CHINE

CHINE

FACE AU DIKTAT COMMERCIAL US, LE JAPON, L'INDE ET L'UE, PARTENAIRES POTENTIELS DE LA CHINE

Drapeaux de la Chine et des USA

Le Japon, l’Inde et l’UE, partenaires potentiels de la Chine face au diktat commercial US

© AP Photo / Ng Han Guan, Pool

ECONOMIE

URL courte

690

Le dialogue économique sino-japonais a repris après une pause de 8 ans dans un contexte d'amélioration des rapports bilatéraux. Les parties sont parvenues à un consensus sur de nombreux points, ce qui renforce le potentiel de Pékin et de Tokyo dans la guerre commerciale déclenchée par Washington, ont indiqué à Sputnik des experts chinois et russe.

Les résultats du dialogue économique sino-japonais de haut niveau qui s'est tenu le 16 avril à Tokyo ont dépassé toutes les attentes, a estimé le directeur de l'Institut de l'économie mondiale et du développement de l'Académie chinoise des problèmes internationaux contemporains, Jiang Yuechun, dans un entretien accordé à Sputnik.

Donald Trump et Xi Jinping

© AP PHOTO / FILES

Guerre commerciale entre la Chine et les USA: on n’en est pas là, du moins pas encore

 

«Dans l'économie mondiale d'aujourd'hui, on observe deux tendances majeures, que sont la mondialisation et l'anti-mondialisation encouragée par le protectionnisme de Trump et ses démarches en ce sens», a constaté l'interlocuteur de l'agence.

Et d'ajouter que, pour résister à cette tendance au protectionnisme, la Chine et le Japon étaient convenus de défendre le système de commerce multilatéral et les principes de libre-échange.

Pékin et Tokyo sont par ailleurs d'accord pour accélérer les négociations sur le Partenariat économique régional global (RCEP), projet d'accord de libre-échange entre 16 pays autour de l'océan Pacifique qui rivalise en quelque sorte avec le Partenariat transpacifique (TPP).

«Le désir du Japon d'accélérer au maximum conjointement avec la Chine l'achèvement des négociations sur le RCEP a sans doute surgi après le retrait des États-Unis du TPP à l'initiative de Trump», a supposé une autre interlocutrice de Sputnik, Ekaterina Arapova, de l'Institut des relations internationales de Moscou.

Drapeaux de la Chine et des USA

© AP PHOTO / NG HAN GUAN, POOL

Guerre commerciale entre la Chine et les USA: «le pire des désastres qui puisse arriver»

 

Selon cette dernière, la volonté conjointe de la Chine et du Japon de participer à des zones de libre-échange de divers formats, y compris dans le format tripartite Pékin-Tokyo-Séoul contribue au renforcement de l'intégration économique en Asie-Pacifique.

Dollars et yuans

© SPUTNIK . ALEXANDER YURIEV

Guerre commerciale Pékin-Washington: la Chine promet de ne pas fléchir

 

«Et cela conforte à son tour le potentiel tant de la Chine que du Japon dans leur face-à-face commercial avec les États-Unis», a résumé Mme Arapova.

Les observateurs constatent que les représentants chinois intensifient ces derniers temps des consultations avec leurs partenaires dans les pays potentiellement affectés par la guerre commerciale déclenchée par les États-Unis contre la Chine. Reuters a notamment annoncé le 17 avril que Fu Ziying, du ministère chinois du Commerce, avait mené toute une série de négociations avec les ambassadeurs de plusieurs pays de l'Union européenne.

Donald Trump et Xi Jinping

© AP PHOTO / FILES

La Chine fera-t-elle des compromis pour éviter une guerre commerciale avec les USA?

 

L'Inde pourrait elle aussi y devenir un partenaire naturel de la Chine. Une source au sein de la Fédération indienne des Chambres de commerce et d'industrie (FICCI) a déclaré à Sputnik qu'à l'instar de l'UE et de la Chine, l'Inde s'appliquerait elle aussi à obtenir des compensations américaines dans le cadre de l'Organisation mondiale du Commerce (OMC) pour le manque à gagner après l'introduction par États-Unis des taxes à l'importation d'acier et d'aluminium.

https://fr.sputniknews.com/economie/201804221036060916-japon-inde-ue-chine-guerre-commerce-usa-trump-protectionnisme-dialogue/


 

DES SCIENTIFIQUES CHINOIS DEVELOPPENT UN VACCIN POUR LA THERAPIE POST-OPERATOIRE CONTRE LE CANCER

Médecine / Des scientifiques chinois développent un vaccin pour la thérapie post-opératoire contre le cancer

Par

Massinissa Mansour

  

Des scientifiques chinois ont développé un vaccin contre les tumeurs, pouvant freiner efficacement la réapparition du cancer et celle de métastases suite à une opération visant à traiter un cancer.

L’exérèse ou l’extraction de tumeurs grâce à la chirurgie est l’un des traitements du cancer les plus utilisés. Cependant, les tissus résiduels des micro-tumeurs ou les cellules des tumeurs en mouvement peuvent provoquer la réapparition du cancer ou celle de métastases, constituant un défi majeur lors du traitement du cancer.

L’agence de presse officielle chinoise Xnhua a publié une dépéche datant d’hier vendredi, indiquant que des scientifiques de l’Institut de Materia Medica de Shanghai ont développé un vaccin personnalisé contre le cancer qui est capable de déclencher une réponse immunitaire anti-tumeur chez un patient spécifique pour éviter la réapparition du cancer et celle de métastases après l’exérèse.

Le vaccin a prouvé son efficacité lors de tests sur des rats et l’étude a été publiée dans Nature Communications le 18 avril.

Ce modèle de vaccin devrait fournir de nouvelles connaissances en matière d’immunothérapie post-opératoire, selon l’équipe de recherche.

http://www.algerie-focus.com/2018/04/medecine-des-scientifiques-chinois-developpent-un-vaccin-pour-la-therapie-post-operatoire-contre-le-cancer/


 

VOLONTE INFAILLIBLE DE LA CHINE FACE AUX USA

Pékin condamne l'unilatéralisme politique et le protectionnisme économique de Washington

Thu Apr 19, 2018 12:47PM

Le porte-parole du ministère chinois du Commerce, M. Gao Feng, lors d’un point de presse à Beijing. (mofcom.gov.cn)

Le porte-parole du ministère chinois du Commerce, M. Gao Feng, lors d’un point de presse à Beijing. (mofcom.gov.cn)

« La détermination et la confiance de la Chine dans la défense des intérêts de la Chine et de son peuple ne changeront pas. Nous nous battrons résolument », a fait savoir le porte-parole du ministère chinois du Commerce, M. Gao Feng, lors d’un point de presse à Beijing.

Ce serait une erreur de calcul de la part des États-Unis si leur intention est de contenir la montée de la Chine, a-t-il dit selon Reuters. « Si les États-Unis tentent d’utiliser des politiques commerciales protectionnistes pour contenir le développement de la Chine et la forcer à faire des concessions même au détriment des intérêts des entreprises, elle aura pris une mauvaise décision. »

Il a réitéré que les mesures prises au titre des sections 232 et 301 de la loi sur le commerce des États-Unis de 1962, qui visent à augmenter les droits de douane sur les produits chinois, violent gravement les règles de l’OMC.

Le département américain du Commerce a imposé des restrictions commerciales au quatrième équipementier mondial en télécoms, le géant chinois ZTE, accusé en mars 2017 d’avoir « illicitement réexporté » des équipements américains en Iran par l’intermédiaire de sociétés-écrans.

Environ 30 % des produits utilisés dans la production de ZTE proviennent de sociétés américaines. Or, en représailles, ces dernières n’ont plus le droit de vendre leurs équipements au géant chinois, qui figure dorénavant sur la liste noire du département américain du Commerce, recensant les entreprises dont les agissements sont « contraires à la sécurité nationale et aux intérêts de politique étrangère des États-Unis ».

Iran: Pékin sanctionné par les USA

Le département américain du Commerce a imposé des restrictions commerciales au quatrième groupe mondial dans les télécoms, le géant chinois ZTE.

En outre, les États-Unis ont imposé début mars des droits de douane de 25 % sur les importations d’acier et de 10 % sur les importations d’aluminium afin de défendre une industrie sidérurgique américaine « décimée par des décennies de commerce inéquitable ».

Un mois plus tard, Pékin a appliqué des droits de douane supplémentaires pouvant atteindre 25 % sur 128 produits américains. Imposées par la commission chargée des tarifs douaniers au sein du Conseil des affaires de l’État, ces mesures de rétorsion portent sur des produits divers allant des fruits à la viande de porc.

Dans le cadre d’une guerre commerciale qui ne fait que commencer, le représentant américain au Commerce (USTR) a publié par la suite la liste des importations chinoises qu’il propose de soumettre à de nouvelles taxes douanières. Cette liste, qui vise des importations représentant « approximativement 50 milliards de dollars », cible environ 1 300 produits de différents secteurs, dont l’aéronautique, les technologies de l’information et de la communication ou encore la robotique et les machines, explique-t-il dans un communiqué.

Cette guerre commerciale contre la Chine faisait partie des promesses électorales de Donald Trump.

La Chine a enregistré en mars un déficit commercial exceptionnel et inattendu de 5 milliards de dollars, alors que les analystes sondés par Bloomberg tablaient, eux, sur un surplus de 27,5 milliards en mars, après un excédent commercial de 20,5 milliards de dollars en janvier puis de 33,7 milliards en février.

http://www.presstv.com/DetailFr/2018/04/19/559017/La-volont-infaillible-de-la-Chine-face-aux-tatsUnis


 

L'ARMEE CHINOISE SE DOTE D'UN NOUVEAU MISSILE BALISTIQUE DE MOYENNE PORTEE

Chine: l’armée se dote d’un nouveau missile balistique de moyenne portée

 Depuis 4 heures  17 avril 2018

1035964827

 Asie et Afrique - Chine

 

no author

La Chine a doté son armée d’une nouvelle arme de dissuasion. Il s’agit d’un missile de moyenne portée capable d’être équipé de charges tant conventionnelles que nucléaires.

L’Armée populaire de libération de la Chine (APL) s’est dotée d’un nouveau missile balistique de moyenne portée, capable d’être équipé d’une ogive tant conventionnelle que nucléaire, annonce la télévision chinoise, sans toutefois mentionner le nom du missile.

Selon la télévision, la cérémonie de dotation de cette nouvelle arme a eu lieu dans une brigade de missiles de l’APL.

«Ce missile est destiné à mener une frappe nucléaire de riposte opérationnelle, ainsi qu’à des frappes ciblées sur des sites terrestres importants et sur les gros et moyens navires», indique la télévision, qui précise qu’il s’agit d’une nouvelle arme de dissuasion.

Des experts estiment qu’il pourrait s’agir d’une modification du missile balistique de moyenne portée DF-26 (Dong Feng-26), qui peut toucher une cible à près de 3.000 kilomètres.

Source: Sputnik

https://french.almanar.com.lb/859861


 

LA CHINE MET EN ALERTE SES NAVIRES, SES SOUS-MARINS ET SES AVIONS DE CHASSE

Xi Jinping

La Chine met en état d’alerte ses navires, sous-marins et chasseurs

© AP Photo / Li Gang

INTERNATIONAL

URL courte

20940

Pendant que l’attention du monde est focalisée sur la situation au Proche-Orient, des événements non pas moins importants se déroulent en Asie: Pékin prépare ses manœuvres militaires en mer de Chine orientale près des côtes taïwanaises.

L’agression américaine contre la Syrie semble avoir poussé l’empire du Milieu à garder ses frontières avec vigilance: une cinquantaine de navires et de sous-marins, plus de 70 avions de chasse et quelque 20.000 marins ont été mis en état d’alerte en mer de Chine orientale.

«Nous devons indéfectiblement adhérer au processus de modernisation de la Marine chinoise, nous devons innover et nous efforcer à transformer notre flotte en une puissance de niveau mondial», a déclaré le Président chinois Xi Jinping à bord de l'unique porte-avions du pays, le Liaoning.

exercices militaires en Chine

© AP PHOTO / LI GANG

Exercices militaires en Chine

Ces exercices d’envergure se tiennent sur fond d’escalade des tensions avec les États-Unis.

​Rappelons que les États-Unis et Taïwan négocient la vente d’armements modernes pour la bagatelle de 1,3 milliard de dollars, provoquant l’ire de la Chine. Le 18 avril, la flotte chinoise s’approchera des côtes taïwanaises où se déroulera la phase active des manœuvres militaires.

 

Donald Trump et Xi Jinping

© AP PHOTO / FILES

La Chine fera-t-elle des compromis pour éviter une guerre commerciale avec les USA?

Les relations officielles entre le gouvernement central de la République populaire de Chine et la province insulaire ont été interrompues en 1949. Les forces du Kuomintang dirigées par Tchang Kaï-chek se sont retranchées à Taïwan après avoir subi une défaite dans la guerre civile contre le parti communiste. Les contacts d'affaires et informels entre Taïwan et la Chine continentale ont repris à la fin des années 1980. Depuis le début des années 1990, les parties entretiennent des contacts par le biais d'organisations non gouvernementales.

https://fr.sputniknews.com/international/201804161035974479-chine-exercices-militaires/


 

LA CHINE DENONCE LES FRAPPES US ET LEURS ALLIES IRRESPONSABLES CONTRE LA SYRIE SOUVERAINE

drapeau de Chine

Frappes de la coalition occidentale en Syrie: la Chine réagit

© AFP 2018 STR

INTERNATIONAL

URL courte

Dossier:

Frappes des États-Unis et de leurs alliés contre la Syrie (81)

342002

La Chine s’est rangée à l’avis des pays qui ont dénoncé les frappes des États-Unis et de leurs alliés réalisées sous le prétexte de la lutte contre les armes chimiques en Syrie. Selon le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, «une frappe militaire contre un État souverain sous un tel prétexte est irresponsable».

Les frappes des États-Unis, du Royaume-Uni et de la France contre la Syrie perpétrées sans enquête sous couvert d'une opération visant à éliminer de prétendues armes chimiques de cet État sont irresponsables, a déclaré lundi le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Hua Chuning.

«Nous avons attiré l'attention sur le fait que les hauts fonctionnaires de ces trois pays ont déclaré que le gouvernement syrien aurait utilisé des armes chimiques. Nous pensons qu'une frappe militaire contre un État souverain sous un tel prétexte est irresponsable», a déclaré Hua Chuning.

 

Kim Jong-un

© AP PHOTO / KCNA VIA KNS

Les frappes contre la Syrie auront-elles un impact réel sur le dossier nord-coréen?

Dans la nuit du 13 au 14 avril, les États-Unis, le Royaume-Uni et la France ont porté des frappes contre la Syrie. Sur 103 missiles tirés sur la Syrie, 71 ont été interceptés par la DCA syrienne, informe le ministre russe de la Défense. Le bombardement a été mené sous couvert d'une opération visant à éliminer de prétendues armes chimiques de cet État suite à l'attaque chimique qui aurait été perpétrée le 7 avril à Douma, près de Damas, selon les pays occidentaux.

 

La Russie a démenti les informations concernant une bombe au chlore qui aurait été larguée par les forces gouvernementales syriennes. Les militaires russes ont qualifié de fausses les photos de victimes de la prétendue attaque chimique à Douma, publiées par les Casques blancs sur les réseaux sociaux. Moscou estime que l'objectif de ces informations mensongères est de protéger les terroristes et de justifier d'éventuelles actions extérieures.

Une mission de l'OIAC est arrivée le 14 avril à Damas pour enquêter sur l'attaque chimique prétendue à Douma, c'est-à-dire après le bombardement des pays occidentaux.

https://fr.sputniknews.com/international/201804161035965805-chine-frappes-syrie-reaction/


 

LE PRESIDENT CHINOIS XI JINPING VIENT D'EFFECTUER EN MER DE CHINE MERIDIONALE LA PLUS GRANDE INSPECTION DE LA MARINE DE GUERRE CHINOISE DEPUIS 1949

 

Xi Jinping passe en revue la marine en mer de Chine méridionale

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2018-04-12 à 21:40
 


(Xinhua/Li Gang)

SANYA, 12 avril (Xinhua) -- Le président chinois Xi Jinping a passé en revue la marine de l'Armée populaire de Libération de Chine en mer de Chine méridionale jeudi matin, affirmant que la nécessité de construire une marine forte "n'a jamais été aussi urgente qu'aujourd'hui".

Il s'agit de la plus grande inspection de la marine du genre en Chine depuis 1949.

M. Xi, qui est également secrétaire général du Comité central du Parti communiste chinois (PCC) et président de la Commission militaire centrale, a appelé à des efforts pour construire une marine de première classe dans le monde.

 

   1 2 3 4   

http://french.xinhuanet.com/2018-04/12/c_137106763.htm


 

LES PREMIERES IMAGES DU FUTUR BOMBARDIER FURTIF CHINOIS H-20, LE PLUS PUISSANT DU MONDE

Ils transcendent les premières images du bombardier furtif chinois H-20

Publié: 9 Avr 2018 13:49 GMT

10612

Un magazine militaire chinois a dévoilé les premières images du projet classifié du bombardier furtif stratégique H-20, qui se développe en Chine depuis dix ans.

Ils transcendent les premières images du bombardier furtif chinois H-20

Image illustrative

STR / AFP

 

Le magazine chinois Aerospace Knowledge a révélé des détails sur ce que serait le bombardier stratégique furtif H-20 qui s'est développé en Chine depuis une décennie.

Le nouvel avion est en construction depuis 2008 à l'Institut de conception et de recherche aéronautique de Shanghai (SADRI). La tâche principale des développeurs est de réduire la section transversale du radar de l'avion, lui donnant ainsi un design de bombardier furtif. A en juger par l'aspect publié, il aura un type de configuration appelée «aile volante».

Посмотреть изображение в ТвиттереПосмотреть изображение в Твиттере

Komandante@KomandanteS17

Первые изображения китайского стелс-бомбардировщика H-20.
Фото: http://sina.com 

Информация о рекламе в Твиттере и конфиденциальность

Selon les médias d'Etat chinois, le pays asiatique a besoin d'un bombardier à longue portée qui ne nécessite pas de ravitaillement en vol et est capable de transporter jusqu'à dix tonnes d'armes.

Les bombardiers les plus puissants du monde

https://actualidad.rt.com/actualidad/267941-imagenes-bombardero-furtivo-chino?utm_source=browser&utm_medium=push_notifications&utm_campaign=push_notificationsµ


 

CHINE ET RUSSIE UNIES FACE AUX USA

Lavrov à son homologue chinois : « Aucune révision de l’accord sur le nucléaire »

Thu Apr 5, 2018 3:26PM

Le ministre russe des AE Sergueï Lavrov (D) et son homologue chinois Wang Yi assistent à une conférence de presse conjointe à l’issue de leurs pourparlers à Moscou le 5 avril 2018. ©AFP

Le ministre russe des AE Sergueï Lavrov (D) et son homologue chinois Wang Yi assistent à une conférence de presse conjointe à l’issue de leurs pourparlers à Moscou le 5 avril 2018. ©AFP

Le ministre russe des Affaires étrangères a déclaré lors d’un entretien avec son homologue chinois que Moscou ne tolérerait aucune révision de l’accord sur le nucléaire iranien.

Selon RT, Lavrov a déclaré : « L’insistance des États-Unis pour une réforme du PGAC montre que ce pays est enclin à adopter une position unilatérale dans les affaires internationales. »

Le diplomate russe a ajouté : « Une part importante des discussions avec le ministre russe a porté sur l’accord sur le nucléaire iranien. Nous pensons que tout effort entrepris dans le but de réviser cet accord irait dans le sens contraire de la résolution qui a certifié le PGAC. Ce type d’efforts ne font qu’affaiblir les actions déjà mises en œuvre par la communauté internationale. »

Le haut diplomate russe a poursuivi ainsi : « Nous demandons à l’administration américaine d’annoncer clairement sa stratégie en Syrie. Les Américains cherchent à renverser le président syrien, Bachar al-Assad, mais cela est impossible et génère encore plus de problèmes. Sur cette question, nous demandons aux États-Unis de venir à la table des négociations… Il y a beaucoup trop d’efforts entrepris pour affaiblir les résultats issus de la résolution du Conseil de sécurité et il faut qu’ils cessent. »

« Certains cherchent à politiser les crises de la région et plus particulièrement la crise syrienne, et nous nous sommes opposés à cela. Les allégations d’utilisation d’armes chimiques par le gouvernement syrien sont infondées », a indiqué aussi Lavrov.

Le ministre russe des Affaires étrangères a indiqué aussi que Moscou avait mis au courant ses partenaires de la rencontre ayant eu lieu hier entre les dirigeants de l’Iran, de la Turquie et de la Russie, en rappelant aussi que Pékin et Moscou étaient très inquiets de la politisation de la question syrienne.

« La Russie et les États-Unis pourraient, en coopérant, enrayer de façon plus efficace le terrorisme en Syrie et arriver à une solution politique à la crise », a affirmé Lavrov.

Concernant l’affaire Skripal, il a affirmé : « Nous à Moscou, nous sollicitons une véritable enquête à ce sujet, mais eux [les Britanniques], ne font pas droit à notre demande et ils ne sont pas prêts à coopérer avec nous. »

Alliance iranienne solide, coalition US fragile

Les États-Unis cherchent à renforcer le front anti-iranien au Moyen-Orient. 

http://www.presstv.com/DetailFr/2018/04/05/557527/Le-PGAC-au-cur-des-discussions-LavrovWang-Yi


 

POUR SA PREMIERE VISITE A L'ETRANGER, LE MINISTRE CHINOIS DE LA DEFENSE A CHOISI LA RUSSIE

Pour sa première visite à l’étranger, le ministre chinois de la Défense choisit la Russie

 Depuis 1 jour  3 avril 2018

chine

 Asie et Afrique - Chine

 

no author

Une délégation chinoise est arrivée en Russie pour exprimer la position commune des deux pays sur les problèmes internationaux et prendre part à la 7e Conférence de Moscou sur la sécurité internationale, les 4 et 5 avril.

La délégation chinoise, qui vient d’arriver à la 7e Conférence de Moscou sur la sécurité internationale, veut faire savoir aux États-Unis que Pékin et Moscou maintiennent des relations étroites et exprimer la position de la Chine, identique à celle de la Russie, sur les dossiers internationaux, a déclaré ce mardi le ministre chinois de la Défense, Wei Fenghe, lors d’une rencontre avec son homologue russe, Sergueï Choïgou.

«En ma qualité de nouveau ministre chinois de la Défense, c’est en Russie que je suis venu pour montrer au monde entier le niveau de développement de nos relations bilatérales et la ferme détermination de nos forces armées à renforcer leur collaboration stratégique», a souligné Wei Fenghe.

Il a remercié Sergueï Choïgou pour l’accueil chaleureux réservé à sa délégation et a précisé que c’était sa première visite à l’étranger en qualité de ministre de la Défense. Wei Fenghe a fait remarquer que cette visite avait été concertée avec le Président chinois Xi Jinping.

«Nous sommes venus soutenir la Russie dans l’organisation de la Conférence de Moscou sur la sécurité internationale. La délégation chinoise est ici pour faire savoir aux Américains que les forces armées de Chine et de Russie maintiennent d’étroites relations. Dans l’actuelle situation particulièrement, nous sommes venus vous soutenir», a-t-il noté.

«Sur les aires internationales également, la Chine est prête à exprimer avec la Russie les préoccupations communes des deux pays et notre position unique sur les dossiers internationaux importants», a-t-il ajouté pour conclure.

Selon le ministère russe de la Défense, 850 participants de 95 pays ont confirmé leur participation à la 7e Conférence de Moscou sur la sécurité internationale qui se tiendra les 4 et 5 avril dans la capitale russe.

Source: Sputnik

https://french.almanar.com.lb/840897