IKRAM GHIOUA : LE MAILLAGE DE L'ANP EFFICACE : 7 TERRORISTES CAPTURES

 

A PROPOS DES SEPT TERRORISTES CAPTURÉS AVANT-HIER

Le maillage de l'ANP a donné ses fruits

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Le maillage de l'ANP a donné ses fruits

Sept terroristes de nationalité libyenne ont été arrêtés et leurs armes saisies, soulignait dans son édition d'hier, L'Expression citant le communiqué du ministère de la Défense nationale. La même source indiquait que les investigations se poursuivaient pour déterminer les tenants et aboutissants de cette infiltration sur le sol national, sans pour autant négliger de préciser que cette opération entre dans le cadre de la sécurisation des frontières. Ces dernières étant hermétiquement bouclées entre l'Algérie et la Libye, comment donc ces terroristes se sont aventurés pour s'y introduire? C'est la question soulevée par des sources sécuritaires très bien informées, lesquelles confient que les réseaux terroristes empruntent d'autres zones pour accéder au territoire algérien avec l'aide de la contrebande et de fraudeurs depuis le Mali vers l'Algérie. Ces réseaux criminels passent d'abord par les frontières de la Libye vers le Niger, pour transiter ensuite via la frontière Nigéro-malienne. Un itinéraire qui rapporte gros aux passeurs travaillant de concert avec les réseaux terroristes, la contrebande et les narcotrafiquants. Des phénomènes subversifs qu'on ne peut pas dissocier. C'est dire que les forces de sécurité affrontent au quotidien des criminels dans une vaste zone devenue le lieu de tous les dangers. Cependant, bien imprégnées des menaces et armées d'une expérience incontestable, les forces sécuritaires ont su d'une manière professionnelle maîtriser ce terrain miné. La stratégie mise en oeuvre par l'Armée nationale populaire considérée comme l'une des plus performantes dans la région et même dans le monde, a apporté ses fruits. Preuve en est: la neutralisation de plusieurs terroristes, le démantèlement des filières qui s'adonnent à la contrebande, la drogue et l'immigration clandestine, mais certainement l'intervention spectaculaire d'une unité spéciale de l'ANP en janvier 2013 lors de l'attaque du site gazier de Tinguentourine. L'intervention s'est soldée par l'arrestation de trois terroristes et l'anéantissement des ravisseurs ayant tenté de prendre en otage plus de 600 employés qui seront libérés. L'opération ne durera que 48 heures, faisant de Mokhtar Belmokhtar «un terroriste raté». Ce dernier se vengera quelque temps plus tard pour mettre à sang et à feu le Niger et finira par émigrer en Libye d'où il tente toujours d'animer des actes terroristes en Algérie, mais essuie échec sur échec. Selon nos sources, ce tyran ne serait pas étranger à l'envoi des terroristes en Algérie pour des missions précises. Etant désormais un allié du tristement célèbre Abdelmalek Droukdel, alias Abou Mossaâb Abdel Wadoud, présumé numéro un d'Al Qaîda au Maghreb, MBM ne cesse, dans sa cause folle, à reprendre le contrôle du Sud, mais en vain face à une armée déterminée à éradiquer le poison. Les forces de sécurité qui basent leurs investigations sur le renseignement opérationnel, ont développé une stratégie de prévention depuis les soulèvements programmés survenus en Tunisie et en Libye, une stratégie qui ne manquera pas d'apporter des résultats probants. Cela dit, l'anéantissement de ce fléau exige la vigilance et la performance l'effort adéquat que les forces de sécurité n'ont jamais manqué d'apporter. Selon nos sources, l'ANP est devenue une force redoutée par les criminels qui continuent cependant, à s'expérimenter sur le territoire national.

http://www.lexpressiondz.com/article/0/0-0-0/233363.html

https://www.facebook.com/ikram.ghioua?fref=ts


 

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau