POUR RENFORCER LES RELATIONS MILITAIRES UN AMIRAL CHINOIS EN IRAN

 
 

La Chine compte renforcer ses relations militaires avec l'Iran, a assuré un amiral de la flotte chinoise en visite à Téhéran, trois mois après la conclusion d'un accord international sur le nucléaire iranien, selon un communiqué jeudi du ministère chinois de la Défense.

L'amiral Sun Jianguo a tenu ces propos lors d'une rencontre mercredi avec le ministre iranien de la Défense Hossein Dehghan, et souligné que Pékin entendait approfondir ses relations militaires avec Téhéran, selon le communiqué.Un amiral chinois en Iran pour renforcer les relations militaires.

La visite de l'amiral Sun est destinée à «développer l'amitié, approfondir la coopération et les échanges de vues sur les sujets d'intérêt mutuel des deux armées», déclare le communiqué.

La Chine est le premier client du pétrole iranien et s'était attirée des menaces de sanctions de la part de Washington pour cette raison au plus fort du blocage des négociations entre l'Iran et le groupe 5+1 (Etats-Unis, Russie, Chine, France, Grande-Bretagne et Allemagne) sur son programme nucléaire.

Pékin a aidé depuis à la conclusion de l'accord obtenu le 14 juillet à Vienne entre Téhéran et les grandes puissances, au terme de deux ans d'âpres négociations.

Adopté mardi par le Parlement iranien, l'accord ouvre la voie à la levée des sanctions économiques internationales imposées à l'Iran, en échange de son engagement à renoncer à l'arme atomique, et limite son programme nucléaire civil.

Suivant la rencontre avec l'amiral Sun, la presse iranienne a fait savoir jeudi que Téhéran était d'accord pour élargir sa coopération militaire avec la Chine.

Le commandant de la flotte iranienne, le vice-amiral Habibollah Sayari, s'est prononcé pour une coopération sino-iranienne dans la protection des routes maritimes de l'océan Indien, a rapporté la chaîne iranienne Press TV.

De même source, les entretiens ont également porté sur les échanges de renseignements et la coopération anti-terroriste.

Les bâtiments des deux flottes ont procédé à des escales mutuelles depuis au moins 2013 et conduit des exercices anti-piraterie ainsi que des opérations conjointes de recherche et de sauvetage en mer.

Source: agences et rédaction

15-10-2015 | 15:58
 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau