ALGERIE - IKRAM GHOUIA : L'ANP DANS LES FEUX DE L'ACTION

CONTREBANDE, IMMIGRATION CLANDESTINE ET TERRORISME

L'ANP dans les feux de l'action

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
 
La digne héritière de l'ALN agit dans la continuité de son ancêtreLa digne héritière de l'ALN agit dans la continuité de son ancêtre

Au vu de l'étendue du territoire national avec des frontières terrestres de plus de 6000 km, il est inutile de préciser la lourdeur de cette mission et les enjeux qu'elle charrie.

S'il y a bien un domaine où l'Algérie excelle et enregistre quotidiennement des résultats probants, c'est bel et bien la lutte contre la criminalité sous toutes ses formes. Les chiffres en notre possession traduisent parfaitement une situation que les forces de sécurité tous corps confondus sont en train de maîtriser professionnellement. Au vu de l'étendue du territoire national avec des frontières terrestres de plus de 6000 km, il est inutile de préciser la lourdeur de cette mission et les enjeux qu'elle charrie.
Au-delà des bilans rendus publics, c'est le souci de rapprocher cette question de l'opinion publique afin que cette dernière s'en imprègne puisqu'elle prime sur toutes les autres considérations. Les bilans enregistrés par l'Armée nationale populaire durant les dernières heures parlent d'eux-mêmes tant ils sont édifiants. Plus de 600 individus impliqués dans la contrebande et l'immigration clandestine ont été arrêtés. Les régions où ont eu lieu ces arrestations: les zones frontalières de l'extrême Sud et du Sud-Est.
D'importantes quantités de matériel et de produits de toutes sortes ont ainsi été saisies; ça va des véhicules jusqu'au miel en passant par les téléphones cellulaires, la monnaie algérienne et étrangère, le carburant, des armes, des munitions et des stupéfiants. Dans le même contexte, les éléments de l'armée continuent de mettre la pression sur les poches terroristes en «sommeil» ou agissant de façon souterraine. Ainsi, une trentaine de terroristes ont été neutralisés dans différentes régions du pays. Ces terroristes dont la connexion avec les réseaux de contrebande est avérée depuis des années ont été mis hors d'état de nuire grâce à l'efficacité d'un dispositif performant qui a fait ses preuves.
«Vigilance et disponibilité», c'est avec ces propos que le dernier numéro de la revue El Djeich a titré un écrit destiné à rendre compte du bilan de ces opérations durant le mois de février soulignant que «les forces de l'Armée nationale populaire interviennent dans ses engagements contre le terrorisme et le crime organisé avec professionnalisme et détermination». Résolue à en finir avec les résidus des groupes terroristes, l'ANP a réussi depuis le mois de janvier de l'année courante à neutraliser des terroristes activement recherchés.
C'est le mois de mars qui a été le plus conséquent avec neuf terroristes abattus. En avril le bilan fait état de la neutralisation de cinq criminels mis hors d'état de nuire, les quatre derniers à Boumerdès dans une opération qualitative.
Ces opérations ont été menées sur la base de renseignements, le nerf de la lutte antiterroriste.
Les opérations militaires contre les terroristes, interviennent parallèlement aux opérations contre la contrebande.
C'est dire que la mission est lourde pour une armée qui assume parfaitement ses serments et ses engagements renouvelant à qui veut l'entendre son contrat de lutter contre toutes les menaces en promettant de relever les défis quel qu'en soit le prix. La digne héritière de l'ALN agit dans la continuité de son ancêtre.

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau