"UN PAYS, DEUX SYSTEMES": LE BUREAU DU COMMISSAIRE DU MAE CONDAMNE LES ATTAQUES DES POLITICIENS FRANCAIS

tourtaux-jacques Par Le 05/07/2022 0

Dans CHINE

« Un pays, deux systèmes » : le Bureau du commissaire du MAE condamne les attaques des politiciens français

French.china.org.cn | Mis à jour le 05. 07. 2022 | Mots clés : Un pays, deux systèmes

29 juin 2022 : le drapeau national de la Chine et le drapeau de la Région administrative spéciale de Hong Kong flottent côte à côte dans une rue de Hong Kong. Le 1er juillet de cette année a marqué le 25e anniversaire de la rétrocession de Hong Kong à la mère-patrie. [Crédit photo : Xinhua]

Lundi, le Bureau du commissaire du ministère chinois des Affaires étrangères (MAE) dans la Région administrative spéciale (RAS) de Hong Kong a fortement désapprouvé, fermement rejeté et entièrement condamné le dénigrement de la pratique « Un pays, deux systèmes » à Hong Kong par certains politiciens français à l’occasion du 25e anniversaire de la rétrocession de Hong Kong à la mère-patrie.

Les interférences grossières de certains politiciens français dans les affaires hongkongaises et les affaires internes à la Chine ont été vertement critiquées, car celles-ci vont à l’encontre des normes de base des relations internationales.

Alors que l’heure était à la fête pour tous les Chinois, le porte-parole a souligné qu’une poignée de pays occidentaux avaient fait des commentaires irresponsables sur la pratique « Un pays, deux systèmes » à Hong Kong, ainsi que sur les affaires hongkongaises et les affaires internes à la Chine, exposant ainsi pleinement leur sinistre intention de perturber la stabilité de Hong Kong et le bon développement de la Chine.

D’après le porte-parole, ces pays ont commis d’innombrables crimes coloniaux au cours de leur histoire et leur bilan en matière de droits de l’homme et de développement est médiocre.

« Comment osent-ils pointer du doigt Hong Kong, en citant la démocratie et les droits de l’homme ? […] Voilà un message pour ces politiciens : toute calomnie sur la pratique réussie du principe "Un pays, deux systèmes" sera futile, toute interférence dans les affaires de la Chine sera vaine et aucune force externe ne peut enrayer le développement constant de la pratique "Un pays, deux systèmes", ni la prospérité et la stabilité de Hong Kong », a raillé le porte-parole.

Selon lui, au cours des 25 années depuis sa rétrocession, Hong Kong a pleinement tiré parti de son rôle en tant que vitrine importante de la partie continentale de la Chine et pont reliant celle-ci au reste du monde, maintenant son statut en tant que pôle international des finances, de la logistique et du commerce. L’ordre constitutionnel de la RAS, qui se base sur la Constitution de la Chine et la Loi fondamentale de la RAS, a fonctionné sans accroc. Les accomplissements remarquables de Hong Kong en matière de développement prouvent pleinement que le principe « Un pays, deux systèmes » bénéficie d’une forte vitalité et est un bon système pour assurer la prospérité et la stabilité de Hong Kong sur le long terme, ainsi que pour préserver le bien-être des compatriotes hongkongais.

Hong Kong est passée du chaos à l’ordre et elle se trouve aujourd’hui à une nouvelle étape vers plus de prospérité et une gouvernance efficace. La Loi sur la sécurité nationale a comblé les lacunes à Hong Kong pour préserver la sécurité nationale et l’amélioration du système électoral a assuré la mise en œuvre du principe de « l’administration de Hong Kong par les patriotes », a souligné le porte-parole.

« Nous pensons que grâce à la gouvernance compétente et au soutien ferme du gouvernement central, à l’appui fort de la mère-patrie et aux efforts communs des plus de 7 millions de Hongkongais, l’équipe de gouvernance patriotique de Hong Kong mènera tous les secteurs sociaux à ouvrir un nouveau chapitre pour la RAS, qui bénéficiera sans aucun doute d’un avenir plus radieux », a-t-il noté.

Le porte-parole a insisté sur le fait que Hong Kong faisait partie de la Chine et que les affaires de la RAS étaient purement des affaires internes à la Chine, ajoutant que la stabilité et la prospérité de Hong Kong ne seraient pas ébranlées.

« Nous enjoignons aux pays concernés de reconnaître cette tendance générale, de réfléchir sur eux-mêmes, d’effectuer un changement de cap, de respecter le droit international et les normes fondamentales gouvernant les relations internationales, de cesser immédiatement les paroles et les actes visant à perturber Hong Kong, et d’arrêter d’interférer dans les affaires internes de la Chine. Dans le cas contraire, ils risquent de se tirer une balle dans le pied », a mis en garde le porte-parole.

http://french.china.org.cn/china/txt/2022-07/05/content_78306504.htm

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire