LE SEISME PETROLIER, CAUCHEMAR DE L'ARABIE

Info

 

IRIB- Riyad a fini par le reconnaitre : la chute de près de 50 pour cent du prix du baril le pousse à compresser ses dépenses

Selon deux sources anonymes citées par Bloomberg des experts travaillent en ce moment à Riyad pour rétrécir tant que faire se peut les dépenses budgetaires en 2016. Riyad risque de reduire de 10 pour cent ses recettes budgétaires estimées à 102 milliards dollars. "Riyad tentera pour autant de préserver le secteur public et ses fonctionnaires" "plus de 90 pour cent de l'economie saoudienne dépend des recettes pétrolières. Et la baisse de 50 pour cent du prix du baril ne va pas sans contracter les dépenses et ce d'autant plus que la guerre contre le Yémen a viré au cauchemar, faisant grimper les dépenses publiques. Le FMI prévoit un déficit budgetaire de 20 pour cent pour le royaume wahhabite. Ce déficit budgetaire ralentira le taux de croissance en Arabie saoudite, prédisent les analystes. 


 
 
 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau