IKRAM GHIOUA : L'ALGERIE SERRE LES VIS AU NIVEAU DE LA PAF

SEPT PAYS ARABES CONCERNÉS

L'Algérie serre les vis au niveau de la PAF

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Relativement aux menaces de l'organisation terroriste Etat islamique ou Daesh et notamment à son développement sur la scène internationale, l'Algérie a décidé d'entreprendre de nouvelles mesures et pas des moindres pour la sécurité de son territoire. En dépit du dispositif mis en place à ses frontières, l'Algérie a mis en oeuvre une stratégie d'exception pour sécuriser ses espaces aéroportuaires. Cela, a-t-on indiqué, concerne ses vols à destination d'au moins sept pays, à savoir la Turquie, la Syrie, l'Irak, la Libye, la Tunisie, l'Egypte et la Jordanie. Ces mesures interviennent à la suite d'informations faisant état que l'hydre sauvage tente de s'introduire dans le pays en usant de fausses identités. A ce propos, l'Algérie avait reçu une liste d'Interpol, le mois dernier, sur laquelle étaient inscrits les noms de terroristes en mesure d'utiliser de faux passeports.
Les sept pays concernés par ces mesures seront soumis à des formalités de contrôle rigoureuses devant être strictement respectées.
Les services de sécurité au niveau des aéroports auront à exiger la vérification de la liste des passagers, ainsi que tous les papiers en leur possession. Il a été également requis aux responsables d'ouvrir une enquête sur tout individu qui éveille des soupçons.
Les Etats-Unis d'Amérique avaient y a quelques jours par le biais du commandant de l'Africom, averti sur la menace de Daesh sur le Nord de l'Afrique, étant donné que cette organisation s'est implantée en Libye. Cette menace, qui semble surdimensionnée, est pourtant prise au sérieux par les services de sécurité qui sont surtout inquiets de la présence de militaires étrangers en Afrique, comme annoncé dans une précédente édition. Des sources sécuritaires confient que l'hydre terroriste, cherche par tous les moyens à élargir sa marge de manoeuvre, elle tente même via les frontières Sud, notamment avec le Mali. Les criminels, ajoutent nos sources, qui travaillent de concert avec la contrebande mettent le paquet pour s'infiltrer sur le territoire national. Pour ce faire, ils sollicitent des fraudeurs. Mais, rassurent nos sources ils n'ont jamais réussi à passer le seuil des frontières algériennes à cause des contrôles effectués par les GGF. Néanmoins, cela demeure un gros risque, pour lequel l'Algérie a dû renforcer ses mesures de sécurité aux frontières terrestres et pas seulement au niveau de la PAF. Selon nos sources, les pays concernés par les nouvelles mesures ont été avertis pour justement éviter tout malentendu. Si l'Algérie se réserve le droit de mieux contrôler ses frontières, c'est par souci de sécurité notamment que les pays cités font face du moins pour la Tunisie, la Syrie, l'Irak et l'Egypte à un terrorisme barbares contrairement à la Libye, la Turquie et la Jordanie qui abritent les groupes terroristes.

http://www.lexpressiondz.com/actualite/218466-l-algerie-serre-les-vis-au-niveau-de-la-paf.html

https://www.facebook.com/ikram.ghioua?fref=tl_fr_box

 


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau