CUBA

Dans CUBA

CUBA : QU’EST-CE QU’UN JEUNE COMMUNISTE ?

Par Le 05/08/2021

6 Avril 2021

L’Union des Jeunesses Communistes doit se définir en un seul mot : avant-garde. Vous, camarades, vous devez être l’avant-garde de tous les mouvements. Les premiers dans les sacrifices qu’exige la Révolution, quelle que soit la nature de ces sacrifices. Les premiers dans le travail. Les premiers dans l’étude. Les premiers dans la défense du pays

Auteur:  | informacion@granmai.cu

5 avril 2021 10:04:16

 

Tout jeune communiste se doit d’être essentiellement humain, tellement humain qu’il se rapproche du meilleur de l’humain de purifier le meilleur de l’Homme par le travail, l’étude, l’exercice de la solidarité permanente avec le peuple et avec tous les peuples du monde. Photo : Archives de Granma

L’Union des Jeunesses Communistes doit se définir en un seul mot : avant-garde. Vous, camarades, vous devez être l’avant-garde de tous les mouvements. Les premiers dans les sacrifices qu’exige la Révolution, quelle que soit la nature de ces sacrifices. Les premiers dans le travail. Les premiers dans l’étude. Les premiers dans la défense du pays.
Je pense que la première caractéristique d’un jeune communiste doit être l’honneur qu’il ressent à être un jeune communiste. Cet honneur qui le pousse à montrer à tout le monde sa condition de jeune communiste, non pas à se cacher dans la clandestinité, ni à réduire sa condition à des formules, mais à l’exprimer à chaque instant et à la prouver parce que c’est sa fierté.
En même temps, le jeune communiste doit avoir un sens aigu du devoir envers la société que nous construisons, avec nos semblables humains et avec tous les hommes du monde.
D’autre part, le jeune communiste doit être très sensible à tous les problèmes, très sensibles à l’injustice. Il doit se rebeller devant tout ce qui est injuste, quel qu’en soit l’auteur. Il doit poser des questions sur tout ce qu’il ne comprend pas. Discuter et demander des explications sur tout ce qui n’est pas clair. Déclarer la guerre à tout les types de formalisme. Rester toujours ouvert aux nouvelles expériences, pour accorder la grande expérience de l’humanité, qui avance depuis de longues années sur la voie du socialisme, aux conditions concrètes de notre pays, aux réalités cubaines; et penser, ensemble et individuellement, aux moyens de changer la réalité de la rendre meilleure.
Le jeune communiste doit vouloir être toujours et partout le premier, lutter pour être le premier et se sentir mal à l’aise quand il occupe une autre place. Naturellement, vous ne pouvez pas tous être le premier, mais vous devez être parmi les premiers, dans le groupe d’Avant-garde. Le jeune communiste doit être un exemple vivant, le miroir où se regardent ceux qui n’appartiennent pas aux Jeunesses Communistes; l’exemple que peuvent contempler les hommes et les femmes le plus âgés qui ont perdu un certain enthousiasme juvénile, qui ont perdu la foi dans la vie et qui réagissent toujours bien è l’impulsion de l’exemple. C’est là une autre tâche des jeunes communistes.
Il doit joindre è toutes ces qualités un grand esprit de sacrifice, pas seulement pour les grands jours héroïques, mais à tout moment. Se sacrifier pour aider un camarade dans les petites tâches, pour qu’il puisse faire son travail, faire son devoir au collège, pour qu’il puisse se perfectionner d’une manière ou d’un autre. Être toujour attentif à tous ceux qui l’entourent.
Autrement dit, le devoir de tout jeune communiste est d’être essentiellement humain, tellement humain qu’il se rapproche du meilleur de l’humain de purifier le meilleur de l’homme par le travail, l’étude, l’exercice de la solidarité permanente avec le peuple et avec tous les peuples du monde; de développer sa sensibilité au point de ressentir de l’angoisse quand on assassine un homme quelque part dans le monde et d’être exalté quand se lève quelque part dans le monde un nouveau drapeau de la liberté.
Le jeune communiste ne doit pas être limité par les frontières d’un territoire : il doit pratiquer l’internationalisme prolétarien et le ressentir personnellement. Il doit se rappeler, comme nous tous à Cuba qui aspirons à être communistes, qu’il est un examen réel et palpable pour toute notre Amérique, et plus encore que pour notre Amérique, pour d’autres pays du monde qui luttent sur d’autre continents pour leur liberté, contre le colonialisme, contre le néocolonialisme, contre l’impérialisme, contre toutes les formes d’oppression des systèmes injustes. Il soit toujours se rappeler que nous sommes un flambeau allumé, que tout comme nous sommes, chacun de nous individuellement, un miroir pour le peuple de Cuba, nous sommes aussi un miroir pour les peuples d’Amérique, pour les peuples du monde opprimés qui luttent pour leur liberté, Et nous devons en être dignes à tout moment et à toute heure.
Voilà ce que nous pensons que doit être un jeune communiste. Et si l’on nous dit que nous sommes presque des romantiques des idéalistes invétérés, que nous pensons des choses impossibles et que l’on ne peut pas demander à la masse d’un peuple d’être presque un archétype humain, nous devons répondre avec certitude que si, que c’est possible, que tout le peuple peut progresser, se débarrasser des mesquineries humaines (…) ; se perfectionner comme nous nous perfectionnons de jour en jour, se débarrasser sans transiger de tous ceux qui restent en arrière qui ne sont pas capables de marcher au rythme de la Révolution cubaine (…)
Pour atteindre cet objectif, il faut travailler tous les jours. Travailler au sens profond de nous perfectionner, d’accroître nos connaissances, de mieux comprendre le monde qui nous entoure. Rechercher, vérifier et bien connaître le pourquoi des choses, et considérer toujours les grands problèmes de l’humanité comme des problèmes personnels.
Ainsi, à un moment donné, un jour des prochaines années – après de nombreux sacrifices, après nous être trouvés peut-être plusieurs fois au bord de la destruction – après avoir vu peut-être nos usines détruites et après les avoir reconstruites, après avoir assisté à l’assassinat, à la tuerie de plusieurs d’entre nous, et reconstruit ce qui aura été détruit, après tout cela, un jour, presque sans nous en rendre compte, nous aurons créé , avec les autres peuples du monde, la société communiste, notre idéal.
Note : Extraits du discours qu'il prononça lors du deuxième anniversaire de l'intégration des Organisations de jeunesse, le 20 octobre 1962.

source : http://fr.granma.cu/cuba/2021-04-05/quest-ce-quun-jeune-communiste

Tag(s) : #Cuba#Communiste#UJC

Dans CUBA

CUBA : HENRY REEVE, UN NOM A VOCATION SOLIDAIRE

Par Le 05/08/2021

5 Août 2021

 

La Havane, 4 août (Prensa Latina) Aujourd'hui, à l'occasion du 145e anniversaire de sa mort, Cuba se souvient de Henry Reeve, un jeune d’origine étasunienne dont le nom est connu dans nombre de pays du monde grâce à la solidarité médicale de l'île des Caraïbes. 

Connu comme "le petit Anglais", il s’est rendu à l'âge de 19 ans dans la plus grande des Antilles pour rejoindre la cause de l'émancipation cubaine. Ses  mérites lui ont valu le titre de général de brigade dans l'armée de libération dans la seconde moitié du XIXe siècle.

Reeve a participé à environ 400 actions de combat. Il  était proche du Major Général Ignacio Agramonte et  connu d’ailleurs pour avoir participé au sauvetage épique du Brigadier Général Julio Sanguily.

Son attitude solidaire a inspiré le leader historique de la révolution cubaine Fidel Castro à donner son nom à une brigade médicale composée de professionnels spécialisés dans les situations de catastrophe, offrant leurs services dans différents pays du monde.

Le rôle principal de cette brigade, officiellement fondée le 19 septembre 2005, est de coopérer dans tout pays se trouvant en proie à une catastrophe (ouragans, inondations, entre autres), aussi  bien que de faire face aux grandes épidémies à l’origine des désastres naturels  voire sociaux.

En 2006, le contingent Henry Reeve est arrivé en Indonésie pour aider cette nation touchée par un tremblement de terre, comme il l'a fait en 2010 au Chili et en Haïti, ce dernier frappé par l'épidémie de choléra.

Cependant,  l'une des missions les plus difficiles pour ses membres a sans doute été l'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest. Un groupe de 260 professionnels de la santé s'est rendu en 2014 en Sierra Leone, en Guinée et au Liberia, les pays les plus durement touchés par la maladie, et selon les chiffres officiels  a réussi à sauver la vie de quelque sept mille personnes.

Suivant les données rendues publiques jusqu'en mars par le ministère de la santé publique (Minsap),  il y a eu  57 contingents Henry Reeve dans 40 pays, tous envoyés surtout  dans le but de faire face à la pandémie de Covid-19.

jcc/jha/ghp/cvl

source : http://frances.prensa-latina.cu/index.php?option=com_content&view=article&id=886884:henry-reeve-un-nom-a-vocation-solidaire&opcion=pl-ver-noticia&catid=69&Itemid=101

Tag(s) : #Cuba#Reeve

Dans CUBA

CUBA, L'URSS ET L'EMPREINTE DU COSMONAUTE YOURI GAGARINE

Par Le 02/08/2021

2 Août 2021

Cuba, l'URSS et l'empreinte du cosmonaute Youri Gagarine
 
Par Danay Galletti Hernandez

La Havane, 1er août (Prensa Latina) L'homme d'affaires canadien Gregory Biniowsky, fondateur du restaurant rétro-soviétique Nazdarovie - qui signifie "À votre santé" en espagnol - estime qu'"absolument tous les Cubains savent qui est Youri Gagarine".

La décoration de cet espace gastronomique, situé en face de l'emblématique Malecon de La Havane, comprend des photos du célèbre cosmonaute, et même les visiteurs étrangers remarquent qui est le protagoniste des images.

S'ils ne le connaissent pas, les serveurs les éduquent sur le sujet. Il est un symbole de l'Union soviétique et de ses exploits et, précisément, l'idée de créer ce site fait partie du grand héritage et de la nostalgie qui existent au sujet de l'URSS à Cuba", a déclaré M. Biniowsky à Prensa Latina.

Bien que le site reste fermé dans le cadre des restrictions imposées par Covid-19, il est depuis sa création une allégorie et un souvenir des peuples d'Europe de l'Est et un rappel de la façon dont, pendant la guerre froide, des milliers de Cubains ont étudié dans les républiques socialistes.

Il existe une familiarité et une nostalgie de la culture soviétique", déclare Gregory Biniowsky. Ainsi, les murs du restaurant évoquent également les outils de communication et de masse et leurs multiples facettes : romantisme naïf, avant-gardisme abstrait, futurisme ou art de l'affiche.

Outre la cuisine typique avec des recettes telles que le Pirozhki au chou, la Cotleta à la Kiev, le Pielmeni, la soupe Borsh et le Stroganoff, le projet socioculturel Nazdarovie reproduit des images de Vladimir Ilyich Lénine, d'ouvriers miniers et industriels, des symboles de la faucille et du marteau et des posters d'athlètes de l'époque.

L'un des établissements d'enseignement créés par la Révolution, avec l'idée de Fidel Castro de combiner les études et le travail agricole, était la "Escuela Secundaria Básica en el Campo Yuri Gagarin", située dans l'actuelle municipalité de Caimito, dans la province occidentale d'Artemisa.

En 1980, après son retour à Cuba, le cosmonaute Arnaldo Tamayo nous a rendu visite. Des représentants des pays socialistes sont également venus et ont laissé des objets typiques de ces lieux, qui ont ensuite été exposés dans des chaises et des bureaux", a déclaré à Prensa Latina Roberto G. Saavedra, professeur au centre. Saavedra, qui y a enseigné de 1976 à 1984.

Aujourd'hui, en tant qu'institut polytechnique avec plus de 10 spécialités, les professeurs participent à ce que l'on appelle la zone rouge, travaillent comme collaborateurs bénévoles dans le camp international Julio Antonio Mella et dans l'hôpital pour positifs asymptomatiques de l'université d'Artemisa.

Gagarine et sa visite dans la nation des Caraïbes

L'histoire nous apprend que le 3 novembre 1957, l'Union soviétique a mis en orbite le premier vaisseau spatial Spoutnik avec un être vivant comme passager : le chien Laika. Deux ans plus tard, Youri Gagarine était l'un des candidats au poste de cosmonaute dans le programme spatial soviétique avec 3500 volontaires.

À bord du premier vaisseau spatial habité "Vostok-1", lancé le 12 avril 1961 depuis le cosmodrome de Baïkonour, se trouvait ce jeune homme de 27 ans originaire de l'oblast de Smolensk. Selon l'agence de presse TASS, avant le décollage, Gagarine a prononcé la phrase emblématique : "Allons-y".

Depuis l'altitude cosmique, sous le pseudonyme peu connu de "Cedar", il dira peu après : "Je vois la Terre parfaitement, je suis ému. Je suis ému. Comme c'est beau". Cet exploit a permis d'établir trois records spatiaux absolus : une durée de vol de 108 minutes, une altitude de 327 kilomètres et une charge utile de 4 725 kilos.

La presse soviétique a repris l'intérêt de Gagarine pour Cuba à son retour sur le continent. Ainsi, le 24 juillet de cette année-là, le protagoniste de l'exploit et le leader de la révolution cubaine, Fidel Castro, se sont embrassés sous une pluie torrentielle sur la piste de l'aéroport international José Martí.

Les témoignages de l'époque révèlent que les principales boutiques et rues de La Havane ornaient leurs vitrines de photos de Gagarine et de drapeaux. Une fois le protocole avec le corps diplomatique et les honneurs militaires achevés, les deux hommes sont montés dans la voiture décapotable de l'Institut cubain d'amitié avec les peuples.

Au cours de sa visite dans la plus grande des Antilles, le héros soviétique a échangé avec des étudiants de l'université de La Havane, rencontré les blessés de l'invasion de la baie des Cochons, une opération militaire organisée par des Cubains en exil, armés et entraînés par le gouvernement américain en avril 1961.

Quelques jours plus tard, lors de la commémoration du 8e anniversaire des assauts contre les casernes Moncada et Carlos Manuel de Céspedes depuis la Plaza de la Revolución à La Havane, le président de l'époque, Osvaldo Dorticós, a annoncé que le voyageur du cosmos recevrait l'Ordre de Playa Girón.

Après avoir prononcé ses remerciements, Youri Gagarine a exprimé son souhait, pour beaucoup prémonitoire : "Je suis sûr que le moment n'est pas loin où les cosmonautes cubains, les glorieux fils du peuple cubain, s'envoleront vers le cosmos pour contribuer au progrès de l'humanité dans cette branche".

mem/dgh/cvl
 

source : https://www.prensa-latina.cu/index.php?o=rn&id=466328&SEO=cuba-la-urss-y-la-impronta-del-cosmonauta-yuri-gagarin

Tag(s) : #URSS#Cuba#Gagarine

Dans CUBA

CUBA : NOS MARTYRS SONT TOUJOURS DEBOUT A CHAQUE HEURE DE DANGER

Par Le 31/07/2021

30 Juillet 2021

Nos martyrs sont debout à chaque heure de danger (+Vidéo)
30 juillet 2021
Eduardo Palomares Calderón
Granma
L'affection avec laquelle Cuba se souvient de Frank País a fait de lui "l'inoubliable".

Photo : Granma
Photo : Granma
Si pour Fidel, il était "le plus précieux, le plus utile, le plus extraordinaire de nos combattants", et si Raúl le définissait comme "courageux jusqu'à la témérité et (...) le genre d'homme qui pénètre profondément et définitivement dans le cœur du peuple", l'affection avec laquelle Cuba se souvient de Frank País fait de lui "l'inoubliable".

Il avait à peine 18 ans le 26 juillet 1953 lorsque, réveillé par les tirs de l'attentat de Moncada, il a su que sa voie serait aussi de lutter contre la tyrannie de Batista. C'est dans cet esprit, la raison de son existence, qu'il est entré dans l'immortalité à peine quatre ans plus tard, après avoir été assassiné dans les rues de Santiago le mardi 30 juillet, il y a 64 ans jour pour jour.

Les pages d'un profond dévouement, d'un sens élevé des responsabilités et d'un leadership incontestable, seraient le soulèvement du 30 novembre 1956, qui à l'appui du débarquement du Granma a fait apparaître l'uniforme vert olive à Santiago de Cuba, et l'organisation de l'envoi d'armes et d'hommes à l'armée rebelle naissante.

La prison n'a pas entamé sa détermination : "le jour où il n'y aura plus qu'un seul Cubain qui croira en cette révolution, ce Cubain sera moi", a-t-il déclaré, malgré la persécution féroce du régime, responsable de sa mort.

On dit que les coups de feu du crime lâche ont provoqué un pressentiment tragique dans chaque coin de la ville, qui s'est ensuite transformé en une douleur aiguë, plus terrible dans les poitrines de ses camarades de lutte, de sa petite amie, de la mère qui, pour contrôler le sang généreux, a bouché, un par un, les 36 trous dans le corps de son fils bien-aimé.

La foule qui a accompagné, au milieu des slogans révolutionnaires, son enterrement et celui de son camarade tombé au champ d'honneur, Raúl Pujol, a montré que Frank País restait vivant dans la mémoire des honnêtes gens de son peuple.

Symbole du meilleur de sa génération, la date de sa mort marque le Jour des Martyrs de la Révolution, à la tête desquels Frank, toujours debout, impétueux et mobilisateur, à chaque heure de danger pour la patrie.

source : https://www.pcc.cu/noticias/nuestros-martires-en-pie-en-cada-hora-de-peligro-video

Tag(s) : #Cuba

Dans CUBA

DES VENTILATEURS PULMONAIRES DONNES PAR LA CHINE ARRIVENT A CUBA

Par Le 31/07/2021

 

30 Juillet 2021

 

RÉDACTION ACN 
30 JUILLET 2021
FacebookTwitteryoutubePartager

La Havane, 30 juillet (ACN) Le ministère du Commerce extérieur et de l’Investissement étranger de Cuba (Mincex) a informé aujourd’hui de l’arrivée au pays de 30 ventilateurs pulmonaires de haute performance en provenance de la République populaire de Chine.

Selon le Mincex, ces équipements font partie d’un premier don d’articles médicaux, offert par le Gouvernement chinois à Cuba pour faire face au nouveau foyer de la COVID-19 dans le territoire national.

L’entité cubaine du commerce extérieur souligne que le reste des articles, essentiellement des moyens de protection, arriveront dans les prochaines semaines.

L’arrivée de ce don est une nouvelle expression de l’amitié profonde entre les deux nations, qui depuis le début de la pandémie ont travaillé ensemble dans la lutte contre la COVID19, a écrit le Mincex .

source : http://www.cubainfo.acn.cu/cuba/3202-des-ventilateurs-pulmonaires-donnes-par-la-chine-arrivent-a-cuba?fbclid=IwAR2GngxEDY2TtdeJWPp2I1nuwTWdhJhhmQLrLE1RSrB0bioW4bzzDfgC5ME

Tag(s) : #Chine#Cuba

Dans CUBA

CUBA DEPASSE 9 MILLIONS DE DOSES D'ANTI-COVID-19 ADMINISTREES

Par Le 30/07/2021

30 Juillet 2021

Édité par Reynaldo Henquen
2021-07-29 18:58:30

 

 

La Havane, 29 juillet (RHC) Le Ministère de la Santé Publique de Cuba (Minsap) a rapporté ce jeudi que jusqu’au 27 juillet dernier, 9 millions 85 mille 122 doses de candidats vaccinaux anti-COVID-19 cubains ont été administrées dans le pays.

À ce jour, trois millions et demi de personnes ont reçu au moins une dose d’un candidat vaccin  cubain, dont trois millions et 48468 personnes ont déjà reçu une deuxième dose et deux millions et 536 mille 149 une troisième dose.

S’agissant de l’intervention sanitaire dans les groupes et territoires à risque, l’entité cubaine signale que depuis mai 2021, des travailleurs de la santé, de BioCubaFarma, des étudiants en sciences médicales et d’autres groupes à risque sont impliqués dans cette tâche; ainsi que la population des territoires choisis par étapes.

Dans ce cas, un total de 8 millions 487914 doses ont été administrées dans ce groupe.

Dans le cadre des recherches associées aux candidats vaccinaux cubains 'Soberana 02' et 'Abdala' (vaccin depuis début juillet), une étude d’intervention ciblant des sujets appartenant à des groupes à risque et pouvant fournir des données pertinentes a été réalisée. (Source : ACN)

source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/nacionales/265503-cuba-depasse-9-millions-de-doses-danti-covid-19-administrees

 

Tag(s) : #Cuba

Dans CUBA

UN DEUXIEME BATEAU DU MEXIQUE TRANSPORTANT DE L’AIDE POUR CUBA A QUITTE LE PORT DE VERACRUZ

Par Le 29/07/2021

28 Juillet 2021

Édité par Reynaldo Henquen
2021-07-27 19:04:57

 

 

Mexico, 27 juillet  (RHC) Le navire polyvalent Arm Libertador Bal-02 est parti aujourd’hui  du port de Veracruz avec de l’aide du Mexique pour Cuba, le second qui quitte cet état et demain, un troisième, le vaisseau de guerre amphibie Arm Papaloapan A-41, appareillera.

Hier, 26 juillet, 68e anniversaire de l’attaque des casernes Moncada et Carlos Manuel de Céspedes,  qui a marqué le début de la Révolution cubaine dirigée par Fidel Castro, le bateau José María Morelos II, avec 100 000 barils de diesel pour ravitailler en énergie les hôpitaux de Cuba avait, quitté le port de Veracruz.

Celui de ce mardi transporte du matériel médical comme des seringues, des réservoirs d’oxygène et des masques, pour répondre à l’urgence sanitaire et des fournitures telles que du lait en poudre, des haricots, de la farine de blé, des boîtes de thon et de l’huile comestible, et celui de demain portera une charge similaire.

 

Un communiqué de presse du ministère des Affaires Étrangères indique que le gouvernement du Mexique, en tant que président pro tempore de la Communauté des États d’Amérique latine et des Caraïbes (CELAC), a entrepris, conjointement avec les pays membres, de multiples actions de coopération internationale pour le développement en faveur des pays membres de la région latino-américaine et caribéenne.

À cet égard, ajoute-t-il, dans le cadre de la Convention de base pour la coopération en matière de développement entre le Gouvernement mexicain et le Gouvernement cubain, l’Agence mène des actions de coopération internationale et d’assistance humanitaire en faveur des Cubains afin d’aider à atténuer les effets générés par le Covid-19.

Ce qui précède, ajoute-t-il, est conforme à la politique du Gouvernement mexicain de solidarité internationale pour soutenir le peuple cubain face à la situation sociale, économique et sanitaire qu’il vit actuellement et, compte tenu des besoins du système hospitalier cubain.

 

Il est très symbolique que les navires avec DE L'AIDE POUR Cuba partent des ports de Veracruz, l’état où se trouve le port de Tuxpan d’où est parti le yacht Granma avec les 82 expéditionnaires dirigés par le commandant en chef Fidel Castro, après son entraînement en terres mexicaines.

 

Source Prensa Latina

source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/nacionales/265251-le-deuxieme-bateau-du-mexique-transportant-de-laide-pour-cuba-a-quitte-le-port-de-veracruz

 

Tag(s) : #Cuba#Mexique

Dans CUBA

LE VIETNAM FAIT DON DE 12 000 TONNES DE RIZ A CUBA

Par Le 29/07/2021

29 Juillet 2021

Le Vietnam fait don de 12 000 tonnes de riz à Cuba
29 juillet 2021
ACN
ACN
Le Premier ministre Pham Minh Chinh a remis symboliquement la cargaison à Orlando Hernández Guillén, ambassadeur de Cuba à Hanoï, selon l'agence de presse Prensa Latina.
Le Vietnam a fait don de 12 000 tonnes de riz à Cuba aujourd'hui.

Un don de 12 000 tonnes de riz a été fait aujourd'hui par le Vietnam à Cuba pour l'aider à faire face aux difficultés alimentaires causées par le blocus économique, commercial et financier imposé par les États-Unis et la pandémie de Covid-19.

Le Premier ministre Pham Minh Chinh a remis symboliquement la cargaison à Orlando Hernández Guillén, ambassadeur de Cuba à Hanoï, selon l'agence de presse Prensa Latina.

Sur ce volume, 10 000 tonnes ont été données par le Parti communiste (PCV), l'État vietnamien et le peuple vietnamien, a déclaré le chef du gouvernement, tandis que les 2 000 tonnes restantes ont été apportées par le Comité de l'organisation politique de la capitale de ce pays.

Ces dons, a déclaré Pham Minh Chinh, démontrent les liens particuliers de fraternité et de solidarité qui nous unissent à Cuba.

Nous serons aux côtés du peuple cubain qui, dans les moments les plus difficiles de notre histoire, nous a soutenus et a rendu valide la phrase de son leader Fidel Castro : "Pour le Viêt Nam, Cuba est prêt à donner jusqu'à son propre sang", a-t-il déclaré.

En remerciant de tels gestes, Hernández Guillén a cité Miguel Díaz-Canel, premier secrétaire du Parti communiste de Cuba et président de la nation, comme une manifestation éclatante de la solidarité immuable du Vietnam et une source d'encouragement pour la Révolution et le peuple cubain.

Le diplomate a souligné que cette solidarité s'exprime tout particulièrement en ce moment où Cuba doit faire face au blocus américain, intensifié pendant la pandémie, et aux forces qui cherchent à détruire la Révolution en utilisant la tromperie et la déformation des faits sur les réseaux sociaux.

Il a rappelé que ce soutien a été palpable aux Nations unies et à travers les déclarations du ministère des affaires étrangères, de l'Union des organisations d'amitié, de l'Association d'amitié Vietnam-Cuba, du Club des diplômés de la nation des Caraïbes et de l'Union des femmes vietnamiennes.

Également, grâce aux précieuses contributions matérielles du PCV, de l'État, du gouvernement et des ministères de la défense nationale et de la sécurité publique.
Il y a deux jours, lors d'une conversation téléphonique avec Miguel Díaz-Canel, le secrétaire général du PCV Nguyen Phu Trong a réaffirmé la solidarité indéfectible de son pays avec Cuba.

En recevant le don de riz jeudi, l'ambassadeur Hernández Guillén a déclaré : "Aujourd'hui, nous recevons une fois de plus la main de la solidarité, fraternelle, ferme, du Vietnam, géographiquement éloigné, mais proche dans nos sentiments et nos cœurs".

source : https://www.pcc.cu/noticias/vietnam-dona-12-mil-toneladas-de-arroz-cuba

Tag(s) : #vietnam#Cuba

Dans CUBA

CUBA : RAUL CASTRO ET DIAZ-CANEL ENVOIENT DES OFFRANDES DE FLEURS AUX MARTYRS DE L’ATTAQUE CONTRE LA CASERNE MONCADA

Par Le 26/07/2021

26 Juillet 2021

Édité par Reynaldo Henquen
2021-07-26 13:49:51

      

La Havane, 26 juillet (RHC) Le général d’armée, Raúl Castro Ruz et le premier secrétaire du Comité central du Parti communiste de Cuba (PCC) et président de la République, Miguel Diaz-Canel, ont envoyé des offrandes florales au monument aux martyrs de l’attaque de la caserne Moncada, le 26 juillet 1953.

L’hommage du président du Conseil d’État, Esteban Lazo Hernández, et du peuple cubain est également arrivé sur le site funéraire du cimetière Santa Ifigenia de Santiago de Cuba.

Lors du 68e anniversaire de l’épopée héroïque, des fleurs ont également été posées devant les tombes de José Marti, le héros national de Cuba; de Carlos Manuel de Céspedes, le père de la patrie; de Mariana Grajales, la Mère de la Patrie et devant le monolithe qui garde les cendres du leader historique de la Révolution cubaine, Fidel Castro Ruz.


Photo : Jorge Luis Guibert

Le meeting de commémoration était présidé par le commandant de la Révolution et vice-premier ministre de la République, Ramiro Valdés Menéndez  l’un des participants à l’attaque contre la deuxième forteresse militaire cubaine.

Lázaro Expósito et Beatriz Johnson, respectivement premier secrétaire du PCC et gouverneur de la province de Santiago de Cuba ont également assisté à la cérémonie.

Le Jour de la Rébellion Nationale est célébré dans tout Cuba chaque année à l’occasion de cette date, à laquelle des jeunes révolutionnaires ont également attaqué la caserne Carlos Manuel de Céspedes, de Bayamo, une autre victoire des idées contre la tyrannie de Fulgencio Batista (1952-1958). (Source : Sierra Maestra)

source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/nacionales/265070-raul-castro-et-diaz-canel-envoient-des-offrandes-florales-aux-martyrs-de-lattaque-contre-la-caserne-moncada

Tag(s) : #Cuba

Dans CUBA

CUBA AGIT AVEC TRANSPARENCE DANS LES PROCEDURES JUDICIAIRES SUITE AUX EMEUTES

Par Le 26/07/2021

26 Juillet 2021

 

La Havane, 25 juillet (Prensa Latina) Cuba enquête sur la participation de personnes aux troubles du 11 juillet, et développe les procédures judiciaires avec transparence et respect des droits des personnes concernées, a ratifié hier la procureure générale Yamila Peña. 

Lors d’une conférence de presse, elle a indiqué que la constitution des éléments de preuve relatifs aux affaires avancée afin que ce qui soit soumis aux tribunaux puisse être jugé de manière objective.

Les sanctions seront conformes à ce qui est établi dans la Constitution de la République, aux lois, en respect de la procédure, et elles seront plus sévères dans les cas les plus graves, a-t-elle précisé.

Parmi ces derniers, a précisé Peña, il y a les causes pour lesquelles il existe des preuves que les citoyens ont organisé, promu ou financé les événements ayant eu le plus d’impact sur la sécurité collective et la tranquillité de la nation.

Selon la source, des progrès ont été réalisés concernant les entretiens avec les accusés, ce qui a permis de prendre des décisions de procédure.

La représentante du parquet général de la République (FGR, pour ses sigles en espagnol) a précisé que certaines personnes avaient déjà été libérées et que d’autres avaient fait l’objet de mesures administratives.

Il y a d’autres faits d’extrême violence et de plus grande connotation, et ces enquêtes nécessite plus de temps, a-t-elle signalé.

Lors des événements du 11 juillet, dont certains ont duré jusqu’au 12 juillet, il y a eu des agressions contre des personnes, des entités, des biens, des incitations à la délinquance et à la subversion de l’ordre constitutionnel, d’où l’urgence de démontrer la participation des sujets avec les preuves pertinentes, a-t-elle souligné.

Elle a ajouté que le parquet garantit que tous les citoyens soient respectés, ce qui est appliqué dans chaque processus, y compris ceux réglés dans un délai plus court.

De même, elle a mentionné la volonté du Bureau du Procureur de prendre en charge et de guider la population dans ses démarches par le biais des différents canaux (de manière personnelle, par téléphone, sur son portail Web ou sur les réseaux numériques), de traiter les plaintes éventuelles et d’y répondre.

Les troubles qui se sont produits récemment dans différentes parties de l’île ont donné lieu à des enquêtes pénales à Cuba sur des actes criminels présumés, et le parquet général de la République a pour mission de contrôler les enquêtes et assurer le respect des dispositions de la Constitution et des lois, a déclaré Peña.

En outre, elle a réaffirmé l’engagement à toujours protéger l’ordre public et la tranquillité des personnes.

Les autorités de la nation caribéenne ont accusé les États-Unis de complicité dans les événements du 11 juillet à partir de l’utilisation d’outils technologiques et de la diffusion de fausses informations pour encourager la déstabilisation.

peo/rc/cgc

source : http://frances.prensa-latina.cu/index.php?option=com_content&view=article&id=886794:cuba-agit-avec-transparence-dans-les-procedures-judiciaires-suite-aux-emeutes&opcion=pl-ver-noticia&catid=39&Itemid=101

Tag(s) : #Cuba

Dans CUBA

DIAZ-CANEL : LES MESURES COERCITIVES DES ETATS-UNIS NE FERONT PAS PLIER CUBA

Par Le 25/07/2021

25 Juillet 2021

Édité par Reynaldo Henquen
2021-07-24 09:46:01

      

La Havane, 24 juillet (Red Web) Le premier secrétaire du Comité central du Parti communiste de Cuba et président de la République, Miguel Diaz-Canel  a réaffirmé ce vendredi que les mesures coercitives des États-Unis qui prétendent réduire par la faim et par les pénuries notre peuple ne nous ferons pas plier.
Sur son compte Twitter, le président a indiqué que le locataire de la Maison-Blanche, Joe Biden, ne soutient pas le peuple cubain parce que son administration maintient la politique qui est responsable des carences économiques et des souffrances de millions de familles dans ce pays.
Dans le message, Diaz-Canel partage une vidéo d’une affiche lumineuse contre le blocus économique, commercial et financier des États-Unis que des amis de Cuba ont posté soir sur la façade d’un immeuble situé à l’intersection emblématique d’Union Square à New York.
L’action, promue par les organisations américaines Codepink et The People’s Forum, fait partie de la campagne Let Cuba Live (Laisse vivre Cuba) qui a fait publier aujourd’hui à pleine page dans le quotidien The New York Times, une lettre avec plus de 400 signatures de personnalités soutenant l’île.
Les autorités cubaines ont dénoncé à plusieurs reprises et dans des contextes différents le siège criminel que Washington nous impose depuis près de 60 ans, causant d’importants dommages humains et matériels, et un frein marqué au développement de la nation.
La politique hostile de la Maison-Blanche s’est intensifiée ces derniers mois lorsque le gouvernement de Donald Trump (1917-2021) a imposé 243 mesures qui tentent d’asphyxier davantage la vie de la nation caribéenne, au milieu de la pandémie de la Covid-19.
Les pénuries auxquelles sont confrontées les familles cubaines et les autres résultats des mesures coercitives sont pris comme prétexte par un groupuscule de contre-révolutionnaires sur l’île, encouragés par les États-Unis eux-mêmes, pour déstabiliser notre processus social qui, par humaniste et inclusif, est soutenu par des millions de personnes sous toutes les latitudes.
Les actes de vandalisme commis le 11 juillet dernier en divers points de la géographie nationale ont été avortés grâce à l’unité du peuple sous la direction de notre unique et invincible parti communiste, l’État et le gouvernement.
 
Source Prensa Latina

source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/nacionales/264872-diaz-canel-les-mesures-coercitives-des-etats-unis-ne-feront-pas-plier-cuba

Tag(s) : #Cuba

Dans CUBA

LE PRESIDENT ET LE PREMIER MINISTRE DE CUBA COMMEMORENT LA JOURNEE DE LA REBELLION NATIONALE

Par Le 25/07/2021

25 Juillet 2021

Édité par Reynaldo Henquen
2021-07-24 10:19:48

      

La Havane, 24 juillet (RHC) Avec les travailleurs du Palais de la Révolution, le président de Cuba, Miguel Diaz-Canel, et le Premier ministre, Manuel Marrero, ont commémoré le Jour de la Rébellion Nationale, qui sera célébré le 26 juillet prochain.
Dans un message publié sur son compte sur le réseau social Twitter, le Premier ministre a assuré que le peuple cubain reste fidèle aux idées de Fidel Castro, leader historique de la Révolution qui a dirigé les assauts des casernes Moncada et Carlos Manuel de Céspedes le 26 juillet 1953.
La date rappelle les tentatives de prendre les deux forteresses, dans les provinces de Santiago de Cuba et Granma respectivement, toutes les deux dans l’Est de notre pays.
Bien que l’objectif initial n’ait pas été atteint, ces opérations militaires poussèrent la lutte révolutionnaire jusqu’au triomphe définitif, le 1er janvier 1959.
L’action a été déclenchée par la lutte armée contre le régime du dictateur Fulgencio Batista. (Source : Prensa Latina).
source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/nacionales/264879-le-president-et-premier-ministre-de-cuba-commemorent-la-journee-de-la-rebellion-nationale

Tag(s) : #Cuba

Dans CUBA

LES USA POURSUIVENT LEUR ESCALADE AGRESSIVE ET ANNONCENT DES SANCTIONS CONTRE LES DIRIGEANTS CUBAINS

Par Le 23/07/2021

22 Juillet 2021

Édité par Reynaldo Henquen
2021-07-22 09:56:25

      

Washington, 22 Juillet (RHC) Le gouvernement des États-Unis poursuit son escalade agressive contre Cuba et annonce qu'il imposera un embargo contre plusieurs responsables cubains, les accusant de répression présumée lors des récentes émeutes.
"Le Département du Trésor continuera d'analyser les dirigeants cubains désignés comme responsables de la violence, de la répression et de la violation des droits de l'homme contre les manifestants pacifiques à Cuba", a déclaré la porte-parole de la Maison Blanche, Jen Psaki.
Lors d'une conférence de presse tenue à Washington, le responsable américain a affirmé que les États-Unis cherchaient un moyen d'apporter son aide « directement » au peuple cubain.
La porte-parole de la Maison Blanche a ajouté que les Etats Unis, appliquant depuis des années des sanctions contre Cuba sous n'importe quel prétexte, souhaite désormais travailler avec le secteur privé, le Congrès et les organisations internationales pour "augmenter les flux d'aide humanitaire" vers La Havane.
La Directrice Adjointe Américaine du Ministère Cubain des Affaires Etrangères, Johana Tablada, a dénoncé que Washington, à travers une "campagne d'ingérence", veut forcer d'autres pays à afficher leur  position contre Cuba.
 
(Source HispanTV)
source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/nacionales/264662-les-etats-unis-poursuivent-leur-escalade-agressive-et-annoncent-des-sanctions-contre-les-dirigeants-cubains

Tag(s) : #Cuba

Dans CUBA

MISE EN GARDE DE CUBA CONTRE LES PROVOCATIONS DES ETATS-UNIS

Par Le 23/07/2021

23 Juillet 2021

Édité par Reynaldo Henquen
2021-07-23 11:21:49

 

 

La Havane, 23 juillet (RHC) Le ministre des Affaires Étrangères de Cuba, Bruno Rodriguez, a alerté les autorités nord-américaines de plans provocateurs qui, depuis ce pays, prétendent organiser des moyens navals pour arriver aujourd’hui dans une zone proche de l’île.

Nous avons appris qu’une flottille des États-Unis se préparait pour Cuba. J’avertis le Gouvernement des États-Unis d’agir sérieusement pour éviter des incidents qui ne conviennent à aucune des parties', a-t-il déclaré la veille lors d’une conférence de presse.

Rodriguez a affirmé que des organisations anticubaines basées dans l’État de Floride, soutenues et encouragées par les autorités gouvernementales de cet État, orchestraient pour ce vendredi cette traversée, qu’il a qualifiée de provocation.

Dans son intervention, le Ministre des relations extérieures a rejeté les déclarations et les accusations de Washington comme un acte grossier d’ingérence dans les affaires intérieures de La Havane, visant à violer le droit international et ses propres lois.

Les États-Unis n’ont aucune autorité morale pour réclamer à Cuba en matière de droits de l’homme, a-t-il dit en réponse aux sanctions imposées par ce pays contre le ministre des Forces armées révolutionnaires de Cuba, Álvaro López Miera, et la Brigade spéciale du ministère de l’Intérieur.

Washington a annoncé jeudi de nouvelles mesures à l’encontre de ces fonctionnaires de l’île en alléguant des 'abus contre des manifestants', à la suite des émeutes du 11 juillet dernier.

À cet égard, le chef de la diplomatie cubaine a démenti le président des États-Unis, Joe Biden, et l’a sommé de mentionner les personnes présumées disparues à la suite des incidents violents signalés la semaine précédente.

Dans le même temps, il a appelé les autorités étasuniennes à identifier les prétendus mineurs emprisonnés pour de tels faits, comme le prétendent des fonctionnaires et des hommes politiques américains, ainsi que des médias intéressés.

 

Le ministre a réitéré la dénonciation par son pays des effets de 'la manipulation extrême des réseaux numériques et le comportement inapproprié des plates-formes technologiques', largement contrôlées par le pays voisin, a-t-il dit.

 

Source Prensa Latina

source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/nacionales/264796-cuba-met-en-garde-contre-les-provocations-organisees-depuis-les-etats-unis

 

Tag(s) : #Cuba

Dans CUBA

LA DELEGATION OLYMPIQUE CUBAINE EST AVEC SON PRESIDENT, AVEC LA REVOLUTION

Par Le 22/07/2021

22 Juillet 2021

Dans quelques jours, nos sportifs ajouteront à notre histoire de nouvelles pages de gloire. Ce 14 juillet, plus d'une personne a cherché à reconnaître parmi les voyageurs les athlètes cubains qui quittaient l'aéroport international José Marti, à destination des Jeux olympiques de Tokyo 2020.

Auteur:  | informacion@granmai.cu

22 juillet 2021 10:07:22

Photo: Estudios Revolución

Dans quelques jours, nos sportifs ajouteront à notre histoire de nouvelles pages de gloire. Ce 14 juillet, plus d'une personne a cherché à reconnaître parmi les voyageurs les athlètes cubains qui quittaient l'aéroport international José Marti, à destination des Jeux olympiques de Tokyo 2020.
Certains, présents à l'aéroport, étrangères au monde du sport, ont regardé les visages de nos champions avec curiosité et admiration.
Il est impossible d'être indifférent quand on côtoie certains des sportifs les plus performants de notre époque, dont plusieurs ont déjà rapporté beaucoup de lauriers au pays. Parmi eux, des champions olympiques et du monde.
« L'idée de ne pas abandonner, de tout donner sur la scène de la compétition et de représenter son peuple dignement, prévaut dans chacune des qualifications pour l'événement multisports », a déclaré la pongiste Daniela Fonseca Carrazana.
À 18 ans, elle est le plus jeune membre de notre délégation sportive. Pour elle, admet-elle, c'est un honneur et un privilège de participer à une compétition comme celle-ci, et elle est impatiente de concourir, même si elle est consciente que monter sur le podium est un objectif difficile à atteindre.
Elle a rappelé que les Jeux olympiques sont le rêve de chaque sportif, le couronnement d’une préparation de longue date, au prix de nombreux sacrifices. Sereine et intense à la fois sur la scène de la compétition, cette jeune femme originaire de la province de Matanzas, qui était visiblement heureuse, a remercié ceux qui l'ont félicité lors de sa qualification pour le grand événement, ainsi que les autorités cubaines pour le soutien reçu dans sa formation.
« Cuba a toujours été très attentive à notre égard, même si actuellement la situation économique est difficile en raison de la pandémie et du blocus. Ces actes de vandalisme et cette agression nous affectent tous, et ce n'est pas la façon de résoudre les choses », a-t-elle signalé.
Le tireur cubain Leuris Pupo, champion olympique à Londres en 2012, a également condamné les actes de vandalisme et de violence à Cuba comme étant la conséquence des instigateurs qui, poussés et payés par le gouvernement des États-Unis, veulent aggraver la situation que traverse actuellement le pays.
Ce sportif aux nerfs d’acier participe à ses sixièmes Jeux olympiques et ne cache pas son ambition de monter à nouveau sur le podium. « Je me sens parfaitement bien. Il y a un groupe de tireurs très homogène ; tout dépendra de mon état d’esprit le jour de la compétition, de la partie psychologique », a expliqué Pupo, qui est le sportif le plus expérimenté de la délégation cubaine.
Quant à la triple médaillée olympique Idalys Ortiz, au champion de Rio de Janeiro en lutte gréco-romaine Ismael Borrero, au boxeur Andy Cruz et au triple champion olympique de lutte gréco-romaine Mijain Lopez, ils ont tous convenu que leur objectif pour Tokyo est clair : donner le maximum.
En toute sérénité, sans se demander s’il parviendra à décrocher  son quatrième titre olympique, Mijain Lopez a assuré que toute la délégation cubaine est avec son président, avec la Révolution et avec le socialisme. « C'est ce que Fidel nous a appris », a-t-il conclu.*

source : http://fr.granma.cu/deportes/2021-07-22/la-delegation-olympique-cubaine-est-avec-son-president-avec-la-revolution

Tag(s) : #Cuba

Dans CUBA

LE GOUVERNEMENT CUBAIN DEMENT LES DISPARITIONS PRESUMEES A LA SUITE D’EMEUTES

Par Le 22/07/2021

21 Juillet 2021

Édité par Reynaldo Henquen
2021-07-21 10:37:14

      

La Havane, 21 juillet (RHC) Cuba a confirmé qu’il n’y a pas de personnes disparues à la suite des récents troubles dans le pays et a réaffirmé son engagement à respecter les garanties juridiques des détenus.

Le colonel Victor Alvarez, deuxième chef de l’organe spécialisé de la Direction générale des enquêtes criminelles du Ministère de l’intérieur (Minint), l’a assuré lors d’une émission télévisée.

'Quand quelqu’un est conduit dans un commissariat de police, la première chose qu’on lui fait est de prendre les données et de rédiger un procès-verbal, donc la personne sait dès le début pourquoi elle est détenue', a-t-il ajouté.

Selon l’officier, dans les premières 24 heures, la famille est informée de l’endroit où se trouve l’accusé parce que les unités du Minint ont un système de communication relié dans tout le pays.

De l’avis du colonel, les listes de personnes présumées disparues à Cuba qui ont été présentées par différents médias internationaux ne sont ni sérieuses ni fiables.

'Nous avons constaté qu’il y a beaucoup de ces personnes qui n’ont pas été arrêtées en ce moment, il y a aussi des noms avec soit le prénom ou soit le nom de famille sans plus de détails', a-t-il précisé.

Le représentant du Minint a assuré que Cuba respecte l’article 17 de la Convention internationale pour la protection de toutes les personnes contre les disparitions forcées.

'Ces listes sont une illusion des ennemis de la Révolution qui insistent pour documenter de présumées disparitions et n’ont jamais pu le prouver parce qu’elles n’ont jamais existé', a-t-il précisé.

Alvarez a nié le recours à la force pour obtenir des aveux des détenus et a rappelé que l’île était signataire de la Convention contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants.

José Luis Reyes, chef du Département de la Direction des procédures pénales du Bureau du Procureur général de la République, a ajouté que l’arrestation d’une personne était précédée d’une plainte.

'La présence du parquet dès le début du procès contribue à accompagner l’enquête et à vérifier qu’il n’y a pas de disparus à Cuba', a-t-il affirmé.

Selon le spécialiste, il existe des voies de communication entre le peuple et le parquet pour dénoncer toute violation des organes de l’administration centrale de l’État.

'Depuis le 12 juillet, pour des faits liés aux émeutes, 63 personnes se sont adressées au ministère public, principalement en face à face, pour faire part de certaines préoccupations et rechercher des informations sur les arrestations', a-t-il indiqué.

Le Procureur a fait observer que les informations demandées avaient été fournies à toutes les personnes concernées en raison d’une étroite coordination avec le Minint.

'Les articles 94 et 95 de la Constitution cubaine garantissent la sécurité juridique sur l’île', a-t-il déclaré.

Reyes Blanco a détaillé que tous les accusés sont en mesure de nommer leurs avocats, 'mais ils les ont actuellement car ils l’ont choisi'.

Parmi ces listes de personnes présumées disparues, 'il y a un groupe de personnes qui ont été libérées, une partie a été frappée des amendes et d’autres ont des mesures conservatrices'.

Le spécialiste a indiqué qu’il y avait aussi des détenus placés en détention provisoire par l’autorité compétente, dont la pertinence est constamment évaluée.

Source Prensa Latina

source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/nacionales/264549-le-gouvernement-cubain-dement-les-disparitions-presumees-de-personnes-a-la-suite-demeutes

Tag(s) : #Cuba

Dans CUBA

FRERE DOMINICAIN FREI BETTO : « LA CRISE EXISTE MAIS IL FAUT DEFENDRE CUBA »

Par Le 22/07/2021

Frei Betto : “La crise existe mais il faut défendre Cuba”

Par Frei Betto et Claudia Fanti

Mondialisation.ca, 22 juillet 2021

ilmanifesto.it

Région : 

 0   0  0  New

Peu de gens connaissent Cuba mieux que l’écrivain et théologien de la libération brésilien Frei Betto. Pendant quarante années, comme il le rappelle lui même dans son récent article sur les protestations qui ont eu lieu sur l’île, intitulé “Cuba résiste”, il s’est rendu dans le pays pour divers “engagements de travail et invitations”. “Je connais en détail la vie quotidienne cubaine, y compris les difficultés auxquelles la population fait face, les défis à la Révolution, les critiques des intellectuels et des artistes. J’ai visité des prisons, parlé avec les opposants, vécu avec des prêtres et des laïcs cubains hostiles au socialisme”.

 Pourtant, pour le frère dominicain, Cuba reste une source d’inspiration pour tous ceux qui “luttent pour un monde plus juste”. Car il est vrai, écrit-il, que celui qui est riche et va vivre à Cuba “connaîtra l’enfer”, ne pouvant pas se permettre tous les luxes auxquels il est habitué ni “exploiter le travail des autres”, et celui qui appartient à la classe moyenne “vivra le purgatoire”. Mais pour qui est pauvre, sans maison et sans terre, ce sera comme aller “au paradis” : nourriture, maison, travail, instruction et assistance sanitaire. Et c’est pour cela, nous dit-il, que Cuba mérite la solidarité des militants et militantes du monde entier.

As-tu été surpris par les manifestations contre le gouvernement ?

Cuba fait face, en ce moment, à une conjoncture extrêmement difficile. En plus de l’embargo, criminel et génocidaire, imposé par la Maison Blanche, exacerbé par les 243 nouvelles mesures restrictives adoptées par Trump et non encore révoquées par Biden, on enregistre un déclin de l’activité économique provoqué par la pandémie, surtout avec l’écroulement du tourisme qui était une des principales sources de revenus du pays. Pour autant, je considère comme normale l’insatisfaction d’une partie de la population, due surtout à la rareté de certains produits des habitudes alimentaires cubaines. Ce n’est pas un hasard si le président Diaz-Canel a été dans la rue dialoguer avec les manifestants, en reconnaissant que leurs revendications sont justes. Toutefois il a rejeté ceux qui, sous l’impulsion de la contre-révolution installée à Miami, visent la déstabilisation du pays, en craignant que Biden n’adopte la même politique de flexibilité de l’embargo qu’avait lancée Obama, lequel avait repris les relations diplomatiques entre les deux pays et favorisé l’amélioration du tourisme et du commerce.

Mais il ne semble pas que Biden ait pour le moment cette intention. L’acharnement des USA contre Cuba continue…

Les États-Unis ont toujours essayé de saboter la Révolution cubaine, que ce soit par l’embargo, qui dans les dernières soixante années a provoqué dans le pays un dommage de 144 milliards de dollars (dont 5 milliards durant la pandémie), ou par l’invasion ratée de la Baie des Cochons et les successifs attentats terroristes à l’intérieur et à l’extérieur de l’île. Le gouvernement a déjà fait la démonstration de l’existence d’agitateurs professionnels financés par les contre-révolutionnaires de Miami. Heureusement, cependant, malgré les difficultés, la majorité de la population reste ferme dans la défense du socialisme et de la souveraineté de Cuba.

Comment évalues-tu la situation économique actuelle de l’île ?

Cuba avait deux monnaies : le Cuc, le peso cubain convertible équivalent au dollar, qui était utilisé par les touristes, et le peso (Cup), utilisé par la population. 1 Cuc valait 24 pesos. Maintenant, avec l’unification des deux monnaies, on enregistre une croissance de l’inflation comme c’est arrivé en Europe quand toutes ses monnaies ont été unifiées autour de l’euro. Et cela, aggravé par la pandémie, et en considérant que Cuba importe plus de 60% des aliments qu’elle consomme, crée de nombreuses difficultés, surtout face aux obstacles que l’embargo impose aux importations et aux exportations de l’île. Et, pour finir, on assiste à une crise énergétique, qui frappe la production, les écoles et toute la population cubaine.

Penses-tu que la réponse du gouvernement aux protestations aurait dû être différente ? Le fait qu’il y ait eu un mort, en plus de nombreuses arrestations, n’a-t-il pas terni l’image du gouvernement ?

J’ignore les circonstances de cette mort mais je sais que la police a agi avec respect à l’égard des manifestants, en procédant à des arrestations seulement chez ceux qui ont commis des actes de vandalisme, par exemple en brisant les vitrines de magasins et en s’attaquant à des édifices publics. Rien à voir avec les répressions auxquelles on assiste dans les soit-disants démocraties de l’Amérique latine, comme au Brésil et comme dans de nombreux autres pays.

Que réponds-tu à ceux qui accusent Cuba de manquer de démocratie ?

Le changement par les élections ne fait pas en soi la démocratie. Le Brésil et l’Inde sont considérés comme des pays démocratiques, et pourtant ils sont un modèle de misère, d’exclusion et d’oppression. La Révolution, au contraire, assure les trois droits fondamentaux de l’être humain : nourriture, éducation et assistance sanitaire, outre la maison et du travail. Cuba, par ailleurs, est le seul pays latino-américain qui a réussi, grâce à son progrès scientifique, à créer deux vaccins contre le Covid : Soberana 2 et Abdala, nom tiré d’un livre de José Marti où le jeune Abdala part à la guerre pour défendre sa patrie. Abdala présente 92,28% d’efficience en trois doses. D’ici août, 70% des 11 millions d’habitants de l’île seront vaccinés. Les États-Unis enregistrent 1.724 morts par millions d’habitants contre les 47 seulement de Cuba.

Tu as écrit que la résilience du peuple cubain, nourrie d’exemples comme Marti, Che Guevara et Fidel, s’est démontrée invincible. La Révolution y arrivera-t-elle cette fois aussi ?

Vivre dans un pays socialiste est comme vivre dans ces micros sociétés socialistes que constituent des couvents et monastères, où je vis. Il faut penser, en premier lieu, à la collectivité. Ce qui n’est pas facile. Alors il est normal qu’il y ait des gens qui placent leurs intérêts individuels au-dessus de ceux de la communauté, en gravitant dans l’orbite du rêve américain. Et c’est là que, dans le cas de Cuba, intervient la contre-révolution financée par les États-Unis, dont les initiatives et les millionnaires n’ont jamais accepté, jusqu’à présent, d’avoir perdu leurs propres bien avec le succès de la Révolution. Tous ceux qui luttent pour un monde plus juste doivent exprimer leur solidarité à l’égard peuple cubain.

Claudia Fanti

Édition de mardi 20 juillet 2021 d’il manifesto

https://ilmanifesto.it/frei-betto-la-crisi-ce-ma-cuba-va-difesa/

Traduit de l’italien par Marie-Ange Patrizio

La source originale de cet article est ilmanifesto.it

Copyright © Frei Betto et Claudia Fantiilmanifesto.it, 2021

https://www.mondialisation.ca/frei-betto-la-crise-existe-mais-il-faut-defendre-cuba/5658529

Dans CUBA

LE PRESIDENT CUBAIN M. DIAZ-CANEL FELICITE LE PRESIDENT ELU DU PEROU, M. PEDRO CASTILLO

Par Le 21/07/2021

20 Juillet 2021

 M. Díaz-Canel félicite le président élu du Pérou, M. Pedro Castillo.
20 juillet 2021
ACN
ACN
Dans son message, le chef d'État cubain a également souligné le grand soutien populaire dont a bénéficié M. Castillo, qui a obtenu plus de huit millions 800 mille voix, soit 50,12 %.
Díaz-Canel : Félicitations chaleureuses au Président Pedro Castillo pour sa victoire aux élections et le grand soutien populaire du peuple péruvien.

Miguel Díaz-Canel, premier secrétaire du Comité central du Parti communiste de Cuba et président de la République, a félicité aujourd'hui sur Twitter le nouveau président du Pérou, Pedro Castillo, pour sa victoire électorale.

Dans son message, le chef de l'État cubain a également souligné le grand soutien populaire dont a bénéficié M. Castillo, qui a obtenu plus de huit millions 800 mille voix, soit 50,12 %.

"Félicitations cordiales au président Pedro Castillo pour sa victoire aux élections et le grand soutien populaire du peuple péruvien", a écrit M. Díaz-Canel.

Lundi, le Jury national des élections à Lima a proclamé Pedro Castillo, candidat du parti Pérou Libre, Président de la République, à l'issue du second tour des élections du 6 juin.

Après sa proclamation, le nouveau président péruvien a déclaré à la population que son gouvernement serait plus juste pour tous, et a exhorté ses rivaux politiques à se rapprocher.

source : https://www.pcc.cu/noticias/felicita-diaz-canel-presidente-electo-de-peru-pedro-castillo

Tag(s) : #Cuba#Pérou

Dans CUBA

TROUBLES RECENTS A CUBA : UN EXEMPLE TYPE DE FAKE NEWS ET DE GUERRE MEDIATIQUE

Par Le 21/07/2021

Troubles récents à Cuba : un exemple type de fake news et de guerre médiatique

 

20 Juil 2021

 

   

Dimanche 11 juillet, pour la première fois depuis plus de 20 ans, les Cubains sont descendus dans la rue pour exprimer leur mécontentement. Ce qui de prime abord semblait être une action spontanée, s’est avérée bien plus que cela. Les États-Unis essaient de provoquer un changement de régime depuis 60 ans déjà. Ces dernières années, ceux-ci ont utilisé les médias sociaux et les médias grand public de manière sophistiquée, et les événements récents en sont un exemple typique.

« L’obsession hystérique de Washington
d’écraser Cuba depuis les premiers jours
de son indépendance en 1959
est l’un des phénomènes les plus étranges de l’histoire moderne,
mais ce sadisme mesquin
continue à nous surprendre encore et encore. »
Noam Chomsky

 

Robots numériques

Une campagne numérique intense a précédé les manifestations du dimanche 11 juillet. Le célèbre analyste informatique espagnol Julián Macías Tovar a méticuleusement étudié et cartographié cette campagne. Ses conclusions sont déconcertantes.

Dans les jours précédant les manifestations, le hashtag #SOSCuba a commencé à circuler fortement en Floride. La campagne SOS Cuba a été lancée dès le 15 juin à New York dans le but d’influencer le vote de l’Assemblée générale des Nations unies contre le blocus américain sur Cuba. Sans succès. 184 pays ont condamné le blocus, qui étrangle Cuba depuis plus de six décennies. Seuls Israël et les États-Unis ont voté contre.

La dégradation de la situation du COVID à Cuba de ces dernières semaines était l’occasion rêvée de relancer la campagne. Depuis le 5 juillet, la plateforme médiatique SOS Cuba, qui opère depuis la Floride, a lancé une campagne sur Twitter pour une intervention humanitaire à Cuba. Cela s’est passé sous la direction d’Agustín Antonelli. Cet Argentin est membre de la fondation d’extrême droite Fundación Libertad. Il n’en est pas à son coup d’essai. Auparavant, il avait entrepris des campagnes numériques contre Evo Morales en Bolivie et Andrés Manuel López Obrador au Mexique.

Le premier compte à utiliser #SOSCuba en rapport avec la situation du COVID à Cuba se trouve en Espagne. Les 10 et 11 juillet, ce compte a envoyé plus de mille tweets, avec un rythme automatique de 5 retweets par seconde. Cette opération est réalisée par des « bots ».[1]

Certains des robots utilisés dans cette campagne sont ultramodernes, onéreux et très difficilement détectables. Il ne faut pas oublier que les États-Unis ont récemment créé un commandement spécial pour la guerre dans le cyberespace.

Dans ses recherches, Tovar souligne que des tweets ont été envoyés à des artistes à Cuba et à Miami afin qu’ils participent à #SOSCuba, qu’ils protestent contre les morts causés par le COVID et le manque de moyens médicaux. Ce tweet a reçu plus de 1 100 réactions. Pratiquement toutes proviennent de comptes créés récemment ou depuis tout au plus un an. Plus de 1 500 comptes de ce type ont été créés entre le 10 et le 11 juillet. Toute cette opération a été menée avec un usage intensif de robots, d’algorithmes et de comptes créés spécialement pour l’occasion.

Avec des centaines de milliers de tweets et la participation de nombreux comptes d’artistes, le dimanche 11 juillet, le hashtag est devenu tendance dans plusieurs pays à travers le monde. La seule chose qu’il fallait en plus, c’était des manifestations de quelques centaines de personnes dans les rues de Cuba.

La première manifestation dans la ville de San Antonio de Los Baños, à 26 km de La Havane, a été médiatisée sans délai aux États-Unis par le compte de Yusnaby avec des milliers de retweets. Yusnaby (US Navy) est un exemple typique de faux compte automatisé.

Tout ceci indique qu’il s’agit d’une campagne concertée pour attaquer le gouvernement cubain et le rendre responsable des privations auxquelles le peuple cubain doit faire face.

« Fake news »

Les messages envoyés dans le monde abondent de fausses nouvelles. Un message qui a été retweeté des centaines de fois montre une foule de dix mille personnes défilant prétendument sur le Malecón, le principal boulevard côtier de La Havane. Les vérificateurs de photos de Reuters ont découvert qu’il s’agit en fait d’une photo – en faible résolution – d’une manifestation de masse à Alexandrie, en Égypte, en février 2011. Des fragments agrandis montrent des drapeaux égyptiens.

La photo des manifestants devant la statue de Máximo Gómez à La Havane est également une info bidon envoyée à travers le monde. Il ne s’agissait pas de contre-manifestants mais de partisans de la révolution cubaine. Des dizaines de médias et de grands journaux, tels que le New York Times et The Guardian, ont diffusé cette fausse information. Inverser la réalité est une astuce utilisée fréquemment dans le passé, notamment au Venezuela. 

Un autre canular divulgué était la fuite de Raúl Castro dans un avion privé secret. Ce faux message a été retweeté près de deux mille fois. La photo censée prouver la fuite de Raúl Castro date de quatre ans, notamment lorsqu’il s’est rendu à un sommet à l’étranger.

Ce ne sont là que quelques exemples. Des dizaines d’autres mensonges ont circulé sur le réseau social ces derniers jours, notamment sur les brutalités policières.

La source du mécontentement

À cause du COVID-19, le tourisme, la principale source de revenus du pays, a pratiquement été mis à l’arrêt. Les prix des denrées alimentaires ont augmenté dans le monde entier. Pour Cuba, c’est d’autant plus difficile que l’île doit importer 70 % de ses denrées alimentaires.  La dernière récolte de sucre a également été décevante. En outre, Trump avait encore renforcé le blocus économique par 243 nouvelles sanctions. Cuba figure à nouveau sur la liste des États soutenant le terrorisme, ce qui complique très fort les transactions en dollars.  Biden n’a encore rien changé à ces mesures.

En conséquence, le pays est confronté à une grave pénurie de devises étrangères, entraînant à son tour une pénurie de produits de base, de denrées alimentaires et de médicaments. Grâce au système égalitaire, cela ne mène pas à la famine, mais les Cubains doivent parfois faire la queue pendant des heures pour se procurer de la nourriture ou d’autres biens. Il y a également des pénuries de carburant et de pièces de rechange qui entraînent quelquefois des coupures d’électricité pendant des heures. Cela paralyse le transport et cela signifie aussi qu’il faut se passer de climatisation ou de réfrigérateur. Dans un climat tropical, c’est tout sauf agréable.

En raison du renforcement du blocus, la Western Union a dû fermer ses bureaux à Cuba en novembre de l’année dernière. Beaucoup de Cubains dépendent fortement de « remesas » pour leur pouvoir d’achat : l’envoi d’argent par des proches depuis l’étranger. La quasi disparition de ces « remesas » a appauvri d’un seul coup de nombreux Cubains.

À toute cette misère s’est encore ajoutée une vague de COVID éprouvante. La campagne de vaccination bat son plein, mais la population n’a pas encore été suffisamment vaccinée pour qu’on puisse maîtriser les nouveaux variants infectieux. Les nombreuses nouvelles infections ont mis le système de soins de santé à rude épreuve.

Sponsors étrangers

Pour les insulaires, la situation est en tout cas extrêmement difficile. Le mécontentement est grand. Selon les médias dominants, les Cubains sont spontanément descendus dans la rue. Ce faisant, ils ignorent les campagnes numériques dont nous avons parlé plus haut, mais il y a plus que cela. 

Un journaliste péruvien de Prensa Alternativa – El Jota a étudié en détail les images des manifestations. Dans douze villes, entre cent et cinq cents manifestants sont descendus dans la rue. Il est frappant de constater que dans toutes ces villes, les mêmes slogans ont été entendus : contre le président et pour plus de liberté. Il ne s’agissait donc pas de plaintes concrètes concernant la pénurie de médicaments dans l’hôpital voisin, ou les problèmes de transport dans leur ville ou les longues files d’attente dans les magasins.

Plus frappant encore, des bannières identiques avec le logo « Cuba’Decide » sont apparues dans les manifestations. Cuba Decide est une campagne de la Fundación para la Democracia Panamericana. Il s’agit d’une ONG de Miami disposant d’importantes ressources, qui vise un changement de régime à Cuba.

Nul doute qu’il y a eu des personnes qui ont spontanément rejoint les manifestations, mais tout indique que les manifestations étaient planifiées, organisées et préparées. De plus, cela a été fait depuis l’étranger dans le but de créer des troubles et un changement de régime. Aucun pays qui se respecte ne tolérerait une telle chose. Dans le pays, l’activité politique dirigée depuis l’étranger est sévèrement punie.[2]

En 2010, les États-Unis ont déjà tenté d’installer un système Twitter à Cuba. Selon le New York Times, l’objectif de ZunZuneo (nom que portait ce système), était de « fournir aux Cubains une plateforme pour partager des messages avec un public de masse, et finalement organiser des “smart mobs“ ». Un outil parfait donc pour organiser des incidents.

Ces dernières années, le gouvernement étasunien a augmenté son soutien financier aux opposants à Cuba et aux opposants cubains à Miami. Cela représente 20 millions de dollars par an. Une partie de cet argent provient directement de la National Endowment for Democracy et de l’USAID, deux organisations liées à la CIA. Leur mandat consiste à transformer tout mécontentement à l’intérieur de Cuba en un défi politique pour la révolution cubaine.

Framing par les médias

La couverture des événements qui se sont passés à Cuba par les grands médias est un exemple classique de cadrage médiatique. Nous en dévoilons certains aspects.

Voyons tout d’abord le vocabulaire utilisé. On ne parle pas de gouvernement ou d’administration, mais de « régime ». Cela suggère un système politique répréhensible, qu’il vaudrait mieux changer (« changement de régime »). Ce terme ne sera jamais utilisé pour les nations amies, même si elles présentent beaucoup de problèmes avec la démocratie ou les droits humains. Plus de 400 meurtres politiques ont été commis en Colombie ces dernières années, et pourtant on continue de parler de « gouvernement » colombien. En Inde, des camps massifs ont été construits pour déporter deux millions d’habitants, principalement des musulmans. Pourtant, jamais le terme de régime indien ne sera utilisé.

S’agissant de Cuba, on parle souvent et à la légère de « dictature » sans aucune nuance, alors que le pays dispose d’un système de consultation très étendu. Aucune décision fondamentale n’est prise sans une consultation approfondie de la population. Cela ne se fait pas dans une dictature.  En vérité, dans nos systèmes politiques, on n’a ni l’habitude ni la volonté de consulter le peuple sur les décisions importantes. L’actuel gouvernement cubain, tout comme les précédents, a toujours pu compter sur un fort soutien populaire, sinon la révolution n’aurait jamais pu survivre dans des conditions extrêmement hostiles et difficiles. 

Le framing signifie aussi que certains faits sont soit surexposés soit sous-exposés.  Par exemple, le fait que les manifestations anti-gouvernementales étaient nettement moins nombreuses que les manifestations pro-gouvernementales. Ci-dessous vous trouverez deux photos de manifestations de soutien au gouvernement, respectivement à Camagüey et à La Havane. Les images de ces manifestations ont été soigneusement tenues à l’écart par les médias grand public. En fait, comme nous l’avons vu plus haut, elles ont même été utilisées pour démontrer le contraire.

En outre, le contexte économique et le facteur du blocus étasunien (« embargo » selon les médias grand public[3]) sont totalement sous-estimés. En trente ans, Cuba a perdu deux fois ses principaux partenaires commerciaux et ses investisseurs étrangers.[4] Pour n’importe quel pays, c’est un désastre économique. En outre, le pays est soumis au blocus économique le plus long de l’histoire de l’humanité et est privé de l’utilisation des dollars. Le blocus coûte au pays environ 5 % de son PIB par an. Imaginez qu’un pays comme la Belgique ne puisse pas commercer avec l’UE et utiliser l’euro dans ses transactions. Pourtant, « l’embargo » n’est pas un facteur important pour les médias grand public. Selon eux, la cause des difficultés économiques réside dans l’incurie du gouvernement.

Nos médias s’empressent de donner une tribune à Joe Biden. Sans aucun commentaire, le président du pays qui maintient l’étau économique sur Cuba peut affirmer qu’il est solidaire du peuple cubain. Le président mexicain Obrador a répondu à cette déclaration en disant que si les États-Unis veulent vraiment aider Cuba, ils doivent mettre fin au blocus économique. Ce message d’Obrador n’a pas été relayé par les médias grand public.

La question clé

En Afrique du Sud, plus de 70 personnes ont été tuées lors d’émeutes ces derniers jours. En Inde, des millions d’agriculteurs sont descendus dans la rue pendant des semaines. En Colombie, au moins 44 personnes ont été tuées lors de manifestations au cours des trois derniers mois, et 500 autres personnes ont « disparu ». Ces faits n’ont pas ou quasiment pas été mentionnés dans les médias.  À Cuba, il y a eu quelques milliers de manifestants au cours d’une seule journée et cela a fait la une de la presse du monde entier. 

Dans le cas d’événements graves tels que des catastrophes naturelles majeures, des troubles sociaux de masse, des guerres civiles, des coups d’État, etc., il va de soi qu’ils deviennent des nouvelles mondiales de premier plan. Si ces événements n’entrent pas dans une telle catégorie, la première question à se poser est la suivante : pourquoi la presse mondiale s’intéresse-t-elle à cet événement, pourquoi le souligne-t-elle alors qu’ailleurs des événements similaires ne sont même pas mentionnés ?

En d’autres termes, qu’est-ce qui constitue l’actualité ? Et c’est bien de cela qu’il s’agit, car la nouvelle est construite. Ou plutôt, une sélection est réalisée à partir de l’approvisionnement quotidien en nouveaux faits et événements dans le monde entier. Cette sélection est ensuite présentée dans un framing. Cette sélection et ce framing se font à partir d’un certain cadre idéologique, en faveur d’intérêts non exprimés mais spécifiques.

Cuba ne doit certainement pas être passée sous silence dans les médias. Il y a certainement des nouvelles à glaner. Par exemple, Cuba est le seul petit pays au monde à avoir développé ses propres vaccins contre le COVID-19. D’ici la fin de l’année, l’île aura produit 100 millions de doses. La majeure partie sera exportée vers des pays qui en ont besoin. Il serait également intéressant d’examiner pourquoi le pays compte 15 fois moins de décès dus au COVID que la Belgique, malgré sa situation économique désastreuse et son manque de médicaments. Ou, à l’approche des Jeux olympiques, on pourrait se demander comment il se fait que le pays a depuis longtemps réussi à obtenir un nombre proportionnellement élevé de médailles olympiques.

Apparemment, de tels articles ne s’inscrivent pas dans le cadre idéologique dans lequel opèrent nos médias. Dans ce cadre, la sélection et la présentation des sujets d’actualité concernant Cuba servent principalement à dénigrer le pays. Les derniers événements en sont une fois de plus l’exemple type.

 

Source originale: De Wereld Morgen

 

Notes:

[1] Le mot bot est dérivé de robot. Un bot ou bot social est un compte de média social qui n’est pas contrôlé par une personne, mais par un algorithme. Un tel bot partage et réutilise des messages existants, par exemple en fonction de certains sujets et hashtags.

[2] Art. 4, §1 Loi du 22 mars 1940 (Belgique): Quiconque se livre à la propagande politique ou à toute autre activité politique et reçoit ainsi des instructions d’une puissance ou d’une organisation étrangère sera puni d’un emprisonnement d’un an à cinq ans et d’une amende de 100 à 1500  francs, augmentée par les décimes additionnels.

[3] Un embargo signifie qu’un pays refuse des relations commerciales avec un autre pays. Un blocus est une tentative d’interdire ou d’entraver le commerce avec des pays tiers. C’est clairement le cas avec le boycott économique étasunien de Cuba. Néanmoins, on utilisera le mot embargo, car cela donne l’illusion que c’est moins grave.

[4] La première fois, c’était en 1959, lorsque les États-Unis étaient le principal partenaire commercial et investisseur du pays. En 1989, c’était le cas du Bloc de l’Est.

https://www.investigaction.net/fr/troubles-recents-a-cuba-un-exemple-type-de-fake-news-et-de-guerre-mediatique/

Dans CUBA

LA FEDERATION SYNDICALE MONDIALE (FSM) APPELLE A UNE CONFERENCE DE SOLIDARITE AVEC CUBA

Par Le 20/07/2021

20 Juillet 2021

La Fédération syndicale mondiale appelle à une conférence de solidarité avec Cuba
 
Athènes, 19 juil (Prensa Latina) La Fédération syndicale mondiale (FSM) et ses organisations affiliées et amies ont appelé aujourd'hui à la tenue d'une conférence internationale virtuelle en solidarité avec le peuple cubain, face à l'assaut déstabilisateur contre la nation antillaise.

Dans un message diffusé sur les réseaux sociaux, l'organisation qui rassemble 105 millions de travailleurs dans 133 pays, a également appelé à condamner "les provocations impérialistes et le blocus criminel" de plus de 60 ans contre La Havane.

L'acte de solidarité aura lieu jeudi à 17h00, heure locale, par le biais de la plateforme Zoom, à laquelle les résidents de l'île des Caraïbes n'ont pas accès en raison du siège économique, commercial et financier.

La FSM, ses membres et ses amis du monde entier ont dès le premier instant exprimé leur soutien et leur solidarité avec les travailleurs cubains, en organisant divers événements de solidarité, indique le texte publié sur Facebook.

Le secrétariat de l'organisation mondiale des travailleurs a condamné il y a quelques jours les tentatives de déstabilisation organisées et financées par les États-Unis pour générer le chaos et justifier une intervention militaire étrangère sur l'île.

Dans un message envoyé le 14 juillet à la Central de Trabajadores de Cuba (CTC), la Fédération a exprimé sa solidarité avec le peuple de l'île et a exigé le respect du droit des Cubains à décider de leur avenir, sans ingérence extérieure.

L'organisation a demandé la levée du blocus et a dénoncé le fait qu'il cause de graves problèmes pour l'économie et la vie de la nation caribéenne.

La semaine dernière, de nombreuses voix de travailleurs du monde entier ont exprimé leur soutien et leur solidarité avec Cuba dans des messages envoyés à la CCT et par des actions de mobilisation dans leurs pays.

Depuis le Pérou, la Fédération des travailleurs de la construction civile a rejeté les tentatives de déstabilisation du 11 juillet, promues par les États-Unis et les "vers cubains basés à Miami", en Floride.

La Confédération des travailleurs universitaires des Amériques, pour sa part, a exigé la fin du "blocus sanglant" imposé par Washington au commerce extérieur de Cuba, notamment dans le contexte de la pandémie.

La Fédération latino-américaine des travailleurs de la construction, du bois et des matériaux de construction a également soutenu le peuple cubain et son président Miguel Díaz Canel et a condamné le refus d'empêcher l'île d'importer de la nourriture, des médicaments, des seringues et des respirateurs pour faire face au Covid-19.

Pour leur part, la Confédération des éducateurs américains et la Fédération des syndicats de professeurs d'université d'Amérique du Sud ont jugé impératif de "lever le blocus criminel contre la République de Cuba et de mettre fin à l'ingérence menée depuis des décennies par les États-Unis".

oda/jcd
source : https://www.prensa-latina.cu/index.php?o=rn&id=463386&SEO=federacion-sindical-mundial-convoca-a-conferencia-solidaria-con-cuba

Tag(s) : #FSM#Cuba

Dans CUBA

CUBA : LA VERITE QUE L’ON PRETEND REDUIRE AU SILENCE

Par Le 20/07/2021

20 Juillet 2021

Édité par Reynaldo Henquen
2021-07-18 16:36:07

      

Par María Josefina Arce

Cuba est vivante et poursuit sa marche, en dépit des provocations et des ingérences encouragées depuis les États-Unis. On n’a jamais négligé la lutte contre le covid-19 voire au milieu des actions déstabilisatrices et les pénuries imposées par le blocus états-unien.

Et sur cette voie, la nation avance dans le processus d’immunisation avec ses propres vaccins, grâce à l’effort et au dévouement de nos scientifiques et à la volonté politique des autorités qui ont toujours accordé la priorité à la santé des citoyens.

Environ 8 millions de doses de Soberana 02 et d’Abdala ont été déjà appliquées, ce dernier, ayant une efficacité de 92,28% est le premier vaccin de l’Amérique Latine contre le Covid-19.

Dans son allocution lors de l’émission de télévision Mesa Redonda, le premier ministre cubain, Manuel Marrero, a précisé que le pays dépasse la moyenne mondiale concernant le pourcentage de personnes qui ont reçu au moins une dose d’un vaccin contre la maladie causée par le nouveau coronavirus.

Cuba présente par ailleurs le taux le plus élevé de personnes vaccinées chaque jour pour cent mille habitants.

À l’île de la Jeunesse, municipalité spéciale de la nation, on a déjà fini l’immunisation de toutes les personnes à partir de 19 ans, et à La Havane, plusieurs municipalités ont déjà conclu la vaccination et le reste est prêt à finir.

Ce processus s’est étendu à Matanzas, Camaguey, Santiago de Cuba, Ciego de Ávila et à d’autres territoires de l’archipel, selon le chronogramme prévu et la complexité de leur situation épidémiologique.

En outre, la première étude autorisée de la nation caribéenne pour les enfants âgés de 3 à 18 ans est déjà en cours, il s’agit de l’essai clinique de Soberana-Pédiatrie, dont le schéma de vaccination comprend deux doses de Soberana02 et une de Soberana Plus, tous deux, développés par l’institut Finlay de Vaccins et qui ont démontré 91,2% d’efficacité.

Un essai clinique pédiatrique a été entamé également à Camaguey avec le vaccin Abdala. Six cents enfants participeront en deux phases à cette étude nommé Ismaelillo.

Pour le prochain mois de septembre on espère bien entamer  le processus d’immunisation de la population pédiatrique, qui a enregistré au cours de dernières semaines une augmentation des contagions par le virus.

Malgré les difficultés générées par le renforcement du blocus états-unien et de la crise économique mondiale provoquée par la pandémie, Cuba envisage d’immuniser la totalité de sa population contre le Covid-19 avant la fin de cette année.

Il s’agit d’un effort considérable, qui  a nécessité le dévouement et le sacrifice de nombreuses personnes, mais qui témoigne de l’engagement en faveur de la santé de chaque citoyen, un effort que beaucoup tentent de faire passer sous silence mais que beaucoup d’autres connaissent et soutiennent.

source : https://www.radiohc.cu/fr/especiales/comentarios/264234-la-verite-que-lon-pretend-reduire-au-silence

Tag(s) : #Cuba

Dans CUBA

DECLARATION DU PARTI COMMUNISTE DE BIELORUSSIE : USA ! NE TOUCHEZ PAS A LA REPUBLIQUE DE CUBA !!

Par Le 19/07/2021

19 Juillet 2021

Déclaration du Comité central et du Conseil du Parti communiste de Biélorussie
JUL
16
2021
Déclaration du Comité central et du Conseil du Parti communiste de Biélorussie


16.07.2021 №42

Ambassade de la République de Cuba

dans la République du Belarus

 

DÉCLARATION

DU COMITÉ CENTRAL ET DU CONSEIL DU PARTI COMMUNISTE DE BÉLARUS

USA ! NE TOUCHEZ PAS À LA RÉPUBLIQUE DE CUBA !

 

Après le Venezuela, la Bolivie et l'Equateur, maintenant avec Cuba, Washington suit la mise en œuvre de ses nouveaux concepts de "changement de régime" des systèmes politiques de gauche et communistes en Amérique du Sud et en Amérique latine en général.

Les communistes observent un schéma général : aujourd'hui, les actions des États-Unis sont dirigées contre les États qui ont construit leur politique sur des normes élevées de sécurité sociale pour la population. Les États-Unis profitent du fait que la politique sociale de tout État est affectée par un certain nombre de facteurs négatifs liés à la pandémie.

L'agression américaine est également due à un certain nombre de raisons intérieures, la principale étant que les États-Unis connaissent aujourd'hui une crise prolongée, un conflit des élites qui s'est formé pendant l'administration Trump. Ce regroupement durera plusieurs années, et pendant la période de transition et d'affaiblissement interne, les Etats-Unis tenteront d'entraîner autant que possible les Etats de la région dans un enchaînement de conflits territoriaux, ethniques et militaires. Ils tentent donc de préserver leurs fonctions de "gendarme du monde", bien qu'il soit évident que les États-Unis ne disposent plus des forces et des moyens nécessaires à un contrôle militaire à grande échelle des différentes régions du monde.

Les communistes biélorusses ont écouté avec beaucoup de respect les propos du président cubain Miguel Diaz-Canel selon lesquels la soi-disant "opposition" à Cuba n'obtiendra le pouvoir qu'à travers son cadavre et que personne ne remettra la révolution de Fidel à qui que ce soit. Il y a un an, le président biélorusse Alexandre Loukachenko a affiché une position politique similaire. Il est très important de rassembler tous les partisans des idées du socialisme et du choix de la gauche socialiste. Nous assistons également à de nombreuses manifestations de masse sous le slogan général "Je suis Fidel !", organisées pour montrer leur soutien au parti communiste de Cuba.

La République du Belarus, qui est l'un des rares États au monde à avoir réussi à s'opposer à la "révolution de couleur" en Europe de l'Est, est toujours prête à venir en aide au peuple frère de Cuba. Nous sommes convaincus que la tentative de déstabilisation des États-Unis échouera !

Ne touchez pas à la révolution cubaine !

 

Premier secrétaire /Signé/ A.N. Sokol

source : http://misiones.minrex.gob.cu/es/articulo/declaracion-del-comite-central-y-el-consejo-del-partido-comunista-de-belarus

Tag(s) : #Biélorussie#Communiste#Cuba

Dans CUBA

LES ETATS-UNIS TENTENT DE BRISER L’ORDRE INSTITUTIONNEL A CUBA

Par Le 19/07/2021

18 Juillet 2021

Édité par Reynaldo Henquen
2021-07-16 11:55:14

   

  

Par : Roberto Morejón

Le ministre cubain des Relations Extérieures, Bruno Rodriguez, a apporté des preuves et des appréciations fortes sur le montage d’un laboratoire social de haute technologie en Floride , braqué sur La Havane.

En utilisant le mensonge et en manipulant les données et les comptes sur le réseau social Twitter, la société a réussi à promouvoir l’image de ce qu’ils appellent un chaos sanitaire à Cuba en raison de la hausse des cas de Covid-19.

En complément, l’idée de mettre en œuvre une intervention ou un couloir humanitaire à Cuba a été associée.

Le mouvement perfide de communication visant à tromper l’opinion publique sur la réalité dans la plus grande des Antilles, prétend faire croire que le gouvernement cubain a perdu le contrôle devant le cours de la situation sanitaire et les difficultés économiques.

Dans ce contexte, l’intervention étrangère, à l’image de celle qui s’est produite en Yougoslavie, serait prudente prétend-on.

Mais il ne s’agit pas d’actions isolées en marge de l’influence du gouvernement des États-Unis.

Comme l’a catégoriquement dénoncé le chef de la diplomatie cubaine, l’actuelle administration nord-américaine ne se contente pas de maintenir intactes toutes les mesures criminelles du blocus, renforcées à l’extrême par le président Donald Trump,  mais elle renforce aussi son discours agressif et les opérations de désinformation, ces dernières financées par des fonds fédéraux du budget.

Cuba a souligné que l’appel à des protestations devant le siège de l’ONU par des individus payés et la création d’un logo sur les réseaux sociaux pour induire l’idée d’anarchie à Cuba et d’une intervention humanitaire, a été réalisée par une société américaine basée en Floride.

Rodriguez Parrilla a indiqué que l’entité a reçu le certificat de validité du département d’État de la péninsule du sud.

En conséquence, les essais de guerre non conventionnels contre Cuba se sont multipliés depuis le 15 juin.

Les sites du gouvernement antillais mettent à nu un comportement très grave des Etats-Unis, en période d’angoisse sanitaire mondiale, ce qui se distingue par son opportunisme et son hypocrisie.

Ces manœuvres et les salariés qui peuvent les suivre à l’intérieure de Cuba, auront des réponses des forces des Cubains et des Cubaines qui dans leur grande majorité partagent les idées du projet social actuel.

source : https://www.radiohc.cu/fr/especiales/comentarios/264061-les-etats-unis-tentent-de-briser-lordre-institutionnel-a-cuba

Tag(s) : #Cuba

Dans CUBA

L'OPS ENVERRA A CUBA UN DON DE FOURNITURES SANITAIRES

Par Le 19/07/2021

19 Juillet 2021

Édité par Reynaldo Henquen
2021-07-19 09:53:18

      

La Havane, 19 juillet (RHC) Cuba recevra prochainement un don de 12 tonnes de fournitures sanitaires envoyé par l’Organisation panaméricaine de la santé (OPS) pour soutenir la réponse à la pandémie de Covid-19.

Sur les réseaux sociaux, le bureau de l’OPS/OMS à Cuba a indiqué que la cargaison comprend des médicaments, des tests de laboratoire et des produits de protection du visage, ainsi que d’autres moyens de protection.

La plus grande île des Antilles est confrontée à une situation épidémiologique défavorable associée au Covid-19, avec des chiffres de contagion dépassant les 6000 pendant 10 jours consécutifs, en raison d’une forte transmission autochtone du virus SRAS-Cov-2.

La province occidentale de Matanzas constitue l’épicentre de la maladie avec des rapports quotidiens qui couvrent les deux mille cas.

Parallèlement, on met en œuvre une stratégie de vaccination par injection. L’un des vaccins, ‘Abdala', a déjà reçu la permission des autorités réglementaires pour son utilisation d’urgence et pouvoir étendre le processus au reste du pays.

Les données officielles révèlent qu’à ce jour 8,146 milliards 748 doses de ces produits anti-Covid-19 ont été administrées, et 2,91 millions 439 personnes ont reçu les trois injections du programme de vaccination conçu dans la nation caribéenne. (Source : PL)

source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/nacionales/264296-lops-enverra-a-cuba-un-don-de-fournitures-sanitaires

Tag(s) : #Cuba

Dans CUBA

FIDEL CASTRO : POURQUOI NOUS N’AVONS PAS BESOIN DE PLUS D’UN PARTI

Par Le 19/07/2021

18 Juillet 2021

Fidel Castro - Pourquoi nous n'avons pas besoin de plus d'un parti


Extraits du discours prononcé par le Comandante en Jefe Fidel Castro, le 26 juillet 1988 : 
Il y a une idée très essentielle, c'est de ne jamais oublier où nous sommes situés, qui n'est pas dans la Mer Noire, mais dans les Caraïbes, pas à 90 miles d'Odessa, mais à 90 miles de Miami, avec une frontière sur notre propre terre, dans une partie occupée de notre territoire, avec l'impérialisme. Notre peuple est aux commandes dans notre pays ; et notre Parti est responsable de sa politique, de sa ligne, de sa défense.


Notre Parti sait que des erreurs sont commises qui l'affaiblissent idéologiquement... Il n'y aura rien qui puisse affaiblir l'autorité du Parti ! Sans le Parti, aucune révolution n'est possible, sans le Parti, aucune construction du socialisme n'est possible !

Et nous devons dire ici, une fois pour toutes, que nous n'avons pas besoin de plus d'un parti, de la même manière que Martí n'a pas eu besoin de plus d'un parti pour mener la lutte pour l'indépendance de Cuba, de la même manière que Lénine n'a pas eu besoin de plus d'un parti pour faire la Révolution d'Octobre. Je dis cela pour que ceux qui croient qu'ici nous allons commencer à autoriser des partis dans les poches de quelqu'un d'autre. Pour organiser qui ? Les contre-révolutionnaires, les pro-Yankees, la bourgeoisie ? Non, ici il n'y a qu'un seul parti, qui est le parti de notre prolétariat, de nos paysans, de nos étudiants, de nos ouvriers, de notre peuple, solidement et indestructiblement unis...

Nous n'avons pas besoin des formules politiques capitalistes, c'est de la pure camelote, elles sont inutiles, avec leur penchant pour la politique politicienne incessante. Je parlais de la façon dont, ici, on exigeait des votes en échange de soins médicaux ; aucun de ces phénomènes n'existe maintenant. Nous avons créé notre propre forme d'organisation politique adaptée au pays, nous ne copions pas ; le Pouvoir populaire est notre propre forme d'organisation...

Nous n'avons pas besoin de rectifier quoi que ce soit, étant donné que nous avons un système très démocratique, beaucoup plus démocratique que tous les systèmes de la bourgeoisie, des millionnaires, de la ploutocratie qui est, en réalité, celle qui gouverne, en général, dans les pays capitalistes.

Nous n'avons rien à apprendre et nous ne nous écarterons pas d'un iota de cette voie, sur laquelle le pouvoir émane du peuple. Et vous savez que notre Parti est issu du peuple, il n'est pas tombé du ciel, et que nos membres sont choisis parmi les meilleurs de la jeunesse et parmi les meilleurs travailleurs....

Et vous savez très bien ce que signifie être membre du Parti : c'est être le premier en tout quand il y a une tâche difficile, une mission internationaliste, un sacrifice, un risque ; prendre le premier quart, la première possibilité est pour le membre du Parti, le nôtre n'est pas un parti de privilégiés, mais un parti né du cœur du peuple, dont les membres doivent servir d'exemples, et quand ils ne le font pas, le Parti se charge de les éliminer de ses rangs.

fr.granma.cu


source : http://www.idcommunism.com/2021/07/fidel-castro-why-we-dont-need-more-than.html

Tag(s) : #Cuba#Castro

Dans CUBA

LA JEUNESSE CUBAINE REAFFIRME SON SOUTIEN A LA REVOLUTION

Par Le 18/07/2021

18 Juillet 2021

Édité par Reynaldo Henquen
2021-07-17 09:29:24

      

La Havane, 17 juillet (RHC) Les jeunes de Cuba ont réaffirmé ce samedi leur soutien à la Révolution en condamnant  la guerre non conventionnelle et la campagne médiatique qui accompagne les tentatives de déstabilisation orchestrées de l’extérieur contre le pays caribéen.

Lors d’un meeting politique et culturel avec la participation de plus de 100000 personnes, dirigé par le général d’armée Raúl Castro et le président Miguel Diaz-Canel, la deuxième secrétaire de l’Union des jeunes communistes, Aylín Alvarez a qualifié de sinistre le plan qui veut mettre fin au projet de nation.

Sur l’esplanade de La Piragua, sur le Malecón, la promenade du bord de mer de La Havane,  Álvarez a condamné les haines et les intérêts mesquins qui prétendent transformer les rues en lieux de violence, de destruction et de mort, et arracher aux citoyens la paix et la solidarité.

La dirigeante a assuré que face à l’agressivité et aux tentatives d’ingérence, aux mensonges et aux deux poids, deux mesures, les Cubains défendront leur souveraineté.

'Nous ne sommes ni naïfs, ni idiots ; il n’est pas possible de concevoir que l’on veuille un bien pour Cuba tout en prétendant l’étouffer', a-t-elle souligné.

Elle a rejeté le blocus économique, commercial et financier imposé par les États-Unis depuis près de soixante ans, considéré comme le principal obstacle au développement du territoire insulaire.

Elle a déclaré que des progrès ne pourront être réalisés que si l’on travaille en paix pour l’harmonie et l’unité, et a souligné l’importance de maintenir le dialogue et le respect.

'Les principes ne seront jamais négociés' et 'dans ces efforts pour sauver la Patrie, vous pouvez compter sur les jeunes', a-t-elle affirmé. (Source/PL)

source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/nacionales/264149-la-jeunesse-cubaine-reaffirme-son-soutien-a-la-revolution

Tag(s) : #Cuba

Dans CUBA

LE PARTI DU TRAVAIL DE COREE REAFFIRME SON SOUTIEN INCONDITIONNEL A LA REVOLUTION CUBAINE

Par Le 18/07/2021

17 Juillet 2021

Le Parti du travail de Corée réaffirme son soutien inconditionnel à la Révolution cubaine
17 juillet 2021
Bertha Mojena Milian
PCC
Lors d'une réunion qui s'est tenue ce vendredi au siège du Comité central du Parti communiste de Cuba, l'ambassadeur de Corée à Cuba a remis une lettre du Comité central du P.T. dans laquelle il condamne et rejette fermement la manifestation contre-révolutionnaire organisée par des éléments internes hostiles de Cuba, instigués par des forces extérieures.
Le Parti des travailleurs de Corée ( PTC ) a réitéré son soutien inconditionnel et sa solidarité avec la juste lutte du Parti, du gouvernement et du peuple cubain pour défendre pleinement la révolution cubaine.
Le Parti des travailleurs de Corée ( PTC ) a réitéré son soutien inconditionnel et sa solidarité avec la juste lutte du Parti, du gouvernement et du peuple cubain pour défendre pleinement la Révolution cubaine, initiée victorieusement sous la direction de Fidel et Raul Castro.

Lors d'une réunion tenue ce vendredi au siège du Comité central du Parti communiste de Cuba, l'ambassadeur de Corée à Cuba, Ma Chol Su, a remis une lettre du Comité central du PT dans laquelle il condamne et rejette fermement la manifestation contre-révolutionnaire organisée par des éléments hostiles à l'intérieur de Cuba, sous l'impulsion de forces extérieures.

"Les ennemis de la Révolution se trompent sur la conviction, la volonté et l'esprit de combat sans compromis de son Parti et de son peuple qui ont réalisé la cause socialiste dans le sang et en avançant régulièrement depuis 60 ans en surmontant les sanctions et le blocus des ennemis et toutes sortes de difficultés", précise la missive.

Il exprime également la certitude que le PCC, sous la direction du camarade Premier secrétaire Miguel Mario Díaz-Canel Bermúdez, "rétablira sans faute l'ordre social, en défendant fermement les conquêtes révolutionnaires et les causes socialistes".

Du côté cubain, le chef adjoint du département des relations internationales, Juan Carlos Marsán, a demandé au diplomate coréen de remercier son parti et son gouvernement pour leur soutien aux Grandes Antilles et a réaffirmé sa conviction absolue que le peuple cubain gagnera.

source : https://www.pcc.cu/noticias/ratifica-partido-del-trabajo-de-corea-apoyo-incondicional-la-revolucion-cubana

Tag(s) : #PTC#Cuba#PCC#RPDC

Dans CUBA

NE TOUCHER PAS A CUBA ! LE CONSEIL DE LA PAIX DES ETATS-UNIS EST SOLIDAIRE DE LA REVOLUTION CUBAINE !

Par Le 18/07/2021

17 Juillet 2021

NE TOUCHEZ PAS À CUBA ! Le Conseil de la Paix des Etats-Unis est solidaire de la révolution cubaine !
Vendredi, 16 Juillet, 2021

Déclarations
Les récentes protestations à Cuba concernant la détérioration des conditions de vie ont une base matérielle qui ne peut être ignorée. Peu importe l'héroïsme d'un peuple, le socialisme doit pourvoir à ses besoins matériels. Le blocus américain de Cuba est précisément conçu pour contrecarrer cela et pour discréditer le socialisme à Cuba et partout ailleurs où des personnes opprimées tentent d'améliorer leur sort.

Le président cubain Díaz-Canel a averti en 2019 :

"Les États-Unis ont commencé à intensifier une série de mesures restrictives, un renforcement du blocus, de la persécution financière contre le secteur de l'énergie dans le but d'étouffer notre économie et en s'attendant à ce que cela provoque l'épidémie sociale massive souhaitée, qui sème les possibilités pour toute la campagne idéologique qu'ils ont faite, pour pouvoir appeler à une intervention humanitaire qui se termine par une intervention et une ingérence militaires, et qui affecte les droits, la souveraineté et l'indépendance de tous les peuples."

Quels que soient les prétendus problèmes de Cuba, on l'attaque précisément parce que cette petite nation insulaire promet une alternative humaine à l'ordre néolibéral en décomposition du capitalisme actuel et à sa crise de légitimité en suspens. Si un coup de projecteur critique est nécessaire, ce n'est pas sur la façon dont les Cubains, avec si peu, auraient dû faire mieux, mais sur la façon dont les impérialistes, avec tant, doivent être vaincus. C'est notamment le cas de ceux d'entre nous qui sont assez privilégiés pour prendre pour acquis l'eau potable sortant d'un robinet et l'accès à l'électricité 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, ce qui n'est pas la condition d'une grande partie de l'humanité.

D'Eisenhower à aujourd'hui, la politique américaine à l'égard de Cuba a été une continuation ininterrompue de sanctions économiques, de soutien actif aux activités de changement de régime et d'occupation de Guantánamo. Il convient de dissiper toutes les illusions selon lesquelles un changement de l'occupant du Bureau ovale entraînerait un impérialisme américain plus humain. Les tactiques spécifiques peuvent varier d'un président à l'autre, mais l'objectif d'étrangler le socialisme a toujours été le principe directeur.

La cruauté froide et calculatrice du capitalisme américain a été exposée lorsqu'il a saisi la crise du COVID comme une occasion de punir davantage le peuple cubain avec des sanctions illégales accrues imposées par l'administration Trump et poursuivies par son successeur.

Malgré des feintes à gauche pendant la campagne, Biden, au lieu de mettre fin à la politique d'expulsion de Trump, l'a intensifiée. Au lieu d'ouvrir le dialogue avec le gouvernement démocratiquement élu du Venezuela, Biden a embrassé le président fantoche Guaidó au nom de la "souveraineté." Et au lieu d'accepter la prérogative du peuple nicaraguayen de choisir ses propres dirigeants, Biden a imposé de nouvelles sanctions illégales visant à saper leurs prochaines élections au nom de la "démocratie". La "Troïka de la tyrannie" de Trump - qui vise Cuba (avec 243 nouvelles sanctions), le Nicaragua et le Venezuela - est aussi celle de Biden... et notre défi.

Depuis son triomphe il y a six décennies, la Révolution cubaine a nécessairement résisté aux assauts des États-Unis et de leurs alliés. Le fait que Cuba ait réussi non seulement à persister mais à être un modèle international pour les réalisations du socialisme ne signifie pas qu'il en sera toujours ainsi. Les Cubains peuvent résister, mais c'est nous, qui - pour reprendre les mots de Che Guevara - vivons dans "le ventre de la bête", qui devons défendre la révolution en mettant fin au siège qu'elle subit. L'heure n'est pas à la complaisance. L'intensification de l'ingérence des États-Unis à Cuba est un signal d'alarme pour de plus grands efforts de solidarité.

Nous appelons tous les partisans de la paix, de la souveraineté des peuples et de la justice sociale aux Etats-Unis et dans le monde à se donner la main pour mettre fin aux sanctions criminelles et anti-humaines des Etats-Unis et à leurs interventions illégales dans les affaires de Cuba et d'autres nations souveraines.

Le U.S. Peace Council est solidaire de la Révolution cubaine !

- Bas les pattes de Cuba !

- Mettez fin à toutes les sanctions criminelles contre Cuba et d'autres nations souveraines !

Conseil de la paix des États-Unis
14 juillet 2021

Conseil de la paix des États-Unis

source : http://www.wpc-in.org/statements/hands-cuba-us-peace-council-stands-solidarity-cuban-revolution-0

Tag(s) : #Cuba#USA

Dans CUBA

NON AUX PROVOCATIONS DES IMPÉRIALISTES ! SOLIDARITÉ AVEC LE PEUPLE DE CUBA !

Par Le 18/07/2021

18 Juillet 2021

 

NON AUX PROVOCATIONS DES IMPÉRIALISTES ! SOLIDARITÉ AVEC LE PEUPLE DE CUBA !
Samedi 17 juillet 2021

Déclarations
Le Comité grec pour la détente internationale et la paix (EEDYE) dénonce les actions organisées par les impérialistes ces derniers jours afin de provoquer une déstabilisation politique à Cuba. Les États-Unis, ainsi que la mafia et d'autres forces contre-révolutionnaires à l'intérieur de Cuba, profitent des pénuries dues au blocus de 60 ans sur les produits importés, les produits de première nécessité et les coupures de courant constantes en organisant des protestations et en appelant au renversement du gouvernement.

Les États-Unis et l'UE, main dans la main, osent se présenter comme de prétendus protecteurs des droits démocratiques, alors qu'ils intensifient la répression, la surveillance des citoyens, la limitation et la restriction des libertés populaires les plus élémentaires, l'introduction de lois dites antiterroristes et la recherche constante de prétextes anciens et nouveaux pour se retourner contre les peuples et leur lutte. Il est provocateur pour les États-Unis, l'UE, mais aussi pour leurs partisans en Grèce, de parler de paix, de démocratie, de liberté, alors qu'ils établissent des bases et des infrastructures US-NATO d'un bout à l'autre, alors qu'ils sont responsables d'une série d'interventions - effusion de sang de peuples entiers afin d'assurer les profits de leurs groupes d'affaires.

L'administration Biden poursuit sa politique criminelle et inhumaine de blocage de Cuba, tuant quotidiennement le peuple cubain. Elle maintient les 243 mesures supplémentaires de l'administration Trump, qui conduisent à une nouvelle asphyxie du peuple cubain. Jo Biden déclare même qu'il n'a pas l'intention de changer sa politique envers Cuba. Les illusions pour un gouvernement Biden plus populaire et amical, qui avaient été cultivées dans notre pays par des forces politiques telles que SYRIZA et MERA25, s'effondrent une fois de plus, car l'"espoir" dont ils parlaient s'est avéré être un danger réel non seulement pour le peuple cubain, mais pour les peuples du monde. Ces forces politiques portent des responsabilités criminelles parce qu'elles lavent l'impérialisme américain à chaque occasion.

Le peuple héroïque de Cuba, depuis soixante ans, malgré l'étranglement économique dû au blocus, malgré les carences en matière de besoins fondamentaux, ne renonce pas ! La supériorité du socialisme est mise en évidence par Cuba, qui malgré les difficultés, bien que Cuba soit littéralement situé dans la "gueule du loup", a réussi à obtenir des acquis que même les pays capitalistes développés ne sont pas en mesure de fournir à leurs peuples. Le peuple cubain a empêché par sa lutte d'innombrables provocations impérialistes comme celle d'aujourd'hui, tout en donnant au monde de glorieuses leçons de solidarité et de dignité internationales. À l'heure où les impérialistes font couler le sang dans les pays, les médecins cubains organisent des missions dans le monde entier pour aider les personnes souffrant de maladies et de catastrophes naturelles. Même pendant la pandémie, Cuba a aidé avec des missions médicales dans les pays du monde entier, alors que dans le même temps, malgré les conditions extrêmement difficiles, Cuba développe ses propres vaccins, avec l'engagement d'aider les peuples pauvres et opprimés du monde.

EEDYE exprime sa pleine solidarité avec le peuple héroïque de Cuba et sa révolution. Nous exprimons notre soutien au Mouvement cubain pour la paix (MOVPAZ). Nous exigeons la levée du blocus et de toutes les sanctions contre Cuba.
Non aux provocations impérialistes ! Cuba n'est pas seule ! Cuba vaincra !

Athènes, 13 juillet 2021 Le bureau de presse d'EEDYE

source : http://www.wpc-in.org/statements/no-provocations-imperialists-solidarity-people-cuba

Tag(s) : #EEDYE#Cuba

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans CUBA

RAUL CASTRO ET DIAZ-CANEL PRESIDENT UN MEETING DE REJET DE L’INGERENCE A CUBA

Par Le 18/07/2021

18 Juillet 2021

Édité par Reynaldo Henquen
2021-07-17 09:08:11

      

La Havane, 17 juillet (RHC) Le général d’armée Raúl Castro et le président cubain Miguel Diaz-Canel dirigent ont présidé ce samedi une manifestation dans cette capitale pour exiger la fin des tentatives de déstabilisation de l’extérieur contre la nation caribéenne.

Depuis le Malecón, la promenade du bord de mer de La Havane, dans le quartier de la capitale du Vedado, plus de 100 000 personnes ont demandé la levée du blocus économique, commercial et financier imposé par les États-Unis depuis près de six décennies, considéré comme le principal obstacle au développement de l’archipel et aggravé par la pandémie de la Covid-19.

La rencontre publique, convoquée exceptionnellement dans les circonstances épidémiologiques actuelles à cause du Covid-19, tient compte de la demande de larges secteurs de la société cubaine qui souhaitent exprimer de manière présentielle leur condamnation des troubles survenus le 11 juillet dernier en divers points de la géographie nationale.

Cette semaine, le ministre des Affaires étrangères de Cuba, Bruno Rodriguez, a accusé le gouvernement des États-Unis d’utiliser des outils de haute technologie et des mensonges pour générer le désordre, l’instabilité et les protestations à Cuba.

Ces actions ont causé des dommages humains et matériels et ont cherché à troubler la paix et la tranquillité des citoyens. (Source/PL)

source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/nacionales/264146-raul-castro-et-diaz-canel-president-un-meeting-de-rejet-de-lingerence-a-cuba

Tag(s) : #Cuba

Dans CUBA

DES EGLISES CUBAINES APPELLENT A LA PAIX ET A LA TRANQUILLITE ET CONDAMNENT LA POLITIQUE AMERICAINE ENVERS CUBA

Par Le 17/07/2021

17 Juillet 2021

Édité par Reynaldo Henquen
2021-07-16 12:24:53

      

La Havane, le 16 juillet (RHC) Des institutions religieuses cubaines se sont prononcées en faveur de la paix et de la tranquillité dans le pays, ainsi que de la cessation de la violence et de l’élimination de l’une des principales causes des troubles récents : l’impact du durcissement du blocus des États-Unis sur la nation antillaise.

La Ligue évangélique de Cuba, avec sa Pastorale et le groupe de congrégations qui la composent, dans un communiqué, a exprimé son rejet de toute incitation à la violence, ainsi que de toutes ses manifestations, tout acte de vandalisme et tout appel à la confrontation qui engendre la violence.

Cette entité religieuse a déclaré que chaque Cubain a le droit d’exprimer son opinion pacifiquement sans troubler l’ordre public et sur la base du respect, que chaque citoyen doit être entendu, ainsi que de contribuer au bien de la société en faisant usage de sa participation citoyenne.

La Plate-forme interreligieuse cubaine a déclaré que "nous avons le devoir spirituel d’être unis, toujours ensemble en fonction du Dieu qui unit et qui bénit et aime cette terre qui est déjà libre et toujours au-delà."

Le Centre Oscar Arnulfo Romero a lancé "un appel à l’unité de la nation dans le respect, l’amour, la souveraineté et la paix, tout en demandant aux peuples du monde de ne pas se laisser emporter par des informations malveillantes ou fausses qui ne servent qu’à désinformer sur la réalité cubaine."

Signé par Gabriel Coderch Diaz, directeur de l’institution, le communiqué exprime la condamnation du Centre "tout d’abord du blocus inhumain et contraire à l’éthique imposé par les Etats-Unis à Cuba, en même temps que toutes sortes de manifestations contraires à l’ordre public, à la paix et à la sécurité nationale, d’autant plus en cette période de pandémie et de carences qui y sont associées, qui ne servent qu’à retarder la reprise et à augmenter les cas de Covid 19, tout en faisant obstacle aux efforts considérables de l’État cubain pour sortir de cette situation".

Il rejette également toute forme d'"intervention humanitaire" à Cuba qui, selon lui, "l’expérience a montré que ces interventions ne résolvent pas les problèmes des pays et ne servent qu’à accroître les inégalités et la violence."

Le document fait état de la vision de ce Centre sur la façon dont "depuis plus de 60 ans, les Etats-Unis ont imposé à Cuba leur politique hégémonique et géopolitique, cherchant à porter atteinte à la souveraineté et à l’indépendance de cette nation, ainsi qu’à établir son régime économique, politique et social par le blocus génocidaire imposé à notre pays."

Cela "a entraîné des dommages considérables dans tous les aspects de la vie, rendant plus coûteux et plus difficile l’accès aux ressources et aux matières premières de première nécessité, indispensables à l’Etat cubain et au fonctionnement normal des structures économiques et sociales, ce qui s’est accentué depuis l’administration Trump et sa politique d’usure et de coup doux", a souligné le texte.

L’hebdomadaire évangélique théologique, basé à Matanzas, a publié un communiqué indiquant que "Ces derniers jours, en particulier le dimanche 11 juillet dernier, il y a eu des émeutes, des protestations et des actes de vandalisme, principalement causés par de nombreuses insatisfactions accumulées, toutes ces années, qui se sont aggravées ces derniers mois, mais aussi parce qu’elles ont été encouragées et promues de l’extérieur du pays (de manière très opportuniste) et aussi de l’intérieur de la nation, à travers les réseaux sociaux.

"En tant qu’Eglises, nous intercédons pour notre peuple en consolant, en prenant soin, en produisant et en partageant un sens, en offrant un message de foi (force et espérance), de dialogue, de réconciliation et de paix dans la justice. En outre, en offrant ‘solidarité et témoignage', en réalisant des œuvres de diaconie ou de service", précise la note.

Le texte a indiqué que la politique agressive du blocus et son durcissement par les 243 mesures imposées par l’administration Trump, ainsi que l’impact de la pandémie, ont été des éléments décisifs dans la détérioration de la situation économique et sociale à Cuba.

Il rapporte que le siège de cet hebdomadaire est devenu depuis le 21 juin dernier un centre annexe de l’hôpital pédiatrique de Matanzas pour accueillir les enfants suspects d’avoir contracté le COVID-19, accompagnés de leurs accompagnateurs respectifs, selon une demande du ministère de la santé publique à laquelle la direction de cette institution a accédé." Il a été possible de mettre en place 120 capacités distribuées aux enfants positifs, aux enfants suspectés de la maladie et à un membre de leur famille qui les accompagne. En outre, li accueille des adultes, des suspects et des positifs, ainsi qu’une équipe de 10 personnes, médecins et infirmières pour les soins hospitaliers. Depuis le 21 juin, l’établissement a été occupé au maximum de sa capacité, laissant partir ceux qui ont été rétablis, mais aussi en transférant à l’unité de soins intensifs ceux qui l’ont requis", précise le document.

"Actuellement, 10 employés du SET travaillent dans les différents secteurs. L’équipe de cuisine prépare chaque jour des aliments pour 140 personnes, comprenant le petit déjeuner, le déjeuner, le déjeuner et deux collations. En outre, bien que le Ministère de la Santé publique fournisse toute la logistique, y compris les vivres, le SET apporte avec l’infrastructure, en couvrant ses frais", conformément au document signé par Carlos E. Ham S., directeur de l’entité.

L’Eglise épiscopale de Cuba a elle aussi lancé un appel au "bien-aimé peuple cubain", à la "Paix et à la Vie en cette heure cruciale que traverse la patrie cubaine".

Le document fait une large évaluation de la réalité du pays à l’heure actuelle et mentionne parmi ses points "qu’il faut admirer le travail des scientifiques qui avec tant de passion ont pu obtenir des candidats vaccinaux pour le soulagement du peuple, et reconnaître le personnel médical et paramédical qui travaillent jour et nuit sans relâche et presque sans ressources en essayant de sauver des vies.

Source ACN

source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/nacionales/264066-des-eglises-cubaines-appellent-a-la-paix-et-a-la-tranquillite-et-condamnent-la-politique-americaine-envers-la-nation-caribeenne

Tag(s) : #Cuba

Dans CUBA

ROGER WATERS ASSURE QUE CUBA PERDURE ET PERDURERA.

Par Le 17/07/2021

17 Juillet 2021

Roger Waters assure que Cuba perdure et perdurera.
 
Londres, 15 juil (Prensa Latina) Le musicien britannique Roger Waters, l'un des fondateurs du groupe de rock Pink Floyd, a assuré que le Cuba socialiste perdurera et perdurera malgré les nouvelles tentatives promues aujourd'hui de l'étranger pour le déstabiliser.

Si j'étais parieur, je parierais qu'il y a des problèmes économiques à Cuba, et que certaines personnes souffrent, mais s'ils rendent le pays à la mafia et au gouvernement américain, je suis sûr que la situation ne s'améliorera pas, a déclaré M. Waters au média alternatif Peoples Dispatch.

Interviewé par le journaliste et historien indien Vijay Prashad à la suite des récentes émeutes à La Havane et dans d'autres villes, le bassiste et chanteur a déclaré que l'île des Caraïbes était la "figure de proue" de la lutte contre l'impérialisme depuis le triomphe de la révolution de 1959.

Ils ont résisté et ont réussi à rester là, comme une épine dans le pied de la Doctrine Monroe, a-t-il ajouté.

Waters, 78 ans, a rappelé qu'il avait entendu parler de Cuba pour la première fois par sa mère communiste, mais a déclaré qu'avant 1959, tout ce qu'il savait était qu'il s'agissait d'un pays des Caraïbes dirigé par des gangsters et des despotes.

Il a souligné qu'après le triomphe de la Révolution dirigée par Fidel Castro, le gouvernement et le peuple de l'île ont non seulement résisté aux tentatives de renversement promues par les États-Unis, y compris des invasions comme celle de Playa Girón, mais se sont également consacrés à aider le reste du monde à petite et grande échelle.

À cet égard, il a mentionné la participation des troupes cubaines à la lutte contre l'apartheid en Afrique de l'Ouest et l'aide apportée par les médecins cubains à des dizaines de pays pendant la pandémie de Covid-19.

Il est impossible de parler d'un pays d'Amérique latine qui a tenté de construire une société égalitaire sans mentionner Cuba, a-t-il fait remarquer.

Le musicien des Pink Floyd a également assuré à M. Prashad qu'il aimerait beaucoup participer à la prochaine foire internationale du livre à La Havane pour présenter ses mémoires, qui sont sur le point de sortir de presse.

msm/nm

source : https://www.prensa-latina.cu/index.php?o=rn&id=462524&SEO=roger-waters-asegura-que-cuba-perdura-y-perdurara

Tag(s) : #Waters#Cuba

Dans CUBA

CUBA METTRA EN ŒUVRE DES ESSAIS CLINIQUES POUR DES CONVALESCENTS DU COVID-19

Par Le 17/07/2021

17 Juillet 2021

Édité par Reynaldo Henquen
2021-07-16 11:27:06

      

La Havane, 16 juillet (RHC) Le vaccin cubain Abdala, la première en Amérique Latine contre le Covid-19, et le candidat vaccin ‘Mambisa’ vont se joindre au deuxième essai clinique pour les convalescents du Covid-19 dans le pays, ont informé ce mardi les autorités régulatrices.

Environ 120 personnes qui ont eu la maladie seront inclues dans l’étude de phase I/II pour analyser les deux produits, du Centre de Génie Génétique et de Biotechnologie de la Havane (CIGB). 

Selon le registre public cubain d’études cliniques, parmi les objectifs de cette étape se trouvent la démonstration de l’immunogénicité et la fonctionnalité de l’administration par voie nasale et à travers de goutes du projet Mambisa.

En outre, les scientifiques travailleront afin d’identifier, d’après le bilan risque-cout-bénéfice, la variante Mambisa d’administration nasale qui sera utilisée dans l’étape II de l’étude.

Ils vont également évaluer l’immunogénicité et la fonctionnalité de l’administration par voie intramusculaire d’ Abdala, également   produit par le CIGB, qui a démontré une efficacité de 92,28% dans son schéma de trois doses.

L’étude en convalescents où interviendront les deux produits, sera d’intervention, ouverte, aléatoire et non contrôlée pour des volontaires entre 19 et 80 ans qui ont seu la maladie et qui ont guéri au moins depuis deux mois.

Selon le registre public, avec cet essai clinique on espère que 55% ou plus des sujets traités avec les deux candidats vaccins, augmentent quatre fois la détermination initiale des titres d’anticorps spécifiques contre le virus SARS-CoV-2, responsable du Covid-19.

source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/nacionales/264058-cuba-mettra-en-oeuvre-des-essais-cliniques-pour-des-convalescents-du-covid-19

Tag(s) : #Cuba

Dans CUBA

L’ALBA-TCP COORDONNE DES ACTIONS CONTRE LES AGRESSIONS MEDIATIQUES CONTRE CUBA

Par Le 17/07/2021

17 Juillet 2021

Édité par Reynaldo Henquen
2021-07-16 18:44:43

      

Caracas, 16 juillet (RHC) L’Alliance Bolivarienne pour les Peuples de Notre Amérique- Traité de Commerce des (ALBA-TCP) a organisé une réunion de représentants des médias publics pour élaborer des stratégies face aux attaques médiatiques contre Cuba.

Dans des déclarations diffusées par la télévision vénézuélienne, le secrétaire exécutif de ce bloc, Sacha Llorenti, a réaffirmé le soutien de l’ALBA-TCP au gouvernement et au peuple cubains face aux récentes tentatives de déstabilisation fomentées par les États-Unis.

Le président de cette entité a condamné les agressions médiatiques perpétrées à travers les médias et les réseaux sociaux, visant à créer le chaos dans la nation caribéenne afin de justifier une intervention humanitaire.

Llorenti a averti que Cuba subissait la même tactique que celle appliquée précédemment dans des pays du bloc comme le Venezuela, la Bolivie et le Nicaragua, dans le cadre de la stratégie états-unienne pour renverser des gouvernements souverains.

À cet égard, le Secrétaire exécutif de l’ALBA-TCP a condamné la cyber-attaque perpétrée depuis le 11 juillet dernier contre le site Web du Ministère des relations extérieures de Cuba, qui a donné lieu à de faux accès en grand nombre et compromis l’intégrité de ses serveurs.

'Le message est d’un soutien total et d’un travail permanent pour contrer ces attaques', a-t-il souligné en insistant sur l’objectif d’élaborer des stratégies communes à partir de l’entité intégrationniste pour contrer ces menaces.

Dans un communiqué récent, le mécanisme d’intégration a dénoncé la campagne de discrédit et les actions visant à provoquer une explosion sociale, afin de justifier une intervention extérieure dans l’île.

L’ALBA-TCP a en outre dénoncé la position de Washington consistant à renforcer le blocus économique, commercial et financier criminel et inhumain contre l’île, au milieu de la pandémie de Covid-19.

'L’Alliance rejette toute tentative de déstabilisation politique contre Cuba et exige la levée immédiate de toutes les mesures coercitives unilatérales appliquées par les États-Unis', a souligné le bloc intégrationniste.

Il a également condamné les actes de violence fomentés et exécutés par des éléments criminels, y compris les attaques contre la population et les forces de l’ordre.

L’ALBA-TCP a également réitéré sa reconnaissance pour la contribution de Cuba à la réponse à la situation pandémique et a salué la coopération médicale de l’île au profit de dizaines de pays, en tant qu’exemple de solidarité internationale.

 

Source Prensa Latina

source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/nacionales/264102-lalba-tcp-coordonne-des-actions-contre-les-agressions-mediatiques-contre-cuba

Tag(s) : #ALBA

Dans CUBA

MIGUEL DIAZ-CANEL DENONCE QUE LES ETATS-UNIS TENTENT DE DETRUIRE CUBA

Par Le 17/07/2021

17 Juillet 2021

Édité par Reynaldo Henquen
2021-07-16 14:57:37

      

La Havane, 16 juillet (RHC) Le président de Cuba, Miguel Diaz-Canel, a déclaré aujourd’hui que les États-Unis ont échoué dans leur tentative de détruire la nation caribéenne malgré les milliards de dollars qu’ils ont gaspillés à cette fin.

Si Biden avait une véritable préoccupation humanitaire pour le peuple cubain, il pourrait supprimer les 243 mesures appliquées par Donald Trump, y compris les plus de 50 cruellement imposées pendant la pandémie, comme premier pas vers la levée du blocus, a écrit le chef d’état sur Twitter.

'Un État défaillant est celui qui, pour plaire à une minorité réactionnaire et qui se livre au chantage,  est capable de multiplier les dommages à 11 millions d’êtres humains en ignorant la volonté de la majorité des Cubains, des Américains et de la communauté internationale', a-t-il ajouté.

Cuba est et restera un pays de paix, a affirmé le Président

Le dirigeant cubain a rejeté les déclarations de son homologue nord-américain, Joe Biden, qui a qualifié le gouvernement de l’île d’État défaillant à propos des troubles signalés dans le pays, suite à une campagne politique médiatique dénoncée par les autorités locales.

Aux États-Unis, a-t-il ajouté, en raison de l’inefficacité de son gouvernement, beaucoup des 600000 morts par Covid-19 n’ont pu être sauvés.

Ce pays, a-t-il souligné, possède un record honteux de guerres et de violence, de répression brutale et d’assassinats de citoyens par la police, de racisme et de violations des droits de l’homme.

'Les États-Unis n’ont pas réussi à détruire Cuba, bien qu’ils aient gaspillé des milliards de dollars pour y parvenir', a-t-il déclaré.

Lors d’une conférence de presse avec la chancelière allemande Angela Merkel, le locataire de la Maison Blanche a déclaré que les Etats-Unis ont refusé de rétablir les envois de fonds par les Cubains résidant aux États-Unis à leurs proches à Cuba et a fait part de leurs préoccupations parce qu’il a prétendu que l’exécutif cubain 'confisque ces envois ou de grandes portions'.

'Il y a un certain nombre de choses que nous envisagerions de faire pour aider le peuple cubain, mais cela nécessiterait une circonstance différente ou une garantie que le gouvernement n’en profitera pas', a-t-il souligné.

À cet égard, Diaz-Canel a affirmé que le discours absurde que Biden prétend imposer sur son pays est offensant, blessant et indigne.

'Ni tués ni disparus. La dernière dictature cubaine a été renversée en 1959. La haine ne vit pas ici. Nous sommes un territoire de paix', a-t-il affirmé.

Le dirigeant cubain a appelé à l’unité du peuple et des familles au milieu de journées difficiles.

'Pour défendre la tranquillité de nos rues, nous continuerons à déployer tous nos efforts', a-t-il souligné.

 

Source Prensa Latina

source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/nacionales/264083-miguel-diaz-canel-denonce-que-les-etats-unis-tentent-de-detruire-cuba

Tag(s) : #Cuba

Dans CUBA

CUBA DENONCE LA SUBVERSION AMERICAINE

Par Le 17/07/2021

Cuba dénonce la « subversion » américaine

Pékin exhorte Washington à lever le blocus contre La Havane

Par GT

Mondialisation.ca, 14 juillet 2021

Global Times

Région : 

Thème: 

 5   0  1  8

L’ambassade de Cuba en Chine a dénoncé mardi le projet de guerre non conventionnel des États-Unis contre Cuba, qui tentait de provoquer le « changement de régime » tant attendu, à la suite de la manifestation sans précédent de dimanche, affirmant que la réponse du peuple cubain était  » La patrie ou la mort, nous gagnerons. »

Selon une déclaration que l’ambassade a envoyée au Global Times mardi, les actions subversives du week-end ont été encouragées et manipulées dans les réseaux sociaux contrôlés depuis les États-Unis, sous l’étiquette « SOS Cuba » , et le «gouvernement de l’État de Floride a accordé des fonds au société qui a créé le label, qui est basée à Miami. »

Les opérateurs politiques du gouvernement américain et Twitter ont utilisé les labels, robots collectifs, trolls, qui sont des utilisateurs coordonnés par des moyens automatisés,

« Cuba présentera bientôt de nombreuses preuves de ces accusations au gouvernement américain et à Twitter » , a déclaré l’ambassade.

Le ministre cubain des Affaires étrangères, Bruno Rodriguez, a également blâmé les mercenaires financés par les États-Unis pour la manifestation. Il a demandé à Washington de confirmer ou d’infirmer que l’entreprise avec la campagne  » SOS Cuba  » a reçu un financement du département d’Etat américain.

Ces actions de violence sociale font partie du plan de guerre non conventionnel que les gouvernements américains ont appliqué contre Cuba pour provoquer le « changement de régime » tant attendu.

Cette fois, la situation complexe à Cuba impliquant la pandémie de COVID-19, la pénurie de fournitures sanitaires et de nourriture en raison de l’intensification du blocus économique, commercial et financier des États-Unis, a été mise à profit, a déclaré l’ambassade.

« Face à ce type de vandalisme, écrit et promu en détail dans les manuels de subversion américains, la réponse du peuple cubain continuera d’être : la patrie ou la mort, nous gagnerons ! dit l’ambassade.

La manifestation de dimanche était la plus grande manifestation antigouvernementale à Cuba, les manifestants exprimant leur mécontentement face à ce qu’ils pensaient être un manque de liberté, une augmentation des cas de COVID-19 et une économie dégradée. Des contre-marches de soutien au gouvernement ont également eu lieu dans plusieurs villes.

Cuba est dans sa pire situation économique depuis les années 1990, car la pandémie de COVID-19 a dévasté le tourisme, et le pays a souffert de l’inflation, des pannes de courant et des pénuries de nourriture, de médicaments et de produits de base.

La situation à Cuba était normale, la vie des gens se déroulait de manière ordonnée mardi, et le gouvernement cubain, sous la direction du Parti communiste, a poursuivi ses fonctions exécutives, a appris le Global Timesde l’ambassade de Cuba et des personnes vivant à Cuba.

Un Chinois qui vit à Cuba a déclaré mardi au Global Times sous couvert d’anonymat que la police patrouillait presque dans chaque pâté de maisons du quartier Playa de La Havane où vivent la plupart de ses amis, et que les gens vivent leur vie de manière ordonnée.

Il a déclaré que la manifestation avait eu lieu simultanément dans plusieurs villes dimanche, impliquant principalement des jeunes chômeurs.

« Cela prouve que la manifestation était préméditée » , a-t-il déclaré, notant que certains des manifestants tenaient des drapeaux américains et scandaient des slogans américains typiques tels que « Libertad ». Lui et beaucoup de ses collègues et amis à Cuba pensent que les États-Unis étaient derrière la manifestation.

Après la manifestation, plusieurs pays, dont la Chine, ont exprimé leur soutien au gouvernement cubain et ont appelé les États-Unis à lever le blocus contre Cuba.

Le président mexicain Andres Manuel Lopez a proposé lundi de soutenir Cuba avec des médicaments, des vaccins et de la nourriture. Il a également appelé à la levée du blocus américain et condamné l’ingérence dans l’île, a rapporté la Prensa Latina.

Mardi, le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Zhao Lijian, a déclaré que la Chine soutenait fermement les efforts de Cuba dans la lutte contre le COVID-19 et le maintien de la stabilité sociale et que les États-Unis devraient lever complètement leur blocus contre Cuba, car, tout comme Cuba l’a dit, le blocus américain était la cause première des problèmes de Cuba, y compris la pénurie de médicaments.

La Chine pense que sous la direction du parti et du gouvernement cubains, Cuba maintiendra sûrement la stabilité sociale, a déclaré Zhao lors d’une conférence de presse de routine.

Certains internautes chinois se sont également rendus dans la section des commentaires du compte Weibo de l’ambassade de Cuba en Chine pour exprimer leur soutien au peuple cubain et à son gouvernement tout en alertant Cuba de l’incitation et de l’ingérence des États-Unis dans ses affaires intérieures.

« Allez, peuple cubain, s’il vous plaît soyez unis et laissez la ‘révolution de couleur’ incitée par les États-Unis faire faillite » , a déclaré un internaute.

L’ambassadeur de Cuba en Chine, Carlos Miguel Pereira, a déclaré lors d’une conférence de presse en mai que les États-Unis utilisaient depuis longtemps le réseau social comme un outil pour subvertir Cuba et déstabiliser Cuba. L’espace des réseaux sociaux est devenu un important champ de bataille d’idées.

« Les tentatives et tactiques des États-Unis pour désintégrer et déstabiliser la société cubaine de l’intérieur n’ont pas changé », a-t-il déclaré, notant que les approches américaines impliquent de créer de l’incertitude chez les jeunes, puis de les exciter.

À Washington, plusieurs responsables et politiciens américains ont exprimé à plusieurs reprises leur soutien aux manifestants antigouvernementaux à Cuba d’une manière qui semblait tenter d’attiser les flammes. Le sénateur Marco Rubio a été très actif sur Twitter, avec des dizaines de tweets faisant chaque jour l’éloge des manifestants antigouvernementaux tout en attaquant le gouvernement cubain, le parti communiste et le socialisme. Il a appelé les médias à rapporter la manifestation et a affirmé que la manifestation avait eu lieu parce que « le socialisme est toujours un désastre ».

Certains médias occidentaux se sont apparemment déchaînés avec les manifestations, affirmant que des milliers de personnes ont défilé à Cuba, tandis que le média officiel cubain Prensa Latina a déclaré qu’il n’y avait que des centaines de manifestants.

Le Guardian dans un rapport de lundi a utilisé une photo AP qui a confondu les partisans du gouvernement avec les manifestants anti-gouvernementaux dans la légende. Plus tard, le journal a publié une correction, affirmant que « la légende originale de l’agence sur l’image des personnes sur le monument de Máximo Gómez les décrivait à tort comme des manifestants anti-gouvernementaux. Ils étaient en fait des partisans du gouvernement ».

Source original en anglais :

https://www.globaltimes.cn/page/202107/1228564.shtml

Traduction : Le blog de Michel Aymerich

La source originale de cet article est Global Times

Copyright © GTGlobal Times, 2021

https://www.mondialisation.ca/cuba-denonce-la-subversion-americaine/5658282

Dans CUBA

CUBA VAINCRA ! DECLARATION DES PARTIS COMMUNISTES ET OUVRIERS

Par Le 16/07/2021

15 Juillet 2021

Jeudi 15 juillet 2021
Cuba vaincra ! Déclaration conjointe des partis communistes et ouvriers

Dans une déclaration commune, plus de 60 partis communistes et ouvriers expriment leur solidarité à Cuba, dénonçant la provocation orchestrée par les États-Unis et les groupes contre-révolutionnaires. 
La déclaration se lit comme suit : 


Les partis communistes et ouvriers dénoncent les provocations orchestrées et les actes de sape des groupes contre-révolutionnaires à Cuba et à l'étranger, qui tentent de créer une image de déstabilisation pour justifier l'intervention impérialiste contre Cuba et son peuple, en utilisant les problèmes causés par le renforcement du blocus criminel des Etats-Unis, aggravé dans le contexte de la pandémie du COVID-19. 

Nous dénonçons la politique des Etats-Unis et de leurs alliés qui, depuis plus de 60 ans, intensifient le blocus inacceptable et criminel au mépris des résolutions de l'Assemblée générale de l'ONU, incluent Cuba dans la liste des "Etats sponsors du terrorisme" de manière arbitraire et unilatérale, et instiguent tous les groupes mercenaires aventuristes contre Cuba et son peuple. 

Nous réitérons notre entière solidarité avec le peuple, le Parti communiste et le gouvernement de Cuba, contre toutes les attaques impérialistes contre la souveraineté de Cuba et les droits de son peuple.

Bas les pattes de Cuba ! 

Levez immédiatement le blocus américain et arrêtez toute forme d'intervention impérialiste dès maintenant ! 

Les partis de SolidNetParti communiste d'Albanie
Parti communiste d'Arménie
Parti communiste d'Australie
Parti du travail d'Autriche
Parti communiste du Bangladesh
Parti communiste de Belgique
Parti communiste brésilien
Parti communiste du Brésil
Nouveau parti communiste de Grande-Bretagne
Parti communiste de Grande-Bretagne
Parti communiste du Canada
Parti communiste de Bohème et Moravie
Parti socialiste ouvrier de Croatie
Parti communiste de Cuba
Parti communiste du Danemark
Parti communiste de Finlande
Parti communiste français
Parti communiste allemand
Parti communiste de Grèce
Parti des travailleurs hongrois
Parti communiste de l'Inde (marxiste)
Parti communiste de l'Inde
Parti communiste irakien
Parti Tudeh d'Iran
Parti des travailleurs d'Irlande
Parti communiste d'Irlande
Parti communiste (Italie)
Mouvement socialiste du Kazakhstan
Parti communiste du Luxembourg
Parti communiste du Mexique
Parti socialiste populaire du Mexique
Nouveau parti communiste des Pays-Bas
Parti communiste de Norvège
Parti communiste du Pakistan
Parti du peuple palestinien
Parti communiste paraguayen
Parti communiste de Pologne
Parti communiste portugais

Parti socialiste roumain
Parti communiste ouvrier russe
Parti communiste de la Fédération de Russie
Parti communiste de l'Union soviétique
PCU-CPSU
Nouveau parti communiste de Yougoslavie
Communiste de Serbie
 Parti communiste sud-africain
Parti communiste d'Espagne
 Parti communiste des travailleurs d'Espagne
Parti Communiste des Peuples d'Espagne
 Communistes de Catalogne
Parti communiste du Sri Lanka
Parti communiste syrien - unifié
Parti communiste de Turquie
Parti communiste d'Ukraine
Union des Communistes d'Ukraine
Parti communiste des Etats-Unis
Parti communiste du Venezuela
Autres partis

Pôle de renaissance communiste en France
Front Communiste (Italie)
JVP Sri Lanka
Parti communiste suisse
La déclaration est ouverte à d'autres soutiens !

http://solidnet.org
source : https://www.idcommunism.com/2021/07/cuba-will-win-joint-statement-of-communist-and-workers-parties.html

Tag(s) : #Cuba#Communiste

Dans CUBA

DEPUIS LES ETATS-UNIS LE MOUVEMENT ANTIBLOCUS DEMANDE LE RESPECT POUR LA SOUVERAINETE DE CUBA

Par Le 16/07/2021

16 Juillet 2021

Édité par Reynaldo Henquen
2021-07-16 11:16:28

 

 

Washington, 16 juillet, (RHC) Le mouvement Mondial Anti-Blocus à Cuba, connu sous le nom de NEMO, a rejeté ce mercredi quelconque tentative de ‘coup souple’ et d’assaut à la souveraineté du pays caribéen et a condamné la position du gouvernement des États-Unis.

La situation de pénurie d’aliments et de médicaments est la conséquence directe de 62 ans de blocus cruel, signale une déclaration envoyée à Prensa Latina par Manuel Tejeda y José Oro, du Conseil de direction de l’organisation, qui comptabilise plus de 100 mille membres.

NEMO- NO Embargo Cuba Movement- (Pas d’embargo à Cuba, en français) a rappelé qu’à ce scénario se sont ajoutés les 243 sanctions supplémentaires, imposées par l’ancien président Donald Trump (2017-2021) et elles ont été maintenues par Joe Biden de manière lâche durant une féroce pandémie.

Ceux qui encouragent ce type de manifestation prétendent provoquer plus de contagions de Covid-19, plus de désespoir, et de transmettre une fausse image de chaos et de ‘manque de contrôle’ qui leur permettent de justifier une invasion militaire à Cuba sous des soi-disant fins ‘humanitaires’, précise le texte.

Les activistes anti-blocus ont condamné, en outre, la position assumée par l’administration Biden, la complicité du Département d’État et la collaboration des médias, qui publient des vidéos fabriqués qui prétendent confondre l’opinion publique internationale.

Ces provocations constituent un attentat direct contre la souveraineté du peuple cubain et son gouvernement légitime, qui a été ratifié par plus de 86% des voix en référendum, lorsqu’on a approuvé la nouvelle Constitution, il y a deux ans, précise la déclaration.

 

Source Prensa Latina

source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/nacionales/264055-depuis-les-etats-unis-le-mouvement-anti-blocus-demande-du-respect-pour-la-souverainete-de-cuba

 

Tag(s) : #Cuba

Dans CUBA

BAS LES PATTES DE CUBA : DECLARATIONS DE SOLIDARITE DE LA FSM ET DU PAME

Par Le 15/07/2021

14 Juillet 2021

Mardi 13 juillet 2021
Bas les pattes de Cuba ! Déclarations de solidarité de la FSM et du PAME


Dans une déclaration sur la récente provocation contre Cuba soutenue par l'impérialisme, la Fédération syndicale mondiale (FSM) souligne :
La Fédération syndicale mondiale, qui est la voix militante de 105 millions de travailleurs dans 133 pays sur les cinq continents, transmet sa solidarité internationaliste aux travailleurs et au peuple cubains. Nous condamnons fermement les récentes provocations orchestrées par des éléments contre-révolutionnaires à Cuba, organisées et financées depuis les Etats-Unis à des fins de déstabilisation.

Le mouvement syndical mondial de classe soutient le peuple cubain dans sa lutte contre ces actions. Nous exigeons la levée du blocus criminel qui, depuis 60 ans, crée de graves problèmes pour l'économie et la vie du peuple cubain.


Nous soutenons le droit du peuple cubain à décider lui-même, librement et démocratiquement, de son présent et de son avenir, sans l'intervention des impérialistes. Nous saluons les travailleurs de Cuba, qui pendant la pandémie ont démontré la solidarité et l'internationalisme d'un système qui ne traite pas la santé et les besoins du peuple comme des marchandises et qui s'oppose à l'exploitation de l'homme par l'homme.
 
Nous assurons l'héroïque Central de Trabajadores de Cuba (CTC) que nous sommes fermement à ses côtés pour repousser cette nouvelle provocation anti-cubaine.  Ensemble jusqu'à la victoire, toujours.

PAME : Ne touchez pas à Cuba !

Le Front militant des travailleurs (PAME) de Grèce a publié la déclaration suivante :

Le PAME condamne les efforts des impérialistes et de leurs mercenaires à Cuba qui utilisent la pandémie pour renverser les conquêtes de la Révolution cubaine.

Cuba se bat pour sa vie et pour l'avenir contre les conséquences d'un embargo meurtrier de 6 décennies qui, même en période de pandémie, empêche l'importation d'une série de fournitures médicales et de biens essentiels. L'escalade des difficultés rencontrées par le peuple cubain est une conséquence de l'escalade des mesures d'embargo par le président Trump, qui est maintenue et continue par Biden.

Et aujourd'hui viennent ceux qui ont imposé et poursuivent l'embargo meurtrier et parlent d'une "crise humanitaire" à Cuba et sont soi-disant inquiets pour la "Démocratie et les droits de l'homme" des Cubains. Les mêmes forces qui tuent des gens en Irak, en Afghanistan, en Palestine, où le meurtre raciste de Noirs par la police est un phénomène quotidien. Là où, lors de la pandémie, elles ont adopté des lois visant à criminaliser les grèves et les actions syndicales des travailleurs et à fermer les hôpitaux comme étant "inutiles", les mêmes forces prétendent se soucier des droits du peuple cubain. L'hypocrisie et les mensonges des impérialistes sont couverts du sang de leurs précédentes interventions pour la "démocratie et les droits de l'homme".

Alors qu'aux États-Unis, on creusait des fosses communes pour les victimes de la pandémie et de la privatisation de la santé, et que dans l'UE, les gouvernements utilisaient la pandémie pour réduire les salaires, les pensions et les droits des travailleurs, l'île de Fidel et du Che a pris des mesures de protection sanitaire pour son peuple. Ils ont mis au point 5 vaccins contre le coronavirus et ont envoyé une aide médicale dans plusieurs pays du monde.

Des millions de travailleurs du monde entier saluent et expriment leur gratitude au peuple cubain pour sa contribution internationale et humanitaire constante dans les domaines de la santé, de l'éducation et de la culture. En défense des conquêtes ouvrières et populaires qui, aujourd'hui encore, sont un symbole de la lutte ouvrière internationale.

Le PAME exprime sa solidarité avec les travailleurs et le peuple de Cuba contre les nouvelles tentatives impérialistes de frapper et de saper la révolution cubaine.

Cuba n'est pas seul !

¡Hasta La Vistoria, Siempre !

wftucentral.org/pamehellas.gr
source : https://www.idcommunism.com/2021/07/hands-off-cuba-solidarity-statements-from-wftu-and-pame.html

Tag(s) : #FSM#PAME#Cuba

Dans CUBA

MIGUEL DIAZ-CANEL : QUE L’UNITE, LE RESPECT ET L’AMOUR DE LA VIE NE FASSENT JAMAIS DEFAUT AUX CUBAINS

Par Le 15/07/2021

15 Juillet 2021

Diaz-Canel a appelé à « l'unité des Cubains et au respect des Cubains, en nous dépouillant de tout sentiment de haine, de toute vulgarité, de tout comportement indécent, mais en exigeant les règles de la discipline, les règles qui garantissent la tranquillité sociale dans notre société »

Auteur: Alina Perera Robbio, | internet@granma.cu

14 juillet 2021 09:07:37


Photo: Estudio Revolución
«  Quiconque veut connaître la situation de Cuba, comment on y vit, comment ce peuple écrit chaque jour des pages d'héroïsme, comment ce peuple au milieu des circonstances a fait face à la pandémie, comment un gouvernement s'engage chaque jour à travailler sur les questions qui touchent le plus la population, verra combien est différent le monde sur lequel nous parions, le monde que nous voulons construire ». C’est ainsi, invitant ceux qui veulent aller au fond de la vérité, que le Premier Secrétaire du Comité Central du Parti Communiste et président de la République, Miguel Diaz-Canel Bermudez, s'est exprimé mardi après-midi au Palais de la Révolution.
Ses paroles, qui s’inscrivent dans une dénonciation bien argumentée, ont été prononcées lors de la réunion ordinaire du Groupe temporaire de travail du gouvernement pour la lutte contre la COVID-19, qui était également présidé par le Premier ministre Manuel Marrero Cruz, ainsi que par le président de l'Assemblée nationale du Pouvoir populaire, Esteban Lazo Hernandez.
Le chef de l'État a signalé que « nous n’obtenons pas toujours tous les résultats escomptés car nous n'avons pas toujours les ressources nécessaires, parce que le blocus entrave également l’acquisition de ces ressources », mais, comme il l'a également souligné, notre boussole reste « la réalité de la prospérité que nous voulons pour notre peuple ».
Les motivations qui animent les efforts de Cuba en Révolution, cette détermination « contrecarre, détruit toute la perversité des plans de l'empire, les plans de la mafia cubano-américaine qui est déterminée à empêcher la renaissance d'un dialogue de respect, d'égal à égal, sans mesures restrictives, sans mesures coercitives entre deux pays très différents idéologiquement, mais proches géographiquement et qui pourraient entretenir une relation totalement civilisée, basée sur le respect mutuel. Tels sont, a-t-il souligné, « les arguments, les convictions que nous devons continuer à défendre, et pour lesquels nous devons continuer à montrer notre fermeté et nos vérités ».
Le président Diaz-Canel a expliqué aux personnes présentes à la réunion - y compris les autorités de toutes les provinces et de la municipalité spéciale de l’Île de la Jeunesse, par visioconférence - qu'il fallait être clair sur les programmes avec lesquels l'ennemi « a l'intention de nous déstabiliser, et où il essuie une grande déception ».
Le président a affirmé que l'ennemi de la Révolution « tente de nous compliquer la tâche selon deux scénarios » : le premier concerne la COVID-19 et le pari qu' « il continuera à nous compliquer les choses et que nous n'aurons pas la capacité d'affronter la pandémie avec succès », ce pour quoi, a-t-il averti, « nous devons continuer à intensifier les mesures, à renforcer les protocoles, les exigences, la manière de faire les choses et, surtout, à assurer la vaccination ».
À cet égard, le Premier secrétaire du Comité central du Parti a insisté sur l'importance de l'isolement physique, de l'isolement social, de la distanciation sociale et des mesures qui ont été prescrites. L'autre objectif sur lequel mise l'ennemi, a dénoncé Diaz-Canel Bermudez, « est de créer des troubles sociaux, de l'incertitude. La campagne sur les réseaux sociaux est une campagne irritante, totalement mensongère et calomnieuse ».
Le président a souligné que « les appels sur les réseaux sociaux sont totalement agressifs, incitant au meurtre, au lynchage, menaçant, à la destruction d'installations, à perpétrer des attaques contre les domiciles, et en particulier de personnes identifiées comme révolutionnaires ».
« En d'autres termes, ce discours selon lequel le gouvernement réprime les manifestations pacifiques, ou cette demande que Cuba ou le gouvernement doit respecter l'opinion de ses citoyens est un mensonge total et une calomnie totale. Ceux qui manifestent ne le font pas de manière pacifique. Ils sont mus par la haine qui leur a été inculquée par toute cette stratégie de subversion si outrageusement montée, si perverse, si diabolique, qui a été orchestrée sur les réseaux sociaux. »
Diaz-Canel a affirmé qu'il s'agit de « terrorisme médiatique, par conséquent, un jour nous discuterons également devant le monde - et je crois que Bruno, notre ministre des Relations extérieures, a dénoncé très fermement cette manipulation - nous dénoncerons que ceux qui ont rejoint ces campagnes en ce moment l'ont fait en soutenant le terrorisme. »
« Si quelqu'un devait figurer sur une liste de terroristes, ou de pays qui soutiennent le terrorisme, c’est bien tous ceux qui se sont prêtés au petit jeu de l'empire. Par conséquent, nous devons être très calmes, patients et sereins. »
« Ne nous laissons pas intoxiquer par les réseaux sociaux », a-t-il averti, « car ce qu'ils essaient d'y construire est une réalité qui n'est pas celle dans laquelle nous vivons. Ils ont construit la réalité d'une Cuba en désarroi, ingouvernable, qui va d'une explosion à l'autre ; et ils ont été si cyniques, menteurs, faibles d'esprit, qu'ils ne peuvent pas avancer un seul argument sérieux, qu'ils ont ridiculement recouru à la mise en avant de photos, d'arguments et d'informations mensongers qui n’ont rien à voir avec notre réalité ».
Le président a expliqué que ceux qui ont perpétré ce terrorisme médiatique « ont utilisé les manifestations mêmes en faveur de la Révolution, ils les ont utilisées comme s'il s'agissait d'actes publics contre la Révolution ». Et il a fait allusion au fait qu'ils se sont également servi « d’images, de photographies, de moments d'autres pays, d'autres latitudes qui n'ont rien à voir avec Cuba. Ils ont publié une photo d'Égypte, d'une manifestation en Égypte, pour faire croire qu’il s’agissait d’une manifestation sur le Front de mer de La Havane. Ils se sont servis des célébrations en Argentine dans le cadre de la victoire de la coupe de football, dont Cuba se réjouit également, et ils l'ont également présentée comme une manifestation (à Cuba). C'est tellement ridicule... mais c’est de l’intox, et le pire, c'est que nous avons des gens qui sont tellement imprégnés de cela et se laissent berner par ce genre d’informations. Par conséquent, je pense que nous devons être très cohérents, nous devons continuer à dénoncer ce qui se passe sur les réseaux sociaux, et ne pas nous laisser intoxiquer. »
Le président Diaz-Canel précisé que « nous donnons des informations transparentes sur ce qui se passe, et aussi des informations très transparentes sur ce qui ne se passe pas et ce qu'ils veulent qu'il se passe. Parce que qu'est-ce qu'ils essaient d'encourager dans toute cette mise en scène ? Qu'il n'y ait pas de tranquillité parmi les citoyens. Ils savent que c'est l'un des patrimoines de la Révolution, que c'est l'une des choses qu'un étranger apprécie le plus lorsqu'il vient à Cuba, un touriste, les diplomates qui nous rendent visite, les gens qui visitent notre pays, et c'est aussi une conquête de notre peuple, c'est notre façon de vivre, sans aucune expression de haine ».
Il a mis en garde contre l'objectif de ceux qui pratiquent le terrorisme médiatique. Ils « tentent de créer un scénario dans lequel il y a des guarimbas (comme on appelle les violences de rues au Venezuela), les lapidations, les barricades et tous ces phénomènes qu'ils ont essayé de mettre en place dans d'autres pays, et qui, comme cela a déjà été expliqué, font partie du fameux manuel par lequel sont menés les coups d'État en douceur et leurs différentes phases ».
Voilà comment ils agissent, a dénoncé Diaz-Canel, pour ensuite « dire qu'il n'y a pas de gouvernabilité, et ils ont les prétextes, ils se posent en gendarmes du monde, pour ensuite proposer des canaux d'aide humanitaire, des couloirs humanitaires, et nous devons assumer cette situation en nous engageant dans une lutte décisive, ferme, basée sur la conviction, comme nous le faisons, et où nous avons déjà eu le soutien de la majorité de notre peuple. Par conséquent, nous ne pouvons pas baisser la garde. Nous devons rester vigilants ».
À un autre moment de son intervention, Diaz-Canel a demandé : « Sommes-nous les violents ? Sommes-nous les répresseurs ? Nous n'agissons contre personne, nous sommes simplement, aux côtés du peuple, en train de défendre les droits du peuple. Et partout dans le monde, lorsqu'il y a des actes de délinquance, ne s'affrontent-ils pas ? Il y a une différence : ici, ces provocations sont traitées par le peuple, et bien sûr par les institutions et les forces de l'ordre. »
Il a rappelé que le peuple ne peut pas être forcé, le peuple se défend spontanément, « il défend ses raisons et ses vérités, et nous avons beaucoup de camarades, beaucoup de gens de ce peuple qui ont été blessés, qui ont été frappés, qui ont été attaqués à coups de pierres par toute cette délinquance ».
« Nous devons continuer à travailler pour éliminer les vestiges de délinquance, les vestiges que nous pouvons avoir de comportements indécents ; nous devons continuer à avancer avec nos programmes sociaux, qui sont aussi très touchés par la situation économico-financière, mais nous avons toute la volonté politique pour travailler, et nous ne pouvons pas baisser la garde : nous devons continuer à augmenter les mesures de protection qui garantissent la paix des citoyens, nous devons continuer à renforcer ou réactiver la surveillance des Comités de défense de la Révolution, des travailleurs et la garde administrative. Là où il y a une vigilance révolutionnaire, il n'y aura pas de place pour les provocations, pas de place pour la propagande contre-révolutionnaire, pas de place pour le vandalisme. Et parfois, nous devons agir face à cette agressivité, nous devons agir de manière énergique, mais en évitant toujours de porter atteinte aux vies humaines. »
Diaz-Canel a appelé « à l'unité entre les Cubains et au respect entre les Cubains, en nous dépouillant de tout sentiment de haine, de toute vulgarité, de tout comportement indécent, mais en exigeant les règles de la discipline, les règles qui garantissent la tranquillité sociale au sein de notre société. Et nous verrons, lorsqu'à un autre moment nous évaluerons ce que ce moment a signifié et ce qu'ils voulaient faire à Cuba et à notre peuple, combien de mensonges, combien de haine, combien de méchanceté, combien de malice se cachait derrière pour tout cela ».
source : http://fr.granma.cu/cuba/2021-07-14/que-lunite-le-respect-et-lamour-de-la-vie-ne-fassent-jamais-defaut-aux-cubains

Tag(s) : #Cuba

Dans CUBA

LE CONSEIL MONDIAL DE LA PAIX MET EN GARDE CONTRE LE PLAN IMPERIALISTE CONTRE CUBA

Par Le 14/07/2021

14 Juillet 2021

Édité par Reynaldo Henquen
2021-07-14 11:20:20

      

Brasilia, 14 juillet (RHC) Le Conseil Mondial de la Paix a dénoncé aujourd'hui le plan impérialiste orchestré et financé pour créer le chaos et le désordre à Cuba, en utilisant comme prétexte la crise d'approvisionnement causée par le blocus américain.

Dans un communiqué, l'organisation internationale prévient notamment qu'au cours de la dernière période, dans des conditions de pandémie mondiale, "Cuba est empêchée, par de nouvelles mesures et sanctions, d'acquérir des médicaments et des matières premières pour les fabriquer, ainsi que des équipements médicaux. "
En citant  les souffrances du peuple cubain, le Conseil souligne fermement son rejet de toute ingérence et d’action subversive visant à un changement de gouvernement par « des éléments parrainés et des mercenaires, comme on l’a déjà vu  dans d'autres régions du monde ».

Selon l’organisation internationale, "le peuple cubain sait très bien que les impérialistes n'ont jamais arrêté la guerre contre leur pays, malgré les méthodes actuelles, ou le changement de gouverneur de la Maison Blanche".

Ces politiques criminelles et inhumaines, dit-il, "sont soutenues par les alliés impérialistes de l'Union Européenne et leurs agents à Cuba et en Floride, qui exigent une intervention ouverte, sous prétexte humanitaire, comme on l’a déjà connu dans d'autres pays auparavant".

Le Conseil souligne que  "cet intérêt cynique entraine des souffrances, causées par des sanctions politiques et économiques".

Pour l’organisation, Cuba a donné de nombreuses leçons de solidarité et de dignité depuis le triomphe révolutionnaire de 1959, mais ces derniers temps, pendant la pandémie de Covid-19, « l'île de la Révolution a une nouvelle fois montré son aide altruiste et son internationalisme ».

Le Conseil Mondial de la Paix réitère son indignation face à l’attitude impérialiste visant à générer le mécontentement social et à remonter le peuple contre le gouvernement cubain souverain. Les réussites de Cuba socialiste sont un exemple et une source d'inspiration pour les peuples d'Amérique Latine et du monde entier » souligne-t-il enfin.
 

Source Prensa Latina

source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/nacionales/263826-le-conseil-mondial-de-la-paix-met-en-garde-contre-le-plan-imperialiste-contre-cuba

Tag(s) : #CMP#WPC#Cuba

Dans CUBA

CUBA RATIFIE QU’ELLE RECEVRA TOUJOURS DES DONS SOLIDAIRES

Par Le 13/07/2021

12 Juillet 2021

Édité par Francisco Rodríguez Aranega
2021-07-11 18:33:15

      

La Havane, 11 juillet, (RHC)- Le ministère cubain des Affaires étrangères a indiqué que durant les 16 mois de présence du Covid-19, notre pays a reçu des dons solidaires de l'étranger et continuera à le faire, par le biais des mécanismes existants.

Ernesto Soberon, chef de la direction des affaires consulaires et des Cubains vivant à l'étranger au ministère des affaires étrangères, a souligné en conférence de presse que les mécanismes pour envoyer l’aide fonctionnent et que les ressources parviennent à leurs destinataires depuis n’importe où dans le monde.

Ernesto Soberon a indiqué que depuis l’arrivée du Covid-19 en mars 2020, Cuba a reçu 543 dons. Il a précisé que des Cubains résidant dans une vingtaine de pays ont envoyé des dons notamment des masques, de seringues  et d'autres fournitures.

Il a expliqué que 13 autres livraisons sont en cours, et a remercié la collaboration de toutes les personnes qui manifestent leur solidarité avec l'île antillaise.

«Dans des situations exceptionnelles, Cuba a toujours compté sur l'aide internationale, qu'elle provienne de gouvernements, d'entreprises, d'amis d'autres latitudes ou de ressortissants vivant à l'étranger, mais cela est très différent «d'un couloir humanitaire ou d'une intervention humanitaire», a déclaré Ernesto Soberon.

Ces deux termes se multiplient, de façon trompeuse, dans les réseaux sociaux.

Sur ce point, le diplomate a précisé qu'il s'agit là de concepts liés aux conflits armés et aux violations des droits de l'homme, concepts qui ne s'appliquent pas à la situation dans notre pays.

«Il existe un véritable intérêt de la part des Cubains à l'étranger pour aider à soulager la situation actuelle dans le contexte de l'impact du Covid-19, a-t-il déclaré, mais il existe également une campagne tous azimuts visant à présenter une image de chaos qui ne correspond pas à la situation nationale.

Même au milieu du scénario complexe que connaît le pays, reconnu par les autorités, et en particulier dans certaines provinces, le tableau n'est pas celui qu'on tente de dépeindre», a-t-il souligné.

«Le but est de discréditer Cuba et la gestion de la pandémie par le gouvernement, en ignorant les efforts de la nation caribéenne pour préserver la vie, efforts qui ont permis d'obtenir des indicateurs tels qu'un taux de mortalité de 0,65, bien inférieur à la moyenne internationale, qui est de 2,16».

En outre, cinq candidats vaccins ont été obtenus, dont deux ont une efficacité prouvée de plus de 90%, et dans le cas d'Abdala, il dispose déjà d'une autorisation d'utilisation d'urgence délivrée par l'autorité réglementaire nationale.

Ernesto Soberón a tenu à faire remarquer que ces résultats ont été obtenus avec les propres ressources du pays et malgré le renforcement du blocus économique, commercial et financier que les États-Unis infligent à Cuba.

Source: Prensa Latina

 

source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/nacionales/263519-cuba-ratifie-quelle-recevra-toujours-des-dons-solidaires

Tag(s) : #Cuba

Dans CUBA

LE PRESIDENT DIAZ-CANEL EXHORTE LES ETATS-UNIS A LEVER LE BLOCUS CONTRE CUBA

Par Le 13/07/2021

13 Juillet 2021

Édité par Reynaldo Henquen
2021-07-12 18:19:05

 

 

La Havane, 12 juillet (RHC) Le premier secrétaire du Comité central du Parti communiste de Cuba et président de la République, Miguel Diaz-Canel, a exhorté ce lundi son homologue des États-Unis, Joe Biden, à écouter les cris du monde et à mettre fin au blocus imposé à l’île depuis six décennies.

Lors d’une conférence de presse télévisée, le chef de l’État a affirmé que cette nation caribéenne n’a pas besoin d’intervention humanitaire, mais la suspension immédiate des 243 mesures de renforcement de ce siège mises en place par l’ancien président nord-américain  Donald Trump qui sont maintenues.

"Ce dont Cuba et le monde ont besoin aujourd’hui, c’est de solidarité", a déclaré Diaz-Canel dans un large exposé sur cette politique génocidaire, qui est la véritable cause de toutes les carences et contraintes du pays face à la pandémie.

Évoquant la situation épidémiologique complexe que connaît le pays en raison de l’apparition de souches agressives du Covid-19, il a indiqué que Cuba maintenait une résistance créative pour maîtriser cette maladie et faire face aux adversités sans renoncer à son développement.

À cet égard, il a exprimé l’engagement constant du gouvernement cubain en faveur de la santé de la population.

Il a également condamné les actes de vandalisme commis la veille dans le contexte de protestations encouragées de l’extérieur et à travers les réseaux sociaux, tout en réaffirmant le droit et le devoir de l’île de défendre son projet social socialiste.

"La Révolution défend les droits de tous, sans discrimination, mais nous ne pouvons pas mettre en danger l’indépendance et la souveraineté du pays", a souligné le chef d’état cubain.

Il a noté que "Cet idéal partagé par la majorité, nous, les révolutionnaires et ceux qui s’y associent, nous le défendront. C’est le sens de la phrase selon laquelle à Cuba la rue est aux révolutionnaires".

 

 

Source : Prensa Latina

source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/nacionales/263628-le-president-diaz-canel-exhorte-les-etats-unis-a-lever-le-blocus-contre-cuba

 

Tag(s) : #Cuba

Dans CUBA

CUBA REJETTE LES CAMPAGNES VISANT A DISCREDITER SON SYSTEME DE SANTE

Par Le 12/07/2021

11 Juillet 2021

Édité par Francisco Rodríguez Aranega
2021-07-10 11:02:37

      

La Havane, 10 juillet, (RHC)- Différentes voix à Cuba ont rejeté les campagnes de discrédit contre le système de santé et le gouvernement de notre pays, orchestrées sur les réseaux sociaux en plein milieu de la lutte contre le Covid-19.

Sur Twitter, le ministre cubain des Affaires étrangères, Bruno Rodriguez, a souligné qu'alors que le peuple et les dirigeants du pays luttent contre la maladie et allouent toutes les ressources à la santé, ceux qui bloquent la nation caribéenne tentent de mener ces croisades médiatiques à leur encontre.

«Malgré l'asphyxie économique et l'opportunisme médiatique, personne dans notre pays n'est ou ne sera abandonné à son sort», a ajouté le chef de la diplomatie cubaine.

Pour sa part, Ernesto Soberón, chef du département des affaires consulaires et des Cubains vivant à l'étranger du ministère des Affaires étrangères, a rappelé à ceux qui affirment que notre pays refuse l'aide de solidarité que, pendant la pandémie, les Cubains vivant à l’étranger ont envoyé divers dons.

 

Selon les informations du ministère cubain du Commerce extérieur et des Investissements étrangers, ces quatre dernières années, la coopération a atteint un taux annuel de 200 millions de pesos en devises librement convertibles et, rien qu'en 2020, il y a eu plus de 400 offres provenant de 27 pays et de huit agences.

«Cuba pratique la solidarité à l'intérieur et à l'extérieur de ses frontières, comment pourrait-elle refuser de la recevoir», s’est pour sa part demandé Anayansi Rodriguez, vice-ministre des Affaires étrangères. Elle a fait remarquer qu'une aide sincère et désintéressée sera toujours la bienvenue.

De son côté, Johana Tablada, de la direction des États-Unis au ministère des Affaires étrangères, a souligné que le véritable objectif des campagnes actuelles est de détourner l'attention de la responsabilité du blocus économique maintenu par Washington dans les dommages causés au bien-être et à la santé des Cubains.

Selon les autorités cubaines, cette politique, ainsi que les plus de 240 mesures coercitives appliquées par l'administration de Donald Trump  et toujours en vigueur, affectent l'accès de la nation caribéenne aux médicaments, fournitures et équipements médicaux nécessaires contre le Covid-19.

Source: Prensa Latina

source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/nacionales/263452-cuba-rejette-les-campagnes-visant-a-discrediter-son-systeme-de-sante

Tag(s) : #Cuba

Dans CUBA

35 JEUNES MEDECINS DE LA HAVANE SE RENDENT DANS LA PROVINCE DE MATANZAS, DANS L’OUEST DE CUBA, FORTEMENT TOUCHE PAR LE COVID-19

Par Le 12/07/2021

12 Juillet 2021

Édité par Francisco Rodríguez Aranega
2021-07-11 18:43:36

 

La Havane, 11 juillet, (RHC)- Une trentaine de professionnels de la santé récemment diplômés de l'université des sciences médicales de La Havane se sont rendus dimanche dans la province de Matanzas, dans l'ouest de Cuba, fortement touchée par le Covid-19.

Luis Antonio Torres Iribar, premier secrétaire du Parti Communiste dans notre capitale, a remis le drapeau national à cette brigade de jeunes médecins partis en renfort pour Matanzas.

60 jeunes professeurs de médecine se sont joints à ce groupe.

Luis Antonio Torres Iribar les a tous remerciés pour ce geste d’amour, d’altruisme, de solidarité, d’humanisme et d’engagement envers la noble profession qu'ils exercent et envers leur peuple.

Luis Antonio Torres Iribar a félicité en particulier les jeunes diplômés qui ont renoncé à leurs vacances pour se lancer dans cette bataille pour la santé et la vie, et pour aider leurs frères et sœurs de Matanzas, comme la grande famille qu'est le peuple cubain, à surmonter cette période difficile.

«C'est votre Moncada, celle de ces temps», a déclaré le premier secrétaire du PCC à La Havane, en faisant allusion à l’attaque de la Caserne Moncada, à Santiago de Cuba, commandée par Fidel Castro. Cette action a donné le coup d’envoi des luttes révolutionnaires qui ont abouti le 1er janvier 1959.

Luis Antonio Torres Iribar a exhorté ces jeunes professionnels à lutter avec la même passion pour Cuba que la Génération du Centenaire il y a 68 ans, avec le même esprit de sacrifice, de force d'âme et de conviction absolue dans la victoire.

Ces 35 jeunes diplômés sont ceux qui ont eu les meilleures notes de leur classe et les premiers à répondre à l'appel. L'un d'entre eux, le Dr Fabian Perez, a résumé les sentiments de tous en exprimant que cette volonté est le résultat des valeurs semées par Fidel et la Révolution et la détermination à faire face et à surmonter la douleur, la souffrance, la mort et à aider ceux qui en ont besoin.

«Matanzas n'est pas seule, mais, tout comme dans ce territoire, où et quand on aura besoin de nous, nous serons toujours prêts à tout faire pour notre chère Cuba», a déclaré le jeune médecin qui a reçu des mains de Luis Antonio Torres Iribar le drapeau en tant que chef de la brigade

Un groupe de jeunes étudiants de l’université technologique de La Havane «José Antonio Echeverría» s’était rendu samedi dans la province de Matanzas contribuer à l’informatisation des centres aménagés pour l’hospitalisation de malades.

Des médecins et infirmiers d’autres provinces appuient également leurs collègues de Matanzas.

Source: ACN

source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/nacionales/263523-des-jeunes-medecins-havanais-se-rendent-a-matanzas-pour-lutter-contre-le-covid-19

Tag(s) : #Cuba

Dans CUBA

LE PRESIDENT CUBAIN MIGUEL DIAZ-CANEL : « LA RUE EST AUX REVOLUTIONNAIRES »

Par Le 12/07/2021

12 Juillet 2021

Édité par Francisco Rodríguez Aranega
2021-07-11 18:48:42

      

Le président s'est joint à San Antonio de los Baños à une manifestation des Révolutionnaires contre des individus qui tentaient de manipuler les pénuries de la population pour troubler l’ordre.

La Havane, 11 juillet, (RHC)- «La rue est aux Révolutionnaires» a souligné ce dimanche le président Miguel Díaz-Canel, au cours d’une intervention spéciale à la télévision nationale.

Il a ainsi répondu aux appels aux troubles lancés sur diverses plateformes numériques et à la manipulation des difficultés que traverse Cuba en plein milieu d’un rebond du Covid-19, de la crise économique que la pandémie a déclenchée dans le monde et du blocus par lequel Washington tente de réduire le peuple cubain par la faim et la maladie.

Le président a fait un tour d'horizon des difficultés découlant du blocus dont la persécution par Washington des cargaisons de carburant.

Il a souligné que les mesures prises contre notre pays par l’administration Trump et maintenues jusqu’à présent par le gouvernement de Joe Biden reflètent une politique de méchanceté.

Le président venait de se joindre à San Antonio de los Baños à une manifestation des Révolutionnaires contre des individus qui tentaient de manipuler les pénuries de la population pour troubler l’ordre.

Miguel Díaz-Canel a confirmé la volonté de dialogue du gouvernement sur les véritables causes de la situation nationale.

Dans son allocution, le président Miguel Díaz-Canel a souligné que les ennemis de la Révolution profitent de la situation défavorable que nous vivons actuellement pour orchestrer des campagnes et déstabiliser le gouvernement.

Miguel Díaz-Canel a dénoncé le cynisme de ceux qui ont toujours appuyé le blocus de Cuba et qui demandent maintenant d’ouvrir un couloir «humanitaire» pour faire parvenir de l’aide.

Il a invité ceux qui, depuis les États-Unis, incitent au désordre et tentent de décourager la population à lever le siège et permettre que notre pays puisse se développer.

Source: Prensa Latina

 

source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/nacionales/263525-la-rue-est-aux-revolutionnaires-souligne-miguel-diaz-canel

Tag(s) : #Cuba

Dans CUBA

PONTS D’AMOUR RECUEILLE 26 000 SIGNATURES AUX ETATS-UNIS CONTRE LE BLOCUS DE CUBA

Par Le 11/07/2021

10 Juillet 2021

Édité par Francisco Rodríguez Aranega
2021-07-09 18:41:15

      

Sur initiative des Ponts d'Amour des dizaines de Cubano-américains marchent sur Washington pour remettre à la Maison Blanche la lettre demandant la levée du blocus.

La Havane, 9 juillet, (RHC)- Le projet de solidarité Puentes de Amor, Ponts d’Amour en français, a déjà récolté aux États-Unis 26 mille signatures contre le blocus de Cuba. 

Carlos Lazo, l’un des promoteurs de cette initiative de solidarité, espère que la pétition atteindra probablement les 30 mille dans les prochains.

Il a réitéré que l'un des objectifs est de réactiver l'ambassade des États-Unis à La Havane, de normaliser les services consulaires et de reprendre le programme de regroupement familial.

De même, Puentes de Amor demande de rétablir les vols des États-Unis vers toutes les provinces cubaines, d'éliminer les restrictions  empêchant les Nord-américains de visiter l'île et de faciliter l'envoi illimité de fonds vers la nation des Caraïbes.

Qui peut s'opposer à tout cela?, s'est interrogé le professeur cubano-américain qui a décrit comme un manque d'humanité de maintenir les familles séparées et de vouloir l'effondrement économique de Cuba.

Source: Prensa Latina

source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/nacionales/263397-ponts-damour-recueille-26-mille-signatures-aux-etats-unis-contre-le-blocus-de-cuba

Tag(s) : #Cuba

Dans CUBA

CUBA APPRECIE LA RESOLUTION APPROUVEE EN ESPAGNE CONTRE LE BLOCUS

Par Le 11/07/2021

10 Juillet 2021

Édité par Francisco Rodríguez Aranega
2021-07-09 18:46:30

      

La Havane, 9 juillet, (RHC)- La Directrice Adjointe chargée des États-Unis au Ministère Cubain des Affaires Etrangères, Johana Tablada, a remercié ce vendredi le Chambre Espagnole des Députés pour pour l’adoption d’une résolution contre de l’île par Washington.

Le document de la Commission des Affaires étrangères de la Chambre des Députés demande au gouvernement espagnol d’encourager l’administration nord-américaine à la levée effective du blocus économique et financier  et commercial.

Le texte, adopté lors d'une séance le 29 juin, demande également la suspension du titre III et laisser inapplicable le numéro IV de la loi Helms-Burton, condamnée par les autorités cubaines pour son caractère extraterritorial.

Source: Prensa Latina 

source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/nacionales/263399-cuba-apprecie-la-resolution-approuve-en-espagne-contre-le-blocus

Tag(s) : #Cuba#Espagne

Dans CUBA

CUBA : ABDALA, LE PREMIER VACCIN MIS AU POINT ET PRODUIT EN AMERIQUE LATINE

Par Le 10/07/2021

10 Juillet 2021

Édité par Francisco Rodríguez Aranega
2021-07-09 19:04:50

      

Cuba est devenu le premier pays en Amérique Latina à développer et produire un vaccin contre le Covid-19.

La Havane, 9 juillet, (RHC).- Le CECMED, le Centre pour le Contrôle des Médicaments, des Équipements et des Dispositifs médicaux de notre pays a autorisé ce vendredi l'utilisation d'urgence  du vaccin cubain Abdala mis au point par le CIGB, le Centre de Génie Génétique et de Biotechnologie de La Havane.

Le CECMED a certifié la réponse d’Abdala aux exigences et aux paramètres demandés en termes de qualité, de sécurité et d’efficacité.

Fin juin, les autorités sanitaires cubaines ont confirmé l’efficacité de 92,28% de l’immunogène.

Abdala devient ainsi le premier vaccin produit et développé en Amérique Latine, à bénéficier d'une autorisation d'utilisation d'urgence.

Source: Prensa Latina

source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/nacionales/263403-abdala-le-premier-vaccin-mis-au-point-et-produit-en-amerique-latine

Tag(s) : #Cuba

Dans CUBA

CUBA : LE CECMED APPROUVE LE LANCEMENT D’UN ESSAI PEDIATRIQUE AVEC LE VACCIN ABDALA

Par Le 09/07/2021

7 Juillet 2021

Le Centre de contrôle d'État des médicaments, des équipements et des dispositifs médicaux (Cecmed) a approuvé le 1er juillet le début de l'essai clinique pédiatrique avec le candidat-vaccin Abdala, produit par le Centre de génie génétique et de biotechnologie

Auteur: Dairon Martínez Tejeda | informacion@granmai.cu

7 juillet 2021 11:07:36


La plupart des personnes (environ 80 %) se remettent de la maladie sans avoir besoin d'un traitement particulier. Photo : Infomed
Le Centre de contrôle d'État des médicaments, des équipements et des dispositifs médicaux (Cecmed) a approuvé le 1er juillet le début de l'essai clinique pédiatrique avec le candidat-vaccin Abdala, produit par le Centre de génie génétique et de biotechnologie.

Selon une information apportée lors d l'émission télévisé La table ronde, l'essai inclura 592 enfants et adolescents âgés de trois à 18 ans. Il est pratiqué sur la base du volontariat et portera le nom d'Ismaelillo, tiré du poème que José Martí dédia à son fils. Il s'agit d'un exercice clinique adaptatif de phase i-ii, randomisé, en groupes parallèles et en double aveugle, visant à évaluer la sécurité et l'immunogénicité, chez des enfants et des adolescents cubains apparemment en bonne santé, avec deux doses du candidat-vaccin mis au point pour la prévention de la covid-19.

Pour participer à l’essai, la signature d'un consentement éclairé des parents ou des tuteurs légaux est exigée, et un assentiment éclairé pour les adolescents de plus de 12 ans.

L'autorisation délivrée par le Cecmed se fonde sur le contexte épidémiologique complexe actuel, sur l'augmentation considérable des cas positifs dans la population pédiatrique et sur les résultats obtenus avec les candidats-vaccins dans le cadre d'essais cliniques antérieurs.

Il a également été signalé que Soberana 02 a été approuvé par l'Institut Pasteur d'Iran (ipi) pour une utilisation d'urgence en République islamique.

Selon une déclaration du ministre iranien de la santé, le Dr Said Nemeki, le vaccin sera commercialisé en Iran sous le nom de Pasteur, dans le cadre d'un accord de coopération signé en janvier avec l’Institut Finlay des vaccins

L'autorisation de l'utilisation d'urgence de Soberana 02 en Iran a été réalisée sur la base des résultats du développement pharmaceutique du produit, qui a démontré sa sécurité et son immunogénicité dans les essais cliniques de phase i et ii réalisés à Cuba, selon lesquels il a montré une efficacité de 62% pour le schéma à deux doses.
source : http://fr.granma.cu/cuba/2021-07-07/le-cecmed-approuve-le-lancement-dun-essai-pediatrique-avec-le-vaccin-abdala

Tag(s) : #Cuba

Dans CUBA

LES ETATS-UNIS MENTENT DANS LEUR RAPPORT LORSQU’ILS ACCUSENT CUBA DE TRAITE D’ETRES HUMAINS

Par Le 08/07/2021

5 Juillet 2021

Déclaration du Ministre des Relations extérieures

Auteur: MINREX | internet@granma.cu

5 juillet 2021 12:07:25


Photo: MINREX
Le secrétaire d’État américain Antony Blinken a présenté, le 1er juillet 2021, le rapport 2020 du Département d’État sur la traite des êtres humains, un document qui, comme d’autres de ce genre publiés par cette institution, n’a aucune autorité, ni internationale, ni morale, et dont les fins sont clairement la calomnie et le chantage politique.

Cuba y est accusée mensongèrement, une fois de plus, de ne pas respecter les normes minimales pour l’élimination de la traite des êtres humains et de ne pas réaliser d’efforts significatifs en ce sens. Cette accusation fait partie de la campagne étasunienne visant à discréditer la coopération internationale cubaine en matière de santé, laquelle a valu à notre pays la reconnaissance de dizaines de gouvernements, l’estime des populations qui en bénéficient – presque toujours les plus modestes et défavorisées des pays où elle se déploie –, et les éloges des Nations unies, de l’Organisation mondiale de la santé et d’autres organismes internationaux.

Le Ministère des Relations extérieures rejette dans les termes les plus énergiques cette campagne diffamatoire menée par le gouvernement des États-Unis et promue par les secteurs les plus réactionnaires et corrompus de ce pays, dont des groupes extrémistes d’origine cubaine représentés au Congrès par des personnalités telles que les sénateurs Marco Rubio et Robert Menéndez.    

Cuba a une politique de « tolérance zéro » vis-à-vis de toutes les modalités de la traite des êtres humains, et a réalisé un excellent travail de prévention et de lutte contre celles-ci, ainsi que de protection des victimes, ce qui est attesté aux Nations unies et dans d’autres organisations internationales.

L’accès à la santé est un droit humain. Le gouvernement des États-Unis commet un crime lorsqu’il cherche à priver de ce droit ceux qui bénéficient de ces services grâce aux accords bilatéraux souscrits librement et souverainement entre Cuba et des dizaines de pays, et au travail professionnel, dévoué, altruiste et solidaire de milliers de travailleurs cubains de la santé.    

En répétant les calomnies de l’administration Trump, les États-Unis remettent en cause la sincérité de leur engagement dans la lutte contre ce terrible fléau qu’est la traite des êtres humains, tout en faisant peu de cas des efforts menés à l’échelle internationale pour le combattre.

Les États-Unis sont l’un des pays au monde à avoir le plus de problèmes en matière de traite d’êtres humains. Leurs politiques d’asphyxie économique de Cuba et de non-respect des accords migratoires bilatéraux favorisent les organisations liées au crime international, au trafic de migrants et à la traite d’êtres humains.

La Havane, le 3 juillet 2021.
source : http://fr.granma.cu/cuba/2021-07-05/les-etats-unis-mentent-dans-leur-rapport-lorsquils-accusent-cuba-de-traite-detres-humains

Tag(s) : #Cuba

Dans CUBA

LE BUDGET DE L’ETAT CUBAIN SOUTIENT LA LUTTE CONTRE LE COVID-19 ET LA REPARATION DES DEGATS CAUSES PAR LA TEMPETE ELSA

Par Le 08/07/2021

7 Juillet 2021

Édité par Francisco Rodríguez Aranega
2021-07-06 11:48:02

      

La Havane, 6 juillet, (RHC)- Le budget de l'État cubain soutient les dépenses liées à la lutte contre la pandémie de Covid-19 et au redressement après les catastrophes, a confirmé à La Havane la ministre des Finances et des Prix, Meisi Bolaños.

Dans un tweet, elle a rappelé qu’en raison de  l'urgence sanitaire, Cuba avait débloqué, à la fin du mois de mai, plus de 4 milliards 300 millions de pesos (plus de 170 millions de dollars).

«Une réserve est prévue pour la reprise en cas de catastrophes, y compris météorologiques», a-t-elle indiqué sur Twitter.

Dans un autre message, Meisi Bolaños a déclaré que plus de 1 400 bureaux de procédures sont prêts dans le pays à l’intention des personnes nécessitant de crédits et de subventions pour réparer les dégâts causés par la tempête.

Source: Prensa Latina

source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/nacionales/262999-le-budget-de-letat-cubain-soutient-la-lutte-contre-le-covid-19-et-la-reparation-des-degats-causes-par-la-tempete-elsa

Tag(s) : #Cuba

Dans CUBA

MIGUEL DIAZ-CANEL APPELLE A L’UNITE POUR LA DEFENSE DE LA PAIX AU SOMMET DU CENTENAIRE DU PC CHINOIS

Par Le 07/07/2021

7 Juillet 2021

Édité par Francisco Rodríguez Aranega
2021-07-06 14:54:05

 

"Unissons-nous dans la lutte urgente et nécessaire pour la paix, la vie et le bien-être de tous les êtres humains".

La Havane, 6 juillet, (RHC).- Miguel Díaz-Canel, premier secrétaire du Comité central du Parti Communiste de Cuba et président de la République, a appelé ce mardi à l'unité dans la lutte urgente et nécessaire pour la paix, la vie et le bien-être de tous les êtres humains.

S’exprimant par visioconférence au Sommet à l’occasion du centenaire du Parti Communiste Chinois, Miguel Diaz-Canel a qualifié la fondation du Parti Communiste Chinois et la proclamation de la Chine nouvelle d’événements fondamentaux dans l'histoire de l'humanité.

«Aujourd'hui, après plus de quatre décennies de réforme et d'ouverture, la République populaire de Chine est reconnue dans le monde entier pour sa base économique solide, fondée sur un énorme marché intérieur et l'expérience acquise dans le processus d'exploration de la construction du socialisme aux caractéristiques chinoises», a-t-il souligné.

Le premier secrétaire du Parti Communiste de Cuba a d’autre part dénoncé les desseins de Washington de présenter la Chine comme une menace pour sa sécurité, tout en insistant pour dénigrer l'image du Parti communiste chinois.

Il a déclaré que dans le contexte de la situation internationale complexe actuelle, la République populaire de Chine est un élément important d'équilibre, de stabilité et de sauvegarde de la paix mondiale, qui n'impose pas son modèle, n'adopte pas de mesures coercitives unilatérales, n'applique pas de lois extraterritoriales, défend le multilatéralisme et les principes du droit international.

Miguel Díaz-Canel a d’autre part mis en avant les liens étroits entre les peuples et les partis communistes de Cuba et de la Chine  fondés sur l'égalité, le respect mutuel, l'amitié et la coopération.

«Nous sommes unis par la détermination à construire le socialisme, sur la base des réalités nationales, de la confiance politique mutuelle, d'une vision commune du développement durable et du plus grand souci du bien-être de nos peuples», a-t-il assuré.

À la fin de son discours  Miguel Diaz-Canel a réitéré la position immuable de Cuba, à savoir le soutien au principe d'une seule Chine, ainsi que le rejet et la condamnation de l'ingérence dans ses affaires intérieures, tout en remerciant la position sans équivoque de cette grande nation en solidarité avec notre petit pays, qui a dû payer un coût économique élevé et en vies humaines, pour avoir fermement défendu ses nobles idéaux.

Source: Site du Parti Communiste de Cuba

source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/nacionales/263015-miguel-diaz-canel-appelle-a-lunite-pour-la-defense-de-la-paix-au-sommet-pour-le-centenaire-du-pcch

 

Tag(s) : #Cuba

Dans CUBA

DIAGNOSTIQUEUR DE COVID-19 100% CUBAIN. UN AUTRE EXPLOIT DE LA SCIENCE CUBAINE

Par Le 07/07/2021

7 Juillet 2021

Édité par Francisco Rodríguez Aranega
2021-07-06 11:36:17

 

UMELISA, nom commercial du diagnostiqueur de Covid-19 100% cubain, sera intégré aux protocoles de santé de notre pays dès qu’il passera des tests exhaustifs d’efficacité.

La Havane, 6 juillet, (RHC)- Le Centre d’Immuno-essais de La Havane vient de mettre au point un kit diagnostic du Covid-19 qui identifie en quatre heures seulement la présence du coronavirus SARS-Cov-2.

«Un autre exploit de la science cubaine, a tweeté le président cubain, Miguel Díaz-Canel»

UMELISA, tel est le nom commercial du diagnostiqueur de Covid-19 100% cubain, sera intégré aux protocoles de santé de notre pays dès qu’il passera des tests exhaustifs d’efficacité.

Les 644 premiers kits du produit biotechnologique attendent la certification du CECMED, le Centre pour le Contrôle des Médicaments, des Équipements et des Dispositifs médicaux, pour être remis à l’entreprise cubaine chargée de la commercialisation et de la distribution de médicaments, ENCOMED.

Selon Irina Valdivia, directrice adjointe du développement et de la production de diagnostics de l'institution scientifique, 826 kits devraient être livrés le 8 juillet, et d'ici le 15 juillet, plus de 1 600.

Source: Prensa Latina

source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/nacionales/262992-diagnostiqueur-de-covid-19-100-cubain-un-autre-exploit-de-la-science-cubaine-miguel-diaz-canel

 

Tag(s) : #Cuba

Dans CUBA

TEMPETE TROPICALE ELSA A CUBA : EVITER LES PERTES MATERIELLES ET HUMAINES, TELLE EST LA DEVISE.

Par Le 06/07/2021

6 Juillet 2021

Édité par Francisco Rodríguez Aranega
2021-07-05 11:58:48

 

Le président Díaz-Canel est en contact permanent avec les autorités des provinces les plus touchées par la tempête tropicale.

La Havane, 5 juillet, (RHC).- Le président cubain, Miguel Díaz-Canel, a souligné ce lundi que face au passage de la tempête tropicale Elsa, éviter les pertes humaines et matérielles est la devise.

«Nous suivons attentivement la trajectoire de la tempête Elsa. Pour qu'une grande partie du pays puisse se reposer tranquillement, les autorités s'activent dans tout le pays. Éviter les pertes humaines et matérielles est la devise. Force Cuba. Nous vivrons et nous vaincrons», a tweeté le président.

Lorsque la tempête tropicale Elsa tourbillonnait dans la mer au sud de notre pays, Miguel Díaz-Canel a indiqué dans un tweet qu’il était en contact permanent avec les présidents des Conseils de la défense des territoires touchés par les pluies et les averses associées à Elsa.

Il a alors qualifié d’organisé, responsable et agile le travail réalisé dans les provinces de l’est de notre pays, à Camagüey et à Ciego de Avila.

Des dizaines de milliers de personnes ont été évacuées notamment chez des parents et des amis ou dans des établissements scolaires aménagés en centres d’accueil.

Le bétail a été conduit dans des lieux sûrs. Les agriculteurs ont récolté le plus possible les végétaux à point.

Les travailleurs ont renforcé les toitures des entreprises.

Source: Cubasi

source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/nacionales/262880-eviter-les-pertes-materielles-et-humaines-telle-est-la-devise

 

La Défense civile de Cuba décrète le retour à la normale dans tout le pays

Le Bulletin d'information n° 8 de l'État-major national de la Défense civile sur la tempête tropicale Elsa a été publié ce 6 juillet et entre en vigueur à 8h00

Auteur:  | informacion@granmai.cu

6 juillet 2021 09:07:23

Photo: Internet

Selon les informations du Centre de prévision de l'Institut de météorologie, la tempête tropicale Elsa s'éloigne du territoire national et ne présente plus aucun danger pour Cuba. Il a donc été décidé de passer à la normale dans les provinces de Sancti Spiritus, Cienfuegos, Villa Clara, Matanzas, Mayabeque, La Havane, Artemisa, Pinar del Rio et la municipalité spéciale de l’Île de la Jeunesse, à partir de 08h00 aujourd'hui.
Il est conseillé de rester attentif à la probabilité de pluies et d'orages isolés associés à la circulation externe de cet organisme cyclonique.
Pendant le retour à la normale, il est nécessaire d'accorder une attention particulière au respect des mesures prévues dans les plans de prévention et de contrôle du nouveau coronavirus, ainsi qu'aux instructions émises par les autorités locales à cet égard.
Évaluer les dommages causés dans des lieux spécifiques et mener des actions pour rétablir au plus vite les services essentiels.
Il est rappelé de prendre toutes les mesures de redressement dans les lieux qui ont été touchés, et de maintenir la surveillance des précipitations ou des déversements des réservoirs susceptibles de provoquer des inondations
Nous saluons le travail déployé par les organes de direction dans tous les territoires, la discipline et la solidarité dont a fait preuve la population pour se conformer aux mesures prises lors des préparatifs et de la réponse à cet événement.

ÉTAT-MAJOR NATIONAL DE LA DÉFENSE CIVILE

http://fr.granma.cu/cuba/2021-07-06/la-defense-civile-de-cuba-decrete-le-retour-a-la-normale-dans-tout-le-pays

Dans CUBA

LE PRESIDENT CUBAIN REJETTE LE RAPPORT AMERICAIN SUR LA TRAITE DES ETRES HUMAINS

Par Le 05/07/2021

4 Juillet 2021

Le président cubain rejette le rapport américain sur la traite des personnes
 

Le président cubain rejette le rapport américain sur la traite des êtres humainsHavana, 4 juil. (Prensa Latina) Le président cubain Miguel Diaz-Canel a rejeté aujourd'hui le rapport du Département d'État américain qui accuse le pays des Caraïbes de ne pas se conformer suffisamment à l'élimination de la traite des êtres humains.

Selon le président, les États-Unis mentent, diffament et calomnient en accusant La Havane dans son rapport sur ce fléau, publié le 1er juillet par le secrétaire d'État Antony Blinken.

Il est gêné par l'exemple moral, solidaire et humaniste de nos brigades médicales de coopération internationaliste", a écrit le chef de l'État sur Twitter.

Une récente déclaration du ministère cubain des affaires étrangères a rejeté la campagne de Washington contre la coopération internationale dans le domaine de la santé et a ratifié la politique de tolérance zéro du pays antillais contre toute forme de trafic d'êtres humains.

Selon le texte, le rapport du Département d'État est une initiative diffamatoire promue par les secteurs les plus réactionnaires et corrompus du pays nord-américain.

Cuba a une politique de tolérance zéro à l'égard de toute forme de traite des êtres humains, et d'excellents résultats en matière de prévention, de confrontation et de protection des victimes, des résultats enregistrés par les Nations unies et d'autres organisations internationales, a écrit le ministre des affaires étrangères Bruno Rodríguez sur Twitter.

Le rapport accuse Cuba de ne pas se conformer suffisamment aux normes minimales pour l'élimination de la traite des êtres humains et de ne pas faire d'efforts significatifs à cette fin.

Cette accusation fait partie de la campagne visant à discréditer la coopération internationale de Cuba dans le domaine de la santé, pour laquelle le pays a reçu la reconnaissance de dizaines de gouvernements et l'appréciation des populations bénéficiaires, ajoute la note publiée par La Havane.

Elle rejette également le lien dans la campagne de groupes extrémistes d'origine cubaine représentés au Congrès par des personnalités telles que les sénateurs Marco Rubio et Robert Menendez.

Les États-Unis sont l'un des pays qui connaissent les plus grands problèmes de trafic d'êtres humains, avec des politiques d'asphyxie économique contre Cuba et la violation d'accords migratoires bilatéraux qui favorisent les organisations liées au crime international, au trafic de migrants et au trafic d'êtres humains, conclut le rapport.

ga/ebr

source : https://www.prensa-latina.cu/index.php?o=rn&id=459833&SEO=presidente-de-cuba-desestima-informe-de-eeuu-sobre-trata-de-personas

Tag(s) : #Cuba

Dans CUBA

LE PRESIDENT CUBAIN, MIGUEL DIAZ-CANEL : « CUBA EST PRETE A AFFRONTER LA TEMPETE ELSA »

Par Le 05/07/2021

5 Juillet 2021

Édité par Francisco Rodríguez Aranega
2021-07-04 19:23:44

      

Photo: Estudios Revolución

La Havane, 4 juillet, (RHC).- Le président cubain, Miguel Díaz-Canel, a souligné ce dimanche que Cuba est prête à affronter la tempête tropicale Elsa dans les conditions de complexité épidémiologique dues au Covid-19.

Le président Díaz-Canel a tenu ces propos lors de la réunion du Groupe de travail temporaire du gouvernement pour la prévention et le contrôle du Covid-19 et de l'organe socio-économique du Conseil de la défense nationale.

«Cet événement s'approche déjà au milieu de la complexité de la situation du Covid-19 et aujourd'hui matin nous avons montré que le pays est préparé pour faire face, dans ces conditions, à la tempête tropicale et garantit les actions de travail pour commencer rapidement la réparation des dégâts après son passage», a déclaré le président.

Sur ce point, il a appelé les autorités de tout le pays à évaluer et préciser comment chacune des structures, notamment les plus proches de la population, s'y sont préparées.

Le Premier secrétaire du Parti Communiste de Cuba a souligné la nécessité d'adopter une attitude responsable et engagée  envers la population et de participer à tous les efforts déployés en tant que pays pour faire face à cette situation météorologique.

Il a indiqué que les derniers décès survenus lors de ces événements sont essentiellement dus à trois causes: les personnes qui se baignent de manière irresponsable dans les rivières en crue, celles qui touchent des câbles électriques sans savoir s'ils sont alimentés ou non et celles qui ne se protègent pas des décharges électriques.

«Nous pouvons affirmer de manière responsable que nous avons travaillé sur l'organisation pour faire face à cette tempête tropicale même si elle pénètre dans le pays dans la catégorie d’ouragan.

Il a ensuite souligné qu’il faut une participation responsable de la part de la population en respectant toutes les mesures adoptées; en observant les informations qui sont données, en se réfugiant dans les lieux prévus, avec un comportement discipliné, où tout le monde coopère pour pouvoir amorcer la réparation des dégâts le plus vite possible notamment dans l’agriculture et la production alimentaire.

Enfin, il a insisté sur le fait que «la confiance, la sécurité et l'expérience existent et que, par conséquent, une fois de plus, avec optimisme et avec la certitude que nous allons bien faire, nous ferons face à ce phénomène, ce sera un autre moment où l'unité du peuple, du Parti, du gouvernement et de la Révolution sera consolidée, où nous pourrons donner une réponse victorieuse à l'adversité et où nous continuerons à travailler très dur pour éliminer, dans les plus brefs délais, les conséquences que le Covid-19 nous cause de manière intensifiée ces dernières semaines».

Pour sa part, le Premier ministre, Manuel Marrero, a estimé qu'il était essentiel de suivre l'évolution de la tempête sans désespoir, calmement, en se conformant à ce qui est établi. Ne pas se précipiter au-delà de ce qui est prévu dans les plans mais ne pas rester en deçà non plus.

Il a appelé la population à suivre de près l’évolution et à respecter chacune des dispositions annoncées pour chaque étape de l’évolution du phénomène naturel.

Le second en chef de l'état-major national de la défense civile, le colonel Luis Angel Macareño, a attiré l'attention sur l'évaluation faite par l'Institut de météorologie qui a été exacte dans toutes ses prévisions. Il a dit que même si Elsa ne devient pas un ouragan d'aucune des intensités, la tempête tropicale présente les éléments destructeurs de ce genre de phénomène météorologique: les vents, les pluies et les inondations que ces dernières risquent de déclencher.

«Les fleuves peuvent rencontrer des obstacles dans leur cours vers la mer et provoquer des inondations à certains endroits. N’oublions pas que les pluies de la tempête sont en train d’affecter les quatre massifs montagneux», a-t-il signalé.

Dans l'analyse générale réalisée lors de la réunion du groupe de travail temporaire pour la prévention et le contrôle du Covid-19 et de l'organe socio-économique du Conseil de la défense nationale, la situation épidémiologique actuelle du pays était également à l'ordre du jour.

Pour la première fois la province de Matanzas a dépassé le millier de cas positifs pour une journée, et le pays dans son ensemble a connu un nouveau triste record: 3 mille 519 infections en 24 heures.

Par vidéoconférence, les plus hautes autorités gouvernementales des quinze provinces du pays ont fait le point sur la lutte contre la pandémie et les mesures prises pour minimiser l'impact sur chaque territoire lors du passage de la tempête tropicale Elsa.

Source: Radio Rebelde

source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/nacionales/262788-cuba-est-prete-a-affronter-la-tempete-tropicale-elsa-miguel-diaz-canel

Tag(s) : #Cuba

Dans CUBA

CUBA SALUE LE 48e ANNIVERSAIRE DE LA FONDATION DE LA CARICOM

Par Le 05/07/2021

5 Juillet 2021

Édité par Francisco Rodríguez Aranega
2021-07-04 19:11:06

 

 

La Havane, 4 juillet, (RHC).- Le ministre cubain des Affaires étrangères, Bruno Rodriguez, a salué ce dimanche le 48e anniversaire de la Communauté des États de la Caraïbe (CARICOM), qu'il a qualifiée d’espace de consultation, d'unité et d'intégration.

Dans un message posté sur Twitter, le ministre des Affaires étrangères a mis l’accent sur la nécessité de renforcer les alliances dans la région «pour répondre aux objectifs et défis communs».

La CARICOM célèbre sa journée le 4 juillet en l'honneur de la signature du traité de Chaguaramas, et le 5 juillet, le 20e anniversaire de la signature de cet accord révisé.

La Communauté des États des Caraïbes est composée d'Antigua-et-Barbuda, des Bahamas, de la Barbade, du Belize, de la Dominique, de la Grenade, du Guyana, d'Haïti, de la Jamaïque et de Montserrat, ainsi que de Saint-Kitts-et-Nevis, de Sainte-Lucie, de Saint-Vincent-et-les-Grenadines, du Suriname et de Trinité-et-Tobago.

Source: Prensa Latina

source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/nacionales/262785-cuba-salue-le-48e-anniversaire-de-la-fondation-de-la-caricom

 

Tag(s) : #CARICOM#Cuba

Dans CUBA

CUBA A CELEBRE LE CENTENAIRE DU PARTI COMMUNISTE CHINOIS

Par Le 04/07/2021

Cuba a célébré le centenaire du Parti communiste chinois

Dans un message adressé au Secrétaire général du PCC, le président cubain a souligné que « nous sommes heureux que les relations entre nos partis se caractérisent par leur pleine maturité, exprimée par la confiance politique, l'échange d'expériences, l'égalité et le respect mutuel »

Auteur:  | internet@granma.cu

2 juillet 2021 08:07:25

Photo: Studios Revolution

Lors d'une cérémonie présidée par le général d'armée Raul Castro Ruz, et le Premier secrétaire du Comité central du Parti et président de la République, Miguel Diaz-Canel Bermudez, Cuba a commémoré jeudi le centenaire de la fondation du Parti communiste chinois, et a réaffirmé les liens d'amitié indéfectibles entre les deux nations.

Dans un message adressé au Secrétaire général du Parti communiste chinois, le président cubain a souligné que « nous sommes heureux que les relations entre nos partis se caractérisent par leur pleine maturité, exprimée par la confiance politique, l'échange d'expériences, l'égalité et le respect mutuel ».

Au cours de la cérémonie, le membre du Bureau politique et Secrétaire de l'organisation et de la politique des cadres du Comité central du Parti communiste de Cuba, Roberto Morales Ojeda, a adressé, au nom de cette organisation politique et du peuple cubain, des félicitations fraternelles à tous les communistes chinois pour le 100e anniversaire de leur Parti.

Il a réaffirmé le soutien de l'archipel au principe d' « une seule Chine » et rejeté toute tentative d'ingérence dans ses affaires intérieures. Il a également remercié le géant asiatique pour son soutien indéfectible à la lutte de Cuba contre le blocus exercé par les États-Unis.

Photo: José Manuel Correa

Il a souligné la volonté des deux partis de perfectionner les mécanismes de coordination et d'échange, le soutien aux liens économiques et de coopération, ainsi que la consultation permanente sur les questions stratégiques.

La Chargée d'affaires de l'ambassade de Chine à Cuba, Zhang Yiwen, a remercié dans son discours l'initiative cubaine de célébrer cette date : « Les relations entre la Chine et Cuba sont au meilleur moment de leur histoire, et sont caractérisées par une pleine maturité et une grande confiance », a-t-elle déclaré.

http://fr.granma.cu/cuba/2021-07-02/cuba-a-celebre-le-centenaire-du-parti-communiste-chinois

Dans CUBA

TRAFIC US DE LA VERITE EN INSCRIVANT CUBA SUR LEUR LISTE NOIRE

Par Le 04/07/2021

Les États-Unis « trafiquent » de la vérité en inscrivant Cuba sur leur liste noire

L'objectif d'inclure Cuba sur une telle liste n'a qu'un seul but : justifier l'hostilité du gouvernement des États-Unis et les mesures unilatérales croissantes de blocus et de coercition économique

Auteur:  | internet@granma.cu

2 juillet 2021 09:07:49

Fidèles à leur politique agressive à l'égard de Cuba, les États-Unis ont décidé ce jeudi de maintenir notre pays sur leur « liste noire » des pays qui ne font pas assez pour lutter contre la traite des êtres humains.

Le membre du Bureau politique et ministre des Relations extérieures (Minrex) de Cuba, Bruno Rodriguez Parrilla, à propos de cette nouvelle agression, a souligné sur Twitter que les accusations du Secrétaire d'État Antony Blinken contre Cuba sur la traite des êtres humains sont malhonnêtes et une offense au personnel de santé cubain.

Ils répètent sans vergogne les mensonges fabriqués sous l’administration de Donald Trump pour justifier l'agression. Un exemple de corruption politique, a ajouté le chef de la diplomatie cubaine.

En raison de son caractère calomnieux, le ministère des Relations extérieures avait également rejeté énergiquement en 2019 et 2020 cette inscription diffamatoire et restrictive.

Cuba mène une politique de « tolérance zéro » à l'égard du trafic, fondée sur une stratégie intégrale. Nous jouissons également d'un prestige international reconnu dans la mise en œuvre du Plan d'action national pour prévenir et combattre la traite des personnes et protéger les victimes (2017-2020).

L'objectif d'inclure Cuba dans un tel cas n'a qu'un seul but : justifier l'hostilité du gouvernement des États-Unis et les mesures unilatérales croissantes de blocus et de coercition économique visant à détériorer le niveau de vie de la population, à limiter les flux financiers vers le pays, à entraver les approvisionnements, à endommager les processus productifs et à nuire aux services sociaux, a publié le Minrex dans un communiqué en 2019.

Il cherche également à discréditer la coopération médicale internationale qui a sauvé ou contribué à sauver la vie de millions de personnes dans plus de 160 nations et qui, notamment pendant la pandémie, a apporté son aide dans une quarantaine de pays.

La nouvelle liste dressée par les États-Unis comprend le Nicaragua, le Venezuela et la Chine, et est complétée par l'Afghanistan, l'Algérie, le Myanmar, les Comores, l'Érythrée, la Guinée-Bissau, l'Iran, la République populaire démocratique de Corée, la Malaisie, la Russie, le Sud-Soudan, la Syrie et le Turkménistan.

http://fr.granma.cu/mundo/2021-07-02/les-etats-unis-trafiquent-de-la-verite-en-inscrivant-cuba-sur-leur-liste-noire

Dans CUBA

USA : CLAMEUR EN FAVEUR D’UNE COOPERATION AVEC CUBA SUR LES VACCINS ANTI-COVID-19

Par Le 04/07/2021

4 Juillet 2021

Édité par Reynaldo Henquen
2021-07-03 09:33:50

      

La Havane, 3 juillet (RHC) L’organisation américaine Knowledge Ecology International (KEI) a adressé un mémorandum à la Maison Blanche demandant des éclaircissements sur la politique de sanctions contre Cuba afin de collaborer à la mise au point de vaccins contre le Covid-19.

Selon la plate-forme d’information sur la santé Health Policy Watch, le KEI, un groupe à but non lucratif en faveur de l’accès abordable aux médicaments a demandé que les agences fédérales collaborent avec les instituts de recherche cubains pour financer des essais cliniques supplémentaires ou élargis.

Dans son message à l’exécutif, l’entité a reconnu qu’au cours de la dernière année et demie, dans le contexte de la pandémie de Covid-19, les sanctions de Washington contre la plus grande île des Antilles ont affecté la capacité des entreprises et des organisations à but non lucratif de travailler avec Cuba sur son programme de vaccins.

"Le président Joe Biden doit clarifier les choses et s’assurer qu’aucune des sanctions de Washington ne s’étende aux activités de fabrication, de vente ou de distribution d’immunisants du pays caribéen", a réclamé la KEI.

L’organisation demande ainsi à l’administration actuelle de rendre compte de l’état d’avancement du mémorandum d’accord signé en juin 2016 entre le Département de la santé et des services humains des États-Unis et le Ministère de la santé publique de Cuba.

 

Source Prensa Latina

source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/nacionales/262698-etats-unis-clameur-en-faveur-dune-cooperation-avec-cuba-sur-les-vaccins-anti-covid-19

Tag(s) : #Cuba

Dans CUBA

CUBA : L’IMMUNISATION AVEC ABDALA EST TERMINEE SUR L’ILE DE LA JEUNESSE

Par Le 03/07/2021

2 Juillet 2021

Édité par Francisco Rodríguez Aranega
2021-07-01 11:30:30

      

Nueva Gerona, chef lieu de l'île de la Jeunesse. Photo: Granma

La Havane, 1er juillet, (RHC)- La stratégie cubaine de lutte contre le Covid-19 a accompli ce jeudi une étape importante. L’île de la Jeunesse vient de terminer l’immunisation de la population éligible avec le candidat vaccin Abdala.

Un peu plus de 50 mille personnes résidant dans cette île ayant le statut de municipalité spéciale, (95,6% de la population considérée comme vaccinable), ont en effet reçu les trois doses de l’immunogène.

Le Dr Victor Doeste, coordinateur de l’intervention sanitaire sur l’île de la Jeunesse, a déclaré à Granma que ce chiffre représente 77% du total de la population de cette municipalité spéciale.

Il a souligné que cet indicateur correspond à la limite inférieure requise par l’OMS, pour obtenir une immunité de groupe contre le Covid-19.

Source: Granma

source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/nacionales/262465-covid-19-limmunisation-avec-abdala-est-terminee-sur-lile-de-la-jeunesse

Tag(s) : #Cuba

Dans CUBA

CUBA ET LA MYOPIE GEOPOLITIQUE DE L’ADMINISTRATION BIDEN

Par Le 02/07/2021

Cuba et la myopie géopolitique de l’administration Biden

Par Germán Gorraiz López

Mondialisation.ca, 01 juillet 2021

Observateur continental

Région : 

Thème: 

 1   0  0 

 

  1

La fin du blocus américain contre Cuba, réclamée pour la vingt-neuvième année consécutive à l’Assemblée générale de l’Onu et approuvée à une écrasante majorité par 184 voix pour, 2 contre et 3 abstentions réaffirme la liberté de commerce et de navigation face à un blocus anachronique instauré par John Fitzgerald Kennedy en 1962 et qui aurait entraîné des pertes directes et indirectes pour l’île estimées à 110 000 millions de dollars selon le programme de l’Onu pour le développement (PNUD) et des milliards de dollars selon le gouvernement cubain.

Le renouvellement automatique par les Etats-Unis pour une année supplémentaire de l’embargo commercial sur l’île menacerait le système financier et politique international actuel et pourrait entraîner des pertes pour Cuba estimées à environ 7 000 millions de dollars, conduisant le régime cubain à l’étouffement économique qui peut devenir mortel après le déclenchement de la pandémie de coronavirus.

Cuba, l’obsession de Trump. Donald Trump a eu la volonté d’éliminer l’héritage de Barack Obama. Après la tentative de mettre fin à l’Obamacare, l’annonce de la révision du traité de l’accord de libre-échange nord-américain (ALENA) et le retrait des Etats-Unis de l’accord de Paris contre le changement climatique, l’étape suivante consistait à défaire les avancées diplomatiques et commerciales réalisées avec Cuba dans le cadre du mandat de Barack Obama.

Les changements proposés par l’administration Trump visaient à accroître les réglementations et la supervision afin de rendre difficile pour les entreprises américaines de signer des accords avec Cuba ainsi que pour les Américains de continuer à voyager dans le pays. D’éminents républicains d’origine cubaine en seraient l’origine: Marco Rubio et Mario Díaz-Balart. Selon une étude d’Engage Cuba, la nouvelle politique «coûterait 6,6 milliards de dollars à l’économie américaine et affecterait 12 295 emplois pendant le premier mandat de Trump».

Mike Pence a annoncé la mise en œuvre de nouvelles mesures contre deux compagnies qui transportent du brut vénézuélien à Cuba ainsi que contre les 34 navires utilisés par PDVSA pour provoquer «l’asphyxie énergétique de Cuba» au moyen de l’amputation du cordon ombilical reliant le Venezuela et Cuba suivant la théorie kentienne de la «carotte et du bâton» exposée par Sherman Kent dans son livre Strategic Intelligence for North American World Politics (1949). Sherman Kent déclare que «la guerre n’est pas toujours conventionnelle: une grande partie de la guerre, lointaine et rapprochée, a toujours été menée avec des armes non conventionnelles: […] armes […] politiques et économiques. Le genre de guerre où ils sont utilisés […] (sont) la guerre politique et la guerre économique».

A la suite de l’escalade répressive, le département du Trésor américain a imposé des sanctions à la société d’Etat cubaine Cubametales pour «sa poursuite de l’importation de brut vénézuélien et son soutien au gouvernement du président du Venezuela, Nicolás Maduro». Les avoirs que l’entreprise pourrait avoir sous juridiction américaine sont gelés et les transactions financières avec des entités américaines sont interdites puisque Cubametales serait, selon le gouvernement américain, «chargé de garantir la totalité des importations et exportations de carburants à Cuba».

L’objectif est d’étouffer l’île après l’effondrement du tourisme provoqué par la pandémie de coronavirus. L’administration Trump a bloqué les achats et livraisons de masques, des ventilateurs pulmonaires et d’autres fournitures de santé de base pour le traitement des patients atteints de la Covid-19. Le but de cette administration était de parvenir à une pénurie totale de pétrole, de nourriture et de fournitures de santé vitales pour ébranler le statu quo actuel de l’île. Pour en finir, Donald Trump a de nouveau inclus Cuba dans la liste des «Etats parrainant le terrorisme» jusqu’à achever le nombre record de 240 sanctions contre l’île.

Joe Biden dans un entretien à CBS a déclaré qu’ «en cas de victoire des élections, il reprendrait la politique menée par Barack Obama envers Cuba», ce qui pourrait se traduire par un changement significatif dans les relations cubaines dans un avenir proche. Dans ce contexte, la demande du think tank Cuba Study Group (CSG) à l’administration Biden pour «un engagement diplomatique renouvelé avec Cuba» serait encadrée. Ledit groupe d’analystes présidé par l’homme d’affaires Carlos Saladrigas représenterait la tendance modérée de la communauté cubano-américaine et serait composé d’éminents hommes d’affaires et militants politiques qui ont activement participé à l’amélioration des relations avec Cuba pendant la présidence Obama.

Dans sa pétition à l’administration Biden, il souligne qu’ «une politique de rapprochement vers Cuba est vitale pour promouvoir les intérêts nationaux des Etats-Unis et un avenir plus libre et plus prospère pour le peuple cubain» tout en joignant un agenda exhaustif des démarches nécessaires pour l’obtenir. Ainsi, le chemin à parcourir sera marqué par les défis du règlement du blocus énergétique de l’île, le retrait de Cuba de la liste des «Etats soutenant le terrorisme», l’abrogation de la loi Hemls-Burton et enfin, la suspension du blocus anachronique en vigueur depuis 1962. Cela laisserait la place à l’échange d’ambassadeurs et à la normalisation souhaitée des relations entre Cuba et les Etats-Unis.

Cependant, dans une interview à CNN, le conseiller de Joe Biden pour l’Amérique latine, le Colombien Juan González, a exclu un nouveau dégel avec Cuba et a assuré que «Joe Biden n’est pas Barack Obama dans la politique envers l’île», rajoutant que «le moment politique a considérablement changé», ce qui démontrerait la myopie géopolitique de l’administration Biden qui pourrait générer des résultats imprévisibles en pleine Guerre froide 2.0 entre les Etats-Unis et la Russie.

Germán Gorraiz López, analyste politique

La source originale de cet article est Observateur continental

Copyright © Germán Gorraiz LópezObservateur continental, 2021

https://www.mondialisation.ca/cuba-et-la-myopie-geopolitique-de-ladministration-biden/5657902

Dans CUBA

CUBA : L’ENSEMENCEMENT CULTUREL DE LA REVOLUTION EST PEUT-ETRE SON EQUILIBRE LE PLUS BEAU ET LE PLUS ESSENTIEL

Par Le 02/07/2021

1 Juillet 2021

Dialogue avec le ministre de la Culture, le poète Alpidio Alonso

Auteur: Pedro de la Hoz | pedro@granma.cu

1er juillet 2021 08:07:33


Alpidio Alonso a déclaré : « La culture est au cœur du projet socialiste cubain ». Photo: Ariel Cecilio Lemus
Cet entretien avec le ministre de la culture, le poète Alpidio Alonso, a été convenu quelques jours avant la commémoration du 60e anniversaire de « Paroles aux intellectuels ». Nous l'avons interrogé sur la pertinence de ce discours fondateur et sur la manière dont ses concepts s'incarnent dans la création, la promotion et la réception de la production artistique et littéraire aujourd'hui.
‒ Comment le dialogue entre l'avant-garde politique et l'avant-garde artistique et littéraire s'articule-t-il et s'actualise-t-il dans le contexte actuel ?
‒ Ce dialogue, créé par Fidel, a été la clé. Sans ce climat de confiance et de rétroalimentation établi dès le début, il n'aurait pas été possible d'obtenir les résultats que la culture cubaine peut afficher aujourd'hui. La fécondité de ce dialogue se manifeste par un travail extraordinaire et indéniable, par le niveau de couverture institutionnelle du développement et de la promotion de la culture et par la participation de nos écrivains et de nos artistes en tant que protagonistes du vaste programme culturel de la Révolution. Comment expliquer, sinon à partir de la priorité accordée à la culture, non seulement la force et la vigueur de l'art et de la culture à Cuba, mais aussi ce qu'a été et ce qu'est la Révolution en termes d'émancipation, de justice sociale et de qualité de vie du peuple ?
Le meilleur de l'intelligentsia cubaine a embrassé et fait sienne la Révolution triomphante. Dans sa politique culturelle, nos écrivains et artistes ont trouvé des réponses à des aspirations d'épanouissement maintes fois négligées dans la République bourgeoise. La Révolution ne s'est pas contentée de rendre leur travail digne et de créer les conditions et le climat propices à leur travail ; elle a fait plus, beaucoup plus : par une véritable démocratisation de l'accès à la culture, elle a ouvert les portes de l'éducation et de l'auto-amélioration et a formé un public de masse, capable de profiter pleinement du travail artistique.
 L'impact de cette politique sur le développement éducatif et culturel est indiscutable. La culture est au cœur du projet socialiste cubain. La culture et la Révolution sont indissociables entre nous. C'est ainsi que Fidel l'a vu dès le début et il en est toujours ainsi aujourd’hui. L'ensemencement culturel de la Révolution est peut-être son équilibre le plus beau et le plus essentiel.
Quand on évoque ce sujet, il est inévitable de penser à Fidel, à la relation très particulière et attachante qu'il entretint avec la culture et les intellectuels. Dans quel autre endroit du monde quelque chose de semblable s'est-il produit ? Fidel n'était pas seulement le leader de la Révolution, mais aussi le premier de ses intellectuels et le principal défenseur et promoteur de la culture. Il pensait toujours au peuple, ce qui, comme il nous l'a appris, est le principal objectif.
Au-delà des difficultés, des obstacles et aussi de quelques erreurs regrettables, que nous n’avons pas à cacher, et qui ont été rectifiées depuis longtemps, pendant toutes ces années, l'agenda culturel a été au centre de l'agenda national.
Cette priorité est demeurée inchangée sous la direction de Raul, dans une période marquée par de profondes transformations dans le pays, où, notamment depuis les Congrès du Parti et la nouvelle Constitution, le rôle décisif de la culture dans la construction de la société à laquelle nous aspirons a été redéfini et réaffirmé.
Cette vocation culturelle et de dialogue a trouvé un canal naturel dans la sensibilité et le travail du président Diaz-Canel à la tête de l'État et du gouvernement d'abord, et maintenant du Parti. Sa façon d'associer les processus de leadership et la gestion gouvernementale à la connaissance, à l'innovation et à la science montre clairement qu'il y a là aussi une volonté de continuité.
Depuis le dernier Congrès de l'Union des écrivains et des artistes de Cuba (Uneac), qui s'est conclu par un discours de sa part qui a brillamment remis au goût du jour les paroles de Fidel aux intellectuels et a secoué la plénière pour son courage, son honnêteté et son acuité, le président a maintenu un suivi systématique de l'exécution des accords qui y ont été conclus et a favorisé divers espaces de réflexion avec l'avant-garde, pour évaluer les problèmes de la vie culturelle et le travail des institutions.
Dans ses discours, il a clairement exprimé ce que la culture représente pour la nation, il a été le principal critique des obstacles et des distorsions bureaucratiques qui entravent le travail des créateurs, et il a défendu la culture et les artistes contre les attaques mercenaires et ceux qui cherchent à nous diviser et à détruire tout ce que nous avons accompli.
‒ Lorsque Fidel s'adressa aux intellectuels le 30 juin 1961, il déclara que « la Révolution défend la liberté (...), que la Révolution ne peut pas être par essence l'ennemi des libertés ». Cela a-t-il été un principe de notre politique culturelle ?
‒ La validité de ce principe réside dans l'originalité, la complexité et la diversité de l'art et de la littérature produits à Cuba au cours de ces années. Ceci serait impossible à réaliser dans un climat d'intolérance et d'oppression, « comme celui que nous vivons dans notre pays », selon ce que nous disent chaque jour les libelles mercenaires et la presse ennemie.
Peut-être parce que c'est un fait quotidien, parce que c'est devenu si naturel chez nous, nous en parlons trop peu : s'il y a un pays qui peut être fier de l'art qu'il promeut, c'est bien Cuba. Malgré les conditions d'une tranchée assiégée dans laquelle elles sont obligées de travailler, nos institutions ont créé de l'espace et ont soutenu les tendances et les styles de création les plus divers, sans les conditions mercantiles habituelles, si fréquentes dans d'autres domaines. Par ailleurs, ici, les prix qui sont décernés, les livres et les revues qui sont publiés, les disques qui sont enregistrés, les films qui sont tournés, les expositions qui sont inaugurées, les spectacles qui sont présentés, sont décidés par les artistes dans le cadre d'une relation responsable et transparente avec les institutions. Aucune de nos institutions ne prend de décisions importantes en matière de politique culturelle sans l’avis des collectifs spécialisés, qui sont tous majoritairement composés de créateurs. Dans le même temps, l’Uneac et les brigades de l’Association Hermanos Saiz (AHS) soumettent le travail de nos institutions à un examen permanent. Je ne justifie pas l'arbitraire, qui s'est produit à plus d'un moment parmi nous, et que nous devons éviter à tout prix, mais nous ne pouvons pas non plus accepter la matrice mensongère et perverse de ceux qui présentent Cuba comme un paradis de la censure. La rigueur et la responsabilité de cet exercice sont à peine mentionnées dans les grands circuits d'information. Cette vérité est systématiquement passée sous silence par des médias vénaux qui font la chasse au moindre incident, qui peut se produire n'importe où, pour le transformer en scoop.
Aux antipodes de ce que nous défendons, cette presse, cohérente avec les intérêts qu'elle représente, ne parle évidemment pas de la crise culturelle dévastatrice que connaît le capitalisme, où tout a été réduit à la catégorie de marchandise et où, donc, les critères omniprésents de rentabilité ont le dernier mot. Là, les règles du jeu, y compris les limites éthiques, sont fixées par le grand capital. Cela n'a pas été et ne sera pas notre voie. Les critères de liberté que nous défendons sont fondés sur des hypothèses éthiques qui ont été balayées depuis longtemps. C'est pourquoi nous estimons que le rôle de l'institution, sa responsabilité dans ce qui est offert au peuple, est si important. C'est aussi pour cela, d'ailleurs, que nous devons être si rigoureux et si critiques vis-à-vis de ce que nous faisons.
Ceux qui aujourd'hui nient ou tentent de minimiser le rôle des institutions au nom d'une supposée liberté créative, reproduisent les mêmes hypothèses et approches néolibérales qui proposent de réduire autant que possible le rôle de l'État et de donner toute la place au marché, qui soi-disant, de manière miraculeuse, résoudra tout.
Je me demande quelle place trouveraient dans ce modèle les milliers d'étudiants de nos écoles d'art, dont la seule condition pour entrer dans ces écoles et obtenir un diplôme est le talent, ou l'un des centaines de jeunes poètes de notre pays, dont cinq, dix livres et plus ont été publiés par des éditeurs sérieux, qui n'ont aucun scrupule à accepter la complexité de leurs œuvres et qui ont pris l'initiative de les distribuer et de les promouvoir ?
La réalité contrastante entre le soutien que les artistes ont reçu ici pendant la pandémie et celui des artistes qui sont livrés à eux-mêmes dans d'autres endroits, y compris dans des pays infiniment plus riches, devrait suffire à juger où se trouve le véritable engagement envers l'art et le travail des artistes dans le monde actuel.
Nous ne croyons pas à la possibilité d'un art aseptisé, stérilisé, sans ancrage dans les contradictions de la réalité et de l'être humain. Ceux qui maîtrisent le sujet savent très bien que ce n'est pas un art complaisant et frivole que nous soutenons. Pour corroborer cette affirmation, il y a les œuvres de tous les grands artistes et écrivains qui ont travaillé à Cuba au fil des ans sans avoir besoin de faire de concessions.
source : http://fr.granma.cu/cultura/2021-07-01/lensemencement-culturel-de-la-revolution-est-peut-etre-son-equilibre-le-plus-beau-et-le-plus-essentiel

Tag(s) : #Cuba

Dans CUBA

ONU : CUBA CONDAMNE LES LISTES UNILATERALES ETABLIES PAR WASHINGTON

Par Le 02/07/2021

1 Juillet 2021

 

Nations Unies, 30 juin (Prensa Latina) Cuba a condamné hier devant l’ONU les actes unilatéraux de certains gouvernements, comme celui des États-Unis qui s’arroge le droit d’établir des listes de pays parrainant prétendument le terrorisme en tant que moyen de coercition politique. 

Ces actions sapent l’autorité centrale de l’Assemblée générale de l’ONU dans la lutte contre le terrorisme et entravent la coopération internationale en la matière, a déclaré l’ambassadeur cubain Pedro Luis Pedroso.

Prenant la parole lors de la deuxième conférence de haut niveau des chefs des services de lutte contre le terrorisme des États membres de l’Organisation des Nations Unies, le diplomate a de nouveau rejeté l’inscription de Cuba sur la liste unilatérale du Département d’État des États-Unis d’Amérique des nations qui parrainent prétendument ce type d’actions.

'Cette désignation est un acte calomnieux, hypocrite et opportuniste' a-t-il manifesté en rappelant la façon dont son pays a été victime d’actions terroristes perpétrées depuis les États-Unis, et qui ont coûté la vie à 3.478 personnes et qui ont frappé d’incapacité 2.099 citoyens cubains.

Selon Pedroso, il est démagogique que le Gouvernement nord-américain refuse de qualifier de terroriste l’attaque armée perpétrée contre l’ambassade de Cuba à Washington le 30 avril 2020.

Il viole ainsi la 'Convention sur la prévention et la répression des infractions contre les personnes jouissant d’une protection internationale, y compris les agents diplomatiques', à laquelle il est partie, a souligné l’ambassadeur.

Il s’est également déclaré préoccupé par l’utilisation abusive des technologies de l’information et des communications pour commettre, inciter, recruter, financer ou planifier des actes de terrorisme, en violation de la Charte des Nations Unies et du droit international.

Le terrorisme ne peut être associé à aucune religion, nationalité, civilisation ou groupe ethnique, et sa lutte doit être globale, avec des actions directes, incluant la prévention pour éradiquer ses causes profondes, a souligné Pedroso.

Cuba a réaffirmé son soutien aux mécanismes mis en place par l’Organisation des Nations Unies pour lutter contre le terrorisme et a réaffirmé rejeter ce fléau sous toutes ses formes, y compris celles dans lesquelles des États étaient directement ou indirectement impliqués.

Mon pays est exemplaire dans la lutte contre le terrorisme, il honore ses engagements en la matière, il est partie aux 19 conventions internationales relatives à cette question et il a mis en place des mesures pour faire face à ce fléau, a-t-il précisé.

L’engagement de l’île dans la lutte contre ce mal a été élevé au rang constitutionnel en 2019, a souligné le représentant permanent de Cuba auprès de l’Organisation des Nations Unies.

Par ailleurs l’ambassadeur cubain a signalé que le chef de la délégation insulaire n’a pas pu participer à la rencontre car il n’a pu accéder depuis La Havane à la plate-forme Interprefy, utilisée lors de l’évènement de l’ONU, car les adresses IP cubaines ont un accès limité à cette application en raison du blocus illégal imposé par les États-Unis, qui a été condamné par l’écrasante majorité de la communauté internationale la semaine dernière.

peo/mem/ifb

source:http://frances.prensa-latina.cu/index.php?option=com_content&view=article&id=886670:cuba-condamne-a-lonu-les-listes-unilaterales-etablies-par-washington&opcion=pl-ver-noticia&catid=19&Itemid=101

Tag(s) : #Cuba

Dans CUBA

CUBA CONFIRME SON ENGAGEMENT ENVERS LE DESARMEMENT NUCLEAIRE

Par Le 30/06/2021

30 Juin 2021

Édité par Francisco Rodríguez Aranega
2021-06-29 13:06:08

 

Capture d'écran. ACN

La Havane, 29 juin, (RHC)- Cuba a confirmé son engagement envers le désarmement nucléaire général et complet.

Cuba était en effet présente lundi à l'ouverture de la conférence internationale sur la science et la technologie de l'Organisation du Traité d'interdiction complète des essais nucléaires (OTICE), qui se tient à Vienne, en Autriche, jusqu'au 2 juillet.

«#Cuba participe à l'ouverture de la conférence internationale sur la science et la technologie de l'Organisation du traité d'interdiction complète des essais nucléaires (OTICE)», a tweeté l’ambassade de Cuba en Autriche.

Dans un autre tweet, la mission diplomatique cubaine a précisé que lors de la cérémonie de haut niveau en hommage au 25e anniversaire de l'OTICE, un message vidéo du ministre cubain des affaires étrangères, Bruno Rodríguez, a été projeté.

Le chef de la diplomatie cubaine a ainsi ratifié l'engagement de Cuba en faveur du désarmement nucléaire général et complet.

Bruno Rodríguez a souligné dans son message que l'interdiction et l'arrêt des essais nucléaires de toute nature sont essentiels pour atteindre l'objectif de l'élimination complète des armes nucléaires.

En février dernier, le secrétaire exécutif de l'OTICE, Lassina Zerbo, a officiellement accueilli Cuba en tant qu'État membre à part entière de l'organisation.

Lassina Zerbo a qualifié l'inclusion de Cuba de décision historique et il a exprimé l'espoir qu'elle contribuera à la ratification du traité d'interdiction complète des essais nucléaires.

Source: ACN

source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/nacionales/262230-cuba-confirme-son-engagement-envers-le-desarmement-nucleaire

 

Tag(s) : #Cuba

Dans CUBA

LA MARCHE SUR WASHINGTON UNIT CUBAINS ET AMERICAINS

Par Le 30/06/2021

30 Juin 2021

Édité par Francisco Rodríguez Aranega
2021-06-29 12:53:30

 

Les participants à la marche s'arrêtent en chemin pour expliquer à qui veut les entendre l'impact du blocus sur les familles cubaines. Photo: PL

La Havane, 29 juin, (RHC)- Un sentiment de fraternité et de solidarité unit les Cubains-américains qui marchent sur Washington, D.C., pour demander la levée du blocus de Cuba.

Des membres de la nouvelle initiative du projet Bridges of Love (Ponts d’amour en français) ont déclaré qu'ils se sont joints au pèlerinage pour demander au président Joe Biden de mettre fin à toutes les sanctions contre le peuple cubain à l'intérieur et à l'extérieur de l'île.

Carlos Lazo, leader des Ponts d’amour a annoncé qu’en chemin d’autres personnes vont rejoindre la marche contre le blocus, une initiative sans précédents aux États-Unis.

Carlos Lazo a ajouté que la joie règne parmi les participants. «Ils se sentent fiers parce qu’ils font quelque chose pour leurs amis, pour leurs voisins, pour la terre où ils sont nés», a-t-il ajouté dans des déclarations à l’agence Prensa Latina.

«Certains Américains qui nous voient sur la route viennent nous poser des questions et nous pouvons expliquer toutes les sanctions qui pèsent sur la famille cubaine, beaucoup sont solidaires avec nous et nous soutiennent dans la revendication de la levée de ces mesures», a déclaré l'activiste.

«Nous allons gagner cette bataille, l'amour l’emportera», a déclaré Carlos Lazo, qui a réitéré son soutien aux familles aux États-Unis et à Cuba, car les deux souffrent.

Enrique Mendez, qui vit à Los Angeles, en Californie, a déclaré avoir rejoint le projet pour demander la levée de toutes les sanctions qui nuisent au peuple cubain.

Nous plaidons également pour la réouverture de l'ambassade des États-Unis à La Havane, la reprise des envois de fonds à Cuba et le rétablissement des liens de coopération entre les peuples des deux pays.

Pour sa part, Abel Martinez, un résident de Tampa, en Floride, a rappelé qu'il fait partie de «cette lutte depuis longtemps».

J'ai participé à la première caravane à vélo pour Bridges of Love et en solidarité avec la famille cubaine, et je ferai partie des autres activités à venir, toutes visant à obtenir la fin du siège de Washington, a-t-il déclaré.

«Nous voulons la levée du blocus injuste qui harcèle notre peuple depuis tant d'années et qui a pour but de mettre les gens dans une situation de privation économique», a pour sa part souligné Sandra Soca, une Cubano-américaine qui vit également à Tampa.

Ce siège est subi par la médecine cubaine car elle ne peut pas avoir accès aux produits nécessaires tels que les seringues pour la vaccination contre le Covid-19, ou les médicaments pour les enfants atteints de cancer ou les technologies avancées pour le diagnostic des maladies, a-t-elle dit.

Elle a également évoqué la question des transferts de fonds, des visas, du programme de regroupement familial et du droit des Nord-américains à pouvoir se rendre librement à Cuba.

Source: Prensa Latina.

source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/nacionales/262228-la-marche-sur-washington-contre-le-blocus-unit-les-cubano-americains

 

Tag(s) : #Cuba#USA

Dans CUBA

CUBA : « AU SEIN DE LA REVOLUTION, IL Y A DE LA PLACE POUR TOUT ET POUR TOUS » SOULIGNE MIGUEL DIAZ-CANEL

Par Le 29/06/2021

29 Juin 2021

Édité par Francisco Rodríguez Aranega
2021-06-28 19:22:54

 

La cérémonie a eu lieu à l'endroit même où Fidel Castro a prononcé ses Paroles aux intellectuels. Photo: Estudios Revolución

La Havane, 28 juin, (RHC) Le président cubain Miguel Díaz-Canel, a souligné ce lundi à La Havane qu'au sein de la Révolution, il y a de la place pour tout et pour tous, sauf pour ceux qui cherchent à détruire le projet collectif.

Le président a exprimé ces idées lors de la cérémonie de commémoration du 60e anniversaire du discours du leader historique de la Révolution cubaine, Fidel Castro, connu sous le nom de «Paroles aux intellectuels».

La cérémonie s’est déroulée à la Bibliothèque nationale José Martí, théâtre de la rencontre de Fidel et les intellectuels cubains en juin 1961.

Le chef de l'État a souligné que lorsque Fidel Castro faisait allusion au fait que «tout est dans la révolution», il voulait dire que la seule chose qui n'était pas discutée était précisément le processus révolutionnaire.

Ce n'est pas un fait contesté. C'est le fait même, la raison d'être de cette «rencontre» avec des intellectuels et des artistes cubains, a-t-il déclaré. «Paroles aux intellectuels» est considéré comme un texte essentiel, dans lequel il projette ce qui allait devenir la politique culturelle du pays.

Des questions telles que la liberté de création, les liens des artistes avec les institutions et les besoins culturels du pays ont fait l'objet du débat de juin 1961.

Ces échanges d'idées ont constitué une plate-forme d'unité, tout en marquant la voie de la politique culturelle cubaine. Ils ont également été le point de départ de l’UNEAC, l’Union des Écrivains et Artistes de Cuba.

Source: Prensa Latina

source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/nacionales/262139-au-sein-de-la-revolution-il-y-a-de-la-place-pour-tout-et-pour-tous-souligne-miguel-diaz-canel

 

Tag(s) : #Cuba

Dans CUBA

LE PRESIDENT DE CUBA REMERCIE LES SECOURISTES ET LE PERSONNEL DE SANTE DE LEUR ATTENTION AUX VICTIMES DE L’ACCIDENT DU SARATOGA

Par Le 15/05/2022

15 Mai 2022

Édité par Francisco Rodríguez Aranega
2022-05-13 22:48:01

      

Les secouristes ont travaillé 24 heures sur 24 jusqu'à trouver la dernière des victimes sous les décombres. Photo: Prensa Latina

La Havane, 13 mai,  (RHC)- Le président cubain, Miguel Díaz-Canel, a remercié les sapeurs- pompiers, les secouristes, le personnel de santé et la population en général pour leur soutien lors de la recherche des victimes après l'explosion survenue  à l'hôtel Saratoga.

Par le biais de son compte Twitter, le président a réitéré ses condoléances aux personnes qui ont perdu des proches dans l'accident survenu le 6 mai dans cet hôtel de la Vieille Havane.

J'ai décrété un #deuil officiel pour les victimes de l'accident à l'hôtel #Saratoga. C'est le sentiment partagé à l'issue de la recherche des personnes portées disparues. Merci aux sapeurs-pompiers, aux secouristes, au personnel de la #Santé, au peuple de #Cuba. Nos condoléances à ceux qui ont perdu des êtres chers.

Le gouvernement cubain a fait de la recherche des personnes restées sous les décombres et du sauvetage des personnes une priorité après l'accident. Cette tâche a été menée sans interruption pendant plus de 144 heures.

Les enquêtes préliminaires indiquent que l'explosion pourrait avoir été causée par une fuite de gaz lors de l'approvisionnement en gaz de l’installation hôtelière.

Jusqu'à présent, le pays a fait état de 46 morts, dont une citoyenne espagnole, et de près d'une centaine de blessés.

Une veillée est prévue sur le parc de la Fraternité non loin du lieu du terrible accident à l’appel de l’Union des Jeunes Communistes de Cuba.

Source: Prensa Latina

 

source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/nacionales/287795-le-president-de-cuba-remercie-les-secouristes-et-le-personnel-de-sante-de-leur-attention-aux-victimes-de-laccident-du-saratoga

Tag(s) : #Cuba

Dans CUBA

MIGUEL DIAZ-CANEL DECORE DE PETITS AGRICULTEURS CUBAINS

Par Le 15/05/2022

15 Mai 2022

Édité par Francisco Rodríguez Aranega
2022-05-13 22:43:35

      

Photo: Estudios Revolución

La Havane, 13 mai, (RHC)- Le président cubain, Miguel Díaz-Canel, a présidé une cérémonie de décoration d’un groupe de membres de l'Association Nationale des Petits Agriculteurs (ANAP).

Selon un reportage de la télévision nationale, la direction de l'organisation a décerné le titre honorifique de Héros du travail à Félix Baldío, qui fait partie d’une organisation de base à  Ciego de Ávila, une province du centre du pays

L'ANAP, qui célèbre son 61e anniversaire, a également décoré de « l'Ordre 17 mai », cinq travailleurs ayant plus de 30 ans de présence dans cette association.

En outre, au cours de la cérémonie, la médaille Romárico Cordero a été décernée à 40 membres et dirigeants de l’organisation ayant plus de 20 ans de travail ininterrompu.

Lors de la cérémonie, 150 travailleurs ont reçu la distinction Antero Regalado et 162 autres ont reçu la distinction spéciale José Ramírez Cruz.

La direction de l'ANAP a également décerné le drapeau d'honneur Niceto Pérez García à 31 organisations de base.

Récemment, le président de l'association, Rafael Santiesteban, a précisé que les journées pour le 61e anniversaire de l’ANAP se tiendront jusqu'au 17 mai, lorsque le pays célébrera également le 63e anniversaire de la première loi de réforme agraire.

Source: Prensa Latina

source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/nacionales/287794-miguel-diaz-canel-decore-de-petits-agriculteurs-cubains

Tag(s) : #Cuba#ANAP

Dans CUBA

CUBA TIENT A CE QUE TOUS SES ENFANTS SOIENT PROTEGES

Par Le 15/05/2022

15 Mai 2022

La vaccination anti-COVID-19 sera testée chez les enfants de moins de deux ans

Auteur:  | internet@granma.cu

12 mai 2022 10:05:29

Photo: Ismael Batista

Cienfuegos.– Deux essais cliniques pour la vaccination au COVID-19 des enfants cubains de moins de deux ans sont sur le point de démarrer dans la province centrale de Cienfuegos, où toutes les conditions sont déjà réunies.
Dans une émission récente de la Table ronde télévisée, la Dre Dagmar Garcia Rivera, directrice de la recherche à l'Institut Finlay des vaccins, a précisé qu'à Cuba, seuls 3 % de la population pédiatrique - les enfants de moins de deux ans - restent à vacciner, ce qui explique la mise en place de cette étude d'intervention et de cet essai clinique.
L'hôpital pédiatrique provincial Paquito Gonzalez Cueto sera l'un des sites de l'essai clinique du vaccin Soberana Futuro, destiné aux bébés âgés de sept à onze mois, avec l'hôpital Juan Manuel Marquez de La Havane. La Dre Layri Garcia Rios, directrice de l'institution de santé pédiatrique de Cienfuegos, a indiqué à la presse que l'essai est actuellement en phase d'organisation.
Darehyne Ávila Piña, responsable du programme provincial de vaccination du Centre d'hygiène, d'épidémiologie et de microbiologie de Cienfuegos, a déclaré que cette province attend également l'approbation nationale pour commencer la vaccination anti-COVID-19 des enfants âgés de un an à un an, 11 mois et 29 jours, avec Soberana 02, en deux doses, et Soberana Plus en une troisième dose (une étude appelée Soberana Chiquitines), en collaboration avec l’institut Finlay des vaccins.
Elle a expliqué qu'il s'agit du même schéma que celui testé chez les enfants et les adolescents âgés de 2 à 18 ans.
« Tout a été organisé et les vaccins se trouvent dans chacune des polycliniques, en attente d'autorisation », a-t-elle ajouté.
Les essais cliniques concerneront 114 434 enfants âgés de moins de deux ans.
Cette intervention tient compte des résultats des études précédentes sur la sécurité et l'immunogénicité réalisées chez les enfants, et Cienfuegos est prise en compte car c'est l'une des provinces où des études ont été réalisées avec de très bons résultats.

source : https://fr.granma.cu/cuba/2022-05-12/cuba-tient-a-ce-que-tous-ses-enfants-soient-proteges

Tag(s) : #Cuba

Dans CUBA

L'ONU REPRENDRA CETTE ANNEE LA DEMANDE DE CUBA DE METTRE FIN AU BLOCUS

Par Le 14/05/2022

14 Mai 2022

 

Le ministre cubain des Relations extérieures, Bruno Rodriguez Parrilla, a annoncé, via son compte Twitter, que l'Assemblée générale des Nations unies reprendra cette année la discussion de la résolution cubaine exigeant la levée du blocus

Auteur: Elson Concepción Pérez | internet@granma.cu

12 mai 2022 10:05:15


Le chef de la diplomatie cubaine, Bruno Rodriguez Parrilla, a annoncé, via son compte Twitter, que l'Assemblée générale des Nations unies reprendra cette année la discussion de la résolution cubaine exigeant la levée du blocus imposé par les États-Unis à notre archipel.
Le dossier « Nécessité de lever le blocus économique, commercial et financier imposé par les États-Unis d'Amérique à Cuba » a déjà été inscrit à l'ordre du jour provisoire de la 77e Période ordinaire de sessions de l'organisme international, qui débutera en septembre 2022 et se terminera le même mois en 2023.
Ce sera une nouvelle occasion pour les gouvernements de quasiment tous les pays du monde d'élever la voix et d'exercer leur vote pour condamner le blocus, une action que les différentes administrations des États-Unis n'ont non seulement pas respectée, mais ont ajouté de nouvelles mesures coercitives, comme les 243 entrées en vigueur sous l’administration Trump, et que le président actuel, Joe Biden, a maintenues intactes, malgré son engagement de les éliminer, qu'il a brandi comme l'une des bannières pendant sa campagne présidentielle.
Le vote de cette résolution dans le cadre de l'ONU a été l'une des preuves les plus récurrentes - chaque année, et pendant 29 ans consécutifs - de l'irrespect colossal avec lequel les gouvernements étasuniens successifs ne tiennent pas compte de l'avis unanime des nations contre une politique hostile qui, par défi ouvert et arrogance, ne fait que s'intensifier avec des mesures de plus en plus étouffantes pour le peuple cubain.
L'opportunisme criminel avec lequel les États-Unis ont voulu profiter des terribles effets de la pandémie et de la crise mondiale associée pour renforcer encore le siège économique, commercial et financier de Cuba, afin de renverser la Révolution, est un nouvel argument irréfutable qui, à la tribune de l'ONU, mettra à nu les intentions macabres de l'empire, en maintenant un blocus qui, en tant que politique, est rétrograde, mais, dans ses impacts, criminel.
source : https://fr.granma.cu/mundo/2022-05-12/lonu-reprendra-cette-annee-la-demande-de-cuba-de-mettre-fin-au-blocus

Tag(s) : #Blocus#Cuba

Dans CUBA

LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE DE CUBA DECRETE LE DEUIL OFFICIEL

Par Le 14/05/2022

14 Mai 2022

Pendant la durée de DEUIL OFFICIEL, le drapeau à l’Étoile solitaire devra être mis en berne sur les bâtiments publics et les institutions militaires

Auteur:  | internet@granma.cu

12 mai 2022 18:05:00

Photo: Ricardo López Hevia

Accompagnant la profonde douleur de notre peuple face au tragique accident survenu à l'hôtel Saratoga le 6 mai, dans lequel 44 compatriotes et une citoyenne espagnole ont perdu la vie, et au terme des opérations de sauvetage et de secours, le président de la République de Cuba a décrété un DEUIL OFFICIEL du 13 mai à 6 h00 jusqu’au 14 mai à minuit.

Pendant la durée du DEUIL OFFICIEL, le drapeau à l’Étoile solitaire devra être mis en berne sur les bâtiments publics et les institutions militaires.

 

source : https://fr.granma.cu/cuba/2022-05-12/le-president-de-la-republique-de-cuba-decrete-le-deuil-officiel

Tag(s) : #Cuba

Dans CUBA

LE PROJET PONTS D'AMOUR DENONCE LES CAMPAGNES CONTRE LA SOLIDARITE AVEC CUBA

Par Le 13/05/2022

13 Mai 2022

Édité par Francisco Rodríguez Aranega
2022-05-12 18:26:29

      

Prensa Latina

La Havane, 12 mai (RHC) Des groupes réactionnaires à l'encontre de Cuba et de son peuple tentent de saboter la vague de solidarité qui s'est levée à l'extérieur de l'île pour soutenir les efforts humanitaires après l'accident de l'hôtel Saratoga, a dénoncé  le projet Puentes de Amor , (Ponts d'amour, en français).

Une déclaration du groupe signée par son fondateur et organisateur, Carlos Lazo, a dénoncé le fait qu'alors que les opérations de sauvetage se poursuivent à La Havane à l'hôtel Saratoga, que des corps sans vie sont encore récupérés sous les décombres et que le travail se poursuit inlassablement dans l'espoir de trouver des survivants, des groupes haineux se forcent de faire du mal  à la population.

Ces personnes sans scrupules profitent  de ce moment de malheur national pour intensifier leur guerre contre le peuple cubain, souligne l'activiste.

Au comble de la méchanceté et du cynisme, a-t-il dit, ils tentent de saboter  les campagnes de dons à l'île organisées par les émigrants cubains.

Ces personnes qui complotent contre Cuba se  cachent derrière des photos de Fidel Castro - incroyable! Pour semer la confusion, ils utilisent des photos du leader historique de la Révolution cubaine comme toile de fond, alors que dans le même temps, depuis Miami, ils incitent leurs adeptes à dénoncer les initiatives des dons effectués via PayPal !

Carlos Lazo a souligné qu’il s'agit d'un geste criminel et que ce n'est pas la première fois que cela se passe. Par le passé, ils ont déjà tenté de semer le doute sur les expéditions de seringues et de lait en poudre vers Cuba.

Ces actions sont survenues alors que des milliers de Cubains de l’émigration sont prêts à  aider et  à soutenir les victimes de l'accident, a-t-il ajouté.

D'un côté, ceux qui aiment tendent la main, de l'autre, ceux qui haïssent  essaient de continuer à causer de la souffrance et de la douleur, a dénoncé le leader de Puentes de Amor, l'initiative qui cherche à internationaliser la demande de fin du blocus de Cuba par les États-Unis.

Ils ne vont pas nous confondre! Personne n'arrêtera ce tsunami d'amour! Nous continuerons à aider nos frères sur l'île! Nous continuerons à participer à toute initiative visant à aider les victimes de cette catastrophe! Nous continuerons à élever la voix pour que les sanctions qui punissent le peuple cubain soient levées", remarque le communiqué.

Source: Prensa Latina

source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/nacionales/287644-le-projet-ponts-damour-denonce-les-campagnes-contre-la-solidarite-avec-cuba

Tag(s) : #Cuba

Dans CUBA

LIVRAISON A CUBA D'UN CONTENEUR DE FOURNITURES MEDICALES PROVENANT D'ITALIE

Par Le 12/05/2022

11 Mai 2022

Livraison à Cuba d'un conteneur de fournitures médicales en provenance d'Italie 
Édité par Bárbara Gómez
2022-05-10 18:11:13

      
 


Photos : Diana Inés Rodríguez. ACN.

La Havane, 10 mai (RHC) Des représentants de l'Institut Cubain d'Amitié avec les Peuples -ICAP-, et du Ministère de la Santé Publique, ont reçu mardi à La Havane, un container de fournitures médicales envoyé par l'Association Nationale d'Amitié Italie-Cuba -ANAIC-, pour soutenir la lutte contre le COVID-19.

Rigoberto Zarza, directeur de l'ICAP pour l'Europe, a déclaré que la cargaison est le reflet de l'engagement envers notre pays et de la volonté de le soutenir face aux limitations et à l'intensification du blocus économique, commercial et financier imposé par le gouvernement américain.

Dans les entrepôts de l'Empresa Nacional de Suministros Médicos, situés à Berroa, le dirigeant a expliqué que la valeur des ressources est estimée à plus de 621 000 euros, une somme qui, ajoutée aux dons effectués par l'organisation pendant les deux années de la pandémie, dépasse le million d'euros d'aide solidaire.

Zarza a expliqué que le don comprend également des articles pour l'éducation artistique, destinés à un projet communautaire que l'ANAIC soutient à Baracoa, dans la province orientale de Guantánamo, et des équipements sportifs pour la pratique du baseball envoyés à l'Institut national des sports, de l'éducation physique et des loisirs.

Yamira Palacios, responsable du département de la collaboration reçue du ministère de la santé publique, a souligné que les fournitures médicales auront un impact positif sur les soins dans les établissements de santé, et a remercié au nom du ministère toutes les personnes qui ont rendu possible ce véritable et authentique élan de solidarité.

Le COVID-19, a-t-il dit, nous a confirmé que la coopération internationale est vitale dans ce type de situation ; sauver des vies doit être la priorité en ce moment, a-t-il dit.

(Source : ACN).

 

source : https://www.radiohc.cu/noticias/nacionales/287416-reciben-en-cuba-contenedor-de-insumos-medicos-de-italia-fotos

Dans CUBA

DIAZ-CANEL REMERCIE SON HOMOLOGUE CHINOIS XI JINPING POUR SES CONDOLEANCES LORS DE LA TRAGEDIE DE LA HAVANE QUI A FAIT 43 MORTS ET 100 BLESSES

Par Le 12/05/2022

11 Mai 2022

Díaz-Canel remercie le président chinois Xi Jinping pour ses condoléances
Édité par Maite González
2022-05-11 08:45:51

   

  

Twitter

La Havane, 11 mai (RHC) Le président cubain Miguel Díaz-Canel a remercié mercredi son homologue chinois, Xi Jinping, pour ses condoléances suite à l'accident survenu à l'hôtel Saratoga de La Havane vendredi dernier.

Dans un message publié sur son compte Twitter, Xi a exprimé ses condoléances au nom du gouvernement, du peuple chinois et personnellement, aux familles des victimes de l'explosion causée par une fuite de gaz dans cette installation touristique, quelques jours avant sa réouverture.

Dans sa lettre, le dirigeant chinois s'est dit choqué d'apprendre cette tragédie.

Quelques heures après l'événement, le ministère des affaires étrangères du géant asiatique a exprimé son soutien à Cuba dans ce qu'il a décrit comme un triste moment.

Des messages de solidarité sont parvenus du monde entier à la nation caribéenne en réponse à l'accident, qui a fait 43 morts et une centaine de blessés, ainsi que d'importants dégâts matériels sur le bâtiment et les immeubles environnants. (Source/PL)

source : https://www.radiohc.cu/noticias/nacionales/287426-diaz-canel-agradece-condolencias-de-presidente-chino-xi-jinping

Tag(s) : #Chine#Cuba

Dans CUBA

TOUTE CUBA EN HALEINE

Par Le 11/05/2022

10 Mai 2022

Trois jours après l'accident, survenu dans la matinée du vendredi 6 mai à l’emblématique hôtel Saratoga de La Havane, le sauvetage-déblaiement se poursuit sans répit. Le personnel travaille d'arrache-pied pour retrouver un environnement assaini le plus rapidement possible, tandis que l'ensemble du pays demeure attentif.

Auteur:  | internet@granma.cu

10 mai 2022 10:05:53

Photo: Ricardo López Hevia

La fatigue ne compte pas dans les longues heures, maintenant plus de 72 heures, de l'équipe de secouristes qui fouillent les décombres à la recherche de corps encore coincés dans l'effondrement. L'espoir, même dans la réalité la plus dure, continue d'animer leur cœur, et ils n'abandonnent pas l'idée de retrouver une victime vivante, malgré les faibles chances.
Le Premier secrétaire du Comité central du Parti et président de la République, Miguel Diaz-Canel Bermudez, insiste pour que l'on accorde une attention particulière aux blessés et à leurs familles, en tenant compte non seulement du soutien sanitaire et matériel, mais aussi du soutien psychologique, face à un événement aussi douloureux, qui laisse des traces indélébiles chez ceux qui l'ont vécu.
Alors que les travaux de sauvetage se poursuivent, d'autres tâches, tout aussi importantes, sont en cours et sont contrôlées par le Groupe temporaire du gouvernement, qui est chargée du suivi des actions ultérieures. Les familles touchées sont en train d'être évacuées et certaines d'entre elles attendent leurs biens, car l'accès à leurs foyers ne leur est pas encore permis.  
Pour les personnes évacuées, des modules de produits divers, des aides économiques, tout ce qui est disponible, ont été mis en place afin d'atténuer autant que possible les énormes effets de la catastrophe. Il est question de rapports techniques, de démolition, de reconstruction, de réouverture des bâtiments voisins endommagés, de projets qui débuteront bientôt à l'hôtel Saratoga.
Trois jours après l'accident, survenu dans la matinée du vendredi 6 mai, le sauvetage-déblaiement se poursuit sans répit. Le personnel travaille d'arrache-pied pour retrouver un environnement assaini le plus rapidement possible, tandis que l'ensemble du pays demeure attentif, accompagnant dans leur douleur ceux qui ont perdu leurs proches, et aspirant, au milieu du malheur, à la meilleure des nouvelles : celle du rétablissement des personnes hospitalisées, et celle que, parmi les personnes qui n'ont pas encore été retrouvées, quelqu'un est encore en vie.

source : https://fr.granma.cu/cuba/2022-05-10/toute-cuba-en-haleine

Tag(s) : #Cuba

Dans CUBA

ENTRETIEN FRATERNEL ENTRE RAUL CASTRO ET LE PRESIDENT MEXICAIN MANUEL LOPEZ OBRADOR

Par Le 11/05/2022

10 Mai 2022

Les deux dirigeants ont souligné les relations étroites entre le Mexique et Cuba, et ont rappelé des passages de notre histoire commune

Auteur:  | internet@granma.cu

10 mai 2022 09:05:46

Photo: Estudios Revolución

Le général d'armée Raul Castro Ruz a eu, le 9 mai dans l’après-midi, un entretien fraternel avec le président des États-Unis du Mexique, S. E. Andrés Manuel Lopez Obrador, qui réalisait une visite de travail dans notre pays.

Les deux dirigeants ont souligné les relations étroites entre le Mexique et Cuba, et ont rappelé des passages de notre histoire commune, notamment l'accueil que les patriotes cubains ont toujours reçu en terre mexicaine.

Le général d'armée a souligné l'importante contribution du président Lopez Obrador au développement des liens bilatéraux avec Cuba et à la nécessaire intégration de l'Amérique latine et des Caraïbes, faisant valoir sa contribution à cette cause pendant la présidence pro tempore de la Communauté des États d'Amérique latine et des Caraïbes par le Mexique.

Le ministre cubain des Relations extérieures, Bruno Rodriguez Parrilla, était présent à l’entretien.

source : https://fr.granma.cu/cuba/2022-05-10/entretien-fraternel-entre-raul-castro-et-le-president-andres-manuel-lopez-obrador

Tag(s) : #Mexique#Cuba

Dans CUBA

CUBA COMMEMORE LE 77e ANNIVERSAIRE DU JOUR DE LA VICTOIRE SUR LE FASCISME

Par Le 10/05/2022

9 Mai 2022

Cuba commémore le 77e anniversaire du jour de la Victoire sur le fascisme

La Havane, 9 mai (Prensa Latina) La victoire sur le fascisme a sauvé l'héritage millénaire de la culture humaine et le sens de la dignité humaine, a déclaré aujourd'hui le général Arnaldo Tamayo lors de la commémoration de la Journée de la victoire sur le fascisme.
9 mai 2022
CDT15:46 (GMT) -0400
L'événement a eu lieu au Mausolée du soldat internationaliste soviétique, situé dans la banlieue de La Havane, où un hommage a été rendu aux 27 millions de Soviétiques tombés au combat contre le fascisme pendant la Grande Guerre patriotique (1941-1945).

M. Tamayo, premier cosmonaute cubain et latino-américain, président du groupe d'amitié parlementaire Cuba-Russie et de l'association d'amitié entre les deux pays, a souligné que l'humanité progressiste célèbre avec joie le 77e anniversaire de la victoire sur le fascisme en raison de l'énorme signification de cette date.

"Cet événement reste extraordinairement pertinent dans les conditions actuelles, où l'idéologie fasciste renaît avec plus de haine et de cruauté. Le monde n'oubliera jamais cet holocauste, ceux qui sont tombés sur la route de la victoire", a souligné le cosmonaute vétéran.

La cérémonie commémorative s'est déroulée en présence du général Álvaro López Miera, ministre des Forces armées révolutionnaires, du chef de la mission diplomatique russe à Cuba, Andrei Guskov, des ambassadeurs du Belarus et du Kazakhstan, du chargé d'affaires de l'Azerbaïdjan, des attachés militaires de différents pays accrédités sur l'île et d'autres représentants du gouvernement et d'organisations cubaines.

Pour sa part, l'ambassadeur russe a reconnu le courage et la détermination de l'armée soviétique à vaincre, ainsi que son rôle dans la victoire finale.

"L'immense foi en la victoire, le courage et l'héroïsme du peuple soviétique ont permis non seulement de résister sous le feu de l'ennemi, mais aussi de sauver la civilisation européenne et mondiale", a déclaré Guskov.

Au cours de la cérémonie, six arbres ont été plantés dans le jardin du souvenir à la mémoire des 27 millions de Soviétiques tombés pendant la Grande Guerre patriotique.

oda/mfm
source : https://www.prensa-latina.cu/2022/05/09/cuba-recuerda-77-aniversario-del-dia-de-la-victoria-sobre-el-fascismo

Tag(s) : #Cuba#9Mai

Dans CUBA

MEXIQUE : LE PRESIDENT LOPEZ OBRADOR ANNONCE DES ACCORDS DE COOPERATION SANITAIRE AVEC CUBA

Par Le 10/05/2022

9 Mai 2022

López Obrador annonce des accords de coopération sanitaire avec Cuba

Mexico, 9 mai (Prensa Latina) Le président du Mexique, Andrés Manuel López Obrador, a rendu compte aujourd'hui de l'accord de coopération sanitaire signé lors de sa visite de travail à Cuba, qui s'est terminée hier soir.
9 mai 2022
CDT09:48 (GMT) -0400
Lors de sa conférence de presse matinale au Palais National, au cours de laquelle il a rendu compte de sa tournée au Guatemala, au Salvador, au Honduras, au Belize et à Cuba, il a déclaré que dans ce dernier pays

L'accord inclut la formation de médecins généralistes et spécialistes, puisque nous allons accorder des bourses à cette fin.

Nous allons également acquérir un vaccin qu'ils produisent pour les très jeunes enfants et qui a donné de bons résultats, a-t-il dit.

Il s'agit d'un plan de vaccination des très jeunes enfants, essentiellement contre le Covid-19 dans un premier temps, mais demain nous allons fournir plus d'informations sur ces vaccins pour les enfants, et il est possible qu'ils soient vaccinés d'ici le mois d'août car nous avons déjà pris la décision.

Nous allons également embaucher des médecins de Cuba qui vont travailler dans notre pays, et nous avons pris cette décision parce que nous n'avons pas les médecins dont nous avons besoin ici, parce que pendant la période néolibérale, ils ont cessé de soutenir la santé publique, qu'ils ont traitée comme une marchandise et n'ont pas formé de médecins, et en conséquence, nous avons maintenant un énorme déficit.

Nous avons des hôpitaux, mais il n'y a pas de pédiatres, par exemple, et encore moins lorsqu'il s'agit de travailler dans des hôpitaux situés dans des zones éloignées des villes, car les professionnels mexicains ne veulent pas travailler dans ces endroits.

Il a annoncé qu'ils pensaient créer un centre de thérapie pour les enfants pauvres et handicapés, et c'est l'un des sujets dont il a discuté avec le président de Cuba, Miguel Díaz-Canel, afin que des pédiatres cubains aillent travailler dans les montagnes de Guerrero et d'autres endroits, bien que nous soyons parvenus à un accord pour que le centre soit créé à Sinaloa.

Il a déclaré que le recrutement de plusieurs centaines de médecins généralistes et spécialistes cubains vise à garantir le droit à la santé, aux soins médicaux, aux médicaments, aux analyses et aux études cliniques gratuites pour ceux qui n'ont pas de sécurité sociale, et nous avons déjà commencé, mais nous avons ce déficit de médecins.

rgh/lma

source : https://www.prensa-latina.cu/2022/05/09/lopez-obrador-informa-acuerdos-de-cooperacion-en-salud-con-cuba

Tag(s) : #Cuba#Mexique

Dans CUBA

LE PRESIDENT CUBAIN FELICITE LA RUSSIE A L'OCCASION DU JOUR DE LA VICTOIRE SUR LE NAZISME

Par Le 10/05/2022

9 Mai 2022

Le président cubain félicite la Russie à l'occasion du jour de la Victoire

La Havane, 9 mai (Prensa Latina) Le président cubain Miguel Díaz-Canel a félicité aujourd'hui le peuple et le gouvernement de la Russie à l'occasion de la commémoration du Jour de la Victoire, une date historique qui représente la libération de l'Europe du nazisme.
9 mai 2022
CDT13:28 (GMT) -0400
Sur son compte Twitter, le président a déclaré que cet événement mettait fin à la longue nuit du fascisme hitlérien.

Le ministre cubain des Affaires étrangères Bruno Rodríguez a également félicité la Russie sur le même réseau social à l'occasion du 77e anniversaire de la victoire dans la Grande Guerre patriotique (1941-1945).

Il a également affirmé que la nation des Caraïbes reconnaît la dette de gratitude de l'humanité envers l'héroïque peuple soviétique pour son sacrifice dans la confrontation avec le fascisme.

La Russie a marqué cet anniversaire par des défilés dans 28 villes, auxquels ont participé 65 000 soldats, 2 400 types d'armes et plus de 460 avions, pour commémorer le triomphe soviétique dans la Seconde Guerre mondiale (1939-1945).

Au total, 11 000 soldats, élèves d'écoles militaires et cadets, 131 unités d'armes et d'équipements modernes ont participé à la cérémonie sur l'emblématique Place Rouge.

rgh/ool/mks
source : https://www.prensa-latina.cu/2022/05/09/presidente-de-cuba-felicita-a-rusia-por-dia-de-la-victoria

Tag(s) : #Cuba#Russie

Dans CUBA

CUBA : BILAN DE L'EXPLOSION D'UN HOTEL : 31 MORTS

Par Le 09/05/2022

Explosion d’un hôtel à Cuba: le bilan grimpe à 31 morts

Explosion d’un hôtel à Cuba: le bilan grimpe à 31 morts

folder_openAmériques access_timedepuis 10 heures

starAJOUTER AUX FAVORIS

 

Par AFP

Le bilan de l’explosion accidentelle qui a soufflé l’hôtel Saratoga de La Havane a été porté dimanche à 31 morts, a indiqué le ministère de la Santé publique. Un précédent bilan faisait état de 30 morts. Vingt-quatre personnes étaient hospitalisées, selon la même source.

Les pompiers et les sauveteurs travaillaient depuis tôt dimanche matin à la recherche de corps sous les décombres de l’immeuble situé dans la vieille ville de La Havane.

Parmi les morts, 16 sont des hommes et 14 des femmes, dont quatre mineurs, une femme enceinte et une touriste espagnole de 29 ans dont le mari a également été blessé dans l’explosion qui a partiellement détruit l’hôtel de luxe, qui était en cours de rénovation.

Parmi les 24 personnes hospitalisées, sept sont déclarées dans un état critique, six dans un état grave et 11 moins sévèrement atteintes.

Fuite de gaz

L’hôtel emblématique avait été fermé pendant deux ans en raison de la pandémie et s’apprêtait à rouvrir au public le 10 mai.

Selon le ministère du Tourisme samedi, 51 travailleurs se trouvaient à l’intérieur lorsque l’explosion s’est produite, apparemment causée par une fuite de gaz alors que l’hôtel était approvisionné par un camion-citerne. Les quatre premiers étages de l’hôtel 5 étoiles ont été détruits.

Le Saratoga est connu pour avoir accueilli plusieurs célébrités ces dernières années, dont Mick Jagger, Beyoncé et Madonna. Construit en 1880 pour abriter des magasins, le bâtiment a été transformé en hôtel en 1933 et est devenu un établissement de luxe en 2005.

https://french.alahednews.com.lb/44042/347

explosion cuba

Dans CUBA

CUBA : L'IRREGULARITE FLAGRANTE DE LA BASE NAVALE AMERICAINE DE GUANTANAMO BAY

Par Le 09/05/2022

8 Mai 2022

L'illégalité flagrante de la base navale de Guantánamo Bay
05 mai 2022
Víctor Hugo Purón Fonseca
Journal Venceremos
La République de Cuba, dans sa condition d'État socialiste de droit, comme il ressort de ce qui est explicitement entériné dans sa Constitution, considère que l'existence et la permanence de la base sont illégales et que le traité par lequel elle a été établie est nul et non avenu. En conséquence, elle exige la restitution de la partie du territoire national occupée contre la volonté du peuple et du gouvernement cubains.

La base navale établie par les États-Unis à Guantanamo Bay il y a 120 ans est toujours là, située dans la municipalité de Caimanera, dans la province la plus orientale de Cuba, contre la volonté expresse du gouvernement et du peuple de l'île de la liberté.

L'article 12 de la Constitution, approuvée par un vote majoritaire de la population en 2019, stipule que "la République de Cuba répudie et considère comme illégaux et nuls et non avenus les traités, concessions ou pactes convenus dans des conditions d'inégalité ou qui ignorent ou diminuent sa souveraineté et son intégrité territoriale".

Ailleurs, la Loi fondamentale réaffirme que "les relations économiques, diplomatiques et politiques avec tout autre État ne peuvent jamais être négociées sous l'effet de l'agression, de la menace ou de la coercition d'une puissance étrangère".

Le traité de 1903 qui a "légalisé" la base a été conclu en vertu de l'amendement Platt, imposé par le gouvernement américain en tant qu'annexe constitutionnelle en 1901, sous la menace et comme condition du retrait de son occupation militaire de Cuba, rappelle Sergio Emilio Castillo Torres, juriste et professeur de droit constitutionnel à l'université de Guantánamo.

La majorité des historiens et des traités de droit international", explique-t-il à propos de l'illégalité de cet acte, "s'accordent pour affirmer que, du point de vue de l'histoire et du droit international, le consentement d'un État à rester lié par un traité est nul et non avenu s'il a été obtenu par la coercition ou la menace".

De son point de vue juridique, Sergio Emilio rappelle que la location de la base navale de Guantánamo aux États-Unis, ayant été convenue en vertu de l'amendement Platt - un "appendice sui generis du droit constitutionnel" - devait être acceptée par les électeurs cubains comme un moyen de se libérer de l'occupation directe par les États-Unis.

"Ne pas le faire menace de maintenir l'intervention militaire américaine à Cuba, ce qui constitue une ingérence qui porte atteinte à la souveraineté et limite les relations réciproques entre les deux nations", réitère-t-il, rappelant ce moment historique amer.

Des juristes cubains de renom, tels qu'Olga Miranda et Miguel Ángel D'Estéfano, ont fréquemment abordé cette question. Ils rappellent que les traités signés sous la contrainte, comme c'est sans doute le cas de l'amendement Platt, les rendent de facto nuls et non avenus.

"Il est inacceptable de maintenir une base navale étrangère sur le territoire national contre la volonté de son peuple et de son gouvernement. Cette circonstance viole l'une des conditions préalables qui doivent être présentes dans tout contrat : le consentement des parties. Dans les circonstances actuelles, ce consentement est inexistant".

Un autre aspect important de la légalité qui n'est pas observé ici est la nature temporaire des baux. Il est notoire que le cas de la base navale de Guantánamo est incompatible avec ce principe, puisqu'un traité de location est signé sans terme.

Selon la doctrine, ajoute l'universitaire, le bail présuppose que le propriétaire peut récupérer la possession et l'usage du bien convenu à tout moment, ou au moment convenu.

"En d'autres termes, tout traité établit qu'il a un début et une fin ; dans le cas du bail de la base navale de Guantánamo, il n'a pas de terme. Cela viole également d'autres principes généraux du droit international, fondamentalement celui de l'intégrité territoriale".

Un autre des principes juridiques violés est le terme latin rebus sic stantibus, selon lequel un traité cesse d'exister lorsque les conditions dans lesquelles il a été signé changent.

Dans le cas de la base navale américaine de Guantánamo", affirme Castillo Torres, "il est facile de comprendre l'application de ce principe, sachant que le gouvernement socialiste qui, par volonté populaire, gouverne aujourd'hui les destinées de Cuba n'est pas le même gouvernement pro-américain et annexionniste qui a signé le traité de 1903. En effet, certains auteurs considèrent qu'un changement dans les conditions et les circonstances dans lesquelles un traité a été conclu a pour effet d'éteindre ce qui a été convenu".

source : https://www.pcc.cu/noticias/la-ilegalidad-manifiesta-de-la-base-naval-en-guantanamo

Tag(s) : #Cuba#Guantanamo

Dans CUBA

DIAZ-CANEL : LA VISITE DE LOPEZ OBRADOR RENFORCERA LES LIENS ENTRE CUBA ET LE MEXIQUE

Par Le 08/05/2022

8 Mai 2022

Díaz-Canel : la visite de López Obrador renforcera les liens entre Cuba et le Mexique
diaz-canel-lopez-obrador-visit-will-strengthen-cuba-mexico-nexos
La Havane, 7 mai (Prensa Latina) Le président cubain Miguel Díaz-Canel a assuré que la visite de travail de son homologue mexicain, Andrés Manuel López Obrador, qui débute aujourd'hui, renforcera les liens entre les deux pays.
7 mai 2022
CDT16:41 (GMT) -0400
Par le biais de son compte Twitter, le président a souhaité la bienvenue au chef d'État centraméricain, qui doit arriver sur l'île dans les prochaines heures.

"Sa visite renforcera les liens d'amitié entre nos pays, qui sont déjà étroits parce qu'ils surmontent le temps et les défis pour s'installer dans l'âme de nos peuples", a expressément écrit M. Díaz-Canel.

Les autorités cubaines se sont félicitées de la visite présidentielle et ont remercié à plusieurs reprises M. López Obrador pour son appel à la levée du blocus économique, commercial et financier des États-Unis contre Cuba.

Dans le cadre de 120 ans de relations diplomatiques ininterrompues, les deux parties ont exprimé leur intérêt à approfondir les liens de coopération dans différents secteurs.

En 2007, Cuba a envoyé 54 collaborateurs sanitaires pour faire face aux inondations qui ont eu lieu dans le sud-ouest du Mexique.

Cela a marqué le début de la collaboration bilatérale dans ce secteur, qui a ensuite été approfondie avec l'envoi de 40 médecins antillais en 2017 pour venir en aide aux victimes de l'isthme de Tehuantepec, à Oaxaca.

Entre 2020 et 2021, des brigades médicales cubaines se sont rendues dans cette nation avec un total de 1 479 collaborateurs pour combattre le Covid-19.

D'autre part, la coopération en matière d'éducation a débuté en 1975 avec la signature de l'accord de coopération éducative et culturelle entre les deux nations.

Selon les chiffres officiels, à ce jour, 1 544 étudiants mexicains ont obtenu leur diplôme à Cuba et 462 citoyens mexicains y sont actuellement scolarisés.

ocs/idm
source : https://www.prensa-latina.cu/2022/05/07/diaz-canelvisita-de-lopez-obrador-estrechara-nexos-cuba-mexico

Tag(s) : #AMLO#Mexique#Cuba

Dans CUBA

LA FEDERATION SYNDICALE MONDIALE CONDAMNE LE BLOCUS AMERICAIN CONTRE CUBA

Par Le 08/05/2022

8 Mai 2022

La Fédération syndicale mondiale condamne le blocus américain contre Cuba
Rome, 8 mai (Prensa Latina) Le 18e congrès de la Fédération syndicale mondiale (FSM) a approuvé aujourd'hui une résolution de solidarité avec Cuba et de rejet du blocus économique, commercial et financier imposé par les États-Unis au peuple de l'île.

8 mai 2022
CDT07:30 (GMT) -0400
Réaffirmant "sa solidarité internationaliste avec les travailleurs et le peuple cubains", la motion approuvée lors de la session de clôture de l'événement a exigé l'élimination du siège américain de plus de six décennies, "intensifié de manière opportuniste et délibérée en période de pandémie de Covid-19".

À cet égard, il a indiqué que les dommages cumulés causés par le blocus jusqu'à la mi-2021 s'élèvent à 150 410,8 milliards de dollars aux prix actuels et à 1 326 432 milliards de dollars à la valeur de l'or, ce qui représente une perte moyenne de plus de 365 millions de dollars par mois et de plus de 12 millions de dollars par jour.

L'application du blocus est une violation flagrante, massive et systématique des droits de l'homme de tout un peuple, une politique criminelle et inhumaine visant à générer des pénuries et une déstabilisation, indique la déclaration, affirmant qu'"elle constitue également le principal obstacle au développement économique et social de la nation cubaine".

Nous condamnons fermement le blocus économique, commercial et financier imposé par le gouvernement des États-Unis à Cuba et nous ratifions à l'héroïque Central de Trabajadores de Cuba (CTC) et à son peuple notre ferme soutien, ensemble et jusqu'à la victoire toujours, souligne la résolution. mem/fgg

 

source : https://www.prensa-latina.cu/2022/05/08/condena-congreso-sindical-mundial-bloqueo-de-eeuu-contra-cuba

Tag(s) : #FSM#CTC#Cuba#Blocus

Dans CUBA

CUBA : LE BILAN DE L'EXPLOSION DANS UN HOTEL A LA HAVANE PASSE A AU MOINS 22 MORTS

Par Le 07/05/2022

Cuba : le bilan de l'explosion dans un hôtel à La Havane passe à au moins 22 morts

   

French.news.cn | 2022-05-07 à 14:32

LA HAVANE, 6 mai (Xinhua) -- Le bilan de la puissante explosion qui a ravagé vendredi matin un hôtel de luxe au centre de La Havane est passé à 22 morts et 66 blessés, a annoncé le bureau présidentiel cubain dans une mise à jour en soirée.

Le président Miguel Diaz-Canel, qui s'est rendu sur les lieux du drame et dans un hôpital local, a indiqué que "l'explosion n'était ni une bombe ni un attentat, mais un regrettable accident". Une fuite de gaz serait la cause de cette explosion à l'hôtel Saratoga, selon la présidence.

Cet hôtel cinq étoiles, situé près du bâtiment du Capitole national de Cuba, se préparait à rouvrir le 10 mai dans le cadre de la relance de l'industrie touristique de l'île.

A l'heure actuelle, les opérations de secours sont toujours en cours, la circulation ayant été détournée aux alentours de l'hôtel.

"Les patients sont actuellement traités dans huit établissements de santé de La Havane, dont deux hôpitaux pédiatriques", selon Julio Guerra, chef des services hospitaliers au ministère de la Santé.

Une enquête sur cette tragédie est en cours, selon un média local. Fin

http://french.news.cn/20220507/485cffa5f7f3439c81081a414d2322f7/c.html

Dans CUBA

CUBA DONNE LA PRIORITE AUX SOINS AUX FAMILLES ET AUX VICTIMES APRES L'EXPLOSION DE L'HOTEL SARATOGA

Par Le 07/05/2022

7 Mai 2022

Cuba donne la priorité aux soins aux familles et aux victimes après l'explosion de l'hôtel Saratoga

La Havane, 6 mai (Prensa Latina) Le gouvernement cubain a souligné aujourd'hui que la priorité du pays après l'explosion de l'hôtel Saratoga est de s'occuper des victimes, de leurs familles et des foyers touchés par l'incident.
6 mai 2022
CDT19:46 (GMT) -0400

Selon le gouverneur de La Havane, Reinaldo Garcia, tous les hôpitaux de la province ont été mobilisés et plusieurs établissements de santé ont accueilli des milliers de personnes venues donner leur sang.

Pour l'instant, les dommages subis par l'hôtel sont en cours d'identification et il semble qu'il n'y ait aucun dommage structurel préoccupant qui empêcherait le bâtiment de se rétablir, a-t-il déclaré.

Il a ajouté qu'environ 23 bâtiments sont touchés, dont deux sont dans un état critique.

Selon le fonctionnaire, les autorités rencontrent actuellement les familles pour savoir où les déplacer.

Dans une école proche de l'incident comptant 393 élèves, cinq élèves ont été déclarés légèrement blessés.

M. García a assuré que les élèves de l'école seront transférés dans d'autres établissements scolaires afin qu'ils puissent poursuivre leurs études dès lundi prochain.

Le gouverneur a souligné la solidarité des habitants de la capitale qui sont venus apporter leur aide sur le site et dans les centres de santé.

Selon des chiffres préliminaires, Cuba fait état d'au moins 64 personnes hospitalisées et de 18 morts après l'explosion qui a secoué le centre de La Havane dans la matinée.

Les travaux de sauvetage et de récupération se poursuivent autour de l'hôtel Saratoga jusqu'à ce que les personnes présumées se trouvant encore sous les décombres soient retrouvées.

jha/idm

source : https://www.prensa-latina.cu/2022/05/06/cuba-prioriza-atencion-a-familias-y-victimas-tras-explosion-en-hotel

Tag(s) : #Cuba#LaHavane

Dans CUBA

CUBA : LE PRESIDENT DIAZ-CANEL SOULIGNE LA RAPIDITE DE LA REPONSE A L'ACCIDENT DE L'HOTEL SARATOGA

Par Le 06/05/2022

6 Mai 2022

Le président cubain souligne la rapidité de la réponse à l'accident de l'hôtel Saratoga

La Havane, 6 mai (Prensa Latina) Le président cubain Miguel Díaz-Canel a souligné aujourd'hui l'émoi qui règne dans la capitale et la réaction rapide des autorités et de la population suite à l'accident qui a détruit aujourd'hui une grande partie de l'emblématique hôtel Saratoga.

6 mai 2022
CDT16:17 (GMT) -0400
Le président, qui s'est immédiatement précipité sur les lieux, a noté sur son compte Twitter dans un message à ses compatriotes et amis du monde entier que "La Havane est sous le choc" après l'explosion accidentelle d'une citerne de gaz qui a fait s'effondrer une grande partie du bâtiment.

 
Dans un autre tweet, il a souligné que "la réponse immédiate des étudiants et des jeunes de la capitale qui sont venus donner leur sang pour les blessés est émouvante et touchante". C'est notre jeunesse".

Il a également exprimé sa confiance "dans le professionnalisme de nos pompiers, de nos équipes de secours et de sauvetage et de tout le personnel de santé dont les mains et l'expertise reposent l'espoir des familles et des amis des victimes de ce douloureux accident".

Au moment de la rédaction de ces messages, le président cubain faisait état de neuf morts et de 40 blessés, et transmettait ses "plus sincères condoléances et son accompagnement le plus sincère aux familles et aux proches des victimes". Fuerza Cuba".

Il a été rapporté qu'au moment de l'accident, l'hôtel était sans clients et que seul un groupe de travailleurs se trouvait à l'intérieur.

La forte détonation a également causé des dommages à d'autres bâtiments voisins et, tout au long de la journée, les efforts de sauvetage se sont poursuivis pour secourir et sauver les personnes qui pourraient encore se trouver sous les décombres.

mem/rc
source : https://www.prensa-latina.cu/2022/05/06/presidente-de-cuba-destaca-rapida-respuesta-por-accidente-en-hotel

Tag(s) : #Cuba

Dans CUBA

CUBA : AU MOINS 8 MORTS A LA SUITE D'UNE EXPLOSION DANS UN HOTEL DE LA HAVANE

Par Le 06/05/2022

Cuba : au moins 8 morts à la suite d'une explosion dans un hôtel à La Havane

Par : french.china.org.cn |  Mots clés : Cuba-La Havane-explosion
French.china.org.cn | Mis à jour le 07-05-2022

[Favoris] [Imprimer[Envoyer] [Commenter] [Corriger] [Caractère:A A]

Au moins huit personnes ont trouvé la mort et plus de 30 autres ont été blessées à la suite d'une explosion qui a ravagé vendredi matin un hôtel dans le centre de La Havane à Cuba, ont rapporté des sources officielles.

"Le directeur provincial de la santé, Emilio Delgado Iznaga, confirme que le système de santé de La Havane est pleinement actif. Jusqu'à présent 8 personnes sont décédées et une trentaine d'autres ont été hospitalisées", a déclaré la présidence cubaine dans un message sur Twitter.

Une fuite de gaz serait la cause de cette explosion dans l'hôtel Saratoga, selon la présidence cubaine.

Cet hôtel cinq étoiles, situé près du bâtiment du Capitole national de Cuba, se préparait à rouvrir dans les prochains jours dans le cadre de la relance de l'industrie touristique de l'île.

Selon les informations sur les réseaux sociaux partagées par le média public Cubadebate, l'explosion aurait apparemment eu lieu alors que des opérations impliquant du gaz liquéfié étaient menées sur ce site.

Le président cubain Miguel Diaz-Canel s'est rendu sur les lieux du drame à la suite de cette explosion, et il s'est également rendu dans un hôpital local de La Havane où plusieurs blessés étaient pris en charge, selon des images publiées par la présidence cubaine sur son compte Twitter.

Suivez China.org.cn sur Twitter et Facebook pour rejoindre la conversation.

Source: Agence de presse Xinhua

http://french.china.org.cn/foreign/txt/2022-05/07/content_78204590.htm

Dans CUBA

CUBA ET L'ARGENTINE, TOUJOURS SOEURS

Par Le 06/05/2022

6 Mai 2022

Le chef d'État a salué la manière dont l'Argentine a travaillé pour prévenir et enrayer la COVID-19, et a reconnu le soutien de la nation sud-américaine dans la lutte contre le blocus imposé par le gouvernement des États-Unis à Cuba.

Auteur:  | internet@granma.cu

6 mai 2022 10:05:20

Photo: Estudios Revolución

Cuba renforcera et élargira toujours ses relations avec l'Argentine, a déclaré le Premier secrétaire du Comité central du Parti et président de la République, Miguel Diaz-Canel Bermudez, au vice-responsable du Cabinet argentin, Jorge Neme, à la tête d'une délégation officielle en visite sur l'Île.
Il a également salué la position de l'Argentine à la présidence pro tempore de la Communauté des États d'Amérique latine et des Caraïbes (CELAC), qui exige qu'il n'y ait aucune exclusion d'aucune sorte lors du prochain Sommet des Amériques.
Diaz-Canel a souligné la manière dont l'Argentine a travaillé sur la prévention et le contrôle de la COVID-19, avec des actions et des politiques publiques efficaces, en particulier envers les personnes les plus vulnérables.

L’accueil du vice-chef du Cabinet argentin Jorge Neme Photo: Estudios Revolución

Il a insisté sur la position de Cuba concernant la souveraineté de l'Argentine sur les îles Malouines, Géorgie du Sud et Sandwich du Sud.
***
« Vous avez déployé un travail intense », a déclaré le président cubain au vice-chef du Cabinet argentin, alors qu'il le recevait dans l'une des salles du Palais de la Révolution, en compagnie de l'ambassadeur argentin Luis Ilaregui.
« Intense, mais très positif », a répondu M. Neme.
« Il s'agit d'une visite très importante pour donner une continuité aux liens bilatéraux », a souligné le président, « notamment dans un ensemble de projets liés à l'agriculture et à l'industrie agroalimentaire, aux énergies renouvelables, à l'industrie biotechnologique et pharmaceutique, et aux échanges commerciaux ».
Le Premier secrétaire du PCC a plaidé pour une plus grande participation des entreprises argentines à l'économie, afin que la nation du Sud puisse se consolider comme l'un des principaux partenaires de la région.
Jorge Neme a ratifié le soutien de la Celac à la participation de Cuba au Sommet des Amériques, ainsi que la position de son pays selon laquelle l'Amérique latine et les Caraïbes doivent agir comme un tout, un des sujets qu'il a abordé avec le ministre cubain des Relations extérieures Bruno Rodriguez.
Le dirigeant a évoqué les réunions qu'il a tenues avec le vice-Premier ministre Ricardo Cabrisas Ruiz, et avec le ministre du Commerce extérieur et des Investissements étrangers, Rodrigo Malmierca Diaz, avec qui il a discuté de la manière de faire progresser la coopération, ainsi qu'avec le ministre de l'Agriculture, Ydael Pérez Brito.
M. Neme a rappelé au président Diaz-Canel l'invitation qu'il lui a été adressée, ainsi qu'à d'autres dirigeants cubains, à se rendre en juin dans la province argentine de Cordova, afin de continuer à évaluer tout ce qu'ils peuvent apporter au développement agricole de l'Île. « C'est une voie sur laquelle nous devons nous engager », a-t-il souligné.
Cet effort s'inscrit dans le cadre de la nécessité pour Cuba de progresser davantage dans ce secteur, et pour l'Argentine d'internationaliser davantage le travail de ses entreprises.
Lors d'un aparté avec la presse, vice-responsable de l'exécutif argentin a évoqué la possibilité de contribuer à la fourniture de machines agricoles, au transfert de connaissances et à l'application des méthodes de semis direct, de la génétique et de la technologie, dans lesquelles sa nation a un développement de premier niveau.
L'objectif est d'introduire ces résultats sur l'Île par le biais des entreprises argentines elles-mêmes, dans les zones agricoles de plusieurs provinces cubaines, grâce à un mécanisme qu'elles appellent l'agriculture « clé en main ».

L’accueil du vice-chef du Cabinet argentin Jorge Neme Photo: Estudios Revolución

source : https://fr.granma.cu/cuba/2022-05-06/cuba-et-largentine-toujours-soeurs

Tag(s) : #Argentine#Cuba

Dans CUBA

FIT CUBA 2022, UNE LUMIERE D'ESPOIR POUR LE TOURISME CUBAIN

Par Le 05/05/2022

4 Mai 2022

Édité par Francisco Rodríguez Aranega
2022-05-03 17:32:23

      

Le président Miguel Díaz-Canel coupe le ruban à l'inauguration du salon de Tourisme FITCuba2022.

La Havane, 3 mai, (RHC)- Le président cubain, Miguel Díaz-Canel, le chef du gouvernement, Manuel Marrero, et Juan Carlos García, ministre du Tourisme ont inauguré  ce mercredi FITCuba 2022, le salon du tourisme de notre pays dans la station balnéaire de Varadero, le plus important pôle touristique de soleil et de plage dans notre pays.

L'événement a commencé "en beauté" et peut déjà être considéré comme un succès, a signalé le Premier ministre cubain. Il a mis en avant que FIT Cuba rassemble  plus de 5 200 hommes d’affaires, voyagistes et journalistes spécialisés de 53 pays, tout un record de participation.

Le ministre du Tourisme a pour sa part expliqué aux personnes présentes les avantages du produit cubain, qui, outre d'excellentes plages et de belles villes, de nombreux sites patrimoniaux, une vaste culture, les progrès considérables en matière de santé et de biotechnologie, possède une nature exubérante où peuvent être développés divers types de tourisme.

FitCuba 2022 se déroulera jusqu’au 7 mai au parc des expositions Plaza América, (Place Amérique) après deux ans de pause en raison de la pandémie de Covid-19.

Cuba mise sur les contrats et les accords issus de cette rencontre de voyagistes, de groupes hôteliers et de journalistes spécialisés.

Une fois assurée la couverture de vaccination de la majorité de la population, Cuba a rouvert ses frontières aux visiteurs le 15 novembre dernier. L’accueil des touristes se fait sur la base de protocoles de sécurité afin d’éviter toute contagions.

Cette année, Cuba prévoit d'accueillir 2,5 millions de visiteurs étrangers, alors qu'avant la maladie, l'île recevait plus de quatre millions de touristes par an.

 «Nous comptons sur vous pour continuer à développer le tourisme à Cuba» a souligné ce lundi soir le président Miguel Díaz-Canel en s’adressant à une centaine d’hommes d’affaires venus pour le Salon de Tourisme FIT Cuba 2022.

En les saluant, le président cubain a déclaré que le Salon international du tourisme revêtait une importance particulière pour Cuba, car son organisation a été possible grâce aux réalisations des scientifiques cubains à commencer par les vaccins contre le Covid-19.

«Nous y sommes parvenus au moment d’une conjoncture mondiale difficile, d’une grande incertitude et alors que notre pays a fait l’objet de multiples atteintes. Le blocus a été renforcé, la persécution financière a été intensifiée.»

Le président cubain a ainsi qualifié de courageuse la participation des hommes d’affaires, de voyagistes et de groupes hôteliers à cette édition du salon du tourisme.

 

«L’autre raison de grande importance de ma présence ici est très liée à vous. C’est votre mise sur Cuba, votre compréhension de notre réalité, la manière dont vous avez su résister aux pressions et la manière dont nous tous, nous avons forgé au fil des années une relation qui plus que commerciale, et économique l’est aussi d’amitié».

Sources: Radio Rebelde et Prensa Latina

source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/nacionales/293705-fitcuba-2022-une-lumiere-despoir-pour-le-tourisme-cubain

Tag(s) : #Cuba

Dans CUBA

LE PRESIDENT MEXICAIN LOPEZ OBRADOR CONDAMNE L'EXCLUSION DE CUBA ET D'AUTRES PAYS DU SOMMET DES AMERIQUES PAR LES ETATS-UNIS

Par Le 05/05/2022

4 Mai 2022

Le président mexicain, Andrés Manuel Lopez Obrador, a condamné le fait que plusieurs pays des Amériques, dont Cuba, ne seront pas invités au Sommet des Amériques à Los Angeles, en Californie

Auteur:  | informacion@granmai.cu

4 mai 2022 09:05:03

Photo: Twitter

Lors de sa conférence de presse quotidienne, le président mexicain Lopez Obrador a révélé qu'il avait eu une conversation téléphonique avec le président étasunien Joe Biden la semaine dernière.

Los de cet échange, le président mexicain a fait valoir que s'il doit y avoir un Sommet des Amériques, tous les pays, tous les peuples des Amériques, doivent y participer. Personne ne doit exclure qui que ce soit. « Nous allons dialoguer, nous allons nous comprendre, nous allons nous unir, nous allons fraterniser. C'est de cela dont nous avons besoin, non d’une confrontation », a-t-il déclaré.

Pour sa part, Biden a dit qu'il y réfléchirait. « Je l’espère ! Et que la décision soit prise de lancer une invitation ouverte, et que celui qui ne veut pas y aller n'y aille pas, mais que personne n’exclut qui que ce soit », a déclaré Lopez Obrador.

En outre, selon Prensa Latina, il a dénoncé le fait qu'il existe aux États-Unis des groupes internes qui s'y opposent parce qu'ils ont tiré profit de cette politique d'exclusion anticubaine.

Il a donné l'exemple des émigrés mexicains qui aident leurs proches par des transferts d’argent, et cela n'a rien à voir avec de l'idéologie, des partis ou de la politique, il s'agit d'une aide familiale. Pourquoi ne pas donner cette possibilité aux Cubains qui vivent là-bas et ont leur famille à Cuba ? Pourquoi les étouffer ? a-t-il demandé.

« Je l'ai déjà dit dans un discours : s'ils atteignaient leur objectif, grâce à ce blocus, de faire en sorte que le peuple cubain se rebelle ou s'oppose à son gouvernement – ce qui ne me semble pas réalisable en raison de la dignité de ce peuple qui résiste depuis 60 ans – mais comme le disent les avocats, accepter sans le concéder qu'avec cette stratégie de blocus, il se rebelle contre ses autorités, ce serait un acte méprisable, ce serait comme gagner une bataille à la Pyrrhus, immorale. Cette politique, cette façon d’agir, provoque une tache qui ne s’enlève pas y compris avec toute l'eau des océans », a-t-il dit.

Nous devons tous nous rassembler, rechercher le dialogue, et ne pas continuer à créer des souffrances parmi la population à des fins politiques. Nous ne pouvons pas continuer avec la même politique d'exclusion et d'agression, a-t-il souligné.

source : https://fr.granma.cu/mundo/2022-05-04/lopez-obrador-condamne-lexclusion-de-cuba-et-dautres-pays-du-sommet-des-ameriques-par-les-etats-unis

 

 

Tag(s) : #AMLO#Mexique

Dans CUBA

LE VACCIN CUBAIN MAMBISA MONTRE UNE REPONSE IMMUNITAIRE ELEVEE DANS LES RESULTATS PRELIMINAIRES

Par Le 05/05/2022

4 Mai 2022

 

Auteur:  | internet@granma.cu

4 mai 2022 09:05:36

 

Plus de 70 % des volontaires ayant participé à l'étude clinique avec le candidat-vaccin anti-covid-19 Mambisa – mis au point par le Centre de génie génétique et de biotechnologie (cigb) – ont vu leurs titres d'anticorps contre le sars-cov-2 multipliés par quatre, a annoncé le Dr Gerardo Guillén Nieto, directeur de la recherche biomédicale de cette institution scientifique, lors de la présentation des résultats préliminaires de cette étude, mercredi, au Congrès international BioHabana 2022.

Il a indiqué qu'à la suite de l'analyse de la quasi-totalité des échantillons provenant des 1 041 volontaires de l'essai clinique covid-19 sur les convalescents (la moitié ayant reçu l'Abdala injectable et l'autre moitié le Mambisa nasal comme dose de rappel), les résultats préliminaires montrent qu'au moins 80 % des volontaires ont atteint les niveaux de réponse immunitaire escomptés.

Le Dr Guillén Nieto a précisé qu'il existe également des dizaines d'autres volontaires, soit quelque 83 échantillons évalués, qui ne répondent pas actuellement à ce critère, non pas parce qu'ils ne réagissent pas à l'immunogène, mais parce qu'ils possèdent déjà plus de 90 % de la capacité d'inhibition et ne peuvent donc pas l'augmenter de 20 % supplémentaires.

Sur les échantillons évalués, 96 % ont enregistré un niveau de protection élevé et ont reçu les bénéfices de Mambisa avec l'application de cette dose, a-t-il ajouté.

Le responsable du cigb a souligné l'importance de l'application de cette dose pour garantir la protection contre les nouveaux variants du sars-cov-2, ainsi que pour permettre la sélection des clones mémoire, qui sont les clones à haute affinité garantissant une défense à long terme.

« Dans le cas du candidat-vaccin Mambisa, nous avons également obtenu des résultats préliminaires d'induction de cellules mémoires spécifiques de la muqueuse nasale, ce qui correspond à la réponse que nous recherchons : la rupture de la barrière d'entrée du virus, ce qui nous permet de prévoir que cet immunogène peut contribuer à une immunité stérilisante, c'est-à-dire que non seulement il n'y ait ni sévérité ni symptomatologie de l'infection, mais qu'il n'y ait pas d'infection ou de transmission, ce qui est l'un des objectifs des vaccins nasaux », a-t-il affirmé.

En ce qui concerne les perspectives de Mambisa, le Dr Guillén Nieto a expliqué que l'engagement est, avant la fin de ce premier semestre, de présenter le rapport final de l'étude clinique au Centre de contrôle étatique des médicaments, équipements et dispositifs médicaux (Cecmed), qui est l'autorité réglementaire cubaine, afin de demander l'autorisation d'utilisation d'urgence.

source : https://fr.granma.cu/cuba/2022-05-04/le-vaccin-mambisa-montre-une-reponse-immunitaire-elevee-dans-les-resultats-preliminaires

 

 

Tag(s) : #Cuba

Dans CUBA

LE PRESIDENT MIGUEL DIAZ-CANEL DENONCE L'INTENSIFICATION DE L'OFFENSIVE NORD-AMERICAINE CONTRE CUBA

Par Le 03/05/2022

3 Mai 2022

Édité par Francisco Rodríguez Aranega
2022-05-02 18:14:31

      

La Havane, 2 mai, (RHC)- Le président Miguel Díaz-Canel a dénoncé ce lundi à La Havane l’intensification de l'offensive des États-Unis, une offensive qui comprend le renforcement du blocus et la multiplication des campagnes diffamatoires dans le but de subvertir la Révolution à Cuba.

À l'issue de la rencontre internationale de solidarité avec Cuba, qui a réuni à La Havane plus d'un millier de délégués de 60 pays, le chef de l'État a souligné qu'avec ce siège, Washington aspire à provoquer le désenchantement et le mécontentement par l'asphyxie économique, étant donné l'impossibilité d'affaiblir le soutien du peuple à son gouvernement.

Le dirigeant cubain a affirmé que le renforcement de cette politique hostile par la mise en œuvre de 243 mesures a un impact important sur l'économie et la société cubaines, en pleine pandémie de Covid-19.

Il a précisé que le blocus entrave le commerce extérieur, l'accès au financement et la capacité d'attirer les investissements, ce qui entraîne une inflation, des prix élevés pour les produits et de longues files d'attente pour les acheter, alors même que des efforts sont déployés pour faire face à Covid-19.

Dans le même temps, les États-Unis intensifient leur campagne de diffamation contre la Révolution, et dans ce cadre, ils manipulent la question de la migration pour trouver des prétextes politiques contre Cuba, a-t-il déclaré.

Il a dénoncé le fait que cette puissance du Nord encourage la migration irrégulière, alors qu'elle ferme les voies légales permettant aux Cubains de voyager, et accorde un traitement préférentiel à ceux qui arrivent par des moyens irréguliers.

Le gouvernement nord-américain ne respecte pas l'obligation qu'il a contractée avec Cuba en 1994 d'accorder un minimum de 20 000 visas, et exerce des pressions sur les pays tiers pour qu'ils exigent des visas de transit pour les ressortissants cubains, dans le but de créer un malaise parmi les personnes concernées, a-t-il déclaré.

Dans son discours, Miguel Díaz-Canel a également réitéré la position de Cuba en faveur de la paix dans le monde et il a mis en garde contre la résurgence des idées fascistes, conséquence de l'aliénation induite par l'utilisation de laboratoires d'intoxication médiatique et de campagnes de mensonges, de doubles standards et d'hypocrisie.

 

Il est inouï, a-t-il dit, qu'au lieu de concentrer leurs efforts pour sauver le monde, certaines nations encouragent de nouvelles guerres qui mettent en danger la stabilité de la planète entière.

Au cours de cette réunion de solidarité, les représentants de 219 organisations ont exprimé le soutien des organisations et partis de gauche du monde entier à la Révolution, et ils ont condamné le blocus économique, commercial et financier des États-Unis, ainsi que les agressions contre Cuba.

Les participants à cette rencontre ont défilé le dimanche 1er mai sur la Place de la Révolution José Martí de La Havane et ont assisté à des activités culturelles.

Parmi les participants figurent des membres de l’Alianza Martiana, les Pasteurs pour la paix et le Conseil mondial de la paix.

Source: Prensa Latina

 

source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/nacionales/293590-miguel-diaz-canel-denonce-lintensification-de-loffensive-nord-americaine-contre-cuba

Tag(s) : #Cuba

Dans CUBA

CUBA DEPLORE LA MORT DE L'EMINENT REVOLUTIONNAIRE RICARDO ALARCON

Par Le 03/05/2022

2 Mai 2022

Édité par Francisco Rodríguez Aranega
2022-05-01 18:31:39

      

La Havane, 1er mai, (RHC)- Cuba déplore la mort ce dimanche de Ricardo Alarcon, figure marquante de la diplomatie révolutionnaire, à l’âge de 84 ans.

Sur Twitter, le premier secrétaire du Comité Central du Parti Communiste de Cuba et président de la République, Miguel Díaz-Canel, a exprimé dimanche sa tristesse suite au décès de l’éminent révolutionnaire.

«La mort de celui qui était considéré comme un "maître des diplomates" a suscité des manifestations de chagrin dans les milieux politiques et académiques et parmi la population en général, qui sur les réseaux sociaux a reflété avec des mots sincères la perte de l'intellectuel également exceptionnel», a écrit Miguel Díaz-Canel.

De son côté et toujours sur Twitter, le ministre des Affaires étrangères Bruno Rodriguez a souligné sa fidélité à la Révolution, au Parti, à la politique étrangère et à la glorieuse tradition du ministère des Affaires étrangères.

« Notre hommage à notre bien aimé Ricardo Alarcón en toute loyauté envers la Révolution, le Parti, la politique extérieure et à la tradition glorieuse du ministère des Affaires étrangères» a écrit le chef de la diplomatie cubaine.

Pour sa part, sur le même réseau social, la vice-ministre des Affaires étrangères, Josefina Vidal a publié : Nous aurons toujours un profond respect, une grande admiration et une affection infinie pour Ricardo Alarcón, maître des diplomates de notre génération » et elle a ajouté : Nous avons le privilège et l’honneur d’avoir fait partie de ses disciples», tout en exprimant ses condoléances à sa famille. 

Ricardo Alarcón a été ministre des Affaires étrangères, ambassadeur de Cuba auprès des Nations Unies et président pendant 20 ans de l'Assemblée Nationale du Pouvoir Populaire.

Il a également été l'un des fondateurs du Parti Communiste de Cuba et membre de son bureau politique jusqu'en 2013.

Ricardo Alarcón est également reconnu comme un grand connaisseur de la politique nord-américaine et des relations internationales dans le monde contemporain.

Source: Prensa Latina

source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/nacionales/293499-cuba-deplore-la-mort-de-leminent-revolutionnaire-ricardo-alarcon

Tag(s) : #Cuba

Dans CUBA

RAUL CASTRO SE REJOUIT DU SOUTIEN MASSIF APPORTE A LA REVOLUTION CUBAINE

Par Le 02/05/2022

1 Mai 2022

Raúl Castro se réjouit du soutien massif apporté à la révolution cubaine
Édité par Maite González
2022-05-01 18:02:41

      

Image / Abel Padrón

La Havane, 1er mai (RHC) Le général de l'armée cubaine Raúl Castro a déclaré dimanche qu'il était très heureux de voir le soutien de millions de Cubains à la Révolution lors des marches massives pour la Journée internationale des travailleurs.

"Mon cœur est plein de joie", a déclaré Raúl Castro dans une vidéo partagée sur Twitter par le Parti communiste de Cuba (PCC) quelques minutes après la fin du défilé du 1er mai sur l'emblématique Plaza de la Revolución, une célébration qu'il a dirigée avec le président de la République, Miguel Díaz-Canel.


 

Il a poursuivi en disant : "Mon cœur, maintenant que j'aurai 91 ans le 3 juin, est plein de joie".

Raúl Castro, qui a succédé au leader de la Révolution cubaine Fidel Castro à la tête du pays, a également exprimé son espoir, comme l'ont fait des millions de Cubains, dans la direction du PCC par des dirigeants plus jeunes, et notamment par le premier secrétaire de cette force politique, Miguel Díaz-Canel, qui, selon lui, travaille dur et très bien.

Ce dimanche, des millions de Cubains ont participé à des défilés dans tout le pays pour commémorer la date du prolétariat mondial, au cours desquels ils ont réitéré leur soutien au socialisme et leur rejet du blocus que les gouvernements américains successifs maintiennent depuis plus de 62 ans contre Cuba. (Source/PL)

 

source : https://www.radiohc.cu/noticias/nacionales/293495-raul-castro-feliz-por-masivo-respaldo-a-la-revolucion-cubana

Tag(s) : #Cuba#Castro#1deMayo

Dans CUBA

L'EXCLUSION DE CUBA DISCREDITERAIT LE SOMMET DES AMERIQUES

Par Le 01/05/2022

30 Avril 2022

 

Paris, 29 avril (Prensa Latina) Exclure Cuba de la 9ème édition du Sommet des Amériques entérinerait la politique anachronique des Etats-Unis envers l'île et jetterait davantage de discrédit sur ce forum, a affirmé aujourd'hui l'association française Cuba Linda.

Dans des déclarations à Prensa Latina, l'organisation a estimé qu'il était absurde de boycotter la participation d'un pays ayant la trajectoire de Cuba et sa solidarité avec d'autres pays à l'événement prévu en juin à Los Angeles, dont la santé est l'un des sujets centraux.

« L'île qui a créé plusieurs vaccins et candidats vaccins contre la Covid-19 et immunisé la quasi-totalité de sa population, la laisser en dehors du Sommet des Amériques serait une hérésie totale et le discrédit complet de cette réunion », a-t-il souligné.

Cuba a dénoncé cette semaine par la voix de son ministre des affaires étrangères, Bruno Rodríguez, l'exclusion de La Havane des préparatifs du forum par Washington et les pressions exercées sur les gouvernements de la région qui s'opposent à cette position.

La Maison Blanche semble oublier que la guerre froide est terminée et que le pays des Caraïbes n'est pas seul, a averti Cuba Linda, une organisation fondée en 1998 pour promouvoir le rapprochement entre les peuples cubain et français.

En ce sens, il a affirmé que les États-Unis n'ont aucune morale pour montrer du doigt une nation beaucoup plus crédible aux yeux de la communauté internationale en matière de santé et de solidarité dans ce secteur.

Il a souligné que la preuve éclatante de cette image globale de l'île est la vague de soutien suscitée par la proposition d'attribuer le prix Nobel de la paix aux brigades médicales Henry Reeve qui ont contribué à combattre la pandémie de Covid-19 dans des dizaines de pays et territoires.

De l’avis de Cuba Linda, il ne faut pas oublier que si la plus grande des Antilles soutient les autres peuples du monde dans le domaine de la santé et de la défense de la vie, les États-Unis sèment la guerre, la mort et la déstabilisation.

Quant au  Sommet des Amériques, l'organisation a manifesté que celle-ci a toujours été une réunion "dominée et contrôlée par l'impérialisme étasunien".

Elle a toutefois insisté sur le droit de Cuba à participer en qualité de membre de la famille du continent américain.

En temps de pandémie, alors que le capitalisme n'a fait que s'enrichir au détriment de la santé humaine en tirant profit des vaccins dans le monde entier, Cuba a su se montrer à la hauteur pour son peuple et les autres.

jcc/mem/wmr

source:https://frances.prensa-latina.cu/index.php?option=com_content&view=article&id=889037:lexclusion-de-cuba-discrediterait-le-sommet-des-ameriques&opcion=pl-ver-noticia&catid=19&Itemid=101

Tag(s) : #Cuba

Dans CUBA

CE 1er MAI, UNE VERITABLE MAREE HUMAINE A EXPRIME LE SOUTIEN DES CUBAINS AU GOUVERNEMENT REVOLUTIONNAIRE

Par Le 01/05/2022

1 Mai 2022

Édité par Francisco Rodríguez Aranega
2022-05-01 09:55:57

      

Une véritable marée humaine a exprimé le soutien des Cubains au gouvernement révolutionnaire.

La Havane, 1er mai, (RHC).- Ce dimanche, nous avons vécu à nouveau l’expérience des grandes manifestations pour la journée internationale des travailleurs sur les principales places de notre pays. Une nouvelle fois à La Havane, après la pause Covid-19, une marée humaine a défilé sur l’avenue qui passe devant le monument de José Martí, notre Héros National, sur la Place de La Révolution. Cuba vit et travaille, le slogan des manifestations, pouvait-on lire sur des pancartes et des banderoles. Les petits drapeaux cubains qu’agitaient les manifestants devant la tribune ornaient le défilé.

En passant, tout le monde saluait le président Miguel Díaz-Canel, le général Raúl Castro et les dirigeants qui assistaient au grand spectacle depuis la tribune.

Cuba vit et travaille, reprenait Ulises Guilarte, secrétaire général de la CTC, la Centrale des Travailleurs de Cuba, dans un bref discours, sur la Place de la Révolution de La Havane.

«Sur cette place historique de la Révolution, théâtre de tant de batailles patriotiques, et aussi un peu partout dans tout le pays, nous célébrons aujourd’hui la journée internationale des travailleurs, dans une Cuba qui vit et travaille depuis la résistance créative. Nous avançons dans l’édification d’une nation souveraine, indépendante, socialiste, démocratique, prospère et durable».

Le secrétaire général de la CTC a qualifié de complexe et défiant le contexte international dans lequel Cuba se bat pour atteindre ses nobles buts.

«L’hostilité s’accroît et le blocus économique, commercial et financier est renforcé à l’extrême par le gouvernement des États-Unis, principal obstacle pour nos programmes de développement. Cela s’ajoute à la pandémie mondiale dont l’impact négatif reste encore dans les domaines de l’économie, du social et de l’emploi suite à la perte des millions de vies, la précarisation de l’emploi, la fermeture d’entreprises et l’absence de prestations sociales.

Tout cela joue dans le désapprovisionnement de biens sur le marché au détail et dans l’augmentation de l’inflation».

Ulises Guilarte a dénoncé la manière dont Washington profite de cette situation pour lancer des campagnes médiatiques afin de créer une matrice d’opinion visant à fracturer l’unité du peuple.

Le secrétaire général de la Centrale des Travailleurs de Cuba a mis en avant les programmes que notre pays mène à bien malgré toutes les difficultés.

«Cuba ne s’arrête pas. Elle met en œuvre des politiques pour la consolidation des acteurs économiques et des secteurs primaires de sa base productive, pour la transformation intégrale des quartiers et pour la réduction des personnes en situation de vulnérabilité. En même temps, la consultation populaire du projet de code des familles est sur le point de conclure dans tout le pays et le programme pour la promotion de la femme et le programme d’attention à l’enfance et à la jeunesse continuent d’avancer».  

Sur ce point, Ulises Guilarte a qualifié d’extraordinaires les efforts déployés par le peuple cubain pour contrôler l’épidémie de Covid-19.

«Nous vivons dans un pays qui a développé 5 candidats vaccins, dont 3 devenus des vaccins qui ont permis d’atteindre un indicateur de protection supérieur à 90% de la population. Cela est le fruit du haut degré de qualification et du sens humaniste des scientifiques, des travailleurs de la santé et de l’industrie biotechnologique. Notre gratitude et reconnaissance éternelle pour avoir sauvé notre pays».

Un fort applaudissement a ponctué la phrase du secrétaire général de la Centrale des Travailleurs de Cuba.

Dans son discours, Ulises Guilarte a également salué les syndicalistes étrangers, plus de 1 060, qui sont venus d’une soixantaine de pays participer à la grande manifestation du premier mai.

 «Votre présence ici aujourd’hui est une nouvelle preuve du fait que Cuba n’est pas seule. Maintenant, l’impérialisme prétend nous exclure une nouvelle fois du Sommet des Amériques mais cela fait longtemps que Notre Amérique a changé. Elle nous appartient à tous, sans exception, sans exclusion.  

Nous allons défiler à vos côtés en brandissant les drapeaux du socialisme, de l’amitié et de la solidarité avec les travailleurs qui sous d’autres latitudes souffrent de l’impact des politiques néo-libérales et de la répression brutale pour leurs revendications visant à transformer l’ordre économique injuste et inégal qui règne aujourd’hui dans le monde».

A la fin de son discours, le secrétaire général de la CTC a confirmé le soutien des travailleurs au gouvernement révolutionnaire.

«Compatriotes, dans cette journée de commémoration du premier mai, le pas ferme et compact, enthousiaste et coloré des millions de Cubains deviendra une nouvelle fois une démonstration percutante et sans équivoque de l’unité, du soutien et de l’engagement majoritaire du peuple envers le projet social que nous avons choisi de construire. Nous ne nous rendrons pas. Cuba vit et travaille pour son présent et pour son avenir. Nous défendrons notre socialisme tout comme il y a 61 ans sur le sable de la plage Giron. Pour nos héros et martyrs, pour Fidel et pour Raul, pour la continuité des générations les plus jeunes et pour la Patrie. Allons-y à fond!  Vive la journée internationale des travailleurs. Jusqu’à la Victoire toujours!»

 

source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/nacionales/293473-cuba-vit-et-travaille-grande-manifestation-sur-la-place-de-la-revolution-a-la-havane-ce-premier-mai

Tag(s) : #Cuba#1deMayo

Dans CUBA

PRESENTATION DU VACCIN CUBAIN CIMAVAX-EGF CONTRE LE CANCER DU POUMON LORS DU BIOHABANA 2022

Par Le 30/04/2022

29 Avril 2022

Édité par Francisco Rodríguez Aranega
2022-04-28 18:29:06

      

Mary Reid, directrice des recherche à l'Institut Roswell Park de New York, expose les résultats d'une étude sur vaccin cubain contre le cancer du poumon.

La Havane, 28 avril, (RHC)- Les résultats des études cliniques menées avec le vaccin cubain CIMAvax-EGF contre le cancer du poumon ont été présentés lors des sessions théoriques du Congrès International BioHabana 2022.

La Dr Tania Crombet, directrice de la recherche clinique au Centre d'Immunologie Moléculaire  (CIM), de La Havane, a montré, données à l’appui, l'efficacité du médicament dans les phases II/III de la maladie dans notre pays. Des scientifiques du Roswell Park Institute  de New York, qui étudient son utilisation dans plusieurs indications de cancer, ont partagé leurs expériences.

L'essai mené aux Etats Unis dans le territoire vise à traiter les fumeurs présentant un risque élevé de développer un cancer du poumon et ceux dont les cellules malignes sont à un stade précoce et qui risquent de faire une rechute.

La recherche avec le CIMAvax-EGF, menée par le CIM en collaboration avec Roswell Park, a démontré la sécurité du médicament, a déclaré Eduardo Martínez, directeur du groupe cubain des industries biotechnologiques et pharmaceutiques (BioCubaFarma), lors de la présentation de l'événement.

Environ un millier de délégués de 51 pays participent à l'événement scientifique, qui a été inauguré lundi par le Président cubain Miguel Díaz-Canel.

Des produits anticancéreux tels que l'Heberferon et l'IL2 non-alpha Mutein ont été présentés, le premier, produit par le CIGB pour le traitement du carcinome basocellulaire, et le second, par le CIM, pour combattre les tumeurs solides.

Avec pour slogan La science pour une vie saine, BioHabana 2022 a réuni des  scientifiques et des entreprises du secteur biotechnologique et pharmaceutique du Brésil, du Chili, de la Colombie, du Panama, du Venezuela, du Salvador, du Pérou, du Paraguay et de l'Argentine, entre autres pays.

L'événement vise à renforcer l'insertion internationale de BioCubaFarma et comprenait un espace consacré à la signature d'accords.

Source: Prensa Latina

source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/nacionales/293259-presentation-du-vaccin-cimavax-egf-contre-le-cancer-du-poumon-lors-de-biohabana-2022

Tag(s) : #Cuba

Dans CUBA

LES FRANCAIS DEFILERONT LE 1er MAI A CUBA

Par Le 30/04/2022

29 Avril 2022

Les Français défileront le 1er mai à Cuba

Paris, 28 avr. (Prensa Latina) L'association française Cuba Linda a souligné aujourd'hui son retour aux défilés du 1er mai sur l'île pour la Journée internationale des travailleurs, une mobilisation populaire au cours de laquelle elle condamnera le blocus américain.
28 avril 2022
CDT05:15 (GMT)-0400
Nous serons une fois de plus à La Havane aux côtés du peuple cubain, comme nous le faisons depuis plus de 15 ans, accompagnant également les milliers de personnes du monde entier qui seront présentes, a déclaré dans un communiqué l'organisation, qui promeut les voyages dans la nation antillaise pour mieux connaître son histoire et la vie quotidienne de ses habitants.

Selon Cuba Linda, une centaine de Français défileront sur la Plaza de la Revolución, dans le cadre d'un programme intitulé Sur les traces de la Révolution.

Nous nous associerons à l'enthousiasme d'un peuple qui, malgré l'hostilité criminelle de la première puissance mondiale, montre sa détermination à suivre la voie qu'il a choisie, une voie de dignité pour construire une société plus juste et plus solidaire, a souligné l'association.

La pandémie de Covid-19 a empêché ces deux dernières années les déplacements sur l'île pour la célébration traditionnelle de la Journée internationale des travailleurs.

Nous attendions tous ce premier mai 2022, après deux années particulièrement difficiles, au cours desquelles Cuba a dû faire face non seulement au Covid-19, mais aussi aux agressions redoublées des États-Unis, a affirmé l'organisation.

Elle a rappelé à cet égard les 243 mesures adoptées par l'administration de Donald Trump, dont des dizaines ont été ordonnées au plus fort de la pandémie et toutes maintenues par son successeur, Joseph Biden, pour renforcer un blocus économique, commercial et financier qu'elle a qualifié de criminel.

De même, Cuba Linda a dénoncé la multiplication des attaques et des actions déstabilisatrices de Washington au moment de Covid-19 dans le but de briser le peuple du pays caribéen et de le faire renoncer à son système socialiste.

Contrairement à ce que dit la propagande, Cuba n'est pas seule, et le mouvement de solidarité avec l'île est aujourd'hui plus actif que jamais, par le biais de dons, de mobilisations et d'activités visant à répudier le blocus infâme, l'ingérence impérialiste et les mensonges médiatiques, ajoute-t-elle.

L'organisation a estimé que la nation antillaise continue d'être un phare pour le peuple et l'espoir qu'un monde meilleur est possible.

jf/wmr

source : https://www.prensa-latina.cu/2022/04/28/franceses-desfilaran-el-1-de-mayo-en-cuba

Tag(s) : #Cuba#France#1deMayo

Dans CUBA

CUBA EXPOSE SA POLITIQUE DE PROTECTION SOCIALE DEVANT L'UNION INTERNATIONALE DES SYNDICATS DE RETRAITES

Par Le 30/04/2022

30 Avril 2022

Édité par Francisco Rodríguez Aranega
2022-04-30 00:11:15

      

Photo: Prensa Latina

La Havane, 29 avril, (RHC)- Cuba a exposé, devant la 2e conférence régionale de l’Union Internationale des Syndicats de Retraités et Pensionnés des Amériques, sa politique de protection sociale des personnes du troisième âge.

La population cubaine vieillit progressivement depuis quelques décennies. Des experts cubains ont souligné que l'optimisme a une répercussion positive sur la qualité du vieillissement des individus.       

Le chef du département d’attention aux personnes âgées du Ministère de la Santé, Alberto Hernández, a assuré que lorsque les Cubains arrivent à 60 ans, ils ont une espérance de vie de 22 ans supplémentaires  et lorsqu'ils atteignent les 88 ans, ils peuvent vivre encore neuf ans.

Pour faire face à la dynamique démographique, Cuba a établi sa propre politique consistant à stimuler la fécondité, à répondre aux besoins de la population des 60 ans et plus et à permettre à la majorité des personnes aptes au travail d'être employées.

Par ailleurs, les données fournies par le Directeur du Centre d'Etudes sur la Population et le Développement de l'Office National des Statistiques et de l'Information, Diego Enrique González, indiquent que le vieillissement de la population est plus important dans l'ouest et le centre du pays, dans les zones urbaines et chez les femmes.   

Pour être plus réaliste, il a déclaré que la plus grande des Antilles n'atteindra jamais 12 millions d'habitants et que dans à l'avenir, la population de toutes les tranches d'âge diminuera.

 «Compte tenu de ces indicateurs, la volonté de l'État cubain est de protéger les personnes âgées et celles en situation de vulnérabilité et  de leur offrir une vie sûre et digne afin que personne ne soit laissé sans protection, a réaffirmé la directrice juridique du ministère du Travail et de la Protection sociale, Yudelvis Álvarez.

Les délégués et invités de la deuxième conférence régionale ont également pris connaissance du processus de consultation populaire sur le projet de code des familles. Yamila Gonzalez, vice-présidente de l'Union des Juristes de Cuba, a déclaré que ce projet de code des familles, reconnaît le rôle des personnes âgées au sein des foyers et dans la transmission des valeurs pour la formation des nouvelles générations.

Source: Prensa Latina

 

source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/nacionales/293386-cuba-expose-sa-politique-de-protection-sociale-devant-lunion-internationale-des-syndicats-des-retraites

Tag(s) : #Cuba#FSM

Dans CUBA

MIGUEL DIAZ-CANEL SALUE LA RESISTANCE DE CUBA FACE A L'HOSTILITE DES ETATS-UNIS

Par Le 29/04/2022

29 Avril 2022

Édité par Francisco Rodríguez Aranega
2022-04-28 18:46:49

 

Photo tirée de Radio Rebelde

La Havane, 28 avril, (RHC)- Le premier secrétaire du Parti Communiste de Cuba, Miguel Díaz-Canel, a dénoncé l'hostilité du gouvernement des États-Unis contre notre pays et mis en avant la résistance du peuple cubain face à ces agressions.

Lors de la clôture de  la 4e session plénière du Comité Central du PCC, le président de la République a condamné l'intensification du blocus économique, commercial et financier imposé par Washington, considéré comme le principal obstacle au développement de Cuba et ayant des effets sociaux.

Il a également condamné les deux poids deux mesures de la politique nord-américaine, qui tente d'asphyxier le peuple cubain par des mesures coercitives et encourage la migration, tout en entravant les démarches légales, ordonnés et sûres.

Dans son discours, Miguel Díaz-Canel a analysé le contexte international complexe et l'impact de la pandémie de Covid-19. Il a également  évoqué les menaces existantes pour la paix mondiale.

En outre, le chef de l'État a appelé les militants à participer avec enthousiasme au défilé du 1er mai, auquel assistera le général d'armée Raúl Castro.

Lors de la réunion, les membres du Comité Central du PCC ont insisté sur l'importance de la mise en œuvre des lignes directrices approuvées pour le progrès du pays et pour la cohérence des plans territoriaux.

Ils ont également analysé le rapport sur le travail du parti, de la stratégie du travail idéologique et des résultats de la consultation populaire sur le projet du code des familles, considéré comme l'un des processus politiques les plus importants du pays.

Source: Prensa Latina

source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/nacionales/293263-miguel-diaz-canel-salue-la-resistance-de-cuba-face-a-lhostilite-des-etats-unis

 

Tag(s) : #Cuba

Dans CUBA

MIGUEL DIAZ-CANEL SALUE LA RESISTANCE DE CUBA FACE A L'HOSTILITE DES ETATS-UNIS

Par Le 29/04/2022

29 Avril 2022

Édité par Francisco Rodríguez Aranega
2022-04-28 18:46:49

 

Photo tirée de Radio Rebelde

La Havane, 28 avril, (RHC)- Le premier secrétaire du Parti Communiste de Cuba, Miguel Díaz-Canel, a dénoncé l'hostilité du gouvernement des États-Unis contre notre pays et mis en avant la résistance du peuple cubain face à ces agressions.

Lors de la clôture de  la 4e session plénière du Comité Central du PCC, le président de la République a condamné l'intensification du blocus économique, commercial et financier imposé par Washington, considéré comme le principal obstacle au développement de Cuba et ayant des effets sociaux.

Il a également condamné les deux poids deux mesures de la politique nord-américaine, qui tente d'asphyxier le peuple cubain par des mesures coercitives et encourage la migration, tout en entravant les démarches légales, ordonnés et sûres.

Dans son discours, Miguel Díaz-Canel a analysé le contexte international complexe et l'impact de la pandémie de Covid-19. Il a également  évoqué les menaces existantes pour la paix mondiale.

En outre, le chef de l'État a appelé les militants à participer avec enthousiasme au défilé du 1er mai, auquel assistera le général d'armée Raúl Castro.

Lors de la réunion, les membres du Comité Central du PCC ont insisté sur l'importance de la mise en œuvre des lignes directrices approuvées pour le progrès du pays et pour la cohérence des plans territoriaux.

Ils ont également analysé le rapport sur le travail du parti, de la stratégie du travail idéologique et des résultats de la consultation populaire sur le projet du code des familles, considéré comme l'un des processus politiques les plus importants du pays.

Source: Prensa Latina

source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/nacionales/293263-miguel-diaz-canel-salue-la-resistance-de-cuba-face-a-lhostilite-des-etats-unis

 

Tag(s) : #Cuba

Dans CUBA

BRUNO RODRIGUEZ DIRIGE LA DELEGATION CUBAINE A LA REUNION DE L'ASSOCIATION DES ETATS DES CARAÏBES

Par Le 29/04/2022

29 Avril 2022

Édité par Francisco Rodríguez Aranega
2022-04-28 18:34:46

 

La réunion a été prévue en ligne.

La Havane, 28 avril, (RHC)- Le ministre des Affaires étrangères, Bruno Rodriguez, dirige la délégation cubaine à la 27e réunion ordinaire du Conseil des ministres de l'Association des Etats de la Caraïbe (AEC).

La réunion se tient virtuellement ce vendredi et d'autres fonctionnaires du ministère des affaires étrangères ont été invités à y participer.

En février dernier, lors d'un échange dans la capitale avec le secrétaire général de l'AEC, Rodolfo Sabonge, Bruno Rodríguez a réaffirmé l'engagement de Cuba à coopérer à toutes les tâches de l'organisation.

Il a également souligné la volonté de renforcer le dialogue et la collaboration avec les nations de la région.

L'AEC a été créée en juillet 1994 dans le but de promouvoir la consultation, la coopération et l'action concertée entre tous les pays de la Caraïbe. Cette organisation est composée de 25 Etats membres et de sept membres associés.

Les questions à l'ordre du jour de la réunion  comprennent le tourisme, le commerce, les transports, l'éducation, la lutte contre l'impact de la pandémie de Covid-19 et la réduction des risques de catastrophes naturelles.

source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/nacionales/293261-bruno-rodriguez-a-la-tete-de-la-delegation-cubaine-a-la-reunion-de-lassociation-des-etats-des-caraibes

 

Tag(s) : #Cuba

Dans CUBA

CUBA DISPOSE DE 27 MEDICAMENTS POUR LE TRAITEMENT DE LA COVID-19

Par Le 28/04/2022

28 Avril 2022

Le groupe d’entreprises BioCubaFarma participe à la fabrication de 996 produits et dispose d'un portefeuille de 27 médicaments destinés au protocole de soins de la COVID-19, dont 18 ont reçu l’autorisation pour une utilisation d’urgence dans le pays

Auteur:  | internet@granma.cu

Auteur:  | internet@granma.cu

27 avril 2022 10:04:25

Photo: José Manuel Correa

Sous la prémisse Science pour une vie saine, et avec un vaste programme d'activités, le Congrès international BioHabana 2022 a été inauguré le 25 avril, en présence du Premier secrétaire du Comité central du Parti et président de la République, Miguel Diaz-Canel Bermudez.

Lors de la présentation du programme scientifique, Rolando Pérez Rodriguez, directeur de la Science et de l'Innovation de BioCubaFarma, a souhaité la bienvenue aux invités et aux représentants de Cuba et des plus de 50 pays participant à cet événement, qui prévoit la présentation de 600 interventions, 156 exposés et six tables rondes.

BioCubaFarma, l'organisateur de BioHabana, possède actuellement 45 entreprises (31 à Cuba et 14 à l'étranger), 20 unités scientifiques et technologiques, 110 installations de production et plus de 19 000 travailleurs, et développe en même temps des alliances avec plus de 60 pays, a déclaré Eduardo Martinez Diaz, président de ce groupe d'entreprises et du comité organisateur de l'événement.

Actuellement, a-t-il indiqué, BioCubaFarma participe à la fabrication de 996 produits et dispose d'un portefeuille de 27 médicaments destinés au protocole de soins de la COVID-19, dont 18 ont reçu l’autorisation pour une utilisation d’urgence dans le pays. La journée a également vu l'inauguration de la Foire-exposition BioHabana 2022, qui présente des produits innovants de l'industrie biopharmaceutique.

La membre du Bureau politique du Parti, Marta Ayala Avila, directrice générale du CIGB, le membre du Secrétariat du Comité central et chef de son Département pour l'attention au secteur social, Jorge Luis Broche Lorenzo ; le vice-premier ministre Jorge Luis Perdomo Di-Lella, et José Angel Portal Miranda, ministre de la Santé étaient présents à l'inauguration.

source : https://fr.granma.cu/cuba/2022-04-27/cuba-dispose-de-27-medicaments-pour-le-traitement-de-la-covid-19

Tag(s) : #Cuba

Dans CUBA

CUBA : LA PLUS BELLE OEUVRE DE RAUL

Par Le 27/04/2022

26 Avril 2022

Les discours du général d'armée entre 2006 et 2019 ont été rassemblés dans le livre Révolution, l’œuvre la plus belle, présenté à la Foire internationale du livre de La Havane

Auteur:  | internet@granma.cu

26 avril 2022 09:04:24

 

Photo Tirée de la revue Verde Olivo

Le livre Revolucion, la obra mas hermosa, (Révolution, l’œuvre la plus belle) une compilation des discours, des entretiens et des déclarations du général d'armée Raul Castro Ruz, a été présenté le 25 avril à la Foire internationale du livre de La Havane. L'ouvrage se compose de deux volumes et rassemble 138 interventions publiques de Raul, de 2006 à 2019.

Il s'agit du premier titre publié par la nouvelle maison d'édition Ediciones Celia, qui a été présenté pour la première fois le 2 juin 2021, à la veille du 90e anniversaire de Raul. Il est à la disposition des lecteurs dans la version papier et numérique.

Pour Abel Prieto, en charge de la présentation, ces volumes contiennent certains des moments les plus importants de l'histoire récente du pays, tels que le départ de Fidel de ses responsabilités gouvernementales, le rétablissement des relations diplomatiques entre Cuba et les États-Unis, le retour des Cinq Héros dans la Patrie et le décès du Commandant en chef.

Il a également déclaré que tout au long du livre, on peut apprécier l'union des idéaux, des valeurs et des principes entre les deux frères qui ont dirigé la Révolution cubaine, faisant référence à Raul comme le second chef incontesté du processus révolutionnaire. Il a recommandé la lecture de cette édition pour en savoir plus sur ses facettes d'homme d'État et de défenseur de la paix et de l'union des peuples opprimés d'Amérique latine.

Jorge Luis Aneiro, chef du Bureau des affaires historiques de la présidence de la République de Cuba et président de l'Union nationale des historiens de Cuba, a déclaré que cette présentation « est une reconnaissance de la vie et de l'œuvre de Raul Castro et une contribution à la connaissance de la cohérence de sa pensée politique, en accord avec les principes qu'il défend ». Il a également révélé qu'ils travaillent sur les Œuvres choisies du Général d'armée, qui devraient être publiées dans les prochains mois.

Dans un bref commentaire, Ignacio Ramonet a évoqué l'importance de faire connaître le rôle de Raul dans le développement de Cuba pendant la période où il occupa la fonction de plus haute autorité sur l’Île.

Alpidio Alonso, ministre de la culture, et Evo Morales Ayma, ancien président de l'État plurinational de Bolivie, entre autres personnalités, assistaient à la présentation.

Photo: Ariel Cecilio Lemus

Photo: Ariel Cecilio Lemus

 

source : https://fr.granma.cu/cuba/2022-04-26/la-plus-belle-oeuvre-de-raul
twitter telegram

Dans CUBA

CUBA REND HOMMAGE A BLAS ROCA, UN COMBATTANT DE LA REVOLUTION

Par Le 27/04/2022

26 Avril 2022

Hommage rendu à Cuba à Blas Roca, un combattant de la Révolution

La Havane, 26 avril (Prensa Latina) Le leader de la Révolution cubaine, Raúl Castro, et le Président de la République, Miguel Díaz-Canel, ont rendu hommage aujourd'hui au leader révolutionnaire et communiste Blas Roca, à l'occasion du 35e anniversaire de sa mort.
26 avril 2022
CDT13:20 (GMT) -0400
Des hommages floraux de Raúl Castro et de Díaz-Canel ont été déposés aujourd'hui sur la tombe de l'homme qui a dirigé le Parti socialiste populaire (PSP), le premier parti communiste de Cuba, et qui a exercé d'importantes responsabilités pendant la période révolutionnaire.

Blas Roca est reconnu ici pour sa contribution significative à l'unité révolutionnaire après avoir symboliquement remis la direction du PSP à Fidel Castro, en tant que leader politique et militaire incontesté du processus révolutionnaire sur l'île des Caraïbes.

Roca était membre du Bureau politique du Parti communiste de Cuba et président de l'Assemblée nationale du pouvoir populaire (parlement).

Il a également laissé de nombreux ouvrages écrits sur divers sujets liés à la société cubaine, à l'idéologie de José Martí et à la théorie marxiste et léniniste.

Fidel Castro l'a appelé un professeur de communistes.

mem/ool

source : https://www.prensa-latina.cu/2022/04/26/rinden-tributo-en-cuba-a-blas-roca-luchador-por-la-revolucion

Tag(s) : #Cuba

Dans CUBA

CUBA DENONCE SON EXCLUSION DE LA STRATEGIE PANAMERICAINE EN MATIERE DE SANTE

Par Le 26/04/2022

25 Avril 2022

La Havane, 25 avril (Prensa Latina)  On ne doit pas laisser de côté Cuba dans l'élaboration d'une stratégie panaméricaine en matière de santé, a déclaré aujourd'hui le ministre des Affaires étrangères Bruno Rodríguez lors de son allocution aux médias locaux et étrangers.

Le communiqué du chef de la diplomatie cubaine a été engagé à l'approche du sommet prévu en juin à Los Angeles, aux États-Unis, à partir de ce qu'il a décrit comme des points opaques, de couleur néolibérale autour des pourparlers  sur un plan sanitaire et de résilience à l’égard des  Amériques. 

Dans ce sens, il a dit que « les tractations se garent de la coopération et du financement qui sont essentiels pour contrer les conséquences de Covid-19 ».

« Ils ne tiennent pas non plus compte des besoins réels de la population et des défaillances structurelles des systèmes de santé précaires à l’origine de nombreux décès dans l'hémisphère, les États-Unis y inclus ».

Il a acclamé que son pays, de manière modeste mais assidue, offre sa coopération sanitaire à plus de 50 pays, victimes de catastrophes naturelles et d'épidémies, et a mis en valeur les vaccins antiCovid développés sur l’île.

Il a insisté d’ailleurs sur l'Opération Miracle, qui a rendu la vue à des milliers de personnes, et sur le débrouillement cubain concernant le transfert des technologies, des vaccins, des protocoles et des traitements, tous des aspects à ne pas ignorer à l’heure de définir des politiques de santé de l'hémisphère.

Le ministre des Affaires étrangères a dénoncé  l'exclusion de l'île des préparatifs du Sommet des Amériques. De plus, les États-Unis exercent une pression extrême sur de nombreux pays de la région qui s'opposent à cette exclusion.

D’autre part, M. Rodríguez a répudié la négociation d'un autre document sur la migration amorcée dans le dos de l'opinion publique internationale, qui vise à obliger les États d'Amérique latine à réprimer la migration et à absorber les émigrés que les États-Unis contournent.

jcc/jcm/ool

source : https://frances.prensa-latina.cu/index.php?option=com_content&view=article&id=888990:cuba-denonce-son-exclusion-de-la-strategie-panamericaine-en-matiere-de-sante&opcion=pl-ver-noticia&catid=19&Itemid=101

Tag(s) : #Cuba

Dans CUBA

CUBA : DIFFUSION DE LA PENSEE DE FIDEL CASTRO ET HUGO CHAVEZ

Par Le 26/04/2022

26 Avril 2022

Édité par Francisco Rodríguez Aranega
2022-04-26 00:14:39

 

Photo: Prensa Latina

La Havane, 25 avril, (RHC) Des professionnels d'institutions cubaines et vénézuéliennes participent au panel Changer le Monde au XXIe siècle : la pensée de Fidel et de Chávez, visant à la diffusion internationale de leurs idées révolutionnaires.

Le Centre Fidel Castro Ruz et l'Institut de Grands Etudes de la Pensée Hugo Chávez et des personnalités de renoms d'Amérique Latine  se joignent à la présentation du Groupe de Travail du Réseau des Intellectuels et Artistes pour la Défense de l'Humanité (REDH)

Selon le REDH, la défense des valeurs   d'humanisme, énoncée par le leader historique, Fidel Castro, est une approche clé dans la conception des stratégiques et l’avancée du monde, surtout dans les temps turbulents actuels.

L’héritage intellectuel de Fidel, est  également un élément important pour la sauvegarde et la préservation de la vie sur la planète. Ces  aspects sont l’objet des débats  conduits par l'historien René González et la journaliste et essayiste Katiuska Blanco.

Le Réseau des Intellectuels et Artistes pour la Défense de l'Humanité met également en évidence l’apport du projet de socialisme au XXIe siècle et de la dénommée Patria Grande, promus par Chávez constituant un élément structurel dans la construction d'un monde multicentrique et pluripolaire et comme une alternative à la mondialisation capitaliste.

Adán Chávez, Président de l'institut de Grands Etudes de la Pensée Hugo Chávez et coordinateur des Relations Internationales du Parti Socialiste Unifié du Venezuela (PSUV), et de la sociologue Irene León, Secrétaire de la REDH et coordinatrice du groupe de travail en Équateur, participent également aux débats.

Source: Prensa Latina

source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/nacionales/292940-cuba-diffusion-de-la-pensee-de-fidel-castro-et-hugo-chavez

Tag(s) : #Chavez#Castro#Cuba

Dans CUBA

CUBA, UN PETIT PARADIS SOUS EMBARGO AMERICAIN

Par Le 26/04/2022

Cuba : un petit paradis sous embargo américain

 Publié le 25/04/2022 à 16:17

La Havane, Cuba.

Pixabay

PARTAGER CET ARTICLE :

FacebookMessengerTwitterTelegramWhatsAppPlus d'options...16

Auteur(s): Anne Philippe, pour FranceSoir

-A+A

CHRONIQUE — À deux heures de route de La Havane, Varadero et ses hôtels cinq étoiles s’alignent le long d’une magnifique plage de sable fin. Ce décor paradisiaque n’échappe toutefois pas aux conséquences des sanctions illégales américaines, et la nourriture proposée reflète une certaine pénurie. La gentillesse du personnel cubain permet d’oublier le manque de variétés des repas servis. Les touristes commencent à revenir après le triste épisode du Covid-19, même si le niveau d’occupation des hôtels n’est pas encore satisfaisant (il serait autour de 50 %).

L'embargo des États-Unis met à mal le pays

Chargée d’histoire, La Havane (notamment son vieux quartier La Habana Vieja) appartient au patrimoine de l’humanité (UNESCO). La capitale cubaine est un petit bijou mélangeant différents styles allant principalement du XIXème siècle à l’ère actuelle, en passant par la période soviétique.

close

volume_off

La situation économique est difficile, surtout depuis janvier 2022, avec une inflation galopante sans que les salaires soient sensiblement revus à la hausse. En déambulant dans les rues, on note de nombreux magasins fermés, faute de produits à vendre. Ceux restant ouverts sont très chers et vides de clientèle, ou abordables mais pris d’assaut avec de longues files d’attente. Le peuple cubain fait face et supporte les conséquences de l’embargo américain, prix de sa liberté. L’éducation et le système de santé sont deux atouts majeurs du régime, avec une réelle qualité, bien que mis à la disposition de la population gratuitement.

Face à cette crise économique, une solution en complément de l’activité touristique semble possible et passerait par l’agriculture. Les terres cubaines sont extrêmement fertiles naturellement, et sous-exploitées, faute de main d’œuvre. Très qualifiés, les Cubains ne souhaitent pas travailler la terre et la vie à la campagne peine à les séduire. L’activité agraire pourrait toutefois permettre de satisfaire les besoins locaux, mais également être une source de devises, grâce à l’exportation qui serait portée par les prix agricoles mondiaux élevés.

Le gouvernement cubain mise sur l'agriculture... et la démocratie

Cette idée n’a pas échappé au gouvernement cubain. Si bien que depuis 2008, des changements significatifs de politiques ont été amorcés afin de "viabiliser le socialisme cubain". Ce processus est connu sous le nom "d’actualisation du modèle économique et social". En 2016, s’est tenu le VIIème congrès du Parti, qui a vu la naissance, entre autres, du Plan de développement 2030. Tous les documents placent le développement du secteur agricole dans leurs priorités. Les mesures établissent un programme vraiment novateur pour Cuba. Ainsi, de nombreux changements se sont produits dans le secteur de l’agriculture et de l’élevage, tels que la distribution de terres en usufruit, l’extension du microcrédit, la vente libre d’intrants et d’équipements, l’augmentation du prix du lait, de la viande bovine et de certains produits agricoles, la vente directe à des établissements, hôtels et restaurants travaillant dans le secteur du tourisme, la décentralisation de la commercialisation des produits agricoles sur des marchés ouverts au public, la libre embauche de la force de travail et l’ouverture de marchés agro-pastoraux gérés par des coopératives relevant d’autres secteurs.

Les paysans cubains ont toujours dû manœuvrer entre des marchés strictement contrôlés par l’État et des marchés "libérés" de taille variable selon les époques — et parfois même en marge de la légalité. Cette situation n’a pas aidé le secteur paysan à développer une capacité autonome d’organisation autour des questions communes. Mais son développement a aussi été bloqué pendant quatre décennies en raison de l’impossibilité d’agrandir les zones qu’il contrôlait et qu’il pouvait travailler.

Il a fallu attendre 2008 pour que cette situation commence à changer de manière significative, grâce à l’attribution de terres en friche à des petits producteurs. La modalité de l’octroi est en usufruit et non en propriété.

En conclusion, le défi pour le gouvernement cubain est de construire des mécanismes de régulation sur mesure permettant de mettre en adéquation intérêt individuel et intérêt collectif. La population cubaine, pleine de ressources, soutient son gouvernement. C’est également ça, une certaine forme de démocratie, n’en déplaise aux États-Unis.

Souce : Open Edition (Dayma Echevarría et Michel Merlet)

Auteur(s): Anne Philippe, pour FranceSoir

https://www.francesoir.fr/politique-monde/cuba-un-petit-paradis-sous-embargo-americain

Dans CUBA

LA CENTRALE DES TRAVAILLEURS DE CUBA A HONORE DES DIRIGEANTS SYNDICAUX EXCEPTIONNELS

Par Le 25/04/2022

24 Avril 2022

La Centrale des Travailleurs de Cuba a honoré des dirigeants syndicaux exceptionnels
Édité par Maite González
2022-04-23 09:59:32

      

ACN

La Havane, 23 avr (RHC) Le secrétariat national de la Central de Trabajadores de Cuba (CTC) a décoré vendredi à La Havane des dirigeants syndicaux à la carrière longue et distinguée, dans le cadre des activités en l'honneur du 1er mai.

Le secrétaire général de la CTC, Ulises Guilarte de Nacimiento, et Félix Duarte Ortega, membre du Secrétariat du Comité central du Parti et chef du Département productif des biens et services, ont présidé la cérémonie, qui s'est tenue dans la salle Indio Naborí du siège du syndicat.

Selon l'agence de presse cubaine, sur les 38 dirigeants honorés, deux ont reçu l'ordre Lázaro Peña au troisième degré, six ont reçu la médaille Jesús Menéndez et 30 ont reçu des certificats pour cinq, dix et quinze ans de travail, avec des résultats positifs dans leur travail syndical et leurs contributions à la société.

Guilarte de Nacimiento a souligné que lors des célébrations de la Journée internationale des travailleurs, les Cubains ratifieront leur engagement envers le processus révolutionnaire.

Lors de la cérémonie, le secrétaire général de la CTC et Mayra Arevich Marín, ministre des communications, ont oblitéré un timbre-poste commémorant cette journée. (Source/ACN)


ACN

source : https://www.radiohc.cu/noticias/nacionales/292762-central-de-trabajadores-de-cuba-condecoro-a-dirigentes-sindicales-destacados

Tag(s) : #CTC#Cuba

Dans CUBA

CUBA : L'ACADEMIE DES SCIENCES OCTROIE LE PRIX NATIONAL 2021 AU VACCIN CIBG CONTRE LA PESTE PORCINE

Par Le 25/04/2022

25 Avril 2022

Édité par Francisco Rodríguez Aranega
2022-04-24 19:32:33


 

 

La Havane, 24 avril, (RHC)- L'Académie des Sciences de Cuba a décerné le Prix National 2021 au vaccin cubain Porvac, contre le virus de la peste porcine classique.

Par le biais du réseau social Twitter, le Centre de Génie Génétique et de Biotechnologie (CIGB), créateur du vaccin, a déclaré que le Porvac est un vaccin sûr, protecteur et efficace qui élimine la transmission du virus chez les porcs.

La peste porcine classique est une maladie causée par un virus infectieux qui attaque les porcs, il touche autant les porcs domestiques que les  sauvages. Il s’agit d’une maladie porcine répandue dans le monde.

La peste porcine classique se transmet de la mère à la progéniture et par contact direct entre les porcs sains et les porcs malades ou porteurs du virus. 

Le Porvac est un vaccin administré en deux doses, à base de sous-unités protéiques, il vise à éliminer  la transmission du virus entre les porcs cohabitant ensemble et de la mère à la progéniture. Il assure une protection de plus de six mois à partir de sept jours après  vaccination et permet un diagnostic différencié entre les animaux porteurs et les animaux sains.

Source: Prensa Latina

source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/nacionales/292828-lacademie-des-sciences-octroie-le-prix-national-2021-au-vaccin-du-cigb-contre-la-peste-porcine

Tag(s) : #Cuba

Dans CUBA

LE FILM "CUBA EN AFRIQUE" NOMINE AUX PRIX DU FESTIVAL PAAF DE LOS ANGELES

Par Le 24/04/2022

24 Avril 2022

Édité par Francisco Rodríguez Aranega
2022-04-22 18:42:35

      
 


Le documentaire a été présenté avec succès dans divers festivals du cinéma dans le monde.

La Havane, 22 avril, (RHC)- Le filme ‘Cuba en Afrique’, du réalisateur éthiopien-américain Negash Abdurahman, a été nominé dans la catégorie au meilleur court métrage documentaire au 30ème Festival panafricain de cinéma et des arts (PAAF) à Los Angeles, en Californie.

Le court métrage de 22 minutes fait partie des 44 films en compétition cette année dans six catégories lors du prestigieux événement cinématographique qui se déroule dans cette ville nord-américaine depuis le 19 avril jusqu’au 1er mai.

Le directeur général du PAFF, Asantewe Olatunji a déclaré que « la liste de films de cette année reflètent les temps que nous vivons ».

Le film ‘Cuba en Afrique’, dont la première a eu lieu à la Havane le 1er avril a un mérite ; et c’est justement la façon dont il parvient à connecter dès le premier moment avec les sentiments. Il touche le cœur.

Negash Abdurahman a affirmé qu’il a tout simplement été le messager de l’histoire inédite de plus de 420 mille Cubains - soldats, enseignants, ingénieurs, médecins, infirmières - dont beaucoup ont donné ce qu’il y a de plus précieux : leur vie, pour l’indépendance de l’Afrique. 

C’est ainsi que le spectateur voit défiler devant lui des images de la mission internationaliste révolutionnaire de Cuba de 1976 à 1991, décisive pour la conquête de la souveraineté de l’Angola et de la Namibie et pour le démantèlement et la défaite de l’apartheid en Afrique du Sud.

Depuis une perspective humaine, le matériel audio-visuel arbore le drapeau de la vérité. Une vérité qui a été passée au silence ou déformée par les grands médias, une situation pratiquée depuis tellement de temps, qu’il est très difficile de l’inverser en une seule journée, a déclaré Abdurahman à l’agence Prensa Latina.

Source: Prensa Latina

source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/cultura/292710-le-film-cuba-en-afrique-nomine-aux-prix-du-festival-paaf-de-los-angeles

Tag(s) : #Cuba

Dans CUBA

LE VENEZUELA ET CUBA PASSENT EN REVUE LES ACTIONS MENEES DANS LE CADRE DE LA DIPLOMATIE DE LA PAIX

Par Le 24/04/2022

24 Avril 2022

Le Venezuela et Cuba passent en revue les actions menées dans le cadre de la diplomatie de la paix
Écrit par Joselyn Ariza le 23/04/2022 . Posted in News
Ce samedi, le ministre du Pouvoir populaire pour les Affaires étrangères de la République bolivarienne du Venezuela, Felix Plasencia, a tenu une réunion avec son homologue de la République de Cuba, Bruno Rodriguez, pour échanger des propositions dans le cadre des échanges de coopération bilatérale.

Depuis La Havane, le ministre vénézuélien des Affaires étrangères a exprimé sa satisfaction quant à la réunion de travail fructueuse qu'il a eue avec le ministre des Affaires étrangères Rodriguez.

"Nous continuons à renforcer notre relation bilatérale et nous avons passé en revue le panorama mondial afin d'entreprendre des actions conjointes encadrées dans la diplomatie de la paix, en faveur de nos peuples", a-t-il déclaré sur son compte Twitter @plasenciafelixr.


Les deux pays entretiennent une alliance stratégique et un jumelage des peuples, qui s'approfondit depuis l'accord global de coopération signé en octobre 2000 par les commandants Hugo Chávez et Fidel Castro.

Ministère des affaires étrangères du peuple

source : https://mppre.gob.ve/2022/04/23/venezuela-cuba-revisan-acciones-enmarcadas-diplomacia-paz/

Tag(s) : #Cuba#Venezuela

Dans CUBA

CUBA RECOIT PLUS DE 19 000 TONNES DE BLE OFFERTES PAR LA RUSSIE

Par Le 23/04/2022

23 Avril 2022

Cuba reçoit plus de 19 000 tonnes de blé offertes par la Russie

PhotoPL : Miguel Fernández
La Havane, 21 avril (Prensa Latina) La première vice-ministre de l'industrie alimentaire (Minal), Lázara Mercedes López Acea, a remercié aujourd'hui la Fédération de Russie pour le don de 19 526 tonnes de blé à Cuba, lors d'une cérémonie qui s'est tenue au siège de cette organisation.
21 avril 2022
CDT15:17 (GMT) -0400
"C'est une nouvelle expression des liens historiques et politiques qui nous unissent, développés sur la base de l'amitié et du respect mutuel entre Cuba et la Fédération de Russie", a déclaré M. López Acea lors de la cérémonie officielle de la donation.

La première vice-ministre du ministère a rappelé que ces années ont été difficiles pour les deux nations, dans un contexte, a-t-elle dit, "marqué par la confrontation avec la pandémie Covid-19 et son impact sur l'économie mondiale".

Mme López Acea a remercié la Russie et le Programme alimentaire mondial pour leurs efforts et leur soutien, qui sont très appréciés par les autorités cubaines.

Elle a également réaffirmé l'intérêt de Cuba à poursuivre le renforcement des relations de coopération bilatérale, convaincu "que la pratique de la solidarité, la coopération internationale et le multilatéralisme constituent la voie vers un monde plus équitable, juste et durable".

Pour sa part, l'ambassadeur russe à Cuba, Andrei Guskov, a réaffirmé l'intention de Moscou de continuer à étendre sa collaboration avec l'île.

"Cette cargaison humanitaire a été envoyée sur l'île par décision du gouvernement de la Fédération de Russie (...) de cette manière, nous continuons à aider le peuple cubain qui, avec la pandémie de Covid-19, est obligé de faire face au blocus illégitime et inhumain des États-Unis", a déclaré l'ambassadeur Guskov.

La première vice-ministre du commerce extérieur, Ana Teresita González Fraga, la directrice de l'Europe et du Canada du ministère des affaires étrangères, Gisela García Rivero, la directrice adjointe de la politique commerciale avec l'Europe du MINCEX, Nélida Guerra Moreira, et le conseiller de l'ambassade de Russie à Cuba, Serguey Oboznov, ont également assisté à la cérémonie.

car/mfm

source : https://www.prensa-latina.cu/2022/04/21/cuba-recibe-mas-de-19-mil-toneladas-de-trigo-donadas-por-rusia

Tag(s) : #Cuba#Russie

 

Dans CUBA

UNE INTERVIEW INEDITE DE FIDEL CASTRO VOIT LA LUMIERE A LA HAVANE

Par Le 23/04/2022

22 Avril 2022

Édité par Francisco Rodríguez Aranega
2022-04-21 19:06:05

      

.

La Havane, 21 avril, (RHC)- Le journaliste argentin Diego Manuel Vidal a présenté mercredi à la Havane le livre ‘Fidel como un colibrí’, (Fidel comme un colibri), qui comprend une interview inédite du leader historique de la Révolution cubaine, Fidel Castro en 2001.

Publiée par la maison d’édition ‘Nuestra América’ de l’Argentine, le livre comprend un portrait de Fidel Castro, peint par l’artiste Ernesto Rancaño, récemment décédé, ainsi que diverses photos du Commandant en chef prises par Roberto Chile et Liborio Noval.

Lors de la présentation, au Centre Fidel Castro, la journaliste et biographe Katiuska Blanco a souligné des aspects essentiels de l’interview, tels que les concepts exposés par Fidel Castro sur la structure ou l’épine dorsale de la Révolution et la nouvelle Internationale, décrites lors de la 10ème réunion du forum de Sao Paulo.

Le livre, préfacé par le compositeur-chanteur et poète, Silvio Rodríguez, sera réimprimé à Cuba par le Centre Fidel Castro Ruz.

Source: Radio Reloj

 

source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/nacionales/292622-une-interview-inedite-de-fidel-castro-voit-la-lumiere-a-la-havane

Tag(s) : #Fidel#Cuba

Dans CUBA

CUBA : DECES DU COMBATTANT EXCEPTIONNEL LAZARO VAZQUEZ GARCIA

Par Le 23/04/2022

22 Avril 2022

Le combattant exceptionnel Lázaro Vázquez García est décédé 
21 avril 2022
Granma
Ce 21 avril à midi, le camarade Lázaro Vázquez García est décédé à l'âge de 83 ans.

Ce midi, le 21 avril, le camarade Lázaro Vázquez García est décédé à l'âge de 83 ans.

Il est né dans la municipalité de Colón, dans la province de Matanzas, le 12 septembre 1938.

Lázaro a rejoint les luttes révolutionnaires dès son plus jeune âge, en intégrant une cellule clandestine du Mouvement du 26 juillet dans sa municipalité natale. Plus tard, il a rejoint l'armée rebelle dans la première colonne, dirigée par le commandant Fidel Castro, et dans le 4e front oriental "Simon Bolivar". Il a participé, entre autres actions, à la libération de Puerto Padre.

Après le triomphe de la Révolution, il participe à la création des milices nationales révolutionnaires et à la "Limpia del Escambray".

Il a fait des études militaires en URSS, a été à la tête de plusieurs unités des forces armées révolutionnaires et a été promu successivement au grade de colonel.

Il a accompli d'importantes tâches politiques et économiques dans la province de Camagüey : chef d'état-major de la Colonne de la jeunesse centenaire, chef d'état-major de la Zafra, délégué à l'agriculture, deuxième secrétaire et premier secrétaire du comité provincial du parti de cette province.

Il a été membre du comité central du parti lors des 3e, 4e et 5e congrès du parti. Lors du 3e Congrès, il est élu membre adjoint du Bureau politique.

Il a été député à l'Assemblée nationale du pouvoir populaire de la première législature en 1976 jusqu'en 2014.

En 1993, il est promu chef du département agricole du comité central, puis délégué du ministre du MINAZ et secrétaire de la commission du plan Turquino du ministère de l'Agriculture, jusqu'à sa mort.

Son corps sera transporté dans la ville de Camagüey, où il sera enterré ce samedi matin.

Nous présentons nos sincères condoléances à sa famille, ses collègues et ses amis.

source : https://www.pcc.cu/noticias/fallecio-el-destacado-combatiente-lazaro-vazquez-garcia-video

Tag(s) : #Cuba#Communiste

Dans CUBA

CUBA VIT DANS CHAQUE LIVRE

Par Le 22/04/2022

21 Avril 2022

La 30e Foire internationale du livre de La Havane 2022 a été officiellement inaugurée par Juan Rodriguez Cabrera, président de l'Institut cubain du livre en présence du Premier secrétaire du Parti et président de la République, Miguel Diaz-Canel Bermudez

Auteur:  | informacion@granma.cu

21 avril 2022 12:04:08

Photo: Ariel Cecilio Lemus

On pourrait considérer la cérémonie qui s’est déroulée hier à la forteresse de San Carlos de la Cabaña, lors de l’inauguration officielle de la 30e Foire internationale du livre de La Havane 2022 par Juan Rodriguez Cabrera, président de l'Institut cubain du livre, comme un acte de beauté, caractérisé par l'amour profond entre Cuba et le Mexique

Les Mariachis du Ballet folklorique Amalia Hernandez ont animé la salle Nicolas Guillén de La Cabaña, devant un public qui comprenait – entre autres responsables et personnalités du monde intellectuel – Miguel Diaz-Canel Bermudez, Premier secrétaire du Comité central du Parti et président de la République ; Esteban Lazo Hernandez, membre du Bureau politique et président de l'Assemblée nationale du Pouvoir populaire ; Alpidio Alonso, ministre de la Culture ; Miguel Diaz Reynoso, ambassadeur du Mexique à Cuba, et Alejandra Frausto Herrero, secrétaire à la Culture du pays invité d'honneur, qui a parlé au nom de la partie mexicaine.

« Cher pays lecteur », ont été ses premiers mots pour s'adresser au peuple cubain, avec lequel, a-t-elle dit, « nous sommes unis par les aspirations, les idéaux, l'espoir, la dignité et la diversité culturelle ». Alejandra Frausto Herrero, après avoir félicité le président Diaz-Canel pour son anniversaire, a adressé aux personnes présentes les salutations envoyées à Cuba par le président Andrés Manuel Lopez Obrador, « qui les saluera bientôt,personnellement ».

« À cette foire, toutes les cultures ont leur place », a-t-elle déclaré, en soulignant qu'aucune culture, race ou nation n'était au-dessus d'une autre. Puis elle a souligné que les relations entre nos peuples ont toujours été franches et ouvertes, et que nous sommes unis par la résistance, l'amour et le respect de la culture. C'est pourquoi elle a repris les paroles de Lopez Obrador qui avait déclaré il y a quelques semaines que cette Île devait être considérée comme la nouvelle Numance, pour son exemple de résistance.

Quant à. Rodriguez Cabrera, il a déclaré que, malgré les temps difficiles, 300 invités de 35 pays sont déjà présents. Il a évoqué les plus de 90 nouveaux livres imprimés pour la Foire, quelque 1 000 livres numériques, et plus de 4 000 titres et quatre millions d'exemplaires, prévus pour la Foire qui fera le tour de l'Île.

Il a remercié le Mexique « de nous avoir toujours accompagnés » et a souhaité la bienvenue aux participants à cet événement qui « représente la volonté de la nation de préserver l'œuvre culturelle soutenue par la Révolution. Comme jamais auparavant, Cuba vit dans son histoire et dans sa culture, Cuba est un cœur qui bat dans chaque livre ouvert », a-t-il conclu.

Pour conclure, les rubans du pavillon de l'invité d'honneur ont été coupés en présence de Miguel Diaz-Canel.

Photo: Estudios Revolución

Photo: Estudios Revolución

Photo: Estudios Revolución

source : https://fr.granma.cu/cultura/2022-04-21/cuba-vit-dans-chaque-livre

Tag(s) : #Cuba

Dans CUBA

LE PARTI COMMUNISTE DE CUBA DIALOGUE AVEC L'UNION DES FEMMES DU VIETNAM

Par Le 22/04/2022

21 Avril 2022

Le Parti communiste de Cuba dialogue avec l'Union des femmes du Vietnam

La Havane, 20 avr. (Prensa Latina) Le secrétaire d'organisation du Parti communiste de Cuba (PCC), Roberto Morales, et la présidente de l'Union des femmes du Vietnam, Ha Thi Nga, ont tenu aujourd'hui un dialogue sur les femmes dans la construction du socialisme.

20 avril 2022
CDT19:43 (GMT) -0400
Par le biais de son compte Twitter, la plus haute organisation politique de l'île a indiqué que les deux parties ont discuté de l'importance de la participation des femmes cubaines et vietnamiennes à la défense de la patrie.

Sur le même réseau social, M Morales a qualifié d'honneur sa rencontre avec la dirigeante de l'Union des femmes du Vietnam.

"Nos deux pays sont unis par les liens de fraternité forgés par #Fidel et #Raul. C'est un honneur de recevoir les héritiers de l'héritage de Ho Chi Minh", a t' il ajouté sur Twitter.

Auparavant, la délégation conduite par Ha Thi Nga a rencontré le président de l'Assemblée nationale du pouvoir populaire (Parlement) de Cuba, Esteban Lazo, au Capitole national.

Les visites du groupe à Cuba, qui dureront jusqu'au 23 avril, comprennent notamment le Centre Fidel Castro, le Centre de génie génétique et de biotechnologie, l'Institut de vaccins Finlay et une usine de tabac.

La Fédération des femmes cubaines et l'Union des femmes du Vietnam ont signé un accord de coopération dans le cadre de la visite de la délégation asiatique sur l'île.

Ha Thi Nga a remercié la nation des Caraïbes pour sa solidarité avec le Vietnam, notamment pendant la guerre dans son pays et pendant la pandémie de Covid-19.

jha/idm
source :https://www.prensa-latina.cu/2022/04/20/partido-comunista-de-cuba-dialoga-con-union-de-mujeres-de-vietnam

Tag(s) : #Cuba#vietnam#Communiste#PCC

Dans CUBA

PONTS D'AMOUR ORGANISE UNE NOUVELLE CARAVANE AUX ETATS-UNIS POUR LA LEVEE DU BLOCUS DE CUBA

Par Le 21/04/2022

21 Avril 2022

Édité par Francisco Rodríguez Aranega
2022-04-20 23:10:05

 

Ponts d'Amour

La Havane, 20 avril, (RHC)- Depuis Washington il a été annoncé que le projet solidaire Pont d’Amour a appelé récemment à une nouvelle caravane aux États-Unis et dans d’autres villes du monde pour exiger, le 24 avril, la fin du blocus de Cuba.

Le professeur cubano-américain Carlos Lazo, promoteur de l’initiative, a partagé sur son compte Facebook l’appel à la rencontre, qui, comme chaque mois, exigera au gouvernement états-unien de lever les sanctions imposées pour étouffer l’économie de l’île et nuire aux familles cubaines.

Selon le programme, la caravane de dimanche prochain à Miami partira de l’angle de 18street et Biscayne Boulevard et ensuite, elle fera un trajet en voitures par les avenues voisines avec le message de rejet des mesures coercitives unilatérales appliquées par Washington. 

Au cours de la journée, ils plaideront pour la suppression d’obstacles à l’envoi des fonds et pour le regroupement familial, entre autres objectifs.

Les Cubains et les États-Uniens amis de Cuba, exhorteront une fois de plus le président Joe Biden à tenir sa promesse de campagne d’inverser la politique de son prédécesseur, Donald Trump à l’égard de Cuba.

Le républicain, lors de son mandat, a adopté 243 mesures restrictives contre la nation caribéenne que l’actuel responsable de la Maison Blanche maintien en vigueur au milieu de la pandémie de Covid-19 et avec une campagne visant à tenter de subvertir l’ordre interne de l’île.

De l’avis de plusieurs analystes, ce comportement n’est pas surprenant, puisque la politique états-unienne à l’égard de Cuba est dirigée en grande partie par un secteur influent des cubano-américains les plus conservateurs de Miami.

Source: Prensa Latina

source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/nacionales/292535-ponts-damour-organise-une-nouvelle-caravane-aux-etats-unis-pour-la-levee-du-blocus-de-cuba

 

Tag(s) : #Cuba

Dans CUBA

DES MILITANTS DE 15 PAYS SERONT A CUBA POUR LES CELEBRATIONS DU 1er MAI

Par Le 21/04/2022

20 Avril 2022

Des militants de 15 pays arriveront à Cuba pour les célébrations du 1er mai

La Havane, 20 avr. (Prensa Latina) Cuba recevra quelque 180 militants de 15 pays, appartenant à des groupes de solidarité avec l'île, qui prendront part aux activités du 1er mai, a-t-on appris aujourd'hui de sources officielles.

20 avril 2022
CDT15:54 (GMT) -0400
Selon l'Institut cubain d'amitié avec les peuples (ICAP), les visiteurs appartiennent aux brigades "Premier Mai" et "Ernesto Che Guevara", qui célébreront la Journée internationale des travailleurs avec le peuple antillais.

Les visiteurs participeront également à la réunion internationale de solidarité avec Cuba, prévue du 30 avril au 2 mai.

Selon l'ICAP, les deux brigades sont composées de 180 membres, mais ce chiffre et celui des nations représentées pourraient augmenter en raison des demandes de participation.

Le groupe "Primero de Mayo" comptera environ 140 personnes provenant des États-Unis, du Brésil, de l'Afrique du Sud, de l'Allemagne, de l'Argentine, du Chili, de la Colombie, de l'Espagne, du Mexique et du Vietnam, entre autres pays.

En revanche, la brigade "Ernesto Che Guevara" rassemblera 35 Canadiens, a précisé la source.

Le programme prévoit des visites du centre Fidel Castro Ruz et d'institutions scientifiques, des échanges avec la population et des représentants d'organisations, ainsi que des hommages aux héros cubains dans d'autres provinces du pays.

Cette année encore, la nation caribéenne célébrera le 1er mai avec des défilés traditionnels dans la capitale et les principales villes.

Les autorités de l'île ont appelé à une journée d'activités du mouvement syndical pour commémorer l'événement, qui culminera par de grandes marches suspendues en 2020 et 2021 en raison de la pandémie de Covid-19.

car/idm

idm

source : 

https://www.prensa-latina.cu/2022/04/20/activistas-de-15-paises-llegaran-a-cuba-para-celebrar-1-de-mayo

Tag(s) : #Cuba

Dans CUBA

DES AMIS DE CUBA DANS LE MONDE CELEBRENT LE 61e ANNIVERSAIRE DE LA VICTOIRE DE LA BAIE DES COCHONS

Par Le 20/04/2022

19 Avril 2022

Édité par Francisco Rodríguez Aranega
2022-04-19 13:26:42

      

Des membres des milices populaires célèbrent la victoire de la baie des Cochons le 19 avril 1961. Photo des archives

La Havane, 19 avril, (RHC)-. Des amis de Cuba un peu partout dans le monde célèbrent ces jours-ci le 61e anniversaire de la victoire sur l’invasion mercenaire de la baie des Cochons.

A Hanoï, Vo Hai Ha, président de l’Association d’amitié Vietnam-Cuba, a mis en relief la signification de cet événement qu’il a décrit comme la première grande défaite de l’impérialisme nord-américain dans l’hémisphère occidental et la base sur laquelle le gouvernement révolutionnaire allait concevoir sa doctrine de guerre de tout le peuple.

A l’occasion de cette commémoration, la maison d’édition Politique national a présenté une quarantaine de livres dont un bon nombre traduits en espagnol.

Son directeur Pham Minh Tuan, a expliqué qu'ils vont des discours et entretiens avec Fidel et des passages de l'amitié bilatérale, aux titres essentiels sur la construction du socialisme au Vietnam.

A Quito, des amis de Cuba en Equateur ont organisé une cérémonie commémorative au cours de laquelle ils ont confirmé leur solidarité avec notre pays dans la lutte pour la défense de la souveraineté. 

Des diplomates cubains et des représentants des missions d'État accréditées dans cette nation andine, l'Association des Cubains résidant en Équateur (Acure) et des membres d'organisations sociales ont participé à l'événement.

Milton Chamorro, président du Mouvement équatorien de solidarité avec Cuba, a souligné que la victoire de la baie des Cochons est une démonstration de la manière dont un peuple, avec plus que suffisamment de dignité et de honte, ne permettait pas à des envahisseurs de souiller son indépendance et sa souveraineté, et a vaincu en seulement 72 heures les mercenaires envahisseurs, légitimant ainsi le caractère socialiste de la révolution cubaine.

Pour l’analyste péruvien, Gustavo Espinoza, 61 ans après la victoire de la baie des Cochons Cuba  maintient son drapeau sans faiblir grâce au courage et à la dignité de son peuple.

source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/nacionales/292374-des-amis-de-cuba-dans-le-monde-celebrent-le-61e-anniversaire-de-la-victoire-de-la-baie-des-cochons

Tag(s) : #Cuba

Dans CUBA

CUBA : LA VICTOIRE DE PLAYA GIRON, UNE ETERNELLE LECON POUR LES ENNEMIS

Par Le 20/04/2022

La victoire de Playa Giron, une éternelle leçon pour les ennemis

Avec le temps, la victoire obtenue sur ce territoire du sud de Matanzas, dans la Ciénaga de Zapata, laisse une leçon des plus évidentes : à l’époque le peuple milicien fut capable d'affronter et de vaincre les envahisseurs, malgré le poids écrasant de leurs armes et le soutien impérialiste

Auteur:  | informacion@granmai.cu

19 avril 2022 10:04:12

Photo: Granma Archive

Matanzas. — Il semblerait que la tentative d’invasion mercenaire par Playa Giron ait été inscrite dans le destin de la Patrie comme un signe d'avertissement permanent pour ceux qui rêvent de s'emparer de Cuba.

Avec le temps, la victoire obtenue sur ce territoire du sud de Matanzas, dans la Ciénaga de Zapata, laisse une leçon des plus évidentes : à l’époque le peuple milicien fut capable d'affronter et de vaincre les envahisseurs, malgré le poids écrasant de leurs armes et le soutien impérialiste.

Leur plan ne prévoyait pas qu'ils se trouveraient face à un peuple déterminé, qui, dans la bataille inégale, fit preuve d'une bravoure rappelant celle des mambises durant les guerres d’indépendance de 1868 et 1895.

Souviens-toi du mois d'avril ! N’oublie pas Giron !, pourrait-on dire à ceux qui conçoivent encore, comme les mercenaires de 1961, l'idée de trahir et d'attaquer la Patrie de Céspedes et de José Martí.

L'ennemi était bien organisé, bien armé, avec un fort soutien, mais il lui manquait la raison, la justesse de la cause qu'il défendait, déclara le combattant José Ramon Fernandez, expliquant la défaite cette attaque perfide.

De ce fait, a-t-il dit, ils n'ont pas combattu avec l'ardeur, le courage, la fermeté, la hardiesse et l'esprit de victoire avec lesquels les forces révolutionnaires l'ont fait.

Par contre, le peuple, désormais identifié au concept de souveraineté nationale et de socialisme, a porté fièrement la chemise bleue, le béret vert olive et s’est préparé à combattre, déterminé à résister et à vaincre l'agression étasunienne.

Pour Fernandez, qui interprétait la signification de ces journées cruciales pour le pays, ces moments furent des sommets de patriotisme et de ferveur révolutionnaire, et le soutien au leader Fidel Castro « montrait un pic de popularité tel qu'aucun dirigeant de l'hémisphère ne l'avait jamais atteint auparavant ».

Et cela fut la cause principale de la défaite des mercenaires, a souligné le prestigieux révolutionnaire et protagoniste de la bataille.

Lorsqu'elle n'a plus le courage d’avancer, Nemesia Rodriguez Montano, une habitante de la Cienaga qui ne parvient pas à oublier l'odieuse invasion, pense à cet homme qui, avec audace et témérité, se rendit à Giron pour prendre la tête de cet acte épique, indépendamment du danger réel qu'il comportait.

Cette conception de Fidel, qui n'était pas nouvelle, mais issue de la Sierra Maestra, comme le soulignent les historiens, a grandement contribué à élever le moral des milices et des Forces armées révolutionnaires.

Fidel avait libéré la force du peuple. C'est la seule façon d'expliquer comment il fut possible de vaincre une tentative d’invasion aussi énorme et aussi agressive, qui coûta la vie à de courageux Cubains et laissa sa marque de sang sur les petites chaussures blanches de Nemesia.

SHARE facebook twitter telegram

https://fr.granma.cu/cuba/2022-04-19/la-victoire-de-playa-giron-une-eternelle-lecon-pour-les-ennemis

Dans CUBA

LES PARTIS DE GAUCHE D'EUROLAT CONDAMNENT LE BLOCUS DES ETATS-UNIS A CUBA

Par Le 19/04/2022

18 Avril 2022

Édité par Francisco Rodríguez Aranega
2022-04-18 08:58:08

      

La Havane, 17 avril, (RHC)- Les partis de gauche représentés à l’Assemblée parlementaire euro-latino-américaine (EuroLat) ont condamné depuis Buenos Aires le blocus économique, commercial et financier que les États-Unis maintiennent actuellement contre Cuba.

Des parlementaires du Portugal, de l’Uruguay, du Nicaragua, de la Bolivie, de l’Argentine, de l’Equateur, de la Grèce et du Guatemala ont affirmé dans une déclaration conjointe que ce siège, imposé depuis plus de six décennies, constitue l’exemple le plus clair de la politique criminelle de Washington.

‘Nous demandons instamment à la communauté internationale de mettre fin aux sanctions unilatérales allant contre le droit international de bon nombre de pays latino-américains’, a ajouté le texte d’EuroLat.

La déclaration dénonce également les tentatives impérialistes ‘d’étouffer les peuples qui ont choisi d’une manière souveraine, l’application des politiques nationales qui ne se plient pas aux intérêts des grandes transnationales et à la concentration du pouvoir économique’.

Les partis de gauche représentés à l’EuroLat ont d’autre part condamné l’occupation illégale par le Royaume Uni des îles Malouines, de Géorgie du sud, et de Sandwich du Sud et de ses zones maritimes environnantes et ils ont exprimé leur soutien à la revendication de l’Argentine sur ces territoires.

Ils ont en outre dénoncé la persécution de leaders indigènes dans de nombreuses nations d’Amérique Latine.

Source: Prensa Latina

 

source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/nacionales/292222-les-partis-de-gauche-deurolat-condamnent-le-blocus-des-etats-unis-a-cuba

Tag(s) : #Cuba

Dans CUBA

CUBA ORGANISE UN SEMINAIRE INTERNATIONAL POUR LA PAIX

Par Le 19/04/2022

19 Avril 2022

Édité par Francisco Rodríguez Aranega
2022-04-18 18:16:05

      

.

La Havane, 18 avril, (RHC)- L’ICAP, l’Institut cubain d’amitié avec les peuples, organise à Guantanamo, capitale de la province de même nom, dans l’est de notre pays, le 7e séminaire international pour la paix et pour l’abolition des bases militaires étrangères.

La rencontre aura lieu du 4 au 6 mai.

Sur le site web du ministère des Affaires étrangères il a été annoncé que l’événement regroupera des universitaires, des leaders syndicaux, des militants anti-bellicistes et des amis de Cuba pour exiger la fin de la course aux armements que développent les États-Unis et leurs alliés de l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (OTAN).

Source: Prensa Latina

 

source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/nacionales/292288-cuba-organise-un-seminaire-international-pour-la-paix

Tag(s) : #Cuba#paix

Dans CUBA

CUBA : MIGUEL DIAZ-CANEL PRESIDE LA CEREMONIE POUR LE 61e ANNIVERSAIRE DE LA PROCLAMATION DU SOCIALISME

Par Le 18/04/2022

18 Avril 2022

Édité par Francisco Rodríguez Aranega
2022-04-18 09:04:52

      

Le meeting a eu lieu au même endroit où Fidel Castro a annoncé le 16 avril le caractère socialiste de la Révolution cubaine et l'existence de Radio Havane Cuba. Photo: ACN

La Havane, 17 avril, (RHC) Le président cubain, Miguel Díaz-Canel a présidé samedi à la Havane le meeting national à l’occasion du 61ème anniversaire de la proclamation du caractère socialiste de la Révolution.

La cérémonie a eu lieu à l’angle central de la 23ème et la 12ème, endroit où le leader historique Fidel Castro a fait la déclaration le 16 avril 1961.

 ‘Cet endroit devient une fois de plus le lieu pour soutenir la Révolution socialiste’, a souligné le site web de la présidence.

Le 15 avril 1961, huit bombardiers camouflés avec les couleurs de l’armée de l’air cubaine sont partis du Nicaragua et ont attaqué simultanément les aérodromes de San Antonio de los Baños et Ciudad Libertad, dans la province de la Havane de l’époque et l’aéroport de Santiago de Cuba.

Les agresseurs ont été confrontés par l’armée rebelle et les Milices nationales révolutionnaires, mais ils ont fait sept morts et une cinquantaine de blessés.

Pendant les funérailles des victimes Fidel Castro a déclaré le cours socialiste du processus cubain, au milieu de la foule qui soutenait en haut des fusils, et approuvait la décision de défendre la Révolution.

Source: Prensa Latina

source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/nacionales/292225-miguel-diaz-canel-preside-la-ceremonie-pour-le-61e-anniversaire-de-la-proclamation-du-socialisme

Tag(s) : #Cuba#Socialisme

Dans CUBA

GIRON A ENCOURAGE LA FORMATION DU PARTI COMMUNISTE CUBAIN

Par Le 17/04/2022

16 Avril 2022

Girón a encouragé la formation du parti communiste cubain.
16 avril 2022
Mme.C. Ana Gloria Dimón Soyet
Journal Venceremos
Ce Parti est né de deux facteurs essentiels, inestimables : l'union de tous les révolutionnaires, l'unité réalisée à un degré si élevé qu'elle n'a jamais été atteinte dans l'histoire de notre patrie, et une doctrine scientifique, une philosophie politique révolutionnaire : le marxisme-léninisme.

Bien que l'étape définitive de la libération de Cuba n'ait pas été dirigée par un Parti, cela n'a pas limité le triomphe du 1er janvier 1959 et assuré, à partir de la défense d'un idéal commun, les alternatives pour affronter les actions de l'ennemi, qui ont commencé dès le début de la Révolution par la suppression des crédits commerciaux, puis des approvisionnements en pétrole et du quota de sucre, ainsi que par l'imposition d'un blocus économique, commercial et financier rigoureux et total.

Tout cela s'est accompagné d'une énorme campagne de propagande contre le processus révolutionnaire. Dans le même temps, une prise de conscience s'opère progressivement au sein de la population, ce qui conduit à une réponse énergique aux attaques des mercenaires, laquelle aboutit à la victoire de Playa Girón le 19 avril 1961, première grande défaite de l'impérialisme américain en Amérique latine.

La baie des Cochons n'était pas un événement isolé, puisque notre pays avait déjà subi une série d'agressions et d'incursions de la part d'avions pirates, qui ont lancé des proclamations, brûlé des champs de canne à sucre, mené des attaques et tenté de larguer une bombe sur l'une des usines sucrières.

Dans ces circonstances complexes, il n'y avait pas de parti pour diriger le peuple, qui s'organisait déjà. Malgré cela, un travail fin, méticuleux et délibéré était réalisé pour la formation du Parti, mais Girón était l'épreuve décisive, la démonstration de l'unité de pensée et d'action des forces révolutionnaires qui avaient conduit le destin de la nation.

La sagesse des principaux dirigeants de la Révolution, avec à leur tête Fidel Castro Ruz, ainsi que l'altruisme des combattants, jeunes et vieux, ont été les facteurs qui ont assuré le triomphe et démontré qu'il y avait là le sentiment de ce qui allait devenir le Parti.

Lors de la cérémonie d'enterrement des victimes des attentats contre les aéroports de Ciudad Libertad, le 16 avril 1961, le commandant en chef a déclaré le caractère socialiste de la révolution cubaine ; 20 ans plus tard, lors de la soirée solennelle commémorant la victoire de Playa Girón, qui s'est tenue au théâtre Karl Marx le 19 avril 1981, Fidel a déclaré :

"(...) à Girón, notre Parti a été pratiquement forgé. A cette époque, nous travaillions précisément à la tâche d'unir les forces révolutionnaires dans une seule organisation, sous une seule direction. C'est pourquoi nous pouvons dire que notre Parti a été forgé à l'époque où nous accomplissions cette tâche. C'est pourquoi le 16 avril, date de la proclamation du caractère socialiste de notre révolution, est considéré comme la date de la fondation de notre Parti.

Ainsi, dans le Programme du Parti communiste de Cuba, il est dit que : "Ce Parti est né de deux facteurs essentiels, inestimables : l'union de tous les révolutionnaires, l'unité atteinte à un degré si élevé qu'elle n'a jamais été atteinte dans l'histoire de notre patrie, et une doctrine scientifique, une philosophie politique révolutionnaire : le marxisme-léninisme".

Depuis lors, grandes ont été les avancées de la Révolution et de notre peuple, les pages de gloires et de victoires, de revers et de leçons ont toujours été accompagnées par le Parti, une organisation qui n'a cessé d'être à chaque étape historique, dirigeant le peuple dans la matérialisation des objectifs de la Révolution.

PCC

Le Parti se distingue comme la force dirigeante supérieure de la société et de l'État, non pas parce qu'il est inscrit dans la Constitution, mais en raison de sa légitimité ; l'organisation politique a toujours été à l'avant-garde de la bataille économique, dans le processus de rectification des erreurs, défiant le blocus, menant à garantir le bien-être, l'éducation, la sécurité sociale et la santé du peuple ; protection et défense contre les actions de l'ennemi, contre toute attaque subversive et toute injustice ; représentation de Cuba, dans les événements internationaux, avec les armes de la vérité ; pour cette raison, le Parti est et sera "l'âme de la Révolution cubaine".

Actuellement, il est nécessaire, comme pour d'autres célébrations, par exemple la journée de l'éducateur, du constructeur ou du médecin, que le Parti ait sa propre journée de commémoration : Il ne s'agit pas d'organiser des célébrations, mais les núcleos peuvent organiser des rassemblements, des matinées spéciales, reconnaître ceux qui, pendant longtemps, ont travaillé comme secrétaires généraux, ont été ou sont membres d'organes de direction, remettre des cartes à ceux qui adhèrent à l'organisation, encourager les militants qui se distinguent dans la production ou les services, aux militants qui se distinguent dans la production ou les services, aux militants qui se distinguent dans la production ou les services, aux militants qui se distinguent dans le domaine du travail social ; Ils peuvent distribuer des cartes à ceux qui adhèrent à l'organisation, encourager les militants qui se distinguent dans la production ou les services, les activistes, ceux qui sont récompensés pour leur activité scientifique et de recherche, entre autres ; cela permettra de montrer le rôle d'avant-garde que l'organisation a gagné.

source : https://www.pcc.cu/noticias/giron-fomento-la-formacion-del-partido-comunista-de-cuba

Tag(s) : #Cuba#Communiste#PCC

Dans CUBA

CUBA CONDAMNE L’ASSAUT DES FORCES ISRAELIENNES CONTRE LA MOSQUEE D’AL AQSA

Par Le 17/04/2022

17 Avril 2022

Cuba condamne l'assaut des forces israéliennes contre la mosquée Al Aqsa

La Havane, 16 avril (Prensa Latina) Le ministre cubain des Affaires étrangères, Bruno Rodríguez, a condamné aujourd'hui l'assaut des forces israéliennes contre la mosquée Al Aqsa, où des centaines de fidèles, dont des femmes, des personnes âgées et des enfants, priaient.
16 avril 2022
CDT12:29 (GMT) -0400
Par le biais de son compte Twitter officiel, le ministre des affaires étrangères a réaffirmé "la plus forte solidarité avec la juste cause palestinienne".

L'agence de presse officielle Wafa a rapporté que des dizaines d'hommes en uniforme avaient pénétré la veille dans le complexe, troisième site le plus sacré pour les musulmans, et attaqué les milliers de fidèles effectuant la prière de l'aube.

Pendant l'attaque, les militaires ont utilisé des balles en caoutchouc, des grenades assourdissantes et des gaz lacrymogènes pour disperser la foule, sans se soucier des personnes âgées et des enfants présents.

Le gouvernement palestinien a condamné l'assaut contre la mosquée de Jérusalem-Est et les affrontements autour de celle-ci, dans lesquels au moins 152 personnes ont été blessées, et l'a considéré comme une déclaration de guerre.

Israël a occupé la partie orientale de la métropole lors de la guerre de 1967 et, depuis lors, a gardé le territoire sous son contrôle en dépit des résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies.

À plusieurs reprises, Cuba a réaffirmé son engagement à soutenir l'État arabe dans sa lutte pour l'indépendance et a répudié l'augmentation de l'hostilité sioniste contre la région.

mem/cgc

 

source : https://www.prensa-latina.cu/2022/04/16/condena-cuba-asalto-de-fuerzas-israelies-a-mezquita-al-aqsa

Tag(s) : #palestine#Cuba

Dans CUBA

LE RESEAU D'AMITIE ANTI-IMPERIALISTE SALUE LA JOURNEE D'AMITIE ENTRE LE NICARAGUA ET CUBA

Par Le 17/04/2022

17 Avril 2022

Le réseau de solidarité salue la journée d'amitié entre le Nicaragua et Cuba

Managua, 17 avril (Prensa Latina) Le Réseau nicaraguayen anti-impérialiste de solidarité avec le peuple Augusto César Sandino (Rnasp) a salué la Journée d'amitié Nicaragua-Cuba, qui est célébrée aujourd'hui.

17 avril 2022
CDT02:42 (GMT) -0400
Dans un communiqué, le Rnasp a souligné l'amitié entre les deux peuples et gouvernements, ajoutant qu'elle représente un événement transcendantal dans l'histoire des révolutions latino-américaines.

Le texte rappelle le pilote nicaraguayen Carlos Ulloa, tombé en défense de la révolution cubaine sur les sables de Playa Giron le 17 avril 1961, alors que l'île était attaquée par des mercenaires au service du gouvernement américain.

Le document rappelle également comment le Nicaragua a compté sur le soutien et la solidarité internationalistes du peuple et du gouvernement cubains pour renverser la dictature de Somoza, ce qui a abouti au triomphe du Front sandiniste de libération nationale (Frente Sandinista de Liberación Nacional).

"Depuis lors, les deux révolutions ont affronté ensemble et main dans la main les assauts d'un empire qui n'a jamais accepté l'existence de deux peuples dignes et souverains et les considère comme son arrière-cour", souligne le communiqué.

Dans cette ligne, le document de le Rnasp soutient également les actions de solidarité avec Cuba promues par le gouvernement du président Daniel Ortega, et de la vice-présidente, Rosario Murillo.

"Nous commémorons avec fierté patriotique le 61e anniversaire de la victoire de Girón, au cours de laquelle le peuple cubain, dirigé par le commandant en chef Fidel Castro, a vaincu l'invasion mercenaire", souligne le message.

De même, la déclaration condamne le blocus économique, commercial et financier imposé par les États-Unis à l'île des Caraïbes depuis plus de six décennies, tout en appelant à la cessation de tout type d'agression contre le peuple.

En mai 2019, l'Assemblée nationale (Parlement) du pays d'Amérique centrale a promulgué la loi qui établit le 17 avril comme jour d'amitié entre les Républiques de Cuba et du Nicaragua, en hommage au combattant Carlos Ulloa.

jha/ybv
source : https://www.prensa-latina.cu/2022/04/17/red-solidaria-saluda-dia-de-la-amistad-nicaragua-cuba

Tag(s) : #Cuba#nicaragua

Dans CUBA

CUBA : LE PRELUDE A LA BAIE DES COCHONS A LA LUMIERE DE L’ACTUALITE

Par Le 16/04/2022

16 Avril 2022

 

La Havane, 15 avril (Prensa Latina) Les attaques simultanées de trois aéroports cubains le 15 avril 1961 traduisent le fait que la tactique et la stratégie de Washington à l'égard de Cuba et sur la scène internationale sont encore très similaires aujourd'hui.

Cet événement, secouant l’ensemble du pays avec indignation, a marqué le prélude à l'invasion de la Baie des Cochons.

Plus de six décennies plus tard, l'événement est toujours bien vivant, même si les détracteurs de la Révolution qui, deux ans plus tôt seulement, avait vaincu la dictature de Fulgencio Batista (1952-1958) tentent de répandre un manteau d'oubli.

Ce jour-là, alors que le soleil commençait à se lever, huit bombardiers B-26 en provenance de Puerto Cabezas, au Nicaragua, se sont abattus sur les bases aériennes de Ciudad Libertad et de San Antonio de los Baños, dans la province de La Havane de l'époque, et de Santiago de Cuba, dans l'est de l'île.

À l'aide de bombes et de roquettes hautement explosives, les attaquants avaient l'intention de détruire le plus grand nombre possible d'avions de l'armée de l'air cubaine au sol.

Comme l'a expliqué peu après le leader de la Révolution, Fidel Castro, "il s'agissait d'une opération avec toutes les caractéristiques et les règles d'une opération militaire".

Néanmoins, les mots de Fidel Castro aujourd'hui encore semblent résonner aux oreilles des dirigeants étasuniens devant une foule en colère de miliciens les armes levées, lors d'un discours prononcé à l'occasion du deuil des victimes des attentats, à l'angle emblématique de la 23e et de la 12e, à La Havane :

"Ce que les impérialistes ne peuvent nous pardonner, c'est que nous restons débout, ce que les impérialistes ne peuvent nous pardonner, c'est la dignité, la force d'âme, le courage, la fermeté idéologique, l'esprit de sacrifice et l'esprit révolutionnaire du peuple de Cuba."

jcc/rgh/rc

source:https://frances.prensa-latina.cu/index.php?option=com_content&view=article&id=888925:le-prelude-a-la-baie-des-cochons-a-la-lumiere-de-lactualite&opcion=pl-ver-noticia&catid=89&Itemid=101

Tag(s) : #Cuba#PlayaGiron

Dans CUBA

CUBA ENCOURAGE LA CONSTRUCTION DE LOGEMENTS

Par Le 16/04/2022

15 Avril 2022

Édité par Francisco Rodríguez Aranega
2022-04-14 18:32:29

      

Le programme national a pour objectif de bâtir près de 38 mille logements avant la fin de l’année. Image: Prensa Latina

La Havane, 14 avril, (RHC)- Le ministre cubain de la Construction, René Mesa, a expliqué la stratégie tracée pour encourager la construction de logements.

Le programme national a pour objectif de bâtir près de 38 mille logements avant la fin de l’année.

Dans des déclarations au programme La Table Ronde que diffusent la radio et la télévision nationale, le ministre a exposé les plus grands défis pour cette année. Il a annoncé que les ouvriers du bâtiment relevant des entreprises publiques sont appelés à terminer près de 16 mille logements avant la fin de l’année. Plus de 11 mille devront être terminés par des particuliers.

Le programme prévoit également la réparation totale ou partielle de 21 mille autres logements.

Il a toutefois expliqué que les matériaux disponibles sont inférieurs à la demande actuelle,  malgré les efforts du pays  à destiner les maigres ressources financières à leur importation et contribuer ainsi à stopper la détérioration du parc immobilier.

En particulier, la priorité est donnée à la construction de logements pour les sinistrés des phénomènes climatiques, pour les mères célibataires avec plus de trois enfants, pour les professionnels de la santé et pour les personnes bénéficiant du projet Tarea Vida (Tâche vie) le programme mis en place pour faire face au changement climatique dans 63 municipalités du pays.

Source: Prensa Latina

 

source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/nacionales/291973-cuba-encourage-la-construction-de-logements

Tag(s) : #Cuba

Dans CUBA

VACCINATION PEDIATRIQUE CONTRE LE COVID-19 : UN AUTRE SUCCES DE LA SCIENCE CUBAINE

Par Le 15/04/2022

14 Avril 2022

Édité par Francisco Rodríguez Aranega
2022-04-13 17:27:39

      

Le principal dirigeant cubain, Miguel Díaz-Canel, a présidé la réunion avec les scientifiques directement impliqués dans la lutte contre le Covid-19 dans notre pays.

La Havane, 13 avril, (RHC)- Les scientifiques cubains directement impliqués dans la lutte contre le Covid-19 se sont accordés à qualifier de succès la campagne de vaccination massive des enfants contre le Covid-19 au cours de leur réunion hebdomadaire avec le président cubain, Miguel Díaz-Canel et d'autres autorités de notre pays.

Le Dr Vicente Vérez, directeur de l’Institut Finlay de vaccins, a souligné, sur la base d’une étude réalisée dans tout le pays, que Cuba a empêché entre 50 000 et 70 000 enfants de tomber malades du Covid-19 au cours des derniers mois.

Le Dr Vérez, a déclaré qu'à la suite d'une étude visant à évaluer l'impact de la durée et de la qualité de la réponse immunitaire, le vaccin a fonctionné même face à une vague du variant Omicron.

Le Dr Vicente Vérez a attiré l’attention sur la réponse immunologique des enfants au vaccin.

«Si nous tenions compte de ces deux évaluations d’impact, nous dirions donc que le nombre de cas que nous avons évités oscilleraient entre 51 mille 22 et 69 mille, presque 70 mille cas. Cela serait l’impact direct de cette campagne de vaccination. Comme l’indiquait tout à l’heure le président, la campagne de vaccination pédiatrique a été menée dans un laps de temps assez étroit. Elle a été réalisée dans un espace de trois semaines entre l’application de chacune des doses. Nous avons démarré le 5 septembre et nous avons terminé le 15 novembre. Il faut dire que plus de 5 millions de doses ont été appliquées dans le cadre de la vaccination pédiatrique et très peu d’effets adverses ont été signalés».

La Dr Lisette Lopez, cheffe du groupe national de pédiatrie, a signalé d’autres données permettant de conclure que la campagne de vaccination pédiatrique a porté ses fruits.

«Depuis la 38e semaine de l’année dernière, c’est-à-dire de 2021, nous n’avons rapporté aucun décès en âge pédiatrique dû au Covid-19. Je crois que c’est le plus grand impact de toute stratégie au point de vue thérapeutique et préventif. Je crois qu’il faut quand même prévenir les familles du fait que nous sommes aux portes d’une nouvelle bataille pour la santé de nos enfants.

Ces 48 dernières heures, 280 enfants ont été contrôlés positifs. La plupart ont moins de deux ans mais aucun d’entre eux n’est aux soins intensifs.

 

Donc, je crois que du point de vue clinique, nous disposons d’un outil irremplaçable. Nous avons beaucoup d’éléments pour soutenir que la campagne de vaccination pour les individus en âge pédiatrique a été un nouveau succès pour notre pays.»   

Source: Radio Rebelde

 

source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/nacionales/291861-vaccination-pediatrique-contre-le-covid-19-un-autre-succes-de-la-science-cubaine

Tag(s) : #Cuba

Dans CUBA

CUBA REND HOMMAGE A L’ANCIEN PRESIDENT NORD COREEN KIM II-SUNG

Par Le 15/04/2022

14 Avril 2022

Cuba rend hommage à l'ancien président Kim Il-Sung

La Havane, 14 avril (Prensa Latina) Des responsables de partis, des représentants du gouvernement et des organisations cubaines ont rendu hommage aujourd'hui au leader et ancien président de la République populaire démocratique de Corée (RPDC) Kim Il-Sung, à l'occasion du 110e anniversaire de sa naissance.

14 avril 2022
CDT13:34 (GMT) -0400
Photos : Emilio Herrera
L'ambassadeur de Cuba à Cuba, Ma Chol Su, a exprimé sa gratitude pour cet hommage et a reconnu les liens d'amitié et de solidarité qui unissent les deux peuples et gouvernements.

Il a rappelé que les rencontres historiques entre Kim Il Sung et Fidel Castro, Raúl Castro et Che Guevara ont constitué une pierre angulaire dans les relations d'amitié et de coopération entre les deux parties.

Le fonctionnaire a souligné que ces affections ont été héritées par l'actuel secrétaire général du Parti des travailleurs de Corée et président des affaires d'État de la RPDC, Kim Jong Un, et le premier secrétaire du Comité central du Parti communiste de Corée (PCC) et président de Cuba, Miguel Díaz Canel.

Ma Chol Su a exprimé la ferme volonté de son pays de poursuivre le développement des relations de coopération, et a remercié le parti, le gouvernement et le peuple de la plus grande des Antilles pour leur soutien constant et leur solidarité pour la juste cause de son pays.

Le vice-chef et coordinateur du Département des relations internationales du Comité central du PCC, Ángel Arzuaga, a déposé une gerbe devant la photo de Kim Il-Sung située à l'intérieur de l'ambassade à Cuba, et a affirmé que "la lutte du peuple nord-coréen est la lutte du peuple cubain".

Ont assisté à l'hommage le chef du Bureau d'attention aux combattants, le général Delsa Esther Puebla, le directeur de l'Asie et de l'Océanie du ministère cubain des Affaires étrangères, Alberto Blanco, le président de l'Agencia Prensa Latina, Luis Enrique González, et une représentation d'organisations de masse cubaines.

mem/ool/yaa

source : https://www.prensa-latina.cu/2022/04/14/cuba-rinde-tributo-al-expresidente-kim-il-sung

Tag(s) : #Cuba#RPDC

Dans CUBA

LA RUSSIE ENTEND APPROFONDIR LA COOPERATION STRATEGIQUE BILATERALE AVEC CUBA ET L'AMERIQUE LATINE

Par Le 14/04/2022

14 Avril 2022

La Russie et Cuba ont l'intention d'approfondir la coopération stratégique bilatérale, a annoncé Alexandre Chetinine, chef du Département Amérique latine du ministère russe des Affaires étrangères.

Auteur:  | informacion@granma.cu

13 avril 2022 10:04:44

La Russie et Cuba ont l'intention d'approfondir la coopération stratégique bilatérale, a annoncé Alexandre Chetinine, chef du Département Amérique latine du ministère russe des Affaires étrangères.
« Nous renforcerons notre partenariat stratégique russo-cubain sur la scène mondiale, en encourageant la coopération commerciale et économique, en fournissant une aide humanitaire et en renforçant les contacts entre nos peuples. Nous accordons une attention prioritaire aux secteurs des transports, de l'énergie, de la métallurgie, de l'agriculture et du tourisme », a-t-il ajouté.
Cité par Sputnik, il a rappelé que la coopération entre Moscou et La Havane a une longue histoire, et qu'elle est basée sur « le partenariat et le soutien mutuel. Ce sont des relations entre de vrais amis et partenaires stratégiques », a-t-il souligné.
Concernant les plus de 60 ans de blocus économique, commercial et financier exercé par les États-Unis contre Cuba, Chetinine a déclaré qu'il s'agissait d'un exemple de « l'hypocrisie et de la duplicité de la politique étrangère de Washington » qui cherche à construire le monde « selon ses modèles ».
À propos des relations de la Russie avec les pays d’Amérique latine, il a signalé que des mesures sont en cours d'élaboration pour effectuer des paiements dans leurs monnaies nationales. « C'est un impératif si nous voulons vraiment construire un modèle financier et économique mondial plus équitable. La prise de conscience de la nécessité de se libérer de la dépendance vis-à-vis des systèmes de paiement occidentaux, en général, du système financier et économique de l'Occident, est de plus en plus claire », a-t-il souligné.

source : https://fr.granma.cu/mundo/2022-04-13/la-russie-entend-approfondir-la-cooperation-strategique-avec-cuba-et-lamerique-latine

Tag(s) : #Russie#Cuba

Dans CUBA

CUBA POURSUIT SA MODERNISATION DE L'INDUSTRIE SIDERURGIQUE

Par Le 14/04/2022

14 Avril 2022

 

La Havane, 13 avril (Prensa Latina) Dans le cadre des programmes de développement économique de Cuba, la modernisation de l'industrie sidérurgique se poursuit avec des résultats significatifs, a indiqué mercredi le ministère cubain de l'Industrie.

Un rapport rendu publique mercredi par le journal Granma ajoute que plus de 1,5 milliard de pesos ont été dépensés l'année dernière par le ministère.

Ce message signifie que les travaux ont surtout couvert le domaine de la sidérurgie dans le cadre d'un programme percutant fortement l'économie de l'île, dont une bonne partie des travaux se poursuivront dans le calendrier actuel.

Le processus de modernisation et d'expansion de l'entreprise sidérurgique José Martí, connue sous le nom d'Antillana de Acero, se distingue par l'intention de mettre en route et de poursuivre les travaux du laminoir, selon les autorités du domaine.

Une fois l'investissement dans la plus grande usine de ce type dans le pays achevé, son démarrage permettra d'étendre la production à cycle complet de la métallurgie de l'acier à grande échelle. Cela encourage directement la substitution des importations et devient un stimulant du développement industriel local.

Les travaux de construction se sont également poursuivis à l'Empresa de Refractarios, à Mayabeque, chargée de couvrir les besoins des industries consacrées à la production et à la transformation de l'acier, du sucre, de la construction et de la production d'électricité.

Ils précisent que les investissements menés dans l'entreprise industrielle Ramón Peña à La Havane ont également été rentabilisés.

Ses lignes en l’occurrence disposent désormais de capacités métallo-mécaniques modernes visant à assumer la fabrication d'équipements pour la récolte du sucre, l'agriculture et l'hygiène communautaire.

Une autre entité bénéficiaire du programme d'investissement est l'usine mécanique Fabric Aguilar Noriega, localisée à Villa Clara.

Dans le premier cas, l'accent a été mis sur le domaine de la fonderie, ce qui la place dans une meilleure position pour répondre à la demande d'équipements, de pièces et de pièces de rechange de l'industrie nationale.

Ces tâches ont un impact progressif sur la réduction de la dépendance à l'égard du compte de financement centralisé afin de mettre la reprise et le développement sur la bonne voie.

Bien qu'encore loin de son potentiel, l'industrie sidérurgique se lance dans le commerce en monnaie librement convertible (devises), dont les revenus lui ont permis de payer la production de plus de mille fauteuils roulants, et de vendre des vélos et des motos électriques sur le marché intérieur.

jcc/mem/rfc

source:https://frances.prensa-latina.cu/index.php?option=com_content&view=article&id=888906:la-modernisation-de-lindustrie-siderurgique-se-poursuit-a-cuba&opcion=pl-ver-noticia&catid=89&Itemid=101

Tag(s) : #Cuba

Dans CUBA

CUBA DENONCE L'UTILISATION PAR LES ETATS-UNIS DES DROITS DE L'HOMME A LEUR GUISE

Par Le 14/04/2022

13 Avril 2022

 

La Havane, 13 avril (Prensa Latina) Le ministre cubain des Affaires étrangères, Bruno Rodríguez, a dénoncé aujourd'hui la façon dont les États-Unis abordent la question des droits de l'homme comme outil contre les pays qui ne se replient pas aux intérêts de ce pays.

Le ministre des affaires étrangères de Cuba a condamné via son compte Twitter le fait que le pays du Nord "récompense et finance des gouvernements faisant état d'un bilan abominable" dans ce domaine.

Mardi, le département d'État nord-américain a publié son dernier rapport annuel sur les droits de l'homme à travers le monde, dans lequel on évite d'exposer des problèmes internes tout en décrivant ce qui se passe ailleurs.

M. Rodríguez a déclaré que le blocus économique, commercial et financier des États-Unis s’avère la principale transgression des conditions vitales des citoyens cubains.

Le texte manipule également la question afin de subvertir l'ordre constitutionnel de la nation cubaine.

De son côté, la directrice adjointe pour les États-Unis au ministère des Affaires étrangères, Johana Tablada, a qualifié de discrédit pour le gouvernement étasunien la mise en œuvre d'une politique mensongère qui gaspille des millions dans une campagne de désinformation à grande échelle contre Cuba, sa population, son système de santé et ses sources légitimes de revenus.

Elle a en surplus dénoncé la répression subie par la population des États-Unis et d'autres pays, bénéficiant d'un traitement préférentiel de sa part.

La National Urban League (NUL) a rendu publique un rapport sur la situation de la population noire aux États-Unis en 2022 et ses conclusions montrent du doigt l'inégalité et le racisme systémique qui y couvent.

Le rapport note que les personnes d'ascendance africaine sont défavorisées dans des domaines tels que le revenu, inférieur de 37 % à celui des Blancs, et ont moins de chances de bénéficier de l'accession à la propriété.

D’autre part, un certain nombre d'États imposent des restrictions à la possibilité de pratiquer des avortements, alors que l'accès des minorités aux urnes est entravé dans une vingtaine de territoires.

jcc/mgt/lrg

source:https://frances.prensa-latina.cu/index.php?option=com_content&view=article&id=888899:cuba-denonce-lutilisation-par-les-etats-unis-des-droits-de-lhomme-a-sa-guise&opcion=pl-ver-noticia&catid=19&Itemid=101

Tag(s) : #Cuba

Dans CUBA

EN PROVENANCE DES ETATS-UNIS, UN DON DE SEPT TONNES DE LAIT EN POUDRE ARRIVE A CUBA

Par Le 13/04/2022

13 Avril 2022

Édité par Francisco Rodríguez Aranega
2022-04-12 17:56:15

 

Photo: Radio Rebelde

La Havane, 12 avril, (RHC)- Des amis de Cuba aux États-Unis ont fait parvenir à notre pays 7 tonnes de lait en poudre. Ce don solidaire est destiné aux patients des hôpitaux de cancérologie de La Havane et d’Holguin et au foyer pour personnes du troisième âge de l’Armée du Salut, à La Havane aussi.

Mark Friedman, coordinateur du comité "Hands Off Cuba" à Los Angeles, a reconnu les efforts consentis par Cuba au milieu de la pandémie et du renforcement du blocus américain.

Alexis Martínez, directeur adjoint de la politique commerciale avec l'Amérique Latine au ministère du Commerce extérieur et de l'Investissement étranger, a pour sa part exprimé sa gratitude pour ce geste, qu'il a qualifié de réciproque pour les actions des médecins cubains dans d'autres pays du monde.

Source: Radio Rebelde

source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/nacionales/291773-un-don-de-sept-tonnes-de-lait-en-poudre-arrive-a-cuba-en-provenance-des-etats-unis

Tag(s) : #Blocus#Cuba

Dans CUBA

DIAZ CANEL : LE RENFORCEMENT DU PARTI EST LE PRINCIPAL SOUTIEN AU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET SOCIAL DU PAYS

Par Le 13/04/2022

12 Avril 2022

Ce samedi 9 avril se sont achevées à La Havane les assemblées de bilan du Parti communiste de Cuba au niveau provincial, qui avaient pour objectif d’assurer le suivi des accords du 8e Congrès. Organisées dans tout le pays depuis le 11 mars, elles ont clairement démontré l'appropriation des concepts, des idées et des orientations issues du Congrès qui s’est tenu en avril 2021

Auteur:  | internet@granma.cu

11 avril 2022 12:04:36

Photo: José Manuel Correa

Ce samedi 9 avril, se sont achevées à La Havane les assemblées de bilan du Parti communiste de Cuba au niveau provincial, qui avaient pour objectif d’assurer le suivi des accords du 8e Congrès. Organisées dans tout le pays depuis le 11 mars, elles ont clairement démontré l'appropriation des concepts, des idées et des orientations issues du Congrès qui s’est tenu en avril 2021
C'est ce qu'a affirmé le Premier secrétaire du Comité central du Parti et président de la République, Miguel Diaz-Canel Bermudez, dans ses conclusions générales lors de l'Assemblée provinciale de bilan du Parti à La Havane, qui s’est tenue au Palais des Conventions de la capitale, en présence de 300 délégués représentant les militants du Parti dans la province.
Lors de la réunion – également présidée par Roberto Morales Ojeda, membre du Bureau politique du Parti et secrétaire de l'organisation ; le commandant de l'armée rebelle José Ramon Machado Ventura ; Luis Antonio Torres Iribar, Premier secrétaire du Comité provincial du Parti à La Havane, et d'autres membres du Bureau politique, du Secrétariat et des dirigeants du gouvernement –, le chef de l'État s’est félicité de l’esprit critique, honnête, combatif et engagé qui s’est manifesté lors de l'assemblée tenue dans la capitale.
Faisant une évaluation générale des assemblées au niveau national, le président a insisté sur le suivi de la mise en œuvre des accords du Parti dans toutes les provinces.
« Nous n'avons pas attendu la tenue des assemblées pour lancer la mise en œuvre des accords du Congrès. Au contraire, après le 8e Congrès, chaque province a travaillé avec ses stratégies particulières pour mettre en application les accords. Nous avons assuré le suivi et nous sommes là aujourd'hui avec un débat mûr où l’on commence à mentionner ces idées, ces concepts et ces lignes directrices dans des faits concrets », a-t-il précisé.
Il a souligné, comme constat de ces assemblées récemment conclues, la présence d'une meilleure composition au niveau de la couleur de la peau, du sexe et de l'âge des autorités municipales et provinciales du Parti, ainsi qu'un renouvellement adéquat des cadres, ainsi que le caractère public des rapports présentés dans les provinces, ce qui permis à la population de participer au débat.
« Il s'agissait de rapports critiques, objectifs, réalistes, et crédibles, car ils incluaient les principaux problèmes auxquels notre population doit faire face dans sa vie quotidienne et que nous devons résoudre depuis le Parti », a-t-il affirmé.ç
Il a également évoqué le vaste échange avec les militants et la population, à travers lequel les problèmes qui touchent le plus le peuple et le pays ont été abordés, ainsi que le traitement de sujets essentiels tels que le travail politique et idéologique, la bataille idéologique, le fonctionnement du Parti, l'économie, le travail dans les quartiers et les communautés et la jeunesse.
Il a souligné qu'au cours des assemblées de bilan, les structures organisationnelles des postes administratifs au niveau de l'entreprise ont fait l’objet d’analyse, afin de renforcer également leur gestion et leur direction dans notre pays.
Cependant – a souligné le président –, nous n’en sommes qu'au début, car le chemin pour rendre effectifs les accords du 8e Congrès a besoin de nombreux éclaircissements et des actions qui impliquent, surtout, une grande partie de la société.
 

Photo: José Manuel Correa

ÉLÉMENTS QUI ONT MARQUÉ LES ASSEMBLÉES PROVINCIALES DU PARTI

« Il nous faut reconnaître que ce processus s'est déroulé dans un contexte complexe. En ce moment, le monde vit une situation de bataille symbolique pour le pouvoir et de guerre culturelle et communicationnelle que l'impérialisme étasunien ne cesse de proclamer depuis des années, et qui aujourd'hui attaque et laisse sans défense plusieurs sociétés dans le monde », a déclaré le Premier secrétaire du Parti.
À cet égard, il a mentionné trois éléments fondamentaux qui décrivent la situation cubaine actuelle et qui ont marqué l'évolution et les débats dans les assemblées provinciales. Le premier d'entre eux, a-t-il dit, est l'intensification du blocus économique, financier et commercial imposé par le gouvernement des États-Unis contre Cuba, brutalement aggravé ces derniers temps, par le biais de l'application des 243 mesures par l'administration de Donald Trump et maintenues par celle de Biden.
À ce sujet, il a signalé le défi communicationnel que représente le fait de mettre un visage sur le blocus. « Et les visages du blocus à Cuba, ce sont les familles qui, en raison du siège, ont dû subir la mort d'un proche parce qu’un médicament, dont le gouvernement des États-Unis refuse la vente, n'est pas arrivé au moment où il en avait besoin ; parce qu'à un moment donné, elles n’ont pas pu recevoir le service de ventilation pulmonaire dans une unité de soins intensifs ou les efforts que nous avons dû faire pour créer un vaccin, qui nous a donné la souveraineté pour faire face à la COVID-19, parce que les États-Unis n'ont pas accordé les facilités pour l’arrivée de vaccins pour la population cubaine », a-t-il déclaré.
Comme deuxième élément, il a mentionné l'agressivité de l'empire étasunien envers Cuba, qui s’est manifestée dans des expressions de guerre non conventionnelle qui ont tenté d'appliquer les codes de la révolution de couleur, avec des campagnes fondées sur la désinformation et le mensonge.
Le chef de l'État a dénoncé la campagne d'intoxication médiatique qui a utilisé ces jours-ci une question aussi sensible que la migration, « avec beaucoup d'hypocrisie et de doubles standards, alors que ceux qui ont promu l'émigration irrégulière depuis les premières années de la Révolution ont été précisément les gouvernements de les États Unis ».
De la même manière, il a ajouté que les questions de la démocratie et des droits de l'homme sont traitées avec distorsion lorsqu'il s'agit d'aborder la situation dans notre pays.
Le troisième élément conjoncturel a été la COVID-19, qui a frappé et rempli le monde d'incertitude et a également eu des conséquences pour Cuba, a déclaré Diaz-Canel, tout en rappelant que l’on nous a refusé la possibilité d'obtenir des vaccins, des médicaments et des respirateurs pulmonaires, des fournitures médicales au pire moment de la pandémie, alors que la campagne diffamatoire de SOS Cuba était lancée.
«Tous ces éléments, interdépendants, liés et convergents, nous ont conduits à une situation sociale et économique difficile, où prévalent les ruptures de stocks, principalement de médicaments, de nourriture, ajoutées aux problèmes d'approvisionnement en eau, à l'inflation, aux files d'attente interminables, aux transports, à l'instabilité du système national service d'électricité, un ensemble de difficultés qui ont provoqué un malaise dans la population », a reconnu le Premier secrétaire du Parti.
À cet égard, il a appelé à affronter tous ces obstacles avec courage, sagesse et intelligence dans les moments actuels.
Le président a déclaré que, comme il a été affirmé durant le 8e Congrès, le Parti communiste de Cuba continuera à reconnaître et à défendre nos essences, qui sont l'indépendance, la souveraineté, la démocratie socialiste, la paix, l’efficience économique, la sécurité et les acquis de la justice sociale, qui sont notre socialisme.
À cela s'ajoute la lutte pour la prospérité qui va de la nourriture aux loisirs, et qui inclut le développement scientifique et spirituel et le bien-être qui renforce la conception de tout ce qui doit être fonctionnel, a souligné Diaz-Canel.

 QUE DOIT FAIRE LE PARTI FACE AUX DÉFIS ACTUELS ?

Face à la situation actuelle, le Premier secrétaire du Parti a déclaré : «  notre organisation doit se regarder de l'intérieur, en poursuivant la tradition de la critique, et pour cela, nous devons également développer la participation populaire la plus large dans tous nos processus et dans la prise de décision. »
Et de souligner qu'il y a des questions que nous devons approfondir de toute urgence afin de trouver des solutions, telles que la formation des valeurs, les changements survenus dans notre société, la croissance harmonieuse que le secteur non étatique doit connaître en même temps que le secteur étatique, la lutte contre la pénétration des mensonges de la subversion politique et idéologique du gouvernement des États-Unis, la garantie de continuité, et le rôle réel et effectif des militants et  des organisations de base face à ces situations.
« Comme le général d'armée Raul Castro Ruz l'a demandé à d'autres occasions, nous devons procéder à une analyse complète de chacune de ces questions. Nous devons relever ces défis exigeants et parvenir à une transformation. Et pour cela, nous devons nous surpasser constamment, étudier chaque jour et analyser les problèmes en profondeur », a-t-il déclaré.
Le président a également exhorté à réfléchir à un ensemble d'éléments qui sont enracinés dans la pratique révolutionnaire, dans notre histoire, et qui, si nous les abordons de manière intégrale, peuvent nous conduire sur la bonne voie.
En premier lieu, a-t-il dit, nous devons tenir compte de la culture de la nation dans sa plus haute expression et sa plus haute dimension, c'est-à-dire nos essences, nos racines, notre histoire et les autres éléments qui composent la nationalité cubaine, « car c’est là que se trouvent les fondations et les réponses à nos problèmes. Nous avons une longue tradition de lutte et de pensée, où convergent presque exactement les pensées politiques, scientifiques et intellectuelles les plus avancées de la nation ».
Si, pour tout ce que nous allons faire, nous cherchons un fondement dans cette histoire, dans l'héritage de Marti et de Fidel, nous assimilerons également les défis qui nous attendent avec une plus grande capacité d'analyse, a-t-il affirmé.
De même, il a souligné le rôle très important des jeunes pour l'unité et la continuité dans la construction du socialisme. « Quant aux jeunes : nous devons être avec eux et leur donner la possibilité et les espaces pour qu’ils participent, créent, contribuent et grandissent dans leur formation », a-t-il déclaré.
À cet égard, il s’est félicité du travail des jeunes dans la lutte contre la pandémie, leur présence dans les zones rouges, les quartiers vulnérables et dans d'autres tâches.
Un autre élément signalé par le chef de l'État a été la nécessité d’être capable, à partir des analyses qui sont menées, de trouver les contradictions dans notre société et les causes de ces contradictions, « car ce n'est qu'en agissant sur les causes que nous pourrons vraiment les résoudre ».
Il a également appelé à d'autres actions, comme la bataille sur les réseaux sociaux, l'approfondissement de la figure du coordinateur politique dans les quartiers, le soutien de la communication sociale pour tous les processus, pour défendre les idées et parvenir à un consensus.
« Concevoir des contenus et des arguments, en tenant compte de l'hétérogénéité de notre société, qui nous indique aussi des secteurs et des publics différents pour lesquels les contenus ne peuvent pas avoir les mêmes codes et les mêmes discours, mais défendre la même essence », a-t-il déclaré.
Il a également mis l'accent sur l'application de la science et de l'innovation en tant que composantes du travail politique et idéologique ; dans le développement de stratégies territoriales au niveau local, en renforçant les systèmes de production locaux et le développement depuis la communauté, le quartier et la municipalité, jusqu’à passer par la province pour arriver à l’ensemble du pays ; l'amélioration des espaces où la population, les travailleurs et les jeunes participent pour donner des critères, critiquer, proposer, convoquer et créer des consensus.
« Le contrôle populaire se fait en proposant, en participant et en défendant les propositions, et ce contrôle populaire doit passer par la transparence de l'information, par l'exercice de la responsabilité de tous ceux qui dirigent les structures du Parti, du gouvernement et de l'administration, et par une contrepartie adéquate qui exige et ne se contente pas de cette reddition de compte », a-t-il souligné.
Autre question abordée par Diaz-Canel : le travail du Parti dans l’adhésion et l'état du militantisme, pour lequel il a proposé de se développer en tant qu'organisation, avec l'Union des jeunes communistes, dans tous les domaines et les scénarios où il y aura des citoyens avec suffisamment de valeurs pour entrer dans les rangs des deux organisations.
Le Premier Secrétaire a lancé un appel spécial pour apporter un soutien politique à l'exercice législatif intense en cours afin que, dans les plus brefs délais, notre société dispose des lois qui protègent et soutiennent la nouvelle Constitution adoptée.
En ce qui concerne l'importance d’un bon travail réalisé par les cadres, il a déclaré : « en toute circonstance, mais surtout dans les plus difficiles et les plus stimulantes, nos cadres doivent se distinguer par leur dévouement à la tâche, leur désir d’exceller, leur modestie et leur sensibilité capable de se mettre à la place des autres. »
Concernant la Stratégie économique et sociale, il a déclaré que pour continuer à avancer dans sa mise en œuvre, il est nécessaire de conserver le contrôle sur la pandémie, ce qui nous a permis d'ouvrir les frontières et de commencer à relancer la vie économique et sociale du pays.
« La stratégie doit être un processus de mise à jour constante, elle ne peut pas être un carcan ; elle doit être vue d'un point de vue dialectique, tenir compte du fait que toutes les solutions que nous apportons aux approches économiques doivent être des solutions socialistes, qui nous permettent de retrouver l'équilibre social, de maintenir la propriété sociale. Nous devons procéder à l'analyse de l'efficacité, de l'épargne, ne pas parler uniquement d'offre et de demande, mais de production, qui est ce qui peut équilibrer l'offre et la demande, et nous sortir de l'inflation et des prix élevés », a déclaré le président.
À propos des acteurs économiques, leur matrice doit avancer de manière structurée et non fragmentée vers l'objectif de la construction socialiste, dans lequel aussi bien l'entreprise étatique que les secteurs coopératif et non étatique sont complémentaires, en fonction des principaux projets de développement social.
De même, il a appelé à assumer un marché avec de nouveaux acteurs économiques, mais régulé par l'Etat ; une planification stratégique et financière moins administrative et bureaucratique, dans laquelle il existe un équilibre nécessaire entre les mécanismes politiques, économiques, idéologiques et administratifs, en pariant sur les enchaînements productifs nécessaires.
Il a souligné, à son tour, la nécessité de promouvoir, depuis le Parti, une réponse économique supérieure de tous les acteurs économiques, avec davantage de production nationale ; d’encourager les investissements étrangers et les investissements des Cubains résidant à l'étranger ; de faire progresser les politiques publiques de prise en charge des situations de vulnérabilité, d'élimination des inégalités, ainsi que les politiques destinées aux jeunes et aux enfants.
Dans cette stratégie économique et sociale, a souligné Diaz-Canel, l'entreprise d'État socialiste joue un rôle fondamental. « L'avenir de la construction socialiste du pays passe par le succès de l'entreprise d'Etat socialiste, du fait de la conception idéologique qu'elle défend et parce qu'elle vise à être le principal acteur de la satisfaction des besoins de notre peuple », a-t-il déclaré.
À cet égard, il a défendu des idées telles que la nécessité de former les jeunes au développement et aux possibilités de diriger l'entreprise d'État socialiste ; l'urgence de disposer d'entreprises dotées de structures organisationnelles plus efficaces et dans lesquelles les travailleurs participent aux décisions de l'entreprise.
« Nous devons soutenir tout cela à travers le renforcement du Parti et la croissance de la vie interne et externe du Parti dans ses structures au sein du système des entreprises, a-t-il conclu.

LES PREMIERS SECRÉTAIRES DU PARTI PAR PROVINCE ET LA MUNICIPALITÉ SPÉCIALE

Photo: Granma

source : https://fr.granma.cu/cuba/2022-04-11/diaz-canel-le-renforcement-du-parti-est-le-principal-soutien-au-developpement-economique-et-social-du-pays

 

 

Tag(s) : #Cuba#Communiste#PCC

Dans CUBA

CUBA : LES LECONS D’UNE GUERRE INACHEVEE

Par Le 13/04/2022

13 Avril 2022

• Il existe une main-d'œuvre au service des plans subversifs parmi la minorité à l'intérieur de l'Île qui n'a pas les scrupules à faire le sale boulot de ceux qui les paient mais les méprisent.

Auteur: Iroel Sanchez | informacion@granmai.cu

12 avril 2022 10:04:15

• Il existe une main-d'œuvre au service des plans subversifs parmi la minorité à l'intérieur de l'Île qui n'a pas les scrupules à faire le sale boulot de ceux qui les paient mais les méprisent.
« À toute époque, les idées de la classe dominante sont les idées dominantes... » (Marx et Engels dixit). À l’ère de l'impérialisme, comme chacun sait, ce sont celles de la bourgeoisie, la classe sociale qui détient le pouvoir et l'hégémonie au sein du capitalisme mondialisé, dont les États-Unis sont l'hégémon mondial.
À Cuba, la transition socialiste, à contre-courant de cette hégémonie capitaliste, est confrontée à de grands défis et à des désavantages très particuliers par rapport à d'autres pays qui, comme nous, ne partagent pas la permissivité envers la domination étasunienne et/ou développent des projets socialistes : une culture jeune, une indépendance récemment conquise, une population peu nombreuse avec une langue parlée par 540 millions de personnes, dans laquelle l'industrie culturelle de Miami a acquis une influence croissante en tant que productrice de goûts, de modes de vie, de besoins et d'aspirations, surtout parmi les jeunes et les adolescents hispanophones.
La classe bourgeoise dépendante vaincue à Cuba en 1959, et installée dans le sud de la Floride, a profité de ces caractéristiques, en alliance avec les institutions gouvernementales étasuniennes, pour chercher à exercer une influence au sein de la société cubaine, par exemple, avec le contrôle qu'elle exerce depuis là-bas sur la diffusion internationale de la musique latine.
Le fait que sur Internet les frontières s'effacent et que cela facilite ainsi l'entraînement, l'articulation et la rémunération des personnes à l'intérieur du pays a permis à la stratégie de changement de régime qu'ils préconisent de capitaliser les effets sociaux d'un moment particulièrement complexe (pandémie et guerre économique intensifiée) et de trouver la main-d'œuvre nécessaire pour servir ces plans parmi la minorité à l'intérieur de l'Île qui n'a pas les scrupules de refuser de faire le sale boulot au service de ceux qui les paient mais les méprisent.
À cela s'ajoute l'arrivée massive de résidents cubains sur les réseaux sociaux numériques, un scénario auparavant colonisé par les personnes nées ici mais vivant dans d'autres pays, qui sont soumises à un bombardement constant d'informations négatives sur leur pays d'origine. Ils subissent l'impact d'un discours pratiquement unanime des médias hégémoniques, ainsi que l'influence de l'industrie culturelle capitaliste avec son imposition de paradigmes anticommunistes.
À cette situation, déjà très défavorable en soi, se greffe l'articulation sur les réseaux sociaux numériques avec les sites web financés contre Cuba par les États-Unis et leurs collaborateurs sur l'Île. Ce sont les émetteurs d'un message en essence identique, mais dirigé de manière différente vers pratiquement tous les secteurs de la société.
Ce défi ne peut être relevé depuis Cuba qu'en combinant la formation massive d'un récepteur critique et la promotion de compétences pour participer à la création de contenus, ainsi que la diffusion de productions qui, avec des codes contemporains, sont porteuses des valeurs que nous défendons. En ce sens, le déploiement du service de données mobiles, avec l'augmentation de la portée et de l'immédiateté des processus dans l'espace numérique et son impact prévisible sur le monde physique, n'a pas été suffisamment accompagné d'une transformation radicale pour valoriser ces deux aspects.
La révélation en 2011, par Wikileaks, de la dépêche datée du 15 avril 2009 du chef de la Section des intérêts des États-Unis à Cuba, Jonathan Farrar, qui projetait une nouvelle contre-révolution en mettant l'accent sur les jeunes artistes et les blogueurs, avait annoncé vers où se dirigeait le recrutement pour le nouveau scénario. Plusieurs projets ont proliféré sur Internet visant à articuler les secteurs mentionnés par Farrar, sur la base de valeurs contraires à la Révolution. L'augmentation des médias numériques financés depuis l'étranger ces dernières années n'a pas été confrontée à une croissance minimale des espaces de communication qui auraient abordé systématiquement des aspects de la guerre culturelle et de communication, ni en tant que nouveaux médias, ni en tant que nouveaux espaces au sein des médias traditionnels. Ces questions, en général, ont été abordées jusqu'à la fin de 2020, depuis des blogs et d'autres espaces et non dans les médias de la Révolution.
En conjuguant efficacement, sous le nez des institutions cubaines, des bourses, des événements et des publications, et en profitant de nos lacunes, les États-Unis ont réussi à progresser à Cuba dans la construction d'un consensus dans le discours public sur l'économie, le droit, la communication et le traitement de périodes historiques telles que la république bourgeoise néocoloniale et les premières années de la Révolution. Leurs projets sur le web ont donné un masque apparemment théorique au discours contre-révolutionnaire, et ils se sont efforcés de promouvoir une société civile virtuelle qui a accompagné, depuis ses titres universitaires, les tentatives de légitimation des actions visant à induire un coup d'État en douceur depuis fin 2020.
Ce n'est un secret pour personne que, dans la lignée de la dépêche de Farrar, la masse relativement importante de créateurs artistiques et littéraires de Cuba, dont une partie significative de la production ne trouve pas d'épanouissement économique à l'intérieur de nos frontières et cherche, comme leurs collègues d'autres pays, à s'insérer dans les circuits internationaux, a été la cible de chantages et de pressions de la part de la machine médiatique financée par les États-Unis. Ces collaborateurs de la stratégie subversive qui, sous couvert de la bannière de la liberté d'expression, ont organisé une manifestation devant le ministère de la Culture et ont réussi à entraîner des personnes honnêtes derrière eux, ont agi, consciemment ou non, pour défendre leur intérêt économique, qui ne peut plus renoncer aux revenus ou à la célébrité de ces projets. Il est vrai qu'ils sont désormais discrédités et démasqués, mais le fait qu'ils aient pu initialement présenter un autre visage et tromper plus d'une personne est aussi le résultat de nos faiblesses.
Parallèlement, dans les domaines de la consommation culturelle plus massive et commerciale, comme cela s'est produit avec certaines figures du reggaeton, l'action combinée de la machinerie de séduction (le marché de Miami) et de la terreur psychologique (les nouveaux médias et influenceurs qui ont émergé sous l'administration Trump) a permis à la stratégie de guerre culturelle de compter sur des leaders d'opinion cubains à son service. Dans ce scénario, l'absence de débat systématique sur ces questions a permis au petit groupe de personnes liées à la stratégie étasunienne de se présenter comme les porte-drapeaux de la liberté d'expression et de la lutte contre la censure face à l' « État répressif ».
Le tournant que le 11 juillet 2021 a représenté pour notre façon d'agir a porté ses premiers fruits dans la défaite, en novembre dernier, des plans impérialistes visant à provoquer un bain de sang dans le pays. Cela a abouti au démantèlement d'une grande partie de leur cinquième colonne à l’intérieur du pays. Cela a été possible, dans les pires circonstances économiques et alors que nous avons encore beaucoup de bureaucratisme dans notre fonctionnement institutionnel, grâce à l'information opportune du peuple, à l'émergence de nouveaux espaces révolutionnaires de communication physique et médiatique et à la mobilisation populaire, en particulier de la jeunesse, pour défendre la Révolution, ce qui démontre que peu importe les ressources dont disposent nos ennemis, ce qui est décisif, c'est ce que nous faisons, ce sont nos actions. Cependant, ce qui rendra notre victoire irréversible, en plus de la durabilité économique, c'est la consolidation de notre contre-hégémonie dans le champ des subjectivités.
Ce n'est pas que nous sommes passés à l'offensive et qu'il n'y a plus de danger de retour en arrière. Aussi énorme que soit le capital politique de la Révolution et les réserves éthiques qu'elle a semées parmi le peuple, il faut assimiler les dures leçons de ces dernières années pour comprendre que l'hégémonie n'est pas un produit fini, toujours le même, achevé ; mais un processus qui implique des relations, de l'hostilité, des confrontations en tout genre, dans des espaces ou des instances qui doivent être conquis quotidiennement.
Il est donc urgent et essentiel que nous soyons capables de produire et de reproduire une contre-hégémonie (en opposition, en rupture et en dépassement de l'hégémonie bourgeoise qui nous parvient dans sa version la plus médiocre via Miami). Cela doit se traduire par la production – consciente, planifiée, organisée, réfléchie, projetée, créative, multilatérale – de goûts, de désirs, d'aspirations, de coutumes, d'habitudes... qui reproduisent le socialisme cubain – comme étape transitoire vers le communisme. Il s’impose de consolider l'hégémonie du socialisme cubain dans tous les domaines de la vie. Pour ce faire, il est indispensable de mobiliser tous ses espaces, toutes les organisations, toutes les institutions révolutionnaires de la société civile. Une bataille dans laquelle la communication sociale est aujourd'hui au centre de la contre-offensive des idées. •

source : https://fr.granma.cu/cuba/2022-04-12/cuba-les-lecons-dune-guerre-inachevee

Tag(s) : #Cuba

Dans CUBA

COVID-19 : THE LANCET DISCOVERY SCIENCE CONFIRME LES QUALITES DU VACCIN ABDALA

Par Le 12/04/2022

12 Avril 2022

Édité par Francisco Rodríguez Aranega
2022-04-11 17:03:11

      

La Havane, 11 avril (RHC) Le prestigieux groupe britannique The Lancet Discovery Science a publié dans sa revue eClinical Medicine un article scientifique sur le vaccin anti-Covid-19 Abdala. L’article en question confirme la sécurité, la tolérance et la réponse immunitaire satisfaisante contre le SARS-CoV-2 de l’immunogène cubain.

Les résultats obtenus par ce groupe de chercheurs britanniques qui publient des évidences précoces de nouvelles méthodes visant à améliorer la santé dans le monde, avalisent le travail des scientifiques cubains et la grande efficacité démontrée par le médicament au niveau national (92,28%).

Suite aux échanges entre Cuba et  l'Organisation mondiale de la santé (OMS) entamés le mois dernier, le vaccin cubain  Abdala, a franchi une nouvelle étape: l’évaluation par des experts en vue de la reconnaissance par  de l’OMS.

Mais ce n’est pas seulement Abdala qui montre de tels résultats encourageants. Le groupe d’entreprises BioCubaFarma, chargé de la production et la commercialisation des préparations de la biotechnologie cubaine, a récemment indiqué dans un tweet qu’en général «les vaccins cubains anti-Covid-19 ont eu pour résultat une réduction considérable des infections et de décès à Cuba.

Source: Cubadebate

source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/nacionales/291658-covid-19-the-lancet-discovery-science-confirme-les-qualites-du-vaccin-abdala

Tag(s) : #Cuba

Dans