LUNE : LA RUSSIE ET LA CHINE S'APPRETENT A ALUNIR

 
La Lune

La Russie et la Chine s'apprêtent à débarquer sur la Lune

© NASA
 
Sci-tech
 
URL courte
 
076861054
 
Selon les experts russes, le nouveau projet spatial russo-chinois est comparable, par son importance, au premier vol conjoint Soyouz-Apollo organisé par l'URSS et les Etats-Unis.
 

 

La Russie et la Chine, qui ont commencé à harmoniser leurs normes de construction des vaisseaux spatiaux en vue d'organiser des vols habités vers la Lune, réaliseront prochainement une percée dans l'exploration de l'espace, estiment les experts russes. 

 

Selon un responsable de l'industrie spatiale russe, les astronautes russes et chinois peuvent débarquer sur la Lune au milieu des années 2020. 

Ce projet conjoint sera aussi important que la première mission spatiale conjointe Soyouz-Apollo organisée par l'URSS et les Etats-Unis en 1975, estime Sergueï Filipenkov, rédacteur du magazine Aviapanorama et expert de la médecine spatiale. 

 

Selon lui, la Chine a un grand potentiel pour explorer la Lune. Plusieurs satellites chinois évoluant en orbite lunaire prennent des photos de la surface de la Lune. Les Chinois entendent se poser sur la Lune et la Russie peut les aider en mettant ses technologies à leur disposition.

 

La Chine a déjà utilisé son véhicule lunaire Yutu ("Lapin de jade") en décembre 2013, devenant le troisième pays à réussir l'alunissage d'un engin spatial. Il est fort probable que les astronautes russes et chinois se rendront sur la Lune à bord d'un vaisseau chinois et utiliseront les rovers lunaires de fabrication chinoise.

 

Dans le même temps, les experts estiment que le vaisseau chinois décollera au moyen d'une fusée russe Angara. Ce tir peut être effectué depuis le cosmodrome Vostotchny que la Russie construit dans la région de l'Amour. Moscou compte effectuer son premier vol habité vers la Lune en 2028 en lançant une fusée Angara depuis Vostotchny, d'après les experts.

 

La Chine envisage de lancer prochainement plusieurs sondes chargées de ramener des échantillons de sol lunaire. Les Etats-Unis et l'URSS ont déjà réalisé des missions de ce type sur la face visible de la Lune. Mais aucun engin spatial n'a jamais aluni sur la face cachée de la Lune. Selon les scientifiques, c'est la face cachée du satellite naturel de la terre qui pourrait être colonisée par la Chine.

Lire la suite: http://fr.sputniknews.com/sci_tech/20150526/1016279610.html#ixzz3boG9Xpmg

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau