MADURO : LE VENEZUELA ACHETERA DES ARMES RUSSES ET CHINOISES

 

 
 
Nicolas Maduro

Maduro: le Venezuela continuera d'acheter des armes russes

© REUTERS/ Carlos Garcia Rawlins
 
International
 
URL courte
 
02965514
 
Le Venezuela se propose de commander de nouveaux lots d'armes en Russie malgré des difficultés financières liées à la chute des cours du pétrole, selon le président du pays.
 

 

Le président vénézuélien Nicolas Maduro a l'intention de poursuivre des achats d'armes russes et chinoises en dépit de l'aggravation de la situation financière au Venezuela, suite à la baisse des prix du pétrole, rapporte jeudi le site El Nacional.

 

"Nous sommes un peuple pacifique, nous ne voulons ni violence ni guerre, mais à l'heure actuelle, l'armée bolivarienne, la Marine, l'aviation, les forces de l'ordre et le peuple du Venezuela doivent se tenir sur leurs gardes", a déclaré M.Maduro, cité par El Nacional.

Et d'ajouter que de nouveaux contrats d'achats d'armes seraient signés avec la Russie et la Chine afin de renforcer les capacités de défense du Venezuela.

 

Selon le chef de l'Etat vénézuélien, son gouvernement a pour tâche principale d'empêcher que des "bottes impérialistes étrangères" foulent le sol du Venezuela.

 

D'après le directeur du Service fédéral pour la coopération militaire et technique (FSVTS) Alexandre Fomine, en 2014, le Venezuela est venu en 5e position parmi les importateurs d'armements russes avec 6% de toutes les exportations russes en la matière.

La Russie est le premier fournisseur d'armes de la "République bolivarienne", des hélicoptères et des avions de chasse Sukhoï s'ajoutant aux tanks, blindés, lance-roquettes et kalachnikovs.

 

Le directeur du Centre d'analyse du commerce mondial d'armes (TSAMTO) Igor Korotchenko a précédemment fait savoir à RIA Novosti qu'entre 2012 et 2015, le Venezuela se hisserait au deuxième rang (après l'Inde) en termes d'importation d'armements russes avec 3,2 milliards de dollars de commandes.

 

De 2005 à 2009, l'agence russe d'exportation d'armements Rosoboronexport a conclu avec Caracas une trentaine de contrats, en vertu desquels la partie vénézuélienne a reçu des systèmes de défense antimissile Anteï-2500, Bouk et Igla, ainsi que des chars T-72M et des systèmes lance-roquettes multiples Smertch et Grad.



Lire la suite: http://fr.sputniknews.com/international/20150402/1015458721.html#ixzz3bSacsQqG

 

 
 
Nicolas Maduro

Maduro: le Venezuela continuera d'acheter des armes russes

© REUTERS/ Carlos Garcia Rawlins
 
International
 
URL courte
 
02965514
 
Le Venezuela se propose de commander de nouveaux lots d'armes en Russie malgré des difficultés financières liées à la chute des cours du pétrole, selon le président du pays.
 

 

Le président vénézuélien Nicolas Maduro a l'intention de poursuivre des achats d'armes russes et chinoises en dépit de l'aggravation de la situation financière au Venezuela, suite à la baisse des prix du pétrole, rapporte jeudi le site El Nacional.

 

"Nous sommes un peuple pacifique, nous ne voulons ni violence ni guerre, mais à l'heure actuelle, l'armée bolivarienne, la Marine, l'aviation, les forces de l'ordre et le peuple du Venezuela doivent se tenir sur leurs gardes", a déclaré M.Maduro, cité par El Nacional.

Et d'ajouter que de nouveaux contrats d'achats d'armes seraient signés avec la Russie et la Chine afin de renforcer les capacités de défense du Venezuela.

 

Selon le chef de l'Etat vénézuélien, son gouvernement a pour tâche principale d'empêcher que des "bottes impérialistes étrangères" foulent le sol du Venezuela.

 

D'après le directeur du Service fédéral pour la coopération militaire et technique (FSVTS) Alexandre Fomine, en 2014, le Venezuela est venu en 5e position parmi les importateurs d'armements russes avec 6% de toutes les exportations russes en la matière.

La Russie est le premier fournisseur d'armes de la "République bolivarienne", des hélicoptères et des avions de chasse Sukhoï s'ajoutant aux tanks, blindés, lance-roquettes et kalachnikovs.

 

Le directeur du Centre d'analyse du commerce mondial d'armes (TSAMTO) Igor Korotchenko a précédemment fait savoir à RIA Novosti qu'entre 2012 et 2015, le Venezuela se hisserait au deuxième rang (après l'Inde) en termes d'importation d'armements russes avec 3,2 milliards de dollars de commandes.

 

De 2005 à 2009, l'agence russe d'exportation d'armements Rosoboronexport a conclu avec Caracas une trentaine de contrats, en vertu desquels la partie vénézuélienne a reçu des systèmes de défense antimissile Anteï-2500, Bouk et Igla, ainsi que des chars T-72M et des systèmes lance-roquettes multiples Smertch et Grad.



Lire la suite: http://fr.sputniknews.com/international/20150402/1015458721.html#ixzz3bSacsQqG

Le Venezuela achètera des armes russes et chinoises (Maduro)

Défense
 
URL courte
 
073950
 
Le Venezuela a l'intention de commander de nouveaux lots d'armes en Russie et en Chine, a annoncé jeudi soir le président vénézuélien Nicolas Maduro.

Le Venezuela a l'intention de commander de nouveaux lots d'armes en Russie et en Chine, a annoncé jeudi soir le président vénézuélien Nicolas Maduro.

"Je me suis entretenu avec les présidents russe et chinois Vladimir Poutine et Xi Jinping. Bientôt, des commissions entameront leur travail en vue d'inclure dans nos projets d'importation des armements dernier cri du point de vue technologique afin de renforcer les capacités de défense de notre patrie", a déclaré le dirigeant vénézuélien cité par la chaîne de télévision Noticias24.

Le directeur du Centre d'analyse du commerce mondial d'armes (TSAMTO) Igor Korotchenko a précédemment fait savoir à RIA Novosti qu'entre 2012 et 2015, le Venezuela se hisserait au deuxième rang (après l'Inde) en termes d'importation d'armements russes avec 3,2 milliards de dollars de commandes.

De 2005 à 2009, l'agence russe d'exportation d'armements Rosoboronexport a conclu avec Caracas une trentaine de contrats, en vertu desquels la partie vénézuélienne a reçu des systèmes de défense antimissile Anteï-2500, Bouk et Igla, ainsi que des chars T-72M et des systèmes lance-roquettes multiples Smertch et Grad.



Lire la suite: http://fr.sputniknews.com/defense/20140725/201937422.html#ixzz3bSiEzJf1


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau