LES MANIFESTATIONS ANTI-CHINE DE HONG KONG, OURDIES PAR LE TANDEM USA/OTAN VISENT A DESTABILISER LA REPUBLIQUE POPULAIRE DE CHINE

Les manifestations de Hong Kong s'inscrivent dans le cadre de la campagne des États-Unis/OTAN visant à déstabiliser la République populaire de Chine.
Le jeudi 11 juillet 2019

Déclarations
Les récentes manifestations violentes à Hong Kong se sont concentrées sur la prétendue injustice d'un projet de loi autorisant l'extradition de suspects criminels pour des crimes commis ailleurs sur le continent chinois. Les organisateurs de la manifestation affirment que l'accord d'extradition serait utilisé pour cibler les "activistes" à Hong Kong qui s'opposent à la souveraineté chinoise sur Hong Kong. Mais la loi proposée sur l'extradition est semblable à celle qui existe entre les provinces du Canada, des États-Unis et de la plupart des autres pays.

La question de l'extradition n'est qu'un prétexte pour un objectif politique beaucoup plus sombre - déstabiliser la République populaire de Chine et nier la souveraineté chinoise.

En 1997, la Grande-Bretagne a été contrainte de mettre fin au régime colonial de Hong Kong, où la démocratie était inexistante. La réunification de cette ville avec le reste du pays a été une victoire pour la souveraineté et l'intégrité territoriale de la Chine, ainsi qu'un coup porté partout au colonialisme. Mais les cercles impérialistes britanniques et américains espéraient pouvoir faire de ce revers un atout stratégique en utilisant Hong Kong comme un " cheval de Troie " - une base à partir de laquelle saper les fondements économiques et politiques du socialisme en Chine.

Presque immédiatement, des millions de dollars ont été versés à diverses ONG, syndicats, groupes d'étudiants, groupes de réflexion universitaires et autres organisations de la société civile basés à Hong Kong, dont beaucoup ont participé à l'organisation et au soutien de la vague actuelle de manifestations. Une grande partie de ce financement provient directement des gouvernements britannique et américain et, dans une moindre mesure, du Canada et d'autres pays de l'OTAN. D'autres " dons " ont été canalisés par le National Endowment for Democracy (NED), Freedom House et quelques autres extensions non officielles des grandes puissances impérialistes. C'est dans ce contexte historique et politique que doit s'inscrire le cycle actuel de protestations.

Telle est la véritable " main cachée " derrière les événements qui ont secoué Hong Kong ces dernières semaines. L'intention était de provoquer les autorités hongkongaises et chinoises à réagir avec force, en particulier après l'attaque criminelle et le saccage de l'assemblée législative de Hong Kong et l'affichage des drapeaux britanniques et coloniaux.

Fait remarquable, la police et les autorités locales ont fait preuve d'une retenue incroyable. Quelle serait la réaction des autorités canadiennes à une attaque semblable sur la Colline du Parlement ?

Les manifestations de Hong Kong ne sont pas des événements isolés. Ils s'inscrivent plutôt dans le cadre d'une stratégie plus large visant à déstabiliser la Chine, à fomenter des troubles et à saper le pouvoir politique du Parti communiste chinois. L'axe États-Unis/OTAN cherche à affaiblir et à discréditer le prestige et l'influence de la Chine sur la scène internationale, à freiner sa progression économique et à préserver l'hégémonie impérialiste occidentale sur le monde entier.

Cette stratégie anti-Chine comprend le renforcement de l'arsenal militaire américain/OTAN en Asie de l'Est, la " guerre tarifaire " de Trump et l'intensification de la campagne de propagande contre la Chine, qui constituent tous une dangereuse menace pour la paix mondiale. Le Congrès canadien de la paix est également alarmé par les récentes mesures prises par le gouvernement canadien, à commencer par l'arrestation et l'extradition imminente de l'exécutif Huawei Meng Wanzhou, qui ont contribué à la grave détérioration des relations bilatérales Canada-Chine.

Le Congrès canadien de la paix exhorte tous les Canadiens à examiner attentivement le sous-texte de l'évolution de la situation à Hong Kong et à ne pas se laisser induire en erreur par la couverture médiatique dominante en faveur du soutien à la violence d'inspiration occidentale à Hong Kong et à la campagne plus large de manœuvres et de provocations anti-Chine. Nous demandons plutôt au Canada et à ses alliés américains et de l'OTAN de mettre fin à toute ingérence flagrante dans les affaires intérieures et souveraines de la République populaire de Chine, ce qui constitue une violation explicite du droit international et de la Charte des Nations Unies.

Publié par l'Exécutif, Congrès canadien de la paix, 10 juillet 2019

Congrès canadien de la paix

source :  http://www.wpc-in.org/statements/hong-kong-protests-are-part-usnato-campaign-destabilize-people%E2%80%99s-republic-china

Tag(s) : #Chine#HongKong#Canada

http://mouvementcommuniste.over-blog.com/2019/07/les-manifestations-de-hong-kong-s-inscrivent-dans-le-cadre-de-la-campagne-des-etats-unis/otan-visant-a-destabiliser-la-republique-po?utm_source=_ob_email&utm_medium=_ob_notification&utm_campaign=_ob_pushmail


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire