LE PRESIDENT BOLIVIEN EVO MORALES ENTAME SA CAMPAGNE POUR LES ELECTIONS D'OCTOBRE PROCHAIN POUR REMPORTER SON QUATRIEME MANDAT CONSECUTIF

Bolivie : Evo Morales commence sa campagne pour les élections d'octobre prochain
18 mai 2019 | | + | | 

Photo : Evo Morales/ Twitter.

Le président bolivien Evo Morales a entamé samedi une nouvelle campagne électorale pour remporter son quatrième mandat consécutif en octobre devant des milliers de personnes dans la région productrice de coca du Chapare.

Les militants du Mouvement vers le socialisme - Instrument politique pour la souveraineté des peuples (MAS-IPSP) et les organisations sociales associées se sont réunis à l'aéroport "Souveraineté" pour soutenir la candidature d'Evo Morales et Álvaro García Linera, en vue des élections générales prévues le 20 octobre.

"Voici un million de personnes pour défendre leur processus, voici la Bolivie pour défendre la révolution culturelle démocratique parce que nous avons des résultats, nous avons montré au monde que la Bolivie a beaucoup d'espoir", a déclaré le leader du Mouvement pour le socialisme (MAS) dans un discours.

Il a précisé qu'avec l'arrivée du néolibéralisme en 1985, les troupes militaires américaines sont entrées dans le pays sud-américain avec l'objectif d'appliquer des politiques d'éradication des cultures de coca, de répression des producteurs et d'exécution de projets par l'Agence antidrogue (DEA).
"La génération de 1985 a eu l'occasion de défendre la Bolivie, de récupérer la patrie. Les premiers mouvements paysans indigènes, les syndicats, les intellectuels patriotiques, nous nous sommes tous organisés pour mettre fin à ce modèle économique", a-t-il dit.

Jusqu'en 2005, a-t-il ajouté, le peuple n'a pas élu son président, qui a décidé que c'était le Congrès national parce qu'il n'y avait jamais eu de candidat gagnant avec plus de 50 pour cent, et il a gouverné avec la soi-disant démocratie convenue, pour défendre le néolibéralisme, et les ministères étaient divisés.

"Je suis reconnaissant aux mouvements sociaux. Si d'autres ont étudié en Europe, nous l'avons fait dans la lutte syndicale, dans les secteurs organisés, nous démontrons au monde que les travailleurs savent gouverner accompagnés de professionnels honnêtes.

Morales est devenu le premier président autochtone de l'histoire bolivienne en 2006 et cherche maintenant à compléter presque deux décennies au gouvernement (jusqu'en 2025).

Morales a remporté les élections de 2005 avec 54 % des voix et a été réélu en 2009 et 2014 avec plus de 60 %. Il a maintenant fait appel à ses bases pour gagner les élections du 20 octobre avec 70 pour cent des voix.

En avril, un sondage IPSOS a donné à Morales 33 % des préférences, suivi de l'ancien président Carlos Mesa avec 25 % et du sénateur Oscar Ortiz avec 7 %.

(Avec l'information des agences)

source :  http://www.cubadebate.cu/noticias/2019/05/18/bolivia-evo-morales-inicia-campana-para-elecciones-de-octubre-proximo/


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire