L’ARABIE CONDAMNE A MORT 14 JEUNES MANIFESTANTS

  L’Arabie condamne à mort 14 manifestants ayant appelé à des réformes
L’équipe du site

La famille du détenu dans les prisons saoudiennes Mounir Abdallah Al-Adam (19 ans) a publié un communiqué dans lequel ils ont rejeté la peine de mort décrété par le régime saoudien à l’encontre de leur fils pour avoir participé aux manifestations de Qatif, à l’est du royaume.

« Nous refusons catégoriquement la peine de mort à l’encontre de notre fils qui ne s’est pas basé sur des preuves concrètes et fiable, mais sur des accusations rédigées par le procureur », s’est indignée la famille al-Adam. Et de rappeler : le procureur avait lui-même reconnu lors de son jugement qu’il ne détient « aucune preuve tangible à son encontre ».

La famille a réclamé la libération immédiate de leur fils sans conditions, sollicitant « les Nations Unies et le conseil de sécurité et toutes les organisations des droits de l’homme à sauver leur enfant…et à renouveler son jugement en présence des médias internationaux et sous supervision internationale ».

Le jeune Mounir AlAdam a été terriblement torturé au niveau psychologique et physique, perdant l’ouïe dans l’une de ses oreilles ».

Ahmad Adam et 13 autres jeunes saoudiens originaires de l’est du royaume ont été condamnés à mort pour avoir participé aux manifestations en 2011 appelant à des réformes politiques dans le royaume. Cependant neuf autres ont été condamnés de 3 à 15 ans de prison et un seul a été libéré.

Au début de l’année, 4 personnes, Cheikh Nimr Baqer Nimr et 3 adolescents, ont été exécutés pour avoir réclamé des réformes constitutionnelles dans le royaume wahhabite.

 

Source: Spécial notre site

02-06-2016 - 09:46 Dernière mise à jour 02-06-2016 - 09:46 | 124 vus

http://french.almanar.com.lb/adetails.php?eid=306502&cid=76&fromval=1&frid=76&seccatid=141&s1=1

 


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau