LA CHINE CRITIQUE LE DOUBLE LANGAGE DU G7

Pékin critique le double langage du G7

L’équipe du site

Le ministre chinois des Affaires étrangères a appelé les leaders du G7, réunis au Japon, à coopérer avec le G20 pour favoriser le développement économique de l’Asie, au lieu de s’immiscer dans les crises au Moyen-Orient.

Le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, a exhorté les leaders du G7 à se focaliser sur les questions économiques plutôt que de s’ingérer dans les sujets qui ne les concernent pas.

Wang Yi a tenu ces déclarations quelques mois avant le sommet du G20, prévu à Hangzhou, capitale de la province chinoise du Zhejiang.

Le chef de la diplomatie chinoise a ensuite conseillé aux leaders du G7 de se concentrer sur l’économie, les questions financières et bancaires et les sujets délicats de ce genre au lieu de se borner aux défis du Moyen-Orient.

Il a critiqué la politique ambivalente des leaders du G7, disant qu'elle risquait d’attiser le feu des conflits dans la région.

« Pékin salue toute coopération entre les leaders du G7 et du G20 en matière de croissance économique de l’Asie, voire du monde ».

Wang Yi est ensuite revenu sur la polémique autour de la mer de Chine méridionale, disant que Pékin optait pour une position claire à ce propos et qu’il insistait sur sa souveraineté.

Les dirigeants des principaux pays industrialisés ont entamé jeudi un sommet du G7 ultra-sécurisé au Japon. Les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, le Canada, la France, l’Allemagne, l’Italie et le Japon forment le G7 qui a perdu un de ses membres, la Russie, après le déclenchement de la crise en Ukraine.

Le G7 "préoccupé" par la situation en mer de Chine orientale et méridionale 

Les dirigeants des pays du G7 se sont dits préoccupés vendredi par l'aggravation des tensions maritimes en mers de Chine méridionale et orientale, appelant au règlement des conflits sans recours à la force.

"Nous sommes préoccupés par la situation en mers de Chine orientale et méridionale, et soulignons l'importance fondamentale d'une gestion et d'un règlement pacifiques des différends", ont-ils dit à l'issue de la réunion qui s'est tenue à Ise-Shima, localité côtière du centre du Japon.

Dans l'archipel âprement disputé des Spratleys, appelé îles Nansha par Pékin, la Chine mène d'énormes opérations de remblaiement, et considère comme ses eaux territoriales la zone des 12 milles autour d'îles artificielles, construites sur des îlots qui affleurent parfois à peine.

Il s'agit d'eaux stratégiques, où passent des routes importantes de transport de fret et d'hydrocarbures.

En mer de Chine orientale, Pékin et Tokyo se disputent la souveraineté de territoires inhabités.

 

Source: Divers

27-05-2016 - 08:54 Dernière mise à jour 27-05-2016 - 08:54 | 169 vus

http://french.almanar.com.lb/adetails.php?eid=305325&cid=20&fromval=1&frid=20&seccatid=39&s1=1


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau