CUBA REITERE SON ENGAGEMENT EN FAVEUR D'UNE INTERDICTION COMPLETE DES ESSAIS NUCLEAIRES

tourtaux-jacques Par Le 25/08/2022 0

Dans CUBA

24 Août 2022

Cuba réitère son engagement en faveur d'une interdiction complète des essais nucléaires
AUG
23
2022

DÉCLARATION DE CUBA À LA 59e SESSION DU GROUPE DE TRAVAIL B OTICE, POINT 4 DE L'ORDRE DU JOUR : DÉCLARATIONS GÉNÉRALES.

M. le Président :

La délégation cubaine vous félicite pour la conduite des travaux de la 59e session du Groupe de travail B, avec le vice-président et les chefs de mission, et exprime sa pleine coopération dans la conduite des travaux de cet organe.

De même, le Dr Robert Floyd, Secrétaire exécutif, est félicité et remercié pour ses remarques préliminaires et la présentation de son rapport sur les activités liées à la vérification pour la période de janvier à juin 2022, dont la délégation cubaine prend note.

Monsieur le Président :

La délégation cubaine approuve les interventions de l'ambassadeur du Royaume du Maroc au nom du G77 plus la Chine et de l'ambassadeur du Guatemala au nom du Groupe des pays d'Amérique latine et des Caraïbes.

Nous nous félicitons de la récente entrée en vigueur du traité pour l'ensemble de la région d'Amérique latine et des Caraïbes avec la ratification de la Dominique et nous félicitons également le Timor-Leste pour sa ratification.  

La délégation cubaine formule ensuite les observations suivantes à titre national :  

Cuba réitère l'importance de l'entrée en vigueur rapide du Traité d'interdiction complète des essais nucléaires et souligne la nécessité de déployer tous les efforts possibles pour parvenir à son universalisation dans les meilleurs délais, l'objectif ultime étant l'élimination des armes nucléaires et le désarmement général et complet sous un contrôle international strict et efficace.

Le traité d'interdiction complète des essais nucléaires, une fois entré en vigueur, contribuera et complétera, avec le traité sur l'interdiction des armes nucléaires (TNP), le traité pour l'interdiction des armes nucléaires en Amérique latine et dans les Caraïbes (traité de Tlatelolco) et le traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP), les efforts visant à l'élimination totale, transparente et irréversible de ces armes de destruction massive.

En particulier, nous soulignons l'importance vitale du Traité d'interdiction complète des essais nucléaires et de son régime de vérification en tant qu'élément fondamental du régime de désarmement et de non-prolifération nucléaires, ainsi que la complémentarité avec le TNP, en ce qui concerne l'interdiction contenue dans son article premier, selon laquelle l'État partie ne doit jamais, en aucune circonstance, mettre au point et tester des armes nucléaires ou d'autres dispositifs explosifs nucléaires.

À cet égard, la délégation cubaine réitère l'importance d'explorer les liens possibles entre les groupes de travail de l'OTICE et les entités politiques et scientifiques établies du TNP, à la suite des accords conclus lors de la première réunion de ses États parties, tenue en juin de cette année. 

Cuba réitère également son engagement en faveur de l'interdiction complète et effective de tous les essais nucléaires, qu'il s'agisse de méthodes sous-critiques, explosives ou autres, et condamne l'augmentation des dépenses destinées à renforcer ces essais. Il soutient en outre la fermeture et le démantèlement de toutes les installations utilisées à ces fins et de leurs infrastructures associées.

Monsieur le Président :

En ce qui concerne le rapport du secrétaire exécutif sur les activités liées à la vérification pour la période allant de janvier à juin 2022, la délégation cubaine souligne les recommandations suivantes : 

Maintenir une approche équilibrée, y compris en termes d'allocation de ressources, entre les 3 principaux programmes du régime de vérification de la Commission : le système de surveillance international, le centre international de données et l'inspection sur place.
 

Demander au Secrétariat de faire rapport à la Commission sur les mesures mises en œuvre pour renforcer le système de surveillance international.
 

Respecter le principe de l'intégrité territoriale des États par le Secrétariat et tous les acteurs dans la conduite de toute activité liée au financement, à l'entretien et au fonctionnement provisoire des stations du système international de vérification.
 

Préserver le format présentiel pour aborder les questions de fond des travaux de ce groupe, dans des conditions qui permettent aux États signataires de participer sur un pied d'égalité aux activités de l'OTICE. Sur cette recommandation, les éléments explicatifs suivants ressortent :
 

Les formats virtuels ont été un palliatif en cas de pandémie, mais ils ne sauraient devenir la règle générale pour le développement du travail. Dans ce contexte, il existe également des limitations et des politiques discriminatoires que la plupart des plateformes en ligne imposent à l'accès de certains pays. Le secrétariat technique devrait prendre les mesures nécessaires pour s'abstenir d'utiliser des plateformes en ligne qui imposent un traitement différencié entre les parties dans les activités avec les États signataires et les experts.
 

Dans le cas de Cuba, de sévères limitations de l'accès à ces plateformes en ligne sont appliquées dans le cadre des mesures coercitives unilatérales injustes imposées par le gouvernement américain, qui ont également un caractère extraterritorial marqué.  Ces mesures ne sont pas acceptables pour le travail multilatéral et doivent cesser, car elles contreviennent au principe de l'égalité souveraine des États, entre autres principes fondamentaux du droit international et du multilatéralisme.
 

Maintenir un large éventail de cours et d'ateliers de formation visant à renforcer les capacités dans les domaines pertinents du traité, en particulier pour les pays en développement, y compris la fourniture de matériel et de logiciels aux centres de données nationaux.
 

Étendre autant que possible la coopération et le soutien, y compris la fourniture d'une assistance technique aux États signataires, en particulier aux pays en développement, afin de s'assurer que tous ont la capacité de participer efficacement au régime de vérification. La délégation cubaine apprécie le soutien apporté par le Secrétariat à l'établissement du Centre national de données à Cuba.
 

Continuer à développer des initiatives, comme le projet pilote, qui facilite la participation d'experts de pays en développement aux sessions du groupe de travail B.
 

M. le Président :

La délégation cubaine suggère également, en tenant compte des détails présentés dans l'intervention du G77 plus la Chine, que l'ordre du jour de cette session du groupe de travail, y compris les discussions des chefs de file, les autres consultations techniques informelles et les réunions des groupes d'experts, soit rationalisé pour couvrir les sujets les plus saillants et les plus obligatoires.

Il est également favorable à ce que les questions de fond nécessitant une décision soient reportées à la prochaine session du groupe de travail, lorsque la participation en personne des experts techniques des délégations est possible.

 

Merci beaucoup.

 

(EmbaCuba Autriche/Cubaminrex)

source : https://misiones.cubaminrex.cu/es/articulo/cuba-reitera-su-compromiso-con-la-prohibicion-completa-de-los-ensayos-nucleares

Tag(s) : #Cuba#TNP#TIAN

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire