OFFICIEL, LA CHINE LIQUIDE SES BONS DU TRESOR US

C’est officiel, la chine commence à liquider ses bons du trésor américain…
 

Mardi soir, nous nous demandions ce qui se passerait si les marchés émergents rejoignaient la Chine dans le fait de se débarrasser de leurs obligations américaines. Depuis des mois, nous expliquons comment la banque centrale chinoise (BPOC) se débarrasse de l’énorme pile de papiers américains (bons du trésor).

Retour en Juillet dernier par exemple où nous avions constaté que la Chine s’était débarrassée de 143 milliards de dollars en bons du trésor américains à trois mois ( Actifs soit disant sans risque), via la Belgique, laissant la Goldman Sachs sans voix pour une fois.

Nous avons suivi ce dossier jusqu’à cette semaine en notant que malgré le nouveau système de fixation du taux journalier entre le dollar et le yuan, la Chine avait vendu environ 100 milliards de dollars d’obligations américaines durant les deux dernières semaines afin de stabiliser le yuan. Pour faire simple, dans le cadre de la dévaluation du yuan initiée par la Chine et des tentatives ultérieures pour contenir la dite dévaluation, la Chine s’est débarrassée d’une énorme quantité de ses bons du trésor américain.

Seuls les lecteurs de ZeroHedge étaient au courant de la volonté de la Banque Populaire de Chine d’encadrer le yuan, ce qui a obligé le pays à liquider ses bons du trésor américains par centaines de milliards.

Les lecteurs de ZeroHedge ne sont dorénavant plus les seuls à être mis au parfum de ce qu’il se passe puisque le reste de la presse financière communique et par 2 fois cela s’est vérifié.

        Bloomberg, citant des opérateurs sur les marchés obligataires de New York, rapporta « une pression à la vente substantielle » sur les obligations américaines à long terme en provenance d’une entité «d’Extrême-Orient ».
        Bill Gross, dans un Tweet, posait la question suivante : la Chine est-elle en train de vendre des treasuries ?

Effectivement, le jeudi, nous avons eu la confirmation de ce que nous avions détaillé pendant des mois.
Voici ce qu’explique Bloomberg:
« La Chine a réduit son portefeuille de bons du trésor américain ce mois afin de récupérer les dollars nécessaires pour soutenir le yuan suite à sa forte dévaluation d’il y a 2 semaines, d’après des personnes familières du dossier.

    Ces transactions ont eu lieu via la Chine elle-même ainsi que via des agents en Belgique et en Suisse, a déclaré l’une de ces personnes qui ont souhaité conserver l’anonymat vu que l’information est confidentielle. La Chine a communiqué avec les autorités américaines à propos de ces ventes, a déclaré une autre personne. Les montants concernés n’ont pas été révélés.

    Les dernières données du Trésor américain et les estimations des stratégistes suggèrent que la Chine contrôle pour 1480 milliards de dollars de dette américaine. Nomura Holdings Inc. en Belgique possède pour 200 milliards d’obligations au nom de la Chine.

    La Banque populaire de Chine a vendu au moins 106 milliards de dollars d’actifs de réserve dans les deux dernières semaines, dont notamment les bons du Trésor américain, selon une estimation de la Société Générale SA. L’hypothèse est que la banque centrale veuille se reconstituer des fonds qu’elle avait perdu dans le cadre de rachats de yuans afin de stabiliser sa monnaie.»

Quelles sont les répercutions pour les Etats-Unis ?

A chaque fois que la Chine liquide 500 milliards de dollars d’actifs, cela engendre une pression haussière de 108 points de base (108/100 = 1,08% ) sur les bons du trésor américain à 10 ans. N’oubliez pas non plus que la menace que fait peser la FED sur une hausse des taux et les multiples facteurs négatifs comme la chute des matières premières sans compter les risques politiques idiosyncrasiques font que les devises des pays émergents sont en chute libre. Il ne doit donc pas y avoir que la Chine qui soit occupée à liquider des actifs libellés en dollars.

Et maintenant que la frénésie liquidatrice de la Chine a atteint des niveaux qui rendent impossible sa dissimulation ou sa minimisation et que Bill Dudley a officiellement ouvert la porte à un nouveau QE, il semblerait que la seule façon d’empêcher la Chine et les pays émergeant de liquider leurs actifs libellés en dollars est, comme la City le suggère, « d’étouffer le marché immobilier américain » et d’exercer une sorte de serrage de vis forcé via les canaux de transmission des Treasuries, soit la mise en place d’un environnement qui ouvrira la porte au QE4.

 

Source: zerohedge ; traduit par Business Bourse

 

Source: Médias

30-08-2015 - 14:29 Dernière mise à jour 30-08-2015 - 14:29 | 635 vus
 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau