MENACE DE DAESH SUR L'ALGERIE A QUI PROFITE LA MANIPULATION MEDIATIQUE?

MENACE DE DAESH SUR L'ALGÉRIE

A qui profite la manipulation médiatique?

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Il s'agit d'un plan bien précis visant à mettre la pression sur les pays du MaghrebIl s'agit d'un plan bien précis visant à mettre la pression sur les pays du Maghreb

La présence de cette organisation en Irak, en Syrie et en Libye a été surdimensionnée.

Daesh est à 700 km des frontières algériennes. Les groupes terroristes de Jund Al-Khilafa, affiliés à cette organisation terroriste comptent bien constituer un syndicat du crime autour du pays, néanmoins les donnes en possession des forces de renseignements sont autres confient des sources qui s'interrogent sur: à qui profite le complot de déstabilisation du pays? A qui profite la manipulation médiatique? Pour nos sources il s'agit d'un plan bien précis visant à mettre la pression sur les pays du Maghreb, en créant un climat de peur au sein des populations.
Les services ont relevé dans leurs investigations deux points essentiels. D'abord, la présence en force des éléments de Daesh en Syrie et en Irak est surdimensionnée, notamment en ce qui concerne le contrôle des territoires ensuite les informations en provenance de ces deux pays sont fausses. Il s'agit de la même chose en ce qui concerne la Libye.
Pour nos sources aucun organe spécialisé dans l'information sécuritaire, aucune organisation se prétendant détenir les meilleurs sondages ou expert en la matière n'est en mesure d'évaluer la situation ou de parler d'une menace pouvant mettre l'Algérie en péril. Pour nos sources il y a trop de propagande. Cependant, cela ne signifie nullement que l'Algérie doit ignorer les risques et le danger venant de l'extérieur. L'information faisant état de la prise de territoires et de localités près de Syrte, en Libye, par les groupes terroristes de Jund Al-Khilafa affiliés à l'organisation de l'Etat islamique en Irak et au Levant a bien été prise en considération, les mesures sécuritaires également dans le moindre détail. Les forces de l'ANP sont en position et sur le pied de guerre contre toute éventuelle menace. Pour les services de sécurité, les frontières algéro-libyennes constituent certes un danger mais le terrain est maîtrisé jusqu'à preuve du contraire, la plus grande menace provient des frontières maliennes.
Récemment, les services de sécurité ont réussi à préciser quelque mystère en ce qui concerne des infiltrations de terroristes. Ceux, en échange d'une importante somme d'argent louent des véhicules de fraudeurs avec chauffeurs c'est pour s'introduire sur le sol algérien via les frontières maliennes vers Tamanrasset afin de tenter d'entrer en contact avec les résidus d'Al Qaîda au Maghreb islamique.
Le but est de tenter de les enrôler au sein de Daesh. Autre renseignement confié par nos sources, il s'agit de la circulation des armes dont les AK47, cédées à 12.000 DA.
Des investigations ont été lancées dans ce sens pour démasquer les instigateurs de ce trafic que nos sources relient aussi à la contrebande qui travaille de concert avec les terroristes. L'Algérie a déployé des milliers de soldats aux frontières qui travaillent de jour comme de nuit pour maintenir la sécurité au pays.
L'Algérie aussi bien sur le plan stratégique de prévention que sur le dispositif intervient avec beaucoup de vigilance et de professionnalisme. En parfaite connaissance du profil des criminels, elle aura prouvé sur le terrain toutes ses compétences en établissant des résultats probants grâce au renseignement opérationnel.

 
 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau