ECHEC DES SANCTIONS US CONTRE LA COREE DU NORD

Sat Jul 13, 2019 1:52PM

Le sous-marin USS Michigan, dans le port de Busan, en Corée du Sud. ©AFP

Le sous-marin USS Michigan, dans le port de Busan, en Corée du Sud. ©AFP

Les Nord-Coréens n’en ont rien à cirer des sanctions US, ce qu’ils veulent c’est la fin de la campagne de guerre américaine.

Des sources diplomatiques ont déclaré que le dirigeant nord-coréen, lors des récentes réunions avec les présidents chinois, russe et américain, a réclamé des garanties sur la sécurité de son pays plutôt que la levée des sanctions en échange du désarmement nucléaire.

Le fait que Kim Jong-un s’est concentré sur des garanties pour le maintien de la sécurité de son pays peut être une tentative visant à sortir de l’impasse des négociations sur le désarmement nucléaire avec Washington.

Les hauts responsables du Parti du travail au pouvoir en Corée du Nord sont probablement au courant de la dernière position de Kim Jong-un et de son insistance sur les garanties de sécurité.

PressTV-La Corée du Nord avertit les USA

PressTV-La Corée du Nord avertit les USA

La Corée du Nord a averti les États-Unis de changer leur politique face à Pyongyang sinon les accords entre les deux parties seraient mis en danger.

Cependant, selon l’agence de presse japonaise Kyodo News, certains sont inquiets que la Corée du Nord puisse éventuellement tenter de modifier la configuration militaire des États-Unis dans la région Asie-Pacifique, y compris les forces américaines déployées en Corée du Sud, ce qui pourrait compliquer davantage les négociations nucléaires.

Jusqu’au début de cette année, la Corée du Nord exigeait la levée des sanctions des Nations unies visant à contrecarrer les ambitions balistiques et nucléaires du pays.

Selon des sources diplomatiques, Kim Jong-un a fait des remarques spécifiques sur la manière de fournir des garanties de sécurité lors de sa récente réunion avec Donald Trump à la frontière entre les deux Corées.

Les États-Unis s’étaient déjà engagés à fournir des garanties de sécurité. L’ancien président Bill Clinton avait déclaré, dans le cadre d’un accord signé avec la Corée du Nord en 1994, que Washington garantirait à la Corée du Nord qu’il s’abstiendrait de la menacer ou d’utiliser contre elle des armes nucléaires.

PressTV-Pyongyang fustige les USA

PressTV-Pyongyang fustige les USA

La Corée du Nord a déclaré vendredi que la position « arbitraire et malhonnête » des États-Unis avait empêché la conclusion d’un accord lors d’un second sommet Corée du Nord–États-Unis.

L’administration américaine, sous la présidence de George Bush fils, avait également confirmé dans une déclaration conjointe avec d’autres parties concernées par les négociations, dont la Corée du Nord, en septembre 2005, que les États-Unis n’avaient pas d’armes nucléaires dans la péninsule coréenne et n’avaient pas non plus intention d’attaquer la Corée du Nord avec des armes nucléaires ou conventionnelles.

Ces deux accords sont restés lettre morte avec la poursuite de la prolifération des armes nucléaires en Corée du Nord et aucune mesure décisive n’a été prise pour assurer la sécurité de la Corée du Nord.

https://www.presstv.com/DetailFr/2019/07/13/600837/Core-du-Nord-lechec-des-sanctions-US


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire