A RIYAD REVOLTE DE 2000 OUVRIERS IMPAYES DEPUIS DES MOIS PAR SAAD HARIRI

Deux mille ouvriers en colère attaquent les locaux de la société Saudi Oger

Mon Jun 6, 2016 6:20AM

Mohamed Ben Salmane et Saad Hariri (D).

Mohamed Ben Salmane et Saad Hariri (D).

Deux mille ouvriers de la société Saudi Oger appartenant à Saad Hariri viennent d’attaquer les locaux de leur société à Riyad en signe de protestation au non-paiement de leurs salaires depuis de longs mois.

Les médias libanais rapportent que les ouvriers en provenance du Liban, de l’Arabie saoudite et d’autres pays arabes, africains et asiatiques ont fait irruption dans le bureau du propriétaire de la société BTP « Saudi Oger », Saad Hariri. Ils ont causé d’importants dégâts matériels et la police saoudienne est intervenue pour empêcher que ces protestations ne s’étendent à d’autres quartiers de Riyad.

A bout de nerf, les salariés se sont exprimés sur leurs réseaux sociaux: «  Jusqu’à quand, l’oppression contre les ouvriers et les salariés saoudiens ? » ; «  Le mois de Ramadan est arrivé et notre Créateur est au courant de tous vos actes. »

On rapporte que la crise financière en Arabie saoudite résulte des mauvaises politiques saoudiennes comme la campagne de réduction du prix de pétrole, le soutien aux terroristes takfiristes à travers le monde et plus particulièrement en Syrie et en Irak et le lancement d’une guerre sans issue au Yémen. Il n’y a pas que Saudi Oger qui est touchée par cette crise ; beaucoup d’autres sociétés saoudiennes ont aussi fait faillite.

Les ouvriers de Saudi Oger, eux, n’ont pas reçu leurs salaires depuis huit mois et le prince héritier, Mohamed Ben Salman a déclaré à maintes reprises qu’il s’agissait là, d’une faiblesse de Saad Hariri qui entreprenait des dépenses extravagantes, précisant en outre que le gouvernement saoudien soutiendrait les ouvriers en cas de manifestation.

Des rumeurs circulent sur Saad Hariri qui chercherait à vendre ses parts de la société Saudi Oger. Des analystes précisent qu’il s’agirait là d’un stratagème de Mohamed Ben Salman pour s’emparer de l'entreprise.

D’autres observateurs pensent aussi que cette attaque soudaine au bureau d’Hariri est en fait une réaction des Ale Saoud aux déclarations du ministre de l’intérieur libanais, Nouhad Machnouk qui s’est plaint récemment des pressions saoudiennes sur le Liban et sur Saad Hariri.

http://www.presstv.ir/DetailFr/2016/06/06/469134/Deux-mille-ouvriers-en-colre-attaquent-les-locaux-de-la-socit-Saudi-Oger--Riyad


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau