LA CHINE RIPOSTERA FERMEMENT A TOUTE PROVOCATION EN MER DE CHINE

 

La Chine est déterminée à opposer une ferme réponse à toute provocation en mer de Chine méridionale, a annoncé mardi la porte-parole de la diplomatie chinoise Hua Chunying.

Ces déclarations font suite aux promesses du Pentagone de poursuivre ses missions de patrouille navale au large des îles contestées, en mer de Chine du Sud, en dépit des protestations émises par Pékin.

«Nous réagirons fermement aux provocations délibérées de la part de tout pays et sommes déterminés à surveiller ce qui se passe dans les eaux concernées et dans leur espace aérien», a fait savoir Mme Chunying.

«Nous nous opposons résolument à toute tentative de la part d'autres pays de porter atteinte à la souveraineté de la Chine et à ses intérêts en matière de sécurité et de liberté de navigation et de communication aérienne», a souligné la porte-parole.

L’armée US opérera «partout»

Dans un premier temps, l'amiral américain Harry Harris a indiqué mardi que l'armée US continuera ses manœuvres en mer de Chine méridionale «partout» où elle en a le droit.

Ces propos interviennent peu de temps après le passage d'un navire de guerre des Etats-Unis près d'îlots dont la Chine dispute la souveraineté à ses voisins.

«Notre armée continuera de voler, de naviguer et d'opérer partout où le droit international nous y autorise. La mer de Chine méridionale n'est pas et ne sera pas une exception», a-t-il déclaré à Pékin.

La situation reste tendue ces dernières semaines, en mer de Chine du Sud. Le 27 octobre, les forces navales américaines ont dépêché le contre-torpilleur USS Lassen en mission de patrouille au large des îles artificielles chinoises de l'archipel Spratley.

Cette manœuvre a provoqué la colère du ministère chinois des Affaires étrangères qui dénonçait une «menace pour la souveraineté de la Chine et ses intérêts sécuritaires».

Le litige territorial opposant la Chine et d'autres Etats d'Asie se poursuit depuis plusieurs années. Des revendications sur certains territoires situés en mer de Chine méridionale, notamment les îles Paracels et les îles Spratleys riches en hydrocarbures, ont été émises par la Chine, Taïwan, le Vietnam, les Philippines, Brunei et la Malaisie.

Source: agences et rédaction

03-11-2015 | 14:28

http://www.french.alahednews.com.lb/essaydetails.php?eid=16505&cid=341#.Vjj3Rytc7ao


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau