LA CHINE LANCE AVEC SUCCES LE SATELLITE TIANHUI-4

tourtaux-jacques Par Le 29/12/2021 0

Dans CHINE

 

La Chine lance avec succès le satellite Tianhui-4

French.xinhuanet.com | Publié le 2021-12-29 à 22:25


(Xinhua/Wang Jiangbo)

JIUQUAN, 29 décembre (Xinhua) -- La Chine a envoyé mercredi avec succès le satellite Tianhui-4 dans l'espace depuis le Centre de lancement de satellites de Jiuquan, dans le nord-ouest du pays.

Le satellite a été lancé à bord d'une fusée porteuse Longue Marche-2D à 19h13 (heure de Beijing) et est entré dans l'orbite prévue.

Il s'agit de la 404e mission de vol de la série des fusées porteuses Longue Marche. C'est également la 22e mission effectuée par le centre de lancement cette année, établissant le nouveau record du pays pour le nombre de lancements dans l'espace par un seul site en un an.

Deux vaisseaux spatiaux habités, Shenzhou-12 et Shenzhou-13, ont été lancés cette année depuis le centre de lancement, qui a mené des missions de recherche et de récupération des vaisseaux spatiaux habités pour la première fois, a indiqué Zheng Yonghuang, ingénieur en chef du centre.

En 2022, le centre de lancement effectuera plusieurs missions, dont deux lancements de vaisseaux spatiaux, deux missions de récupération de vaisseaux spatiaux et plus de 20 lancements de satellites. Fin

(Xinhua/Wang Jiangbo)

(Xinhua/Wang Jiangbo)

(Xinhua/Wang Jiangbo)

http://french.news.cn/2021-12/29/c_1310400477.htm

 

La direction du PCC met l'accent sur le renforcement de la confiance historique, de l'unité et de l'esprit combatif

French.xinhuanet.com | Publié le 2021-12-28 à 22:40


(Xinhua/Ju Peng)

BEIJING, 28 décembre (Xinhua) -- Une réunion du Bureau politique du Comité central du Parti communiste chinois (PCC) a mis l'accent sur le renforcement de la confiance historique, de l'unité et de l'esprit combatif des membres du Parti.

La réunion de deux jours consacrée à la critique et à l'autocritique a mis l'accent sur la poursuite du grand esprit fondateur du Parti et le maintien de son expérience historique des efforts du dernier siècle.

Xi Jinping, secrétaire général du Comité central du PCC, a présidé la réunion qui s'est achevée mardi, et a prononcé un important discours. Fin

(Xinhua/Ju Peng)

http://french.news.cn/2021-12/28/c_1310398699.htm

 

(Multimédia) Chine : nouveau record du commerce entre les deux rives du détroit de Taiwan en 2021 (porte-parole)

French.xinhuanet.com | Publié le 2021-12-29 à 15:50

Des gens visitent le stand de Taiwan, région du sud-est de la Chine, lors du Salon international du commerce des services de Chine, à Beijing, capitale chinoise, le 5 septembre 2021. (Photo : Xing Guangli)

BEIJING, 29 décembre (Xinhua) -- Le volume du commerce entre la partie continentale de la Chine et Taiwan a atteint un nouveau record en 2021, avec une hausse de 27,3% à près de 298,3 milliards de dollars au cours des onze premiers mois de l'année.

Ma Xiaoguang, porte-parole du Bureau des affaires de Taiwan du Conseil des Affaires d'Etat, a fait cette déclaration mercredi lors d'une conférence de presse.

Pendant la période janvier-novembre, les exportations de la partie continentale de la Chine à Taiwan ont totalisé 70,8 milliards de dollars, en hausse de 31,2% en glissement annuel, tandis que les importations de la partie continentale depuis Taiwan ont atteint 227,5 milliards de dollars, soit une augmentation de 26,2% sur un an, a indiqué M. Ma.

De janvier à novembre, un total de 5.923 entreprises à capitaux taïwanais ont été établies dans la partie continentale de la Chine, en hausse de 34,7%, selon le porte-parole.

Deux nouvelles zones de coopération industrielle à travers le détroit et deux nouvelles bases dédiées à stimuler l'emploi et l'entrepreneuriat parmi les jeunes à travers le détroit ont également été mises en place sur la partie continentale de la Chine, a-t-il ajouté

http://french.news.cn/2021-12/29/c_1310399965.htm

 

(Multimédia) Etats-Unis : le nombre de nouveaux cas quotidiens de COVID-19 atteint un nouveau record de plus de 510.000

French.xinhuanet.com | Publié le 2021-12-29 à 09:54

Des personnes font la queue pour des tests de dépistage de la COVID-19 sur un site de test mobile à Times Square à New York, aux Etats-Unis, le 20 décembre 2021. (Xinhua/Wang Ying)

Les Etats-Unis ont enregistré un nombre record de plus de 510.000 cas quotidiens de COVID-19 ce lundi, selon les dernières données de l'université Johns Hopkins.

WASHINGTON, 28 décembre (Xinhua) -- Les Etats-Unis ont enregistré un nombre record de plus de 510.000 cas quotidiens de COVID-19 ce lundi, selon les dernières données de l'université Johns Hopkins.

Au total 512.553 nouveaux cas et 1.762 nouveaux décès sont survenus dans le pays ce lundi. Cette progression du nombre de cas constitue un nouveau record depuis l'apparition de la pandémie dans ce pays.

Au cours de la semaine écoulée, près de 1.660.000 nouveaux cas et plus de 10.000 nouveaux décès ont été ajoutés au décompte, selon l'université Johns Hopkins.

Les Etats-Unis ont recensé plus de 52,9 millions de cas du COVID-19, et plus de 819.000 décès liés à cette maladie à la date de ce mardi après-midi, selon un décompte en temps réel de l'université Johns Hopkins.

http://french.news.cn/2021-12/29/c_1310399443.htm

 

Le réalisateur et producteur américain Oliver Stone et son fils Sean dénoncent la dépendance de l'Amérique aux guerres sans fin (INTERVIEW)

French.xinhuanet.com | Publié le 2021-12-21 à 22:52

Par XU Chi

GENEVE, 21 décembre (Xinhua) -- Le réalisateur et producteur américain Oliver Stone, tout comme son fils Sean, acteur et réalisateur, dénonce la dépendance de son pays aux guerres sans fin et son passé notoire d'ingérence dans les affaires intérieures d'autres pays.

"J'ai parlé à beaucoup d'anciens combattants revenant d'Afghanistan et d'Irak et il y a un grand trouble : le taux de suicide est beaucoup plus élevé qu'à l'ordinaire", a confié Oliver Stone, triple lauréat d'un Oscar et lui-même vétéran de la guerre du Vietnam, dans une récente interview à Xinhua.

Il note que des militaires américains de retour du Moyen-Orient ont exprimé un profond mécontentement face à l'obsession de leur pays pour les guerres sans fin, ajoutant qu'ils savaient "consciemment ou non" qu'ils étaient nourris de mensonges et avaient été envoyés en Irak et en Afghanistan au nom d'"intérêts égoïstes", pour de simples considérations politiques.

Le réalisateur fustige également les Etats-Unis pour avoir récemment attisé les tensions militaires avec la Russie au sujet de l'Ukraine, accusant Washington d'avoir violé sa promesse de ne pas étendre l'Otan vers l'est.

Il dénonce aussi le renforcement de l'armée américaine ciblant la Chine qui, selon lui, s'est accéléré depuis la stratégie américaine de "pivot vers l'Asie" en 2012, et ses ventes d'armes à Taiwan, Chine.

Oliver Stone est mondialement connu pour avoir réalisé des films tels que "Platoon", "Wall Street", "JFK", "Né un 4 juillet". Il est également écrivain et historien.

Dans son dernier documentaire intitulé "JFK revisité: à travers le miroir", il explore à nouveau le mystère encore sans réponse de l'assassinat en 1963 de John F. Kennedy, le 35e président des Etats-Unis.

"Je ne suis pas sûr de contrôler l'ensemble de ce gouvernement parce qu'ils font des choses dans leur coin (...) Personne ne les conteste, personne ne les remet en question", dit le réalisateur en citant un propos rapporté de M. Kennedy concernant les services de renseignement et l'armée.

Aux yeux d'Oliver Stone, l'économie du pays dépend fortement de son complexe militaro-industriel et sa politique est entre les mains des renseignements et de l'armée.

Ceci, dit-il, est dû aux "politiques militaires keynésiennes venues juste après la Seconde Guerre mondiale", qui ont poussé les administrations américaines à "militariser l'économie, injecter de l'argent dans les armements" pour soutenir l'économie.

"L'Amérique s'est toujours préparée à la guerre", assure Stone, ajoutant que les Etats-Unis ne l'évitent que lorsqu'on "gagne plus d'argent à se préparer à la guerre qu'à la faire".

Pour son fils Sean, les Etats-Unis se sont positionnés dans ses guerres antiterroristes sans fin comme superpuissance unipolaire. Né en 1984, le jeune Stone rappelle qu'il a "réellement grandi à la fin de la Guerre froide".

Le jeune acteur et cinéaste raconte qu'il pensait qu'après cette Guerre froide, une soi-disant "suprématie américaine" allait s'imposer, ce qui a essentiellement été le cas jusqu'à présent. "On pouvait faire ce qu'on voulait et, évidemment, ce qui s'est passé après le 11-Septembre a été, comme on le sait, une guerre contre le terrorisme, (une) guerre sans fin".

"Il n'y avait aucune limite : n'importe quel pays pouvait désormais être visé comme étant l'hôte de terroristes et il pouvait y avoir des frappes de drones. Et on a vu cette perpétuation continue", dit Sean Stone.

Avec l'implication américaine en Syrie et en Afghanistan, "que s'est-il passé? On se retrouve avec des populations déplacées. Elles vont en Europe. Ça crée plus de chaos pour les économies des pays européens. Ensuite, ça fait plus de xénophobie", déplore-t-il.

"Ce qui se passe est exactement ce que mon père a souligné : quand on commence à déstabiliser des pays et qu'on ne leur permet pas d'avoir la paix, une économie viable pour leur peuple, alors on sait que ça fera des gens déplacés et ça créera le chaos dans les pays qui les absorbent", ajoute le jeune artiste. Fin

http://french.news.cn/2021-12/21/c_1310386515.htm

 
 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire