LE PRESIDENT DUQUE ORDONNE LE DEPLOIEMENT DE MILITAIRES POUR REPRIMER LES LEGITIMES MANIFESTATIONS DU PEUPLE COLOMBIEN

tourtaux-jacques Par Le 21/05/2021 0

Dans Colombie

20 Mai 2021

Édité par Reynaldo Henquen
2021-05-19 08:56:39

      

Bogota, 19 mai (RHC) Le président colombien, Iván Duque, a ordonné à la Force publique de descendre dans les rues avec sa "capacité maximale" pour contenir les protestations antigouvernementales.

En Colombie, les protestations se poursuivent depuis le 28 avril dernier pour exiger des réformes fondamentales et la fin de la violence promue par l’État, qui a fait une cinquantaine de morts et 600 blessés du fait des brutalités policières.

Dans l’intervalle, le dirigeant colombien a qualifié lundi d'"illégaux" les barrages routiers qui se produisent dans différentes parties du pays dans le cadre des manifestations antigouvernementales et il a déclaré que son gouvernement avancerait sur tout le territoire jusqu’à ce que la situation redevienne normale.

"Nous avons donné pour instructions à tous les niveaux de la force publique de déployer dans les territoires de Colombie, avec les maires et les gouverneurs, leur capacité opérationnelle maximale, afin que, dans le respect de la proportionnalité et dans le strict respect des droits de l’homme et de leur protection, tous les Colombiens puissent recouvrer leur mobilité", a déclaré Duque dans un message télévisé.

Bien que les dernières protestations de la Colombie aient été brutalement réprimées par les forces colombiennes, le président Duque a fait valoir que dans le pays "il n’y a pas de dictatures ni d’oppression".

Il a également décrit les manifestations pacifiques comme des actes de sabotage, affirmant que "derrière ces blocages, il y a un intérêt criminel de saboter l’économie et le développement des populations", ceci malgré les appels lancés par les secteurs populaires à l’exécutif pour un dialogue au niveau national.

Les vidéos diffusées sur les réseaux sociaux révèlent la dure répression policière et militaire contre les manifestations anti-Duque dans diverses places de Colombie.

Les manifestations en Colombie ont commencé par le rejet de l’établissement au Congrès d’une polémique réforme fiscale impulsée par le Gouvernement qui, sous la pression des mobilisations, a dû la retirer le 2 mai.

Duque a fait cette annonce après que le Comité National de Grève a appelé tous les citoyens à accompagner une grande mobilisation pacifique pour ce mercredi 19 mai.

Entre-temps, la population lance une alerte contre une possible recrudescence de la répression policière. A son tour, le sénateur Armando Benedetti a averti ce mardi sur le réseau social Twitter que "Nous ne sommes pas en guerre, c’est une grève, c’est une protestation ! Débloquer des voies avec la force publique sans avoir donné un minimum de dialogue apportera plus de violence".

 

Source Hispan TV

source:https://www.radiohc.cu/fr/noticias/internacionales/257781-duke-ordonne-le-deploiement-maximum-de-militaires-pour-reprimer-les-manifestations?fbclid=IwAR3D_zTgI8l3CoBWCP-_0PNmUF_C2MODQ00YcKPS0PH2A_JN89_d7FbKZYM

Tag(s) : #colombie

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire