MALI : LES FAMAS, LA FIERTE DU PEUPLE MALIEN !

tourtaux-jacques Par Le 11/02/2022 0

Dans Afrique

Mali: les Famas ; la fierté du peuple malien !

Que nul n’en doute encore, le Mali, grâce aux efforts des autorités, va instaurer son autorité et sa souveraineté sur l’ensemble de son territoire ! L’instrument pour ce faire, à savoir les outils de défense, est là pour assurer cette tâche avec abnégation, courage et dévouement. Oui, les Forces Armées maliennes (FAMa) montent en puissance et s’illustrent aujourd’hui dans la traque contre les terroristes un peu partout sur le territoire national. Galvanisées par les nouveaux matériels et équipements acquis dernièrement, l’armée malienne fait en effet la fierté de tout le peuple malien !

Le Mali, longtemps abandonné seul dans le combat contre le terrorisme et l’insécurité sur son territoire, est en passe de gagner aujourd’hui ce combat grâce au soutien du peuple et aux efforts des autorités de la Transition qui ne ménagent aucun effort pour équiper et former les Forces Armées maliennes (FAMa). Celles-ci font désormais avaler de la couleuvre aux terroristes qui écumaient en toute tranquillité au nord et centre du pays, malgré la présence de Barkhane et de milliers d’autres éléments des forces d’occupation étrangères sur le territoire malien.

En effet, en moins de deux mois, les FAMa, grâce aux nouveaux partenariats dynamiques noués par les autorités de la Transition, ne cessent plus de susciter l’espoir auprès de la population malienne prise au piège terroriste, pour avoir engrangé tant de victoire et tant de succès sur la horde terroriste et autres bandits de grands chemins ! En un mot, le Mali a tout simplement démonté la politique française en Afrique.

« Les victoires militaires éclatantes, les victoires tactiques et les victoires opérationnelles engrangées ces dernières semaines et ces derniers jours par les FAMa remplissent légitimement les Maliens et les Maliennes de fierté et d’espoir… En détruisant les bases et les sanctuaires terroristes, en les neutralisant par centaines, en capturant des dizaines, et en récupérant sur eux des armes de tous genres, dont certaines avaient été saisies sur l’Armée malienne, il y a de cela quelques mois…

Ces succès sont obtenus grâce aux soldats et par la mise à disposition d’équipements aériens et terrestres. Et cela démontre si besoin le souci constant des plus hautes autorités du pays de préserver la vie des troupes engagées sur les différents théâtres d’opération à travers le pays. Aujourd’hui, l’armée malienne est en train d’être dotée de moyens pour accomplir sa mission de protection des personnes et de leurs biens et aussi de reconquête du territoire national… Le Mali mérite la solidarité et non des sanctions dans sa lutte contre le terrorisme…

Perdre cela de vue relève soit de l’hérésie, soit d’un agenda de déstabilisation qui va en faire profiter certains. En tout cas, cet agenda ne va pas profiter aux Maliens ni aux Africains… Le Mali veut éviter l’exemple d’Afghan, où la communauté internationale, après plus de vingt (20) ans de présence, a été forcée de plier bagage sans prévenir, laissant le pays dans un désordre. Depuis, le gouvernement malien a bien compris que s’il ne compte que sur un seul partenaire, il pourra à tout moment être abandonné. C’est pourquoi nous en cherchons d’autres…». Ces propos sont du Premier ministre Choguel Kokalla Maïga.

Avant lui, le jeudi 20 janvier dernier, le Président de la Transition, le Colonel Assimi Goita, saluait les efforts de ces hommes qui, «Loin de leurs foyers, sur des terrains parfois hostiles, face à des adversaires qui ne reculent devant aucune atrocité et qui ne respectent aucune règle ou norme d’une guerre conventionnelle, nos Forces armées se battent au quotidien avec une foi, une ardeur, un courage et un dévouement qui forcent l’admiration et imposent le respect de tous… En effet, l’Armée républicaine du Mali est actuellement engagée sur plusieurs fronts…

D’où la nécessité de renforcer, sans relâche, ses capacités opérationnelles et d’améliorer les conditions de vie des soldats qui ont décidé de défendre le pays au prix de leur vie. C’est dans cette optique que le Gouvernement de la Transition, malgré la situation économique difficile du moment, est en train de consentir de gros efforts pour hisser l’armée à la hauteur des ambitions. Dans le but de faire de l’outil de défense malien, la véritable expression de notre souveraineté nationale, de profondes réformes ont été engagées afin de le moderniser et de l’adapter au contexte sécuritaire et sociopolitique du pays.

C’est dans cette dynamique que s’inscrit la mise en place du Système intégré de Gestion du Personnel de la Défense. Par ce système, l’Armée entend davantage se professionnaliser tout en garantissant un plan de carrière plus efficient. Une des lignes directrices de ce processus de professionnalisation reste l’adaptation continue de la doctrine et des concepts. L’impact de cette nouvelle orientation stratégique de l’Armée est déjà appréciable au regard du renforcement conséquent des ressources humaines et des capacités opérationnelles des Forces Armées maliennes.

Sur le plan opérationnel, les efforts ont essentiellement porté sur l’acquisition d’armements majeurs, aériens et terrestres, avec un accent particulier sur le renforcement des chaînes d’approvisionnement et de soutien aux Forces. Le renforcement des ressources humaines à travers les programmes de formations continues adaptées, et l’aguerrissement des hommes, ont considérablement amélioré le niveau opérationnel des troupes.

Au départ préoccupante, eu égard aux actions des groupes armés terroristes qui s’étaient étendues à certaines parties du territoire, avec des attaques régulières qui ont occasionné de nombreuses pertes en vies humaines, la situation sécuritaire connaît de nos jours une nette amélioration dont les populations elles-mêmes se font l’écho».

Ces propos des plus hautes autorités du pays sont corroborés par les actions des Forces Armées maliennes (FAMa) sur le terrain.

En effet, selon le communiqué N°008 de l’État-major Général des Armées, la dynamique offensive de recherche et de destruction des terroristes et leurs sanctuaires par les Forces Armées Maliennes conformément au plan Maliko et l’opération Kélétigui et les acquis opérationnels se renforcent face à des terroristes de plus en plus fébriles en débandade adoptant l’évitement et se dissipant dans la population comme mode d’action avec des capacités de nuisance reposant désormais sur la pose des Engins explosifs improvisés (EEI), le sabotage des réseaux GSM et des tirs indirects.

Et dépit des missions traditionnelles, indique le communiqué de l’État-major, l’exploitation des renseignements et les opérations aéroterrestres particulièrement en zones centre et sud se sont poursuivies avec les actions majeures résumées comme suit. «Dans la région de Nara, l’effort a porté sur la recherche du renseignement particulièrement sur les terroristes se dissimulant dans la population et leurs complices, de même que la surveillance des axes de mobilité le long de la frontière avec la Mauritanie permettant d’opérer avec précision et efficacité.

Dans les régions de Sikasso, Bougouni et Koutiala, des reconnaissances offensives conduites dans les secteurs de Tandio, Diaraman, Goulé, Ourikela, y compris le long de la frontière avec le Burkina Faso, ont permis la destruction à l’artillerie et la fouille d’une base terroriste dans les collines de Tandio. Le bilan matériel est le suivant: la récupération de deux (02) véhicules Toyota N°AB 3484 MD et BC 2104 MD en bon état abandonnées par les terroristes; l’interpellation d’un suspect mis à la disposition de la Gendarmerie nationale.

Dans les régions de Ségou et Mopti, les reconnaissances offensives avec de violents combats dans les cercles de Koro, Bankass et Niono suivies de frappes aériennes particulièrement dans la forêt de Songo ont permis de: 4 bases terroristes, 6 plots logistiques détruits, 43 terroristes neutralisés, 31 motos, 6 véhicules, 1 camion récupéré et 9 motos brûlées. Armements récupérés: 18 AK 47, 2 mitrailleuses 12,7 mm, 2 mitrailleuses 14,5 mm, 6 mitrailleuses PKM, 3 lance-roquettes anti chars (LRAC), 1 pistolet artisanal, plusieurs caisses de munitions de tous calibres.

Autres matériels récupérés: 2 groupes électrogènes, 1 machine à souder, 1 000 litres de carburant, 12 sacs de 100 kg d’engrais et des matériels de fabrication d’engins explosifs improvisés; 20 tonnes de riz enlevés à la population; des téléphones portables et des moyens de communication radio. Dans le cercle de Ténenkou, une reconnaissance offensive à Ténéma, Dyinkel et Kora a permis d’interpeller 05 terroristes, qui rackettaient les habitants, et récupérer 10 tonnes de céréales».

Un bilan qui évolue encore depuis le 31 janvier 2022. La France et ses alliés européens et américains peuvent-ils dire mieux avec tant d'années d’occupation dans les pays à travers le monde ? Ont-il déjà ramené ce genre de bilan en Afrique ou au Moyen-Orient ?

http://french.presstv.ir/Detail/2022/02/11/676627/Mali-les-Famas-la-fi%C3%A8ret%C3%A9-du-peuple-malien

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire