EN 2015, L'ARABIE SAOUDITE A COUPE PLUS DE TETES QUE "DAESH"

 

 

Jusqu'au mois d'août, au moins 130 individus ont été exécutés en Arabie saoudite, a rapporté Amnistie Internationale.

L'Arabie saoudite, un des 47 membres du Conseil des droits de l'homme des Nations unies depuis 2013, est l'une des monarchies les plus dures au monde. A ce jour, le nombre de décapitations perpétrées dans le pays laisse l'opinion publique perplexe.

Entre janvier 1985 et juin 2015, environ 2208 personnes ont été victimes de la peine de mort dans le royaume wahhabite. CetteEn 2015, l'Arabie saoudite a décapité plus que «Daech». année, le pays aura exécuté au moins 130 condamnés. Cependant, près de la moitié des exécutés avaient commis des crimes pour lesquels le droit international ne justifie pas la peine capitale.

Même le groupe extrémiste «Daech» a décapité cette année moins de personnes que l'Arabie saoudite, a déclaré Hillel Neuer, Directeur Exécutif de UN Watch (organisation non-gouvernementale de surveillance basée à Genève).

Ainsi, Ali Mohammed al-Nimr a été accusé d'«appartenir à une organisation criminelle» après avoir participé à des manifestations réclamant des réformes dans le royaume wahhabite, en 2012, alors qu'il avait 17 ans. Il devrait prochainement être exécuté par décapitation puis crucifixion après une parodie de procès. Plusieurs experts de l'ONU et des ONG ont appelé mardi Ryad à «annuler» cette exécution.

Par ailleurs, l’ambassadeur du pays le plus critiqué pour le statut qu’il reconnaît aux femmes, aux minorités et aux dissidents a pris la tête de la plus importante organisation de défense des droits de l’homme dans le monde!

Selon les informations officielles de l’ONU, l’ambassadeur de l’Arabie saoudite à Genève Faisal Trad a été choisi pour présider le panel du Conseil des droits de l’Homme à partir de sa 30ème session qui ouvrira lundi 21 septembre. Selon les rumeurs, le choix avait déjà été décidé en juin dernier mais avait été tenu secret jusqu’au présent pour des raisons inconnues.

Ce choix a été vivement critiqué par la communauté internationale qui s’oppose toujours à ce que des pays qui ne sont pas réputés pour le respect scrupuleux qu’ils attachent aux droits de l’homme accèdent à une position si importante.

Les violations des droits de l’homme sont incomptables en Arabie. Parmi les plus flagrantes, on note l’arrestation de l’écrivain et bloggeur Raif Badawi. En 2012, ses déclaration libérales sur son site Free Saudi Liberals (Libéraux saoudiens libres) ont provoqué son arrestation et sa condamnation à recevoir 1 000 coups de fouet pour avoir «insulté l’islam».

Les violations commises par Riyad dépassent le royaume wahhabite pour toucher les pays voisins. L’Arabie saoudite mène depuis mars dernier une offensive contre le Yémen et tuent chaque jours des civils en pleine crise humanitaire.

Source: divers et rédaction

25-09-2015 | 13:04

http://www.french.alahednews.com.lb/essaydetails.php?eid=16109&cid=304#.VgWbqitCfao


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau