CHINE

CHINE

L'ENTRAINEMENT INTENSIF DES PILOTES DE GUERRE CHINOIS "TRAUMATISE" LES GENERAUX DE SALONS DU PENTAGONE

Drapeaux de la Chine et des USA

L’entraînement intensif des pilotes chinois met en alerte le Pentagone

© REUTERS / Hyungwon Kang

1 / 2

INTERNATIONAL

URL courte

28886

Le Pentagone soupçonne que la Chine entraîne son armée à mener des frappes contre les États-Unis et ses alliés, selon un rapport sur l’état des forces armées chinoises en 2018.

Selon un nouveau rapport du Pentagone, la Chine développe activement son dispositif de bombardiers stratégiques et entraîne «probablement» des pilotes à accomplir des missions visant les États-Unis.

«Au cours des trois dernières années, l'Armée populaire de libération (APL) a rapidement étendu la couverture des opérations militaires de surface, acquérant de l'expérience dans des zones maritimes stratégiquement importantes et enseignant aux forces armées à attaquer les États-Unis et leurs alliés», indique le rapport.

 

Taipei

CC0 / TINGYAOH

La Chine veut construire le plus long tunnel sous-marin au monde

L'«Annual Report on Military and Security Developments Involving the People's Republic of China» (Rapport annuel sur les développements militaires et sécuritaires impliquant la République populaire de Chine) est un rapport du gouvernement américain mandaté par le Congrès, qui détaille les développements militaires chinois de l'année précédente.

 

Le rapport de cette année affirme également que la Chine entend mettre en œuvre des programmes d'armement nucléaire sur ses bombardiers à longue portée, affirmant qu'une «mission nucléaire» a été «à nouveau confiée» à  l'armée de l'air chinoise.

«Le déploiement et l'intégration de bombardiers à capacité nucléaire fourniraient la première fois à la Chine une "triade" nucléaire de vecteurs dispersés sur terre, dans la mer et dans l'air», poursuit le rapport.

Au début de l'année 2018, les États-Unis avaient publié une nouvelle stratégie de Défense, où «les compétitions stratégiques à long terme avec la Chine» avaient été définies comme l'un des principaux défis de l'armée américaine.

https://fr.sputniknews.com/international/201808171037696839-chine-entrainement-bombardiers-strategiques/


 

SELON UN ECONOMISTE, L'ECONOMIE CHINOISE MAINTIENDRA UNE CROISSANCE STABLE ET POSITIVE

L'économie chinoise maintiendra une croissance stable et positive (économiste)

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2018-08-16 à 18:49
 

 

BEIJING, 16 août (Xinhua) -- L'économie chinoise possède des bases solides pour maintenir une tendance stable et positive, malgré un environnement interne et externe complexe.

 

La qualité de la croissance de l'économie chinoise s'est considérablement améliorée avec une résilience et une durabilité renforcées, a déclaré Zhang Liqun, chercheur du Centre du développement et de la recherche du Conseil des Affaires d'Etat, dans un article publié jeudi dans le Quotidien du Peuple.

 

La Chine a établi une tendance de croissance économique stable, alors que la hausse du PIB est restée dans une fourchette comprise entre 6,7% et 6,9% pendant 12 trimestres.

 

La tendance à la reprise de l'économie mondiale étant devenue claire, les exportations chinoises maintiendront leur dynamisme de croissance avec certaines fluctuations, malgré la montée du protectionnisme commercial et en matière d'investissement.

 

M. Zhang a aussi cité les progrès de l'urbanisation, l'augmentation de l'utilisation de la capacité industrielle, la hausse de la rentabilité d'entreprise et le dynamisme de la consommation intérieure comme facteurs permettant de soutenir la croissance économique stable et positive de la Chine.

 

"Les défis tels que les changements de l'environnement interne et les difficultés de financement des entreprises perdurent. Cependant, ils ne modifieront pas la tendance stable et positive, et les risques financiers sont contrôlables alors que les politiques de contrôle macro-économique prendront progressivement effet", a-t-il noté.

 

A l'avenir, la Chine doit continuer de favoriser un nouvel élan de croissance, renforcer l'innovation, augmenter la compétitivité des entreprises, approfondir la réforme, élargir l'ouverture, améliorer le contrôle macro-économique et maintenir une liquidité raisonnable et abondante, a-t-il ajouté.

http://french.xinhuanet.com/2018-08/16/c_137395623.htm


 

CHINE : 73e ANNIVERSAIRE DE LA CAPITULATION DU JAPON LORS DE LA SECONDE GUERRE MONDIALE

La Chine marque le 73e anniversaire de la capitulation du Japon lors de la Seconde Guerre mondiale

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2018-08-15 à 19:09
 

 


(Xinhua/Sun Can)

NANJING, 15 août (Xinhua) -- Une assemblée pour la paix s'est tenue mercredi à Nanjing, capitale de la province chinoise du Jiangsu (est), pour commémorer le 73e anniversaire de la capitulation sans condition du Japon pendant la Seconde Guerre mondiale.

 

Des représentants venant de pays, tels que la Chine, le Japon, les Etats-Unis et la Thaïlande ont participé à cet événement au Mémorial des victimes du massacre de Nanjing, rendant hommage aux 300.000 personnes tuées durant l'un des épisodes les plus barbares de la Seconde Guerre mondiale.

 

Les envahisseurs japonais ont tué environ 300.000 Chinois pendant six semaines après avoir pris possession de la ville, capitale chinoise de l'époque, le 13 décembre 1937.

 

Des membres d'une ONG anti-guerre basée à Kobé au Japon ont déposé des gerbes de fleurs et rendu hommage aux victimes en silence. Ils participaient pour la 22ème fois à l'assemblée pour la paix à Nanjing.

 

"Nous venons en Chine pour commémorer cet événement, car le peuple chinois a été la victime de la guerre et il mérite un hommage et le souvenir", a déclaré Miyauchi Yoko, chef du groupe.

 

"Les personnes ordinaires souffrent le plus en temps de guerre", a annoncé un étudiant de Thaïlande. "Tout le monde doit contribuer à la paix mondiale".

 

Ge Daorong, un survivant du massacre, n'avait que de dix ans au moment de l'occupation de Nanjing par les envahisseurs japonais.

 

Durant le massacre, lui et sa famille se sont réfugiés dans une zone sûre et ont survécu à l'agression, mais ses trois oncles sont décédés.

 

"Nous regardons en arrière les tristes épisodes de l'histoire afin de chérir la paix d'aujourd'hui", a indiqué M. Ge, lors d'un forum tenu à l'issue de l'assemblée.

 

   1 2 3 4 5 6 7   

http://french.xinhuanet.com/2018-08/15/c_137392694.htm


 

LE NOUVEAU MISSILE NUCLEAIRE CHINOIS DF-26 PREOCCUPE L'ONCLE SAM

Le nouveau missile nucléaire chinois représente une menace pour la base militaire américaine de Guam

Wed Aug 15, 2018 3:26PM

Le DF-26, nouveau missile nucléaire chinois qui menace la base américaine de Guam. ©AFP

Le DF-26, nouveau missile nucléaire chinois qui menace la base américaine de Guam. ©AFP

Le missile DF-26 de fabrication chinoise, d’une portée de 3 000 à 4 000 kilomètres, est capable de transporter une ogive nucléaire ou des ogives conventionnelles de 1 200 à 1 800 kg ce qui signifie que la Chine pourrait désormais prendre pour cible la base américaine de Guam ou des navires américains en cas de guerre.

En avril dernier, l’armée chinoise a été équipée d’un nouveau missile balistique de moyenne portée capable de transporter un missile nucléaire ou un missile conventionnel. C’est le missile sophistiqué Dong Feng 26 (DF-26).

Citant Wu Chian, la porte-parole du ministère de la Défense, la revue The National Interest a énuméré quatre caractéristiques clés du missile DF-26 et son rôle dans le renforcement de la capacité militaire de la Chine.

« Premièrement, il est conçu, développé et fabriqué de manière indépendante par la Chine et nous en avons la propriété exclusive. Deuxièmement, il peut transporter à la fois des ogives conventionnelles et nucléaires, et il est capable de mener des contre-attaques nucléaires rapides et des frappes de précision à moyenne et longue portée. Troisièmement, il est capable de lancer des frappes de précision à la fois sur des cibles d’importance sur terre et sur des navires de moyenne et grande taille en mer. Quatrièmement, plusieurs nouvelles technologies ont été appliquées dans le développement du missile, ce qui contribue à faciliter l’utilisation du missile et à améliorer son intégration et son informatisation. »

La Chine fait étalage de ses missiles

Le ministère chinois de la Défense a annoncé que des exercices militaires impliquant des missiles à longue portée se déroulaient en vertu des lois internationales.

« Cela signifie que la Chine peut frapper directement la base américaine sur l’île de Guam ou utiliser le missile contre la flotte américaine de porte-avions à propulsion nucléaire de classe Nimitz et Ford », a ajouté Wu Chian

Il existe deux versions du missile, a déclaré The National Interrest, à savoir le DF-26 et le DF-26B, dotés d’ogives et de systèmes de navigation différents. Une version, équipée d’une ogive nucléaire conventionnelle, est probablement conçue pour atteindre des cibles stables au sol.

https://www.presstv.com/DetailFr/2018/08/15/571275/Chine-EtatsUnis-Wu-Chian-missile-FD26-base-amricaine-Guam-porteavions-Nimitz-Ford


 

VERS UNE ALLIANCE SINO-RUSSE RENFORCEE

Vladimir Poutine rencontrera bientôt son homologue chinois

Wed Aug 15, 2018 5:51PM

Le président russe Vladimir Poutine (D) rencontre son homologue chinois Xi Jinping en marge du 10e sommet des BRICS, le 26 juillet 2018 à Johannesburg. ©AFP

Le président russe Vladimir Poutine (D) rencontre son homologue chinois Xi Jinping en marge du 10e sommet des BRICS, le 26 juillet 2018 à Johannesburg. ©AFP

Le président russe a fait part d’une imminente visite de son homologue chinois en Russie.

Ce mercredi 15 août, le président russe Vladimir Poutine a annoncé que son homologue chinois Xi Jinping se rendrait bientôt en Russie.

Selon l’agence de presse russe RIA Novosti, cette rencontre aura lieu au mois de septembre en marge du Forum économique oriental (EEF), prévu à Vladivostok, une ville portuaire de l’est de la Russie.

Le lundi 13 août, la China National Petroleum Corporation (CNPC) a annoncé sa décision de remplacer le français Total en Iran.

De son côté, la Russie vendra notamment des équipements de forage aux compagnies énergétiques iraniennes qui n’ont pas accès aux technologies occidentales.

La Chine et les États-Unis continuent de jouer une diplomatie de ping-pong en imposant des droits de douane à leur importation.

Le mercredi 8 août, la partie américaine a confirmé des droits de douane de 25 % sur 16 milliards de dollars des produits chinois importés. Le ministère chinois n’a pas tardé à riposter en annonçant qu’il imposait des droits de douane de 25 % sur 16 milliards de dollars de produits américains.

Le bloc sino-russe se renforce

Lors d’une rencontre avec la présidente du Conseil de la Fédération de la Russie, le président chinois s’est félicité du niveau considérable des relations entre son pays et Moscou.

Pour rappel, les négociations commerciales secrètes entre la Chine et les États-Unis ont échoué faute de confiance mutuelle.

Le site d’information Asia Times a fait part, le samedi 4 août, de l’échec des négociations secrètes qui étaient en cours, la semaine dernière, entre les États-Unis et la Chine.

Ces négociations non médiatisées s’inscrivaient apparemment dans le cadre d’une série d’entretiens téléphoniques entre Steven Mnuchin, secrétaire au Trésor des États-Unis, et Liu He, vice-Premier ministre et économiste chinois.

Par ailleurs, l’Institut international d’études stratégiques a annoncé, dans son rapport annuel, publié en février, que la Chine et la Russie mettent en cause la suprématie militaire des États-Unis et de leurs alliés et que l’Occident ne pouvait plus compter sur l’ascendant stratégique dont il bénéficiait jusqu’ici.

https://www.presstv.com/DetailFr/2018/08/15/571295/Vladivostok-EEF-Alliance-Russie-Chine-Iran-Etats-Unis-Trump-Poutine-Jinping-rencontre


 

UN MEDIA CHINOIS REVELE COMMENT LES USA POURRAIENT "PILLER" LES SECRETS MILITAIRES RUSSES A L'AIDE D'ESPIONNAGE

Un soldat

Un média chinois révèle comment les USA pourraient «piller» les secrets militaires russes

© Sputnik . Igor Zarembo

DÉFENSE

URL courte

10404

Les États-Unis sont préoccupés par le développement des armes hypersoniques russes et chinoises, estime le site d’information chinois Fenghuang. Selon ce média, Washington pourrait s’emparer des technologies russes à l’aide d’espionnage.

Les informations sur le développement des missiles hypersoniques dernier cri Kinjal, capables d'atteindre la vitesse de Mach 10 (soit dix fois la vitesse du son) dévoilées par le Président russe le 1er mars 2018 dans son message annuel au parlement ont fait peur aux pays occidentaux puisqu'ils peuvent déjouer tous les systèmes de défense antiaérienne, écrit le journal chinois Fenghuang. Selon ce média, Washington pourrait recourir à l'espionnage afin de rattraper son retard.

 

Militaires chinois

© REUTERS / CNSPHOTO

La Chine présente un missile hypersonique à double vocation (vidéo)

Les journalistes chinois rappellent la déclaration du commandant de l'United States Strategic Command John Hyten sur le développement des armes hypersoniques russes et chinoises.

 

«La Russie et la Chine développent des capacités hypersoniques de manière agressive […] Nous n'avons pas de défense qui puisse contrecarrer leur utilisation contre nous», a-t-il déclaré fin mars.

Les auteurs de l'article sont certains que les États-Unis poursuivent, eux aussi, le développement de technologies semblables sans en parler publiquement. Ils indiquent que Washington pourrait «piller» les secrets militaires russes.

«Les espions n'existent pas que dans les jeux et les films de Bond, ils influencent la vie réelle en bénéficiant du moment et en démolissant la citadelle de l'intérieur», écrit l'auteur en soulignant qu'un pays doit «garder son atout dans sa manche» afin de le montrer à un moment décisif.

Des perquisitions ont récemment eu lieu à l'Institut central de recherche de l'agence russe Roscosmos dans le cadre d'une enquête sur une affaire de haute trahison. Le Service fédéral de sécurité (FSB) pense que des informations confidentielles sur les élaborations hypersoniques ont fuité de l'institut. Viktor Koudriavtsev, collaborateur de cet établissement, a été accusé d'avoir transmis des informations secrètes à un institut belge.

https://fr.sputniknews.com/defense/201808141037649514-usa-armes-hypersoniques-russie-espionnage-fenghuang/


 

REACTION DE LA CHINE A L'ADOPTION DU BUDGET DE LA DEFENSE US

Drapeaux de la Chine et des USA

Pékin réagit à l’adoption du budget de la Défense US

© REUTERS / Hyungwon Kang

INTERNATIONAL

URL courte

4143

La diplomatie chinoise a qualifié le contenu du budget de la Défense américaine pour l’année 2019 adopté lundi de «négatif» envers la Chine. Pékin a appelé Washington à renoncer à la mentalité de la guerre froide.

Pékin a fait part de son fort mécontentement concernant l'adoption du budget de la Défense des États-Unis pour l'année 2019, en qualifiant le contenu de cette loi de «négative» envers la Chine. Le ministre chinois des Affaires étrangères, Lu Kang, a publié mardi un communiqué adressé à Washington.

«La partie chinoise a à plusieurs reprises exprimé sa position à ce sujet et a fait des observations à la partie américaine. Nous faisons part de notre forte insatisfaction quant au fait que, malgré la protestation de la Chine, les États-Unis ont adopté et signé le National Defense Authorization Act, qui contient un langage négatif envers la Chine», lit-on dans ce document.

 

U.S. President Donald Trump holds up the National Defense Authorization Act after signing it in front of soldiers from the U.S. Army's 10th Mountain Division at Fort Drum, New York, U.S., August 13, 2018. REUTERS/Carlos Barria

© REUTERS / CARLOS BARRIA

Trump présentera dans les trois mois une liste de personnes «liées au renseignement russe»

La diplomatie chinoise a appelé Washington à renoncer à la mentalité de la guerre froide et aux idées du jeu à somme nulle.

 

«Nous exhortons la partie américaine à être objective envers la Chine et les relations sino-américaines, à respecter le principe de la Chine unique et les trois déclarations communes sino-américaines, à éviter les dispositions négatives de la loi afin de ne pas nuire aux relations sino-américaines ainsi qu'à la coopération dans les secteurs les plus importants», a ajouté le ministre chinois.

Le ministère de la Défense chinois a, à son tour, qualifié le National Defense Authorization Act d'«ingérence dans les affaires intérieures chinoises», en déclarant que Washington exagérait le niveau de confrontation entre les deux pays.

«Les États-Unis ont signé le 13 août une loi sur le budget de la Défense pour l'année 2019. Le contenu de cette loi abonde en idées de la guerre froide, exagère le niveau de la confrontation sino-américaine et présente une ingérence dans les affaires intérieures chinoises», lit-on dans le communiqué de la Défense chinoise.

Lundi, Donald Trump a signé le National Defense Authorization Act pour l'année 2019, qui prévoit une augmentation des dépenses militaires de 3% par rapport à l'an passé.

Selon cette loi, la «compétition stratégique de longue durée avec la Chine» est la priorité absolue des États-Unis, qui se sont également fixés pour objectif de renforcer la défense de Taïwan.

https://fr.sputniknews.com/international/201808141037646042-pekin-reaction-budget-defense-us/



 

CHINE : LE XINJIANG, CENTRE LOGISTIQUE INCONTOURNABLE LE LONG DE LA "CEINTURE ET LA ROUTE"

Le Xinjiang, centre logistique incontournable le long de "la Ceinture et la Route"

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2018-08-12 à 15:09
 

 


(Xinhua/Hu Huhu)

URUMQI, 12 août (Xinhua) -- Sous le soleil brûlant, une grue charge des conteneurs de pièces de voitures, de petites marchandises et de vêtements sur un train.

 

Le train, stationné au centre logistique des trains de fret à Urumqi, capitale de la région autonome ouïgoure du Xinjiang, dans le nord-ouest de la Chine, acheminera sa cargaison jusqu'à Moscou en une semaine.

 

Il s'agit du 1.448e train de fret à destination de l'Europe à partir depuis ce centre.

 

Cette année marque le 5e anniversaire du lancement de l'initiative chinoise "la Ceinture et la Route".

 

Le centre a déjà envoyé 603 trains pour l'Europe en 2018, soit 85% du total de l'année dernière. Il devrait y en avoir 1.400 d'ici la fin de l'année.

 

Le Xinjiang, porte nord-ouest de la Chine vers l'Asie centrale et occidentale, se trouve le long de l'ancienne route de la soie.

 

Alors que de plus en plus de trains de fret relient des villes chinoises et européennes, le Xinjiang est passé du statut de région frontalière éloignée à celui d'avant-garde de la logistique internationale.

 

En mai 2016, lorsque le centre logistique ferroviaire a été mise en service, il n'y avait que quatre lignes internationales disponibles, avec des trains circulant une fois par semaine.

 

Actuellement, les trains quittant la ville empruntent 19 lignes, desservant 24 villes de 17 pays asiatiques et européens, indique Nan Jun, directeur général adjoint de la société de logistique internationale Xintie du Xinjiang, exploitant du centre logistique.

 

Chaque jour, 3.600 tonnes de fret sont traitées, faisant d'Urumqi un des plus grands centres logistiques parmi les pays le long de "la Ceinture et la Route".

 

"Tout le monde ici travaille dur pour aider le centre à bien fonctionner", explique M. Nan.

 

Le centre a coopéré avec les autorités douanières et d'inspection pour optimiser les procédures de traitement, notamment le dédouanement.

 

Grâce à l'optimisation et à l'aménagement du planning, la durée du transport des trains de fret Chine-Europe est passée de 22 jours à 15 jours, et celle entre la Chine et l'Asie centrale est passée de 66 heures à 44 heures, précise M. Nan.

 

Le centre organise chaque mois des réunions de coordination avec les autorités chargées du transport ferroviaire du Kazakhstan, ajoute-t-il.

 

En coopération avec plus de 200 sociétés, le centre a construit une plate-forme logistique où plus de 200 marchandises, allant des vêtements aux composants électroniques, sont transportées vers les pays situés le long de "la Ceinture et la Route".

 

"L'initiative 'la Ceinture et la Route' a transformé le Xinjiang en une porte qui s'ouvre à l'ouest", conclut-il.

http://french.xinhuanet.com/2018-08/12/c_137384938.htm


 

ET SI LA GUERRE COMMERCIALE AVAIT RAISON DU GAZ NATUREL LIQUEFIE (GNL) US ?

L'usine Yamal GNL

Et si la guerre commerciale avait raison du GNL américain?

© Sputnik . Evguebi Odinokov

INTERNATIONAL

URL courte

3200

Répondant aux surtaxes américaines, la Chine annonce des droits de douane de 25% sur une nouvelle liste de marchandises importées des États-Unis pour un montant de 16 milliards de dollars, et le gaz naturel liquéfié (GNL) y figure. Un économiste chinois en analyse l’effet dans un entretien accordé à Sputnik.

L'année dernière, la Chine était le deuxième plus grand importateur de gaz naturel liquéfié (GNL), plus de 15% des exportations américaines de GNL étant à destination de ce pays. Donald Trump, qui place de très grands espoirs dans le GNL, a promis de faire des États-Unis une superpuissance énergétique. Un grand rôle y était notamment réservé à la Chine, dont les autorités ont annoncé une campagne de lutte contre la pollution.

Un terminal de regazéification en Pologne

© SPUTNIK . ALEKSEÏ VITVITSKI

Les détails de la construction de terminaux européens pour le GNL US

 

Déclenchée par les États-Unis, la guerre commerciale a sonné le glas des ambitions américaines, alors que le statut de la Chine, en tant que superpuissance commerciale ne changera sans doute pas, a déclaré à Sputnik Mei Xinyu, du Centre de coopération économique et commerciale auprès du ministère chinois du Commerce.

Nord Stream 2

© SPUTNIK . SERGEY GUNEEV

Berlin achèterait le GNL américain en échange du Nord Stream 2

 

«Bien que les États-Unis surtaxent les marchandises chinoises, ils ne pourront les évincer même de leur propre marché. En juillet, les Américains ont introduit leurs premières taxes de 25% sur les marchandises chinoises pour 34 milliards de dollars, et dans le courant de ce même mois, les importations chinoises aux États-Unis ont tout de même augmenté de 12,2%», a indiqué l'interlocuteur de l'agence.

Usine Yamal LNG, image d'illustration

© SPUTNIK . SERGUEÏ GOUNEYEV

Un nouveau lot de GNL russe bientôt livré au Royaume-Uni, selon FT

 

Et d'ajouter que l'impact des surtaxes américaines sur la Chine était plutôt limité, alors que les conséquences de la guerre commerciale pour les États-Unis ne feraient que s'aggraver avec le temps.

Il va sans dire, constatent les observateurs, que la Chine ne renoncera pas à ses projets de gazéification et de passage à des hydrocarbures écologiquement propres après l'entrée en vigueur des nouveaux droits de douane sur le GNL américain. Seulement, la place des États-Unis y sera occupée par d'autres, notamment par la Russie, la concurrence étant âpre sur ce marché.

https://fr.sputniknews.com/international/201808111037622856-chine-usa-guerre-commerce-droits-douane-gnl-concurrence/


 

MER DE CHINE MERIDIONALE : LES MILITAIRES CHINOIS ORDONNENT A UN AVION-ESPION US : "PARTEZ IMMEDIATEMENT"! L'AVION EST PARTI SANS DEMANDER SON RESTE

Mer de Chine Méridionale

«Partez immédiatement!»: les militaires chinois ne badinent pas avec un avion US

© REUTERS / U.S. Navy

INTERNATIONAL

URL courte

3614012

Un avion de reconnaissance américain a été averti par l’armée chinoise de quitter une zone de la mer de Chine méridionale revendiquée par Pékin. Les journalistes qui étaient à bord de l’appareil ont notamment réussi à prendre des photos des îles artificielles érigées par la Chine.

Des militaires chinois ont ordonné à l'avion espion américain P-8A Poseidon de quitter immédiatement l'espace aérien au-dessus des îles Spratleys dans la mer de Chine méridionale. L'incident a été filmé par des journalistes de CNN qui étaient à bord de l'appareil.

 

Un B-52

© AP PHOTO / JOCKEL FINCK

Des bombardiers nucléaires américains survolent une nouvelle fois la mer de Chine

L'avion américain était en train de survoler les îles artificielles construites par la Chine dans cette zone contestée lorsqu'il a reçu six avertissements de la part de l'armée chinoise.

 

«Partez immédiatement et tenez-vous à l'écart afin d'éviter l'incompréhension», ont ordonné les militaires chinois.

En réponse, les membre l'équipage de l'appareil ont déclaré qu'ils poursuivaient «des activités militaires légales au-delà d'espace national aérien des États côtiers» avant tout de même que l'avion n'évacue la zone sans demander son reste.

Une vaste partie de la mer de Chine méridionale qui contient des ressources en pétrole et en gaz est disputée entre la Chine, le Vietnam, les Philippines, Taïwan, l'Indonésie, la Malaisie et Brunei. Pékin, qui affirme que ces territoires appartiennent à la Chine «depuis l'antiquité», y érige des îles artificielles avec des aérodromes et des radars.

Les revendications chinoises sont qualifiées d'«infondées» par de nombreux pays. Pékin, à son tour, accuse les Philippines et le Vietnam d'utiliser le soutien des États-Unis afin d'attiser les tensions régionales.

En 2016, la Cour permanente d'arbitrage de l'Onu avait considéré que la Chine ne pouvait prétendre à une zone économique exclusive du fait de l'occupation de ces îlots artificiels.

https://fr.sputniknews.com/international/201808111037616890-militaires-chinois-chassent-avion-us/