COLOMBIE : LA COMMUNISTE GLORIA INES RAMIREZ, NOMMEE MINISTRE DU TRAVAIL

tourtaux-jacques Par Le 10/08/2022 0

Dans Colombie

10 Août 2022

Gloria Inés Ramírez, ministre du travail, aura notre plein soutien.
par Paco Col | Aug 9, 2022 | Actualités, Syndicalisme | 0 Commentaires


Gloria Inés Ramírez est diplômée en physique et en mathématiques de l'université technologique de Pereira. Elle a été syndicaliste et sénatrice de la République.

Par Carlos Julio Díaz

L'Ecole syndicale nationale félicite Gloria Inés Ramírez en tant que ministre du travail dans le cabinet du nouveau président de la République Gustavo Petro. C'est la reconnaissance d'une femme qui a eu un grand leadership dans les luttes sociales et politiques alternatives du pays. Elle a été membre du comité exécutif de FECODE et de la CUT, ancienne sénatrice de la République, et a œuvré pour les droits des femmes et la dignité du travail.

Gloria Inés Ramírez est née dans la municipalité de Filadelfia (Caldas), elle est diplômée en physique et en mathématiques à l'université technologique de Pereira, ce qui lui a permis de travailler comme enseignante dans l'enseignement public colombien.

Dans le cadre du corps enseignant du pays, elle a rejoint le syndicat SER de Risaralda, dont elle a été la première présidente, et a ainsi fait partie de la Fédération colombienne des éducateurs, FECODE, où elle a mené une carrière intéressante qui l'a conduite en 2000 à devenir la première femme présidente de la plus importante association syndicale colombienne.

Par la suite, elle a été élue au comité exécutif de la Central Unitaria de Trabajadores de Colombia (CUT), avec le plus grand nombre de voix parmi tous les candidats élus. Elle a été membre du Sénat de la République pendant les périodes 2006-2010 et 2010-2014, représentant le Polo Democrático Alternativo (Pôle démocratique alternatif).

En tant que sénatrice, Gloria Inés Ramírez est connue pour avoir promu la loi Rosa Elvira Cely, qui criminalise le crime de féminicide, pour avoir contribué à la promotion de la Commission juridique pour l'équité de la femme au Congrès et pour avoir promu la reconnaissance du travail non rémunéré à la maison.

La nomination de Gloria Inés Ramírez s'ajoute à la liste des ministres du travail d'origine syndicale, dont Jorge Carrillo, Orlando Obregón, Angelino Garzón et Luis Eduardo Garzón. Mais le mandat de Gloria Inés Ramírez au ministère du travail s'inscrit dans un contexte différent, car contrairement aux autres ministres, elle fait partie du cabinet d'un gouvernement qui a une perspective beaucoup plus favorable aux intérêts des travailleurs.

Nous souhaitons le meilleur succès à la nouvelle ministre et, de la part de l'Escuela Nacional Sindical, elle aura tout notre soutien dans les exigences et les besoins qui peuvent se présenter.

Source : Agence d'information sur le travail - AIL

source : https://pacocol.org/gloria-ines-ramirez-ministra-de-trabajo-tendra-todo-nuestro-apoyo/

Tag(s) : #Pacocol#Ramirez#Colombie

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire