IKRAM GHIOUA : "WE LOVE CONSTANTINE!"

DÉMOCRATOZ ET CIRCULAR TIME CHANTENT POUR LA «CAPITALE DE LA CULTURE ARABE»

"We Love Constantine!"

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
C'est dans une salle pleine que les deux groupes ont mis le paquetC'est dans une salle pleine que les deux groupes ont mis le paquet

Les Etats-Unis ont participé à la manifestation «Constantine, capitale de la culture arabe» avec beaucoup d'engagement. Une première pour les USA dans la culture du Monde arabe.

Juste waw! Pour les deux groupes musicaux Démocratoz d'Oran et Circular Time de New York, qui ont animé l'une des plus légendaires soirées à Constantine, à la grande salle de spectacle Ahmed bey, dans le cadre de la semaine culturelle des USA à Constantine. Les Etats-Unis ont participé à la manifestation «Constantine, capitale de la culture arabe» avec beaucoup d'engagement et de sérieux. Une première pour les USA dans la culture du Monde arabe. Ils se sont imposés comme l'un des plus importants pays, comme d'ailleurs la Palestine, l'invité d'honneur et l'Iran.
C'est donc dans une salle pleine que les deux groupes décident de mettre le paquet pour offrir à ce public merveilleux du reggae, du jazz, du blues et du rock. Des rythmes que le jeune public a su écouter et apprécier, mais aussi sur lesquels il a dansé. Sans se lasser ces jeunes ne lâchaient pas et en demandaient plus. Si le groupe qui vient de New York n'a pas besoin d'être présenté du fait de sa grande popularité, la troupe Démocratoz non plus; en quelques années seulement, depuis sa création en 2011, a su se trouver une place parmi un grand public.
Très pertinent, le groupe prépare son album qui sortira très prochainement. Il s'est déjà produit dans tout le territoire national, pour atteindre des pays arabes comme la Jordanie et le Liban. Engagé dans la chanson par des textes qui traitent les maux sociaux, le groupe fascine aujourd'hui l'Europe, mais aussi les USA.
La date de son concert en Californie est prévue pour le mois d'août prochain, qui sera suivi par une tournée dans les plus grands Etats des USA. Les sept artistes composant le groupe restent malgré ce grand succès très modestes et réceptifs au public. Sur scène ils rendront un hommage à Bob Marley en reprenant plusieurs de ses chansons les plus connues et c'est avec beaucoup de regret qu'ils quittent la scène sous les applaudissements du public pour céder la place à Circular Time, mais non sans avoir promis à leurs fans d'y revenir bientôt.
Place au jazz et au blues; jamais peut-être Circular Time n'a été aussi charmé par un aussi beau public. Durant une heure trente minutes, sans souffler un moment, le groupe s'est donné une grande joie en offrant le meilleur aux jeunes envoûtés par une interprétation magistrale. Le groupe a apporté de la joie et de l'enthousiasme aux spectateurs, notamment quand trois jeunes filles furent invitées avec leurs instruments à chanter en symbiose avec le groupe, une chanson du genre malouf.
Ce fut tout simplement extraordinaire. Prenant la parole à la fin du spectacle qui marquera la clôture de la semaine culturelle des USA à Constantine en présence du directeur de la culture, M.Bougandoura, le leader du groupe, a tenu à souligner que «tous les journalistes que j'ai rencontrés, me posent la même question: «Que pensez-vous de Constantine?» Sa réponse: «We Love Constantine.» Le groupe s'était exprimé sur sa présence en Algérie pour dire que c'est un grand honneur d'être dans un pays magnifique et surtout dans cette ville qui nous a bien accueillis.
A noter que la participation des USA à la manifestation de «Constantine, capitale de la culture arabe», a été coordonnée entre l'ambassade des USA, le ministère de la Culture, l'Onci et la wilaya de Constantine. Une ville devenue ainsi internationale, même si elle ne signifie rien pour ceux qui n'ont pas su l'aimer.

http://www.lexpressiondz.com/culture/238577-we-love-constantine.html

https://www.facebook.com/ikram.ghioua?fref=ts


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau