LA CHINE LANCE UN NOUVEAU SATELLITE D'OBSERVATION DE LA TERRE

tourtaux-jacques Par Le 24/11/2021 0

Dans CHINE

La Chine lance un nouveau satellite d'observation de la Terre

French.xinhuanet.com | Publié le 2021-11-23 à 10:02


(Xinhua/Wang Jiangbo)

JIUQUAN, 23 novembre (Xinhua) -- La Chine a lancé mardi un nouveau satellite d'observation de la Terre depuis le centre de lancement de satellites de Jiuquan, dans le nord-ouest du pays.

Le satellite, Gaofen-3 02, a été lancé à bord d'une fusée porteuse Longue Marche-4C à 07h45 (heure de Beijing) et est entré avec succès en orbite prévue.

Le satellite fonctionnera sur une orbite solaire synchrone à une altitude de 755 km et sera mis en réseau avec le satellite orbitant Gaofen-3 pour former une constellation de satellites radar terre-mer. Il améliorera les capacités de surveillance des observations des navires en mer, ainsi que la surveillance des urgences en mer et dans l'environnement naturel terre-mer.

Il sera utilisé dans les domaines tels que la prévention et l'atténuation des catastrophes marines, la surveillance de l'environnement dynamique marin, la protection de l'environnement, la préservation de l'eau, l'agriculture et la météorologie.

Le satellite Gaofen-3 02 a été développé par l'Académie chinoise des technologies spatiales, et la fusée porteuse par l'Académie des technologies des vols spatiaux de Shanghai.

Ce lancement marque la 398e mission des fusées porteuses de la série Longue Marche. Fin

 

(Xinhua/Wang Jiangbo)

 

(Xinhua/Wang Jiangbo)

 
 

http://french.news.cn/2021-11/23/c_1310327416.htm

 

Xi Jinping appelle à la réforme du système de gestion des sciences et des technologies, et au développement d'un système de marché unifié pour l'électricité

French.xinhuanet.com | Publié le 2021-11-24 à 22:25

BEIJING, 24 novembre (Xinhua) -- Le président chinois, Xi Jinping, a souligné l'importance d'accélérer la réforme du système de gestion des sciences et des technologies, ainsi que du développement d'un système de marché national unifié pour l'énergie électrique.

M. Xi, qui est également secrétaire général du Comité central du Parti communiste chinois (PCC) et président de la Commission militaire centrale, a également appelé au développement d'un système dans lequel les directeurs assument la responsabilité globale dans les écoles primaires et secondaires, sous la direction des organisations du Parti.

Il a fait ces remarques mercredi, alors qu'il présidait la 22e réunion du Comité central pour l'approfondissement global de la réforme.

M. Xi, qui est chef de ce comité, a souligné l'importance d'accélérer la construction d'un système pour soutenir l'autonomie de haut niveau et l'autoperfectionnement scientifique et technologique.

Des efforts doivent être faits pour accélérer la mise en place d'un système de marché d'électricité unifié, ouvert, concurrentiel et ordonné, qui soit à la fois sûr, efficace et bien gouverné, selon le président.

M. Xi a également appelé à la mise en place d'un système dans lequel les directeurs assument la responsabilité globale dans les écoles primaires et secondaires, sous la direction des organisations du Parti.

Il a souligné que les normes et exigences politiques devaient être respectées tout au long du processus d'éducation.

La protection et l'utilisation des reliques culturelles doivent être renforcées, selon M. Xi, qui a demandé de mieux préserver et de mieux transmettre le patrimoine culturel.

Il a appelé à améliorer la capacité d'étudier les vestiges culturels et à mieux faire connaître les reliques de la Chine au public et à la communauté internationale.

Un soutien accru doit être apporté à la Zone de démonstration nationale de l'innovation indépendante de Zhongguancun afin qu'elle tire pleinement parti de ses avantages en matière de ressources scientifiques et technologiques, et d'innovation institutionnelle.

Li Keqiang, Wang Huning et Han Zheng, qui sont membres du Comité permanent du Bureau politique du Comité Central du PCC et directeurs adjoints du Comité Central pour l'approfondissement global de la réforme, ont assisté à la réunion. Fin

http://french.news.cn/2021-11/24/c_1310330707.htm

 

Les liens sino-africains se renforcent face aux défis de la COVID-19 (SYNTHESE)

French.xinhuanet.com | Publié le 2021-11-24 à 03:43

KAMPALA, 23 novembre (Xinhua) -- Les ministres africains et leurs homologues chinois se réuniront au Sénégal plus tard ce mois-ci pour la 8e Conférence ministérielle du Forum sur la coopération sino-africaine (FCSA).

Ils se rencontreront à un moment où le monde est toujours aux prises avec la pandémie de COVID-19 qui a ravagé de nombreuses économies, en particulier en Afrique subsaharienne, faisant reculer certains gains, ont noté des experts économiques.

Tout en informant mardi les médias locaux de la prochaine réunion prévue les 29 et 30 novembre, Zhang Lizhong, l'ambassadeur de Chine en Ouganda, a souligné que des défis comme l'épidémie de COVID-19 ont mis à l'épreuve les relations sino-africaines mais aussi renforcé les liens.

"La solidarité et la coopération sont l'arme la plus puissante pour vaincre la COVID-19, et le soleil de la coopération dissipera sûrement la brume de la pandémie", a affirmé le diplomate chinois. "Depuis le début de la pandémie, en réponse aux besoins de l'Afrique, la Chine a fourni de toute urgence divers types d'assistance, notamment du matériel, des vaccins et des équipes d'experts à 53 pays africains et à l'Union africaine".

Selon M. Zhang, les relations solides soutiendront la réouverture et la reprise économiques en Afrique.

Lors de leur réunion à Dakar, les ministres élaboreront une réponse commune à la COVID-19 ainsi que la voie à suivre pour les relations sino-africaines pour les trois prochaines années et au-delà.

En marge de la réunion, dont le thème sera "Approfondir le partenariat sino-africain et promouvoir le développement durable pour construire une communauté de destin Chine-Afrique dans la nouvelle ère", se tiendra la 7e Conférence commerciale sino-africaine.

"Depuis sa création en 2000, le FCSA a défendu le principe de consultations approfondies, de contributions conjointes et de bénéfices partagés, et est devenu un forum caractérisé par l'égalité, la praticité et l'efficacité", a déclaré M. Zhang. "Le FCSA a été le fer de lance de la coopération internationale avec l'Afrique et est devenu une marque de référence pour la coopération Sud-Sud", a-t-il ajouté.

Selon les chiffres de l'ambassade de Chine en Ouganda, depuis la création du FCSA, le commerce entre la Chine et l'Afrique et les investissements chinois en Afrique ont été multipliés par 20 et 100 respectivement. Par ailleurs, la Chine a construit et construit encore en Afrique plus de 10.000 km de voies ferrées, près de 10.000 km de routes, 120.000 mégawatts de capacités de production d'électricité et 150 km de lignes de réseau fédérateur.

La Chine a également construit plus de 400 installations médicales, plus de 1.200 établissements d'enseignement et réalisé 400.000 tonnes de capacités annuelles de traitement de l'eau potable. De plus, au fil des ans, plus de 4,5 millions d'opportunités d'emploi ont été créées en Afrique grâce à la coopération sino-africaine.

Les chiffres fournis par l'ambassade montrent également que malgré la pandémie de COVID-19, la Chine est restée le plus grand partenaire commercial de l'Afrique depuis 12 années consécutives. Au cours des neuf premiers mois de 2021, le volume des échanges entre la Chine et l'Afrique a atteint un record de 185,2 milliards de dollars, en hausse de 38,2% en glissement annuel.

Au cours des neuf premiers mois de 2021, les investissements directs de la Chine en Afrique, tous secteurs confondus, ont atteint 2,59 milliards de dollars, soit une augmentation de 9,9 % en glissement annuel, dépassant le niveau d'avant la pandémie en 2019.

Selon M. Zhang, ces succès serviront de tremplin aux ministres pour approfondir la coopération sino-africaine.

Toutefois, a averti le diplomate, plusieurs pays africains sont confrontés à des défis en matière de paix et de sécurité, ce qui menace les progrès réalisés dans la poursuite d'un développement rapide. La crise éthiopienne, la crise soudanaise, les combats au Mozambique, le terrorisme en Afrique de l'Ouest sont des faits marquants sur le continent, a-t-il observé.

Si la Chine n'est pas favorable à l'ingérence dans les affaires intérieures, elle soutiendra les efforts bilatéraux et multilatéraux visant à instaurer la paix et la sécurité sur le continent, a conclu M. Zhang. Fin

http://french.news.cn/2021-11/24/c_1310328804.htm

 

La coopération sino-américaine est un facteur clé pour la reprise économique mondiale, selon le patron de l'USCBC (INTERVIEW)

French.xinhuanet.com | Publié le 2021-11-24 à 22:00

Par Martina Fuchs

GENEVE, 24 novembre (Xinhua) -- Une coopération mutuellement bénéfique entre les Etats-Unis et la Chine pourrait jouer un rôle clé dans la reprise économique mondiale après la pandémie de nouveau coronavirus, estime Craig Allen, président du Conseil économique sino-américain (USCBC).

"Il est extrêmement important que les deux parties aient un accord commercial et un accord d'investissement stables, prévisibles et mutuellement avantageux, ainsi que des échanges technologiques et scientifiques", a-t-il confié lundi à Xinhua dans une interview par visioconférence.

Fondé en 1973 avec pour mission d'accroître les relations commerciales entre les deux pays, l'USCBC est une organisation privée, non partisane et à but non lucratif de plus de 200 entreprises américaines commerçant avec la Chine.

Partisan d'une communication et d'une collaboration "entières" entre les deux pays, M. Allen a jugé que "cela nécessite un degré d'attention énorme, non seulement au plus haut niveau, mais à de nombreux niveaux de nos gouvernements respectifs".

D'après une enquête publiée en septembre par la Chambre de commerce américaine à Shanghai (AmCham Shanghai), les entreprises américaines en Chine se disent généralement optimistes quant à leur potentiel de croissance sur le marché chinois et continuent d'y étendre leurs opérations.

Pour Craig Allen, le souhait de la Chine d'adhérer à l'Accord de partenariat transpacifique global et progressiste (CPTPP) pourrait changer la donne. "Nous apprécions beaucoup l'intérêt de la Chine à vouloir rejoindre le CPTPP", a-t-il souligné. Fin

http://french.news.cn/2021-11/24/c_1310330695.htm

 

Le chef de la diplomatie chinoise s'entretient par téléphone avec le vice-Premier ministre palestinien

French.xinhuanet.com | Publié le 2021-11-24 à 03:25

BEIJING, 23 novembre (Xinhua) -- Le conseiller d'Etat et ministre des Affaires étrangères de Chine, Wang Yi, et le vice-Premier ministre palestinien Ziad Abu Amr ont eu une conversation téléphonique mardi.

Au cours de l'entretien, M. Amr a informé M. Wang des derniers développements de la question palestinienne, soulignant que la Chine joue un rôle important dans la résolution du conflit au Moyen-Orient, notamment de la question palestinienne.

La partie palestinienne attache une grande importance aux suggestions de la Chine et espère renforcer la coordination et la communication avec la Chine dans ce domaine afin de pousser à un règlement rapide et juste de la question palestinienne, a-t-il dit.

Les remarques de la partie palestinienne témoignent de l'amitié fraternelle et de la confiance mutuelle entre la Chine et la Palestine, a indiqué pour sa part M. Wang.

La question palestinienne a toujours été la question centrale du Moyen-Orient, a-t-il dit, ajoutant que ce n'est que lorsque la question palestinienne sera résolue de manière juste que le Moyen-Orient pourra véritablement atteindre la paix et la sécurité.

La Chine estime que la solution la plus fondamentale à la question palestinienne est de rendre la justice au peuple palestinien, a considéré M. Wang.

La communauté internationale doit défendre le principe de "la terre contre la paix", adhérer à la solution à deux États et œuvrer à l'établissement rapide d'un État de Palestine pleinement souverain et indépendant, sur la base des frontières de 1967, avec Jérusalem-Est comme capitale, a-t-il ajouté.

Premièrement, il faudrait renforcer les pouvoirs de l'Autorité nationale palestinienne et l'autoriser à exercer des fonctions souveraines en matière de sécurité, de finances et dans d'autres domaines, afin d'obtenir un contrôle effectif sur les territoires autonomes et occupés, a souligné M. Wang.

Deuxièmement, les factions palestiniennes devraient être soutenues en vue d'une plus grande unité, ce qui leur permettrait de parvenir à une réconciliation interne par la consultation et le dialogue, et de parvenir à une position unifiée sur les pourparlers en vue du règlement de la question palestinienne, a poursuivi le ministre chinois.

Troisièmement, la Palestine et Israël devraient être encouragés à reprendre les pourparlers de paix sur la base de la solution à deux États. La Chine soutient l'idée de la partie palestinienne d'organiser une conférence de paix internationale et appelle à la tenue de cette conférence sous l'égide de l'ONU, avec la participation des membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU et de toutes les parties prenantes au processus de paix au Moyen-Orient. La Chine est également favorable à ce que la Palestine et Israël tiennent des négociations directes en Chine.

La Chine se tient toujours du côté de la paix, de la raison et de la justice sur la question palestinienne, a souligné M. Wang, rappelant que le président chinois Xi Jinping a présenté à de multiples reprises des propositions pour un règlement global, durable et juste de la question palestinienne.

Tant que la question ne sera pas résolue, la Chine ne cessera pas de déployer des efforts pour promouvoir les pourparlers de paix, et continuera à défendre la justice pour la partie palestinienne dans les occasions internationales et multilatérales et à soutenir fermement le peuple palestinien dans sa quête de la création d'un État indépendant, a-t-il dit.

M. Wang a souligné que depuis l'établissement de liens diplomatiques entre la Chine et la Palestine, les relations bilatérales se sont développées de manière constante et l'amitié entre les deux peuples s'est continuellement approfondie, ajoutant que la Chine remercie la partie palestinienne pour son soutien ferme dans une série de questions concernant les intérêts fondamentaux de la Chine.

Au fil des ans, a dit M. Wang, la Chine, dans la limite de ses capacités, a activement aidé la partie palestinienne à développer son économie et à améliorer les moyens de subsistance de son peuple, et continuera à fournir une aide humanitaire, une aide contre les épidémies et une aide au développement en fonction des besoins de la partie palestinienne.

De son côté, M. Amr a affirmé que la partie palestinienne appréciait grandement la position impartiale de la Chine sur la question palestinienne, et a remercié la Chine pour son précieux soutien matériel et moral à long terme au peuple palestinien.

La partie palestinienne continuera à soutenir fermement la Chine dans la sauvegarde de ses droits et intérêts légitimes, s'opposera à l'ingérence dans les affaires intérieures de la Chine, rejettera les fausses accusations contre la Chine et se tiendra prête à travailler avec la Chine pour promouvoir un développement encore plus grand des relations Palestine-Chine, a-t-il dit. Fin

http://french.news.cn/2021-11/24/c_1310328794.htm

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire