Billets de tourtaux-jacques

REFUSONS LE FRONT REPUBLICAIN AUCUNE VOIX POUR LES CANDIDATS DU CAPITAL ! ABSTENTION !

26 avril 2017

REFUSONS LE FRONT REPUBLICAIN AUCUNE VOIX POUR LES CANDIDATS DU CAPITAL !

#sansmoile7mai

Le 23 avril 2017, le premier tour de l’élection présidentielle a mis en tête Emmanuel Macron et Marine Le Pen. Les candidats des deux « grands » partis traditionnels qui gouvernent depuis plus de 40 ans ont été éliminés sèchement. Le PS a payé ses cinq années de politique anti-ouvrière. La lutte contre les lois El khomri a donné des résultats. Holland, Valls ont été éjectés suite à la force de la lutte tandis que Fillon (LR) s’est enfoncé dans des affaires de corruption. Une recomposition du jeu politique bourgeois sans précédent est à l’œuvre.

 

Emmanuel Macron, en tête au soir du 1er tour a reçu un soutien massif des milieux économiques et les médias à la solde des grands magnats du capital n’ont cessé de chanter ses louanges. Il représente un parti du capital. Une fraction de la bourgeoisie a pris le risque de soutenir Macron dès le départ. Pourquoi un tel risque ? Parce que la bourgeoisie est dans l'obligation de changer ses représentants politiques car les anciens ne sont plus en mesure de réaliser le programme néolibéral, réactionnaire. Macron a justement été soutenu par le MEDEF pour cette raison, pour appliquer ce programme.

 

La candidate arrivée en deuxième position, Marine le Pen, représente la frange la plus réactionnaire de la bourgeoisie. Elle rêve de réaliser les buts de l’ancienne France colonialiste qui partait en guerre seule pour ses intérêts. Mobilisant sur les thèmes traditionnels de l’Extrême-droite (immigration, islamisation, Europe) et profitant du climat anxiogène de l’Etat d’urgence et de « lutte contre le terrorisme » elle a su attirer à elle de vastes couches de commerçants, artisans et salariés menacés par le déclassement et la paupérisation. Cependant à part son populisme, elle ne constitue pas une alternative au « système » et ne fait que diffuser le poison du racisme et de la xénophobie en divisant les travailleurs sur des questions d’origines et de religion. Elle est en permanence contre les organisations des travailleurs et de lutte. Ce n’est pas un hasard.

 

Nous n’appelons pas à voter Emmanuel Macron au second tour de l’élection présidentielle. Rappelons-nous, en 2012, il fallait voter pour le « moins pire », Hollande, pour quel résultat ? Il ne peut y avoir d’union nationale ou de front républicain derrière un candidat qui défend l’intérêt de la grande bourgeoisie, qui a le soutien du MEDEF et de tous les grands centres financiers d’Europe. Il ne peut y avoir d’unité nationale autour d’un candidat qui a fait tant de mal à la classe ouvrière et qui veut démanteler les derniers acquis sociaux conquis de hautes luttes par les générations précédentes.

Nous appelons les travailleurs à prendre leur destin en main. Les élections dans la société n’ont jamais apporté le bonheur pour les travailleurs et les couches opprimés. La seule issue est de s’organiser indépendamment de la bourgeoisie, prendre des forces qui viennent de la production et se mobiliser dans une perspective anti capitaliste, pour construire notre avenir.

Que ce soit Le Pen ou Macron, il ne faut pas rêver, aucun des deux ne défendra nos intérêts ! Dans les deux cas, il y aura une dégradation des acquis, des tentatives de division des travailleurs, une accentuation de l’exploitation, de la précarité, des pressions guerrières et sécuritaires. Si nous voulons gagner, préparons la lutte. Mobilisons-nous sur le lieu de travail, les quartiers, l’école et descendons dans la rue pour hisser le drapeau du prolétariat !

Entre la peste blonde et le choléra libéral il n’y a pas à choisir !

Opposons-nous en nous abstenant !

Renforçons les luttes notamment le 1er mai :

- Contre les lois anti ouvrières, les pressions sur les travailleurs qui luttent et les jeunes des quartiers

- Contre Les guerres impérialistes, pour une rupture anticapitaliste !

Classe contre classe jusqu’à la conquête du pouvoir pour renverser le capitalisme

 

 

ROCML, JCML le 25 avril 2017 roc.ml@laposte.net www.rocml.org

REFUSONS LE FRONT REPUBLICAIN  AUCUNE VOIX POUR LES CANDIDATS DU CAPITAL !

http://lesjeunesmarxistesdepau.over-blog.org/2017/04/refusons-le-front-republicain-aucune-voix-pour-les-candidats-du-capital.html


 

LES 100 PREMIERS JOURS DE TRUMP A LA PRESIDENCE US : 100 VIOLATIONS DES DROITS DE L'HOMME

100 violations des droits de l'homme dans les 100 premiers jours de la présidence Trump

100 violations des droits de l'homme dans les 100 premiers jours de la présidence Trump

© REUTERS/ Kevin Lamarque

INTERNATIONAL

URL courte

338511

Une liste de 100 violations des droits de l’homme par l'administration américaine du Président Donald Trump dans ces 100 premiers jours au pouvoir a été dressée par Amnesty International (AI), une organisation se positionnant en tant que défenseur des droits de l'homme. M. Trump a pris ses fonctions en tant que Président US le 20 janvier 2017.

Comme les 100 premiers jours de l'administration du Président Donald Trump viennent à leur fin, AI a dressé une liste de 100 façons dont l'administration de Trump a tenté de menacer les droits de l'homme aux Etats-Unis et dans le monde entier, parfois avec succès et parfois bloqués par le puissant mouvement de résistance. La liste complète est publiée dans le site officiel de l'organisation.

« Les 100 premiers jours ont montré à quel point la politique de Donald Trump est dangereuse » a déclaré la directrice exécutive de l'AI Margaret Huang.

La liste est divisée en 13 parties, qui énumèrent les violations des droits des réfugiés, des Indiens, des femmes, de la communauté LGBT, des détenus, ainsi que l'escalade du conflit, qui a conduit à une augmentation du nombre de victimes civiles et d'autres violations.

 

Donald Trump

© REUTERS/ JOSHUA ROBERTS

Trump, le Président US le moins populaire depuis 1945

Auparavant, l'administration américaine avait publié des données sur les activités législatives du Président Donald Trump au cours de 100 premiers jours de son séjour au pouvoir. Selon le service de presse de la Maison-Blanche, M. Trump détient le record des 70 dernières années du nombre de décrets signés par un Président américain durant ses 100 premiers jours au pouvoir.

 

Par ailleurs, selon un sondage réalisé à la demande de la chaîne ABC, la cote de popularité de Donald Trump a atteint le niveau le plus bas pour un Président américain au cours de sa première année de mandat depuis 1945. Seuls 42% des Américains approuvent l'activité de leur nouveau dirigeant.

https://fr.sputniknews.com/international/201704251031088212-100-violations-droits-de-homme-100-premiers-jours-presidence-trump/


 

LA RUSSIE S'ATTEND A UNE ATTAQUE CHIMIQUE DES TERRORISTES CONTRE DAMAS

La Russie s’attend à une attaque chimique contre Damas

 Depuis 17 minutes  25 avril 2017

mikhail_oulianov

 Moyent-Orient - Syrie

Selon Mikhaïl Oulianov, responsable du département pour le contrôle des armements et contre la prolifération nucléaire au sein du ministère russe des Affaires étrangères, Moscou s’attend à ce que les groupes terroristes commettent dans les semaines voire les jours à venir une attaque chimique dans la périphérie de Damas.

Interviewé par l’agence russe ITAR-TASS, le responsable russe s’est montré critique vis-à-vis des grandes puissances, qui ont rejeté les appels répétés de la Russie et de l’Iran pour l’ouverture d’une enquête internationale après l’attaque chimique contre Khan Cheikhoun.

« La plus grande menace qui pèse en ce moment contre la Syrie, ce sont les terroristes qui ne craignent plus utiliser les substances chimiques contre la population. Car aussitôt après, l’Occident pointera du doigt le gouvernement et l’armée syrienne comme étant les principaux coupables », quitte à faire voter une résolution propre à placer la Syrie sous le chapitre 7 de la Charte des Nations unies.

Selon Oulianov, la banlieue de la capitale, où des poches terroristes continuent à vivoter, serait le meilleur endroit pour qu’une opération sous faux drapeau ait lieu : « On connaît désormais bien ce genre de scénario. Après l’attaque chimique contre Khan Cheikhoun, l’Occident a accusé le gouvernement syrien sans se donner la peine de mener une enquête au préalable. Cela lui a fourni l’alibi nécessaire pour redoubler de pression sur l’armée syrienne. »

Oulianov voit ce scénario se solder par « des frappes de la coalition US contre la capitale syrienne, Damas ».

Source: Avec Press Tv

http://french.almanar.com.lb/372975


 

25 JEUNES MARCHEURS YEMENITES "POUR LE PAIN" ONT PARCOURU LES 225 KM SEPARANT SANAA DE HODEIDA

Yémen: des marcheurs «pour le pain» atteignent le port de Hodeida

De jeunes Yéménites engagés dans une «marche pour le pain» sont arrivés mardi à Hodeida, important port sur la mer Rouge qu'ils veulent voir préservé des combats et déclaré zone humanitaire. Ces quelque 25 Yéménites ont parcouru à pied les 225 kilomètres séparant la capitale Sanaa de Hodeida pour attirer l'attention sur la situation humanitaire désespérée au Yémen.

Yémen: des marcheurs «pour le pain» atteignent le port de Hodeida

Ce pays pauvre de la péninsule arabique est ravagé depuis plus de deux ans par une offensive de la coalition arabe sous commandement saoudien. L’offensive a fait plus de 7.700 morts depuis mars 2015 et 19 millions de personnes, soit 60% de la population, vivent en situation d'insécurité alimentaire à cause du blocus totale imposé par Ryad sur le pays.

Brandissant des drapeaux décorés de miches de pain, les marcheurs ont demandé que le port de Hodeida, sous le siège, et porte d'entrée vitale pour l'aide humanitaire internationale, soit épargné par les combats.

La semaine dernière, les Nations unies avaient demandé à la coalition militaire arabe dirigée par l'Arabie saoudite de ne pas bombarder Hodeida.

«Le port n'a rien à voir avec la guerre. Qu'ils se battent ailleurs, mais qu'ils ne touchent pas au port. Il sert à nos femmes, nos enfants, nos personnes âgées», a déclaré à l'AFP Ali Mohammed Yahya, qui a marché pendant six jours de Sanaa à Hodeida.

Mardi, Amnesty International a averti qu'une offensive militaire contre cette cité «causerait des destructions bien au-delà de Hodeida car la ville est un point d'accès crucial pour l'aide humanitaire internationale qui sauve des vies» au Yémen.

Les Nations unies ont lancé un appel pour récolter 2,1 milliards de dollars (1,9 milliard d'euros) afin de répondre aux besoins humanitaires du Yémen, un des quatre pays au monde menacé par la famine cette année.

Source : agences et rédaction

25-04-2017 | 14:45

http://www.french.alahednews.com.lb/essaydetails.php?eid=22893&cid=304#.WP9-AtKLQ2w


 

SOLIDAIRE DES 1500 GREVISTES DE LA FAIM, G. ABDALLAH A LANCE UNE GREVE DE PLATEAUX DE 3 JOURS

Solidarité avec les 1500 grévistes: Georges Abdallah a lancé une grève de plateau de trois jours

En solidarité avec les grévistes palestiniens, le détenu libanais Georges Abdallah, de la prison de Lannemezan en France, a lancé une grève de plateau de trois jours avec des prisonniers basques et arabes.

Solidarité avec les 1500 grévistes: Georges Abdallah a lancé une grève de plateau de trois jours

Plus de 1 500 Prisonniers Palestiniens dans les prisons israéliennes sont en grève de la faim depuis le 17 avril 2017.

Les revendications de la grève pour la liberté et la dignité sont simples: pour leurs droits humains fondamentaux, ne plus se voir refuser les visites familiales, avoir la possibilité de contacter leurs familles par téléphone, recevoir des soins médicaux appropriés, ne pas être soumis à un isolement ou à l'emprisonnement sans inculpation ni procès sous «détention administrative». Les Palestiniens à travers les différentes factions politiques se sont joints à la grève et ont demandé des actions dédiées à la victoire des prisonniers.

Depuis qu'ils ont commencé leur grève, ces prisonniers ont été soumis à une campagne de répression, y compris l'interdiction de visites familiales, l'interdiction de visites juridiques, l'interdiction de la prière en groupe le vendredi, la confiscation de vêtements et de biens et le transfert de nombreux détenus à l'isolement. Une série de dirigeants de la grève, y compris Marwan Barghouthi - soumis à une peine de représailles pour son article au New York Times - Karim Younes, Kamil Abu Hanish, Anas Jaradat et Wajdi Jawdat ont été mis en isolement dans la prison de Jalameh.

Néanmoins, leur grève continue et ils ont promis de poursuivre leurs protestations jusqu'à ce que leurs revendications soient satisfaites. En consommant uniquement du sel et de l'eau, ils mettent leurs corps et leurs vies en jeu pour obtenir la liberté et la dignité.

De la prison de Lannemezan en France, le détenu libanais Georges Abdallah a lancé une grève de plateau de trois jours avec des prisonniers basques et arabes pour soutenir les grévistes palestiniens. De nombreuses organisations internationales ont exhorté la mise en œuvre des revendications des grévistes. Le collectif anti-impérialiste Coup Pour Coup 31 affirme sa solidarité sans faille avec les grévistes de la faim !

Dans toute la Palestine, des gens ont pris la rue dans des manifestations de masse, des rassemblements et des tentes de solidarité pour soutenir les grévistes de la faim. Sur le plan international, des dizaines de villes à travers le monde ont organisé des manifestations et des actions en solidarité avec les prisonniers en grève.

A Gaza, une manifestation de soutien aux Prisonniers grévistes a eu lieu lundi, organisée par le FPLP. On a pu y voir une nouvelle fois s'exprimer la solidarité avec Georges Abdallah et Bagui Traoré, et exiger la Vérité et la Justice pour Adama Traoré, à travers des banderoles signées de Samidoun et de Coup Pour Coup 31.

En Palestine, des organisations ont appelé à une grève générale le jeudi 27 avril; d'autres ont appelé à un «jour de rage» vendredi 28 avril pour affronter l'occupation israélienne afin d'appuyer les combat des prisonniers.

Source : Coup Pour Coup et rédaction

25-04-2017 | 11:05

http://www.french.alahednews.com.lb/essaydetails.php?eid=22883&cid=308#.WP9ywdKLQ2w


 

LE VENEZUELA SOLIDAIRE DE LA SYRIE

Le Venezuela affiche sa solidarité avec la Syrie

Tue Apr 25, 2017 8:0AM

Les deux présidents syrien (D) et vénézuélien (G). (Photo d’archives)

Les deux présidents syrien (D) et vénézuélien (G). (Photo d’archives)

Le nouveau colonialisme cherche à diviser la Syrie comme il y a plus de 70 ans, a déclaré le président vénézuélien Nicolas Maduro dans son message de félicitations à l’adresse de son homologue syrien, Bachar al-Assad, à l’occasion du 71e anniversaire de l’indépendance de la Syrie.

« Le peuple syrien a conquis son indépendance il y a 71 ans, écrivant une page victorieuse dans l’histoire de la lutte contre les forces du colonialisme occidental. Le nouvel empire colonialiste cherche aujourd’hui encore à diviser la Syrie comme ce qu’a fait le colonialisme, il y a plus de sept décennies, en Syrie. Mais les vaillants Syriens luttent contre l’Occident et ses objectifs guerriers et sauvages », a fait savoir le président bolivien, Nicolas Maduro.

Il a aussi réitéré l’amitié profonde qui lie son pays à la Syrie et sa solidarité dans la lutte contre l’impérialisme.

http://presstv.com/DetailFr/2017/04/25/519385/Venezuela-se-dit-solidaire-Syrie



 

462 000 ENFANTS YEMENITES DE MOINS DE 5 ANS EN DANGER DE MORT IMMEDIATE

Yémen : « 462 000 enfants de moins de cinq ans en danger de mort immédiate »

 Depuis 7 heures  25 avril 2017

famine1

 Monde arabe - Yémen

Selon cinq responsables d’organisation non gouvernementales humanitaire, l’ensemble de la communauté internationale porte la responsabilité de la situation au Yémen.

Ils mettent en cause, dans une tribune au « Monde », la duplicité des Etats qui combinent ventes d’armes et atonie politique au détriment des civils pris au piège.

Imaginez les 19 millions d’habitants de l’Etat de New York ou l’ensemble de la population des Pays-Bas, sous des bombardements incessants, privés d’une aide indispensable à leur survie, dans l’impossibilité de fuir, délaissés par la communauté internationale.

Depuis deux ans, ce n’est pas une fiction mais bien le quotidien des 19 millions de personnes qui ont besoin d’aide humanitaire au Yémen.

Le mardi 25 avril s’ouvrira à Genève une conférence des donateurs présidée par le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres.

Des obstacles à l’action humanitaire

A cette occasion, nos cinq organisations expriment leur révolte face à ces vies en sursis, ces millions de femmes, d’hommes et d’enfants, otages de l’inertie diplomatique et de la barbarie des belligérants qui bafouent chaque jour le droit international humanitaire.

Au quotidien, nos organisations tentent d’apporter une aide vitale au plus près des populations vulnérables, mais nous sommes trop souvent dans l’incapacité de mettre en œuvre notre mandat humanitaire. Notre accès aux populations vulnérables et l’acheminement d’aide vitale sont limités par les parties au conflit.

En plus des morts et des blessés, nos équipes sont confrontées à une population traumatisée, en détresse physique et psychique

A l’insécurité subie par nos personnels, et aux freins administratifs qui empêchent l’accès aux populations s’ajoute, de facto, un quasi-blocus des biens humanitaires, qu’il s’agisse du matériel médical ou de la nourriture, conséquence perverse de la résolution 2 216 du Conseil de sécurité des Nations unies visant pourtant à protéger les civils.

Le Yémen est presque entièrement dépendant des importations, dont une grosse partie arrive par le port de Hodeida. Les Nations unies ont appelé la coalition militaire saoudo-US à ne pas bombarder ce port stratégique contrôlé par les forces yéménites (armée + Ansarullah)

« Si ce port devient inaccessible, fût-ce pour une période limitée, la situation humanitaire continuera de se détériorer, en particulier dans le nord du Yémen », a souligné mardi le ministre des Affaires étrangères suisse, Didier Burkhlater.

Une coalition saoudo-US mène depuis mars 2015 une guerre sans merci contre le Yémen.

Avec Le Monde + AFP

http://french.almanar.com.lb/371820


 

DRAME DE KHAN CHEIKHOUN : LE TRESOR US SANCTIONNE 271 SCIENTIFIQUES SYRIENS

Drame de Khan Cheikhoun : le Trésor américain sanctionne 271 scientifiques syriens

 Depuis 40 minutes  25 avril 2017

ofac

 Moyent-Orient - Syrie

Alors que l’implication de Damas n’est toujours pas établie, les Etats-Unis ont décrété des sanctions financières contre les scientifiques d’un centre syrien de recherches en réponse à l’attaque au gaz toxique présumée du 4 avril 2017 en Syrie.

Les Etats-Unis refusent toujours une enquête indépendante, mais continuent de faire comme si la responsabilité du gouvernement de Damas dans l’empoisonnement au gaz toxique de dizaines de civils à Khan Cheikhoun en Syrie était établie.

Sans attendre le résultat d’investigations quelconques, le Trésor américain a ainsi décidé de prendre des sanctions contre 271 scientifiques syriens. Selon l’administration américaine, ces personnes, travaillant pour le Centre de recherches et d’études scientifiques de Syrie (SSRC), ont «une expertise en chimie et/ou ont travaillé sur le programme des armes chimiques depuis au moins 2012».

Une fois placés sur la liste noire de l’administration américaine, ces scientifiques syriens voient leurs éventuels avoirs aux Etats-Unis gelés et il leur est interdit d’utiliser le système financier américain.
L’OFAC, l’agence du Trésor américain compétente pour les avoirs de ressortissants non américains, précise que ces sanctions sont adoptées «en réponse à l’attaque du 4 avril 2017 au gaz sarin à l’encontre de civils innocents dans la ville de Khan Cheikhoun par le dictateur du régime syrien Bachar al-Assad».

Il s’agit de sanctions parmi les plus importantes jamais adoptées par le Trésor américain, compte tenu du nombre de personnes touchées, a précisé un haut responsable, selon l’AFP.

Un haut responsable américain a toutefois précisé qu’il était difficile de prévoir les conséquences et l’efficacité de ces sanctions. Mais il a ajouté que ces scientifiques avaient été visés parce qu’ils étaient «hautement qualifiés», qu’ils avaient «la possibilité de voyager et d’utiliser le système financier américain».

Le 21 avril 2017, le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, s’était entretenu au téléphone avec son homologue américain, Rex Tillerson afin d’apaiser les tensions entre les deux pays au sujet de la question syrienne. Sergueï Lavrov avait notamment «exprimé ses regrets face à l’opposition des Etats-Unis au sein de l’Organisation internationale pour l’interdiction des armes chimiques [OIAC] à l’initiative […] d’envoyer en Syrie des inspecteurs pour vérifier les informations sur le recours au gaz sarin à Khan Cheikhoun».

La veille, l’OIAC avait rejeté la proposition de Moscou et de Téhéran de mettre en place une nouvelle équipe chargée d’enquêter sur l’attaque chimique présumée en Syrie début avril.

Le projet de texte russo-iranien, dont l’AFP a pris connaissance, visait notamment à établir in situ si des armes chimiques avaient bien été utilisées à Khan Cheikhoun, ainsi qu’à déterminer si elles avaient bien été larguées sur la ville ou si elles faisaient partie d’un dépôt contrôlé par des «rebelles» djihadistes.

Source: RT

http://french.almanar.com.lb/372524


 

REGARD SUR LES DEFENSES AERIENNES SYRIENNES FACE AUX TOMAHAWKS US

Un regard sur les défenses aériennes syriennes face aux Tomahawks US

 Depuis 41 minutes  25 avril 2017

anti_aerien

 Moyent-Orient - Syrie

Dans une interview à Sputnik, le vendredi 21 avril, le président syrien Bachar El-Assad a déclaré que Damas s’intéressait à l’achat de systèmes de défense antiaérienne avancés en Russie. À l’heure actuelle, l’armée syrienne possède des systèmes soviétiques S-200, qui ne peuvent assurer une défense optimale dans les conditions du combat moderne.

Le Président syrien a indiqué plus de la moitié du matériel antiaérien syrien a été détruite par des terroristes.
« Nous ne pouvons pas donner de chiffres précis maintenant, car, comme vous le savez, c’est de l’information militaire, mais je peux vous dire que c’est plus de 50 % », a commenté M. Assad sur l’arsenal antiaérien syrien restant.

L’armée syrienne dispose de systèmes de missiles surface-air S-200 (code l’OTAN SA-5 Gammon), livrés pour la première fois par l’Union soviétique en Syrie en janvier 1983.

« Au tout début des attaques, ils ont commencé à détruire la défense antiaérienne syrienne, qui n’avait rien à voir avec ce qu’ils appelaient à l’époque des « manifestations pacifiques ». La majorité des sites de défense antiaérienne se trouve en dehors des villes, dans les zones périphériques, c’est pourquoi ils ont commencé à attaquer ces infrastructures, ce qui a eu un impact dramatique pendant la crise », a expliqué le Président syrien.

En novembre 2016, le ministère russe de la Défense a déclaré que les forces russes avaient réparé quelques systèmes syriens S-200 et les avaient rendus à nouveau opérationnels. Par exemple, en juillet 2016, l’armée syrienne, à l’aide des spécialistes russe, s a reconstruit un site pour des S-200 à l’aéroport de Kweïres, près d’Alep.

Bien que ce système de défense antiaérienne soviétique ait été conçu pour protéger des infrastructures militaire et civile cruciales contre tous types d’attaques aériennes, il ne peut pas garantir une défense à 100 %, étant entré en service il y a 50 ans, en 1967.

Le sénateur russe Viktor Ozerov a déclaré samedi que la Russie était prête à fournir à la Syrie de nouveaux systèmes de défense antiaérienne si Moscou et Damas parvenaient à conclure un accord.

Source: Avec Sputnik

http://french.almanar.com.lb/372491


 

MOSSOUL : GRANDE OFFENSIVE DES HACHD AL-CHAABI SUR 3 AXES DIFFERENDS POUR LIBERER LA ZONE D'AL-HADAR

Mossoul: vaste offensive des Hachd pour limiter l’accès de Daesh en Syrie

 Depuis 2 heures  25 avril 2017

.
.

 Irak - Monde arabe

Epaulées par l’aviation de l’armée irakienne, les unités de mobilisation populaire, les Hachd al-Chaabi ont lancé ce mardi une vaste offensive militaire pour libérer la zone d’al-Hadar et sa périphérie dans le sud-ouest de Mossoul.

L’assaut a été lancé alors que Hayy al-Tanak, un district situé dans l’ouest de Mossoul, a été libéré et totalement sécurisé.

Les Hachd al-Chaabi ont annoncé avoir lancé leur action militaire sur trois axes différents, avec pour objectif la libération du centre-ville d’al-Hadar et des villages avoisinants.

Selon le porte-parole des Hachd al-Chaabi, Ahmad al Assadi, la zone d’al-Hadar est stratégiquement très importante dans la mesure où elle relie les régions du nord de Salaheddine, dans l’ouest de Ninive, au nord de la province d’al-Anbar.

« C’est aussi une autre porte d’entrée des terroristes takfiristes actifs en Syrie vers l’Irak. Les terroristes de Daesh s’infiltrent via le point de passage d’al-Baaj dans le sud-ouest de Kirkouk, et ce, en provenance de Syrie », a-t-il expliqué.

Les Hachd al-Chaabi contrôlent désormais la majeure partie de la région de Tal Afar et empêchent toute circulation d’armes et de terroristes entre la Syrie et l’Irak.

Avec la libération de Hay al-Tanak, c’est désormais plus de 70 % de l’ouest de la ville de Mossoul qui reviennent dans le giron de l’État irakien. Les quelque 30 % restant sont  sous le feu des forces irakiennes, surtout la région qui abrite la mosquée historique al-Nouri dans la vieille ville de Mossoul. Cette mosquée est toujours contrôlée par Daesh.

Avec PressTV

http://french.almanar.com.lb/372051