MISE EN GARDE DE LA CHINE AUX USA CONTRE UN RETRAIT DU TRAITE FNI

Pékin met en garde Washington contre un retrait du Traité FNI

folder_openAsie access_timedepuis 8 heures

 

 

Le Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire (FNI) conserve un rôle crucial pour la sécurité et sa disparition aura des «effets négatifs multilatéraux», a affirmé la Chine. Elle a également jugé «erronée» l’évocation de la Chine par Donald Trump pour motiver sa volonté de sortir du Traité.

La diplomatie chinoise a mis en garde les États-Unis contre les effets négatifs de leur retrait unilatéral du Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire (FNI), tout en rappelant le rôle de ce document pour la sécurité globale.

«Le FNI est un accord important sur le contrôle des armements détenus par les États-Unis et l'URSS à l'époque de la Guerre froide. Ce traité a joué un rôle crucial dans la stabilisation des relations internationales, dans le maintien de l'équilibre stratégique et dans la sécurité globale. Il conserve aujourd'hui une signification cruciale», a indiqué Hua Chunying, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.

«Une sortie unilatérale aura des effets négatifs multilatéraux», a-t-elle souligné.

Et d'ajouter que «mêler la Chine à cette question [la sortie du Traité FNI dont la RPC n'est pas signataire, ndlr] était complétement erroné.»

Donald Trump a annoncé samedi son intention de sortir du traité, accusant Moscou de le violer et soupçonnant la Chine de développer activement des armes. Le vice-ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Riabkov ainsi que le signataire russe du document, Mikhaïl Gorbatchev, ont averti Washington du danger de cette initiative, évoquant la possibilité d'une riposte.

Le conseiller du Président américain pour la sécurité nationale John Bolton est arrivé dimanche dans la capitale russe pour aborder le sujet du FNI avec les autorités russes.

Signé le 8 décembre 1987 par le Président américain Ronald Reagan et le secrétaire général du Parti communiste Mikhaïl Gorbatchev, le Traité FNI visait à détruire en trois ans les missiles d'une portée de 500 à 5.500 km.

Source : agences

https://french.alahednews.com.lb/28782/341#.W84LcmgzZPY


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire