CHINE : DES LEOPARDS PROMENENT LEURS PETITS SUR UNE « AUTOROUTE » DE PLUS DE 2000 ANS

tourtaux-jacques Par Le 12/04/2022 0

Dans CHINE

 

(Multimédia) Chine : des léopards promènent leurs petits sur une "autoroute" vieille de plus de 2.000 ans

French.xinhuanet.com | Publié le 2022-04-12 à 09:09

Une image extraite d'une vidéo filmée par une caméra infrarouge montre une panthère de Chine du Nord et ses bébés dans la forêt de la réserve naturelle nationale de Ziwuling, à Yan'an, dans la province chinoise du Shaanxi (nord-ouest), le 23 août 2021. (Image fournie par le Bureau de la gestion de la réserve naturelle de Ziwuling)

XI'AN, 12 avril (Xinhua) -- Dans la réserve naturelle nationale de Ziwuling (nord-ouest de la Chine), des panthères de Chine du Nord, sous-espèce du léopard qui se faisait rare jusqu'alors, prospèrent. Des mamans léopards promènent parfois leurs petits sur le Qin Zhidao, une "autoroute" datant d'il y a plus de 2.000 ans, dans l'océan de verdure de la réserve.

Située à Yan'an, dans la province du Shaanxi, la réserve naturelle de Ziwuling possède des ressources rares de flore et de faune sur le plateau de loess. Un tronçon important du Qin Zhidao, construit sous les ordres du premier empereur chinois, Qin Shi Huang, traverse l'épaisse forêt.

Presque tous les jours, pour patrouiller, Yang Yonggang emprunte le Qin Zhidao, qu'on appelle aussi "l'autoroute" militaire de la dynastie Qin (221-207 av.J.-C.), bien conservée et toujours visible. Il travaille au bureau de gestion de la réserve naturelle et est chargé de la prévention des incendies de forêt et de la patrouille.

"Je redoute de plus en plus d'emprunter cette voie," plaisante M. Yang, car les panthères de Chine du Nord sont de plus en plus nombreuses à Ziwuling. Les empreintes de pas en forme de fleurs de pruniers laissées par ces grands félins sont distinctes sur le Qin Zhidao.

L'année dernière, M. Yang a croisé deux fois des léopards sur le Qin Zhidao. "Un jour, j'ai vu de loin deux panthères, une adulte et son petit. Les panthères qui ont des petits sont très protectrices. J'étais figé sur place, sans oser bouger. Puis elles ont disparu dans la forêt."

Une image extraite d'une vidéo filmée par une caméra infrarouge montre une panthère de Chine du Nord en train de manger sa proie dans la réserve naturelle nationale de Ziwuling, à Yan'an, dans la province chinoise du Shaanxi (nord-ouest), le 23 août 2021. (Image fournie par le Bureau de la gestion de la réserve naturelle de Ziwuling)

Les caméras infrarouges (IR) installées à Ziwuling attestent également de la présence de ces grands félins placés en Chine sous la protection d'Etat de niveau I. Parfois, ils se promènent en famille, parfois, ils profitent d'un moment en solitaire.

Récemment, une maman panthère et ses trois bébés ont été filmés par les caméras IR à Ziwuling. C'est la première fois que les scientifiques chinois obtiennent des images et des vidéos de panthères à l'état sauvage en train d'élever leurs petits. D'après Feng Limin, vice-professeur de l'Université normale de Beijing, ces bébés seraient âgés d'environ trois mois.

Selon les estimations de l'équipe de recherche dirigée par M. Feng, le nombre de panthères de Chine du Nord est d'environ 110 dans les forêts de Ziwuling à Yan'an, soit la population régionale sauvage la plus importante en Chine.

En plus des léopards, d'autres espèces sauvages sont venues s'installer à Ziwuling. "J'ai aperçu également des renards roux, des ocelots et des chevreuils," raconte M. Yang.

"Maintenant quand je patrouille, je fais du bruit exprès pour envoyer un signal aux animaux: "Hé, je vais faire vite, n'ayez pas peur!"

L'augmentation de la population d'animaux sauvages est le résultat des efforts de longue date de la ville de Yan'an. Depuis des décennies, les activités humaines ont été réduites, et les forêts ont été restaurées. A Ziwuling, le taux de couverture forestière s'élève à 95,86%, ce qui a créé un large espace pour la survie et la reproduction de la faune.

Feng Limin et son équipe sont optimistes : la population des panthères de Chine du Nord est en augmentation à Ziwuling. On apercevra davantage de grands félins sur la vieille "autoroute" Qin Zhidao.■

http://french.news.cn/2022-04/12/c_1310553978.htm

 

 

Xi Jinping appelle les cadres du Parti à tout faire pour assurer une vie heureuse au peuple

French.xinhuanet.com | Publié le 2022-04-12 à 18:58

 


(Xinhua/Xie Huanchi)

HAIKOU, 12 avril (Xinhua) -- Xi Jinping, secrétaire général du Comité central du Parti communiste chinois (PCC), a appelé lundi les cadres du Parti à faire "tous les efforts possibles" pour assurer que le peuple puisse mener une vie heureuse.

"Ce dont le PCC se préoccupe, c'est comment faire en sorte que la vie des Chinois de tous les groupes ethniques s'améliore chaque jour", a indiqué M. Xi lors de sa visite à Maona, village de la ville de Wuzhishan, dans le cadre de sa tournée d'inspection dans la province méridionale de Hainan.

Notant que le PCC n'a pas d'intérêts propres, M. Xi a indiqué que les responsables du Parti ne devaient pas avoir d'intérêts égoïstes, et qu'ils devaient se consacrer à l'amélioration de la vie du peuple.

M. Xi s'est rendu chez les habitants locaux de l'ethnie Li, et a eu des échanges cordiaux avec les cadres du village et les villageois.

Sur la place publique du village, les villageois ont souhaité chaleureusement la bienvenue à M. Xi.

"Nous avons atteint le stade de la société modérément prospère à tous égards et nous nous dirigeons vers la modernisation et la promotion de la prospérité commune", a indiqué M. Xi, en demandant des efforts vigoureux pour consolider les réalisations en matière de réduction de la pauvreté et les aligner sur les avancées globales de la revitalisation rurale. Fin

 

(Xinhua/Xie Huanchi)

(Xinhua/Li Xueren)

(Xinhua/Li Xueren)

(Xinhua/Xie Huanchi)

(Xinhua/Li Xueren)

http://french.news.cn/2022-04/12/c_1310554716.htm

 

(COVID-19) La Chine à un moment critique de sa lutte contre la COVID-19

French.xinhuanet.com | Publié le 2022-04-12 à 21:30

BEIJING, 12 avril (Xinhua) -- La Chine maintiendra son approche dynamique zéro COVID, alors que le pays est à un moment critique de sa lutte contre la COVID-19, a annoncé mardi Mi Feng, porte-parole de la Commission nationale de la santé.

L'épidémie continue de progresser et de se propager, a déclaré M. Mi lors d'une conférence de presse, notant que la partie continentale de la Chine avait enregistré lundi 1.251 cas confirmés transmis localement et 23.295 cas asymptomatiques.

Il a souligné l'importance des mesures de réponse rapide, notamment les tests d'acide nucléique, la construction d'installations de quarantaine et le traitement des personnes infectées, afin d'enrayer au plus vite la propagation du virus dans les quartiers.

Il a également demandé des efforts pour garantir l'approvisionnement en produits de première nécessité et répondre aux besoins de la population en matière de médicaments et de traitements médicaux.

Des mesures doivent aussi être prises pour vacciner davantage de personnes contre la COVID-19, en particulier les personnes âgées, a indiqué le porte-parole.

Jusqu'à présent, plus de 1,24 milliard de Chinois ont été entièrement vaccinés contre la COVID-19, soit 88,3% de la population totale, a indiqué la commission, ajoutant que 719,3 millions de personnes ont reçu leurs rappels.

Parmi les 264 millions de personnes âgées de 60 ans et plus dans le pays, 213,3 millions ont été entièrement vaccinées et 150,8 millions ont reçu un rappel. Fin

http://french.news.cn/2022-04/12/c_1310555010.htm

 

(Multimédia) Des volontaires étrangers contribuent à la prévention de l'épidémie à Hainan

French.xinhuanet.com | Publié le 2022-04-12 à 12:33

Tommy, un volontaire américain, prend la température corporelle d'un résident à Haikou, capitale de la province chinoise de Hainan (sud), le 10 avril 2022. (Photo : Guo Cheng)

HAIKOU, 12 avril (Xinhua) -- "Hainan est mon deuxième chez moi", déclare Tommy, des Etats-Unis. "Si j'ai la possibilité d'aider, je dois saisir l'occasion et aider mes amis hainanais."

Alors que la Chine renforce ses mesures de prévention et de contrôle face à la résurgence de la COVID-19, de nombreux volontaires, dont des étrangers comme Tommy, rejoignent la lutte.

A Haikou, capitale de la province chinoise de Hainan (sud), des volontaires étrangers apportent leur contribution à la ville.

Dimanche dernier, sur un site de tests d'acides nucléiques à Haikou, Tommy a pris la température des habitants locaux et leur a demandé de garder une distance adéquate.

Ayant vécu à Hainan pendant douze ans, Tommy parle couramment le mandarin et même un peu le dialecte local, c'est la raison pour laquelle il se qualifie de "nouveau Hainanais".

"Hainan est mon deuxième chez moi", déclare-t-il. "Je dois faire quelque chose pour aider."

Sur le site de tests, il salue de temps en temps les locaux en dialecte. Chaque fois qu'il voit des enfants, il met son masque de dessin animé et interagit avec eux.

"Tous les enfants retourneront à l'école demain, ainsi ils viennent aujourd'hui pour un test d'acide nucléique. Donc je porte le masque de dessin animé", raconte-t-il. "C'est pour les apaiser, car peut-être que certains d'entre eux ont un peu peur des étrangers ou de leur premier test d'acide nucléique."

C'est la deuxième fois que Tommy participe à des activités bénévoles. "Je suis vraiment impressionné par la conscience de l'intérêt général des habitants ici, tous font le test", indique-t-il, "Hainan s'améliore grâce aux efforts de tous les habitants".

Farr, un volontaire de Nouvelle-Zélande, aide une résidente en fauteuil roulant à passer le test d'acide nucléique à Haikou, capitale de la province chinoise de Hainan (sud), le 10 avril 2022. (Photo : Guo Cheng)

Un autre volontaire, M. Farr, de Nouvelle-Zélande, et âgé de 69 ans affirme que l'on n'est "jamais trop vieux pour être volontaire".

"C'est la façon la plus simple de remercier la communauté", déclare-t-il. "Je me sens bien parce que je fais quelque chose pour la communauté."

Kingsford, un jeune Ghanéen, est resté debout au soleil pendant des heures pour guider les gens à garder une distance adéquate.

Après avoir obtenu son diplôme à l'Université normale de Hainan il y a un an, il a décidé de rester sur l'île et de travailler ici. Aujourd'hui, il est responsable d'une entreprise de commerce extérieur à Haikou.

"Hainan m'a beaucoup apporté dans la vie. Donc je dois donner un petit coup de main", indique-t-il.

Il estime que prévenir la propagation du virus dans la communauté est très utile, parce que "cela aide à réduire le virus".

Tommy a passé une période de quarantaine à la maison, pendant laquelle il a écrit une chanson, encourageant les gens à rester chez eux pour se protéger et protéger les autres.

"La chanson est un peu drôle et même un peu idiote. Mais si elle fait sourire les autres, ça vaut le coup", indique Tommy.■

http://french.news.cn/2022-04/12/c_1310554227.htm

 

 

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire