LE MASQUE TOMBE : L'ARABIE SAOUDITE FINANCE LE TERRORISME MONDIAL

 
Les masques tombent pour dévoiler le vrai visage du royaume de la répression mélangé avec l'argent du pétrole. La vérité se révèle au grand jour: l'Arabie Saoudite est un bailleur de fonds principal du terrorisme mondial.

Dernières révélations des centres de recherches internationaux: Riyad finance Boko Haram. Sous le titre «les liens internationaux de Boko Haram», Yaacob Zein a révélé dans une étude publiée par «le centre de la lutte contre le terrorisme», la dépendance du groupe terroriste du royaume.

Les crimes contre l'humanité commis par ce groupe furent derrière sa réputation: commerce des êtres humains, enrôlement d'enfants, esclavage de femmes, diversité desLe masque est tombé: L'Arabie Saoudite finance le terrorisme mondial. moyens de tortures, l'égorgement, le kidnapping de plus de 2000 femmes, et toutes autres formes de terrorisme.  

Dans ce cadre, l'écrivain a souligné: «Il semble que Boko Haram soit présent diplomatiquement dans les territoires saoudiens. En aout 2012, une faction de Boko Haram, dirigée par Abou Mohammad, a mené des négociations avec le gouvernement nigérien à la Mecque».

Selon lui, «Boko Haram possède un long passé de liens avec le royaume saoudien: son dirigeant Mohammad Youssef s'est réfugié au Royaume pour fuir une campagne des forces de sécurité nigériennes en 2004».

D'après le centre de recherches internationales: «Boko Haram reçoit un financement d’Al-Qaïda via des organisations présentes en Arabie Saoudite et en Grande-Bretagne», rappelant que le porte-parole du groupe terroriste a clarifié que les dirigeants de Boko Haram ont rencontré les dirigeants d’Al-Qaïda lors de la saison du pèlerinage en 2011».

Selon Zein, «le chef de la cellule de Boko Haram a visité l'Arabie Saoudite pendant plusieurs mois avant l'offensive sur une église dans une caserne militaire à Jaji, Cadonna».

Les relations entre Boko Haram et l'Arabie Saoudite étaient au centre d'un rapport du journal américain Washington Post en juin dernier. Ce journal avait détaillé les contacts et les financements entre Boko Haram et Al-Qaïda, à travers l'Arabie Saoudite.

«Les contacts – tout comme le financement—entre Boko Haram et Al-Qaïda se seraient renforcés avec la fuite de Youssef (fondateur de Boko Haram) au royaume saoudien parallèlement aux campagnes militaires nigériennes contre ce groupe terroriste. Il n'est pas clair ce qui s'est passé lors des rencontres tenues par le fondateur du groupe en Arabie Saoudite ni les personnes qu'il a rencontrées. Mais les dirigeants de Boko Haram ont admis ensuite que la plupart de leur financement provient d’Al-Qaïda».  

«Le groupe Al-Qaïda est notre grand frère», avait dit le porte-parole de Boko Haram au journal Guardian dans la première interview avec un journal occidental en aout 2011. Et d'expliquer: «Notre dirigeant est parti pour le Royaume Saoudien où il a rencontré Al-Qaïda. Nous recevons le soutien financier et technique d’Al-Qaïda. Tout ce que nous avons besoin de lui, nous le réclamons d'eux».  

C'est donc le terrorisme qui rassemble les faucheurs de têtes, les ravisseurs de femmes en Afrique, les politiciens des destructions et les bailleurs de fonds de l'effusion du sang à Riyad. Dans l'attente de ce que les prochains jours révèleront sur les crimes contre l'humanité signés par: les Saoud.

Source: Al-Ahednews, traduit par l'équipe du site
18-04-2015 | 10:46
 
 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau