LES ALSAOUD PILLENT ET DEMOLISSENT LA MECQUE AU NOM DE DIEU

Les alSaoud démolissent La Mecque.. après l’avoir pillée.
L’équipe du site

Sous prétexte de se soucier du confort et de la sécurité des pèlerins, le régime des alSaoud poursuit sa politique  d’expansion de La Mecque : une politique qui vise le patrimoine islamique et les sites sacrés datant de l’époque  du Messager de Dieu, le prophète Mohammad (P).

A vrai dire, de l’avis des experts et des observateurs onusiens il s’agit d’une politique  de démolition  des monuments islamiques de la région du Hijaz de manière méthodique et bien planifiée.

A ce titre, un débat houleux a éclaté au sein du Conseil des droits de l’Homme des Nations Unies à Genève, entre le représentant d’une organisation américaine des droits de l’Homme et le délégué saoudien. Ce dernier a  éclaté en colère devant les écrans de télévision, interrompant le  porte-parole de l’ONG  «Américains pour la démocratie et les droits de l’Homme », qui accusait le régime saoudien de violations des monuments islamiques dans toute la Mecque et dans la ville sainte de Médine.

Le délégué saoudien avait  demandé à la présidence du Conseil d’ordonner à l’intervenant d’utiliser des   «mots décents» quand il s’agit de mentionner  son pays.  Le président du Conseil n’a pas tenu compte du délégué saoudien, arguant que l’intervenant a relaté des faits purement historiques, l’invitant à poursuivre son  discours. Cet incident prouve combien  le régime saoudien cherche à cacher son Histoire noire  entachée de  destruction et de démolition de la civilisation islamique .



Un nouveau projet d’expansion qui vise la démolition de sept mosquées historiques

Selon des sources de la Medina, rapportées par le quotidien libanais alAkhbar,  le régime des alSaoud  a commencé un nouvel projet d'expansion : le plus grand qui puisse  affecter la ville tant au niveau de son histoire que de sa géographie naturelle.

Le projet vise la démolition de sept célèbres mosquées, situées dans le voisinage de la mosquée du Prophète (P), datant de plus de 14 siècles, à savoir:  
la mosquée (d’Abou Zarr) , connue sous le nom de la mosquée de la prosternation,  car c’est dans cette mosquée que le Prophète (P) a effectué sa longue prosternation de remerciement , sera rayée de la carte.  Quand au reste des vieilles mosquées qui seront démolies et qui sont situées au sud-ouest d’alWaqiaa : la mosquée de l’Imam Ali ben Abi Talib (S) , la mosquée d'Abu Bakr et la mosquée d'Omar bin al-Khattab :  leur emplacement indique où les  califes avaient construit leur sièges dans la bataille des Ahzab. Sans oublier la démolition de la mosquée alGhamama où  l’on raconte que le Prophète (P)  y a prié sa dernière prière de l'Aïd en 631 apr JC.

Sans oublier la partie nord-est, la mosquée al-Ijaba , construite à l’époque du Prophète (P) par la tribu de Bani Muawiya Alawsawyah, et dans laquelle le Prophète a prié et qui sera aussi détruite.. Les opérations de démolition  cibleront la mosquée alsabaq, située au nord-ouest  de la  Sainte Mosquée et autour delaquelle on organisait des courses de chevaux à l'époque du Prophète (P).

Toujours selon les mêmes  sources,  parmi les sites historiques islamiques qui seront détruits, «Saqifah bani Saada» où l’on a prêté allégeance à Abou Bakr en tant que premier calife de l'Islam, tout comme les  sites Bir Badaa  au nord-ouest de la sainte mosquée, mentionnér dans les livres de Hadith, et Mabraq Naqat alNabii  à l’ Est de la fameuse cimetière albaqii.

La politique d’ « expansion criminelle » des alSaoud n’épargnera  pas plusieurs plantations de palmiers ,  situées dans le sud-est et dans le sud la Sainte Mosquée , dans les quartiers alAwali et Qorbane. La plantation Sarya que  possédait le sixième Imam des AhlBeit sera également balayée,  sachant que les «chiites» de la ville, appelés alNakhwala , veillaient à l’entretenir.

Les sources ont affirmé que  deux cimetières sont visés par  ce projet  d'expansion : celui des  martyrs de la bataille de Ahad et qui comprend le corps de l'oncle du Prophète (P) Hamza Bin Abdul Muttalib et  plusieurs compagnons, et le cimetière alBaqii,  situé à l'est de la Sainte Mosquée, qui comprend les tombes de quatre Imam des AhlBeit et des dizaines de compagnons. Toutefois, leur sort reste inconnu compte tenu de leur valeur religieuse chez tous les musulmans à travers le monde quelque soit leur confession.


Démolition  au nom de Dieu

Il convient de rappeler que les  autorités saoudiennes ont détruit les colonnes ottomanes et abbassides édifiées dans la Sainte Mosquée. Ainsi que de vieilles ruelles dans la Mecque où habitaient  les compagnons et les disciples du prophète (P). D’ailleurs les wahhabites ont détruit ces maisons lorsqu’ils ont occupé la Mecque à deux reprises: au début du XIXe siècle, puis dans les années vingt du XXe siècle.

Mais ce qui fait briser le cœur des musulmans , c’est la démolition des montagnes de La Mecque qui forment l'identité géographique de la ville sainte,  surtout qu'elles abritent de nombreux sites de pèlerinage, marquant une époque cruciale de l’avènement de l’Islam. Telle la grotte de Ghar Jaraa, située sur la montagne alNour, où le prophète (P) a eu sa première révélation.

Et il y a quelques années, les Saoudiens ont fait  sauter l’historique colline d’al-Kaaba, ainsi que la colline Khalifa, sur laquelle était bâtie la tour de La Mecque.
Aujourd'hui, les  princes saoudiens ont construit à la place de la montagne, un hôtel cinq étoiles à travers lequel ils remplissent leurs poches..

D’autres montagnes ont subi le même triste sort, parmi eux citons la montagne Qaïkaan et la montagne Abi Qabiss , mentionnés dans les hadiths pour leur valeur religieuse sous le nom al-akhchabayn.  (Il est raconté que l’ange Gabriel  a voulu faire écraser les al-akhchabayn sur les mécréants des gens de La Mecque qui ne cesser de nuire au Prophète (P).


Pillage au nom de Dieu

Les alSaoud ont exploité, pour leur propre compte voire leur propre confort  les biens et les propriétés foncières  entourant la sainte Mosquée en  les confisquant de leurs propriétaires sous prétexte de réaliser leur projet d'expansion.

Peut-être l'un des exemples les plus frappants de ce pillage, est la construction de l’hôtel super Deluxe «Dar Al Tawhid», dont le propriétaire est le plus jeune  fils du roi Fahd, et qui surplombe la Sainte Mosquée de La Mecque. Cette propriété, qui fait plus de dix mille mètres carrés, faisait partie du projet d’expansion de la sainte Mosquée..  et pour en faire partie ,  les autorités saoudiennes ont confisqué les terres de leurs propriétaires. Mais le prince Abdul Aziz bin Fahd, s’est emparé du  terrain..

Le plus ironique dans cette affaire de pillage des biens,  c’est que le prince  Abdul Aziz bin Fahd, s’est reservé , à lui et à sa mère Jawhara Al Ibrahim, les deux derniers étages de «Dar Al Tawhid», qui surplomb la Kaaba, pour que sa mère et lui puisse se consacrer aux invocations de pardon envers Dieu..

 

 

Source: Journaux

08-08-2015 - 01:34 Dernière mise à jour 08-08-2015 - 12:47 | 1513 vus

http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?fromval=1&cid=76&frid=76&eid=252075


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau