CHINE

CHINE

QUI VA NOURRIR LES CHINOIS ?

le Quotidien du Peuple en ligne | 15.10.2019 16h34 

« Qui va nourrir les Chinois ? ». Il y a quelques décennies déjà, certains membres de la communauté internationale posaient de telles questions.

Du « pas assez à manger » à « manger à sa faim » et au « bien manger »

Le 14 juillet, le Bureau d'information du Conseil des affaires d'État a publié un livre blanc sur la sécurité alimentaire en Chine, qui répond à cette questions ci-dessus : pour remplir leur bol de riz, les Chinois ne comptent aujourd'hui que sur eux-mêmes, et ils sont passés du « pas assez à manger » à « manger à sa faim » et au « bien manger », ce qui constitue un changement historique.

D'une part, la production céréalière de la Chine a augmenté régulièrement.

Le livre blanc montre que les stocks de nourriture par habitant en Chine sont stables par rapport à la moyenne mondiale. À l'heure actuelle, la production alimentaire par habitant en Chine a atteint 470 kilogrammes, soit une augmentation de 14% par rapport aux 414 kilogrammes de 1996 et de 126% par rapport aux 209 kilogrammes de 1949, année de la fondation de la Chine Nouvelle, soit un niveau supérieur à la moyenne mondiale.

D'autre part, aujourd'hui, les Chinois disposent d'une riche variété d'aliments, qui leur a permis de passer du « on mangera ce qu'il y a » à « la gourmandise et la gastronomie ».

Selon le livre blanc, la possession par habitant d'huile, de porc, de bœuf, de mouton, de produits aquatiques, de lait, de légumes et de fruits a augmenté de 35,7%, 55%, 72,5%, 333,3%, 104,2% et 176,5% respectivement par rapport à 1996. La consommation directe de rations par habitant a diminué et la consommation de produits non céréaliers tels que les aliments d'origine animale, les fruits à coque et les légumes, les cucurbitacées et les fruits a augmenté, les aliments sont plus diversifiés et les régimes alimentaires plus sains.

La Chine pourrait-elle désormais songer dans l'avenir à importer tous ses produits céréaliers de l'étranger ?

Il convient toutefois de mentionner que si la Chine est un grand producteur de céréales, elle est aussi un grand importateur de céréales, ce qui a fait penser au monde extérieur que la Chine pourrait désormais songer dans l'avenir à importer tous ses produits céréaliers de l'étranger.

« La Chine compte 1,39 milliard d'habitants. Il est impossible puisse importer toutes ses céréales de l'étranger ». Selon Yao Huiyuan, membre du Comité consultatif d'experts sur la politique de sécurité alimentaire nationale, la Chine peut produire plus de 600 millions de tonnes de céréales par an. D'un point de vue quantitatif, atteindre « l'autosuffisance fondamentale en céréales et la sécurité absolue des rations de céréales de base » ne pose aucun problème, affirme-t-il.

Yao Huiyuan a expliqué que le riz et la farine de blé constituent actuellement les principaux produits céréaliers de base de la population chinoise. Les 1,39 milliard de Chinois ont besoin de 232 millions de tonnes de riz et de blé (162,4 millions de tonnes de riz et de farine) et de 588 millions de tonnes de céréales complètes, de céréales diverses et de pommes de terre (240 millions de tonnes de céréales complètes et de céréales diverses). C'est-à-dire que la quantité totale de riz, de blé et de céréales et de pommes de terre diverses est d'environ 290 millions de tonnes. Les rations de base sont sécurisées. « Donc, il n'y a pas de problème de grandes importations de céréales, et moins encore d'importation de la totalité des céréales consommées ».

En fait, selon le livre blanc, la Chine a désormais atteint l'autosuffisance fondamentale en céréales. En 2018, la production de céréales était de 610 millions de tonnes, représentant plus de 90% de la production totale de céréales, soit une augmentation de 160 millions de tonnes par rapport aux 450 millions de tonnes de 1996. À l'heure actuelle, le taux d'autosuffisance en grains de la Chine dépasse 95%.

Zhang Wufeng, membre du groupe du parti de la Commission nationale pour le développement et la réforme et directeur du Bureau national des réserves de nourriture et de matériel, a également déclaré que les céréales importées par la Chine étaient principalement du soja, et que ces dernières devaient remédier à la pénurie de variétés. Selon les statistiques, le soja représentait 75,4% du volume total des produits alimentaires importés de 2001 à 2018, tandis que le riz et de blé ne comptaient que pour moins de 6%.

La Chine traverse actuellement la meilleure période de sécurité alimentaire de son histoire

L'alimentation est liée à l'économie nationale et aux moyens de subsistance de la population, et la sécurité alimentaire est un fondement important de la sécurité nationale. Selon Zhang Wufeng, la Chine traverse actuellement la meilleure période de sécurité alimentaire de son histoire.

Premièrement, il y a une production alimentaire élevée et des stocks suffisants. La production céréalière de la Chine a connu une « quinzième année consécutive de bonnes récoltes » depuis 2004. Cette année, la production céréalière devrait continuer de dépasser les 1 300 milliards de livres pour la cinquième année consécutives, et la Chine sera entièrement auto-suffisante en matière de rations de base de céréales. Des stocks alimentaires suffisants et une base matérielle solide pour assurer la sécurité alimentaire nationale sont fermes.

Deuxièmement, l'offre sur le marché est stable et les prix des denrées alimentaires sont stables. Au fil des ans, l'offre du marché céréalier en Chine est restée abondante, elle na jamais connu de rupture de stock ni de perte de vitesse. Elle répond non seulement aux besoins de consommation quotidienne des larges couches de la population, mais protège efficacement l'alimentation des militaires et des civils lors de catastrophes naturelles et de situations d'urgence. Comparés à la volatilité à grande échelle des prix des produits alimentaires sur le marché international ces dernières années, les prix des produits alimentaires en Chine sont restés globalement stables et ont fluctué dans une fourchette raisonnable.

Troisièmement, la capacité de soutien est forte et la capacité de contrôler l'est tout autant. Le gouvernement a encouragé la réforme du système de stockage et de stockage des céréales, mis en place la réserve et la réglementation gouvernementales, développé vigoureusement l'économie du secteur des céréales et coordonné « deux marchés et deux types de ressources » aux niveaux national et international. Le macro-contrôle du grain a produit un ensemble de « coups de poing combinés » précis et efficaces, qui ont fortement favorisé l'optimisation et l'ajustement de la structure de plantation des céréales ont amélioré la qualité de l'équilibre de l'offre et de la demande de produits alimentaires et amélioré le niveau de sécurité alimentaire.

Mais comme le disent souvent les Chinois, il faut se préparer au danger en temps de paix. Le livre blanc a également souligné qu'à moyen et long terme, la production et la demande céréalières de la Chine resteront dans un équilibre serré, et que la garantie de la sécurité alimentaire nationale ne peut pas être assouplie pour le moment.

La sécurité alimentaire est une garantie importante pour la paix et le développement dans le monde, une base importante pour la construction d'une communauté de destin humain et est liée au développement durable de l'humanité et à son destin futur. En tant que plus grand pays en développement du monde et grand pays responsable, la Chine a toujours été une force positive dans la sauvegarde de la sécurité alimentaire mondiale.

(Rédacteurs :孙晨晨, Yishuang Liu)

source :  http://french.peopledaily.com.cn/Chine/n3/2019/1015/c31354-9623109.html


 

SELON LA POLICE DE HONG KONG, DES ÉMEUTIERS ONT TENTE DE TUER DES POLICIERS

le Quotidien du Peuple en ligne | 15.10.2019 15h48 

La police de Hong Kong a manifesté le 14 octobre son opposition à ce qu'elle a appelé les actes de violence perpétrés par des émeutes au cours du week-end, affirmant que leur comportement montrait clairement l'intention de tuer des policiers.

La violence s'est intensifiée de vendredi à dimanche lorsque les émeutiers ont blessé un policier au cou avec un cutter et ont fait exploser un engin explosif artisanal, pour la première fois, dans le but d'attaquer un véhicule des forces de l'ordre, a annoncé la police.

Au cours du week-end, 201 personnes ont été arrêtées, dont un étudiant de 19 ans, accusé d'avoir blessé le policier le 13 octobre. L'officier, victime d'une blessure de 3 à 4 centimètres de long, est resté dans une unité de soins intensifs de l'hôpital toute la journée du 14 octobre, a annoncé la police lors d'un point de presse. Les chirurgiens ont soigné des lésions à une veine et à un nerf au cou, a annoncé la police.

L'étudiant de 19 ans a été arrêté pour tentative de meurtre, crime passible d'une peine de prison à perpétuité. Une autre personne présente sur les lieux a été arrêtée pour des accusations liées à l'attaque mais non divulguées, ont indiqué des responsables.

Tang Ping-keung, commissaire adjoint aux opérations de police, a déclaré le 14 octobre que la violence à Hong Kong s'était intensifiée à un point tel que les émeutiers « cherchent à tuer des policiers ».

Selon le directeur du Bureau de la destruction des munitions explosives, Suryanto Chin-chiu, une bombe artisanale, déclenchée à distance avec un téléphone portable, a explosé le 13 octobre dans un bac à fleurs au croisement de Nathan Road et Fife Street à Mong Kok. Un véhicule de la police à proximité était apparemment la cible de l'attaque, a indiqué la police, mais il n'a pas été endommagé.

Par ailleurs, douze policiers ont été blessés au cours d'opérations contre la violence et le vandalisme dans toute la ville, a déclaré Kong Wing-cheung, surintendant principal par intérim de la Branche des relations publiques de la police.

Deux policiers ont été agressés avec des briques, ont indiqué des responsables de la ville. Aucune information n'a été donnée pour l'heure sur leurs blessures. Des dizaines de bombes à essence ont également été lancées sur des cibles de la police, notamment un véhicule de police et le commissariat de police de Mong Kok.

Des publications en ligne ont également apparu, appelant à l'assassinat de policiers. Les articles comprenaient même des instructions sur la fabrication de bombes à essence et sur le lieu et les moyens de poignarder les agents. Les policiers ont quant à eux promis de prendre des mesures résolues pour traduire les délinquants en justice. Ils ont exhorté les résidents à distinguer les faits de la fiction parmi des rumeurs malveillantes en ligne contre des policiers.

Dans une déclaration écrite, un porte-parole du gouvernement de Hong Kong a exprimé son indignation face à la poursuite de la violence, dont elle dit qu'elle a détruit l'ordre et la paix de la ville et mis en danger la sécurité personnelle des résidents.

(Rédacteurs :Xiao Xiao, Yishuang Liu)

 

source :  http://french.peopledaily.com.cn/Chine/n3/2019/1015/c31354-9623096.html


 

LA CHINE APPELLE LA TURQUIE A CESSER SON OPERATION MILITAIRE EN SYRIE

Pékin appelle Ankara à arrêter son opération militaire en Syrie

Tue Oct 15, 2019 2:29PM

L'armée turque à la frontière syrienne. ©AFP/Archives

L'armée turque à la frontière syrienne. ©AFP/Archives

Le peu de cas que fait la Turquie de l’intégrité territoriale de la Syrie a amené la communauté internationale à durcir le ton contre la poursuite de l’agression militaire de l’armée turque en Syrie. Récemment, la Chine a par ailleurs réagi à l’opération militaire des Turcs sur le sol syrien et les a appelés ce mardi à mettre fin à leur incursion militaire en Syrie. 

Lors d’une conférence de presse, mardi, le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Geng Chuang, a appelé la Turquie d’arrêter son offensive militaire en Syrie et de revenir sur le bon chemin.

Le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Geng Shuang, a fait ces commentaires lors d’un point de presse quotidien devant un parterre de journalistes.

La Turquie a lancé une incursion militaire dans le nord-est de la Syrie la semaine dernière, peu après que le président américain Donald Trump ait ordonné aux troupes américaines de s’éloigner de cette région.

Quoique la communauté internationale ait critiqué l’opération militaire turque en Syrie, le président turc, Recep Tayyip Erdogan, a quand même annoncé qu’il ne renoncerait jamais à sa décision.

Turquie : le couperet US tombe!

Turquie : le couperet US tombe !

Tout fin stratège qu’il soit, Erdogan a une grosse faiblesse : son tropisme pro-US qui le pousse à faire confiance aux Américains dans les moments les plus délicats de sa carrière politique.

Il a déclaré que la Turquie ne tient compte pas de ces propos et qu’elle n’abandonnera jamais les opérations dans le nord de la Syrie et ce jusqu’ce qu’elle puisse « nettoyer complètement cette région » de ceux qu’elle appelle les terroristes.

Plusieurs pays européens dont la France, l’Allemagne et la République tchèque ont suspendu la vente d’armes à la Turquie.

« La République tchèque a rejoint lundi d’autres pays de l’Union européenne pour mettre fin aux ventes d’armes et de munitions à la Turquie après son offensive dans le nord de la Syrie », a déclaré le ministre de l’Intérieur, Jan Hamacek, sur son compte Twitter.

Auparavant, la France et l’Allemagne ont suspendu leurs ventes d’armes à la Turquie et l’Italie a annoncé son intention de se joindre aux pays européens qui ont suspendu la vente d’armes à la Turquie.

Lire : Humiliante défaite d’une stratégie de guerre marqué par le suivisme

L’agence de presse officielle syrienne, SANA, a entre-temps rapporté la mort de deux civils lors d’une attaque des militaires turcs contre le véhicule qui portait à son bord des civils, dans le village d’Abou Sera, dans la banlieue nord d’Aïn Issa, pas de loin de Raqqa.

Les forces turques ont pillé et incendié les maisons de certains civils dans les villages de Tal Tamar et Raas al-Aïn, dans la banlieue nord de Hassaké, a rapporté le correspondant de SANA.

L’agence de presse syrienne a également ajouté que les forces d’occupation américaines avaient transféré 250 épouses des membres étrangers de Daech du camp d’Al-Hawl vers le camp illégal d’Al-Chadadi.

https://www.presstv.com/DetailFr/2019/10/15/608733/Pkin-appelle-Ankara--quitter-la-Syrie


 

CHINE : LE DF-41 DISSUADE LES USA

Chine: le missile nucléaire DF-41 peut atteindre et détruire la ville de New York

Mon Oct 14, 2019 6:45PM

Un missile Dongfeng-41 lors de la parade militaire pour le 70e anniversaire de la République populaire de Chine, le 1er octobre 2019, à Pékin. ©AP

Un missile Dongfeng-41 lors de la parade militaire pour le 70e anniversaire de la République populaire de Chine, le 1er octobre 2019, à Pékin. ©AP

Les missiles Dongfeng-41, piliers de la force nucléaire stratégique de la Chine, jouent un rôle vital dans le contrepoids stratégique, le contrôle dissuasif et l'obtention d'une victoire décisive. Selon les experts, le DF-41 peut à lui seul réduire à néant la ville de New York.

Lors du défilé militaire de la Fête nationale au centre-ville de Beijing le 1er octobre, la Chine a dévoilé les missiles nucléaires stratégiques intercontinentaux Dongfeng-41, les armements dissuasifs les plus perfectionnés du pays.

Pour Pékin, le missile DF-41 assure la sécurité des Américains car il empêche Washington de défier la Chine. « Plus notre pouvoir de dissuasion augmente, moins les puissances impérialistes prennent de risque », a assuré un spécialiste des affaires militaires, Shi Yuzhu.

Selon une note publiée par la Fondation pour la recherche stratégique (FRS) fin septembre, ce missile pourrait porter jusqu’à 10 ogives nucléaires. Mais pour qu’il puisse atteindre l’ensemble du territoire américain, il doit peser moins lourd et par conséquent porter moins d’ogives.

« Un DF-41 peut facilement atteindre de grandes villes comme New York et la détruire complètement », a fait savoir Shi Yuzhu.

La fabrication de ce missile aurait duré dix ans.

« Le DF-41 donne donc à la Chine la possibilité d’augmenter significativement le nombre de têtes déployées sans accroître la taille de son arsenal balistique. De plus, la puissance de cet engin permet l’emport de leurres et d’aide à la pénétration en sus de la charge offensive, mais aussi l’adoption de trajectoires plus variées qui contribuent à faciliter la pénétration des défenses antimissiles », détaillent les auteurs de la note du FRS.

Selon les médias, le missile a la capacité de parcourir 9 300 miles et donc d’atteindre le continent américain. Il peut transporter 10 ogives nucléaires et donc de cibler simultanément dix cibles.

Il semble pouvoir atteindre les États-Unis en 30 minutes, ce qui est un délai très court pour que les systèmes de défense aérienne puissent réagir à temps.

Cet avertissement intervient après que la Chine a vivement critiqué la NBA et Apple de « complicité » avec les émeutiers hongkongais.

Hier, le président chinois Xi Jinping a averti que toute tentative de division de la Chine serait réprimée. « Toute personne tentant de diviser la Chine dans n'importe quelle partie du pays se retrouvera avec des corps écrasés et des os brisés », a-t-il déclaré. 

PressTV-Démonstration de force sino-iranienne

PressTV-Démonstration de force sino-iranienne

La République populaire de Chine célèbre ses 70 ans avec une parade militaire d'envergure.

https://www.presstv.com/DetailFr/2019/10/14/608671/Chine-le-missile-nuclaire-DF41-peut-atteindre-et-detruire-la-ville-de-New-York


 

LA CHINE FERMEMENT OPPOSÉE A L'INCLUSION PAR LES USA DE 28 ENTITÉS CHINOISES DANS LA "LISTE DES ENTITÉS"

 

La Chine s'oppose fermement à l'inclusion par les Etats-Unis de 28 entités chinoises dans la "Liste des entités"

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2019-10-09 à 12:44
 

BEIJING, 9 octobre (Xinhua) -- La Chine s'oppose fermement à ce que les Etats-Unis ajoutent 28 entités chinoises à leur "liste des entités" et exhorte la partie américaine à les en retirer dès que possible, a annoncé mardi le ministère chinois du Commerce.

La partie chinoise a remarqué que le Département du commerce des Etats-Unis avait ajouté 28 entités chinoises à sa "liste des entités", et elle continuera à suivre l'évolution de la situation, a déclaré un porte-parole du ministère.

Pendant longtemps, les Etats-Unis ont fréquemment imposé des sanctions unilatérales aux entités chinoises conformément à leur droit interne, et cette fois, sous couvert des droits de l'homme, ils ont imposé des sanctions à 28 agences gouvernementales locales chinoises et entreprises chinoises en les ajoutant à la "liste des entités". Parallèlement, ils ont saisi l'occasion de calomnier et de diffamer les politiques de gouvernance de la Chine dans la région autonome ouïgoure du Xinjiang, et se sont ingérés gravement dans les affaires intérieures de la Chine, a déclaré le porte-parole.

"La partie chinoise est fortement mécontente et fermement opposée à cela", a noté le porte-parole.

Les affaires du Xinjiang sont purement les affaires intérieures de la Chine, et sont liées à la souveraineté, la sécurité et l'intégrité territoriale de la Chine, a poursuivi le porte-parole.

En ce qui concerne les questions liées au Xinjiang, nul n'est mieux placé pour juger que le gouvernement et le peuple chinois, et aucun autre pays ou aucune autre force extérieure n'est autorisé à intervenir, a indiqué le porte-parole.

Les faits ont prouvé qu'une série de politiques et de mesures de gouvernance adoptées par la Chine au Xinjiang ont gagné le soutien de la population de tous les groupes ethniques et ont obtenu des résultats remarquables, selon le porte-parole.

Actuellement, au Xinjiang, l'économie a pris un bon élan en faveur du développement, les personnes de tous les groupes ethniques vivent en harmonie, la société est stable, et aucune attaque terroriste n'a eu lieu au cours des trois dernières années, a précisé le porte-parole.

"C'est évident pour tout le monde", a déclaré le porte-parole.

La partie chinoise exhorte vivement les Etats-Unis à cesser immédiatement de faire des remarques irresponsables sur le Xinjiang, à mettre un terme à toute ingérence dans les affaires intérieures de la Chine et à retirer dès que possible les entités chinoises concernées de la "liste des entités", a noté le porte-parole.

"La partie chinoise prendra également toutes les mesures nécessaires pour sauvegarder résolument ses propres intérêts", a déclaré le porte-parole.

http://french.xinhuanet.com/2019-10/09/c_138457919.htm


 

LA CHINE ACCUSE LE PARLEMENT EUROPÉEN DE SOUTENIR LE TERRORISME

Parlement européen

La Chine accuse le Parlement européen de «soutenir le terrorisme»

© AFP 2019 Frederick Florin

INTERNATIONAL

URL courte

15491

S'abonner

La Chine a fermement dénoncé mercredi la nomination par le Parlement européen de l'intellectuel et militant ouïghour emprisonné Ilham Tohti pour le prix Sakharov des droits de l'homme, accusant l'institution de «soutenir le terrorisme», rapporte l'AFP.

La Chine s'est indignée suite à la nomination par le Parlement européen d'un militant ouïghour pour le prix Sakharov des Droits de l'Homme.

Ancien professeur d'université à Pékin, M. Tohti a été condamné en 2014 par la justice chinoise à la prison à vie pour séparatisme, lors d'un procès qui avait suscité une levée de boucliers en Occident.

«Dans sa classe, il a publiquement loué en héros des extrémistes ayant commis des actes terroristes», a dénoncé mercredi lors d'un point presse Geng Shuang, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.

«Il a également utilisé son identité d'enseignant pour pousser ou forcer certaines personnes à participer aux activités du Mouvement islamique du Turkestan oriental (Etim) à l'étranger.»

L'Etim est un groupe islamiste radical qui milite pour l'indépendance du Xinjiang. Il est largement considéré à l'international comme une organisation terroriste.

«Nous exigeons que (le Parlement européen) fasse une distinction claire entre le bien et le mal, retire sa nomination et cesse de soutenir le séparatisme et le terrorisme», a déclaré M. Geng.

Ilham Tohti avait déjà obtenu fin septembre le prix des droits de l'Homme Václav-Havel, décerné cette fois par le Conseil de l'Europe.

Cette initiative a été fermement condamnée mardi par le ministère chinois des Affaires étrangères dans un communiqué transmis à l'AFP.

«En brandissant le prétexte des droits de l'Homme et de la liberté, (le Conseil de l'Europe) blanchit un séparatiste qui soutient la violence et le terrorisme», a dénoncé la diplomatie chinoise.

«Cela profane et ridiculise les notions d'État de droit et de droits de l'Homme.»

Le prix Sakharov, créé en 1988, est décerné chaque année à des personnes ayant apporté une contribution exceptionnelle à la lutte pour les droits de l'Homme dans le monde.

Parmi les autres personnalités nommées figurent le chef indien Raoni, figure de la lutte contre la déforestation en Amazonie, et cinq étudiantes kényanes qui ont développé une application pour aider à lutter contre l'excision.

Le lauréat 2019 sera annoncé le 24 octobre.

https://fr.sputniknews.com/international/201910091042233460-la-chine-accuse-le-parlement-europeen-de-soutenir-le-terrorisme/


 

XI ET KIM SE FÉLICITENT POUR LE 70e ANNIVERSAIRE DE L'ETABLISSEMENT DES RELATIONS DIPLOMATIQUES

 

Xi et Kim se félicitent pour le 70e anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2019-10-06 à 15:24
 

BEIJING, 6 octobre (Xinhua) -- Le président chinois Xi Jinping et le dirigeant suprême de la République populaire démocratique de Corée (RPDC), Kim Jong Un, ont échangé dimanche des messages de félicitations à l'occasion du 70e anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques entre leurs deux pays.

M. Xi, qui est par ailleurs secrétaire général du Comité central du Parti communiste chinois (PCC), a exprimé, au nom du PCC, du gouvernement et du peuple chinois, ses félicitations chaleureuses à M. Kim et, à travers lui, au Parti des travailleurs de Corée (PTC), au gouvernement et au peuple de la RPDC.

Notant que la RPDC a compté parmi les premiers pays à établir de tels liens diplomatiques, il a estimé qu'au cours de ces 70 années, grâce à l'attention et aux efforts conjoints des dirigeants successifs des deux partis et des deux pays, l'amitié traditionnelle entre la Chine et la RPDC a résisté à l'épreuve du temps et aux aléas de la conjoncture internationale, n'a cessé de grandir et s'est enracinée dans le coeur des deux peuples.

Dans son message, M. Kim a exprimé, au nom du PTC, du gouvernement et du peuple de la RPDC, ses félicitations les plus chaleureuses et ses voeux les plus sincères à M. Xi et, à travers lui, au PCC, au gouvernement et au peuple chinois.

Saluant l'établissement de ces relations diplomatiques comme un événement historique, il a noté que ces 70 dernières années, le PCC, le PTC et les peuples des deux pays ont uni leurs efforts, dans le bonheur comme dans le malheur, bravé toutes les tempêtes dans leur défense et leur promotion de la cause du socialisme et écrit une histoire de grande amitié.

http://french.xinhuanet.com/2019-10/06/c_138451463.htm


 

POURQUOI CE NOUVEAU DRONE HYPERSONIQUE CHINOIS EST UNE MAUVAISE NOUVELLE POUR LA MARINE US?

Le drone hypersonique WZ-8 lors du défilé militaire à Pékin

Pourquoi ce nouveau drone hypersonique chinois serait une mauvaise nouvelle pour la marine US?

© REUTERS / Thomas Peter

INTERNATIONAL

URL courte

3219016

S'abonner

Au lendemain du défilé militaire à Pékin organisé à l’occasion du 70e anniversaire de la République populaire de Chine, le magazine Military Watch a accordé une attention particulière aux drones hypersoniques WZ-8 et les a qualifiés de mauvaise nouvelle pour la marine américaine.

Le missile balistique intercontinental hypersonique DF-41 a attiré le gros de l’attention parmi les nouveaux systèmes d’armes dévoilés par Pékin lors du défilé sur la place Tiananmen consacré au 70e anniversaire de la République populaire de Chine et à la fin de la guerre civile dans ce pays. Mais c’est peut-être les drones de surveillance hypersoniques WZ-8 qui auront les conséquences les plus importantes sur les capacités futures de l’armée chinoise, signale la revue Military Watch.

 

Le ciel (image d'illustration)

© SPUTNIK . VITALY TIMKIV

«Ovni» ou test d’un nouveau missile chinois? La vidéo d’un objet lumineux devient virale

Selon celle-ci, le DF-41 pourrait être en service dans l’armée chinoise depuis 2017 et bien qu’il puisse acheminer des ogives nucléaires à une plus grande distance, en plus grande quantité et avec une plus grande fiabilité que ces prédécesseurs, il représente une mise à niveau d’une capacité déjà existante de la triade nucléaire traditionnelle.

 

Une arme entièrement nouvelle

Par contre, le WZ-8 est une arme entièrement nouvelle et unique, non seulement pour l’armée chinoise, mais dans le monde entier, une arme qui est en mesure de multiplier les capacités d’un bon nombre de nouveaux systèmes d’armes tactiques chinois.

«Jusqu'à présent, on ignorait si un tel système était effectivement utilisé dans le monde entier. Il est seulement notoire qu’aux États-Unis un programme est actuellement en cours, lequel consiste à développer un drone de surveillance similaire dans le cadre du programme SR-72», précise Military Watch.

Sa mission ressemble à celle du MiG-25 soviétique

La revue signale que le WZ-8, à l’instar des A-12 et SR-71 américains, des MiG-25R soviétiques et du programme américain SR-72 actuel, est destiné à voler à des vitesses et à des altitudes extrêmes au-dessus du territoire ennemi pour fournir à la fois des renseignements généraux et des données sur les cibles.

Le WZ-8 est, selon le média, «une mauvaise nouvelle pour la marine américaine».

 

Missiles chinois

© SPUTNIK . ANTON DENISSOV

La revue signale que le WZ-8, à l’instar des A-12 et SR-71 américains, des MiG-25R soviétiques et du programme américain SR-72 actuel, est destiné à voler à des vitesses et à des altitudes extrêmes au-dessus du territoire ennemi pour fournir à la fois des renseignements généraux et des données sur les cibles.

Le WZ-8 est, selon le média, «une mauvaise nouvelle pour la marine américaine».

 

Missiles chinois

© SPUTNIK . ANTON DENISSOV

Pékin veut une armée de pointe face aux tentatives de Washington de «saper» la stabilité

Bénéficiant de nombreuses données fournies par les satellites chinois, le WZ-8 est censé assurer à Pékin un système sûr de collecte de renseignements et de ciblage. Il serait capable de voler à des vitesses maximales comprises entre Mach 6 et Mach 7, ce qui signifie qu'il est presque impossible de l’abattre.

 

Il permet de guider des missiles lourds même si les satellites chinois sont mis hors service, ce qui rendrait possible une frappe contre les groupes aéroportés américains, pointe la revue.

«Bien que le WZ-8 ne soit pas un appareil d’attaque, il sert à réduire de manière significative la capacité de survie des navires de guerre américains et à compliquer considérablement les opérations de la marine américaine en Asie de l’Est», conclut Military Watch.

https://fr.sputniknews.com/international/201910051042216912-pourquoi-ce-nouveau-drone-hypersonique-chinois-serait-une-mauvaise-nouvelle-pour-la-marine-us/