MALI/IRAN : UNE ALLIANCE "NECESSAIRE"!

tourtaux-jacques Par Le 22/06/2022 0

Dans Afrique

Mali/Iran : une alliance qui pourrait apporter beaucoup ! 

Suite à l’attaque terroriste qui a fait 132 morts parmi les civils, respectivement à Diallassagou, Dianweli et Dégassagou, le président de la transition, le colonel Assimi Goïta, après avoir condamné l’acte, a décrété un deuil national de trois jours à partir de mardi 21 juin 2022. La commission de la Cedeao a également fait un communiqué pour manifester sa compassion auprès du peuple et du gouvernement de la transition. 

Les localités de Diallassagou, Dianweli, Dégassagou, situées dans le cercle de Bankass, région de Bandiagara, ont vécu un véritable cauchemar dans la nuit du 18 au 19 juin 2022. Des hommes armés appartenant aux groupes terroristes ont tué plus de 132 personnes, tous des civils, incendié des habitations et emporté beaucoup d’autres biens matériels après leur forfait. Pour donc manifester la tristesse de tout le peuple malien suite à cette tragédie humaine, le gouvernement a décrété un deuil national de trois jours à partir du mardi 21 juin 2022. En effet, les drapeaux seront en berne sur tous les bâtiments et édifices publics sur toute l’étendue du territoire national pendant toute la durée du deuil. La commission de l’organisation régionale, notamment la Communauté des États de l’Afrique de l’Ouest, a également fait un communiqué pour condamner le crime odieux et manifester son soutien au gouvernement de transition dans la lutte contre le terrorisme au Mali. Au fur et à mesure que les troupes d’occupation française se retirent du Mali, les attaques terroristes s’intensifient. D’ailleurs, suite à ce massacre, la France, qui elle-même se trouve être à l’origine du renforcement des groupes terroristes dans le Sahel, a également présenté ses condoléances aux familles des victimes et au peuple malien, tout en passant son petit message sournois se disant « gravement » préoccupé par la dégradation de la situation sécuritaire et humanitaire au Mali, qui se traduit par une intensification des attaques contre les populations civiles ces derniers mois ». 

Vu la multiplication des attaques terroristes, au fur et à mesure que les troupes d’occupation française se retirent du Mali, il serait temps d’élargir le cercle des partenaires internationaux. Outre la Russie, qui se trouve être majoritairement occupée par le conflit en Ukraine, il est clair qu’un élargissement ne serait pas de trop. Des pays amis sont prêts pourtant à aider le Mali dans sa lutte contre l’impérialisme occidental. Une lutte qui touche une très grande partie du monde.  

Suite au massacre des 132 civils, le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères a exprimé sa sympathie au gouvernement et au peuple maliens suite à l’attaque terroriste qui a entraîné la mort de certains civils. 

Saïd Khatibzadeh a exprimé ses regrets pour le meurtre de dizaines de civils maliens lors de l’attaque terroriste survenue au Mali et a également fermement condamné tout acte terroriste, sympathisant avec le gouvernement, le peuple et les familles des victimes. L’Iran est toujours présent auprès des pays qui défendent bec et ongle leur souveraineté et leur intégrité territoriale. Quoi qu’il en soit, le gouvernement malien suit la voie que lui trace la population malienne et aucune autre voie.

http://french.presstv.ir/Detail/2022/06/22/684322/Zoom-Afrique-du-22-juin-2022

 

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire