LA CHINE ET L’AFRIQUE MAIN DANS LA MAIN A TRAVERS LES EPREUVES

tourtaux-jacques Par Le 27/03/2022 0

Dans Afrique

Chine/Afrique : la Chine et l’Afrique main dans la main à travers les épreuves

Il n’y a pas longtemps, le président Xi Jinping a envoyé un message au 35e Sommet de l’Union africaine, exprimant ses chaleureuses félicitations aux pays et aux peuples africains, reflétant l’amitié indissoluble et durable entre la Chine et l’Afrique.

Le prédécesseur de l’Union africaine était l’Organisation de l’unité africaine, créée en 1963. En juillet 2002, l’Union africaine a tenu son premier sommet, remplaçant officiellement l’Organisation de l’unité africaine et devenant l’organisation intergouvernementale la plus représentative en Afrique.

Au cours des 20 dernières années, l’Union africaine a porté haut la bannière de l’auto-amélioration par l’unité, exploré activement une voie de développement adaptée à l’Afrique, favorisant l’intégration régionale, ce qui a permis d’obtenir des résultats importants, coordonné les pays africains pour qu’ils s’unissent contre l’épidémie de COVID-19, et vigoureusement maintenu la paix, la stabilité et le développement de l’Afrique, conduisant à une amélioration continue de l’influence et du statut international de l’Afrique.

La Chine et l’Union africaine sont des partenaires importants dans la promotion de la construction d’une communauté de destin sino-africaine de haut niveau et dans le maintien de l’équité et de la justice internationales. La Chine est le plus grand pays en développement du monde et l’Afrique est le continent avec la plus grande concentration de pays en développement.

Des rencontres historiques similaires, des luttes communes et des tâches de développement cohérentes ont étroitement lié les deux parties. Depuis la création de l’Union africaine, les relations entre la Chine et le bloc panafricain ont été continuellement élevées à un nouveau niveau. Les deux parties ont fréquemment échangé des visites de haut niveau, le mécanisme de dialogue stratégique Chine-Union Africaine a été établi en 2008 et la confiance politique mutuelle n’a jamais cessé de s’approfondir.

En 2012, le bâtiment du siège de l’Union africaine, construit avec l’aide de la Chine, a été achevé, devenant un nouveau monument de la coopération sino-africaine. Enfin, en 2015 et 2018, la mission chinoise auprès de l’Union africaine et le bureau de représentation de l’Union africaine en Chine ont été ouverts successivement, consolidant davantage encore les relations bilatérales.

Après l’émergence de l’épidémie de COVID-19 en Chine, Beijing et l’Union africaine se sont soutenus et se sont battus côte à côte. En février 2020, le Conseil des ministres de l’Union africaine a publié un communiqué affichant son soutien aux efforts de lutte contre l’épidémie de la Chine. C’est la première organisation régionale importante au monde et sur tout le continent à soutenir publiquement la Chine.

De son côté, la Chine a fourni plus de 100 lots d’assistance matérielle anti-épidémie aux pays africains et à l’Union africaine. Le projet de phase I du siège du Centre de contrôle et de surveillance africain, qui a aussi bénéficié de l’aide de la Chine, a démarré plus tôt que prévu et la pose de sa couverture a été achevée l’année dernière.

La Chine et l’Union africaine ont signé un protocole d’accord sur la construction conjointe du mécanisme de coordination de la coopération « la Ceinture et la Route », marquant l’entrée dans une nouvelle étape de mise en œuvre de la construction conjointe de l’initiative « la Ceinture et la Route » par les deux parties, injectant un nouvel élan à la coopération sino-africaine pour une coopération gagnant-gagnant et un développement commun.

En novembre de l’année dernière, le président Xi Jinping a annoncé lors de la cérémonie d’ouverture de la 8e Conférence ministérielle du Forum sur la coopération sino-africaine (FOCAC) les « neuf projets » de coopération pragmatique sino-africaine, notamment la fourniture d’un milliard de doses supplémentaires de vaccins anti-COVID-19 en Afrique pour aider le continent à renforcer ses capacités de santé publique.

À l’heure actuelle, une situation changeante comme le monde n’en a pas connu depuis plus d’un siècle et une épidémie d’une ampleur jamais vue depuis plus de cent ans sont étroitement liées, et le système de gouvernance mondiale subit lui-même des ajustements profonds sans précédent. Le président Xi Jinping a proposé une initiative de développement mondial pour relever conjointement les nouveaux défis posés par la « pandémie de COVID-19 » au développement mondial.

Cette initiative a reçu des échos chaleureux de la part des pays africains. La Chine accueille favorablement l’adhésion de l’Union africaine et des pays africains à l’initiative mondiale de développement, et est disposée à favoriser l’intégration approfondie de l’initiative à l’Agenda 2063 de l’Union africaine. L’Initiative mondiale pour le développement deviendra un autre stimulant favorisant la coopération sino-africaine et jouera un rôle positif dans la reprise économique et le développement durable de l’Afrique.

L’histoire et la réalité ont prouvé que les relations sino-africaines ne se sont pas développées en un jour et ne sont pas un cadeau fait par d’autres. Bien au contraire, la Chine et l’Afrique avancent ensemble étape par étape dans le même bateau, partageant les bonheurs et les malheurs depuis longtemps.

La grande puissance des 2,7 milliards d’habitants de la Chine et de l’Afrique est une force inarrêtable. La coopération sino-africaine continuera d’améliorer le bien-être des peuples chinois et africain et de créer un avenir meilleur de développement et de prospérité communs.

Source : Réseau International

 

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire