TCHAD : A QUOI JOUE MACRON ?

tourtaux-jacques Par Le 29/05/2022 0

Dans Afrique

Tchad : Pourquoi la France menace ?

« La rumeur sur une éventuelle infiltration de terroristes dans la ville de Ndjamena n’avait cessé de monter depuis le milieu de la semaine. Les autorités ont donc décidé de prévenir la population sur une alerte terroriste, en appelant les gens au calme et à la vigilance ».

Serait-elle la riposte française ? Près de 10 jours après la méga-manif anti-France des milliers de Tchadiens qui, descendus dans la rue s’en sont pris aux symboles du pillage français au Tchad entre autres Total, RFI, média colonialiste par excellence fait publier un article où il met en garde contre « l’infiltration terroriste » dans la capitale.

 En effet le sursaut du peuple tchadien qui, plus d’un an après l’assassinant de son président Deby alors qu’il venait de réélire a prouvé qu’il n’était pas dupe, et qu’il s’oppose littéralement à la recolonisation du Tchad par la France et les Yankees, à la mercenarisation de son armée, à sa libysation, à l’effet de nourrir la soif de guerre occidentale, a tellement pris de court le camp d’en face qu’il se met a menacer.

Voici comment le RFI s’y prend : « La rumeur sur une éventuelle infiltration de terroristes dans la ville de Ndjamena n’avait cessé de monter depuis le milieu de la semaine. Les autorités ont donc décidé de prévenir la population sur une alerte terroriste, en appelant les gens au calme et à la vigilance. La première alerte sur cette infiltration terroriste dans la capitale Ndjamena a commencé à circuler mardi, dans une note signée par un responsable sécurité de la Commission du bassin du Lac Tchad. Il va procéder au renforcement des mesures de vigilance dans tous leurs locaux ».

On est en pleine ambiance de psychose et ce déploiement des forces de sécurité d’un régime Deby fils qui a prouvé en un an d’existence qu’il a du mal à s’imposer face à la France ne peut que nous conduire à croire à la possibilité d’une mise en scène destinée à étouffer les ressentiments et surtout ce sentiment de colère et d’exigence qui est sur le point de monter. D’ailleurs c’est dans ce type de situation que les forces d’occupation trouvent toujours l’occasion inouïe à réprimer les voix hostiles, à mettre à exécution leurs plans.

Car après l’Ukraine le plan US/OTAN consiste à ramener la guerre qu’il a perdue face à la Russie au Sahel et dans ce cadre le Tchad semble destiné à jouer le rôle de QG. Ce qui rend doublement inquiétante pour les Occidentaux à commencer par la France elle-même, cette révolte anti-Occident aux accents pro-russe qui couvent sous les cendres au Tchad.

RFI poursuit : « La première alerte sur cette infiltration terroriste dans la capitale Ndjamena a commencé à circuler mardi, dans une note signée par un responsable sécurité de la Commission du bassin du Lac Tchad. Il va procéder au renforcement des mesures de vigilance dans tous leurs locaux. Dès le lendemain, ce sont les ambassades et autres organisations internationales représentées dans la capitale du Tchad qui sont prévenues de cette infiltration terroriste. » Décidément la spectaculaire opération «  Colère de Bohoma où feu Deby a infligé l’une des plus belles déculottées qui soit aux troupes par procuration de l’Occident dit “Jihadistes” quand elles ont voulu faire marche sur la capitale semble encore rester à travers la gorge de l’axe US/France/OTAN. Celà dit cette rumeur largement couverte par les médias mainstream plus d’un an après la mort de grand Deby intervient alors même que son armée, l’une des plus puissantes de l’Afrique est divisée, voire purgée de ses grands soldats. Mais en Afrique l’imprévu est toujours possible. Une machination destinée à traquer les opposants à la recolonisation du Tchad par la France que celle-ci veut réprimer au nom de la lutte contre des terroristes qui projetteraient de s’emparer de la capitale pourrait retourner contre le scénariste. En attendant reprenons cette dernière partie du rapport de RFI où il dit : “Ce sont trois terroristes probablement de Boko Haram qui sont parvenus à s’infiltrer dans Ndjamena autour du week-end dernier, selon nos sources qui ajoutent que ‘nous sommes en alerte rouge, mais tout est mis en œuvre pour les retrouver’. La capitale tchadienne n’oublie pas qu’elle a déjà payé un lourd tribut au terrorisme, avec notamment le double-attentant de Boko Haram en 2015 qui avait fait 38 morts et une centaine de blessés. ‘La France est-elle en train de menacer les Tchadiens ?

http://french.presstv.ir/Detail/2022/05/29/682951/Tchad--pourquoi-la-France-menace--

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire