CUBA : PUBLICATION DU RAPPORT SUR L'ACCIDENT DU BOEING 737-200 SURVENU LE 18 MAI 2018

Publication du rapport sur l’accident du Boeing 737-200

LES autorités de l'Institut d'aéronautique civile de Cuba (IACC) ont rendu publiques les conclusions du rapport sur les causes du lamentable accident de l’appareil B-737-200, immatriculé XA-UHZ

Auteur:  | internet@granma.cu

Armando Daniel Lopez, président de l'IACC. Photo: Dunia Alvarez

LES autorités de l'Institut d'aéronautique civile de Cuba (IACC) ont rendu publiques les conclusions du rapport sur les causes du lamentable accident de l’appareil B-737-200, immatriculé XA-UHZ, de la compagnie aérienne Damojh S.A., loué avec son équipage par la compagnie cubaine Cubana de Aviacion.

Selon les déclarations d'Armando Daniel Lopez, président de l'IACC, « la commission d'enquête a déterminé, d'après les données fournies par les enregistreurs de vol (boîtes noires) de l'avion et le résultat obtenu par la caractérisation des normes aéronautiques pour ce vol, que la cause la plus probable de l'accident réside les actes de l'équipage et leurs erreurs dans les calculs de masse et centrage, qui ont entraîné la perte du contrôle et la précipitation à terre de l’appareil durant la phase du décollage ».

L’IACC reconnaît la coopération de toute la population et des institutions au cours de l’enquête, ainsi que celle de la Junte nationale de sécurité du transport, du fabricant Boeing des États-Unis, et des autorités aéronautiques du Mexique.

EN CONTEXTE :
-          La rapidité et l’efficacité des autorités compétentes, ainsi que la discipline et la solidarité de la population à la suite de l’accident survenu à 12h 08 le vendredi 18 mai 2018 à La Havane ont été mis en exergue sur les lieux du crash par Miguel Diaz-Canel Bermudez, président du Conseil d’État et du Conseil des ministres.

-          Le Premier secrétaire du Comité central du PCC, le général d’armée Raul Castro Ruz, qui a remettait de manière satisfaisante d’une opération programmée pour une hernie, a suivi de près la situation et donné les instructions pertinentes. Il a également demandé de transmettre ses condoléances aux familles des victimes de la catastrophe aérienne.

-          112 personnes, dont les membres de l’équipage, ont péri dans l’accident.

-          Les corps des victimes ont été identifiés en huit jours seulement à l’Institut de médecine légale.

-          Des experts dans les domaines de l'anthropologie, de la stomatologie, de la dactyloscopie, de la traçologie et de la biologie médico-légale, entre autres, ont participé à l'identification des victimes, qui comprenait des recherches sur l'ADN, ainsi qu'à l'analyse collective.

-          Pour mener à bien cette enquête, la Résolution du ministre des Transports pour la création de la Commission est établie comme document réglementaire et normatif. En outre, l'annexe 13 de l'Organisation de l'aviation civile internationale détermine la méthodologie d'enquête sur les accidents et prévoit un total de 66 activités décisionnelles qui doivent être suivies d'étapes pour en arriver au résumé de l'accident.

-          Une autre méthode utilisée par la Commission consiste à analyser les causes de chaque accident d'avion avec ce modèle réduit dans d'autres parties du monde.

-          Dans le processus de décodage des boîtes noires du Boeing 737, 100 % des paramètres techniques et la quasi-totalité des paramètres vocaux ont été identifiés.

-          Mailen Diaz Almaguer, qui avait 19 ans au moment de l’accident, est la seul survivante. Merci au travail des spécialistes des hôpitaux « Calixto Garcia », « Hermanos Ameijeiras » et du Centre international de restauration neurologique (Ciren).

De nombreuses forces techniques ont été mobilisées dans les jours qui ont suivi l'accident pour recueillir toutes les preuves. Photo: Ricardo López Hevia

LES autorités de l'Institut d'aéronautique civile de Cuba (IACC) ont rendu publiques les conclusions du rapport sur les causes du lamentable accident de l’appareil B-737-200, immatriculé XA-UHZ, de la compagnie aérienne Damojh S.A., loué avec son équipage par la compagnie cubaine Cubana de Aviacion.

Selon les déclarations d'Armando Daniel Lopez, président de l'IACC, « la commission d'enquête a déterminé, d'après les données fournies par les enregistreurs de vol (boîtes noires) de l'avion et le résultat obtenu par la caractérisation des normes aéronautiques pour ce vol, que la cause la plus probable de l'accident réside les actes de l'équipage et leurs erreurs dans les calculs de masse et centrage, qui ont entraîné la perte du contrôle et la précipitation à terre de l’appareil durant la phase du décollage ».

L’IACC reconnaît la coopération de toute la population et des institutions au cours de l’enquête, ainsi que celle de la Junte nationale de sécurité du transport, du fabricant Boeing des États-Unis, et des autorités aéronautiques du Mexique.

EN CONTEXTE :

-          La rapidité et l’efficacité des autorités compétentes, ainsi que la discipline et la solidarité de la population à la suite de l’accident survenu à 12h 08 le vendredi 18 mai 2018 à La Havane ont été mis en exergue sur les lieux du crash par Miguel Diaz-Canel Bermudez, président du Conseil d’État et du Conseil des ministres.

-          Le Premier secrétaire du Comité central du PCC, le général d’armée Raul Castro Ruz, qui a remettait de manière satisfaisante d’une opération programmée pour une hernie, a suivi de près la situation et donné les instructions pertinentes. Il a également demandé de transmettre ses condoléances aux familles des victimes de la catastrophe aérienne.

-          112 personnes, dont les membres de l’équipage, ont péri dans l’accident.

-          Les corps des victimes ont été identifiés en huit jours seulement à l’Institut de médecine légale.

-          Des experts dans les domaines de l'anthropologie, de la stomatologie, de la dactyloscopie, de la traçologie et de la biologie médico-légale, entre autres, ont participé à l'identification des victimes, qui comprenait des recherches sur l'ADN, ainsi qu'à l'analyse collective.

-          Pour mener à bien cette enquête, la Résolution du ministre des Transports pour la création de la Commission est établie comme document réglementaire et normatif. En outre, l'annexe 13 de l'Organisation de l'aviation civile internationale détermine la méthodologie d'enquête sur les accidents et prévoit un total de 66 activités décisionnelles qui doivent être suivies d'étapes pour en arriver au résumé de l'accident.

-          Une autre méthode utilisée par la Commission consiste à analyser les causes de chaque accident d'avion avec ce modèle réduit dans d'autres parties du monde.

-          Dans le processus de décodage des boîtes noires du Boeing 737, 100 % des paramètres techniques et la quasi-totalité des paramètres vocaux ont été identifiés.

-          Mailen Diaz Almaguer, qui avait 19 ans au moment de l’accident, est la seul survivante. Merci au travail des spécialistes des hôpitaux « Calixto Garcia », « Hermanos Ameijeiras » et du Centre international de restauration neurologique (Ciren).

http://fr.granma.cu/cuba/2019-05-17/publication-du-rapport-sur-laccident-du-boeing-737-200


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire