NICARAGUA : LE PRESIDENT DANIEL ORTEGA EXIGE QUE LES ETATS-UNIS METTENT FIN AU BLOCUS DE CUBA

tourtaux-jacques Par Le 12/01/2022 0

Dans Amérique

12 Janvier 2022

Édité par Francisco Rodríguez Aranega
2022-01-11 18:18:59

 

Photo: Prensa Latina

La Havane, 11 jan. (RHC)- Le président nicaraguayen, Daniel Ortega, a exigé aux États-Unis de mettre fin au blocus économique, commercial et financier contre Cuba, ainsi qu’aux sanctions imposées au Venezuela. Lors de la cérémonie d’investiture pour un nouveau mandat à la présidence du Nicaragua, Daniel Ortega a décrit le système des États-Unis comme le plus pervers de l’humanité.

Dans son discours à la nation depuis la Place de la Révolution de Managua, le leader sandiniste a fait allusion au maintien par la Maison Blanche des 243 mesures appliquées contre Cuba par l’administration Trump alors que le président Biden a promis d’améliorer les relations bilatérales.

Ortega s’est référé aux actions terroristes qui ont eu lieu en 2018 au Nicaragua, aux assassinats de policiers et de citoyens, ainsi qu’à la paralysie du pays durant plusieurs mois, des actions déstabilisatrices financées depuis Washington sous une prétendue défense de la liberté et de la démocratie.

Il a par ailleurs rappelé que la constitution de l’Alliance Bolivarienne pour les Peuples de Notre Amérique-Traité de Commerce des peuples (ALBA-TCP), par les leaders régionaux Fidel Castro et Hugo Chávez, avait pour but le bien-être et le développement des peuples.

Parmi les 22 délégations présentes ce lundi à la cérémonie de prestation de serment du président Ortega, figuraient les Chefs d’État Miguel Díaz-Canel de Cuba, Nicolas Maduro du Venezuela et Juan Orlando Hernández du Honduras, ainsi que des représentants de mouvements de solidarité, progressistes et de gauche.

Source: Prensa Latina

source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/nacionales/282500-daniel-ortega-appelle-les-etats-unis-a-mettre-fin-au-blocus-de-cuba

Tag(s) : #Cuba#Blocus#nicaragua

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire