MOHAMED BOUHAMIDI : VALLS, ET LES GRECS DU MONDE

Valls, et les Grecs du monde

Valls, et les Grecs du monde

Par Mohamed Bouhamidi

In Impact24, le 10.04.2016 16:30

En quelques heures, le ton de M. Valls à l’endroit de l’Algérie a changé.

L’homme venait dire ses regrets du refus de visas à des journalistes français. Comprenez, faire la leçon à un gouvernement local qui a tant donné à la France et ses entreprises asphyxiées, tous présidents confondus depuis la dernière réélection de Chirac.

Il arrivait chez nous, conforté par cette presse française déchaînée, dans un remake de V. Hugo sermonnant Bugeaud : « « Je crois que notre nouvelle conquête est chose heureuse et grande. C’est la civilisation qui marche sur la barbarie. C’est un peuple éclairé qui va trouver un peuple dans la nuit. Nous sommes les Grecs du monde… ».

Cette presse française qui n’a imputé à Laurent Fabius aucune responsabilité pour les escroqueries de son fils.

Pour Poutine ou Bouteflika, si.

La responsabilité strictement individuelle au regard du droit, c’est pour les civilisés. Pour les barbares, seule la responsabilité collective peut être efficiente, depuis le massacre des tribus entières pendant la conquête et l’extermination de nos villages et de toute vie agraire dans nos montagnes entre 1958 et 1962.

Derrière l’attitude « morale » et indignée de la presse française, se profile la même vieille idéologie raciste d’une suprématie occidentale sur nos peuples attardés et vivant dans les ténèbres.

Cette « vertu » les poussera-t-elle à exiger du journal Le Monde le remboursement à l’Algérie, de l’argent de la dictature forcément sale, encaissé, en 2012 pour un publi-reportage élogieux maquillé en dossier ?

Valls a vite corrigé sur le sol algérien: l’amitié algéro-française « dépasse les petits problèmes ».

Entre temps, le ministre Bouchouareb, a finalement débloqué le dossier de l’usine Volkswagen prévue à Relizane. D’autres puissances économiques apparaissent-elles en Algérie en réclamant une gestion de l’économie selon les règles de la compétitivité entre puissances industrielles étrangères et non selon les amitiés politiques et leur suite d’arrangements souterrains ?

L’opinion s’interroge depuis longtemps sur les avantages uniques dont bénéficient les entreprises françaises et cette histoire du Monde ravive la plaie.

Avec le malaise supplémentaire d’apprendre que dans notre gouvernement, le ministre Bouchouareb était chargé de faire prévaloir les intérêts de la France au nom de cette amitié.

Le déblocage du projet Volkswagen a-t-il changé la donne en quelques heures ?

Les pouvoirs algériens ont-ils mesuré le désastre pour leur maintien d’une amitié algéro-française qui consiste à pomper nos ressources, notre argent, pour soutenir à côté les positions systématiquement hostiles à l’Algérie dans toutes les questions internationales ?

Une telle alliance ne pouvait tenir sans que de puissants intérêts locaux, dans notre pays, trouvent leur bénéfice dans cette relation sadomasochiste.

La scène de ménage laissera place à une amitié plus ardente encore.

Valls partira avec de nouveaux contrats, de nouveaux avantages soutirés à un pouvoir algérien coincé par la crise des prix du pétrole.

Lui-même, coincé par la crise du capitalisme qui frappe tout le monde occidental, est obligé de faire des courbettes en attendant un traitement à la syrienne pour s’emparer directement des ressources et créer les gouvernement locaux rêvés par de Gaulle dans son discours du 4 novembre 1960.

Il a dû affirmer qu’il n’était pas sur la ligne du journal Le Monde qui survit dans une vocation imméritée de sermonneur démocratique.

Mais tout le « monde démocratique » français, du Monde au Figaro en passant pas les philosophes-clones de V. Hugo, lui rappelle la tâche historique essentielle : faire marcher la civilisation sur la barbarie. La cinquième colonne est en place !

« Ce n’est pas encore mûr, ce n’est pas encore mûr ! », semblent répondre es politiques, les militaires et les services spéciaux…

M. B

source : http://www.impact24.info/valls-grecs-monde/

Tag(s) : #Algérie politique, #reconquêtes néocoloniales, #algérie france culture neocolonialisme, #algérie france

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau