L’ARABIE CESSE DE FINANCER SES ALLIES AU YEMEN

Ryad stoppe le financement de ses alliés au Yémen

 05 Oct, 2016 10:40  5 octobre 2016

enfants-argent

 Monde arabe - Yémen

L’Arabie saoudite a stoppé l’aide financière accordé au gouvernement démissionnaire yéménite. Elle a également suspendu le financement de ses milices et des responsables justifiant son agression militaire contre le Yémen. Cette initiative intervient sur fond de déficit budgétaire frappant l’économie saoudienne en raison de la guerre contre le Yémen et la baisse du coût du brut.

Les autorités saoudiennes ont en outre baissé les « frais d’accueil » offerts au président démissionnaire Abed Rabbo Mansour Hadi (réfugié en Arabie) et à son gouvernement. Ryad a dans ce contexte gelé le renouvellement des visas d’entrée en Arabie à des centaines de yéménites partisans de la coalition, dirigé par l’Arabie, qui mène depuis Mars 2015 une guerre meurtrière au Yémen.

Le président du parti populaire démocrate, Salah Sayyadi, a émis des craintes sur l’abandon par Ryad des membres du « Congrès de Ryad » qui ont été dépêchés en Arabie. Plus de 100 mille Rials était payé chacun d’eux en échange d’apporter une couverture politique de la guerre de la coalition au Yémen. Ces privilèges ont été retirés des membres de ce Congrès qui se plaignent de leur situation critique. Sayyadi a envoyé une lettre à Hadi dans laquelle il lui explique que « Ryad a refusé de renouveler leur séjour. Les membres du Congrès sont traqués par la police sous prétexte qu’ils sont des résidents illégaux, et plusieurs d’entre eux sont désormais incarcérés dans les prisons ». « Il s’agit d’une insulte propre contre ceux qui sont alliés aux côtés de la coalition », s’indigne-t-il, rapporte le quotidien libanais AlAkhbar.

Il est à noter que ces mesures interviennent au moment où les affrontements opposant l’armée yéménite et Ansarullah aux forces saoudiennes se sont étendues à de grandes villes saoudiennes, dont entre autres : Jizane et Najrane (sud de l’Arabie). Les forces yéménites ont également progressé vers la région de Zahrane Assir (sud-ouest).

Un responsable de l’ONU « affligé » par la malnutrition au Yémen

malnutritionSur un autre plan, le patron des opérations humanitaires de l’ONU, Stephen O’Brien, a dit mardi à Sanaa qu’il était « absolument affligeant » de voir les enfants au Yémen souffrir de malnutrition, conséquence de la guerre saoudienne.

S’adressant à des journalistes dans la capitale yéménite contrôlée par l’armée yéménite et Ansarullah, M. O’Brien a indiqué avoir visité un hôpital de la ville portuaire de Hodeida, où il a rencontré des « petits enfants touchés par la malnutrition ».

« Il est absolument affligeant de voir une telle malnutrition », a dit le responsable de l’ONU qui concluait une visite de deux jours au Yémen.

Selon l’Unicef, près de trois millions de personnes ont besoin d’une aide alimentaire immédiate au Yémen et 1,5 million d’enfants souffrent de malnutrition, dont 370.000 de malnutrition dite +aiguë sévère+, qui affaiblit leur système immunitaire au point de multiplier par dix les risques de mourir ».

Chronique au Yémen, pays le plus pauvre de la Péninsule arabique, la malnutrition a été exacerbée par la guerre et l’embargo saoudien imposé au Yémen.

Cette guerre a fait plus de 6.700 morts et déplacé au moins trois millions de Yéménites depuis mars 2015.

 

Traduit par AlManar à partir d’AlAkhbar + AFP

Source: Sites

http://french.almanar.com.lb/36210    


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau