LA CHINE DEVELOPPE UNE TECHNOLOGIE DE DEFENSE ACOUSTIQUE DES SOUS-MARINS

La Chine développe une technologie de défense acoustique des sous-marins

 Depuis 3 heures  16 décembre 2016

soldatmarin

 Asie et Afrique - Chine

no author

Les scientifiques chinois de l’Académie des sciences et de l’Université Huazhong de la science et des technologies ont réalisé de grands progrès dans la création d’une nouvelle technologie de défense acoustique active des sous-marins. Les chercheurs de l’Académie chinoise des sciences et de l’Université Huazhong de la science et des technologies ont réalisé de grands progrès dans la création d’une nouvelle technologie de défense acoustique active des sous-marins, annoncent les médias.

Les technologies de défense active visent soit à la diminution et au masquage des bruits, soit à la création d’obstacles pour contrer les moyens acoustiques de l’ennemi. Actuellement, les technologies de défense passive sont répandues.

La Chine entreprend des recherches dans le domaine de la liaison quantique et des calculs quantiques ainsi la technologie chinoise est le fruit ces recherches, indiquent l’expert militaire russe Valery Kachine dans un commentaire pour Sputnik.

Selon l’expert, les scientifiques chinois poursuivaient des expériences sur les isolants topologiques sous forme d’anneaux spéciaux. La gestion de plusieurs anneaux leur permettrait de diriger volontairement les ondes sonores reflétées. En réalité, cette possibilité signifie qu’un sous-marin ainsi équipé pourrait rediriger les ondes sonores reflétées par sa couverture dans une direction hors danger et ainsi garantir que ces ondes ne soient pas enregistrées par une station hydroacoustique ennemie.

L’expert indique que la description de la technologie montre qu’elle est capable de contrer les moyens d’identification hydroacoustiques actifs — les hydro locateurs fonctionnant comme des stations radio locatrices. Ils génèrent un signal acoustique et identifient un navire ennemi suivant la réflexion de ce signal sur sa couverture.

Actuellement, on ne voit pas si cette méthode serait efficace contre les moyens passifs d’identification qui essaient d’enregistrer les bruits qui proviennent directement d’un navire, mais la nouvelle technologie induit néanmoins un essor important, conclut l’expert.

Source: Sputnik

http://french.almanar.com.lb/150218


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire