Billets de tourtaux-jacques

LE PACTE QUI ETERNISE LA PRESENCE DE L'IRAN EN SYRIE

Damas : « La présence iranienne restera nécessaire »

Sun Jan 13, 2019 2:53PM

Les drapeaux syrien, iranien et russe dans les mains des jeunes syriens, le 14 avril 2018 à Damas. ©AP

Les drapeaux syrien, iranien et russe dans les mains des jeunes syriens, le 14 avril 2018 à Damas. ©AP

La vice-ministre syrienne des Affaires économiques a fait état de la signature d’un accord stratégique entre Damas et Téhéran, appelé la mère des accords ou « Umm al-Ettefaqiyyat ». C’est sur la base de cet accord-cadre que vont se faire désormais les multiples coopérations en matière de commerce entre les deux pays.

La vice-ministre syrienne du Développement économique et des Relations économiques internationales, Rania Kader Ahmed, a annoncé que des pourparlers avaient eu lieu tout au long de l’année 2018 avant d’aboutir à la signature du texte qui liera pour un long moment l’Iran et la Syrie sur le plan économique.

« Nous considérons cet accord comme la mère des accords, car il va englober tous les secteurs de partenariat déjà engagés ou à engager entre les deux pays », a déclaré Mme Ahmed au site libanais Al-Ahed.

La coopération stratégique à long terme Téhéran-Damas vient d’être lancée sur la base d’un accord-cadre signé le 30 décembre 2018 à Téhéran, en présence du ministre syrien de l’Économie et du Commerce extérieur, Mohammad Samer Khalil, et du ministre iranien des Routes et de l’Urbanisme, Mohammad Eslami. ©SANA

Elle a ajouté que l’accord reflétait la volonté des deux pays de développer en permanence leurs relations économiques sur la base de leurs intérêts mutuels et que son sérieux résidait dans la mise en place d’un comité chargé de surveiller le respect des dispositions du texte et de trouver des solutions en cas de différends survenus à l’occasion de son exécution.

Elle a ajouté que cet accord englobait les échanges bancaires, douaniers et en matière d’investissement.

Mme Ahmed a affirmé aussi que la coopération bancaire était dans l’intérêt des deux pays, qui faisaient actuellement tous deux l’objet de sanctions sévères et que Damas avait toujours annoncé que la reconstruction syrienne allait se faire en priorité avec les pays amis, à la tête desquels l’Iran.

L’accord en question évoque aussi les différents projets de reconstruction du pays, dont on verra à l’avenir l’efficacité.

Contrats stratégiques Iran/Syrie

Contrats stratégiques Iran/Syrie

Selon le président syrien, le renforcement de la coopération économique entre l’Iran et la Syrie figure parmi les moyens de résistance les plus importants face aux plans occidentaux.

Il traite également de la création d’un fonds commun d’investissement irano-syrien qui montre clairement l’importance accordée au rôle de l’Iran dans la reconstruction de ce pays.  

Mme Ahmed a enfin rappelé qu’il existait un profond respect mutuel entre les Syriens et les Iraniens et que l’accord marquait le début d’une nouvelle ère dans leurs relations pour de longues années à venir.

Selon elle, la mise en œuvre de ce texte conduira à un essor de l’économie syrienne en matière bancaire, de construction de bâtiments, de transports, d’énergie et de tourisme.

La coopération stratégique Téhéran-Damas vient donc d’être lancée sur la base de cet accord-cadre signé le 30 décembre 2018 à Téhéran, en présence du ministre syrien de l’Économie et du Commerce extérieur, Mohammad Samer Khalil, et du ministre iranien des Routes et de l’Urbanisme, Mohammad Eslami.

https://www.presstv.com/DetailFr/2019/01/13/585674/Syrie-Laccord-qui-prennise-la-prsence-iranienne


 

EN CAS D'ECHEC AVEC L'EMISSAIRE ONUSIEN, LE YEMEN DEVOILERA D'AUTRES MISSILES BALISTIQUES POUR RIPOSTER AUX AGRESSEURS

Yémen : l’émissaire onusien est sorti du cadre de l’accord de Stockholm

Sun Jan 13, 2019 6:50PM

L’armée et les Comités populaires d’Ansarallah dévoileront de nouveaux types de missiles balistiques. ©ISNA/illustration

L’armée et les Comités populaires d’Ansarallah dévoileront de nouveaux types de missiles balistiques. ©ISNA/illustration

Selon le mouvement yéménite Ansarallah, l’émissaire spécial de l’ONU pour le Yémen, Martin Griffiths, est sorti du cadre défini pour les négociations de paix en Suède et s’occupe de la réalisation d’autres projets.

Sur sa page Twitter, le porte-parole d’Ansarallah, Mohammed Abdessalam, a écrit qu’il n’y a aucun progrès dans l’application de l’accord conclu à Stockholm « parce que l’émissaire de l’ONU pour le Yémen est sorti du cadre défini pour le processus de paix et s’occupe de la réalisation d’autres dossiers. »

« Il paraît qu’on a confié à M. Griffiths une mission qui dépasse largement ses moyens », a ajouté Mohammed Abdessalam, avant de souligner que si Martin Griffiths ne trouvait pas une solution pour ce problème, il serait difficile d’attendre un progrès tangible dans le dialogue de paix.

Samedi dernier, l’émissaire spécial de l’ONU s’est rendu à Sanaa pour s’entretenir avec les autorités d’Ansarallah de l’application de l’accord de cessez-le-feu à Hudaydah.

Près de quatre ans après le déclenchement de la guerre contre le Yémen par le régime saoudien, le quatrième tour des négociations de paix a commencé le 6 décembre à Stockholm avec la médiation de l’ONU. Après une semaine de pourparlers, les représentants du mouvement Ansarallah et du gouvernement démissionnaire de Mansour Hadi se sont mis d’accord sur le retrait des deux camps de la ville portuaire de Hudaydah (ouest) dans un délai de 14 jours. Cependant, les forces saoudiennes et leurs mercenaires ont violé à de nombreuses reprises le cessez-le-feu de Hudaydah.

Arabie: 2e attaque au drones en 24H

Arabie : 2e attaque au drone en 24H

L'unité balistique de l’armée et d’Ansarallah a lancé une attaque au drone contre les positions de l’armée saoudienne à Asir.

Par ailleurs, le porte-parole de l’armée yéménite, Yahya Saree, a annoncé ce dimanche que si les forces d’agression continuaient à attaquer le Yémen, l’armée et les Comités populaires d’Ansarallah dévoileraient de nouveaux types de missiles balistiques pour riposter aux agresseurs.

« Alors que nos forces s’engagent entièrement en faveur du processus de paix, les forces d’agression saoudiennes et leurs mercenaires ont violé de nombreuses fois le cessez-le-feu à Hudaydah ».

Il a demandé à l’ONU d’exercer des pressions sur les agresseurs afin qu’ils respectent leurs engagements vis-à-vis du cessez-le-feu de Hudaydah.

La carte gagnante d’Ansarallah

La carte gagnante d’Ansarallah

Le général de brigade Yahya Saree a fait état du développement considérable de l’industrie de défense du pays, notamment dans la fabrication de drones.

https://www.presstv.com/DetailFr/2019/01/13/585706/Ymen-de-nouveaux-missiles-balistiques-seront-dvoils


 

LE ROI DE "L'ELYSEE SE RIDICULISE"

Damas : les positions adoptées par Paris sont la risée du monde entier

Sun Jan 13, 2019 7:9PM

Donald Trump tire Emmanuel Macron par la main devant la Maison-Blanche. ©Getty Images

Donald Trump tire Emmanuel Macron par la main devant la Maison-Blanche. ©Getty Images

Le vice-ministre syrien des Affaires étrangères conseille aux dirigeants français de sortir de leur dépendance vis-à-vis des États-Unis et d’adopter des positions claires, dignes d’un État souverain.

En effet, Ayman Soussan, tout en rappelant que les Européens avaient pour coutume de suivre les Américains, a conseillé aux dirigeants français de s’occuper de leurs affaires et crises internes au lieu de s’immiscer dans celles des autres.

Le vice-ministre syrien des Affaires étrangères, Ayman Soussan, s’est félicité de la réouverture d’ambassades arabes et occidentales à Damas, mais a également déclaré que son pays ne supplierait aucun État pour qu’il rouvre son ambassade en Syrie.

Ayman Soussan, vice-ministre syrien des Affaires étrangères. (Photo d’archives)

« Nous accueillons favorablement la réouverture des ambassades, mais nous n’exerçons aucune pression en ce sens. De nombreux diplomates occidentaux en Syrie disent de bonnes choses, reconnaissant notamment le fait que Damas aujourd’hui est plus sûr que Beyrouth et que [leurs collègues partis de Syrie] voudraient y revenir. Mais la décision reste entre les mains de leurs gouvernants. »

« L’Europe ne prend pas de décision indépendamment des États-Unis et c’est pour cette raison qu’elle s’isole chaque jour un peu davantage. [...] Les positions américaines sont contradictoires. Le jour où ils auront une position claire, nous leur répondrons aussi clairement », a ajouté le diplomate syrien.

« Les positions affichées par de nombreux responsables français sont la risée du monde entier et même parfois celle de leurs alliés. Celui qui s’est cantonné à un rôle de petit et de marginalisé ne peut plus parler comme un grand ! Il est préférable que la France se concentre sur le sort de son peuple et qu’elle résolve ses problèmes avant d’intervenir dans les affaires des autres », a souligné Ayman Soussan.

1 700 blessés: la France contre la France?

1 700 blessés: la France contre la France?

Depuis le début du mouvement de contestation le 17 novembre, 11 personnes ont perdu la vie en lien avec des actions des Gilets jaunes selon le ministère de l’Intérieur.

« Geir O. Pedersen se rend en Syrie. Nous avons accueilli sa nomination dès le départ et nous avons fait part de notre volonté de l’aider à accomplir sa mission. L’objectif qu’il a annoncé pour sa première visite ici est de se familiariser avec les Syriens même s’il faut le dire, il nous connaît déjà. Nous entendrons ses points de vue et nous sommes prêts à travailler avec lui. Nous espérons qu’il réussira là où les précédents envoyés des Nations unies ont échoué. Il faut aussi que Pedersen se serve des expériences de ses prédécesseurs, qu’il respecte la souveraineté de la Syrie et qu’il reste neutre dans l’exercice de sa mission », a indiqué le vice-ministre syrien des Affaires étrangères au sujet du nouvel envoyé spécial de l’ONU pour la Syrie.

https://www.presstv.com/DetailFr/2019/01/13/585710/Damas-les-positions-franaises-font-rire

 

BIENTOT DES CHASSEURS IRANIENS DE 5ème GENERATION

Des chasseurs de 5e génération intégreront bientôt les forces aériennes de la RII

Sun Jan 13, 2019 6:32PM

Un avion de combat de fabrication iranienne baptisé Kowsar. ©Mizan

Un avion de combat de fabrication iranienne baptisé Kowsar. ©Mizan

Le coordonnateur adjoint de l’armée de l’air de l’Iran a annoncé la tenue d’une exposition sur l’histoire de l’armée de l’air et d’un spectacle de voltige de ses avions de chasse dans la zone aérienne de Mehrabad, à Téhéran. Il a ajouté que des chasseurs de cinquième génération intégreraient bientôt la flotte de l’armée de l’air iranienne.

Dans une interview avec Radio Iran, le général de brigade Mehdi Hadian a dressé le tableau des objectifs de l’exposition et du spectacle aérien organisés par les forces aériennes (Nahaja), à l’occasion des commémorations de la victoire de la Révolution islamique.

L’exposition retracera les évolutions de l’armée de l’air iranienne au cours des 40 dernières années. « Elle aidera le peuple iranien à visualiser comment nous sommes arrivés à la fabrication du missile antinavire Kowsar ou de l’avion de combat Saeqe, à comprendre les étapes de notre évolution et les efforts que nous avons déployés », a-t-il expliqué.

Il a également annoncé la future intégration d’avions de combat de cinquième génération à l’armée de l’air : « Le peuple iranien doit s’assurer qu’avec l’aide de Dieu, nous allons bientôt exposer nos chasseurs de cinquième génération et que nous défendrons ardemment l’espace aérien de notre pays. »

Notons que le jeudi 10 janvier, une importante manœuvre aérienne a été lancée à Ispahan (centre), depuis la base aérienne de Shahid babaei. Participent à ces exercices des avions de chasse (F-7, F-5, Saeqeh-80), des avions de chasse de suprématie aérienne (MiG-29), des bombardiers (Su-24, F-4), des appareils intercepteurs (F-14), des avions de reconnaissance, de transport légers et lourds (C-130), des ravitailleurs (Boeing 707, Boeing 747) et des drones équipés de missiles de haute précision et de bombes intelligentes de longue portée.

Pour en savoir plus : Grande manœuvre aérienne en Iran 

Le général de brigade Mehdi Hadian s’est félicité des armements utilisés lors des exercices, estimant que la précision des missiles statiques de fabrication iranienne était l’une des caractéristiques de la huitième édition des manœuvres baptisées « Velayat 97 ».

https://www.presstv.com/DetailFr/2019/01/13/585699/Des-chasseurs-de-5e-generation-intgrent-la-Force-aerienne-de-la-RII


IRAN: LE BAVAR 373 SUPERIEUR AU S-300 RUSSE

L'Iran dévoilera son nouveau système de défense antiaérienne

Sun Jan 13, 2019 3:12PM

Système de défense antiaérienne iranienne, Bavar 373. ©Fars News

Système de défense antiaérienne iranienne, Bavar 373. ©Fars News

Selon le contre-amiral Habibollah Sayyari, coordinateur de l’armée iranienne, le S-300 iranien (Bavar 373) sera dévoilé fin mars 2018.

« Nommé Bavar 373, le système de défense antiaérienne à longue portée est capable d’atteindre les cibles avec précision et vitesse », a indiqué Sayyari, cité par Al-Alam en précisant qu’il s’agit d’une fabrication à 100 % locale, dont les dernières étapes de test sont en train d’être effectuées par les spécialistes de la défense.

Comparant le système à ses concurrents étrangers, Sayyari a affirmé que le Bavar 373 était encore plus performant.

Avec une portée de plus de 200 kilomètres, le Bavar 373 est plus performant que le système de défense antiaérienne russe S-300, ont annoncé les autorités du ministère iranien de la Défense qui avaient auparavant annoncé que le système avait été testé avec succès.

« Lors d’un exercice militaire mené par le commandement de la défense iranienne Khatam al-Anbiya à Semnan, plusieurs systèmes de défense antiaérienne ont été dévoilés », a rappelé le contre-amiral Sayyari.

« Au début de la Révolution, l’Iran ne disposait que d’un seul système de DCA, avec les missiles Hag. Les dizaines de systèmes dont dispose aujourd’hui le pays sont nettement plus avancés et sont en plus fabriqués par les experts et les spécialistes iraniens », a noté Sayyari, qualifiant le système d’acquis considérable pour la protection de l’espace aérien de l’Iran.

« En dépit des sanctions, des restrictions et des privations, la capacité défensive des forces armées de l’Iran est, en cette 40e année de la République islamique, à son apogée », a-t-il déclaré.

« Disposant de munitions et d’équipements de pointe, nous sommes aujourd’hui en mesure de former nos pilotes à l’intérieur du pays », a-t-il conclu, tout en considérant les forces vives de la nation comme un atout majeur des forces armées de l’Iran.

Le coordinateur de l’armée iranienne avait menacé, le vendredi 11 janvier, d’apporter une réponse cuisante à toute action inconsidérée dont se rendrait coupable l’ennemi.

Iran: l’ennemi regrettera toute erreur

Iran : l’ennemi regrettera toute erreur

À l’occasion de la clôture des manœuvres « Fada'eeyan-e Harim-e Velayat », le coordinateur adjoint de l’armée iranienne a jugé bonnes les performances des forces aériennes.

https://www.presstv.com/DetailFr/2019/01/13/585660/Le-Bavar-373-suprieur-au-S300


 

ATTENTAT AU COEUR D'ISRAËL ?

Israël: explosion au ministère des AE, 3 blessés

Sun Jan 13, 2019 5:0PM

Le bâtiment du ministère des Affaires étrangères d'Israël dans la ville occupée de Qods. ©Wikipedia

Le bâtiment du ministère des Affaires étrangères d'Israël dans la ville occupée de Qods. ©Wikipedia

La police du régime israélien a annoncé dimanche que trois agents de sécurité avaient été blessés à la suite de l’explosion d’une grenade lacrymogène dans le bâtiment du ministère des Affaires étrangères.

Selon l’agence de presse russe Sputnik, l’incident se serait produit dans un entrepôt où étaient stockées des grenades, et les causes et les auteurs de l’incident restent encore inconnus.

Le cabinet de Netanyahu ne tient qu'à un fil

Le cabinet de Netanyahu ne tient qu’à une fil

Le cabinet de coalition de Netanyahu ne disposant que d’une majorité fragile au Parlement, des élections anticipées semblent inévitables.

Cet incident témoigne une fois de plus que Benjamin Netanyahu n’est pas « l’homme fort assurant la sécurité » de ce régime factice.

En réaction aux attaques israéliennes en novembre, les combattants de la Résistance palestinienne ont tiré plus de 400 missiles et roquettes en direction des colonies de peuplement près de la frontière de la bande de Gaza. Parmi ces 400 missiles, les systèmes de défense antiaériens israéliens n’ont pu en intercepter qu’une soixantaine.

Trois Israéliens ont été tués et au moins 85 autres blessés et presque 75 000 colons se sont réfugiés dans des lieux sûrs.

Les attaques au missile des Palestiniens ont également infligé de lourds dégâts matériels aux logements des colons.

PressTV-Triple gifle de la Résistance à Israël !

PressTV-Triple gifle de la Résistance à Israël !

À l'aveu même des Israéliens, la Résistance a su s'imposer à Tel-Aviv, en lui infligeant une triple gifle.

https://www.presstv.com/DetailFr/2019/01/13/585701/Isral--explosion-au-ministre-des-AE-3-blesss


 

AVEC 39 LANCEMENTS SPATIAUX EN 2018 LA CHINE BAT UN RECORD

La Chine bat un record pour les lancements spatiaux en 2018

 Depuis 5 heures  13 janvier 2019

spacial

 Asie et Afrique - Chine

 

Avec 39 lancements spatiaux effectués en 2018, la Chine a dépassé non seulement les autres pays dans ce domaine pour l’année en question mais a atteint en 12 mois ses propres chiffres pour toute la décennie 1990, écrit le China Daily.

L’année écoulée a été particulièrement active et couronnée de succès pour le programme spatial chinois, annonce le China Daily.

Ainsi, en 12 mois, le pays a effectué 39 lancements spatiaux. Un chiffre important car le même nombre de lancements avait été effectué pendant toute la décennie 1990. Ce chiffre est supérieur au nombre total de lancements par la Russie (17), par l’UE (11) et par l’Inde (7), qui arrivent respectivement aux troisième, quatrième et cinquième places en termes de lancements. Les États-Unis se trouvent à la deuxième place avec 34 lancements.

Le quotidien indique également que la Chine est pour la première fois le pays qui a effectué tout seul le plus grand nombre de missions. La dernière fois ce record avait été battu en 2000 par la Russie.

Rappelons que la sonde chinoise Chang’e 4 s’est posée le 3 janvier sur la face cachée de la Lune. Aucune sonde ni aucun module d’exploration n’avait encore touché le sol de l’autre côté du satellite naturel de la Terre.

Source: Sputnik

https://french.almanar.com.lb/1211564


 

LES USA TENTENT DE SABOTER LES NEGOCIATIONS ENTRE LE GOUVERNEMENT SYRIEN ET LES KURDES

Washington tente de faire échouer les négociations entre les Kurdes et Damas

 Depuis 5 heures  13 janvier 2019

ypg

 Moyent-Orient - Syrie

 

L’ancien conseiller médiatique des Unités de protection du peuple (YPG) dans la région d’Afrin a mis en garde contre les tentatives des États-Unis de saboter les négociations entre le gouvernement syrien et les Kurdes.

« Nous avons appris que James Jeffrey, représentant spécial des États-Unis pour la Syrie, avait envoyé des messages à l’adresse de l’administration autonome kurde dans le nord de la Syrie, lui conseillant de ne pas se presser pour participer aux négociations avec Damas et promettant des changements en leur faveur dans un proche avenir, notamment après la réunion de l’OTAN en février prochain », a affirmé à Ria Novosti Rizan Haddou, ancien conseiller médiatique des YPG à Afrin.

James Jeffrey a également évoqué la question de la zone d’exclusion aérienne dans le nord de la Syrie.

Rizan Haddou a qualifié les déclarations de Jeffrey d’inquiétantes. Il a mis en garde les négociateurs contre tout retard dans leur prise de décision. « Tout retard de décision n’est pas dans l’intérêt du Conseil démocratique syrien, bras politique de la coalition des Forces démocratiques syriennes (FDS), et risque de remettre en cause toute autonomie des Kurdes », a-t-il averti.

« Certains dirigeants kurdes attendent toujours des changements dans les décisions des États-Unis », a-t-il regretté, avant de souligner que les négociations des Kurdes avec Damas se poursuivaient dans une ambiance positive.

 

Source: PressTV

https://french.almanar.com.lb/1211465


 

SUITE A LA SPECTACULAIRE ATTAQUE DE DRONE YEMENITE, UN HAUT GRADE DE LA COALITION SAOUDIENNE SUCCOMBE

Yémen: un haut gradé succombe. Qasef 2-K ne peut pas être intercepté par les radars

 Depuis 5 heures  13 janvier 2019

tribune

 Monde arabe - Yémen

 

Un haut responsable des services de renseignement travaillant à la solde de la coalition saoudienne, blessé lors d’une spectaculaire attaque de drone yéménite jeudi (10 janvier) contre une grande base aérienne, a succombé à ses blessures, a-t-on appris dimanche de sources médicales.

Le général de brigade Saleh Tamah avait été blessé lors d’un défilé militaire sur la base d’Al-Anad, dans la province de Lahj (sud).

Des sources médicales ont indiqué à l’AFP que Saleh Tamah avait subi plusieurs opérations chirurgicales dans un hôpital d’Aden, mais qu’il était décédé dimanche matin.

Au moins sept militaire –dont cet officier– ont été tués et 11 blessés lors de cette attaque de drone revendiquée par les forces yéménites.

Parmi les blessés figuraient le chef d’état-major adjoint des forces alliés à la coalition Saleh Zendani, le commandant de la 4e zone militaire Fadel Hassan et le gouverneur de Lahj, Ahmed Abdallah Turki.

Turki et Zendani ont été transportés en Arabie saoudite pour y être soignés, a déclaré un responsable pro-coalition à l’AFP.

Cette douloureuse attaque est une des ripostes des forces yéménites aux agressions quasi-quotidiennes menées par la coalition et ses mercenaires à l’encontre du peuple yéménite.

Qasef 2-K ne peut pas être intercepté par les radars

yehya3

Entre-temps, le porte-parole des forces yéménites (armée + Ansarullah) a fait état de grands progrès dans la fabrication de drones par l’unité de l’air. Le général Yehya Sarii a promis que cette année sera l’an des attaques aux drones.

« Si les forces de l’agression mettent fin à leurs bombardements, les forces yéménites stopperont alors  leurs opérations », a expliqué le général Sarii.

Et de préciser : « Le drone Qasef 2-K, qui a explosé jeudi au dessus de la base d’Al-Anad, ne peut pas être intercepté par les radars de la coalition. Ce drone a déjà mené plusieurs opérations à Jizane et Asir ».

« Les forces yéménites ont la capacité de produire des drones similaires chaque jour », a-t-il insisté.

« Les missiles balistiques modernes seront dévoilés prochainement, si la coalition ne renonce pas à ses agressions », a en outre prévenu M.Sarii.

Plusieurs mercenaires tués

najrane2

Par ailleurs au-delà des frontières, plusieurs mercenaires de la coalition saoudo-émirati-US ont été abattus, samedi 12 janvier, suite à une contre-offensive yéménite d’envergure dans la région d’Asir (sud-ouest de l’Arabie).

Et puis à Najrane, au sud de l’Arabie, les forces yéménites ont tiré un missile de type Zelzal sur les attroupements des mercenaires.

Sources: AlMasirah + AFP

https://french.almanar.com.lb/1211311


 

VENEZUELA: LES FAUCONS US VEULENT RENVERSER LE GOUVERNEMENT LEGITIME DU PRESIDENT NICOLAS MADURO

Mike Pompeo prone pour un changement de régime au Venezuela

Sat Jan 12, 2019 7:30PM

Nicolas Maduro, successeur d’Hugo Chavez, brigue son second mandat présidentiel depuis sa réélection en mai 2018. (Twitter)

Nicolas Maduro, successeur d’Hugo Chavez, brigue son second mandat présidentiel depuis sa réélection en mai 2018. (Twitter)

Le département d’État américain a critiqué les actions du président du Venezuela et annoncé que le temps d’y former un nouveau gouvernement était venu.

Dans un communiqué, le département d’État américain a annoncé le soutien de Washington au président du Parlement vénézuélien, où l’opposition est majoritaire.

Le Venezuela affronte une situation intérieure chaotique. Élu la semaine dernière à la présidence de l’Assemblée nationale, Juan Guaido, député du parti radical Volonté populaire, a ajouté qu’il occuperait la présidence uniquement avec le soutien de l’armée. « Cela doit être au peuple vénézuélien, aux forces armées et à la communauté internationale de nous confier un mandat clair pour assurer » la présidence, a-t-il dit lors d’un discours devant des militants réunis à l’extérieur du bureau du Programme des Nations unies pour le développement à Caracas.

Venezuela : Moscou met en garde les USA

Venezuela : Moscou met en garde les USA

« Moscou met en garde les ‘‘têtes brûlées’’ aux États-Unis  de ne pas s'engager dans un scénario militaire au Venezuela », a affirmé le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Riabkov.

Le département d’État américain a également qualifié d’illégales les menaces du président vénézuélien, Nicolas Maduro, successeur d’Hugo Chavez, qui a été réélu en mai dernier à l’issue d’une élection présidentielle que les grands partis de l’opposition avaient boycottée, dénonçant par avance des fraudes.

Pour Mike Pompeo, le gouvernement de Maduro est « illégal ». En visite à Abou Dhabi, aux Émirats arabes unis, il a déclaré que les États-Unis et ses alliés en Amérique latine travailleraient à la restauration de la démocratie au Venezuela.

Les pays du Groupe de Lima, à l’exception du Mexique, ont accentué la pression sur Nicolas Maduro, indiquant à l’issue d’une réunion vendredi qu’ils ne reconnaîtraient pas le deuxième mandat du président vénézuélien qui a débuté le 10 janvier.

https://www.presstv.com/DetailFr/2019/01/12/585625/le-gouvernement-de-Maduro-est-illegal