CHINE : UNE ENQUETE D'OPINION SUR "LA CEINTURE ET LA ROUTE" MONTRE UN FORT SOUTIEN AUX ENTREPRISES CHINOISES A L'ETRANGER

tourtaux-jacques Par Le 12/12/2021 0

Dans CHINE

Une enquête d'opinion sur « la Ceinture et la Route » montre un fort soutien aux entreprises chinoises à l'étranger

chinaorg 2021-12-10 16:31:15

Share

Une nouvelle enquête d'opinion internationale sur l'impact de l'initiative « la Ceinture et la Route », publiée lundi à Beijing, a révélé que la dynamique mondiale des entreprises chinoises avait créé un effet positif sur les économies locales et était appréciée par les consommateurs locaux.

Menée par l'Administration chinoise de publication en langues étrangères (China Foreign Languages Publishing Administration), l'enquête a interrogé 6000 personnes dans 12 pays, dont la Chine, le Kazakhstan, l'Arabie saoudite, la Thaïlande, l'Inde, l'Afrique du Sud, la Russie, les États-Unis et l'Italie.

Les personnes interrogées, âgées de 18 à 65 ans, ont déclaré qu'elles espéraient que l’initiative « la Ceinture et la Route » permettrait de renforcer davantage la coopération avec les entreprises chinoises dans les domaines de la technologie, de la transformation, de la fabrication, des infrastructures et des ressources énergétiques.

Quelque 54% des personnes interrogées ont déclaré que l’initiative « la Ceinture et la Route » avait contribué à faciliter la communication et la coopération entre les pays et régions participants. Ils ont également indiqué que les réalisations de « la Ceinture et la Route » avaient dépassé leurs attentes et que l'initiative promettrait de larges perspectives de croissance.

L'enquête a montré que les gens s'attendent à ce que les entreprises chinoises renforcent davantage leur compréhension des cultures, de l'histoire et des consommateurs locaux, et qu'elles s'impliquent mieux dans les sociétés locales afin d'améliorer leur réputation.

« En particulier, 85 % des personnes interrogées âgées de 18 à 35 ans ont donné une évaluation plus positive de “la Ceinture et la Route”. Et 87 % des jeunes ont indiqué estimer que l’initiative “la Ceinture et la Route” est respectueuse de l'environnement et vise le développement durable à l'échelle mondiale », a déclaré Yu Yunquan, président de l'Académie des études chinoises et mondiales contemporaines, qui fait partie de l'Administration chinoise de publication en langues étrangères.

http://french.cri.cn/news/economy/687/20211210/738142.html

 

(Multimédia) La démocratie aux Etats-Unis est gravement menacée (Vox)

French.xinhuanet.com | Publié le 2021-12-12 à 15:33

Photo prise le 25 janvier 2021 montrant le Capitole à Washington, D.C., aux Etats-Unis. (Xinhua/Liu Jie)

"Il ne fait aucun doute que la démocratie aux Etats-Unis est gravement menacée", a récemment affirmé un article publié par le site d'information américain Vox.

WASHINGTON, 11 décembre (Xinhua) -- "Il ne fait aucun doute que la démocratie aux Etats-Unis est gravement menacée", a récemment affirmé un article publié par le site d'information américain Vox.

Selon cet article, peu de gens aux Etats-Unis prêtent attention au soi-disant "Sommet pour la démocratie" et que les mots de la Maison Blanche "sonnent étrangement creux".

Il a poursuivi en rappelant que cette année "a débuté par une attaque contre le Capitole destinée à contrecarrer la transition du pouvoir" tandis que certains politiciens continuent de diffuser de fausses allégations de fraude électorale.

"Les experts en démocratie avertissent que l'Amérique avance comme un somnambule vers un désastre", a ajouté l'article de Vox.

http://french.news.cn/2021-12/12/c_1310367557.htm

 

La reprise des relations sino-nicaraguayennes va stimuler le commerce et renforcer la connectivité « La Ceinture et la Route »

French.china.org.cn | Mis à jour le 11. 12. 2021 | Mots clés : Nicaragua,La Ceinture et la Route,Taïwan

Après que la Chine et le Nicaragua ont annoncé le 10 décembre la reprise des relations diplomatiques, le commerce est devenu le prochain sujet qui présente un grand potentiel non seulement entre la Chine et le Nicaragua, mais aussi entre la Chine et d'autres pays des Caraïbes, avec davantage d'opportunités commerciales qui devraient être ouvertes.

Contrairement à la diplomatie de l'argent dépensé par Taïwan qui va à des consortiums qui peuvent ne pas être en mesure de livrer directement pour améliorer les économies locales, les analystes chinois ont souligné que les investissements et les financements de la Chine dans des pays comme le Nicaragua contribueront au développement de l'économie locale et à l'expansion de son marché commercial.

Des observateurs chinois ont même déclaré que le Nicaragua bénéficierait de l'opportunité de participer à l'initiative « La Ceinture et la Route », offrant une voie pour améliorer et développer les infrastructures nationales pour la population locale.

« La décision du Nicaragua de reprendre ses relations diplomatiques avec la Chine était fondée sur sa reconnaissance du principe d'une seule Chine. C'était une décision politique sans aucune condition économique », a déclaré le 10 décembre le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Wang Wenbin.

Concernant plusieurs pays qui entretiennent toujours des « relations diplomatiques » avec Taïwan, M. Wang a déclaré qu'il s'agissait de la « diplomatie » des dépenses à grande échelle de Taïwan, qui ne tient pas compte du bien-être du peuple de Taïwan.

La Chine est elle, en revanche, disposée à promouvoir le commerce, à étendre la coopération en matière d'investissements et d'infrastructures avec le Nicaragua sous la direction de l'initiative « La Ceinture et la Route », et d'accueillir le Nicaragua dans des activités telles que l’Exposition internationale de l’exportation de Chine (China International Import Expo, CIIE), l’Exposition internationale de l’investissement et du commerce de Chine et le Forum de coopération en matière d'infrastructure Chine-Amérique latine l'année prochaine, a de son côté déclaré le 10 décembre Yu Jianhua, vice-ministre du ministère du Commerce et représentant adjoint des négociations commerciales internationales.

Le Nicaragua a pour sa part déclaré qu'il étendra la coopération bilatérale dans la construction d'infrastructures, l'agriculture et la pêche, l'exploitation minière, l'énergie propre et l'économie numérique et aidera les entreprises chinoises à explorer le marché d'Amérique centrale.

Le Nicaragua est le huitième pays à rompre ses liens avec l'île de Taïwan depuis que Tsai Ing-wen, leader du Parti démocratique progressiste, est devenue la dirigeante de Taïwan en 2016. Il n'y a plus que 14 pays qui entretiennent des « liens diplomatiques » avec l'île.

Plus tôt en 2007, le Costa Rica est devenu le premier pays d'Amérique centrale à établir des relations diplomatiques avec la Chine au début du siècle. L'ancien président Óscar Arias Sánchez, qui a facilité l'établissement de relations diplomatiques entre la Chine et le Costa Rica, est fermement convaincu que l'établissement de relations diplomatiques avec la Chine était un choix particulièrement correct.

Quatre ans plus tard, en 2011, l'accord de libre-échange Chine-Costa Rica est officiellement entré en vigueur, le Costa Rica devenant le premier pays d'Amérique centrale à signer un accord de libre-échange avec la Chine, et c'est également le troisième pays d'Amérique latine à signer un accord de ce type avec la Chine après le Chili et le Pérou. Le commerce a augmenté chaque année. Entre 2007 et 2020, les exportations du Costa Rica vers la Chine ont presque quadruplé et la Chine a consolidé sa position de deuxième partenaire commercial du pays.

Et le Costa Rica n'est pas seul. L'ambassadeur de Chine au Salvador, Ou Jianhong, avait déclaré en août que la Chine s'était engagée à aider à la construction d'un certain nombre de projets sociaux à grande échelle au Salvador, tels que des quais, des infrastructures culturelles et éducatives, des sports et de l'eau potable. De même, après le déclenchement de la pandémie, la Chine a été le premier pays à fournir un soutien médical au pays, notamment des masques et des respirateurs.

Ce genre de mesures est intervenu après que les gouvernements chinois et salvadorien ont signé un communiqué conjoint sur l'établissement de relations diplomatiques en août 2018. Selon les statistiques chinoises, le commerce entre les deux pays en 2020 a atteint 1,11 milliard de dollars, dont les exportations du Salvador vers la Chine s'élèvent à 172 millions de dollars, soit une augmentation de 51,6% par rapport à l'année précédente.

En juin 2017, la Chine et le Panama ont signé un communiqué, qui a également dynamisé l'économie locale. En 2016, le commerce bilatéral s'élevait à 6,38 milliards de dollars, mais il a bondi à 9,25 milliards de dollars en 2020, soit une augmentation de 10,1% d’une année sur l’autre, la Chine exportant principalement des combustibles minéraux et des produits électroniques, et important des grumes et du cuivre.

La coopération commerciale peut être considérée comme le ballast de la relation entre les deux pays, car sans coopération économique, la relation entre les deux pays ne sera pas stable, ont noté des observateurs du marché.

A l’inverse, a souligné le 10 décembre Wang Yong, professeur à l'Université de Xiamen, dans la province du Fujian (sud-est de la Chine), les « liens diplomatiques » établis par l'île de Taïwan et ses alliés reposent principalement sur l'aide financière, mais leur commerce est généralement très faible, et c'est ce dont la population a vraiment besoin.

Il estime que les autres alliés de l'île pourraient être encouragés par le Nicaragua à reprendre les relations diplomatiques avec la Chine, sachant que l'établissement de relations diplomatiques avec la Chine aide les pays à développer leurs économies et à diversifier leurs structures commerciales, créant ainsi davantage d'opportunités d'emplois locaux.

Selon les données officielles des douanes, au premier semestre de cette année, le commerce entre la Chine et l'Amérique latine et les Caraïbes a atteint 203 milliards de dollars, en hausse de 45,6%.

Selon M. Wang, la Chine a la capacité de fournir un soutien plus diversifié à des pays comme le Nicaragua avec des technologies complémentaires pour stimuler davantage le développement de son développement agricole, et le Nicaragua bénéficiera de l'initiative « La Ceinture et la Route » en termes d'investissement et de soutien dans les infrastructures, tout en ouvrant de nouvelles opportunités pour croissance économique.

http://french.china.org.cn/foreign/txt/2021-12/11/content_77924807.htm

 

La Chine et le Nicaragua reprennent leurs relations diplomatiques

French.xinhuanet.com | Publié le 2021-12-10 à 14:02


(Xinhua/Yue Yuewei)

TIANJIN, 10 décembre (Xinhua) -- La Chine et le Nicaragua ont signé vendredi à Tianjin le communiqué conjoint sur la reprise des relations diplomatiques entre la République populaire de Chine et la République du Nicaragua.

Selon le communiqué, la République populaire de Chine et la République du Nicaragua, conformément aux intérêts et au désir des peuples des deux pays, ont décidé de se reconnaître mutuellement et de reprendre leurs relations diplomatiques au niveau des ambassadeurs, à compter de la date de la signature de ce communiqué.

Les deux gouvernements conviennent de développer des relations amicales entre les deux pays sur la base des principes de respect mutuel pour la souveraineté et l'intégrité territoriale, de non-agression mutuelle, de non-ingérence dans les affaires intérieures de l'un et de l'autre, d'égalité, de bénéfice mutuel et de coexistence pacifique, a indiqué le communiqué.

Le gouvernement de la République du Nicaragua reconnaît qu'il n'y a qu'une seule Chine dans le monde, que le gouvernement de la République populaire de Chine est le seul gouvernement légal représentant l'ensemble de la Chine, et que Taiwan est une partie inaliénable du territoire de la Chine.

Le gouvernement de la République du Nicaragua rompt ses "relations diplomatiques" avec Taiwan à partir de ce jour et s'engage à ne plus développer de relations officielles ou d'échanges officiels avec Taiwan. Le gouvernement de la République populaire de Chine apprécie cette position du gouvernement de la République du Nicaragua, selon le communiqué. Fin


(Xinhua/Yue Yuewei)


(Xinhua/Yue Yuewei)

Lire  aussi : Le Nicaragua rompt ses "relations diplomatiques" avec Taiwan

http://french.news.cn/2021-12/10/c_1310363826.htm

 

La dernière réunion Chine-CELAC marque une étape importante dans la coopération bilatérale, selon une responsable de l'ONU (INTERVIEW)

French.xinhuanet.com | Publié le 2021-12-12 à 03:19

SANTIAGO, 11 décembre (Xinhua) -- La troisième réunion ministérielle du Forum de la Chine et de la Communauté d'États latino-américains et caraïbes (Forum Chine-CELAC) a marqué une nouvelle étape dans l'approfondissement de la coopération bilatérale, a estimé Alicia Bárcena Ibarra, secrétaire exécutive de la Commission économique pour l'Amérique latine et les Caraïbes (CEPALC) des Nations Unies.

Parmi les questions mises en avant lors du forum figure un plan d'action conjoint Chine-CELAC pour la coopération visant à promouvoir le commerce et les investissements, ainsi qu'une plus grande coopération dans le domaine des services, qui pourrait consolider les liens économiques, a confié à Xinhua Mme Bárcena Ibarra, dans une récente interview.

Il y a eu une augmentation "très significative" des investissements chinois en Amérique latine, en particulier dans des secteurs comme l'énergie, conduisant à des liens commerciaux "très dynamiques" en 2020, a noté Mme Bárcena Ibarra, ajoutant que la Chine est le seul marché pertinent dans lequel l'Amérique latine et les Caraïbes ont vu leurs exportations augmenter.

"Entre le premier semestre de 2020 et le premier semestre de 2021, les exportations de notre région vers la Chine ont augmenté de 40 %", a-t-elle affirmé.

La Chine est devenue l'un des principaux producteurs de batteries électriques, donnant une valeur ajoutée à la production régionale de lithium, entre autres ressources, et c'est quelque chose qui devrait être "approfondi", a dit Mme Bárcena Ibarra.

En ce qui concerne la coopération circulaire, elle a affirmé que "la Chine est pionnière car elle dispose de technologies et d'expériences dans un certain nombre d'industries qui ... sont essentielles au recyclage".

"Nous pensons que la Chine peut considérablement renforcer sa collaboration avec l'Amérique latine et les Caraïbes en matière de recyclage et de réutilisation des déchets, ainsi que des appareils électriques et électroniques", a-t-elle poursuivi.

"Il y a une énorme opportunité ici, où nous pourrions également recevoir la coopération de la Chine dans les déchets agricoles et la façon de les transformer en produits consommables", a-t-elle noté.

Pendant la pandémie de COVID-19, la Chine a livré des millions de doses de vaccins contre la COVID-19 à la région et prévoit de construire des usines communes de production de vaccins dans la région, a-t-elle ajouté.

"Cela va augmenter la capacité de production de vaccins de notre région. Nous soulignons que ce plan d'autosuffisance est un moteur pour notre région", a considéré Mme Bárcena Ibarra. Fin

http://french.news.cn/2021-12/12/c_1310366724.htm

 

 

 

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire