CUBA

LE GOUVERNEMENT RÉVOLUTIONNAIRE DE CUBA CONFIRME SA VOLONTÉ DE CONSOLIDER SES LIENS AVEC LA CHINE

La Havane, 16 jan. (RHC).- Bruno Rodríguez, ministre cubain des Affaires étrangères, a confirmé ce mercredi la volonté du gouvernement révolutionnaire de consolider sa coopération avec la Chine.

Sur Twitter, le chef de la diplomatie cubaine a fait part d’un entretien avec l’ambassadeur de Chine à Cuba, Chen Xi, avec qui il a constaté l’excellent état des liens bilatéraux et souligné la célébration des 60 ans des relations diplomatiques.

Cuba a été le premier pays latino-américain et caribéen à établir des liens diplomatiques avec la République Populaire de Chine, le 28 septembre 1960.

Source : Prensa Latina

Edité par Francisco Rodríguez Aranega

 

source : http://www.radiohc.cu/fr/noticias/nacionales/212069-cuba-confirme-sa-volonte-de-consolider-les-liens-avec-la-chine


 

LA LETTRE ELECTRONIQUE HEBDO DE CUBA COOPERATION

La lettre électronique Hebdo de Cubacoopération

Chères Amies, Chers Amis,

L’année 2020 vient de commencer et hélas nos amis cubains n’en ont pas fini des agressions du grand voisin ! De nouvelles sanctions viennent d’être prises à leur encontre. Après l’interdiction des vols commerciaux entre les deux pays, Trump vient de décider d’y ajouter les vols charters, qui pourront se faire uniquement avec La Havane. 9 aéroports seront ainsi affectés ! et ceux vers et au départ de la capitale cubaine seront limités à un nombre « approprié ». Toujours même objectif : étrangler l’économie de l’Île et par cela même rendre la situation de la population de plus en plus difficile. Ainsi, les poursuites intentées par Washington contre la société « Corporacion Panaméricaine SA » a conduit celle-ci au refus de livrer du gaz liquide à Cuba en décembre et janvier. Résultat pénurie et rationnement nécessaire du gaz domestique et industriel. Politique criminelle, qui nécessite dénonciation, condamnation et actions pour la combattre. Nous y prenons part.

Janvier, c’est aussi à Cuba, la mise en place d’une nouvelle étape dans l’accomplissement du mandat constitutionnel pour l’exercice, le développement et l’approfondissement de la démocratie socialiste, avec la volonté d’une plus grande participation citoyenne. Et cela dans la continuité et le renouvellement nécessaire.

Tout d’abord le 11 janvier dernier, les délégués des assemblées provinciales du Pouvoir Populaire se sont réunis pour la dernière fois en cette formation. Elles ont passé en revue le travail accompli pendant les 40 années et les délégués ont reçu un juste hommage pour leur investissement.

Et le 18 janvier, à la suite des transformations de l’État cubain, en fonction de la nouvelle constitution qu’il s’est donnée, de nouvelles formes de gouvernements locaux seront mises en place, plus efficaces au niveau provincial et plus pertinentes au niveau municipal. Cela en tenant compte des défis qui sont lancés dans cette nouvelle période et dans la continuité de l’œuvre révolutionnaire.

Dans tout le pays, les quelque 12.000 délégués aux assemblées municipales se réuniront de plein droit, pour élire par un vote libre, direct, secret, les gouverneurs et vice-gouverneurs des provinces. Vous trouverez dans cette Lettre, un article publié sur notre site ce lundi, qui explique dans le détail comment sont élus ces derniers et quelles seront leurs fonctions. Leur mission fondamentale sera le développement économique et social de leur territoire en coordination avec les structures centrales de l’État et des communes. Ces dernières ont vu leurs compétences notablement élargies. Les délégués des assemblées communales auront un poids fondamental en tant que représentants du peuple, la base du système politique cubain.

Ces transformations institutionnelles ne sont donc pas une rupture, mais bien au contraire une amélioration, un enrichissement du Pouvoir Populaire, au bénéfice du peuple cubain.

Bon travail ! Nous sommes persuadés que nous trouverons, comme jusqu’à présent, auprès de ces nouvelles structures, des interlocuteurs, des partenaires compétents, avec lesquels nous pourrons poursuivre nos interventions de coopération et d’échange.

Bonne lecture à vous ! Notre site vient de franchir, allègrement, la barre des UN MILLION DE VISITEURS, et quotidiennement la barre est plutôt à la hausse. Merci de votre fidélité !

Roger Grévoul
Président Fondateur
Responsable politique du site et de la Lettre Hebdomadaire.

Bréves de la semaine

par Philippe Mano le 16 janvier 2020

Le vice-Premier ministre cubain Ricardo Cabrisas en France Le vice-Premier ministre cubain Ricardo Cabrisasest arrivé à Paris, où sont prévues des réunions avec les autorités françaises et des hommes d’affaires. La visite du ministre cubain s’inscrit dans la volonté des deux pays de dynamiser leurs relations, qu’ils ont confirmées le mois dernier lors de la IVe session de la Commission économique et commerciale, qui a permis la conclusion de trois accords. Ce jeudi Ricardo Cabrisas sera reçu par (...)

De nouveaux horizons pour le miel

par Juan Antonio Borrego Díaz le 15 janvier 2020

Sancti Spiritus a achevé son usine de conditionnement de mini-doses, qui apporte une valeur ajoutée à une production très prisée

La nouvelle ligne de produits en mini-doses inaugurée à Sancti Spiritus peut fournir jusqu’à 4 680 pots en une journée de travail

Alejandro Gil : Nous comptons sur les efforts de chacun dans la recherche de solutions, et non de justifications

par Yudy Castro Morales le 14 janvier 2020

Granma International s’est entretenu avec le vice-Premier ministre et ministre de l’Économie et de la Planification sur la gestion économique de 2019 et sur les perspectives de développement pour 2020}

Auteure : Yudy Castro Morales | internet@granma.cu6 janvier 2020 10:01:11

Comment les gouverneurs et vice-gouverneurs seront-ils élus le 18 janvier et quelles seront leurs fonctions ?

par Yudy Castro Morales le 13 janvier 2020

Les assemblées municipales du Pouvoir Populaire ont tenu le samedi 11 janvier leurs dernières réunions à la veille de l’installation de nouvelles structures de l’administration sous l’autorité de gouverneurs. Nous publions ci-après les informations les concernants.

L’élection des gouverneurs et des vice-gouverneurs de province aura lieu avec l’accord du Conseil d’État, le 18 janvier, date à laquelle, à cet effet, les délégués des assemblées municipales du Pouvoir populaire se réuniront simultanément dans le pays.

Sport cubain : des raisons d’être reconnaissants mais pas complaisants

par traduit par Michèle Stockli le 12 janvier 2020

par Roberto Ramírez
Publié in JIT le mercredi 1er janvier 2020

La Havane - Maintenir Cuba parmi les 20 pays à l’avant-garde des Jeux Olympiques de Tokyo sera le grand défi que devra affronter l’Institut National des Sports, de l’Education Physique et des Loisirs (Inder) durant l’année qui commence aujourd’hui.
Ce but, exigeant en lui- même, l’est encore plus avec les coups portés par le Blocus Economique, Commercial et Financier imposé par le gouvernement américain, un obstacle qui nous limite dans tous les domaines et exige le maximum de créativité.

Code des familles : ouvert, inclusif, expression des temps nouveaux

par Yudy Castro Morales le 11 janvier 2020

Le Code des familles, qui sera soumis à l’Assemblée nationale en mars 2021, devra intégrer les droits, les principes et les valeurs consacrés par la Constitution en vigueur et écarter les préjugés et les stéréotypes

Le nouveau Code des familles a désormais une date de présentation à l’Assemblée nationale : mars 2021. Il sera suivi de la consultation populaire, du débat avec les députés et de l’approbation définitive, par référendum, du texte qui en résultera, comme le dicte la 11e Disposition transitoire de la Constitution.

Après son 500e anniversaire, La Havane continue le travail et fait face aux défis actuels et futurs

par Hector Martinez le 10 janvier 2020

Le président de la République de Cuba, Miguel Díaz-Canel Bermúdez, a dirigé la dernière réunion du Groupe de soutien du gouvernement pour la capitale, où les principales tâches auxquelles les Havanais seront confrontés au cours de la prochaine année 2020 seront examinées.

LE PRESIDENT DIAZ-CANEL : NI LE BLOCUS NI LES PRESSIONS N’ARRÊTERONT LES CUBAINS

Ni le blocus ni les pressions n’arrêteront les Cubains

Le président a procédé à une évaluation des programmes touchant le secteur de l'énergie, des transports et des investissements dans l'industrie et le commerce

Auteur:  | internet@granma.cu

Lors de visites comme celle effectuée à Matanzas, le président a évalué l’état d’avancement de plusieurs projets dans le secteur énergétique. Photo: Estudios Revolución

En ce moment où l'impérialisme tente par tous les moyens d'empêcher l'arrivée à Cuba de combustibles et d'autres dérivés du pétrole comme le gaz, le président de la République, Miguel Diaz-Canel Bermudez, a passé en revue lundi le Programme énergétique, en particulier le développement du pétrole dans le pays et ses perspectives pour cette année.

Le président a appelé à utiliser davantage les sources d'énergie renouvelables, notamment la photovoltaïque, en commençant par les travaux d’installation des toitures des bâtiments qui le permettent, selon le site de la présidence.

Au Palais de la Révolution, Diaz-Canel a également pris part à la révision du Programme de relance et de développement des chemins de fer, sous la conduite du Premier ministre Manuel Marrero Cruz. À cette réunion, il a été annoncé que le plan de transport de marchandises de 2019 avait été exécuté à 91 %, bien que 852 millions de tonnes de plus qu'en 2018 aient été acheminées.

Selon le directeur de l'Union des chemins de fer de Cuba, Eduardo Hernandez Becerra, les plus grandes défaillances ont été constatées dans le transport des produits dérivés de la canne à sucre, du carburant, des aliments importés et de la farine de blé, et il a souligné qu'au cours du deuxième semestre, certains chargements qui auparavant étaient acheminés par véhicules automoteurs ont pu être transportés par chemin de fer, ce qui a conduit à une économie de carburant.

Le président Diaz-Canel a insisté sur le fait qu'il ne peut y avoir de retour en arrière compte tenu de l'impact qui a commencé à être obtenu en 2019 dans cet important secteur.

« Le transport par chemin de fer constitue une priorité pour cette année. Dans l'opération Port-Transport-Économie interne, la priorité est de transporter par rail tout ce qui peut être monté sur un train. En outre, notre pays est fait pour le chemin de fer, nous devons supprimer du poids sur nos routes », sans compter que c'est le moyen de transport le plus efficace pour l'économie cubaine, a souligné le président, selon le reportage du Journal télévisé de midi.

En ce qui concerne le transport de passagers, les trains nationaux ont exécuté le plan à 130 % – a indiqué le directeur de l'Union des chemins de fer – ce qui signifie plus de 717 000 passagers, pour une croissance de 62 %, qui a été influencée par la mise en service, à partir de la deuxième quinzaine de juillet, de trains chinois, favorisant également la qualité du service.

D’autres sujets ont été évalués comme les investissements étrangers, les exportations et l'utilisation des crédits dans les ministères du Commerce intérieur et de l'Industrie. En ce qui concerne plus particulièrement ce dernier secteur, il a été noté que le portefeuille des opportunités compte 38 projets connexes, qui sont liés notamment au rechapage et à la rénovation des pneus, à la fabrication de serviettes hygiéniques, de sacs et d'emballages souples, ainsi qu'à la réparation d'appareils de levage, de remorques et de semi-remorques.

L'investissement étranger dans le secteur industriel peut fortement contribuer au développement du pays et, en même temps, nous pouvons chercher de nombreuses alternatives pour promouvoir les exportations qui donnent vie aux industries et rapportent des dividendes, a déclaré le président Diaz-Canel, selon le site Web de la Présidence.

Les travaux en cours dans l’aciérie Antillana de Acero, l'industrie polygraphique et la nouvelle ligne de réfrigérateurs Haier qui sera installée à Villa Clara ont également été passés en revue lors de la réunion. Concernant ce dernier point, José Gaspar Alvarez Sandoval, vice-ministre de l'Industrie, a annoncé qu'une ligne de production devrait arriver de Chine qui permettra d’améliorer la qualité des réfrigérateurs fabriqués dans le pays.

http://fr.granma.cu/cuba/2020-01-15/ni-le-blocus-ni-les-pressions-narreteront-les-cubains


 

L'ESPOIR CUBAIN CONTRE LE CANCER. UN DOCUMENTAIRE METTRA EN AVANT LE TRAITEMENT DU CANCER A CUBA

Washington, 13 janvier (Prensa Latina) Le réseau de télévision publique nord-américain PBS lancera en avril un documentaire sur le CIMAVax, un médicament cubain contre le cancer du poumon auquel collaborent aujourd’hui des institutions de l’île et des États-Unis.


Sous le titre de Cuba´s Cancer Hope (L´espoir cubain contre le cancer), le matériel audiovisuel se concentrera également sur d’autres thérapies contre le cancert prometteuses développées par des scientifiques cubains, a avancé sur son compte Twitter le Roswell Park Comprehensive Cancer Center de New York.

Cette entité scientifique et le Centre Cubain d’Immunologie Moléculaire (CIM) ont annoncé en septembre 2018 la création de l’Innovative Immunotherapy Alliance SA, première entreprise cubano-américaine de biotechnologie.

Selon le site web du centre Roswell Park, grâce au partenariat historique avec le CIM, l’institution nord-américaine aide à développer plusieurs thérapies innovantes et potentiellement vitales contre le cancer, et le CIMAvax-EGF est la première des nouvelles approches disponibles pour les patients étasuniens.

Des experts de la société nord-américaine ont parlé de ce traitement vendredi dernier lors de la visite de presse de l’Association des critiques de télévision, qui se tient du 7 au 21 janvier à Pasadena, Californie, où les différentes chaînes et services de transmission font la promotion de leurs nouvelles propositions.

Les chercheurs cubains ont utilisé la science innovante et beaucoup de rigueur dans le développement de traitements contre le cancer, a déclaré le Dr Kelvin Lee, du Roswell Park, en se référant au documentaire Cuba´s Cancer Hope, qui sera diffusé le 1 avril sur NOVA, une série diffusée par PBS sur des thèmes scientifiques.

Selon le spécialiste, il y a un énorme potentiel pour traiter et même prévenir de nombreux types de cancer avec des thérapies originaires de la plus grande des Antilles.

Ce qui est merveilleux dans le fait de travailler avec nos collègues cubains, c’est qu’ils croient vraiment, au plus profond de leur cœur, que les soins médicaux sont un droit de l’Homme, a déclaré Lee, cité par PBS sur Twitter.

Outre Lee, lors de la présentation du prochain documentaire, étaient présents le patient George Keays, le producteur, écrivain et réalisateur Llewellyn Smith et la coproductrice exécutive de NOVA Julia Cort.

PBS a diffusé sur ses réseaux sociaux que ces participants ont discuté de la façon dont les progrès cubains dans les vaccins contre le cancer du poumon conduisent les étasuniens à défier le blocus imposé par leur gouvernement contre Cuba depuis près de 60 ans et à rendre sur l’île pour se faire soigner.

L’ambassadeur cubain aux États-Unis, José Ramón Cabañas, a déclaré lundi sur Twitter que le travail réalisé dans ce domaine démontre une fois de plus les avantages de la coopération entre les deux pays.

peo/mgt/mar
source :  http://frances.prensa-latina.cu/index.php?option=com_content&view=article&id=883248:un-documentaire-mettra-en-avant-le-traitement-du-cancer-a-cuba&opcion=pl-ver-noticia&catid=193&Itemid=101


 

LE PRESIDENT CUBAIN, DIAZ-CANEL : « LE SYSTEME JUDICIAIRE DOIT SE DISTINGUER PAR SON ETHIQUE, SON ENGAGEMENT ET SON HONNÊTETÉ. »

Díaz-Canel : « Le système judiciaire doit se distinguer par son éthique, son engagement et son honnêteté. »

Le président a assisté à la cérémonie d'ouverture de l'année judiciaire au siège de la Cour suprême de Cuba

Auteur:  | informacion@granmai.cu

Le président de la République, Miguel Diaz-Canel Bermudez, a assisté à la cérémonie d'ouverture de l'année judiciaire à la Cour suprême populaire, à laquelle ont également assisté José Ramon Machado Ventura, Deuxième Secrétaire du Comité central du Parti, et Esteban Lazo Hernandez, président de l'Assemblée nationale du Pouvoir populaire. Photo: Estudio Revolución

Le président de la République, Miguel Diaz-Canel Bermudez, a assisté à la cérémonie d'ouverture de l'année judiciaire à la Cour suprême de Cuba, accompagné de José Ramon Machado Ventura, Deuxième secrétaire du Parti communiste cubain et d'Esteban Lazo, membre du Bureau politique et président de l'Assemblée nationale du Pouvoir populaire. Une séance au cours de laquelle le Système judiciaire cubain s’est penché sur les principaux résultats de l'activité judiciaire en 2019. Des projections stratégiques ont également été présentées pour continuer à exercer la justice avec une plus grande qualité cette année.

Au cours de cette réunion, effectuée sous le principe d’une justice efficace et transparente, les lacunes de la plus haute autorité judiciaire du pays, ainsi que les solutions apportées ont été examinées. Au terme de son allocution d’inauguration, Rubén Remigio Ferro, président de la Cour suprême populaire, a déclaré que l'objectif principal du travail de promouvoir une justice toujours plus juste, plus transparente, plus attachée à la Constitution, plus efficace et efficiente dans son exercice.

Miguel Diaz-Canel a insisté sur la nécessité de faire en sorte que le système judiciaire se distingue par son éthique, son engagement et son honnêteté et sur la solidité indispensable dans l’élaboration et l'application des lois. Nous devons «  penser en tant que pays et contribuer à obtenir davantage de victoires pour le pays et la Révolution », a déclaré le président.

Cour suprême populaire Photo: Estudio Revolución

2e ATELIER GASTRONOMIQUE INTERNATIONAL « CUBA SABE »

Le 9 janvier, en présence du président cubain, a commencé le 2e Atelier gastronomique international « CUBA SABE 2020 », qui, selon les mots de Lis Cuesta Peraza, présidente de son Comité d’organisation, permet de promouvoir la connaissance de la cuisine cubaine, déclarée en octobre dernier Patrimoine culturel de la nation, car « le goût de chez nous, c’est le goût de Cuba ».

Le Premier ministre Manuel Marrero, le théologien brésilien Frei Betto et le chef cuisinier Eddy Fernandez, président de la Fédération culinaire cubaine, ainsi que d'autres membres du Conseil des ministres, ont également assisté à l'inauguration à l'hôtel Iberostar Grand Packard.

CUBA SABE, organisé à l’initiative de l'agence de tourisme culturel Paradiso, le Conseil national du Patrimoine culturel et la Fédération culinaire de Cuba, se tiendra jusqu’au 11 janvier et se propose de faire des recherches sur les saveurs de Cuba, terre de traditions culinaires caribéennes, tout en étant influencées par d'autres cultures, comme l'italienne, à laquelle l’atelier est consacré. Lors de la conférence d'ouverture, Frei Betto a fait référence à la souveraineté alimentaire au 21e siècle et a plaidé pour une éducation nutritionnelle dès l'enfance dans un monde où « ce ne sont pas les aliments qui manquent, mais la justice ».

LE PRESIDENT CUBAIN, MIGUEL DIAZ-CANEL : "LES ETATS-UNIS ATTISENT LA FLAMME DE LA GUERRE EN IRAN"

 

La Havane, 8 jan. (RHC).- Le président cubain, Miguel Díaz-Canel, a dénoncé ce mardi la menace de guerre que Washington fait planer sur le Moyen-Orient.

«…l’empire attise une flamme terrible et mettent le monde au borde de la guerre » a tweeté le président cubain.

Et il a ajouté une question posée par Fidel : «A quoi servent les Nations Unies ? se demandait Fidel Castro, il y a plus de 40 ans. Il faut aujourd’hui la réponse de toute urgence ».

Miguel Díaz-Canel a ainsi dénoncé l’escalade de la tension entre Washington et Téhéran suite à l’assassinat du général iranien Qassem Soleimani, le 3 janvier dernier, à Bagdad.

Le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Yavad Zarif, a qualifié l’assassinat du général Soleimani de début d’un pari de Trump contre tout le Moyen-Orient.

Le président étasunien a affirmé sur Twitter qu’il avait prévu des attaques contre 52 sites culturels de l’Iran, ce que le Pentagone a tout de suite après nié.

Source : Prensa Latina

Edité par Francisco Rodríguez Aranega
source :  http://www.radiohc.cu/fr/noticias/nacionales/211407-les-etats-unis-attisent-la-flamme-de-la-guerre-en-iran-denonce-miguel-diaz-canel


 

FIDEL : NUL NE PEUT SE PERMETTRE D’ÊTRE INDIFFERENT A LA GUERRE. LE RECOURS AUX ARMES ATOMIQUES IMPLIQUERAIT LA FIN DE L’HUMANITE.

Fidel : nul ne peut se permettre d'être indifférent à la guerre

En raison de son extraordinaire actualité, Granma reprend un message du Commandant en chef Fidel Castro Ruz contre la guerre nucléaire, paru le 15 octobre 2010

Auteur:  | informacion@granma.cu

Photo: Varela Ravelo, Erik

Le recours aux armes atomiques en cas de nouvelle guerre impliquerait la fin de l’humanité. C’est ce qu’avait prévu le scientifique Albert Einstein qui mesura leur capacité destructive : les températures de millions de degré qu’elles génèrent volatilisent tout dans un vaste rayon d’action. Le génial chercheur fut l’un des promoteurs de cette arme parce qu’il redoutait que le régime nazi génocide n’en dispose le premier.
N’importe quel gouvernement au monde a l’obligation de respecter le droit à la vie de n’importe quelle nation et de l’ensemble des peuples de la planète.  
Il existe aujourd’hui un risque de guerre imminent au cours de laquelle ce genre d’arme serait utilisé, et je n’ai pas le moindre doute qu’une attaque des USA et d’Israël contre la République islamique d’Iran se convertirait inévitablement en un conflit atomique mondial.
Les peuples ont le devoir d’exiger des dirigeants politiques qu’ils respectent leur droit à la vie. Quand la vie de sa propre espèce, de son peuple et de ses êtres les plus chers court un tel risque, nul ne peut se payer le luxe d’être indifférent ni de perdre une minute pour exiger le respect de ce droit. Demain, il sera trop tard.
Albert Einstein avait dit : « Je ne sais pas quelles armes on utilisera dans la troisième guerre mondiale, mais je sais que, dans la quatrième, on utilisera des bâtons et des pierres. » On comprend bien ce qu’il a voulu dire et il avait raison, sauf qu’il n’y aura plus personne pour manier des bâtons et des pierres.
Les dirigeants politiques et militaires des USA nous disent que la guerre provoque des dommages collatéraux, ce qui leur permet de justifier la mort d’innocents.
Dans une guerre atomique, le dommage collatéral serait tout simplement  l’existence même de l’humanité.
Ayons le courage de dire tout haut que toutes les armes, qu’elles soient atomiques ou classiques, que tout ce qui sert à faire la guerre, doit disparaître !

Fidel Castro Ruz
15 octubre 2010

http://fr.granma.cu/cuba/2020-01-09/fidel-nul-ne-peut-se-permettre-detre-indifferent-a-la-guerre


 

CUBA LA ROUGE NE RECONNAIT PAS LES LOIS DES ETATS-UNIS. ELLES SONT CONTRAIRES AU DROIT INTERNATIONAL

Cuba ne reconnaît pas les lois des États-Unis qui sont contraires au droit international
 

La Havane, le 6 janvier (Prensa Latina) Le ministre cubain du Commerce extérieur et des Investissements, Rodrigo Malmierca, a déclaré aujourd'hui que l'île des Caraïbes ne reconnaît pas les normes américaines qui sont incompatibles avec le droit international.

Un juge américain a rejeté un procès contre la société suisse MSC Cruises S.A. fondé sur la loi Helms Burton. À Cuba, nous ne reconnaissons pas une loi qui va à l'encontre du droit international. Les résultats obtenus dans les tribunaux américains nous donnent raison ", a écrit Mme Malmierca sur son compte Twitter.

La juge américaine Beth Bloom a rejeté un procès intenté contre la compagnie de croisières MSC en vertu du titre III de la loi Helms-Burton contre Cuba.

Havana Docks Corporation, une société qui prétend être le " propriétaire légitime de certains biens immobiliers commerciaux " dans le port de La Havane, a intenté une action en justice le 27 août contre MSC Cruises et deux autres sociétés, Norwegian Cruise et Royal Caribbean, pour l'utilisation de cette infrastructure.

Selon la demande, le 10 décembre 2018 ou vers cette date, MSC Cruises " a lancé, mené et promu " ses activités commerciales à Cuba, en embarquant et débarquant régulièrement ses passagers " sans l'autorisation du demandeur ou de tout citoyen des États-Unis ayant un droit sur le bien en question ".

Toutefois, la compagnie de croisière a fait valoir dans une motion que la poursuite devrait être rejetée pour quatre raisons, notamment parce que ceux qui ont déposé la demande " n'ont pas inclus suffisamment d'allégations sur le trafic présumé des défendeurs sur la propriété ".

La motion ajoute que la demande est rejetée en droit et que le titre III de la loi Helms-Burton viole la clause relative à l'application régulière de la loi du cinquième amendement à la Constitution des États-Unis.

De plus, les défendeurs ont fait valoir que le bien n'est pas un enjeu dans la réclamation, parce que l'intérêt du demandeur dans le bien en question est fondé sur un bail qui a expiré en 2004.

Dans le document publié par Bloom, il était indiqué que la réclamation du demandeur concernant une concession limitée dans le temps ne lui donnait pas le droit de réclamer pour des activités qui ont eu lieu des années après qu'il n'ait plus d'intérêt dans la propriété, et le juge a rejeté la poursuite avec préjudice.

Selon l'Institute of Legal Information de la Cornell University Law School, cela signifie que le tribunal a pris une décision finale sur le fond de l'affaire et que le demandeur est donc empêché d'intenter une autre action fondée sur les mêmes motifs.

La loi Helms-Burton, approuvée par le Congrès américain en 1996, codifie le blocus économique, commercial et financier imposé par Washington contre Cuba il y a près de 60 ans.

Son titre III, que l'administration de Donald Trump a décidé d'activer le 2 mai 2019, permet aux citoyens américains de déposer des réclamations contre les personnes et les entités, y compris celles de pays tiers, qui investissent dans des biens nationalisés à Cuba après le triomphe de la Révolution le 1er janvier 1959.

mv/joe
source :  https://www.prensa-latina.cu/index.php?o=rn&id=332153&SEO=cuba-no-reconoce-leyes-de-ee.uu.-contrarias-al-derecho-internacional


 

LE PRESIDENT CUBAIN MIGUEL DIAZ-CANEL DENONCE LA MANIPULATION DES RÉSEAUX SOCIAUX CONCERNANT LE COUP ETAT FASCISTE EN BOLIVIE

Díaz-Canel dénonce la maniplation des réseaux sociaux dans l'opération de coup d'Etat en Bolivie
08:31:37 am


La Havane, 6 janvier (RHC). Le président cubain Miguel Diaz-Canel Bermudez a dénoncé lundi l'utilisation manipulée des réseaux sociaux lors du coup d'Etat en Bolivie en novembre dernier, après quoi un gouvernement de facto dirigé par Jeanine Áñez a été installé.

Partageant sur son compte Twitter un rapport publié sur le portail web Cubadebate sur les cyber-opérations menées dans la nation sud-américaine pendant la période du coup d'État de droite, le dignitaire cubain a assuré qu'il exposait l'utilisation des plateformes sociales dans une guerre non conventionnelle.

Intitulé Cinq questions sur le fonctionnement du coup d'État bolivien dans ce réseau social, l'article expose l'utilisation de la technologie et des communications pour déstabiliser et organiser les activités paramilitaires de rue dans ce pays.

Il révèle également la création en très peu de temps de dizaines de milliers de faux comptes dans le but de générer un soutien et un prétendu consensus contre le gouvernement d'Evo Morales, aligné sur la rhétorique de Washington et les intérêts de la droite régionale.

 

 

Édité par Lorena Viñas Rodríguez

 

source :  http://www.radiohc.cu/noticias/nacionales/211218-denuncia-diaz-canel-uso-manipulado-de-las-redes-sociales-en-operacion-golpista-en-bolivia


 

LES GOUVERNEMENTS DU MONDE ENTIER FÉLICITENT CUBA POUR LE 61e ANNIVERSAIRE DE LA REVOLUTION

 

Les gouvernements du monde entier félicitent Cuba à l'occasion de la 61e année de la révolution
09:08:09 am 
Photo : PL.

Photo : PL.
La Havane, 1er janvier (RHC) De nombreux gouvernements ont envoyé des messages de félicitations au premier secrétaire du Parti communiste cubain, Raúl Castro, au président cubain Miguel Díaz-Canel Bermúdez et au peuple cubain, à l'occasion du 61e anniversaire de la Révolution.

Parmi les lettres, il y avait celle du Président russe Vladimir Poutine, qui décrivait les relations bilatérales comme très dynamiques et exprimait l'espoir d'un nouveau renforcement du partenariat stratégique entre les deux nations au profit de leurs peuples.

De même, les plus hauts dirigeants du Parti Communiste (PCV), de l'Etat et du Gouvernement du Vietnam ont envoyé des messages de félicitations à leurs homologues et au peuple de la nation des Caraïbes à l'occasion de cet événement.

Le Secrétaire Général et Président du PCV, Nguyen Phu Trong, et le Premier Ministre Nguyen Xuan Phuc, ont témoigné de la satisfaction et de la fierté de générations de Vietnamiens d'être les témoins des réalisations du peuple cubain.

Pour sa part, le Président du Parti du Travail de Corée (PTC), Kim Jong Un, a félicité Raul Castro et Diaz-Canel.

Le président du Comité d'Etat de la République populaire démocratique de Corée (RPDC) a également exprimé son soutien et sa solidarité avec la lutte de ce qu'il a appelé " le parti, le gouvernement et le peuple frères de Cuba ".

Daniel Ortega et Rosario Murillo, respectivement président et vice-présidente du Nicaragua, ont déclaré : " Avec une fierté et une joie croissantes, en tant que peuple de " Notre Amérique et les Caraïbes ", nous célébrons une nouvelle année de la Révolution cubaine invaincue, de la dignité inspirante et de la force victorieuse d'un peuple qui ne se vend pas et ne se rend jamais.

Des messages sont également arrivés à Cuba des présidents de Singapour, Mdm Halimah Yacob, du Panama, Laurentino Cortizo Cohen, du président dominicain, Danilo Medina, et du ministre des affaires étrangères de cette nation, Miguel Vargas, ainsi que du chef d'État de Lettonie, Egils Levits.

Les Présidents Uhuru Kenyatta du Kenya, Chagwa Lungu de Zambie, Emmerson Dambudzo Mnangagwa du Zimbabwe, Paul Biyan du Cameroun et Danny Faure des Seychelles ont exprimé les meilleurs vœux de l'Afrique.

De même, de Grèce, le Premier ministre Kyriakos Mitsotakis a adressé de chaleureuses félicitations et des vœux de prospérité au peuple ami de Cuba, ainsi que le roi des Pays-Bas, Williem-Alexander, et le monarque de Belgique, Phillipe Léopold Louis Marie.

Le Gouvernement du Commonwealth des Bahamas a également adressé ses sincères félicitations à Cuba pour cette célébration et s'est engagé à continuer de renforcer les relations entre les deux nations. (Source : PL)

 

Édité par Lorena Viñas Rodríguez

source:  http://www.radiohc.cu/noticias/nacionales/210936-felicitan-gobiernos-del-mundo-a-cuba-por-ano-61-de-la-revolucion