LA CHINE OFFRE SES SERVICES DE SATELLITES METEOROLOGIQUES A 121 PAYS ET REGIONS

tourtaux-jacques Par Le 17/12/2021 0

Dans CHINE

(Multimédia) La Chine offre ses services de satellites météorologiques à 121 pays et régions

French.xinhuanet.com | Publié le 2021-12-17 à 14:39

La Chine envoie un satellite météorologique Fengyun-4B sur l'orbite prévue depuis le Centre de lancement de satellites de Xichang, dans la province chinoise du Sichuan, le 3 juin 2021. (Photo : Guo Wenbin)

BEIJING, 17 décembre (Xinhua) -- La Chine a fourni les données de ses satellites météorologiques Fengyun à 121 pays et régions, dont 85 le long de "la Ceinture et la Route", a déclaré vendredi l'autorité météorologique.

Les satellites Fengyun sont une série de satellites météorologiques de télédétection développés par la Chine. Deux nouveaux satellites lancés cette année, Fengyun-3E et Fengyun-4B, ont déjà reçu des commandes des utilisateurs du monde entier, selon le Bureau météorologique de Chine.

Le pays a également offert une formation technique à plus de 1.400 professionnels venant de 92 pays et régions.

Les services de données et la formation technique sont gratuits pour tous les utilisateurs, a indiqué Xian Di, haut responsable du bureau.

"Les utilisateurs internationaux bénéficient d'un traitement identique en matière d'accès aux données que leurs homologues chinois", a noté M. Xian.

La Chine envisage de lancer cinq satellites météorologiques supplémentaires durant la période du 14e Plan quinquennal (2021-2025) du pays et de mettre à jour le système d'observation des satellites Fengyun de troisième génération d'ici 2035, afin de mieux servir les utilisateurs le long de "la Ceinture et la Route" dans la prévention des catastrophes et le travail de secours.

http://french.news.cn/2021-12/17/c_1310378602.htm

 

(Multimédia) Etats-Unis : Joe Biden relève le plafond de la dette, évitant un défaut de paiement

French.xinhuanet.com | Publié le 2021-12-17 à 09:54

Le président américain Joe Biden parle à la presse sur la pelouse sud de la Maison Blanche à Washington, aux Etats-Unis, le 8 décembre 2021. (Xinhua/Ting Shen)

Le président américain Joe Biden a promulgué jeudi une législation permettant légalement d'augmenter la limite d'endettement du gouvernement fédéral de 2.500 milliards de dollars américains, écartant ainsi un risque de défaut de paiement imminente.

WASHINGTON, 16 décembre (Xinhua) -- Le président américain Joe Biden a promulgué jeudi une législation permettant légalement d'augmenter la limite d'endettement du gouvernement fédéral de 2.500 milliards de dollars américains, écartant ainsi un risque de défaut de paiement imminente.

Ce développement fait suite à l'approbation finale par le Congrès mercredi matin de cette mesure qui porte la limite d'endettement à 31.000 milliards de dollars environ, ce qui couvre les emprunts du gouvernement fédéral jusqu'en 2023.

"Nous sommes soulagés de savoir que les décideurs politiques ont accepté de relever le plafond de la dette plutôt que de mettre en danger la totalité de la crédibilité et du crédit du pays. Mais cette mesure survient beaucoup trop à la dernière minute, ce qui a amené notre pays au bord du précipice", a déclaré Maya MacGuineas, présidente de la Commission pour un budget fédéral responsable, dans un communiqué publié jeudi.

"Washington a maintenant quelques années avant de devoir à nouveau relever sa limite d'endettement. D'ici là, les députés devraient tourner leur attention sur la tâche difficile d'élaborer un plan pour commencer à régler la question de notre niveau d'endettement problématique. Les deux partis sont responsables de notre endettement proche d'un niveau record, et ils devront collaborer pour résoudre cette situation", a déclaré Mme MacGuineas.

Le Bipartisan Policy Center, un think tank basé à Washington, a fait savoir plus tôt dans le mois que le gouvernement fédéral pourrait se trouver dans l'incapacité de payer ses factures dès le 21 décembre si le Congrès ne relevait pas la limite d'endettement.

Cette limite, communément désignée sous le nom de plafond de la dette, désigne le montant total d'argent que le gouvernement des Etats-Unis est autorisé à emprunter pour honorer ses obligations légales, y compris les paiements de sécurité sociale et d'aide médicale, les intérêts sur la dette nationale, et ses autres frais.

http://french.news.cn/2021-12/17/c_1310378135.htm

 

La démocratie n'est pas un produit universel (envoyé chinois)

French.xinhuanet.com | Publié le 2021-12-17 à 18:36

CANBERRA, 17 décembre (Xinhua) -- La démocratie n'est pas un produit universel qui n'a qu'un seul modèle ou une seule configuration pour le monde entier, a déclaré un diplomate chinois en Australie dans un article publié mercredi dans le Canberra Times.

"La question de savoir si un pays est démocratique ou non ne devrait être jugée que par son propre peuple", a déclaré Wang Xining, chargé d'affaires de l'ambassade de Chine en Australie, dans son article intitulé "Pourquoi la 'démocratie populaire' de la Chine est une démocratie de haute qualité".

"La démocratie, en fin de compte, consiste à savoir si le peuple peut vraiment être le maître de son propre pays", a indiqué M. Wang, notant que la démocratie populaire à processus global créée par le Parti communiste chinois avait accompli des réalisations historiques extraordinaires.

Dans cet article, M. Wang explique que la démocratie populaire à processus global de la Chine comprend des élections démocratiques, la consultation, la prise de décision, la gestion et la supervision. "C'est un modèle de démocratie socialiste qui couvre tous les aspects du processus démocratique et tous les secteurs de la société", a-t-il déclaré.

Il fait remarquer que dans certains pays occidentaux, les gens sont réveillés quand ils votent, mais deviennent inactifs par la suite ; on leur offre de grands espoirs pendant la campagne électorale, mais ils n'ont pas leur mot à dire par la suite ; et on leur offre de grandes promesses pendant le démarchage électoral, mais on les laisse ensuite les mains vides. "Ce n'est pas une véritable démocratie", a-t-il estimé.

La Chine n'exporte jamais son modèle démocratique, car chaque pays a le droit de choisir un système démocratique qui convient à ses propres conditions nationales, a-t-il dit, notant que l'histoire avait prouvé à plusieurs reprises qu'"il n'était pas possible pour la Chine de copier le système politique d'autres pays".

"Nous devons adopter une attitude d'inclusion, apprendre des forces des autres, les digérer et les absorber à la lumière des conditions nationales de la Chine, afin de les transformer en notre propre force, en veillant mieux à ce que le peuple chinois soit le véritable maître du pays." Fin

http://french.news.cn/2021-12/17/c_1310379213.htm

 

 

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire