LA REUNION - NADINE GIRONCEL : "NOUS DEVONS ETRE FIERS D'ETRE REUNIONNAIS"

tourtaux-jacques Par Le 17/04/2022 0

Dans Afrique

17 Avril 2022

 

Discours de la candidate du PCR dans la 6e circonscription lors de sa présentation officielle

dimanche 17 avril 2022

Ce 15 avril à Sainte-Suzanne, le Parti communiste réunionnais a présenté sa candidate aux législatives dans la 6e circonscription : Nadine Gironcel. Voici des extraits du discours qu’elle a tenu lors de cet événement.

C’est avec beaucoup de fierté et de reconnaissance, que je m’engage aujourd’hui dans ces élections législatives, en portant, bien sûr, les couleurs du Parti Communiste Réunionnais, mais aussi et surtout les valeurs et le projet réunionnais, que nous avons pour La Réunion. La situation, on la connaît tous, encore plus celles et ceux qui sont concernés par le chômage, la pauvreté, le manque de logement, la baisse du pouvoir d’achat ou des difficultés, liées aux déplacements ou à la santé.
Force est de constater que ces situations, malgré les annonces et les gouvernements successifs, n’ont fait que s’aggraver.
Preuve encore s’il en fallait une, les résultats du premier tour de l’élection présidentielle, qui ont marqué à La Réunion, une rupture de confiance entre l’État, le gouvernement et les politiques, qui sont menées jusqu’à présent.
On ne peut faire qu’un triste constat du résultat de l’application bête et disciplinée, des lois décidées par et pour la France hexagonale et qui ne sont venus qu’aggraver la situation, à La Réunion.
Les mesurettes et les rustines, sur cette situation hors norme de La Réunion, comme l’a qualifié l’Insee, ne suffisent plus et ne font que repousser le problème.

« Nous pouvons renverser la situation »
Mais face à cela, nous pouvons renverser la situation. C’est d’ailleurs, tout le sens que nous donnons à notre engagement, dans cette bataille électorale et le projet que nous portons pour notre île, en tant que député réunionnais, dans la république. L’histoire nous a montré que les plus grandes avancées de notre île n’ont été possibles qu’avec des députés communistes, à l’Assemblée nationale. Je pense ici aux combats menés par Elie Hoarau, Paul Verges, et d’autres, qui ont fait le choix de La Réunion et ont su imposer à l’Assemblée nationale, l’égalité sociale.
Mais aussi je pense au combat des communistes, pour la sécurité sociale et la protection de nos populations. Plus récemment encore, c’est par l’initiative d’un député communiste, que nous avons obtenu l’augmentation des pensions agricoles. Les grandes avancées sociales se sont toujours faites avec la participation des communistes, que ce soit au niveau national, avec le Front populaire qu’au niveau local, avec la départementalisation. Car bien souvent, l’histoire l’a montré, la gauche construit et la droite entretient, souvent bien mal.
Voilà pourquoi je me présente devant vous comme candidate aux élections législatives 2022, pour faire rayonner l’identité réunionnaise à l’assemblée, afin de façonner une Réunion plus forte, solidaire et durable.

« En finir avec ce système »
Le combat continue. Encore plus, dans ce contexte économique social, international qui va peser, de manière de plus en plus forte et de plus en plus vite, sur nos populations les plus fragiles. Nous devons donc avoir à l’Assemblée des députés, qui défendent le peuple réunionnais.
Et donc, qui mieux que des communistes pour pouvoir le faire, comme ils l’ont fait dans le passé. Le peuple a souffert, depuis trop longtemps, de l’absence de députés communistes réunionnais, à l’Assemblée nationale.
Il faut en finir avec ce système où c’est Paris qui décide pour nous à La Réunion.
Notre projet est clair : proposer et adapter des lois qui défendent le peuple réunionnais et qui prennent en compte nos atouts et nos spécificités.
Oui, l’autonomie énergétique propre de notre île est possible, si nous créons les conditions de sa mise en place et de sa réussite. Oui, l’autonomie alimentaire est possible, si nous créons le cadre législatif, qui va protéger notre agriculture, notre filière Cannes-Sucre-énergie. Il faut permettre la diversité agricole mais aussi permettre le commerce, avec nos pays voisins de la zone océan Indien.
Oui, nous pouvons créer des logements, en nombre suffisant et adapté à notre climat insulaire, si nous mettons en place un plan pluriannuel d’investissement sur le logement social et l’habitat. Pour que cela aboutisse, il va nous falloir convaincre et il va falloir surtout nous entendre sur un projet réunionnais commun, fait par les Réunionnais pour les Réunionnais.

« Réunir la Conférence territoriale élargie »
C’est pour nous l’urgence de réunir la Conférence territoriale élargie, à toutes les forces vives, pour que nous puissions parler d’une même voix, avec l’État et à l’Assemblée nationale.
Et enfin, il va falloir accompagner ce projet, d’une loi de programmation pour La Réunion, afin d’acter, dans un calendrier et avec les moyens financiers nécessaires, l’aboutissement de nos propositions et ainsi, recréer la confiance avec le peuple réunionnais.
j’ai complètement conscience des inégalités que subissent les femmes dans notre société. Salaire moindre à compétences égales, comportement sexistes et plafond de verre, qui empêche d’évoluer professionnellement. Le 8 mars, ça doit être toute l’année et comptez sur moi pour défendre ce point de vue à l’Assemblée nationale.
Nous devons être fiers d’être Réunionnais. À nous de nous battre pour préserver notre vivre-ensemble. À nous de faire briller l’exemple réunionnais en matière de multiculturalisme et de laïcité apaisée.
Et demain, c’est cet exemple réunionnais que je porterai à l’Assemblée nationale. C’est de notre responsabilité et il en va de l’avenir de La Réunion.

source : https://www.temoignages.re/politique/actualites-politiques/nadine-gironcel-nous-devons-etre-fiers-d-etre-reunionnais,103985

Tag(s) : #PCR#Elections

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire