YEMEN : FRAPPE MORTELLE CONTRE RIYAD, LA CAPITALE DE L'ARABIE SAOUDITE

tourtaux-jacques Par Le 11/03/2022 0

Dans ARABIE SAOUDITE

15 drones Samad criblent le secteur pétrolier saoudien; les USA exsangues

Friday, 11 March 2022 7:04 PM  [ Last Update: Friday, 11 March 2022 7:04 PM ]

US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)

L'attaque d'un drone sur la raffinerie de pétrole de Riyad déclenche un incendie. ©AP

Riyad ayant à peine annoncé sa décision de produire des sous-systèmes de défense aérienne THAAD lors du World Defense Show, plusieurs drones d'Ansarallah frappent les infrastructures énergétiques du Royaume. 

Le mouvement Ansarallah a revendiqué jeudi matin une attaque par drone contre une raffinerie dans la capitale saoudienne Riyad, qui, selon les médias saoudiens, n'a pas affecté l'approvisionnement en pétrole.

Ansarallah a pris pour cible une raffinerie Saudi Aramco (2222.SE) à Riyad à l'aide de trois drones Samad-3, a déclaré vendredi le porte-parole des forces armées yéménites Yahya Saree. Six drones Samad-1 ont également été tirés sur les installations d'Aramco dans les villes saoudiennes de Jizan et Abha.

Et si Ansarallah frappe Aramco?

Et si Ansarallah frappe Aramco?

Solidarité pro Russie: Un retour des frappes aux drones et aux missiles

« L'attaque a provoqué un petit incendie à Riyad qui a été maîtrisé et n'a fait ni blessé ni victime », a rapporté vendredi l'agence de presse saoudienne SPA, citant un responsable du ministère de l'Énergie.

« Les opérations de la raffinerie et les approvisionnements en pétrole et ses dérivés n'ont pas été affectés », indique le communiqué.

Dans un communiqué, le ministère de l'Énergie de l'Arabie saoudite prétend dénoncer ce qu'il appelle "actes répétés de sabotage et de terrorisme contre des installations vitales et des structures civiles (...), qui ne visent pas seulement le Royaume, mais visent à saper la sécurité et la stabilité de l'approvisionnement énergétique mondial".

Pour sa part, le porte-parole des forces armées yéménites Yahya Saree a déclaré que les attaques ont été menées en réponse au blocage par la coalition d’agression saoudo-émiratie de l'entrée de carburant sur le territoire yéménite, où les pénuries de carburant en cours s'aggravent.

Soulignant une réponse légitime au siège oppressif saoudien, le commandant yéménite a précisé que « les forces armées yéménites sont prêtes à lancer des opérations militaires en réponse à l'interdiction d'entrée de produits pétroliers dans le pays ».

Le choc pétrolier d'Ansarallah?

Le choc pétrolier d'Ansarallah?

Des dizaines d’officiers yéménites recrutés dans les rangs de la coalition saoudienne ont fait défection et rejoint les forces de Sanaa.

Cela intervient alors que Riyad a annoncé que l'industrie saoudienne produirait des sous-systèmes de défense aérienne THAAD. 

Lors du World Defence Show à Riyad, qui s'est tenu du 6 au 9 mars, l'Autorité générale (saoudienne) des industries militaires, GAMI, a annoncé qu'elle avait approuvé deux projets locaux pour le système de défense aérienne THAAD : le premier pour la fabrication de lanceurs d'intercepteurs de missiles, et le second pour produire les cartouches d'interception de missiles.

En octobre 2017, le département d’Etat américain a approuvé une vente militaire énergétique à l’Arabie saoudite pour THAAD et le soutien, l’équipement et les services connexes pour un coût estimé à 15 milliards de dollars. Environ un an plus tard, en novembre 2018, le royaume a signé une lettre d’offre et d’acceptation avec les Etats-Unis pour le THAAD de Lockheed.

Le

Ces projets s’inscrivent dans le cadre des efforts déployés par l’Arabie saoudite pour dépenser sur le marché intérieur 50% de son argent réservé aux équipements et services de défense d’ici 2030, selon un communiqué de GAMI.

Lors du premier World Defence Show, GAMI a déclaré avoir signé 22 partenariats industriels avec des entreprises de défense nationales et internationales, pour une valeur totale de 29,7 milliards de riyals (7,9 milliards de dollars).

Les accords comprenaient l'achat direct de systèmes militaires, la construction de lignes de production, le transfert de savoir-faire et de formation, et la localisation de technologies et de services. Les entreprises saoudiennes sont impliquées dans 46% de la valeur totale des transactions conclues pendant le salon.

L'Arabie saoudite a annoncé début 2021 qu'elle prévoyait d'investir plus de 20 milliards de dollars dans son industrie militaire nationale au cours de la prochaine décennie dans le cadre de ses plans visant à augmenter les dépenses militaires, cherchant à développer et à construire davantage d'armes et de systèmes militaires nationaux.

Aujourd'hui, l'Arabie saoudite, riche en pétrole, est l'un des plus grands importateurs d'équipements militaires au monde. Les États-Unis, la Grande-Bretagne, l'Allemagne et la France sont les principaux fournisseurs d'armes à l'Arabie saoudite.

73 % de toutes les importations d'armes saoudiennes proviennent des États-Unis et 13 % de la Grande-Bretagne. Le pays est parfois en difficulté en raison de sa forte dépendance vis-à-vis des États-Unis et des pays occidentaux, notamment pour ses systèmes d'armement.

Suite aux allégations américaines d'un arrêt des ventes d'armes à l'Arabie saoudite, Riyad a déclaré qu'il tentait de procéder à l’indigénisation de ses armes et ses systèmes militaires, mais les experts militaires de la région ont souligné à plusieurs reprises que l’Arabie saoudite n'avait pas la capacité intellectuelle, scientifique et pratique pour mener à bien de tels plans.

Les ambitions de l'Arabie saoudite surviennent également alors que les observateurs politiques et militaires ont déjà averti Riyad que « ses lourdes dépenses militaires ont transformé la région de l'Asie de l’Ouest en un dépôt de munitions prêt à exploser ».

Al Dhafra: 1er F-22 US abattu ....

Al Dhafra: 1er F-22 US abattu ....

Le CentCom prévoit un trio THAAD-F-22 Raptor-USS Cole pour récompenser la défaite de ses radars au Moyen Orient. Mais le pourrait-il?

http://french.presstv.ir/Detail/2022/03/11/678392/Arabie-saoudite-raffinerie-Ansarallah-THAAD

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire