SALMANE D'ARABIE A FRICOTE AVEC LES SIONISTES DES LES ANNEES 80

 
L'équipe du site

Deux semaines après la rencontre tenue à Washington entre Dory Goul, le nouveau directeur général du ministère israélien des affaires étrangères, et l'ex-général saoudien Anwar Ashki, le tweeteur saoudien Mojtahed assure que cette rencontre a pavé la voie à une normalisation officielle, soulignant que le roi saoudien Salmane Ben Abdelaziz a devancé ses frères en établissant depuis la fin des années 1980 des relations secrètes avec les sionistes.

Mojtahed a dévoilé sur son compte tweeter que «Salmane appelait régulièrement les sionistes àSalmane a normalisé les relations avec «Israël» avant d’arriver au pouvoir partir des années 1980 par l'intermédiaire de ses protégés Othman el-Omeir et Abdel Rahman el-Rached. Et les rencontres avaient lieu au Maghreb».

«A l'époque, Salmane ne représentait que lui-même, il courtisait les sionistes afin qu'ils convainquent les américains de renforcer sa position et d'augmenter sa chance à accéder au pouvoir. D'autre part, Salmane s'est engagé à mettre la compagnie saoudienne des recherches et de commercialisation (le journal du Moyen Orient) au service de la normalisation culturelle, intellectuelle et éducative», a ajouté Mojtahed qui a poursuivi que Salmane Ben Abdelaziz «a tenu sa promesse. Le journal du Moyen Orient et des médias pareilles ont accompli leur mission de diffuser la pensée sioniste dans la société. Ainsi la grande équipe du journal comprend les personnalités les plus dangereuses par rapport à la culture arabe et islamique».

Et d'expliquer : «cette équipe a pénétré les médias saoudiennes et les chaines télévisées. Elle s'est infiltrée habilement dans la société et a imposé le type sioniste dans la morale, les valeurs et l'analyse des faits».

Par ailleurs Mojtahed a remarqué que «la nouvelle normalisation n'est pas sur ordre de Salmane parce que sa situation mentale n'est pas conforme. Et pourtant le groupe allié au roi poursuit sa carrière, soutenu par les ministres de la Défense et de l'Intérieur, Mohamad Ben Salmane et Mohamad Ben Nayef».


 
17-06-2015 | 15:48
 
 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau