LES PAYS EUROPEENS QUI VENDENT DES ARMES A L'ARABIE SONT SES COMPLICES

 
Wed Apr 13, 2016 5:55PM
 
Barbara Lochbihler, adjointe de la Commission des droits de l’homme, (Photo d'archives)
 

Barbara Lochbihler, adjointe de la Commission des droits de l’homme, (Photo d'archives)

Dans un article publié dans le journal allemand Deutschland, l’adjointe de la Commission des droits de l’homme, Barbara Lochbihler, a écrit : « Les pays européens qui vendent des armes et du matériel militaire à l’Arabie sont complices des crimes commis par le régime de Riyad à l’encontre du Yémen, et il revient au Parlement européen de barrer la route à cet état de fait ».

Plus loin dans cet article, cette responsable auprès de la Commission européenne a indiqué : «  Les propos tenus par le Haut-Commissaire des Nations unies aux droits de l’homme, M. Zeid Ra’ad Al Hussein, sur la guerre déclenchée par les autorités saoudiennes viennent à étayer cette affirmation ».

Selon Mme. Barbara Lochbihler, l’aviation saoudienne a massacré plus de 4.000 civils et réduit en un tas de ruines des habitations, des hôpitaux, des écoles, des marchés et des camps de réfugiés, commettant ainsi des crimes de guerre.

« L’ONU a évoqué 119 cas de violation des droits internationaux par la coalition arabe parrainée par l’Arabie au Yémen», a-t-elle déploré.

Cette responsable onusienne a réaffirmé que ceux qui livrent des armes à la disposition de l’Arabie sont indubitablement impliqués dans les crimes de ce pays au Yémen.

« Les entreprises britanniques ont vendu depuis l’offensive saoudienne contre le Yémen trois milliards d’euros d’armes à Riyad et la France a également mis des chars à la disposition de ce pays. Malgré les propos contradictoires des responsables allemands, Berlin aurait dépêché 23 hélicoptère militaires en Arabie », a-t-elle signalé, en ajoutant : « Les forces de la coalition anti-yéménite ont récemment acheté des armes automatiques et des mitrailleuses sophistiquées aux entreprises allemandes ».

Aux dires de l’adjointe de la Commission des droits de l’Homme, les contrats de la vente d’armes des entreprises allemandes, françaises et britanniques vont entièrement au rebours des décisions de l’Union européenne.

Elle a mis l’accent sur l’adoption d’une position unie de la part des eurodéputés sur la vente d’armes à l’Arabie saoudite.

Pour mémoire l’Arabie saoudite et ses alliés ont commencé une guerre depuis mars 2015 contre le Yémen. Le régime saoudien fait partie des principaux clients d’armes des pays européens et des Etats-Unis.


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau