dollars, afin de décréter des taxes supplémentaires à hauteur de 10%. Il faut entreprendre des démarches supplémentaires pour inciter la Chine à changer sa pratique déloyale, à ouvrir son marché aux produits américains et à accepter des relations commerciales plus équilibrées avec les États-Unis», a déclaré le locataire de la Maison Blanche.

Ainsi, maintenant que les jeux sont faits et qu'aucun des dirigeants ne reculera, le plus important est de savoir comment la Chine répondra aux USA tout en minimisant le préjudice pour l'économie chinoise.

 

Drapeaux de la Chine et des USA

© REUTERS / HYUNGWON KANG

«La guerre commerciale entre les USA et la Chine ne peut plus continuer»

Il existe différentes options, mais pratiquement toutes sont liées au cours du yuan. En réagissant aux taxes, les Chinois pourraient assouplir les conditions financières en aidant ainsi leurs entreprises. Mais cela comporte des difficultés. Ces derniers temps, au contraire, la Chine durcit sa politique pour balayer les «bulles» propagées, notamment sur le marché immobilier.

 

La Banque populaire de Chine pourrait réagir plus fermement en dévaluant considérablement le cours du yuan, ce qui serait très préjudiciable pour les USA mais comporterait aussi des risques significatifs pour la Chine-même.

Enfin, la Chine pourrait vendre massivement ses obligations américaines, dont elle détient 1.200 milliards de dollars. Ce serait une mesure extrême mais très efficace.

https://fr.sputniknews.com/presse/201806211036902823-yuan-chine-usa-guerre-commerciale/